CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Révélations [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Révélations [Terminée]   Lun 16 Mai - 18:46

(Je vais m'étaller Embarassed )

Voilà une fic que j'ai écrit dans la nuit... arff insomnie lool

Profitant en même temps de remonter le moral des troupes, de ma tite Sarah, qu'elle révise beaucoup beaucoup et donc changer un peu les idées et à ma tite chichounette qui se reconnaitra mdrrr pour lui faire plaisir, hier c'étais la journée des fics de tous genres mdrrr Laughing Laughing Laughing alala je n'en dirai pas plus Mr.Red

Donc voilà, vous la mets à vous aussi en espérant qu'elle vous plaise Rolling Eyes

Gros merci à ma tite Sarah de m'avoir relu en même tps, de m'avoir dit de la poster lol et pour m'avoir trouvé le titre

et Vive la Shipper mania Wink

PS : Il n'y a pas de saison particulière et la présence de Vukovic c'est pour le fun mdr, m'enfin vous verez
_________________________

QG du JAG
27 Janvier 2005



Harm était assis dans son bureau, penché sur un dossier, qui lui prenait facilement la tête. Il prit son visage dans ses mains et poussa un petit cri de rage.

Mac, passant devant son bureau à ce moment là, se stoppa, pivota en sa direction et s'arrêta sur le pas de la porte.

M : Quelque chose ne va pas flyboy ?
H : Ah Mac, c'est vous.
M : Oui c'est moi. Dit-elle dans un rire. Je ne vous dérange pas ? Je peux repasser ...
H : Non, non, restez. S'il vous plait.
M : Puisque c'est si gentiment demandé.

Elle rentra complètement dans le bureau, ferma la porte et s'assit.

M : Quelque chose vous tracasse ?
H : C'est cette satané affaire qui me sort des yeux.
M : Je peux vous aider, si vous voulez. J'ai un peu de temps en ce moment.
H : Non, je ne voudrais pas vous ennuyer avec ça.
M : Sachez que vous ne m'ennuyez jamais.

Ils sourient.

M : Bon, de quoi traite cette affaire ?
H : Un quartier maître qui...Ah je ne sais même plus.
M : Harm !!! A quand remonte la dernière fois où vous avez dormi ?
H : Je ne sais plus.
M : Il faut vous ménager, vous n'allez pas tenir longtemps dans ces conditions.
H: Vous avez raison, mais l'affaire sera bouclée plus vite et je pourrais ainsi vous inviter à dîner. Fit-il dans un sourire.
M : Vous avez peut-être raison. Bouclez moi vite cette affaire alors.

Elle sourit en retour.

M : Bon, revenons à notre affaire.
H : Oui.
M : Passez moi le dossier.

Il lui passa et leurs mains se frôlèrent. Harm releva ce contact mais pas Mac, qui s'était empressée de plonger sa tête dans le dossier.

M : Très bien, nous avons un quartier maître, qui, aussi fou que cela puisse paraître...c'est retrouvé habiller en femme, sur le trottoir, avec un ... avec un client.

Elle partit dans un fou rire.

M : Mon pauvre, vous allez galérer à faire votre défense.
H : Vous croyez. Fit-il d'un air abattu.
M : Et que dit le Quartier Maitre... heu ... Vukovic, pour sa défense.
H : Il dit que...c'était un pari stupide fait avec des amis. Lâcha t-il dans un souffle d’épuisement.
M : Vous devriez rentrer vous reposer Harm.
H : Mais l'affaire n'avancera pas et l'audience à lieu dans quelques jours.
M : Ne vous en faites pas, je vais y travailler cet après-midi et ce soir.
H : Non Mac, je ne veux pas que vous preniez sur votre temps libre.
M : Ca ne me dérange pas du tout Harm.
H : A moi si. Venez à la maison ce soir, on y travaillera à deux.
M : Harm !!! Reposez vous.
H : Je me serais reposé une partie de l'après-midi. Acceptez, faites moi ce plaisir. Fit-il le regard charmeur. Je vous préparerais un repas exquis.
M : Si vous me prenez par les sentiments.
H : Ah cette journée va mieux se passer que je ne le pensais.
M : Je suis ravie de voir qu'un simple dîner, puisse vous faire cet effet. Fit-elle en le taquinant.
H : Surtout si vous y êtes conviée.
M : Hum serait-ce un compliment ?
H : Ca m'en a tout l'air.
M : C'est tellement rare, je n'ai pas l'habitude.
H : Mais je pourrais continuer. Dit-il d'un air coquin.
M : Je suis toute ouie. Fit-elle du même air.
X : Moi aussi.

Quatre yeux se posèrent sur la personne positionnée à l'entrée du bureau.

H : Amiral. Comment allez vous aujourd'hui ? Dit-il en essayant d'être convainquant.

L'Amiral eu un sourire en coin et d'un seul coup son visage repris un air des plus sérieux.

A : Garde à vous !!!

Mac et Harm se levèrent comme un seul homme et firent un magnifique salut.

A : Je vois que l'on s'amuse ici, au lieu de travailler.
H : Amiral, c'est que... Mac me proposait...
M : De l'aider dans son affaire.
A : Colonel, trouvez vous que je ne vous donne pas assez de travail, pour venir aider le Capitaine.
M : Non Monsieur, bien sûr que non. J'aide le Capitaine en dehors de mes heures de travail, Monsieur.
A : C'est ce que je voulais entendre. Très bien, donc Colonel, je crois que du travail vous attend.
M : J'y vais de ce pas Monsieur.

Elle jeta un dernier regard à Harm, un regard qui traduisait son soutient et qu'ils reparleraient plus tard.

A : Je vous trouve un peu pâle.
H : A vrai dire Monsieur, en ce moment, je suis épuisé.
A : Il faut dormir la nuit Capitaine. Dit-il tout en gardant son sérieux.

Harm, ne sachant pas s'il plaisantait ou non, n'afficha aucune expression particulière.

H : Oui Monsieur.
A : Bon, j'aime que mes officiers soient en pleine forme. Je vous donne votre après-midi. Vous pourrez travailler sur votre affaire chez vous.
H : Merci Monsieur.
A : Dans ce cas, à lundi Capitaine.
H : Amiral. Dit-il en effectuant le garde à vous habituel.

Il sortit du bureau du Capitaine et jeta un coup d'oeil à celui de Mac avant de rejoindre le sien. Celle-ci avait le regard posait sur ses dossiers. Concentrée, elle ne remarqua pas l'Amiral en train de l'observer.

Harm rassembla ses affaires et avant de rentrer chez lui, il tapa à la porte du bureau de Mac et y pénétra.

H : L'Amiral m'a donné mon après-midi. On se voit toujours ce soir ?
M : Oui. A moins que...
H : Que ?
M : Vous n'ayez changé d'avis.
H : Non et vous ?
M : Non.
H : Très bien, me voilà soulagé. Vous venez vers quelle heure ?
M : Et bien, le temps que je finisse cette affaire et que je rentre chez moi pour me changer. Vers les 20h. Cela vous convient-il ?
H : Parfais. Je vous laisse travailler, à ce soir.
M : A ce soir Harm et reposez vous.
H : Ne vous inquiétez pas pour cela, je tiens à être en forme pour ce soir. Fit-il de son plus magnifique sourire.

Mac ne comprit pas trop l'allusion qu'il venait de faire.

H : Enfin, c'est mieux pour travailler. Je ne me vois pas m'endormir en pleine recherche.
M : Pas même dans mes bras ? Fit-elle pour le déstabiliser. Ce qui marcha à merveille. Le Capitaine confiant quelques secondes auparavant, fut surpris de par ces paroles.

M : Je plaisante Harm. Dit-elle accompagnée d'un sourire éclatant.
H : Oui bien évidement. Bon je vous laisse à ce soir.

Mac ne répondit pas tout de suite, réfléchissant à comment interpréter la dernière phrase du Capitaine. Avait-il répondu à sa plaisanterie ou au fait qu'elle plaisantait.

Toujours dans ses songes, elle lâcha un « bye » mais Harm n'était plus là. Reprenant ses esprits, elle replongea le nez dans ses affaires, ce languissant du dîner.

...

_________________
I love you Surprised


Dernière édition par le Lun 6 Juin - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Révélations [Terminée]   Lun 16 Mai - 18:46

...

Appartement de Harm
20 h 10



Des coups furent donnés à la porte et Harm s'empressa d'aller ouvrir. Mac était vêtu d'un t-shirt mauve qui fit ressortir parfaitement son teint de peau, et un simple jean qui collait parfaitement ses cuisses. Elle avait les cheveux attachés en queue de cheval et porta une magnifique paire de boucle d'oreille couleur argentée, ornée de petits diamants. Boucle d'oreille offert par Harm lui même à son anniversaire. Il la trouva très belle habillée ainsi, comme toujours, tout lui allait à merveille.

H : Vous voilà enfin. Je me suis inquiété, vous qui n'arrivez jamais en retard.
M : Il faut une première fois à tout. Et puis, ça change de vous.
H : Ah c'est petit ça Colonel. Dit-il semblant d'être vexé.

Elle sourit à cette échange. Echange qu'elle adorait tant partager avec son partenaire.

H : Mettez vous à vos aises. En entendant que le dîner soit prêt, puis-je vous proposer quelque chose à boire ?
M : Heu, de l'eau, s'il vous plait.
H : C'est comme si c'était fait.
M : Harm, ça s'en drôlement bon. Dit-elle tout en s’asseyant sur le tabouret.
H : Mais vous n'avez pas encore goûté, c'est encore mieux, vous allez voir.
M : Je n'attends que ça. Fit-elle en souriant. Il répondit à son sourire et lui tendit le verre qu'elle saisit.

Le four retentit, ce qui alerta Harm que le dîner était prêt. Il sortit le plat du four et le posa sur le plan de travail. Les couverts étaient dressés, il servit Mac puis lui à son tour.

H : Tenez, vous m'en direz des nouvelles.
M : Qu'est ce que c'est ?
H : C'est une surprise, goûtez, allez-y et vous verrez.

Mac piqua de sa fourchette la nourriture présente dans son assiette et la porta à sa bouche. Elle souffla dessus pour ne pas se brûler et referma ses lèvres sur celle-ci. Quelques secondes passèrent, Harm la regardait toujours. Il n'avait pu s’empêcher de penser de quel manière sensuelle, elle pouvait manger.

M : Hummm, c'est excellent. C'est quoi ?

Harm afficha un sourire ravi de son plat.

H : Vous ne me croiriez pas si je vous le disais.
M : Essayez toujours. Fit-elle en mangeant un autre bout.
H : C'est ma spécialité.
M : Quoi ?
H : C'est des lasagnes végétariennes.
M : Vous rigolez ?
H : Non, c'est vrai.
M : Ca n'y ressemble pas.
H : Normal, j'ai changé la présentation et rajouté quelques ingrédients.
M : Je ne m'aurais jamais cru dire cela, mais c'est délicieux.
H : Ravi que cela vous plaise.

Ils se sourirent. Le repas se déroula comme à son habitude. Ils discutaient de tout et de rien, les mêmes sujets constamment traités. Le JAG, les amis, la famille. Ils avaient commencé à se mettre sur le dossier du QM Vukovic, tout en mangeant.

H : Alors vous avez eu le temps de vous pencher sur le cas.
M : Oui et non. L'Amiral m'a chargé de dossier. Apparemment, il n'a pas apprécié que je veuille vous aider.
H : Je suis désolé Mac.
M : Ne le soyez pas, ce n'est pas grave.
H : D'accord, mais...désolé quand même.
M : Dites moi, à part vous excuser tout le temps, vous ne savez pas faire autre chose ?
H : Heuuu ... Non, désolé. Fit-il dans un grand sourire. Ce qui fit sourire Mac.
M : Bon, je crois que j'ai trouvé quelque chose.
H : Ah bon. Quoi ? Dit-il tout en se déplaçant pour s’asseoir à côté d'elle.
M : Et bien, d'après ses analyses de sang, il avait bu.
H : Hum quelle découverte Sherlock Homes. Fit-il la taquinant.

Elle lui lança un regard appuyait, de reproche.

M : Laissez moi finir.
H : Je vous écoute Colonel.
M : Donc, je disais. Il était ivre au moment des faits. Nous pouvons jouer sur cela, en déclarant qu'il n'était pas apte à juger de l'ampleur de ses actions, en n'ayant pas l'esprit tout à fait clair.
H : Oui, mais cela était prémédité, il avait fait un pari.
M : De cela aussi, j'en ai tenu compte. Disons qu'il a subi une pression de ses amis et qu'il était obligé de le faire, pour ne pas passer pour un dégonflé. Vous connaissez cela, vous êtes un homme. Toujours à se défier et lancer des paris. Avec chance, il s'en sortira avec une lettre de réprimande.
H : C'est un peu tiré par les cheveux, vous ne trouvez pas ? Et je vous ferais dire, que je n'ai jamais fait de pari aussi absurde que celui là.
M : Oh, j'ai des doutes sur cela. Dit-elle dans un éclat de rire. Enfin, vous avez une meilleure idée ?
H : Heu, non, mais...
M : Harm, je vous dis ce que j'en pense. La décision ne tient qu'à vous.
H : Et j'apprécie votre aide. Après réflexion, je vais devoir m'en sortir avec cela. Merci Mac, vous êtes géniale. Fit-il en l'embrassant sur la joue.

Mac surprise de ce baiser et de l'éloge répliqua :
-Et bien, que vous arrive t-il aujourd'hui, que de compliments que vous me faites.
H : Vous les méritiez.
M : Vous disiez ce matin vouloir continuer. Et comme je disais, avant que l'Amiral n'arrive, je suis toute ouie.
H : Et bien, je trouve que vous êtes une femme incroyable.
M : Hum j'avoue que c'est vrai. Fit-elle mine de réfléchir et en acquisçant de la tête.
H : Vous êtes extrêmement belle.

Elle se sentit rougir à cette déclaration, mais l'accepta tout de même.

H : On va alimenter le jeu. Je dis ce que je pense de vous et vous de moi, à tour de rôle.
M : Très bien, bon je commence.
H : Allez y.
M : Je vous trouve particulièrement arrogant.
H : Vous commencez fort Mac.
M : Vous avez dit que l'on devait dire de ce qu'on pensait de l'autre. C'est le moment des révélations, je suis prête à tout entendre et tout dire.
H : D'accord, et bien je vous trouve particulièrement arrogante à mon tour.
M : Je vous trouve macho.
H : Et moi buter.
M : Vous êtes insupportable par moment.
H : Et vous tous les autres moments.
M : Vous fuyez tout le temps.
H : Je ne fuis pas, je couvre mes arrières.
M : Ah bon et qu'elle est la différence ?
H : Bah...et puis je ne suis pas le seul à fuir.
M : Moi je fuis ?
H : Sens cesse.
M : Quand ?
H : Et bien...heu...
M : Je vois que votre mémoire est défaillante Capitaine.
H : Je me souviendrai toujours de ce magnifique sourire que vous avez.
M : Et moi du votre qui me fait tout vous pardonnez.
H : Je tacherai de m'en souvenir.

Ils rirent.

M : J'aime votre regarde, bleu, acier, glacial mais tellement envoûtant. Fit-elle en le regardant droit dans les yeux.
H : J'aime le votre, je fonds à chaque fois, que je m'y plonge dedans.
M : J'aime me réfugier dans vos bras. Je m'y sens en sécurité et m'y sens comme chez moi.
H : J'aime vos cheveux et pouvoir les caresser. Fit-il en enlevant l'élastique qui retenait ses cheveux attachés.
M : ...
H : J'aime votre peau, elle est si douce.

Il caressa de son index sa joue et passa sa main derrière son oreille en remettant les cheveux de celle-ci en place.

H : J'aime votre délicatesse à me prendre dans vos bras quand je ne vais pas bien.
M : ...
H : J'aime vous prendre dans mes bras, vous sentir fragile et vulnérable, et que je puisse vous protéger.
M : ...
H : J'aime votre corps que je rêve tant de posséder.
M : ...
H : J'aime vos lèvres, si pulpeuse, fruité, douce et délicate.

Il s'approcha toujours plus près à chaque déclaration. Le coeur de Mac accéléra à chaque parole.

H : J'aime les saisir, les goutter, encore une fois et ne jamais les quitter.
M : ...
H : J'aime rêver vous faisant l'amour.

Mac ne répondit plus à ces révélations, elle en était toute émue et une larme perla.

H : J'aime être là pour vous, en essuyant les larmes de tristesse que vous avez, en sachant que ce n'est pas moi qui les ai provoquées. Fit-il en effaçant la larme venue s'échouer sur sa joue.
M : ...
H : J'aime tout ce que tu fais, l'être que tu es et toute l'importance que tu représentes à mes yeux.

Quelques centimètres les séparaient, et leurs yeux ne se sont jamais détachés.

H : Je t'aime... Fit-il en l'embrassant, rompant ainsi l'espace minime entre eux deux. Elle répondit au baiser et mit ses mains sur le visage de Harm et les déplaça à son cou.

Quand le baiser fut fini, il s'écarta d'elle et la contempla à nouveau. Elle put décrire parfaitement, à présent, ce regard remplis d'amour qu'il lui avait tant lancé autrefois, par certains moments, s'en savoir ce qu'il voulait vraiment dire. Maintenant elle savait, et en était plus qu'heureuse.

M : J'ai aimais entendre tout ce que tu m'as dit. Et je vais aimer te dire que ce j'ai à t'avouer.
H : ...
M : Je t'aime aussi.

Il lâcha un soupir de soulagement, comme si, l'espace d'un instant, il avait douté, mais inconsciemment, il s'avait.

Ils s'unirent encore dans un baiser d'amour. A présent, toutes les vérités étaient dites, et aucuns remords à l'horizon.

Il se leva de son tabouret, et prit la main de Sarah dans la sienne. Il se dirigèrent vers la chambre accomplir ce qu'ils aimeront le plus faire, par la suite, l'amour infiniment.

FIN

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Révélations [Terminée]   Lun 16 Mai - 19:08

Je viens de lire cette nouvelle est que dire sinon que j'adore.

Les échangent entre Harm et Mac sont trop bien.

Vraiment bravo Finou et continue à nous écrire d'aussi belles fics et de nous les faire partager.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Gudulle
Tétine de Gemma
Tétine de Gemma
avatar

Nombre de messages : 287
Localisation : Ici, et là!
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Révélations [Terminée]   Lun 16 Mai - 19:44

Hiiiiiiiiiiiii

J'adore ta fic surtout que tout commence un 27janvier, va savoir pourquoi, j'adore cette chtite date.. mdr


Bravo, pour ta fic, j'adore, quand j'ai vu le nom Vukovic, j'ai rigolé toute seule! lol

J'adooooooooooooooore!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacFishBell
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Nombre de messages : 312
Localisation : Sous la couette avec ...
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Révélations [Terminée]   Lun 16 Mai - 19:49

J'aime bien la fin comme un conte de fée MDR ...hum super l'idée des sentiments révelées qui se finit en touche mi et touche moi !!!

Cha va encore on a pas trop vu Vukovic dans la fic ...

Bonne fics fics Finou, une autre ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Révélations [Terminée]   Lun 16 Mai - 20:15

Merci ma puce d'avoir pensé à me remonter le moral pendant les révisions...

Je ne pouvais pas espérer plsu belle fic que pendant mes pauses révisions...

J'en aurai droit une autre demain sori pour me remonter le moral en cas d'échec de ma première épreuve ?

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Révélations [Terminée]   Lun 16 Mai - 21:25

Je suis contente qu'elle vous ai plus

Pour ce qui est d'en faire une autre, vu que j'ai pas fait ma tite sieste cet aprem, je ne sais pas dans quel état je serais ce soir lol

M'enfin, je vais tenter (mais je promet rien ) d'en faire une autre pour te changer les idées et que je vous ferais partager Wink ET je ne pense pas que tu auras un échec , j'ai confiance Wink lol

Ah aussi, GROS M***** ma Sarah pour demain !!! sunny

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révélations [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Révélations [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Ravenor III - Révélations par Abnett (5/5)
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Topic SPOILER harry potter 7, pour ceux qui l'ont terminé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: