CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Drabble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Drabble   Mar 19 Avr - 17:35

Voici une autre drabble qui n'a pas de titre car j'en trouve pas lol, Peut-etre que je la continurais ou pas, je sais pas encore, je dis ça car Sarah (merci de m'avoir relu mouaahhh) serai curieuse de connaitre la réaction de H&M Very Happy Very Happy Very Happy

Donc voili voilou, en tout cas, j'espere qu'elle vous plaira Rolling Eyes


__________________________________



Appartement de Harm


Mac venait à peine de garer sa voiture en bas de l'appartement de Harm, que celle-ci se trouvait déjà devant la porte. Elle frappa à celle-ci en évitant de la démolir.

Harm : Mac qu'est ce qui ce passe ?
Mac : J'en est marre !!! dit-elle en rentrant dans l'appartement
Harm : Hey bien, marre de quoi ? Dit-il en fermant la porte et se retournant vers elle.
Mac : Pas de quoi, mais de qui est la question !!!
Harm : Alors de qui ?
Mac : De vous Harm, j'en est marre de vous.
Harm : Woua woua woua, du calme marines, et dites moi ce que j'ai encore fait.
Mac : C'est ça !!! vous ne faites rien.
Harm : Je ne vous suis pas là. Expliquez moi. Dit-il confus.
Mac : Vous savez très bien de quoi je veux parler. Dit-elle en baissant la tête, signe de découragement.
Harm : Et bien non, c'est pour cela que je vous le demande.
Mac : De cela aussi j'en ai marre. Vous ne voyez jamais rien. Dit-elle d'un air agacé et désespéré.
Harm : Bon arrêtez de m'agresser et dites moi plutôt pourquoi vous êtes là !!!

Mac n'eut comme seule réponse celle d'embrasser Harm d'une telle violence, une telle passion, que celui-ci n'y répondit pas tout de suite. Elle s'agrippa à sa tête, passa ses mains dans ses cheveux, puis les descendit à son cou. Elle se colla au plus près de lui et glissa sa jambe derrière celle d'Harm. Le désir montait en chacun d'eux. Harm répondit au baiser, enlaça le corps de Sarah de ses bras,  puis fit  errer ses mains dans le dos de celle-ci, remontant  sa colonne vertébrale jusqu'à son cou, où il l'attira au plus près de lui. Mac ne resta pas insensible à ses caresses chaleureuses et soupira de plaisir. La main gauche de Harm était toujours au même endroit, tandis que la droite explorait chaque parcelle du corps de la jeune femme. Il descendit sa main le long de son dos, jusqu’aux creux de ses reins où il s’attarda en dessinant de son index, de petits cercles. Il continua de descendre sa main, mais frôla à peine sa fesse et l'extérieur de sa cuisse, comme un interdit qu'il se devait de respecter. Il saisit soudainement sa jambe venue se glisser derrière lui et la remonta afin qu'elle puisse prendre appui sur lui. Il lâcha le cou de Mac et prit la seconde jambe, dans l'intention de faire la même chose. Il l'avait pour lui, dans ses bras, la retenant, la choyant et ne la lâchant pas. Il tourbillonna quelques secondes afin de trouvé un support. Il la plaqua contre la porte et le bas ventre de Harm percuta celui de Mac qui ne put retenir un cri de plaisir. Ils continuaient de s'embrasser, Harm baissa sa tête afin d'effleurer, de ses lèvres, le décolleté de Mac, s'offrant à lui. Celle-ci mis la tête en arrière en signe d'extase. D'une de ses mains, il lui remonta sa jupe devenue un obstacle. Ils étaient allés trop loin pour s'arrêter en si bon chemin et puisque le mal était fait, pourquoi ne pas continuer. La nuit fut tout aussi intense. Ils avaient réussis à aller jusque dans la chambre, pour que cette première fois soit des plus parfaite. Elle ne pouvait que l'être, par l'union de deux êtres s'aimant plus que tout. Chaque caresse que l'un infligé à l'un autre, faire monter de plus en plus leur libido, le plaisir, le besoin mutuel de se sentir aimé et désiré. Ils ne formaient plus qu'un, et le contact de leurs peau eut comme effet d’électriser la pièce, une connexion s'était faite et rien ne pourrait les séparer. En cette nuit, se procréait un être conçu d'un amour sans limite et d'une grandeur inimaginable, qui lierait à jamais un homme, une femme, dont l'histoire commença, il y a de cela maintenant 10 ans, par une poignée de main, dans une roseraie.


FIN

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Mar 19 Avr - 17:51

Pas mal ce Draggle. J'aime beaucoup. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
MacFishBell
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Nombre de messages : 312
Localisation : Sous la couette avec ...
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Mar 19 Avr - 21:15

Rha ué pas mal, pas mal, hum c'est vrai qu'il y a de quoi faire une suite ...!!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gudulle
Tétine de Gemma
Tétine de Gemma
avatar

Nombre de messages : 287
Localisation : Ici, et là!
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Mar 19 Avr - 23:14

TRooooop bien!! cheers
On arrive super bien à imaginer ce qui peut ou va se passer!!! Wink
Merciiiiii Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Mer 20 Avr - 0:15

Tu vois je ne suis pas la seule a dire uqe cela serai interressant d'avoir une suite...

En tout cas moi j'ai adoré... Mici la puce.

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Mer 20 Avr - 4:35

Merci, Merci beaucoup pour vos comm, je suis vraiment contente que cela vous ai plu Very Happy Very Happy Very Happy

MouuuahHahAhh à vous toutes mdrrr Laughing Laughing Laughing

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Mer 20 Avr - 11:35

On en parlait hier soir, te disant que j'avais pas eu le temps de mettre un commentaire, mais je te répète ce que j'ai dit Finou

C'est vraiment bien, j'ai apprécié le moment, et tout comme les autres, peut-être qu'une suite s'impose, non??

Sinon je me joins au comité mission commando menée par Sarah pour te donner quelques coups de poêle ( en plus d'être Sadique, je suis Maso, ah ma pov' Macab t'as tous les vices!! ==> Dommage pour vous ptdr )

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Mer 20 Avr - 14:22

Merci Macab !!! Wink


Et pour ce qui est de la suite, je commence à stresser là mdrrr pas de coup de poêle siouplé déjà que le cerveau ne fonctionne pas normalement Confused Laughing

Mais je vais essayer de mis mettre vu que je bloque pour mon autre fic Rolling Eyes , mais pour quand alors là ... Question Exclamation Question


Mais merci milles fois pour tous vos comm, je me répéte mais je ne le dirais jamais assez Rolling Eyes

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Sam 21 Mai - 2:41

Me revoilà pour la suite de la drabble Very Happy je viens de capter que j'ai fais la suite pile poil 1 mois après mon comm disant faire la suite. Bref ! lol la voichi.

Merci Charah (à vi je suis spécialisé dans les "ch" lool Mr.Red ) pour la relecture Ah aussi qui voudrait une tite suite mdr

En espérant que cela vous plaise et que ce soit pas trop soulant et lourd Embarassed Rolling Eyes

Bonne lecture


Heu tite précision lol

>> Miss Mackenzie
>> Mister Harminou

Arfff j'espére que vous aurez pas trop mal aux noeil noeil


_________________


Appartement de Harm


Le jour se levait progressivement sur la ville de Washington. Le ciel était dégagé, ce qui laissait présager une agréable journée. Les premiers rayons de soleil pénétrèrent à travers les stores de l'appartement de Harm. Celui-ci était allongé dans le lit, réveillé, aux côtés de son amante. Elle se trouvait la tête posée sur son torse et la main sur son ventre, encore endormie. Il avait mit un bras sous sa nuque et ne cessait de la contempler. Elle avait les cheveux en bataille, recouvrant une partie de son visage. Il ne les remit pas en place tout de suite, il la trouvait particulièrement sensuelle et tellement belle au naturel.

Un faisceau remonta doucement sur le lit ainsi que sur Mac. Elle eut un frisson à cette chaleur inattendue. A ce frémissement, Harm posa sa main sur son épaule et la caressa tendrement, faisant des aller retour, descendant jusqu'au bas de ces reins.

Elle se serra au plus près de lui et passa sa jambe par dessus lui, appuyant l'étreinte. Celui-ci sourit à la position de sa partenaire. En se déplaçant, elle fit glisser le drap, faisant apparaître la naissance des ses reins et le haut des ses fesses. Il trouvait cela particulièrement sexy, et ne regretta pas un seul instant la nuit passée. Il ne s'était jamais senti aussi serein, et heureux qu'en cette matinée, aux côtés de sa bien aimée.

Elle émergea doucement du monde d'où elle était, mais n'ouvrit pas les yeux, profitant encore de ces quelques instants. Elle avait rêvé faisant l'amour avec Harm et afficha un visage de contrariété, en pensant que tout ceci n'était qu'un rêve. Elle sentait la chaleur d'un corps sous le sien mais pensait que tout ceci n'était qu'une illusion et la continuité de son rêve torride.

Harm remarqua son air et l'espace d'un instant, il doutait. Il avait peur que Sarah regrette la nuit passée et qu'elle veuille, fuir. Non pas fuir à mille lieux de lui, mais fuir ses sentiments, cette nuit, ses engagements, et malgré tout, lui. C'est alors qu'il remit en place c'est cheveux dans une caresse qui se voulait rassurante.

Elle ne bougeait plus, ne respirait plus. Elle n'osa ouvrit les yeux par peur de découvrir la personne contre laquelle, elle était appuyait. Elle n'avait sans doute pas rêvé cette nuit, elle avait fait l'amour, mais était-ce avec la personne qu'elle désirait le plus être, celle qui hantait ses pensées ?

Il se décida de parler, pour rompre ce silence inquiétant.

H : Hey. Fit-il caressant toujours ses cheveux.

Silence. Aucun bruit, mouvement, son, ne sort de la bouche de Mac.

H : Quelque chose ne va pas ?

Silence ... pesant, lourd, regrettant.

H : Sarah ?!?

A l'énonciation de son prénom, elle se décida à ouvrir les yeux. Elle avait reconnu cette voix, et la reconnaîtrait entre mille. La voix rauque qu'il avait quand il l'appelait « Sarah », lui procura une chaleur, une envie, un désir immense. Rare était les fois qui le faisait, une façon pour lui de lui montrer sa sincérité du moment, ce qui fit qu'amplifier les effets.

Elle releva la tête afin de le regardait et de décrire les émotions que reflétaient ses yeux, son visage. Elle pu y lire le soulagement, la sérénité et une pointe de doute. Elle allait devoir l'affronter et pour cela, elle pointa fixement son regard dans le blanc des yeux du Capitaine. Elle n'avait aucuns remords, et assumait pleinement ses agissements de la veille.

H : Tu regrettes, c'est ça ?

Au tutoiement, Mac compris que son doute n'avait lieu d'être. De toute façon, s'il devait regretter les évènements de la veille, pourquoi être toujours à ses côtés et ne pas s'être enfuit pendant qu'elle dormait. Certes, ils étaient dans son appartement, mais rien ne l'aurait empêché de prendre la fuite, domaine dans lequel il exerce avec brio.

Il stoppa sa main n'ayant aucune réponse de sa part.

« Ca y est, mon doute s'avêre être vrai, elle regrette. Elle me lance un regard de défi, je ne comprends pas pour quelle raison. Pourquoi ne dit elle rien ? J'ai peur. Comment vais-je pouvoir la regarder dans les yeux après cette nuit, magique. Je ne supporterai pas qu'elle me repousse. Je vais devoir remettre une demande de mutation. Pour aller où ? N'importe où mais loin d'elle. Je fuis. Elle aura encore raison, comme toujours. Mon dieu, elle est si belle, merveilleuse, incroyable. Je divague et me fait du mal pour rien. Non je ne fuirais pas, pas cette fois-ci. Non, non, mais...cela sera trop dur de la voir tous les jours au JAG. Qu'est ce qui m'arrive ? Je n'arrive plus à penser, réfléchir correctement. Tout ceci est insensé. Il suffit que je lui parle, que j'avoue ce que je ressens et que jamais je ne regretterais cette nuit. Voilà, aussi simple que ça. Simple ? Quoique non, pas trop. Pourquoi ? Je l'aime, cela ne devrait pas être compliqué à dire, non ? Allez, il faut que je lui dise...je t'aime...je t'aime, je t'aime, je t'aime. Aie, mes lèvres se crispent, aucun son ne sort. Pourquoi ???? Je commence à me demander si je suis normal. Sans aucun doute. Je suis fou. Oh oui, fou d'elle. Voyez dans quel état vous me mettez Colonel. »

Elle sourit.

« Elle a sourit. » Se dit-il, heureux. « Je ne comprends plus rien là. Vais-je, un jour, réussir à la comprendre ? Elle est aussi compliquée que moi. J'exagère. Je me souviens d'une phrase qu'elle m'avait dit au Paraguay. « Je me contente de peu ». Alala, j'ai trouvé la femme parfaite et je suis là, à m'emporter, à m'égarer, à disjoncter. Bon je me lance, il le faut. Bon, je dis quoi ? Aie, angoisse. Je sais pas, je sais plus. Que quelqu'un vienne m'aider, je ne vais pas m'en sortir. Pour de bon je suis fou, voilà que je parle seul. Je dois faire de drôle de tête à mes réflexions. Apparemment, non, elle sourit toujours autrement, ça n'a pas l'air de la déranger. Bon, bon, bon, ça suffit maintenant. J'ai affronté les pires dangers, sortit pratiquement indemne de crash et je n'arrive pas à lui parler. J'aurai peut-être du partir en courant alors qu'il en était encore temps. Mouais, mauvaise idée. J'aurai à mes six heures un Colonel en furie. Je préfère de loin être coursé par une horde de femmes hystériques, que d'avoir à lui faire face. Quoique, après réflexions, pas trop. Bon je vais pas passer toute la journée à m'afférer sur mon propre sort. Je suis un homme, je n'ai peur de rien. Vla la folie qui m'envahit... »

M : Hey.

Harm ne réponds pas, toujours dans ses songes.

« Que lui arrive t-il. Pourquoi fait-il ces têtes bizarres ? Décidemment, je ne le comprendrais jamais. Pourtant, tout à l'heure...c'est bon j'ai compris. Ahhh, j'ai envie de le tuer de mes propres mains. Je n'ai jamais vu de ma vie, un homme aussi indécis. Tout à l'heure, il avait l'air serein, et voici que maintenant...que maintenant, ah je n'arrive même pas à déchiffrer son visage. Il doit sûrement réfléchir à un moyen de s'enfuir. Voilà, il va fuir, comme toujours. J'ai comme qui dirait, toujours raison. Pourtant, des fois, j'aimerais avoir tord. Pourquoi lui est-il si difficile d'avouer ce qu'il ressent. Pas seulement les sentiments qu'il a envers moi, mais de tout. Si quelque chose le tracasse, s'il est heureux, malheureux...c'est une vraie tombe ce mec. Voilà que je m'emporte, je me prend la tête pour rien. En tout cas, j'aimerais à le croire. C'est une vraie prise de tête. Pourquoi suis-je venue d'abord. J'étais pas bien chez moi, tranquille, bien au chaud, à travailler sur mes dossiers, où regarder la télé. Ah, c'est une super vie que j'ai. Plongé corps et âme dans le boulot. Super, j'ai tellement rêvé avoir cette vie là. Non, mais je sais pourquoi je suis venue. Tout simplement parce que je suis folle amoureuse de cet homme. »

Il sourit.

« Mon dieu, regardait moi ce sourire, il me fait perdre tout mes moyens. Normal qu'après cela, je ne veuille pas le lâcher. Genre, il est mon meilleur ami, ça me fait bien rigoler. Non, mais qu'est ce qui m'arrive. C'est mon meilleur ami, et je l'aime en tant que tel et plus encore. J'adore la complicité que nous avons par moment. Je peux lui parler de tout et de rien. Enfin presque de tout, un sujet reste tabou, le « nous ». Je ne sais pas lequel des deux a si peur, quoi plutôt avait si peur. Non, je ne sais même pas où nous en sommes là. Je crois que la partie est gagnée, mais tout reste à jouer. Devoir s'expliquer. Enfin pourquoi devrons nous, nous expliquer. Il n'y a rien à dire. Ah si, trois mots qui me tiennent à coeur et que j'ai rêvé tant de fois lui dire et surtout l'entendre lui, le dire. Je t'aime. Aie aie, c'est aussi simple que cela. Et si cela n'était pas réciproque. Si pour lui ce n'était que du sexe. M'enfin je vais pas m'en plaindre, j'ai passé une nuit extraordinaire. Jamais, je n'avais atteint un tel plaisir, excitation, l'orgasme. Mon flyboy m'a fait atteindre le septième ciel. Rien que pour cela, je ne le quitterais pas. Ohohoho, qu'est ce qui me prend là. Je ne veux pas de ce genre de relation avec lui. Je n'arrive même plus à être cohérente. Non, mais c'est vrai. Pourquoi ne devrait il y avoir que les hommes qui puissent penser au sexe sans passer pour ... pour... je ne sais même pas quoi. Mais, je ne suis pas comme ça. Je suis un être humain, avec ces pulsions, ces folies, ces envies. Bon, je m'égare là. Mais en tout cas, si cela devait en arriver là, j'aurais préféré que cette nuit n'ait eu lieu. Mais...jamais je ne me serais senti aussi bien. Pourquoi tout est toujours aussi compliqué avec lui....? Bon, stop, il faut que je lui parle. Il ne fera jamais le premier pas. Et puis, c'est moi qui me suis jeté sur lui. Malgré tout, il n'a rien fait contre par la suite. C'est qu'il devait en avoir envie, tout autant que moi. Quelle frustration. Il ne parle plus. Pourtant, je lui ai sourit, il aurait dû comprendre que ça allait. Je suis partagée par l'envie de partir en courant, celle de le secouer dans tous les sens pour le faire réagir une bonne fois pour toute, et celle de l'embrasser violement et de refaire l'amour avec lui tout le week-end. Hummm, le dernier choix m'attire. Non, il ne faut pas. Cela n'arrangerais pas les choses. Bon, je me jette à l'eau. Il faut que je lui parle, mettre les points sur les « i ». Qu'est ce que je vais lui dire. Ahhh aidez moi !!!! Je suis folle, je suis folle. Voilà que je parle toute seule. Ca y est, j'ai trouvé. J'me jette... »

M : Ca va ?

« Qu'est ce qu'elle a dit ? Elle a parlé ? Alors c'est que tout va bien. Ah quel c.. heu non, quand même pas. Enfin, elle m'a parlé, c'est l'essentiel. Je me suis inquiété pour rien. Non mais en faite, si, je m'inquiète encore. Si elle faisait cela pour, pour mieux fuir. Mais qu'est ce qui t'arrive Rabb ? Pourquoi toujours trouver compliqué, toujours douter et ce poser des milliers de questions ? Je me fais du mal pour rien, c'est incroyable. On dirait que j'aime me faire souffrir et me torturer l'esprit tout seul. Je dois être maso !!! Je m'égare, encore. Alala, qu'est c'que j'lui dis ? Oui, tout vas bien et toi, amour de ma vie. Humm pas mal, même très bien. Ah, je suis fier de moi. Non mais pas encore, le plus dur c'est de le sortir. Et puis, je vais pas lui dire ça, elle va déguerpir à toute vitesse. Remarque, je la comprends. Qui voudrais d'un homme tel que moi ? Elle mérite mieux. Oh que oui. Elle est si...parfaite. Quoique, elle a quelques défauts, mais c'est ce qui fait tout son charme. Bon, les minutes passent et elle va se demander pourquoi je ne réponds pas. Que lui dire, que lui dire. Bah tout simplement, « oui et toi ». On va sauter le passage du « amour de ma vie », on va y aller progressivement. Allez, j'entrouvre ma bouche et forme mes lèvres pour faire un « oui » et fait sortir le son. Mais...je ne vais quand même pas lui dire que « oui ». Et si je laissais faire les choses et laissais parler mon coeur. J'ai tant besoin de m'ouvrir lui dire que cette nuit était la plus belle et inoubliable de toute ma vie. Lui dire combien je l'aime, et que je ne voudrais jamais la quitter. Elle ne partira pas, pourquoi le ferait-elle. Tout le monde aime entendre ces choses là. Et je les dis avec sincérité et non pour faire la discussion. Allez Harminou, on se lance. »

H : A merveille bébé. Fit-il d'un air séducteur et charmeur.

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Sam 21 Mai - 2:41

Il ouvrit de grands yeux d'étonnement, par rapport à ce qu'il venait de dire. Il tenta de se rattraper.

H : Heu, oui...et vous ? Dit-il dans la panique.

Aya, la gaffe. C'est au tour de Mac d'ouvrir de grands yeux.

« Qu'est c'qu'il vient...de me dire ??? Alors d'abord le « bébé » avec cet air de séducteur, à la limite du macho. Et là...il me vouvoie !!! Pour de bon, que je ne le comprendrai jamais. Bon qu'est ce que je fais ? Je le gifle et lui remets les idées en place ? Hum, pourquoi pas. Non, le pauvre quand même. Malgré qu'il en ait bien besoin. Alors, je fais quoi ? Je vais lui répondre froidement et lui faire un regard qu'il se souviendra toute sa vie. Ca lui apprendra de me traiter ainsi. Non mais, pour qui, il me prend. Il m'appelle Sarah, me fait l'amour, me caresse tendremennntt !!! Ahhh, je fonds littéralement.... La tête qu'il fait. Il doit être aussi surpris que moi. Il me donne envie d'éclater de rire. Je peux pas m'en empêcher. Il est si chou comme ça, avec son air abattu. Bon, il s'est manqué, d'accord. Je ne vais pas y mettre de ma graine et le chercher. Il doit être autant stressé que moi. De plus, je ne comprends pas pourquoi je le suis. Je devrais être soulagée et me blottir contre lui. D'ailleurs, dans quelle position je suis ? Oh mon dieu, je suis complètement affalée sur lui. Et ma jambe, où est ce que je l'ai mis !!! Et ma main, toujours posée sur son torse. En tout cas, c'est agréable, j'adore. Bon, il faut que je résonne et faire les choses par étapes. D'abord, respirer profondément..... »

« Ohoh, qu'est ce que je viens de faire ? Je l'ai appelé « bébé » et je l'ai vouvoyer. Elle doit sûrement réfléchir à une façon de m'achever dans d'atroce souffrance. Elle respire profondément. C'est mauvais signe. Elle va me tuer, je le sens bien. Si elle a fait ça, c'est qu'elle va répliquer. Je crains le pire. J'ai une nouvelle fois peur. Elle ne va pas me manquer je crois. Tout ça, c'est de ma faute. Si je tournais 7 fois la langue dans ma bouche, je ne dirais pas tant de bêtise. Hum, après réflexion, je préfère la tourner dans la sienne de bouche. Ahhhh, qu'est ce que je raconte. C'est pire que de divaguer, ce que je fais. Et en y réfléchissant bien, je l'ai tourné plus que 7 fois, avec tout ce que je pose comme questions et que je réfléchi surtout. C'est ça, je pense trop, et me complique la vie tout seul. Bon, bref, qu'est ce que je fais ? J'essaye de me rattraper, ou je la laisse parler. Et si elle ne parle plus ? Aie, aie, aie..... »

M : Oui, très bien. Mais...

« Ouf, elle va très bien. L'instant d'une seconde, j'ai cru le contraire. Non, mais, je ne peux m'empêcher, encore, de douter. C'est louche tout ça. Répondre « très bien » après ce que je viens de dire. Oh mais, il y a un « mais ». Que va t'elle...."

M : ...vous m'avez l'air songeur ? Quelque chose VOUS tracasse ?

« Ahahah, j'ai ma vengeance. Je jubile. Je suis morte de rire, mais il ne faut pas que je le fasse voir. Ah la tête qu'il fait. J'adore. Je suis méchante, mais je me venge. Il devrait le savoir. Il me fait encore de la peine, le pauvre. Je crois que je l'ai achevé là. Bon j'arrête, je lui ai assez fait douter comme ça. Il doit avoir que des remords. Ahaha. Allez, je sais ce qu'il me reste à faire... »

« Ca y est, je suis cuit. Et un homme mort par la même occasion. Je croyais que c'était arrangé, mais non. Voilà encore tout gâché par ma faute. Pourquoi suis je un idiot pas fini ? Alors là, tous les termes sont bons. Je suis nul, un crétin, un sale type, un idiot, un handicapé des sentiments, un fou, un malade, stupide, un imbécile de première, un..."

Elle se redresse, s'approche de son visage et l'embrasse.

Harm avait les yeux perdus dans le vide et ne fit pas attention à l'intention de sa partenaire. Quand elle l'embrassa, ses pensées cessèrent aussitôt et il ferma instinctivement les yeux. Elle s'écarta et elle l'observa. Il garda les yeux fermés, toujours surpris de ce qui venait de se passer.

« Qu'est ce qu'elle vient de faire ? Elle m'a embrassé ? Non, j'ai dû rêver. Voilà maintenant que mes rêves se matérialisent. Mais non, pas possible. Je suis fou, mais je me demande si je suis plus fou de le penser ou de le croire. Quelle est la différence ? Ma foi, j'en sais rien. Mais j'ai adoré ce baiser. Wouahou. A présent je sais que je ne pourrais jamais m'en défaire. Elle embrasse divinement bien. C'est devenue ma drogue. Une drogue que l'on aimerait jamais se passer. En fin de compte, elle m'a pardonné ma gaffe. Mais je n'ose pas ouvrir encore les yeux, j'ai peur de voir ce qu'il y a à voir. Mais, je ne dois plus avoir peur à présent et je ne vais pas rester indéfiniment comme ça... »

« Je crois que ce baiser a fait son effet. Le voilà maintenant qu'il ne bouge plus. Ai-je bien fait de l'embrasser ? Non, mais, pourquoi devrais-je en douter ? Toute façon, j'en avais terriblement envie, et puis c'est la seule manière de lui faire comprendre que tout allait bien. Maintenant reste à voir s'il va le comprendre. Je doute sur ce point. Venant de lui, je m'attends au pire. »

Harm ouvrit enfin les yeux et vit Sarah qui le regardait, de ses yeux attendant le moindre geste qui puisse la soulager.

« Il a ouvert les yeux, enfin il réagit. Bien que ce ne soit pas de cette manière que j'aimerais qu'il réagisse, mais on ne va pas trop lui en demander d'un coup... »

« Voilà, j'ai ouvert les yeux. Qu'est ce que j'aime la brillance de ses yeux. Cela lui donne un air si enfantin, angélique, innocent. Je ne peux m'empêche de la trouver si belle. Elle n'a pas l'air de regretter de ce qu'elle vient de faire. Je l'admire pour sa détermination et son courage. Car du courage, il faut en avoir dans cette situation. Surtout entre nous deux, faire le premier pas. Le premier pas, c'est elle qui l'a encore fait. Tout d'abord, elle vient chez moi et me dis ce qui ne va pas et comme solution, elle m'embrasse. Baiser, que j'ai tant espéré. Puis, une chose en emmenant une autre, on s'est retrouvé faisant l'amour comme des dieux. Je ne me trouve pas modeste en disant cela. Je souris à l'intérieur de moi. Et pour finir, elle ne s'attarde pas sur ma bêtise et m'embrasse. Disons qu'elle a prit sa petite vengeance. Comment lui en vouloir. Je l'aime d'autant plus. Bon, cette fois ci, j'arrête de me torturer l'esprit et laisse faire les choses comme j'ai tellement envie quelles soient. »

il sourit, et l'embrasse à son tour. Ce baiser fut léger, petit, mais doux et tendre, magnifique. Un baiser que l'on aimerait tant voir. Et le voici fait. On ne pouvait rêver mieux. Ils ne pouvaient rêver mieux.

Tous ces tracas envolés, par un simple baiser. Quoi de plus fou, qu'un baiser puisse apaiser. Cela vaut toutes les explications possibles, inimaginables et infinies. Un baiser pour ce réconcilier, un baiser pour s'aimer, un baiser pour aimer et se faire aimer. Un bisou tout doux, dire je t'aime. Un bisou appuyé, vouloir aller plus loin. Un baiser passionné, transmettre l'envie, la passion, le désir qui nous envahis. Vouloir dire tant de chose. Le besoin de l'autre. L'envie de le sentir prêt de nous. Voir son corps tatoué sur le notre. Rêver à cette nuit qui va commencer. Une nuit magique où le rêve devient réalité. Tout nous paraît magique. L'endroit, la personne, l'environnement, l'atmosphère qui peut s'y dégager. Un éclat se reflétant sur sa peau. Celui de la lune, des étoiles, de la voie lactée, qui n'a jamais été aussi belle, qu'en cette nuit d'amour, réunissant deux êtres. Une nuit commencée par un simple baiser passionné.

Les mots n'existent pas pour décrire ce qu'ils peuvent ressentir. Alors les regards, gestes parlent pour eux. L'attitude, l'expression des visages, serein, heureux, enfin. Le seul regret qui subsisté, était de ne s'être unis plutôt. Les explications n'ont pas lieu d'être. On fait des choix, on les approuve, on les regrette, on a des remords. Mais la vie est ainsi fait. On ne peut pas toujours avoir ce que l'on veut, quand on le veut. Alors des choix s’imposent à nous. Après réflexions, il ne semble pas avoir été les bons, le bon, qu'importe. Mais on vit et apprend de ses erreurs. On se forge, construit, reconstruit, on vit, survit. Une page de notre vie est écrite, et ne sera pas la seule. Alors, on la tourne et un nouveau jour se lève, un nouveau départ est prit. La vie continue. Le vent ne cessera de souffler, la mer de remuer, l'eau de couler, les arbres de pousser, une nouvelle vie naître. Mais elle cessera de pleurer de n'avoir la vie qu'elle rêvait. Car ce matin, elle s'est réveillée dans les bras de son amant aimant et aimé. Et cela vaut tout l'or du monde, tous les trésors cachés. Son trésor, elle l'a trouvé et ne compte plus s'en séparer. Etre auprès d'un être qui vous aime et consumer cet amour, quoi rêver de plus.

Elle se remit dans sa position initiale, tête sur son torse. Ils entrecroisèrent leurs jambes et se blottirent l'un contre l'autre. La journée s’annonçait magnifique, elle sera idyllique.

Ils allaient se rassoupir et vivre, profiter de l'instant présent dans les bras l'un de l'autre. Harm se redressa de peu afin d'embrasser le front de sa bien aimée et lui soufflant un « je t'aime », se reposa et caressa l'épaule de « sa » Sarah. Elle tourna la tête afin de le regarder, lui sourit.

M : Merci.

Elle avait le besoin de le remercier, le besoin d'entendre ces mots sortir de sa bouche. « Ce ne fut pas difficile », ce dit-il, « Et tellement libérateur », par la suite.

Il lui fit son plus magnifique sourire, il était fier de s'être ouvert et avoir révélé ses sentiments.

Elle s'approcha à son tour, comme précédemment, et l'embrassa. Elle s'écarta de quelques centimètres. Elle regarda ses lèvres, qu'elle adorait embrasser, et reporta son regard à celui-ci de son beau Capitaine. Elle lui souffla à son tour, un « je t'aime », tout plein de sens, et se remit où elle aimait être, sur le torse de son homme maintenant, qu'elle embrassa et caressa, avant de fermer ses paupières, heureuse à en avoir le souffle coupé.

Nous nous envolons et nous nous éloignons d'eux, afin de les laisser se reposer dans le monde qu'ils ont créé, il y a de cela longtemps, sans vraiment en être conscient. Et enfin pouvoir y vivre en accord et réunis.

______________________

Alors FIN, ou A suivre ... lol

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Sam 21 Mai - 10:34

Wow super cette suite. J'adore. ET le coupe de la vengence de Mac pas mal du tout.

Bravo Finou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Sam 21 Mai - 13:26

Bon j'ai adoré tu le sais je te l'ai dit...

A pourrai avoir une petite suite moi...

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Sam 21 Mai - 13:53

OYEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

C'est vraiment trop bien écrit!! Yen, (bon la y'a Angel qui va me taper sur les doigts parce que j'ai pris ses expressions lol) c'est vraiment trop bien écrit!! On ne peut que demander une suite après ceci!!!


MA-GNI-FI-QUE


Merci

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math42
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 128
Localisation : humm In my dream!!
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Sam 21 Mai - 14:07

moi j'adore, c'est trés bien fait j'aime bcp les passages où l'on connait les entiments de h&m. Vraiment c'est tees émouvant ac un tite pointe d'humour super . j'espere que y'aura bientot un suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marjo
Newbie
avatar

Féminin Nombre de messages : 4
Age : 32
Localisation : en standby à Nancy
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Sam 21 Mai - 22:00

perso je vote "à suivre"!
elle est géniale ta fic et ce serait dommage que tu t'arretes en si bon chemin!!!

bon courage pour cette fic si tu décides de la poursuivre, ou alors pour les autres à venir!

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacFishBell
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Nombre de messages : 312
Localisation : Sous la couette avec ...
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Sam 21 Mai - 22:26

THE SUITE PLEASE ....!!!!

J'ai bien aimer mais j'en veux plus, toujours plus ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Sam 21 Mai - 22:28

j'adore aussi C'est trop bien écrit. Y a tout: les sentiments ,l'humour, la réflexion. Bref c'est g-é-n-i-a-l Vivement une suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Drabble   Dim 22 Mai - 0:58

Ohhh merci bcp bcp pour vos comm' jsuis very happy que cha vous ai plus

Bon je crois qu'une suite s'impose mdrrr Very Happy:D:D j'vais essayer de faire ça le plus vite possible, c'est à dire heu cette nuit Laughing en plus j'avais une idée pour la continuer mais je mettais arrêté là Rolling Eyes

Alors, si tout vas bien, à dans très pas longtemps (oula vive le français Mr.Red )

Encore merci, j'vous adore

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drabble   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drabble
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Margaret Drabble
» Je t'aime (drabble) ^
» [Drabble] AA ^
» Mina tente un drabble...[Spoiler Final S3 pour le 1er] ^
» The Watson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: