CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si tu y tiens (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kubik38
Loin de Catherine
Loin de Catherine


Féminin Nombre de messages : 12
Age : 28
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Si tu y tiens (Terminée)   Jeu 18 Sep - 20:11

Titre: Si tu y tiens
Auteur: Kubik38
Rating: PG13 pour être sure
Catégorie: Drame, Romance
Personnages: Harm, Mac, Mattie,…
Disclaimer:« La série JAG ne m'appartient pas. Elle est en la possession de DPB, Bellisarius Production, CBS et Paramount. Je ne fais qu'emprunter les personnages un petit moment, mais je promets de les rendre plus tard. Je ne touche aucune somme d'argent pour cette histoire. Ce n'est qu'un divertissement. ».
Note de l’auteur : Voici ma seconde fic, j’espère qu’elle vous plaira un grand merci à Didine pour la relecture, son avis et ses conseils ! Merci beaucoup. On se situe saison 9 et 10.



21h
23 octobre 2007
Appartement de Harm
Union Station, Virginie


Harm entra chez lui, posa ses affaires, allumant la radio, il prit une bière dans le frigo. Il se sentait épuisé, écoeuré, comment avait-il put en arriver là?

Il prit une longue gorgée de sa bière et rejeta la tête en arrière fermant les yeux, il écouta la douce mélodie s'échappant de la radio. Sans aucun effort il retint parfaitement les paroles, peut-être parce qu’elles correspondaient à la situation. Il resta des heures étendu sur son canapé, enfilant bière sur bière pour mieux faire passer le bourbon. Il voulait oublier tout ça, toute cette souffrance, toute cette douleur, toutes ses erreurs, les mots, ses mots, résonnaient sans cesse dans sa tête il voulait simplement que tout s’arrête…. simplement…
Finalement, il s’endormit sur son sofa le corps remplit d’alcool et le cœur de douleur.



8h35
Lendemain
QG du JAG
Fall Church, Virginie

Le capitaine Rabb passa les portes du JAG, la tête basse. Depuis quelques jours il avait perdu de sa prestance. Cette assurance, qui se dégageait de lui, avait disparu. Il alla directement dans son bureau saluant brièvement ses collègues.

Harm cala son mètre 92 dans son fauteuil, passant une main sur son visage fatigué, tentant de faire disparaître le martellement dans sa tête dû au trop plein d’alcool bû avalé la veille.

Aujourd’hui, il n’avait pas de gros dossiers seulement de la paperasse peut-être pourrait-il tenter de lui parler, de lui expliquer. A travers les stores il la vit passer, droite et fière, impeccablement cintrée dans son uniforme qui ne cachait pourtant rien de sa beauté. Elle était magnifique quoiqu’elle portait tandis que des visions bien moins vêtues lui revenaient en mémoire. A nouveau il passa une main lasse sur son visage. Il se plongea alors dans sa paperasse pour tenter d’oublier, mais oublier quoi au juste? Elle? le vide de sa vie? quoi? Il ne savait même plus....

Plus de deux heures plus tard, il releva enfin la tête se disant qu’un café ne lui ferait pas de mal. Il sortit de son bureau mais avant qu’il ait pu atteindre la cuisine, Jennifer Coates l’interrompit.

Jen : Monsieur. Quelqu'un vous demande au téléphone. Il dit que c’est extrêmement urgent.

Harm s’avança et prit le téléphone des mains de Jen la remerciant d’un regard.

H : Capitaine Rabb, j’écoute…Attendez, Calmez-vous….Calmez-vous Tom… Je ne comprends pas… Oh mon dieu….

Jen eu juste le temps de voir son supérieur devenir blême avant qu’il ne prononce un “ j’arrive ” ne prenant même pas la peine de raccrocher.

Il fila à toute vitesse vers son bureau afin de prendre ses clés pour aussitôt en ressortir et s'engouffrer dans l'ascenseur pour disparaitre.

Harriet, ayant assisté à la scène, s’approcha pour tenter d’en savoir plus.

Ha : Que s’est-il passé Jen?
Jen : Je ne sais pas madame….

Mac qui sortait de son bureau à ce moment là avait également vu la scène et tendit l’oreille.

Jen :… Je l’ai seulement vu blêmir… Je n’ai pas compris ce que disait la personne elle parlait trop rapidement… L’homme avait l’air vraiment bouleversé… J’espère que ce n’est pas grave… Le capitaine avait l’air vraiment mal.

Harriet s’en retourna sceptique.

Plus tard l’amiral demanda à voir Harm.

Jen : Il n’est pas ici, Monsieur
AJ : Comment ça il n’est pas là! Où est-il?
Jen : Je ne sais pas, Monsieur. Il a reçu un coup de fil et il est parti précipitamment. Il n’avait pas l’air bien, Monsieur.
AJ : Bien je vais essayer de le joindre merci Coates.
Jen : A vos ordres, Monsieur.


A suivre….


Dernière édition par kubik38 le Dim 28 Sep - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ima
Loin de Catherine
Loin de Catherine


Féminin Nombre de messages : 17
Age : 37
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Si tu y tiens (Terminée)   Ven 19 Sep - 15:43

J'ai une petite idée sur la cause du départ de Harm ... mais est-ce la bonne ?

Vite la suite !!!

j'adore le début de ta fic !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tophie
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 217
Age : 30
Localisation : En france
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: Si tu y tiens (Terminée)   Ven 19 Sep - 18:27

Je pense moi aussi avoir ma petite idée...

Viiite la suite pour voir si ça confirme mes pensées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tophie51.skyblog.com
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Si tu y tiens (Terminée)   Ven 19 Sep - 19:06

Super ce début

J'ai hâte de lire la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kubik38
Loin de Catherine
Loin de Catherine


Féminin Nombre de messages : 12
Age : 28
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Si tu y tiens (Terminée)   Mar 23 Sep - 23:22

Merci beaucoup! Voila une suite désolée pour l'attente j'essaaie de faire plus vite pour la prochaine promis! C'est l'avant dernière suite

13h45
Hôpital
Blacksburg


Harm passa les grandes portes blanches ne prêtant pas attention à son portable qui sonnait à nouveau. Il demanda la chambre et monta aussi vite qu’il le pouvait. Arrivant devant le numéro indiqué, il ralentit effrayé de ce qu’il allait découvrir. Quand il se plaça devant la vitre, il crut que son cœur allait s’arrêter de battre. Mattie était là, allongée, presque aussi pâle que les draps qui la recouvrait, si jeune, si vulnérable. Son père était à son chevet, il entra doucement, Tom tourna la tête vers lui, lui expliquant ce qu’il s’était passé.

Elle prenait une leçon de vol mais le temps s'était dégradé, elle allait atterrir quand un avion avait traversé la piste. Son instructeur était mort et elle était dans le coma, les médecins ne savaient pas si elle se réveillerait un jour….

Harm crut soudain qu’il allait étouffer et partit prendre l’air. Il appela au JAG pour prévenir l’amiral qui tentait de le joindre depuis plus de deux heures maintenant.

Jen : Quartier général du JAG
H : Jen. C’est le capitaine Rabb, pouvez-vous me passer l’Amiral s’il vous plaît?
Jen : Tout va bien Monsieur?
H : Je…Il hésita. Jen connaissait bien Mattie mais il se dit que ce serait mieux que quelqu’un d’autre lui dise. Passez-moi l’Amiral s’il vous plaît.
Jen : …Tout de suite Monsieur.
AJ : Chegwidden!
H : Monsieur…
AJ : Rabb! Enfin ! Mais où êtes-vous ? Bon sang. Cela fait plus de deux heures que je tente de vous joindre !
H : Je sais, Monsieur. Je suis désolé, je suis à Blacksburg…au ton de Harm. AJ se calma.
AJ : A Blacksburg? Pourquoi ?
H : Je suis à l’hôpital, Monsieur… C’est Mattie…
AJ : Que s’est-il passé?
H : Accident d’avion, Monsieur…son instructeur est mort …et… Mattie est…il prit un profonde inspiration tentant de calmer le tremblement de sa voix, Mattie est dans le coma. Monsieur… on… on ne sait pas si elle passera la nuit….
AJ : Je suis désolé, Harm .Prenez tout le temps qu’il vous faudra. Voulez-vous que je prévienne quelqu’un? Le colonel Macken…
H : NON ! Désolé Monsieur se reprit-il…non …ne la prévenez pas….Jen…
AJ : Oui bien sûr. Je parlerais au quartier maître. Ne vous en faîtes pas.
H : Merci, Monsieur. Pouvez-vous évitez que tout ceci s’ébruite, s’il vous plaît ?. Je ne veux pas qu’il y ait trop de monde autour de Mattie.
AJ : Bien. C’est vous qui voyez, mais je pense que Mattie aura besoin de beaucoup de soutien.
H : Je sais, Monsieur. Au revoir
AJ : Au revoir, Capitaine. Et tenez le coup. Mattie est forte.
H : Merci Monsieur

Harm raccrocha et s’appuya contre le mur, prit une grande inspiration. avant de remonter au chevet de Mattie.

AJ Chegwidden raccrocha et s’appuya sur le dossier de son fauteuil. Il ferma les yeux un moment, se passa une main sur le visage. Puis, se redressant, il demanda à Coates de venir.

Quelques minutes plus tard, c’est une Jen effondrée qui ressortait du bureau de son supérieur.

Harriet et Mac, qui passaient, virent le malaise de Jen et se précipitèrent d’un même mouvement pour la soutenir alors que celle-ci avait un vertige.

Ha : Vous allez bien, Jen?
Jen : Je…
M : Asseyez-vous et respirez ça va aller
Jen : Merci madame… je….Mattie…

Mac sentit un noeud qui se formait au creux de son estomac

J : …elle … elle a eu un accident…. d’avion … Son instructeur est mort…Oh mon dieu. Ils ne savent même pas, si elle passera la nuit…dit-elle dans un sanglot

Harriet la prit dans ses bras et la consola lui murmurant des paroles réconfortantes comme elle le faisait avec son fils quand il était malheureux. Mattie est forte, elle allait s’en sortir. Il fallait rester positif pour elle.

Mac assistait à la scène, elle savait qu’elle devrait se rendre à l’hôpital, elle savait qu’elle devrait le soutenir, elle en était bien consciente bien qu’elle ait mis fin à leur relation, elle se devait d’être la pour lui dans un moment pareil.

22h
Hôpital
Virginie


Harm était assis là. Il était resté toute la journée, au chevet de l’adolescente, priant pour qu’elle s’en sorte, priant pour qu’on ne lui enlève pas encore un être cher… un de plus….

Il se leva. Il était en colère. Pourquoi la vie ne le laissait-il pas enfin tranquille ? Qu’avait-il fait pour mériter ça ? L’armée lui avait pris son père, Diane, puis son meilleur ami, Luke. Mais pourtant, il avait continué à servir son pays avec loyauté et courage.

Récemment, il avait perdu la femme qu’il aimait. Parce qu’il n’avait pas su dire les trois mots qu’elle attendait, parce qu’il n’avait pas su…

Et aujourd’hui, il fallait qu’on lui enlève cette adolescente au parcours difficile qui lui avait pourtant rendu son sourire ? Pourquoi? Il était tellement en colère contre lui-même contre la vie…. contre tout…

Mac entra dans le grand bâtiment blanc, demandant la chambre de la jeune fille. Elle franchit les portes de l’ascenseur et s’avança lentement dans le couloir pour voir celui qui avait été son partenaire, son meilleur ami, son amant, l’homme qu’elle aimait, abattre avec violence son poing contre le mur blanc de l’hôpital. Elle s’arrêta net, le silence était seulement troublé par le bruit incessant des machines.

Elle vit l’infirmière qui s’avançait vers lui pour lui apporter des soins qu’il refusa, elle le vit s'asseoir et se prendre la tête dans les mains...elle vit pour la seconde fois de sa vie, une larme qui roulait sur la joue d’Harmon Rabb Junior….elle vit…

Harm sentit quelqu’un s’asseoir à coté de lui, il savait que c’était elle, il savait qu’elle viendrait… il savait… il savait et cela lui faisait mal… Il sentit plus qu’il ne vit sa main qui montait vers son épaule mais il se leva brusquement.

Si Mac fut blessée par son geste, elle n’en montra rien. Elle le regarda se battre avec lui-même, elle le regarda s’en vouloir…s’en vouloir d’avoir transmis à cette jeune fille, l’objet de sa présence ici, sa passion pour l’aviation. Elle le regarda et tomba encore plus amoureuse de lui… elle le regarda…

La voir ici le faisait souffrir alors il prononça les seuls mots,…trois mots…trois mots qui le transpercèrent.

H : Vas t’en

Il eut l’impression que son cœur s’arrêtait de battre, quand il la vit se lever, le regarder, puis se retourner une larme vacillant dans ses yeux ébènes. Il savait, il savait qu’il avait blessé la seule femme qu’il aimait plus que tout au monde….il savait... mais ne fit rien…rien…


A suivre….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kubik38
Loin de Catherine
Loin de Catherine


Féminin Nombre de messages : 12
Age : 28
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Si tu y tiens (Terminée)   Sam 27 Sep - 0:25

Voila la suite et la fin, je suis désolée c'est une fic courte car j'ai tendance à m'embrouiller quand ça devient trop long. Confused??:
Merci beaucoup pour vos commentaires! :grin:


23 Novembre 2007
Parc de Washington
Virginie

Mac sortit du bâtiment, bâtiment blanc… encore... elle détestait les hôpitaux en moins d’un mois il lui avait pris l’homme qu’elle aimait, les jambes d’une jeune fille promise à un brillant avenir et à présent il venait de lui enlever son plus beau rêve…son rêve…

Elle marcha et ses pas la menèrent dans un parc de Washington qu’elle aimait particulièrement, elle s’assit sur un banc dans le parc. Comment pourrait-elle continuer en sachant qu’elle possédait à présent moins de 5% de chance de concevoir… Comment…. elle s’autorisa alors la seule larme depuis qu’elle avait appris la nouvelle une semaine plus tôt.

Harm sortait de l’hôpital de Blacksburg. Mattie était réveillée mais elle avait peu de chance de remarcher un jour et il voyait bien que ça la rongeait et cela faisait de même avec lui. A peine rentré il sentit qu'il avait besoin d'air frais, il alla donc dans un parc à proximité, il aimait ce parc il avait quelque chose d’apaisant.

Il respira de grandes bouffés d’air comme pour se donner du courage, le courage de soutenir la jeune fille, le courage de ne pas flancher, le courage… toujours. Il avança et il reconnut immédiatement la silhouette assise sur le banc, il pouvait savoir qu’elle était triste, abattue simplement en l’observant, le dos voûté, le regard perdu au loin, la jambe croisée sur ses mains gantées pour les garder au chaud.. Il n’aurait peut-être pas dû s’avancer dans sa direction…peut-être… mais il ne supportait pas de la voir dans un tel état.

Il arriva à sa hauteur et s’assit à ses cotés, il l’observa un moment, il la prit dans ses bras sans un mot quand une larme solitaire dévala la joue de la jeune femme. Elle ne résista pas enfouissant son visage dans le cou du capitaine tandis que les barrières cédaient une à une et que les larmes coulèrent… coulèrent…. encore....

Il lui murmura des paroles réconfortantes…il faisait ça bien trop souvent avec les gens qu’il aimait…. bien trop souvent…

Quand les larmes se tarirent enfin, elle s’écarta de lui, c’était comme s’ils ne s’étaient jamais quittés, jamais éloignés….

M: ... Je… je suis désolée
H : …Shhh…qu’est ce qu’il se passe? demanda-t-il d'une voie douce remettant en place une mèche derrière son oreille effleurant de sa main gantée la joue de la jeune femme.
M : Je…rien…rien…
H : Hey, tu peux m’en parler, tu le sais
M : Je ne veux pas t’embêter, tu as déjà suffisamment de problèmes….
H : Dis moi ce qui se passe Mac….s'il te plaît…
M : Je….je…ça fait trop mal …dit-elle dans un murmure alors que les larmes jaillirent à nouveau.

Il resserra à nouveau son étreinte sur elle et là dans la sécurité de ses bras, elle lui avoua…elle lui raconta….elle se confia…. elle…

Lui l’écouta, la consola, la rassura… lui... toujours...

Ils se levèrent d’un même mouvement et il essuya les sillons de larmes sur ses joues, elle ferma les yeux à ce geste tendre. Elle le regarda et se perdit dans l’océan de ses yeux… il se pencha…. elle se souleva…. ils s’embrassèrent…. ils s’aimaient…

5 jours plus tard
Hôpital de Blackbursg

Mac avança dans le couloir blanc à l'odeur de médicaments.

Elle s'arrêta devant la chambre 239 que lui avait désigné l'infirmière. Elle regarda par la vitre et vit qu'il était la, elle s'y attendait mais avait espéré pouvoir parler seule avec Mattie. Ils ne s'étaient pas revus depuis le parc cinq jours plutôt. De la porte laissée entrouverte, on pouvait entendre la conversation.

Chambre de Mattie
Hôpital de Blacksburg


Ma : Tu as apporté ta guitare ? Tu veux bien me jouer un air ?
H : Bien sûr je l'ai prise pour ça. Qu'est ce que tu aimerais ?
Ma: Je ne sais pas. Chante moi une chanson que tu aimes.

Harm réfléchit un instant avant de prendre sa guitare et d'entamer un air léger, doux, mélodieux, un de ceux qui vous attrape à peine les premières notes entendues.

Les mots me manquent
Pour te dire combien je me meurs
En ton absence
L'air me brûle le coeur
Une chose est sûre
Ton parfum m'enivre et me suit
Quand je ferme les yeux
Tu me sers la main dans mon lit

Alors reviens...
Prends ton courage à 2 mains
Je pourrais construire le chemin
Si tu y tiens viens, prends ma main
Alors reviens
Oublie mes erreurs et nos cris
Efface tes peurs et sourit
Si tu y tiens viens prends ma main
Si tu y tiens viens prends ma main

Je me demande
Si tu penses encore à nous 2
Et si tu trembles
Lorsque, je te manque un peu
Sans toi je perds
La flamme qui anime mes rêves
Et je tremble un peu
Une écorce d'arbre sans sève
Tu me manques

Alors reviens
Prend ton courage à 2 mains
Je pourrais construire le chemin
Si tu y tiens viens prends ma main
Alors reviens
Oublie mes erreurs et nos cris
Efface tes peurs et sourit
Si tu y tiens viens prends ma main
Si tu y tiens viens prends ma main

Bébé tu sais
Ces mots ne reflètent pas mon âme
Juste une idée
De, ma raison qui s'évade
J'aurais aimé
Avoir un baiser d'adieu
Tout ce qu'il me reste
C'est ta photo de nous deux

Alors reviens
Prend ton courage à 2 mains
Je pourrais construire le chemin
Si tu y tiens viens prend ma main
Alors reviens
Oublie mes erreurs et nos cris
Efface tes peurs et sourit
Si tu y tiens vient prends ma main
Si tu y tiens viens prends ma main


Ma : Elle est très belle.
H : Merci
Ma : C'est pour elle n'est ce pas ?
H: Pour qui ?
Ma : Tu sais bien de qui je parle, pourquoi tu te voiles la face comme ça, pourquoi tu ne lui dis pas simplement ce que tu ressens ? Pourquoi tu ne lui dis pas que tu l'aimes ? C'est pas si difficile tu me l’as bien dit à moi.
H : C'est justement ça le problème, murmura-t-il
Ma : Quel problème, Harm?
H : Tu ne peux pas comprendre, Mattie !
Ma : Alors expliques moi !
H : Je... je ne peux pas lui dire que je l'aime Mattie.....
Ma : Pourquoi ? C'est pas vrai ? Tu ne l'aimes pas ?
H : Non, bien sur que non... enfin si... mais....
Ma : C'est quoi le problème, Harm?
H : Si je lui dis je vais la perdre! Voilà ce que c'est le problème!

Il se leva et poussa un soupir de frustration, il était avocat et incapable de trouver ses mots. Quel comble ! Il ferma les yeux un instant et prit une inspiration.

H : Si je lui dis, je vais la perdre Mattie...
Ma: Pourquoi? Pourquoi voudrais-tu que ça se passe comme ça ?

Elle le poussait, il s'énervait mais elle sentait que c'était le moment, qu'il fallait qu'il s'exprime,
qu'il laisse sortir ses démons.

H : Parce que... parce que... parce que ça s'est toujours passé comme ça dans ma vie.... je dis aux gens que je les aime et ils disparaissent.... tous... je l'ai dit à mon père et il a disparu, je l'ai dit à Diane et Jordan et elles sont mortes, j'avais Annie et elle m'a quittée... et toi....
Ma : Moi je suis toujours là Harm.... dit-elle d'une voie douce
H : Oui, mais ça bien failli. Je préfère l'avoir comme amie, ou même la voir avec un autre homme, plutôt que de risquer de la perdre....
Ma : Tu me l'as dit à moi et je suis encore ici, ce qui est important c'est que je sois là. Peu importe que je ne soit pas au mieux maintenant. Parce que je sais que dans quelques mois, cela ira mieux et c'est tout ce qui compte, même si j'ai doutée quelquefois, je sais que tu seras là pour moi, c'est ça l'important, je suis là aujourd'hui.

Harm l'observa un moment, c'était une jeune fille, adolescente, pour le moment paralysée sur un lit qui lui faisait la morale, qui avait davantage foi en la vie que lui alors que celle-ci lui avait peut-être pris ses jambes à jamais.

Mac resta là, simplement figée derrière la porte, elle n'avait pas voulu écouter mais les paroles de la chanson l'avait immédiatement attirée et une fois finie, elle était simplement restée là... Dans ce couloir à l'odeur de médicament...ce couloir blanc...

Harm ouvrit la porte et resta sur le seuil en voyant la jeune femme, ses yeux chocolat débordants de larmes contenues avant qu'une ne fasse son chemin sur sa joue... une seule larme... il l'attrapa du bout des doigts.... elle se glissa dans ses bras..... il l'avait dit... elle avait compris...


A suivre pour l'épilogue


Dernière édition par kubik38 le Sam 27 Sep - 0:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kubik38
Loin de Catherine
Loin de Catherine


Féminin Nombre de messages : 12
Age : 28
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Si tu y tiens (Terminée)   Sam 27 Sep - 0:26

Épilogue:

C'était si simple finalement. Comment avait-il pu mettre autant de temps à faire cela ? A dire ça, trois petits mots qui changent une vie, trois petits mots qui transforment un homme, une femme, une vie....

Trois mots pour une femme, une fille... debout, un ange, un ange magnifique du nom de David.... David, Mathilda et Sarah Rabb....

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Si tu y tiens (Terminée)   Sam 27 Sep - 11:25

Très belle fic Kubik.

J'en ai les larmes aux yeux.

Merci de l'avoir partagée avec nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Si tu y tiens (Terminée)   Sam 27 Sep - 13:07

Elle était trop super ta fic.

BRAVO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Si tu y tiens (Terminée)   Lun 29 Sep - 12:04

Je viens juste de lire cette fic...

Félicitation, je l'ai trouvé vraimetn adorable. La détresse et les peurs de Harm sont là... Et puis on retrouve totalement l'esprit de la série.

Ce fut court mais vraiment très bien écris et très agréable à lire... Donc comme on dit : "mieux vaut faire peu et bien, que beaucoup et baclé".

J'espère qu'on aura la chance de te relireà nouveau très prochainement.

Merci infiniment d'avoir partagé ceci avec nous...

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si tu y tiens (Terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Si tu y tiens (Terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Parce que tu me tiens à coeur.......
» Tiens, des nouvelles du LUZOLO !
» Les cycles ou séries que vous avez terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: