CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'autre bout du Monde [En cours-PG-13]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: L'autre bout du Monde [En cours-PG-13]   Jeu 9 Oct - 23:08

Toujours aussi super

Vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morguy
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 209
Age : 29
Localisation : au baptême d'un tit Calamar-marin's
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: L'autre bout du Monde [En cours-PG-13]   Jeu 26 Mar - 4:04

Wow 500 000 ans après et voilà une suite j’essaierais de faire plus vite mais je ne promets (plus) rien !!!
Merci pour votre soutien et vos commentaires.

Bonne lecture

Chapitre VII : Passé (re)composé


Un instant ma respiration se bloque, emprisonnée dans ma poitrine.
Des milliers d’images. Elle, lui, Eux… Nous. Elle est là, elle flotte entre nous, son prénom est hurlé par le silence qui nous entoure. Il ne bouge pas. Je ne dis rien. Mon nom résonne à mes oreilles. Rabb. Harmon Rabb Jr, capitaine de Frégate de la Navy, pilote décoré. Agent de la CIA. Harmon Rabb Jr.
Le rire de Zach me rappelle que je suis mort. Je suis mort il y a plus d’un an dans ce pays à la terre brûlée, dans ses yeux sans espoir, dans notre avenir qui ne serait pas, qui ne serait plus. Jamais.
Lui me regarde. Comme il y a longtemps quand il voulait savoir si j’étais amoureux de ma meilleure amie. Non lui avais-je répondu. Pourquoi ? Parfois je me demande encore, quand Zach pose ses yeux sur moi, je ne trouve pas de réponse, aucune excuse.

Il commence à ouvrir la bouche pour continuer une conversation irréelle, une conversation où je n’existe pas. Je l’interrompt, m’avançant vers lui, la main tendue.
_ Harrison Reagan. Je suis surpris par ma voix. Serrée. Tremblante.

Ma main reste suspendue dans l’air entre nous, nos yeux ne se quittent pas et je m’attends à ce qu’il éclate de rire avant de se mettre à hurler mon nom. Mais non, il repose simplement le pot pour bébé dans l’étalage du rayon avant de prendre ma main.

_ Michaël Brumby. Dit-il dans un hochement de tête.
Je lui souris tandis que nos mains se rencontrent, comme il y a longtemps, dans une autre vie. Notre lien se rompt, pas nos regards. Je soupire, des émotions que je pensais perdues à jamais me reviennent, et je ne peux empêcher les mots qui sortent de ma bouche.
_ Ravi de vous rencontrer… J’hésite et puis.
_ Heu… Il y a un parc… A l’angle de la rue, avec une belle aire de jeu, j’y emmène mon fils après avoir fait mes dernières courses…si vous voulez vous joindre à nous, vous et…

Je ne finis pas ma phrase mes yeux voguant sur le bambin silencieux qui me regarde avec intérêt.
_James.
Il me répond comprenant ma question. Nos yeux se rencontrent de nouveau et il hoche la tête m’indiquant que je n’ai qu’à ouvrir la marche.
Quelque chose se délit en moi, dans ma poitrine, un poids s’échappe de mon être tout entier.

Je ne suis pas fou. Je n’ai pas rêvé cette vie qui n’est plus, cette vie lointaine où j’avais des fantômes mais aucun secret. Je ne suis pas fou. Je souris.

Je retrouve Nora les yeux brillant d’une malice enfantine que je lui envie, cette innocence illuminée par sa sagesse ; mon fils rit sous ses baisers et durant un instant mon monde devient parfait.
Ma vieille amie croise mon regard, ses yeux de jade se posent un instant sur Brumby et je suis surpris de voir son sourire s’agrandir.
_ Et bien je me demandais quand est-ce que vous alliez vous rencontrer messieurs…
Brumby laisse échapper un rire bruyant. Comme toujours. Comme il y a longtemps.
Je secoue la tête, la questionne silencieusement, un sourcil levé. Elle me regarde fixement, avec douceur.
_ J’ai comme l’impression que l’un comme l’autre pourriez utiliser un ami…un meilleur ami et vous savez partager les douleurs de votre passé pour en faire quelque chose de bien… pour ces deux petits garçons…

Le silence nous enveloppe. Trois générations, toutes blessées d’une certaine façon, perdues dans une bulle de souvenirs uniques et secrets, blessants et réconfortants.
J’ouvre la bouche, une fois encore elle me devance.
_ Je garde vos provisions les garçons, allez donc profiter de ce soleil.

Nous rions, tous, Nora me tend mon fils qui se jette avec tendresse dans mes bras attrapant de ses poings potelés le col de mon tee-shirt, sa tête s’enfouie dans mon cou. Le bonheur. J’inspire, soupire.
Brumby attends, incertain. Ses yeux sont perdus sur Zach, peut-être l’a-t-il reconnue, Elle, peut-être a-t-il déjà vu la douceur des traits de son visage.
D’un pas timide mais léger je me dirige vers ce parc, vers ce dernier refuge, sanctuaire et témoin silencieux de mes secrets, mes lèvres une nouvelles fois s’étirent, faisant place à ce sourire, estompant Harrison Reagan, découvrant Harmon Rabb Jr.


Zach est endormi, bavant doucement sur mon épaule. James me regarde de ses grands yeux verts qui n’ont rien du regard de son père, il m’observe de toute sa candeur, la tête légèrement penchée. Un sourire, un éclat de rire, il claque des mains et se penche vers moi, scellant à sa façon notre pacte silencieux ; nous sommes amis.
Je ris, Brumby m’accompagne. Ni l’un, ni l’autre ne savons comment commencer, où commencer… revenir sur mon crash, sur l’annulation de son mariage, sur son départ où simplement lui raconter les six derniers mois de ma vie…
_ Je me suis marié. Sa voix est teintée de douceur, de souvenirs et de douleur. Je ne dis rien.
_ Je n’ai jamais vraiment réussi à l’oublier, Sarah… au début je n’avais que des aventures, des choses sans lendemain, j’ai même pensé à revenir aux Etats-Unis, mais il y avait toujours ce sentiment cette certitude qu’elle n’aimerait toujours qu’un homme et que cet homme ce ne serait jamais moi.
Sa gorge se serre, la mienne aussi, nos regards sont perdus sur l’horizon. Il continue.
_ Alors j’ai repris ma vie, la Marine m’a réintégré, mon ancien appartement était toujours à louer, j’étais de nouveau Mickaël James Brumby et ce n’était pas si mal. Et puis il y a deux ans j’ai rencontré Izzy… Izzy Donnelly, un an après elle était ma femme et portait mon enfant…la plus belle année de ma vie…
Il soupire, rit amèrement.
_ il y a eu cet accident, James était dans la voiture, mais il n’a rien eu…un miracle selon l’officier qui a retrouvé la voiture, mais Izzy… C’était il y a un peu plus de sept mois, ils ont dit qu’elle s’était certainement endormie au volant, que la route n’était pas bonne, mais je ne saurais jamais. Je ne passe plus par cette route, je ne sais pas si j’y repasserai un jour.
Il se tait. Ses yeux sont toujours aussi clairs, aussi francs, seule sa voix trahit sa peine. Je me demande comment nos vies peuvent à ce point se ressembler, comment le destin a pu nous faire traverser toutes ces épreuves pour nous rassembler aujourd’hui, sur ce banc, dans ce pays.
Soudain un sourire se peint sur ses lèvres alors qu’il me regarde plein de questions.
_ Harrison Reagan, hein ?
Je souris, d’un faux sourire.
_ Oui, il me fallait quelque chose pour me rappeler… Des initiales semblaient être bien…
_ Je pense que je devrais vous demander ce que vous voulez oublier, je veux dire de ce que je peux voir à travers ce magnifique petit garçon, Sarah et vous avez enfin franchi la dernière marche de votre étrange relation.
Mon sourire a disparu.
_ Zach n’est pas mon fils…je veux dire maintenant il est, et il le sera toujours…Mais Mac et moi nous n’avons jamais…ça ne s’est pas bien fini.
Je sens son regard, mes yeux s’ancrent aux siens, il comprend et étrangement lui si fort quelques minutes plus tôt lutte à présent contre les larmes qui se fondent dans ses yeux. Zach soupire dans mon cou et lui ne laisse échapper qu’un seul mot.
_Comment ?...

Dans le soleil australien perdus entre passé et présent, cachés par la berceuse des feuillages, nous nous rappelons d’un temps révolu et c’est ici que je revis, ici que mon avenir s’éclaire de nouveau, alors que dans des murmures tremblants je lui raconte le dernier chapitre de l’histoire de ma vie aux côtés de Sarah Mackenzie.
Je crois que j’ai pleuré, je me souviens de sa main sur mon épaule.
Parfois la douleur lie les cœurs et efface les rancœurs.
Ici s’éclaire mon avenir.

A suivre… Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ima
Loin de Catherine
Loin de Catherine


Féminin Nombre de messages : 17
Age : 37
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'autre bout du Monde [En cours-PG-13]   Mar 31 Mar - 9:56

Chouette une suite !!!
La renconte Harm/Mic est très émouvante, car ils ont tous les deux perdu la femme de leur vie.
Vivement la suite !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: L'autre bout du Monde [En cours-PG-13]   Mar 31 Mar - 21:15

Super suite.

J'aime beaucoup.

Vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morguy
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 209
Age : 29
Localisation : au baptême d'un tit Calamar-marin's
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: L'autre bout du Monde [En cours-PG-13]   Mar 12 Mai - 2:01

Voilà une pitite suite comme toujours merci pour vos commentaires !!!
Bonne lecture



Epuisée elle s’arrêta un instant sur la berge, sa respiration saccadée, la nuit commençait à descendre dur l’océan teintant le ciel de violets et d’orangés. Elle aurait pu sourire, au loin une fête foraine se faisait entendre, un cri, des pas pressés, elle tourna la tête, serra les dents et recommença à courir.


Je relis pour la centième fois les mots qui s’affiche sur mon ordinateur. J’ai reçu l’e-mail il y a plus d’une heure maintenant mais je n’arrive toujours pas a enregistrer l’information. Je sais d’où provient ce mail, de ma vie passée, et je sais aussi que les personnes qui me l’ont transmis ont fait en sorte qu’il ne puisse être tracé… Et pourtant ma respiration semble être bloquée dans ma poitrine ne permettant pas à mon cœur de reprendre un rythme normal.

La porte d’entrée s’ouvre et des rires se font entendre suivis d’une voix ferme et amusée qui les prévient de ne pas casser un autre vase. Un autre jour j’aurais pu rire, aujourd’hui je m’empresse de refermer mon ordinateur, cachant la missive qui vient de changer ma vie…encore une fois.
Zach se précipite sur moi, me laissant a peine le temps de déposer mon portable sur la table basse du salon, je l’accueille à bras ouverts, l’engouffrant dans une étreinte asphyxiante, il ne s’en inquiète pas, tente de me serrer aussi fort.
_Papa !... Rit-il en entourant mon cou de ses bras dorés et potelés. Je lui souris mais mon sourire n’atteint pas mes yeux.
James vient à son tour, prendre place sur mes genoux, et un instant je ferme les yeux, appréciant l’instant, oubliant ce que je viens d’apprendre.
_ Tu viendras ‘vec nous la prochaine fois Tonton Harry ??? Sa voix est pleine de fatigue comme à chaque fois qu’ils reviennent d’une session de surf, ses prunelles vertes s’alourdissent et je sais qu’il ne va pas tarder à s’endormir, Zach aussi, c’est mieux ce soir nous avons prévu d’aller à la fête foraine et je préfère ne pas avoir deux enfants de trois ans en manque de sommeil.
_Bien sûr Champion, mais je crois qu’une pose sieste s’impose pour vous deux, sinon vous ne pourrez pas profiter pleinement de votre soirée et on sait tous que vous attendez d’aller a ce Luna Park depuis des mois… Je ris doucement, pour ne pas me forcer, pour ne pas inquiéter Mic. Pour ne pas lui dire.
Un instant je le regarde et je vois dans ses yeux qu’il m’a démasqué, qu’il sait. Je soupire, ajuste les deux enfants dans mes bras et me dirige vers la chambre de Zach. Dans les escaliers je sens son regard qui me suit. Perçant, conscient d’un secret que je lui cache.

Quelques minutes plus tard, mes deux anges endormis je reviens vers mon ami. Il est sur le canapé faisant semblant de lire un magazine qu’il connait déjà par cœur. Lourdement je prends place dans le fauteuil mes yeux dans les siens.
_Alors tu vas me dire ce qui t’inquiète ou je vais devoir deviner ? Il essaie de sourire échoue.
Ma main passe sur mon visage, une première fois, puis une seconde.
_Je… Je ne sais pas si c’est réel, je ne veux pas croire que c’est réel et d’un autre côté je crois que j’ai attendu ça depuis les trois dernières années. Je murmure.
Les coudes sur ses cuisses il s’avance vers moi.
_De quoi tu parles Harm ?...
Je relève la tête, les rares fois où il prononce mon prénom, mon autre prénom, le premier, c’est pour me faire comprendre que je peux lui faire confiance, comme si je ne le savais pas depuis trois ans.
Je récupère mon ordinateur sur la table basse et le rallume. Je clique sur ce mail que je ne peux pas croire bien que je ne veuille que ça.
Je tourne l’écran vers lui un instant il ne comprend pas, puis la vidéo charge et Elle apparait, amaigrie et fatiguée et pourtant toujours aussi belle, dans cette gare de cette petite ville américaine, Sarah Mackenzie regarde inquiète cette caméra de surveillance qui prouve qu’elle n’est pas morte. Encore.
Il ne dit rien, ses yeux sont toujours sur l’écran à présent muet, finalement il me regarde.
_ Ca … Ca pourrait être un piège, une façon de te débusquer, de récupérer Zach…
_Le mail vient de Catherine, ce n’est pas un piège.
_Harm, elle travaille pour l’Agence, je veux dire tu sais de quoi ils sont capable, tu as travaillé pour eux, tu as vu ce qu’ils ont fait de Webb… Ce qu’ils ont fait à Sarah…
_Pas Catherine ! Je hurle dans un murmure. Pas elle, Mic crois moi, elle a risqué beaucoup pour que je puisse m’enfuir avec Zach, elle… elle ne pourrait jamais faire ça.
_Sauf si l’Agence à découvert qu’elle t’avait aidé et que maintenant sa seule échappatoire et de te vendre…
_Tu l’as vue Mic, c’est elle… C’est elle, tu as vu ses yeux…c’est elle.
Mes mains tremblent, les siennes aussi.
_Même si c’est elle qu’est ce tu vas faire ?... Retourner à Washington, te jeter dans la gueule du loup, ils te croient mort c’est mieux comme ça. Tu ne peux pas y retourner.
_Mais… Mic, c’est Mac, Sarah, elle pourrait être en danger, ils pourraient…
_Je sais, je sais mais si tu y retournes, si vous y retournez, Zach et toi, c’est vous qu’ils vont chasser et en ce qui te concerne ils chasseront pour tuer, pour rien d’autre.
Je soupire. Il a raison, bien sûr qu’il a raison, mais Sarah… en vie, vivante, quelque part perdue, peut-être nous cherche-t-elle ? Croit-elle que nous sommes morts ?
La main de Mic sur mon épaule me sort de mes pensées.
_ Allons à la fête, on s’occupera de ça plus tard, un jour de plus ce n’est pas qui fera la différence.
Je ne peux m’empêcher de penser que justement ce jour peut faire toute la différence.


Elle regarde autour d’elle. Retour vers le passé. Elle tremble, sa respiration est rapide, la sueur perle sur son front, ses muscles sont douloureux, ses habits sont sales, elle ne pourra plus leur échapper bien longtemps. Elle entend des rires au loin, au travers des lumières de la nuit. Elle se souvient, elle aussi riait avant, à cette époque au milieu des lumières elle riait. Elle reprend son souffle. Déjà des talons pressés sur l’asphalte la font fuir, encore, toujours. Elle court.

Après une heure passée aux divers stands je décide qu’il est temps de faire une pause casse-croûte, nous voilà donc en train d’essayer de se frayer un chemin à travers la foule. James tenant dans les bras un plus qu’énorme Némo tandis que Zach laisse trainer à ses côtés un tout aussi gros Bob l’éponge. Je m’en vais passer nos commandes tandis que Mic et les enfants s’installent à une table afin de profiter du feu d’artifice imminent.
Je suis dans la file d’attente quand soudain un mouvement sur ma gauche me fait tourner la tête, une silhouette sur la berge court, elle court sans se rendre compte qu’elle est piégée, je remarque les deux autres silhouette qui la suivent, ralentissant leur rythme, sachant que leur victime n’a nulle part où aller. Un nœud se forme dans mon estomac. Les deux plus grosses silhouettes attrapent la première, un coup lui ai donné, elle ne bouge plus, ses agresseurs regardent aux alentours, personne, liant les pieds et les mains de leur victimes, ils sortent un téléphone, passent un appel et au fond de moi je sais ce qu’il va se passer.
Je crie à Mic de ne pas m’attendre, que je vais revenir, je n’entends pas sa réponse, je cours au travers de la foule dense et joyeuse, une peur curieuse, s’empare de moi, je cours plus vite, ma gorge brûle. Au loin je vois les deux silhouettes revenir vers la foule, deux hommes, grands, forts…seuls. Je ralentis, ne les inquiète pas. Ils sont loin je reprends ma course, arrivé à la fin de la berge je ne m’arrête pas et plonge, l’eau est froide, je ne m’en soucis pas, cherche ma victime inconnue, il fait trop noir, je ne vois rien, l’eau de mer agressant mes yeux. Je remonte, l’air s’engouffre dans mes poumons avant que je ne reparte dans ma recherche folle et vaine.
Et puis comme par miracle quelque chose frôle ma main, je sens les liens, les cordes, je les attrape, remonte mon fardeau inespéré à la surface. La berge est toujours déserte, le feu d’artifice va commencer.
Mon inconnue est légère, je la dépose doucement sur le pont de bois, dégageant son visage de ses longs cheveux bruns.
Ma respiration s’arrête.
La sienne n’est plus.
Elle est là.
Moi aussi.
En une seconde je passe à l’action essayant de lui redonner son souffle de vie.
Une fois, deux fois, dix fois ma bouche rencontre la sienne, mes mains essayant de réanimer son cœur… Son cœur.
Mes yeux piquent, ce n’est plus le sel. Je ne me rends pas compte que son prénom sort de ma bouche à chaque pression que j’exerce que sa poitrine « Sarah ».
La première fusée éclairée et le tonnerre qu’elle engendre ne me font pas sursauter, mes yeux sont sur son visage attendant qu’il s’éclaire de son regard de biche.
Mes lèvres se posent une fois plus sur les siennes, froides et bleues et j’y laisse plus un baiser d’adieu qu’un souffle de vie.
Elle tousse, doucement puis plus violemment, je m’écarte avec douceur la penche sur le côté, l’eau quitte ses poumons, de nouveau je respire, je pleure.
Ses yeux s’ouvrent.
Mon regard se fond dans le sien.
Elle est dans mes bras.
Battements de cœurs…

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: L'autre bout du Monde [En cours-PG-13]   Mar 12 Mai - 10:53

Ah super Sarah est en vie. Je suis trop contente. J'espère juste que ce n'est pas un piège comme Mic l'a signalé. Mais connaissant Harm, il ira quand même. Quitte a laissé Zac avec Mic durant ce temps. Mais il ne restera pas là à rien faire.
Quoi que Mic pourrait y aller aussi.

Super suite. j'attends la prochaine avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: L'autre bout du Monde [En cours-PG-13]   Mar 12 Mai - 12:19

Super suite elle est en vie.



J'ai hâte de lire le prochaine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ima
Loin de Catherine
Loin de Catherine


Féminin Nombre de messages : 17
Age : 37
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'autre bout du Monde [En cours-PG-13]   Mar 25 Aoû - 13:46

:flower:Je viens de découvrir cette fic, que je n'avais jamais lue.
J'aime beaucoup le déroulement des situations et je suis contente que Mac soit en vie à ce moment de l'histoire !
Peut-on espèrer une petite suite bientôt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'autre bout du Monde [En cours-PG-13]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'autre bout du Monde [En cours-PG-13]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» A l'autre bout du monde...
» [Nessmann, Philippe] A l'autre bout de la terre, le tour du monde de Magellan
» Aller au bout du monde avec toi
» Pirates des Caraïbes: Jusqu'au Bout du Monde - Edition Simple et Collector (23 novembre 2007)
» [Magnan, Pierre] Laure du bout du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: FANART :: Les fanfictions :: En cours-
Sauter vers: