CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Through The Eye Of A Shipper-Saison 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Ven 5 Aoû - 11:01

Merci pour ce nouvel épisode. C'est super

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Sam 6 Aoû - 1:59

J'adore vraiment ce principe de fic... Une autre vision de ce qu'aurait pu eter l'épisode...

Merci Majandraelo de traduire pour nous...

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Dim 7 Aoû - 9:28

E 07:Camp Delta

Noms des Auteurs- Carol et Michi ou Michi et Carol
E-Mail- Carol: Writestories315@yahoo.com
Michi: catherinebellfan@gmx.de ou mp111275@yahoo.de
Rating- PG
Paring – Harm & Mac
Spoilers – Saison 10 Episode 07 - Camp Delta
Disclaimer – JAG appartient à DPB, CBS et Paramount.
Résumé- Comment 'Camp Delta' aurait continué quand vous voyez ça à travers les yeux d’un Shipper.
________________________________

Notes des auteurs-

1. Notre plan est de revisiter tous les épisodes de la saison 10. Cependant, cette série n’a pas une règle stricte. Parfois ça peut être une suite, parfois ça peut être un changement de scène, ou même un changement de l’épisode entier. Et si ça ne l’ai pas nous pouvons toujours faire une ‘scène manquante’ à l’histoire. Cela signifie que la longueur de l’histoire est basée sur la façon dont nous voulons ‘manier’ l’histoire. Mais ne vous inquiétez pas…..nous planifions d’utiliser plus de 150 mots.
2. Puisque cette série traitera avec un épisode qui vient juste de passé cela signifie que nous risquons d’avoir une fanfic qui ressemblera peut être avec celle de quelqu’un d’autre. Il y a un espoir que nos idées soient uniques, mais ne devrions pas être dans le cas où nous nous excusons et nous certifions à notre dieu et au chocolat que nous ne savions pas ça ou faisions ça exprès.
3. Les feedbacks sont toujours les bienvenus.

_______________________________________________

Qg du JAG
Falls Church, Virginie
6:24 AM

« Harm, s’il vous plait dites moi que vous avez déjà un sac empaqueté dans votre voiture et que nous n’aurons pas besoin de s’arrêter à votre appartement avant! » dit Mac avec espoir tandis qu'elle sortait de son bureau avec Sturgis et qu'elle vit que Harm se dirigeait vers elle.

" Marchez juste en tête, Colonel," lui dit Harm en souriant et il indiqua avec sa mallette la porte de l'immeuble. "J'ai appris du meilleur, alors il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Je suis sur d'espérer que le 'maître du sac empaqueté' pourra dire la même chose de son sac."

"Bien sur," répondit Mac confiante et ils marchèrent jusqu'à arriver à l'ascenseur. "un bon marine a toujours un sac empaqueté dans sa voiture"

"Et n'a pas besoin de beaucoup de sommeil," ajouta Harm et il appuya sur le bouton de l'ascenseur.

"Ouais, vous avez à peu près tout dit. Quelle voiture prend t'on?"

"Coates m'a dit que toutes les voitures étaient prises. Donc, c'est soit la votre soit la mienne. Et puisque il me semble que cela va être un jour pluvieux j'y vais avec mon VSU."

"Vous ne voulez pas juste être le passager. N'est ce pas, Harm?" demanda gentiment Mac tandis qu'ils sortaient de l'ascenseur et qu'ils faisaient le chemin vers le parking. Mac ouvrit le coffre de sa corvette et prit son sac pendant que Harm ouvrit le coffret de son VSU et attendait que Mac mette son sac à l'intérieur.

"Vous me connaissez trop bien , Marine"

Interstate 64
Route de Norfolk
9:04 AM

Ils étaient déjà sur la route depuis près de 3 heures maintenant et ils leur semblaient plus ou moins impossible d'arriver à Norfolk à temps. Il commençait à pleuvoir quand ils avaient juste dépassé North Springfield et il pleuvait encore. Le prochain trafic n'allait pas non plus les aider dans leur situation.

Au début Harm et Mac avaient passé leur temps à revoir le dossier avant de changer vers des questions plus personnels. Quand Mac demanda à Harm au sujet de Mattie il agit comme s’il s'en sortait bien avec la nouvelle situation. Cependant, Mac voulait être sure que son ami était bien. "êtes vous vraiment bien avec tout ça?" Lui demanda t'elle gentiment.

"Ne vous inquiétez pas, Mac. Je vais bien. Je savais qu'un jour viendrait où je devrais la laisser partir et que cela me rendrait heureux de voir Mattie et son père s'entendre à nouveau bien. Elle n'est pas sortir de ma vie. Nous avons prévu de passer plusieurs week-ends ensemble, et elle viendra à Washington passer une partie de ses vacances avec moi. Actuellement je pense que Jen a plus de problèmes avec le fait que Mattie soit partie," expliqua Harm en souriant. " Bonne chose qu'elle s'en sorte avec notre nouveau CO."

"Ouais, elle a l'air de savoir comment le manier," dit Mac avant de se mettre à rire tout bas.

"Qu'est ce qui est si drôle?" voulut savoir Harm et il la regarda en fronçant les sourcils.

"Rien, je me souvenais juste d'un regard sur votre visage il y a longtemps." Mac essaya de s'arrêter de rire mais ce n'était pas simple.

"De quoi êtes vous en train de parler, Mac? Quand longtemps?"

"Quand nous étions devant le bureau de Cresswell et que nous écoutions sa conversation avec Coates. La tête que vous avez faite quand elle lui a demandé si cela serai très tendu parce qu'elle ne voulait pas le blesser et Cresswell lui a dit qu'elle ne le blesserait pas et qu'elle devrait savoir que son épuisement était inestimable. Que pensiez vous qu'il ait voulu dire par là, Harm?" Mac ne pouvait ses retenir et elle rigola complètement.

"Je ne vois pas de quoi vous êtes en train de parler. Je n'en sais absolument rien, " lui dit Harm avec un regard sévère.

"Vous êtes sur? Le regard sur votre visage d'une façon qui dit quelque chose d'autre"

"Je suis sur. Peut être le manque de vie sociale apporte un regard étrange sur mon visage, mais je suis sur de ne rien penser sur leur conversation."

"Votre manque de vie sociale, huh?" Mac répéta ses mots en souriant.

"Ouais, c'est plus ou moins non existant, et vous êtes de retour à votre état d'écho, Colonel." Harm regarda peu de temps après Mac et lui lança son meilleur Flyboy Grin

"Peut être que c'est le temps pour vous de bouger et de trouver la bonne personne," lui dit Mac doucement, ne croyant pas vraiment ses propres mots.

"Je ne la recherche plus," marmonna Harm à lui même , ne réalisant pas qu'il l'avait dit à haute voix. Cependant, un regard vers Mac lui dit qu'il avait en effet dit à haute voix et qu'elle l'avait entendu clairement.

"C'est sérieux?" demanda Mac d'un ton chuchotant

"Quoi?"

"C'est sérieux?" Mac répéta sa question. "Vous venait de dire que vous ne la cherchiez plus."

Harm respira profondément. "Oui, c'est sérieux. Elle est la seule, Mac. Je peux le sentir. Même ma mère pense qu'elle est tout à fait la fille." Harm regarda profondément dans ses yeux et sourit avant de quitter son regard pour surveiller la route de nouveau.

"Votre mère la connaît?"

"Juste par oui-dire. Elles ne se sont jamais rencontrées en personne. »

"Alors vous dites que votre vie sociale est plus ou moins non existante, cela signifie que cette femme ne sait pas tout à propos de vos sentiments pour elle?" demanda Mac doucement

"Non, elle ne sait pas mes sentiment à son égard." l'affirmation de Harm était faites dans un triste ton, que Mac nota

"Peut être devriez vous lui dire."

"Je ne peux pas, Mac. C'est trop compliqué," expliqua Harm doucement

Il y eu un court moment de silence après l'affirmation de Harm avant que Mac ne parle à nouveau. "C'est Alicia, n'est ce pas?"

"Quoi?" Harm tourna la tête de surprise la regardant et il oublia un moment qu'il était encore en train de conduire une voiture à travers une lourde pluie et le trafic du matin.

"Harm, faites attention!" cria Mac tandis qu'elle vis la lumière de freinage du coffre devant eux mais ne remarqua pas la réaction de Harm

"Zut!," Harm jura doucement pendant qu'il exécuta un freinage d'urgence

Dès que leur voiture s'arrêta, Harm regarda Mac et put voir qu'elle avait fermé ses yeux et qu'elle respirait profondément. Quand Harm vit la sortie à droite près d'eux, il sut ce qu'il devait faire.

Il n'y avait pas de moyen pour eux de continuer leur conversation qu'ils venaient d'avoir pendant qu'il conduisait à travers ce genre de temps et trafic. Donc Harm manœuvra la voiture et prit la sortie

"Harm, que faites vous?" demanda Mac surprise

"Mac, il n'y a aucun moyen pour nous de continuer cette conversation pendant que je conduits à travers ce désordre. Je vais trouver une place où nous pouvons nous garer pour quelques minutes et ensuite nous pourrons parler," expliqua Harm et il vit un parking ou quelque chose de similaire. "Nous allons ici," murmura Harm tandis qu'il voyait que le parking était désert.

Dès que Harm gara la voiture, il coupa le moteur et il se tourna sur son siège pour être face à Mac. "Mac, je ne suis pas en train de parler d'Alicia, ici," lui dit Harm doucement.

A ce moment là, il ne savait pas ce qu'il devait faire. Alors qu'une part de lui voulait tellement lui dire ses sentiments, l'autre part lui disait de la repousser et garder son secret en lui un petit peu plus longtemps.

"Oh, OK. J'ai compris. Si vous ne voulez pas parler d'elle, c'est d'accord." répondit Mac déçu

"Non, Mac. Actuellement vous ne comprenez pas. La femme, je ne parlais pas de d’Alicia. Pourquoi avez vous cru qu'il y avait quelque chose entre Alicia et moi?" demanda Harm étonné

Mac soupira. "Je l'ai vu vous embrasser lorsque vous sortiez de la salle de tribunal il y a quelques mois. Ensuite je n'ai pas pensé autre chose. Cependant, comme vous avez dit plus tôt que vous aviez trouvé la bonne femme, je suis venu à la conclusion que c'est d'elle dont vous parliez," expliqua Mac doucement avant que ses prochains mot sortirent dans un seul chuchotement " Oh mon dieu."

"Quoi?" chuchota Harm, ne pouvant être capable de lire sa réaction. "Mac, qu'est ce qu'il y a?"

"Si ce n'est pas Alicia, cela signifie que vous êtes amoureux de Catherine?"

"Catherine? Comme Catherine Gale?"

"Oui. Webb m'a dit que vous étiez tout les deux ensemble depuis quelques temps. C'est elle?" demanda Mac doucement. Plus ils parlaient de ça, plus elle se sentait perdue. Complètement perdue. C'était ça? Harm avait finalement trouvé son bonheur? Avait elle perdu sa chance pour un future avec l'homme qu'elle aimait de tout son cœur? Toutes ces pensées étaient en train de se mélangeaient dans la tête de Mac, et autant qu'elle voulait être heureux pour son meilleur ami, elle ne pouvait. Son cœur simplement ne pouvait le permettre, même sa tête parlait pour elle.

"Non, Mac. Ce n'est pas Catherine non plus," dit Harm déçu, encore combattant avec lui même

"Oh. Alors qui est cette femme mystérieuse?"

"Maaac, s'il vous plait?"

"Quoi, Harm? Pourquoi ne me parlez vous pas d'elle? J'aimerais juste savoir quelque chose sur la femme qui a capturé le cœur de mon meilleur ami," essaya d'expliquer Mac et elle ne pouvait pas stopper les larmes qui coulaient sur ses joues.

Harm ferma ses yeux et prit une profonde inspiration. Quand il les rouvrit et qu'il vit Mac, il vit les larmes et la blessure. "Je ne peux pas en faire davantage," dit Harm avant d'ouvrir la porte et de sortir de la voiture en un mouvement rapide, ne faisant pas attention au fait qu'il pleuvait encore beaucoup.

Mac se sentait déconcerté et confuse. Le claquement de la porte la fit sortir de son étonnement. "Quoi?" dit Mac à haute voix avant de sortit de la voiture à son tour.

En seulement quatre pas elle se trouvait juste devant Harm. Cela prit seulement quelque seconde avant qu'elle ne soit juste aussi trempée que lui. Quand Mac regarda Harm, elle put voir le combat qu'il menait apparemment avec lui même. "Qu'est ce que cela signifie, vous ne pouvez pas en faire davantage?" voulut savoir Mac. "Je ne comprends pas"

Dès que Harm vit le regard triste et blessé sur le visage de Mac, il sut qu'il ne pouvait le contenir plus longtemps. Cela était simplement impossible pour lui. " Je ne peux pas en faire davantage. Je ne peux prétendre davantage, Mac. Je ne suis pas amoureux d'une autre femme. Je suis amoureux de vous, Sarah," confia Harm sous un lourd souffle. "Je vous aime. J'ai essayé de faire tout pour le cacher, ne voulant pas ruiner ce que l'on avait construit entre nous mais.....," Harm continua à parler mais Mac n'entendait qu'un mot qu'il avait dit. Juste après le "je vous aime" de lui, elle avait cessé d'entendre ses mots.

Mac le regarda et put voir qu'il parlait toujours. Elle secoua sa tête et fit la seule chose qu'elle pouvait croire pour le faire taire. Prenant sa tête dans ses deux mains elle l'amena à elle et l'embrassa. Le baiser était doux. Cependant, puisqu'ils étaient tout les deux en uniforme ainsi qu'en public cela était simplement un court baiser. "Je t'aime aussi, Harm", chuchota Mac avant de lui sourire et en obtenant un sourire de sa part en retour.

"Cela est vraiment en train de se passer, n'est ce pas?"demanda Harm, voulant être sur. "Je ne rêve pas, n'est ce pas?"

"C'est sur c'est réel, Harm. Et si cela est un rêve, je ne veux pas me réveiller," expliqua Mac doucement avant de lui donner un autre court et doux baiser.

"Je pense que nous serons mieux dans la voiture à nouveau," dit Harm après avoir brisé leur dernier baiser. Il regarda Mac et lui même et vit qu'ils étaient tout les deux trempé. "Aucune idée comment expliquer à Norfolk pourquoi nous sommes dans cet état là?" Voulut il savoir en souriant.

"Pourquoi ne pas leur dire que nous croyons que nous aimons la pluie?", suggéra Mac avec un sourire.

"Vous êtes drôle, Marine." rit Harm

"Laisse juste dire que nous avions un pneus crevé. De cette façon nous avons l'excuse pour le retard aussi"

"Ca sonne comme si tu avais l'habitude de ce genre d'excuse avant," dit Harm en fronçant les sourcils tandis qu'il retournait dans la voiture

"Harm, un marine a toujours un plan de secours"

"Pigé. Tu as toujours un sac empaqueté dans ta voiture, un plan de rechange dans ta tête et tu n'as pas besoin de beaucoup de sommeil. Y a t'il quelque chose d'autre que je devrais savoir, Marine?"

"Oh, tu crois mieux, Sailor. Le reste tu devras le découvrir dès que nous serons de retour de Cuba," dit Mac en souriant

"C'est un promesse, Sarah?" chuchota Harm et il tourna la tête, en sentant le souffle chaud de Mac contre son visage

"Oui, c'est une promesse," dit Mac avant que leurs lèvres ne se rencontrent encore pour un autre court baiser.

"Je t'aime," chuchota Harm

"Je t'aime aussi."

"Tu sais, je viens de penser, je t'aime dans ton état d'écho", dit Harm en souriant

"Juste mets la voiture en marche, Flyboy," répondit Mac avec un regard sévère avant qu'ils ne commencent à rire.

"Oui, oui, Mad'me," dit Harm et manœuvra la voiture pour sortir du parking et allèrent vers leur future plein de joie et d'amour.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Dim 7 Aoû - 11:22

Merci pour cette nouvelle traduction. C'est génial

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Dim 18 Sep - 16:41

E 08: - There Goes the Neighborhood

Appartement de Harm
Nord de Union Station
Washington DC
8:53 Pm

« Aucune idée de quand vous voulez commencer à chercher un nouvel appartement? » demanda Harm à Coates pendant qu’il ouvrait la porte de l’ascenseur après leur arrivée à l’étage.

Ils venaient juste de rentrer du commissariat de police où le cauchemar de Coates avait finalement pris fin. Elle avait raconté que l’ADN du cheveu sur le corps de Vince Dolan n’était pas le sien et qu’elle était libre de partir.

« Dès que possible, c’est sur » répondit Jennifer déterminée tandis qu’elle sortait de l’ascenseur. « Oh, bonsoir, Ma’am. »

Harm sortit de l’ascenseur et suivit le regard de Jennifer pour voir qui elle saluait. « Mac? Hey. C’est une surprise. Qu’est ce que vous faites ici? » demanda t’il, surpris de voir sa partenaire attendant devant la porte de son appartement.

« Hey. Je suis ici parce que j’ai essayé de vous trouver depuis plusieurs heures sans succès et je me suis un petit peu inquiété », expliqua Mac avec un soulagement dans sa voix. « tout va bien, Jen? »

« Oui, Ma’am. Mon cauchemar est finalement terminé, » expliqua Jen fatiguée. « Le capitaine m’a dit que vous vouliez vous occuper de mon cas si nécessaire et je voulais vous remercier pour ça. »

« Vous n’avez pas besoin de me remercier, Jennifer », répondit Mac doucement. « c’est pour ça que sont faits les amis »

« Pourquoi ne pas m’avoir appeler sur mon portable? » demanda Harm intéressé, cherchant encore lui même avec un choc mineur de voir Mac à son appartement sans raison apparente.

« Je l’ai fait, actuellement plus d’une fois. Cependant, je suis tombé sur votre messagerie vocale »

« c’est drôle, j’avais mon portable avec moi,’ déclara Harm et il sortit son téléphone de la poche de son manteau. Il le regarda attentivement et rit. « Super, la batterie est morte. Alors ça explique pourquoi vous n’arriviez pas à m’avoir. »

« Ne vous inquiétez pas, cela arrive aux meilleurs d’entre nous, »l’assura Mac. « Juste ne recommencez pas, Sailor »

« Oui, maman . »Harm commença à rire suivit bientôt par Mac et Jen.

Jen s’arrêta de rire tandis que subitement elle se mit à bailler. « Bien, si vous voulez m’excuser, je pense que je vais prendre une douche chaude avant d’appeler ça une nuit. Ce jour a duré trop longtemps à mon goût. Bonne nuit, Colonel. Capitaine, merci beaucoup pour votre aide. »

« Comme l'a dit le Colonel juste plus tôt, vous n’avez pas besoin de me remercier, Coates, » Lui assura Harm avec un sourire. « Et n’importe quand si vous avez besoin d’aide pour votre recherche, appelez moi, Ok? »

« Je le ferais, Monsieur. Bonne nuit, »dit Jen et elle marcha jusqu’à son appartement.

« Bonne nuit, Jennifer. »Mac sourit

« Bonne nuit, Coates, »dit Harm avant de ramener son attention vers Mac. « Là va le voisinage, » marmonna t’il tandis qu’il ouvrait la porte de son appartement.

« Je devine que cela signifie que je n’ai pas mal interprété votre commentaire de tout à l’heure. Elle veut vraiment déménager? » demanda Mac doucement.

« Ouais, et je ne peux pas vraiment la blâmer. Ce n’est pas l’endroit le plus sur pour vivre ». Harm ferma la porte derrière eux et plaça sa casquette sur la table.

« C’était assez sur pour vous de laisser Mattie vivre ici, » constata Mac tandis qu’elle retirait son manteau. « Je pense que c’est plus pour que Coates veuille oublier ce qui s’est passé ici et déménager. Ce n’est pas la première fois où quelqu’un laisse tout derrière juste pour oublier. »

« Cela sonne comme si vous preniez votre exemple, » dit Harm doucement. Il prit le manteau de Mac et le posa en même temps avec le sien sur le porte manteau. « aviez vous déjà pensé à déménager après l’incident avec Coster? »

« Non, par la suite je savais déjà que déménager ne me ferait pas oublier ce qui s’était passé. Mais je comprends la réaction de Jen néanmoins »

« qu’est ce qui aura si les ex-petits amis ou les ex-maris reviennent pour faire plonger la femme autour de moi dans le trouble? » demanda Harm fatigué tandis qu’il s’assit sur le divan et regarde Mac.

Mac rit. « Désolé, mais je n’ai pas de réponse à cette question. Cependant, si cela peut vous faire sentir mieux, je peux vous dire qu’il n’y aura pas d’ex-petits amis ou d’ex-maris qui me laissera plonger dans ce genre de trouble, une nouvelle fois. »

« Vous êtes sure? » Voulu savoir Harm tandis que Mac s’asseyait sur le divan à côté de lui.

« Tout à fait sûre. Il y a seulement deux ex-petit ami Mic ou Clay qui puisse faire quelque chose comme ça. »

« Comment pouvez vous être sûre de ça? »

« Parce que tout les deux savaient que vous étiez assez près de moi », expliqua Mac avec les sourcils froncés et un sourire

« Alors je suis votre garde du corps et tout le monde est effrayé par moi? » demanda Harm étonné.

« Oui, c’est plus ou moins un cadeau. » Mac retira ses chaussures et s’assit le dos contre l’accoudoir du divan

« Au sujet de John? »

« Quoi à son sujet? »

« Vous ne l’avez pas mentionné. » fit remarquer Harm

« Non, je ne l’ai pas fait. Il n’y a aucune raison de le mentionner puisqu’il était déjà une partie du désordre avec Chris. Maintenant venez plus prêt. On dirait que vous avez besoin de quelque chose pour vous aider à vous relaxer. » Elle étendit sa jambe droite sur le divan et ensuite tapa l’espace devant elle.

Harm la regarda et sembla légèrement inquiet. « Qu’avez vous en tête, Colonel? »

Mac rit. « Ne soyez pas effrayé, Harm. Je veux juste utiliser mes doigts magiques et donner à vos épaules un massage. Je serai gentille. »

« Doigts magiques, huh? » Harm la regarda en fronçant les sourcils avant de finalement s’avancer plus près d’elle. « Comment puis-je résister ensuite? Mais ne soyez pas gentille, mais bonne. » Harm sourit d’un air supérieur avant de tourner son dos à Mac.

« Je peux être les deux, »répliqua Mac tranquillement. « Et maintenant allongez vous et essayez de vous relaxer, OK? »

« Ok, » dit Harm fatigué avant qu’il étende son dos contre le torse de Mac, avec sa tête contre sa poitrine. Ensuite il leva sa jambe, alors ils purent les étendre ensemble. « C’est vraiment confortable. »

« Bien, maintenant fermez vos yeux. »

Harm le fit tandis qu’il parlait, juste sentant les bras de Mac autour de sa nuque. « Ummm Mac, qu’est ce que vous faites? » demanda Harm surpris

« Je détache juste votre cravate. Je pensais que cela serait la première chose qu’un homme ferait pour se relaxer, » répondit Mac tandis qu’elle commençait à dénouer la cravate.

« Oui. Je pense que je suis trop fatigué pour faire attention. J’espère que je ne tomberai pas endormi sur vous. »

« Ne vous inquiétez pas. Si vous tombez de sommeil je connais mon chemin, » chuchota Mac tandis qu’elle tirait la cravate de son cou et la posa sur la table basse

« Hmmm, peut être vous devriez me raconter une histoire pendant que vous faites travailler vos doigts magiques. »

« Une histoire? Vous ne voulez pas que je vous racontes un chapitre du livre préféré de petit AJ ‘Ten minutes till bedtime’ (j’ai préféré laisser le titre original) maintenant, n’est ce pas? » demanda Mac doucement tandis qu’elle commença son massage sur ses épaules.

« Non. » Harm rit. « Je pensais plus à une histoire qui me garderait éveiller. Pourquoi ne me racontez vous pas l’affaire sur laquelle vous aidez Bud? Ooooooh, ça fait du bien. » gémit Harm alors que Mac atteint un certain endroit tendu.

« Il n’y a pas grand chose à dire. Le Lieutenant Wall est suspendu pour avoir prit un civil sur un vol non-autorisé dans un F-18, que le civil a acheté par internet. Bud a appris qu’elle ne pouvait pas faire cela pour de l’argent et que ce civil n’était autre que son propre père. »

« Son père a acheté un F-18 sur Internet? Woaw, quelle manière de rechercher vos enfants. Je n’ai jamais eu de poney quand j’avais 4 ans, » Harm rit et apporta un court rire à Mac avec sa déclaration

« Un poney, huh? J’apprend de nouvelles choses à propos de vous chaque jour, Flyboy. »

« Ouais, et bien, un homme a besoin d’avoir quelques secrets. »

« Juste promettez moi de ne jamais avoir l’idée de prendre pour l’un de nos enfants, quelque chose aussi rapide que votre Stearman, ou ……., » menaça rapidement Mac.

« Ou quoi? » demanda Harm et tourna sa tête légèrement pour regarder dans ses yeux.

« ou vous aurez un Marine en rogne sur les bras, Sailor, » dit Mac et accentua sa déclaration en lui donnant un doux regard fixe

« Je ferais mieux plus attention maintenant. Pouvez vous aller un peu plus à droite, s’il vous plait? » Harm admirait toujours le travail magique de ce que ses mains faisaient, mais aujourd’hui cela semblait meilleur que d’habitude. Il se sentait beaucoup plus relaxé avec chaque mouvement de ses mains.

« Oh, vous devriez faire attention. Ici, c’est mieux? » demanda Mac tandis qu’elle déplaça ses mains près de sa nuque

« Parfait, » chuchota Harm avant de refermer ses yeux.

« De toute façon, en premier je pense la même chose que vous. Que son père pouvait la rechercher que d’une seule manière. Cependant, Bud a appris que ce n’était pas l’idée du père du lieutenant Wall de faire cette recherche passionnante , mais plutôt la sienne. »

« Vous dites qu’elle voulait rechercher son père? » demanda Harm étonné

« Non, elle ne voulait pas le rechercher, pas de cette façon tout du moins, je pense, » Mac commença à expliquer doucement, sans jamais arrêter le massage de ses épaules.

« Son père avait un cancer au cerveau et apparemment, il ne lui a jamais dit. Le lieutenant Wall a dit à Bud qu’elle ne voulait pas dire au revoir à son père à son enterrement et quand elle a vu le F-18 sur internet, l’idée lui est venue. Elle n’a jamais parlé à son père qu’elle savait pour sa maladie. »

« Intéressant. »

« Ouais, elle pensait faire la bonne chose. »

« ça l’était? » demanda Harm tandis qu’il commençait à s’apaiser sous les soins de Mac

Mac lui donna sa seconde réponse « je pense que oui. Elle voulait lui dire au revoir à sa propre manière, beaucoup d’entre nous n’ont pas cette opinion. »

Harm ferma ses yeux et fut silencieux pendant quelques minutes. Les mains de Mac glissaient sur ses muscles tendus. « Promettez moi de ne jamais faire ça, »
dit Harm tandis qu’il commençait à flotter dans le pays entre rêves et réalité.

« Faire quoi? »

« Me cacher quelque chose comme cela, » lui dit Harm d’une voix étant douce

Mac sourit. « Je vous le promets »

« Bien. Vous pourrez garder nos enfants quand j’irai voler dans Sarah. »

Mac cacha son rire alors qu’elle sentit la tête de Harm rouler paresseusement sur sa poitrine. Elle jeta un coup d’œil sur son visage et vit que ses yeux étaient fermés et qu’il était endormi. Un calme semblait traverser son visage tandis qu’elle embrassait sa tempe. Très soigneusement elle retira ses bras de ses épaules et les enroula autour de sa poitrine, le tenant près d’elle.

« Je vous aime, » chuchota Mac à son oreille. Elle s’appuya ensuite contre le divan et ferma ses propres yeux pour le rejoindre dans le sommeil.

Harm avait entendu ses mots et pensa qu’ils semblaient trop réel pour être un rêve, mais il ne pouvait stopper lui-même de dire les mots les plus important à son opinion. « Je vous aime Sarah. »

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Ven 30 Sep - 14:58

E09 The Man On The Bridge

Qg du JAG
Parking
1:32 AM

"pensez vous que depuis que nous avons aidé à découvrir un autre abus de pouvoir de la CIA, le Général nous laissera t’il notre matin de libre ? " Demanda Harm tandis que lui et Mac marchaient vers leurs voitures.

"J’en doute," commenta Mac alors qu’elle ouvrait la porte de sa voiture.
"Mais il peut nous laisser venir plus tard."

Harm frotta ses mains ensembles. « Il fait plus froid »

« Pensez à faire ça en Décembre. »

Harm sourit à Mac. « Drôle. Rentrez à la maison sûrement. »

« Je le ferais, » dit Mac, ouvrant la porte de sa voiture. Harm marcha vers sa voiture, qui était garé à côté de la sienne. « Harm. »

Harm s’arrêta et la regarda. « Ouais. »

« c’était bien de travailler à nouveau sur un même parti. »

Harm réfléchi quelque seconde. « Ouais, ça l’était. Peut être que le Général nous laissera encore faire équipe »

« Peut être le fera t’il. Bonne nuit. » Mac souri et rentra dans sa voiture.

« Bonne nuit. » Harm sourit et ouvrit sa porte. Il monta dans son VSU et mit en marche le moteur. Pendant que le moteur tournait, il s’assit et attendit que la voiture se réchauffe. Mac, de son côté avait quelques problèmes.

« Allez, » supplia t’elle et elle tourna encore sa clé de contact. Le moteur crépita et s‘arrêta encore. « Vas y, stupide chose. Tu étais au garage la semaine dernière. » Elle essaya encore et rien ne se passa. « Zut! »

Harm regarda à sa gauche vers Mac et remarqua que sa voiture n’était pas partie. Il descendit la fenêtre et entendit le moteur crépiter. Il sortit rapidement de sa voiture et alla vers la porte de Mac, côté conducteur. Il pouvait entendre un peu la Marine comme les mots sortant de sa bouche tandis qu’elle criait contre sa Corvette. Harm cogna à sa fenêtre et Mac le regarda.

Mac ouvrit la porte de la voiture et lui donna un regard exaspéré. « Ma voiture a décidé d’être encore en panne . »

« Il n’y a rien que nous pouvions faire pour ça ce soir. Pourquoi ne vous emmènerais je pas à la maison? Nous pouvons essayer de la fixer ou d’appeler une remorqueuse demain. » Offrit Harm.
Mac secoua sa tête. Elle saisit son couvre-chef, son sac à main et son attaché-case et ferma la porte de sa voiture derrière elle. « Elle était chez le garagiste la semaine dernière; je ne sais pas ce qui ne vas pas. »

« Et bien, il ne faut pas s’inquiéter de ça, maintenant. » Harm tint la porte passager ouverte et Mac rentra dans la voiture.

Une fois que Harm fut dans la voiture, il sortit du parking et se dirigea vers l’appartement de Mac. Ils étaient tranquilles depuis quelques minutes, tout les deux perdus à travers la nuit.

« Pensez vous vraiment que la CIA n’avait aucune idée de ce qui se cachait dans cette affaire? » demanda Harm

« Ils tentent de cacher beaucoup de choses, essentiellement le mauvais. », commenta Mac tandis qu’elle regardait à travers la fenêtre

« Et bien, au moins nous connaissons la vérité et le Capitaine aussi. »

« La vérité est ce qui pose problème. » Mac le regarda. « Si vous deviez chercher la vérité sur votre père une nouvelle fois, partiriez vous encore aussi loin que vous l’aviez fait. »

Harm n’y réfléchit pas deux fois. « J’irai plus loin si je devais le refaire. »

Mac secoua sa tête et se retourna pour regarder les lumières de la ville passer. Harm prit note de son silence et ne voulu pas la laisser comme ça. « Bien sur j’aurais encore besoin de votre aide. »

Mac se tourna et le regarda. « Vous voudriez? Si je me souviens vous n’aviez pas vraiment voulu ça en première place. »

« Je n’en voulais pas peut être, mais j’en avais besoin. » Harm s’arrêta et lui lança un coup d’œil. « Mac, vous m’avez suivit. Vous m’avez aidé à le trouver. Je n’aurais pas pu le trouver sans vous. »

« Vous auriez continué à le rechercher si je n’avait pas été là, » le contredit Mac.

Harm savait que sa déclaration était la vérité et qu’il ne pouvait le nier. « Vrai, mais avec vous j’ai eu de l’aide et le support dont j’avais besoin. J’avais besoin d’avoir quelqu’un avec moi. Je n’aurais pu le faire seul. »

Mac lui donna la moitié d’un sourire. « Bien, au moins vous savez la vérité et vous ne partirez jamais, encore loin. »

« Aussi longtemps que vous serez là. » marmonna Harm

« Quoi? » demanda Mac

Harm racla sa gorge et regarda la route devant lui. « Aussi longtemps que vous serez là je ne ferais pas ça encore. »

« Faire ça encore? » demanda Mac, légèrement confuse.

« Partir et chercher quelqu’un. Je vous ai cherché au Paraguay quand vous étiez perdue avec Clay, » dit Harm avant de pouvoir s’arrêter lui même

« Bien, je ne serais plus jamais perdu avec Clay. Ça c’est sur. » Mac essaya de changer l’humeur, mais n’y arriva pas.

« Bien, » annonça Harm et tourna le volant fortement.

"Pourquoi? " demanda Mac regardant fixement Ham

Harm s’arrêta au feu rouge et la regarda fixement une seconde ou deux. « Parce que je pars toujours après les gens que j’aime."

Mac lui donna un doux sourire. « Je suis contente, je suis une des ses personnes. »

Harm lui sourit en retour. « Moi aussi. » Il lâcha le volant d’une main et prit l’une de ses mains dans la sienne.

Le reste du trajet était calme. Ils étaient juste assis là dans leur siège, regardant la ville passer. Avec leurs mains, les connectant au cœur de l’autre.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Ven 30 Sep - 14:59

E10: the four percent solution

24 Décembre 2004
Centre Médical Pennington
Sleepy Hollow, Viriginie
8:41

Harm faisait courir ses doigts sur la main de Mac. Son esprit était étonné par le miracle qu’elle était encore là après son accident. Sa voiture était bousillée, mais pas elle. Il regarda vers son visage meurtri et son cœur tomba un peu. Ses marques partiraient avec le temps, mais elles ne diminuaient pas qui elle était.

« Comment vous sentez vous? »demanda t’il
« Comme un punching-ball usé, » lui dit elle avec un très petit sourire.

Harm lui donna un grand sourire. « Mais un beau punching-ball »

Mac rit doucement. « Juste ce que chaque fille veut entendre. »

Il donna à sa main une légère pression. « Les contusions partiront dans quelques jours. »

« Je sais, et la douleur aussi. »

« Il n’y a rien que je puisse faire pour aider la douleur à partir? » demanda Harm

Mac donna à sa main une gentille pression. « Vous êtes en train de le faire. »

Harm regarda derrière elle, il était sur le point de dire quelque chose quand l’infirmière entra.
« Excusez moi, j’ai juste besoin de voir si il y a quelque chose dont vous ayez besoin. »

« Je vais bien, »lui dit Mac

« Si vous avez besoin de quelque chose juste presser le bouton d’appel et une des infirmières viendra dans votre chambre, » dit l’infirmière en souriant.

« Merci, » dit Mac doucement et l’infirmière quitta la chambre.

Mac regarda Harm et pour une quelque raison la seule pensée dans sa tête était un chat. « Que pensez vous des chats? »

« Des chats? »

« Ouais. »

Harm réfléchi un seconde. « Ils sont petit et du genre mignon. Pourquoi? »

Mac haussa les épaules. « Je pensais à en prendre un. »

Harm inclina sa tête et la regarda avec un regard interrogateur. « êtes vous une personne à chat? »

« Je ne sais pas. Je n’en ai jamais eu. Mais je pensais que les chats sont plus indépendants, alors cela pourrait rester seul tout (tous) les jours. »

« Bon raisonnement. Vous allez en prendre un? »

« Je ne sais pas. J’y ai juste pensé. »

« Hmm, » dit Harm. « Vous manquiez autant à Jingo? »

« Je lui manque, mais je sais qu’il est plus heureux avec Chloé. »

« Comment va Chloé? » demanda Harm

Mac poussa un soupir. « Elle va bien. Elle allait venir, mais son père a eu une permission et lui rend visite. Comment va Mattie? »

« Bien. Vraiment bien. Elle et Tom iront à New York pour passer le Nouvel An avec quelques amis. »

« ça sonne bien, » dit Mac en baillant

Harm regarda son visage et put voir qu’elle était fatiguée. « Mac, dormez. »

Mac cligna ses yeux fatigués et elle était sur le point d’argumenter, mais elle savait qu’il avait raison. « Vous irez bien? »

Pour la première fois Harm lâcha sa main et se renversa sur sa chaise. « J’irais bien. Je suis plus inquiet que vous dormiez que pour moi-même. »

« Ok. Bonne nuit, Harm, » dit Mac avant de fermer ses yeux et de tomber dans le pays des rêves.

« Bonne nuit, Mac » dit Harm tandis qu’il regarda son visage clos.

3:12

La dernière pensée de Harm avant qu’il ne s’endorme était Mac et elle fut maintenant sa première pensée quand il se réveilla. Il regarda autour dans la chambre, étonné de ce qui l’avait réveillé. Ses yeux se posèrent sur Mac qui marmonnait quelque chose dans son sommeil. Elle tourna sa tête et poussa un petit gémissement. Harm alla rapidement au côté du lit et commença à la réveiller.

« Mac, » dit il doucement. « Mac, réveillez vous. »

Très doucement Mac ouvrit ses yeux. Elle le regarda avec un regard désorienté. Avant qu’elle put lui demander quelque chose Harm avait mis sa main sur le haut de sa tête. « Vous étiez en train de faire un mauvais rêve. Tout va bien? »

« Ouais, » dit Mac doucement. « C’était juste un ensemble de choses. »

« Vous allez bien? » Demanda Harm, la regardant avec intérêt

Mac secoua sa tête et Harm retourna sur sa chaise sans un mot. Harm s’assit et regarda Mac. Elle ferma ses yeux, mais ne put se rendormir. Son esprit dériva vers les images qui l’avaient réveillée. C’était les mêmes qu’elle avait eu après son accident. Son esprit lui fit prendre conscience des choix qu’elle avait fait dans sa vie et réalisa qu’ils n’étaient pas tous juste, mais tous n’était pas faux non plus.

Mac tourna sa tête et regarda Harm. Ses yeux étaient ouvert et la regardaient. Elle sentit la chaleur venir en elle tandis qu’elle remarqua que Harm la protégeait à sa propre manière.

« Dormez, Mac, » chargea Harm

« Je ne peux pas. Je ne cesse de pensez à…… » Mac perdit sa voix.

« Pensez à quoi? » demanda Harm depuis la chaise

« Des choses. La vie. Mes choix, » lui dit doucement Mac

Harm alla au bord du lit et s’assit. Il prit ses mains dans les siennes. « Il n’y a rien que vous puissez faire pour aucune de ces choses. La meilleure chose à faire pour vous juste maintenant est de dormir et de vous reposer. »

« Je ne peux pas m’endormir. »Mac regarda dans les yeux de Harm. « Vous restez avec moi. »

Harm regarda vers la chaise. « Je suis avec vous. »


« Avec moi, ici, »lui dit Mac

Harm regarda le lit. « ça va être serré. »

« Je ne veux pas juste me sentir seule. »

Harm secoua sa tête et sut soudainement que ce à quoi Mac était en train de pensez était quelque chose qui l’effrayait. Il poussa gentiment Mac et l’aida à se déplacer dans le lit. Il se glissa ensuite dans le lit et mit ses bras autour d’elle. Mac soupira dans ses bras et s’endormit instantanément. Harm allait lui dire bonne nuit, mais quand il remarqua qu’elle dormait déjà, il embrassa son front et la rejoignit dans le sommeil.

8:05 AM

Harm sentit que quelque poussait son épaule. Il tourna la tête et leva les yeux. Il fixa doucement le visage de la même infirmière de la nuit dernière.

« Vous allez devoir vous lever, Monsieur, » elle sourit

Harm secoua sa tête et s’extirpa doucement de Mac. Il était encore sur le côté et Mac resta sur le dos. Il regarda attentivement son visage, quelques enflures étaient parties, mais il aurait parié que cela brûlait encore comme le diable. Harm sortit du lit et s’assit sur la chaise.

L’infirmière regarda Harm. « Le docteur viendra dans une demi-heure pour contrôler Mlle Mackenzie. Nous venons juste de servir le petit déjeuner, vous en voulez un? »

« Bien sur et puis je avoir un café extra? » demanda Harm.

L’infirmière secoua sa tête positivement et lui donna un doux sourire. « Je vous amène aussi du Tylenol. Vous semblez avoir mal. »

« Vous ne pouvez pas vous charger de moi pour ça n’est ce pas? »

L’infirmière rigola. « Non, nous dirons que Noël est passé pour vous. »

« Merci, » dit Harm à l’infirmière tandis quelle sortait de la chambre.

Mac se réveilla doucement et regarda Harm qui faisait une grimace de douleur. « Bonjour »

« Hey. » Harm alla plus près du lit. « Comment allez vous? »

« endolorie. Et vous? »

« Un peu endolori, mais je vais bien. L’infirmière apporte le petit déjeuner et le docteur viendra pour vous contrôler dans une demi-heure. »

Mac secoua sa tête et ferma les yeux pour quelques secondes. « Harm? »

« Oui, Mac. »

Mac tourna la tête et le regarda. « Merci d’être resté. »

« Pas de problème, Mac, » dit Harm tandis que l’infirmière et le docteur rentraient dans la chambre.

Appartement de Mac
Georgetown, DC
11:23 AM


Harm aida soigneusement Mac dans sa chambre. Il la fit s’asseoir sur son lit et était heureux qu’elle soit à la maison. Le docteur avait dit que Mac allait assez bien pour rentrer chez elle aussi longtemps que quelqu’un était avec elle. Harm avait rapidement été d’accord d’être cette personne et se trouva lui même surpris quand Mac ne lui offrit aucun argument.

« Que voulez vous mettre? » demanda Harm

Mac regarda sa blouse d’hôpital et le sweater shirt à capuche ‘Go Navy’ de Harm.
« J’ai une chemise de nuit en flanelle en bas de la commode. »

Harm secoua sa tête et lui ramena la chemise de nuit. « Je serais dans le salon, appelez moi quand vous serez habillée. »

Mac regarda sa chemise de nuit dans ses mains. « Vous n’avez pas besoin de rester, Harm. Je peux prendre soin de moi. »

« Je sais que je n’en ai pas besoin. Je le veux. » Harm prit sa respiration. « J’ai dit au docteur et à l’infirmière que je serais là avec vous. Et je crois que je vous avais dit ça avant.»

Mac regarda profondément dans ses yeux et sentit l’émotion derrière ces mots. « Ok. »

Harm secoua sa tête et s’abaissa. Il l’embrassa doucement sur le front avant de quitter la chambre.

Mac se déshabilla et s’habilla soigneusement. Elle allait appeler Harm pour lui dire qu’elle était prête, mais il y eu un coup à la porte de sa chambre. « Mac, vous êtes prête? »

« Je viens juste de finir, » dit elle tandis qu’elle se laissait tomber dans le lit.

Harm ouvrit la porte et marcha vers le lit où Mac était en train de tirer les couvertures vers elle. Harm l’aida rapidement. « Fatiguée. »

« ouais. »

« J’ai besoin d’aller chez moi pour une heure. Puis je vous laisser seule pendant ce temps? »

Mac allait dire quelque chose de sarcastique, mais s’arrêta elle-même, sachant que Harm s’inquiétait pour elle. « Je vais juste m’endormir. »

« Ok. Je vais me doucher, me changer, et voir ce que j’ai à la maison que je pourrais user pour un dîner ce soir. »

« Dîner? » demanda Mac

Harm lui donna un doux sourire. « Nous devons faire un dîner de Noël. J’allais sortir, mais je crois que j’ai un surplus de lasagne végétarienne dans mon frigo. Ça va pour dîner? »

« ça semble bien. »

« Bien. » Harm sourit. Il l’embrassa sur le front. « Je serais de retour dans une heure. »

« Ok. »

Harm commença à aller vers la porte de la chambre. »Si vous avez besoin de quelque chose appelez moi. »

« Je le ferais, » Mac sourit tandis qu’il sortait de la chambre. « Harm? »

Harm revint dans la chambre, un peu inquiet que quelque chose n’aille pas avec Mac. « Oui? »

« Merci de faire ça. D’être là. »

Il regarda son visage et remarqua qu’elle le regardait un peu comme une petite fille effrayée. « Avec plaisir, Mac. Je serais de retour dans un(e) heure. »

Mac secoua sa tête et Harm sortit de la pièce et puis de l’appartement.

1:34 PM

Harm était retourné à l’appartement en un temps record, mais Mac semblait endormie et il ne voulait pas la réveiller. Il pensa que c’était mieux de la laisser se reposer. Il resta debout et marcha dans la chambre pour l’observer. Tandis qu’il ouvrit la porte Mac commença à remuer.

Elle regarda vers la porte et remarqua que Harm jetait un coup d’œil. « Hi. »

« Comment vous sentez vous? »

« Mieux, » dit doucement Mac. « Vous vous êtes occupé de tout? »

Harm sourit. « Oui. Nous avons des lasagne pour dîner, si vous vous sentez prête pour ça. Mattie m’a appelé pendant que j’étais à la maison, elle espère que vous êtes mieux et vous souhaite un joyeux noël.»

« C’est une gentille enfant. »

« Oui. Elle voulait aussi que vous sachiez qu’elle voudrait aller au Potomac Mills avec vous une nouvelle fois, mais après votre rétablissement. »

Mac s’assit soigneusement dans son lit avec l’aide de Harm. « Elle et moi avons découvert que toutes les deux on aimait le shopping, » lui dit elle en souriant.

« Tom est heureux qu’elle ai vous et Jen pour l’aider avec ça. » Harm ria.

« Vous avez appelé votre mère? »

« Je le ferais plus tard. » Harm s’arrêta et pensa à ce qu’il avait dans le living-room pour Mac. « est ce que vous vous sentez prête pour ouvrir quelque chose? »

Mac lui donna un drôle de regard. « Nous avons échangé nos cadeaux hier au bureau. »

« C’est quelque chose d’autre, » lui dit Harm avant de sortir de la chambre et de revenir avec une boîte de taille moyenne en carton. Il posa la boîte sur ses genoux. Mac regarda la boite et doucement retira le couvercle. Elle regarda à l’intérieur de celle-ci et sourit tandis qu’un petit chaton la regardait et doucement miaula.

Mac sortit le chaton de la boite et prit son petit et délicat corps dans ses mains. Elle bougea le chaton vers son visage pour obtenir un meilleur regard de lui, tandis que le chaton s’approcha plus près du visage de Mac. Ils étaient bientôt nez à nez. Le chaton regarda dans les yeux de Mac et ensuite lécha le bout du nez de Mac , causant un rire de Mac.

Mac regarda Harm pour une explication tandis qu’il mettait la boite par terre. « La chatte de mon voisin a eu des chaton il y a quelques semaines. Il a été capable de tous les donner, sauf celui là. Elle est la dernière de la portée et si personne ne le prenait, il allait la donner à la fourrière. Je me suis arrêté chez lui pendant que j’étais à la maison et lui ai dit que j’avais une amie qui avait pensé à prendre un chat » Harm fit courir sa main sur la tête du chaton et laissa sa main descendre sur le bras de Mac. « J’ai pensé que toutes les deux vous êtes directes et droites et que maintenant vous avez besoin de quelqu’un hormis moi pour vous aimer »

Les yeux de Mac passèrent du chat aux yeux de Harm. Ses mots résonnaient dans ses oreilles, mais elle ne savait pas comment répondre. Harm n’avait pas dit ces mots pour obtenir une réponse verbale, il voulait juste officiellement laisser Mac savoir où ils en étaient.

Le petit chat brisa l’humeur en donnant un ronronnement très content et causa à sa nouvelle propriétaire un soupir et la prit un peu plus près.

« Alors, quel nom allez vous donner à cette petite fille? »

Mac leva les yeux vers le chat et regarda dans ses yeux sombres. « Elle a besoin d’un nom fort. »

Harm secoua sa tête. « ouais, à quoi pensez vous? »

Mac plaça le chaton sur ses genoux. « Je connais trois mots très important qui sont la confiance, l’espoir et l’amour. J’ai confiance dans le fait qu’elle sera un bon chat et je l’aime déjà. Comme avec la personne qui me l’a donnée. Alors je crois que je vais l’appeler Espoir. Parce que j’espère que c’est le départ de quelque chose de très important. »

Harm sourit à son amie et son nouvel animal de compagnie. « Je pense que Espoir est un nom très bien. » Il caressa Espoir qui lécha son doigt. Ensuite il regarda Mac qui regardait fixement son nouvel animal de compagnie. « Joyeux noël Mac. »

« Joyeux noël, Harm, » dit Mac avant que leurs lèvres ne se rencontrent dans un baiser très doux.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Ven 30 Sep - 16:05

Super.

Merci pour ces deux nouvelles traductions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Sam 3 Déc - 23:11

E 11: Automactic for the people-Michi version

Appartement de Mac
Georgetown, DC
11:58 PM

Mac était proche de s’endormir quand elle entendit un doux coup à la porte de son appartement. ‘Qui cela peut il être?’ pensa t’elle tandis qu’elle regarda surprise son réveil. Elle se leva de son lit en titubant et fit le chemin jusqu’à la porte.

Quand Mac regarda à travers le judas, elle put voir qui était son visiteur nocturne et immédiatement déverrouilla sa porte avant de finalement l’ouvrir. « Hey », salua t’elle tendrement et frotta ses yeux endormis.

« Hey, » répondit Harm gentiment avant de remarque son apparence, voyant qu’elle portait son pyjama et qu’elle semblait très endormi(e). « Je ne devrai pas être ici. Je suis désolé si je vous ai réveillé, Mac, » continua t’il calmement et fit un pas en arrière.

Mac instantanément le stoppa et réagit. « Vous ne m’avez pas réveillé. Et c’est mieux que vous soyez là. S’il vous plait entrez, » l’invita t’elle pendant qu’elle ouvrait plus grand la porte pour le laisser entrer dans son appartement. « Qu’est ce qui ne va pas, Harm? »

« Elle m’a embrassé » réplique Harm promptement sans arrière pensé. Il retira sa veste et la posa sur l’un de ses fauteuils.

Mac se sentit interloquée pendant une seconde quand elle entendit sa réponse rapide, ne comprenant pas de quoi Harm parlait. Elle pouvait voir combien Harm semblait confus.

« Le Lieutenant Graves vous a embrassé? » demanda Mac curieusement dès qu’elle se rappela sa discussion avec Sturgis cet après midi. Il lui avait dit que l’enquête de Harm était en Californie et qu’il avait eu le Lieutenant Catherine Graves comme partenaire.

« Non. Megan m’a embrassé, » clarifia Harm calmement tandis qu’il s’assit lourdement sur le divan de Mac avec un lourd soupir.

« Megan? Qui est Megan? » Voulu savoir Mac tandis qu’elle s’asseyait à droite près d’Harm, étant plus curieuse maintenant qu’avant.

« Megan Ransford. Son père a été tué dans le crash. Il était assis dans le champ près de l’école peignant un tableau quand l’avion est tombé. »

« Oh. C’est horrible. »

« Ouais. Elle m’a embrassé, Mac, » Harm répéta ses mots de tout à l’heure, regarda pour la première fois dans ses yeux.

« Je ne suis pas sure de comprendre, » dit Mac légèrement confuse.

« Vous ne comprenez pas pourquoi elle m’a embrassé? »

« Non, je comprend pourquoi elle vous a embrassé. Je veux dire, qui n’aimerais pas vous embrassé. » Mac sourit doucement à Harm et eu un sourire en retour.

« Alors qu’est ce que vous ne comprenez pas? » lui demanda Harm calmement.

« Je ne suis pas sure de pourquoi vous êtes ici. Harm, vous n’avez pas frappé à ma porte au milieu de la nuit juste parce qu’une femme vous a embrassé. Qu’est ce qui s’est passé? » Voulu savoir Mac. Elle le regardait complètement, essayant encore de trouver ce qui n’allait pas avec son ami.

« Rien ne s’est passé et tout s’est passé. »

« Maintenant ça a beaucoup plus de sens pour moi, Harm. » tout les deux rigolèrent à sa réponse.

« Ce que je veux dire c’est que quand elle m’a embrassé je n’ai pas senti ce que j’aurais du sentir, » essaya d’expliquer Harm mais il vit que Mac ne pouvait pas vraiment le suivre.

« Vous voulez dire que ce qui vous ennuie le plus c’est que vous n’avez rien senti quand elle vous a embrassé? »

« Oh, j’ai sentis beaucoup de choses quand elle m’a embrassé, mais cela n’avait rien avoir avec elle. »

« Que voulez vous dire? Qu’est ce que vous avez ressenti, Harm? »

Harm prit une profonde inspiration avant de regarder profondément dans les yeux de Mac. « Désir. Grande envie. Je voulais tellement être embrassé, mais simplement pas par elle. »

Quand Mac regarda dans les yeux de Harm elle pensa qu’elle put voir à l’intérieur où il voulait en venir, alors elle osa lui poser sa prochaine question. Peut être une des plus importante question de sa vie. « Par qui vouliez vous être embrassé, Harm? » demanda Mac, surprise par sa voix rauque qui sortait de sa bouche.

« Par vous, Sarah. Je voulais être embrassé par vous et seulement par vous, » répondit Harm d’une voix rauque, rapprochant sa tête doucement d’elle.

« Et c’est pourquoi vous êtes ici maintenant? » demanda Mac dans un chuchotement, rapprochant sa tête.

« oui. Ces sentiments, l’envie et le désir, ils ne voulaient pas s’affaiblir et je ne pouvais m’endormir. Au final cela m’a conduit ici. A Vous. »

« Et je suis très heureuse que vous soyez ici, parce que il n’y a rien que j’aimerais faire plus que de vous embrasser juste maintenant, Harm, » lui dit Mac gentiment tandis que ses lèvres étaient déjà en train de toucher les siennes doucement.

« parfait », chuchota Harm avant de l’embrasser avec douceur.

Les quelques prochaines minutes ils les passèrent à s’embrasser et se caresser doucement l’un l’autre. Tout autour d’eux semblait avoir disparu et il n’y avait pas besoin de mots. La passion de leur baiser augmenta quand Harm doucement se recula lui même sur le divan et ensuite prit Mac avec lui alors elle s’allongea sur lui.

Quand Mac cassa leur dernier baiser elle toucha les lèvres de Harm avec son index. « Je t’aime, Harm, » dit elle dans un chuchotement pendant qu’elle regardait profondément dans ses yeux.

Harm bougea ses mains et toucha sa joue. Quand ses lèvres formèrent un sourire elle put seulement répondre avec un de ses propres sourire. « Je t’aime aussi, Sarah, » dit il gentiment. « Et je ne veux jamais m’arrêter de t’embrasser une nouvelle fois. » Alors il l’embrassa une fois de plus.

Juste pendant que Mac se blottissait dans le cou de Harm elle put l’entendre bailler. En rigolant elle le regarda et put voir combien il semblait fatigué maintenant.

Elle se détacha de lui et se tint devant le divan. « Viens, tu sembles avoir besoin d’une bonne nuit de sommeil et pour être honnête, moi aussi, » dit elle tendrement prenant sa main dans la sienne ainsi elle put l’aider à se lever.

« Tu es sure? Je ne suis pas sur que cela soit une bonne idée, » lui dit Harm gentiment, ne lâchant pas sa main. Il regarda vers leurs mains jointes avant de caresser la paume de sa main droite avec son index.

« Nous avons partager des quartiers plusieurs fois. Je sais que tu ne ronfles pas alors il ne devrait pas y avoir de problème. Je vais passer une bonne nuit, » taquina Mac

« Ah ah, très drôle, Marine, » répondit Harm en rigolant. « Tu sais ce que je veux dire. »

« Oui, je sais » répondit Mac doucement. « Sérieusement, Harm, c’est bon. J’aimerais vraiment dormir dans tes bras ce soir. »

« Il n’y a rien que j’aimerais plus faire que te tenir dans mes bras cette nuit, Sarah, »dit Harm tendrement avant de lui donner encore un autre doux baiser sur ses lèvres. Dès qu’ils brisèrent le baiser il se mit à rire.

« Quoi? »

« Rien. Je me souviens juste de quelque chose que j’ai dit à Megan. »

« Qu’est ce que c’était? » demanda curieusement Mac tandis qu’ils marchaient vers la chambre ensemble.

« Elle m’a demandé si ma petite amie était une brune et je lui ai dit qu’elle n’était pas encore ma petite amie. Je crois que je peux finalement laisser tomber le mot ‘encore’, » lui dit Harm avec un immense sourire.

« Oh, tu devrais, » lui dit Mac avant de fermer la porte de la chambre derrière eux.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Sam 3 Déc - 23:13

E11-Carol version

« Hey. » Mac sourit tandis qu’elle ouvrait la porte d’entrée.

Harm sourit en retour et leva un sac venant de Coldstone Creamery. « parée pour quelques glaces? »

Mac rigola et s’éloigna de la porte, alors il put entrer. «êtes vous obligé de demander? »

« Alors je devrais essayer quelque chose de différent. Je vous ai amené un gâteau au chocolat allemand avec de la noix de coco. »

« Mon préféré, » dit Mac tandis qu’elle fermait la porte

Harm s’assit sur le divan et sortit deux cuillère en plastique du sac avec deux récipients. Il tendit à Mac son récipient et ouvrit le sien. « Cake Batter pour moi »

Mac s’assit à côté de lui et replia ses jambes sous elle tandis qu’elle plongea dans son chocolat benie. Alors comment était votre voyage? »

« Bien. Comment était votre re-qualification. »

« Je suis toujours un expert gradé et le général aussi, » dit Mac à Harm

Harm lui donna un drôle de regard. « Le général a eu besoin de faire ses re-qualifications? »

« Non, il voulait juste faire une compétition amicale. »

Harm ravala un rire. « A t’il eu une compétition amicale? »

« Ouais, et pour information il n’est pas un mauvais perdant. »

Harm ria à gorge déployée. « Vous êtes meilleur tireur que lui? »

« Ouais. » Mac sourit avec une satisfaction personnelle. « Je suis sure qu’il tirait bien, juste pas aussi bien que moi. »

« Vous êtes si modeste. » Harm sourit.

Mac rigola et vola une cuillère de la glace de Harm alors qu’il fit la même chose à la sienne. Ils passèrent les quelques prochaines minutes à rire à propos des quelques derniers jours et Mac avait rapporté à Harm tous les potins.

« Bud a frappé quelqu’un avec un chaise? »

« Ouais, c’était un accident et Sturgis avait beaucoup d’ennuis pour essayer de trouver ce qui s’était passé. Il a dit que quand le General parla en premier de l’incident, il pensait que le Genéral étaient en train de parler de vous, » dit Mac, finissant sa glace.

Harm la regarda fixement avec une confusion mineure. « Pourquoi Surgis a t’il pensait que le Général était en train de parler de moi? »

« Quelque chose à propos d’un canon perdu et ne peut suivre les directions. »

Harm haussa les épaules. « Et bien, au moins il n’a pas dit que je faisais tomber les gens amoureux de moi. »

Mac lui donna un regard très confus. « Quoi? »

« Rien, » dit Harm rapidement et espéra que Mac laisserait tomber.

« Oh non, ce n’est pas rien. D‘où cela vient il? » répondit Mac, se trouvant elle-même très intéressée par ses pensées.

Harm poussa un profond soupir. « Megan Ransford. Son père a été tué par le crash. Elle m’a dit que je faisais tomber les gens amoureux de moi. »

« Hmmmmm, » était tout ce que Mac dit tandis qu’elle tournait son attention vers le pot vide de glace sur la table basse.

Harm remarqua le changement dans son comportement et il aurait pu se frapper lui même pour l’avoir mentionné. Mais maintenant que le chat était sorti du sac (Je sais c’est une drôle d’expression) il décida de savoir les pensée de Mac. « Bien, qu’est ce que vous en pensez? »

« A propos de quoi? »

« Est ce que je fais tomber les gens amoureux de moi? »

Mac haussa les épaules et se leva. « Je n’en suis pas sure. Pourquoi n’appelleriez vous pas Megan et parleriez de ça avec elle? »

Avant que Harm ne put dire quelque chose d’autre, Mac avait prit son pot vide et marchait vers la cuisine. Harm la suivit et la coinça dans la cuisine tandis qu’elle s’appuyait contre le rebord du comptoir, face au l’évier. Elle l’avait entendu ses pas et l’entendit respirer. Mac se tourna doucement, gardant sa colère sous contrôle. Elle n’était pas furieuse envers Harm, mais envers elle.

« Je suis désolé, Harm. Je n’aurais pas du dire ça, » s’excusa Mac.

Harm fit un pas plus prêt d’elle et prit ses mains dans les siennes. « Elle était jolie, mais ses cheveux sont un peu trop rouge à mon goût. » Mac le regarda fixement et il continua. « Elle m’a demandé si ma petite amie était une brune et je lui ai dit qu’elle n’est pas encore ma petite amie. »

Mac continua à regarder Harm comme si il lui poussait une troisième tête et sa colère avait commencé à monter tandis qu’elle pensait à Alicia Montes. Elle était brune. Harm donna à sa main une pression et obtient à nouveau l’attention de Mac.

« Je sais ce n’est peut être pas la meilleure façon, mais seriez vous d’accord de sortir demain soir et voir si nous pouvons être petit ami/ petite amie? »

Mac regarda fixement Harm et ses mots pénétrèrent. Sa colère la quitta et était remplacée par un bonheur et un léger étourdissement. Elle sourit et dit simplement, « Oui. »

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Dim 4 Déc - 12:06

Merci pour cette nouvelle traduction Majandraelo. Elle était super.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
AnneSoMac
Connaissance de Catherine
Connaissance de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 996
Age : 30
Localisation : Avec Catherine Bell!! Merci ma Gazelle!
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Dim 4 Déc - 18:24

Oui merci bcp!!

Et moi je dis OK pour qu'ils deviennent petit et petite amie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Dim 4 Déc - 19:30

E12 The Sixth Juror

QG Du Jag
Falls Church, VA
6:27 PM

« Hey » dit Harm tandis qu’il se tenait à la porte du bureau, légèrement éclairé de Mac, portant sa casquette, ses gants, et son blouson tandis qu’il portait son attaché-case dans sa main gauche.

La lumière du bureau était la seule source de lumière. Il n’y avait pas beaucoup de lumière qui venait du bâtiment, puisque elle et Harm étaient les seules personnes présentes dans le bureau. Il y a une heure, le Général Cresswell avait été la dernière personne qui leur avait dit au revoir pour le week-end.

« Hey, rentrez, » déclara Mac avec un clin d’œil alors qu’elle jetait un coup d’œil à son travail.

« Comment avance le rapport? » demanda Harm pendant qu’il s’asseyait sur l’une des chaises de Mac.

Mac écrivit quelque chose avant de regarder Harm. « C’est fait, » répondit elle avec un soupir et ferma le dossier. « Week-end, me voilà, » annonça t’elle en rigolant et se leva pour prendre son attaché-case.

« Il tombe encore beaucoup, » lui dit Harm et désigna de sa tête la fenêtre du bureau de Mac. Elle suivit son regard et vit que la neige tombait encore.

Il neigeait quand il était arrivé à Dulles cet après-midi et encore maintenant ça ne s’était pas arrêté une seule fois.

« Ouais, peut être nous aurions du suivre le conseil de Cresswell il y a une heure et appeler ça un jour, » dit Mac et prit son blouson et ses gants. « Cependant, je suis heureuse que le rapport soit fait et que je ne doive pas prendre de travail à la maison avec moi pour le week-end. Et votre rapport? »

Harm se leva et prit son couvre-chef du bureau. « C’est fait » répondit Harm avec un sourire et le donna à Mac. « Êtes vous prête à sortir d’ici? »

Mac mit son couvre-chef et lui sourit. « Vous pariez que je le suis, » dit elle et éteignit la lumière de sur bureau avant de suivre Harm hors de celui-ci. « Alors, sortons d’ici. »

Côte à côte ils marchèrent à travers le plateau pendant que Harm était en train de la guider gentiment avec sa main sur le creux de son dos. « Alors, aucun plan pour ce week-end, Colonel? » lui demanda t’il tandis qu’ils marchaient vers l’ascenseur.

« Autre que beaucoup de moment à se relaxer et une visite aux Roberts, je n’ai rien planifié. Cependant, si il continue de neiger je doute je que je sortirais de mon appartement, » lui dit elle en rigolant. « Et vous? » lui demanda t’elle doucement. « Avez vous un week-end chargé? »

« Non, je n’ai rien planifié, et espérons que je puisse avoir un week-end silencieux. » Harm sourit.

Bientôt l’ascenseur arriva à l’étage et ensemble ils firent leur chemin vers l’entrée principale. Quand Harm l’ouvrit pour Mac une bouffée de froid les salua.

« Mince, ça me fait souhaiter que nous soyons encore en Floride, » dit Harm tandis qu’il se tenait devant l’entrée, regardant la neige tomber encore. Il attrapa le col de son manteau fermement et le froid rendit son souffle visible quand il parlait.

« Non, j’aime le froid et la neige, » répondit Mac avec un tendre sourire pendant qu’ils marchaient vers leur voiture. « Il n’y a rien de mieux que de rester à la maison, en ayant froid, et prenant un long et chaud bain moussant avant de se pelotonner devant la cheminée avec un chocolat chaud. C’est genre romantique. »

Harm la regarda en fronçant les sourcils et pus voir une faible lueur dans ses yeux. «Romantique, hein? Je ne savais pas, » lui dit Harm avec l’un de ses Flyboy grins. « Je n’ai pas de baignoire pour commencer. Et la cheminée que j’ai, n’est pas vraiment invitante pour se pelotonner devant. »

« Vous n’avez pas idée de ce que vous manquez, Harm, » lui répondit Mac avec douceur et poussa sa poitrine avec son index droit.

« Ouais, je crois que vous avez un point. »

Bientôt ils arrivèrent à leur voiture. « Mac, puis je vous ramener chez vous, s’il vous plait? Je ne veux pas que vous conduisiez à travers ce genre de temps si ce n’est pas complètement nécessaire. S’il vous plait laissez moi être votre chauffeur de taxi ce soir, » supplia Harm avec son fameux regard de chiot sur son visage. Il savait combien c’était dur pour Mac de résister à ce regard.

Mac voulu expliquer que cela n’était pas un problème pour elle de rentrer à la maison sûrement et qu’elle avait usé ses pneu neige avec des chaînes plus tôt aujourd’hui. Mais un regard sur son visage et le son de sa voix lui montra combien cela représentait pour lui de la ramener à la maison.

De plus, elle ne se sentait pas indisposée à l’idée et les souvenirs de son accident à Noël étaient encore très frais dans son esprit et manifestement, ça l’était aussi dans la sienne. « Ça serait bien, Harm. Merci, »lui dit elle avec doux sourire.

Harm lui lança un grand flyboy grin avant d’ouvrir la porte de sa voiture pour elle. « Tout le plaisir est pour moi. »

Appartement de Mac
Georgetown, DC
7:47 PM

Cela leur avait prit beaucoup plus de temps que d’habitude pour se rendre à son appartement, mais aucun d’eux n’y pensa. Ils avaient beaucoup rigolé durant le chemin et cela se passa avec quelques petites conversations.

Harm trouva une place vide près de l’entrée principale de son immeuble et gara son VSU là. Arrêtant le moteur il regarda Mac. « Enfin arrivé, » dit il et ils rigolèrent tout les deux.

Mac s’arrêta de rire et regarda profondément dans les yeux de Harm. S’approchant plus près elle embrassa sa joue. « Merci, Harm, » lui dit Mac tendrement et sourit.

« Vous êtes la bienvenue, » chuchota Harm en retour.

À la surprise de Mac il ouvrit subitement sa porte, sortit de la voiture en un rapide mouvement et se dirigea vers son côté. « Ma mère et grams m’ont enseigné à toujours ouvrit à la femme sa porte. » dit il à Mac quand il ouvrit sa porte et vit la question dans ses yeux.

« Toujours un officier et gentleman. » Mac minauda

« Oui, m’dame, » répondit fièrement Harm et lui tendit sa main.

Mac mit sa petite main dans la sienne, grande, et sortit de la voiture. Un soudain bruit provenant du côté gauche de l’immeuble leur fit tourner la tête. Mac et Harm rirent en voyant deux jeunes garçons avec une petite fille faisant une bataille de boule de neige. Ils riaient et semblait beaucoup s’amuser.

« Et vous pensez qu’être en Floride peut être mieux que ça? » demanda Mac à Harm avec une lueur dans ses yeux et désigna les enfants.

« Pour sur, il me semble qu’ils s’amusent beaucoup, » répondit Harm en rigolant et fit le chemin pour ouvrir la porte à Mac quand soudain quelque chose d’humide le toucha derrière la tête. Se tournant, il regarda étonné et avec ses sourcils froncés Mac.

Mac immédiatement désigna avec son index les enfants qui riaient, essayant d’étouffer son propre rire. « Je crois que c’était un ricochet, Harm. » Elle ne pouvait se retenir plus longtemps et commença à rire.

Harm regarda les enfants et put voir qu’ils étaient encore préoccupés avec leur propre bataille. Ensuite il déplaça son regard vers Mac.

Mac vit la détermination dans les yeux de Harm et commença à reculer. « Harm? »

Harm ne répondit pas et s’avança doucement plus près et encore plus près d’elle.

« Harm, non! » Le prévint Mac, essayant d’user d’une voix sévère, mais put seulement rire. Cependant, c’était trop tard de toute façon.
En un rapide mouvement, il attrapa Mac et la jeta sur son épaule. « Cela vous apprendra à m’attirer dans un piège, Mackenzie, » lui dit il sévèrement et fit son chemin vers un certain endroit qu’il avait remarqué plus tôt quand ils étaient arrivés.

« Un dernier mot avant l’exécution, Colonel? » voulu savoir Harm, mais il obtint seulement son rire comme réponse. « Alors, » dit Harm avec un petit sourire et soudain la fit tomber dans une immense pile de neige avant de la suivre.

Harm était allongé au dessus d’elle et tenait ses bras au dessus de sa tête. « Demandez grâce, Marin’s, » lui dit Harm et prit une grande poignée de neige dans sa main droite pendant qu’il utilisait sa main gauche pour maintenir les bras de Mac au dessus de sa tête.

« Jamais, » lui répondit Mac sûre d’elle-même.

« Votre dernière chance, Mackenzie, » lui dit Harm. Sa tête était tellement proche de la sienne que maintenant elle pouvait sentir son souffle chaud sur son visage.

« Amener la, Flyboy, » chuchota Mac, regardant droit dans ses yeux.

Harm était juste sur son chemin pour la prendre au mot et amena sa main pleine de neige près de la tête de Mac quand elle profita de son inattention comme sa chance. Levant un peu sa tête, elle l’embrassa rapidement sur ses lèvres.

Totalement prit par surprise il laissa la neige, qu’il tenait dans sa main, tomber sur le sol et regarda profondément dans ses yeux.

Mac lui sourit avec douceur et quand il lui sourit en retour elle prit une nouvelle fois les choses en main et les fit rouler, ainsi elle était maintenant au dessus de Harm pendant qu’elle tenait ses mains au dessus de sa tête.

« Ce n’est pas équitable, Marin’s » déclara gentiment Harm, étant légèrement à bout de souffle.

« Tout est équitable en amour et à la guerre, Harm, »lui dit Mac tranquillement et essaya de garder son propre souffle sous contrôle encore.

« Super coup, madame, » dit subitement un des garçons derrière eux tandis que les enfants faisaient leur chemin vers la maison.

«Tiens, merci, » répondit promptement Mac avant de regarder à nouveau Harm, captant son regard intense. « Vrai? »

Harm fit seulement un signe de la tête et prit un autre souffle profond. Mac finalement lâcha ses mains et essaya de se relever, mais Harm l’attrapa par le dos. Il bougea une de ses mains pour toucher sa joue pendant que l’autre détacha ses cheveux. Ensuite il amena sa tête plus près de lui et balada sa main à travers ses cheveux lâchés avant de lui donner un tendre baiser sur ses lèvres.

« Je voulait faire ça depuis un moment maintenant, » lui dit il gentiment quand ils brisèrent leur baiser et sourit à Mac. « Cependant, il est en train de faire assez froid ici bas alors nous ferions mieux de bouger, Marin’s. »

Mac lui sourit en retour et doucement se détacha de lui et se leva. Tendant sa main pour lui, elle l’aida à se mettre sur ses pieds. « Que diriez vous d’un bon bain chaud moussant avant de se pelotonner devant la cheminée en buvant un chocolat chaud, Sailor? » lui demanda Mac avec douceur et sourit.

« Cela sonne comme une invitation ? » demanda Harm et il se baissa pour ramasser son couvre-chef et celui de Mac.

« Parce que ça l’est, » lui dit Mac calmement et prit la main de Harm dans la sienne et la pressa. Ensemble ils firent le chemin vers son appartement, seulement en s’arrêtant pour sortit l’attaché-case de Mac et le sac de Harm de la voiture.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Dim 4 Déc - 19:32

demain je poste l'épisode 13
mercredi l'épisode 14
jeudi l'épisode 15
et peut être vendredi l'épisode 16

voilà pour le planning bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Dim 4 Déc - 20:14

Trop mignon ce nouvelle épisode. J'ai adoré.

Merci de nous les traduire et vivement demain pour le prochain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Lun 5 Déc - 20:34

Heart of darkness

Safed Koh Mountains
Afghanistan
1:23 AM

Mac tira son manteau plus près d’elle tandis qu’une brise légère la frôla alors qu’elle était assise sur le rocher. Juste en dessous d’elle, à quelques mètres, se trouvait le camp où elle, Harm, et Wahid avaient passé la nuit.

« Un champ de mine. De touts les endroits pour faire un camp…un terrain plein de mines. Je pense que j’ai assez d’expérience avec les champ de mines derrière moi pour une vie, » se marmonna Mac.

Elle s’arrêta de parler et regarda le camp. Il faisait presque sombre, mais elle savait où Wahid et Harm dormaient. Ses yeux allèrent sur une large silhouette, qui elle savait être celle de Harm, et elle pensa que l’idée lui été venue toute la journée. Depuis qu’ils avaient été assignés à ce dossier, c’était comme si ils jouaient avec seulement la moitié du dossier. Ils n’avaient aucun contrôle sur rien. C’était quelque chose qu’elle savait qui dérangeait Harm . L’homme aimait le contrôle et là il n’en avait pas. Elle en avait moins que lui. Le Capitaine Jack Ramsey et Wahid avaient le pouvoir maintenant.

Mac regarda le ciel et son attention retourna à l’horizon et les pensées pour les gens qui les poursuivaient. Quand elle entendit un bruit de craquement à sa droite elle se leva rapidement du rocher où elle était assise et pointa son pistolet vers le son.

« C’est moi, Mac, » lui dit Harm alors qu’il marchait vers son champ de vision.

Mac baissa son arme. « Donnez à une fille un avertissement, Harm. »

Harm s’assit sur le rocher et Mac le rejoignit. « J’ai pensé qu’avec votre horloge interne vous n’auriez pas besoin d’un avertissement. »

Mac rigola. « Non, mon horloge interne sait quelle heure il est. Mais mon sens de Marin’s a besoin d’avertissement. »

« Ouais, vous avez marqué plus haut dans votre tir que le général. Pensez vous que cela l’ennuierait? » demanda Harm.

« Un peu. » minauda Mac.

« L’heure du lit pour le Marin’s. » Sourit Harm

« Ouais. » Mac se leva et regarda Harm. « Si vous avez besoin de quelque chose venez me voir. »

Harm secoua sa tête. « Bonne nuit, Mac. »

« Bonne nuit, Harm, » dit Mac avant de commençait à descendre le sentier et d’aller au camp.
Les yeux de Harm suivirent Mac pendant qu’elle allait dans le camp et il resta la regardant alors qu’elle s’allongeait dans son lit de fortune. Alors qu’il la regardait s’endormir il se demanda si elle avait eu les mêmes idées que lui quand Wahid leur avait parlé qu’ils camperaient dans un champ de mine.

Il laissa ses pensées aller vers Mac et tout ce qu’ils avaient vécu durant ces 9 ans. Les derniers avaient été les plus durs. Il pensa au temps de Brumby et Renée était dur, mais le temps depuis le Paraguay avait été 10 fois plus dur. Il avait travaillé plus dur cette année à se débarrasser de tout ces sentiments restant qui les entouraient. Ses yeux scannèrent le paysage autour d’eux et ensuite son attention retourna sur la forme sombre endormi de Mac. « Nous arrangerons tout, Mac. »

Le temps de Harm passa assez rapidement. 10 minutes avant son changement Wahid vint et le releva. Harm retourna au camp et s’installa à sa place. Il essaya de fermer les yeux et de s’endormir, mais il ne put. Son esprit était à des kilomètres, à une minute de la femme de l’autre côté. Il se focalisait sur Mac et la regarda dormir.

« Dormez, Harm, » lui dit Mac depuis son lit.

« Je pensais que vous dormiez, » dit Harm.

Mac se retourna et fit face à Harm. « Je dormais, mais ensuite j’ai senti que quelqu’un me regardait. Je savais que c’était vous. »

« Je voulais être sur que vous alliez bien. » Mentit Harm.

Mac s’assit et regarda Harm. « Qu’est ce qui ne va pas? »

« Je déteste dormir avec des scorpions. »

« Je suis un scorpion libre. Voulez vous me rejoindre? » lui offrit Mac.

Harm sourit, traversa et s’assit à côté de Mac avec sa couverture et son pistolet. « Vous êtes sûre? »

« Et bien, la chaleur corporelle peut nous garder au chaud. » lui offrit Mac comme excuse.

« Et si Wahid nous voit? » demanda Harm.

« Je ne serait pas surprise si Wahid pensait que nous avions déjà dormis ensemble, » déclara Mac.

Harm ne dit rien pour commenter ça, sachant que c’était probablement vrai. Cela leur prit quelques minutes pour s’installer, mais bientôt ils le furent. Harm était allongé sur le sol avec Mac pressait contre lui. Leur visage n’était qu’à quelques centimètres l’un de l’autre et tout deux s’accrochait l’un à l’autre pour avoir plus de chaleur, leurs couvertures était étendues sur eux.

Harm regarda le visage de Mac et ensuite le ciel. Il rigola et put sentir le regard de Mac sur son visage. « Nous faisons ça plus souvent. »

« Ouais, je peux passer une nuit dehors, mais pourrions nous quitter les champs de mines la prochaine fois. »

« Bien sur. » Harm sourit. « Quand nous raconterons à Bud cette aventure nous retirons la partie sur le champ de mines. »

« Nous ne devons pas le raconter à Harriet aussi. »

« D’accord, » dit Harm alors qu’ils tombaient dans le silence.

Mac brisa le silence. « Nous marchons à travers trop de champs de mines dans notre vie. »

« Vous allez mieux avec Cresswell, alors ce champ de mine tombe pile pour vous, » lui dit Harm.

Mac secoua sa tête. « Ouais, mais il y a quelque temps dans une salle d’audience j’ai attendu pour que les bombes tombent. »

Harm rigola. « J’ai seulement fait ça pour vous quelque fois. »

« Quelque fois? » se moqua Mac. « quelque fois, mes fesses »

« Et qu’elles sont jolies, » dit Harm avant de pouvoir s’arrêter. Mac le fixa choquer et Harm se raidit alors que la peur courait dans ses veines. « Mac, je suis désolé, je n’aurais pas du dire ça. »

Mac rigola. « C’est bon. Nous blâmerons juste la situation. »

« Ok, » dit Harm avec soulagement alors qu’ils tombèrent à nouveau dans le silence.

Cette fois ce fut Harm qui brisa le silence. « Et si je ne voulais pas rédiger un commentaire de la situation. »

« Que voulez vous rédiger, ensuite? »

« Peut être ce que j’ai voulu le dire. »

« Vous pensez que j’ai de jolies fesses? » demanda Mac.

Harm se tourna et fit mieux face à Mac. « Je pense que vous êtes une très jolie femme, Mac. Vous le savez. Peut être que je voulais juste vous dire. »

Mac rougit et était heureux que Harm ne put le voir. « Merci, Harm. »

« Vous êtes la bienvenue, Sarah, » dit Harm alors qu’il regardait profondément dans ses yeux.

Mac frissonna de son intense regard et Harm la tint plus près. « Nous nous sommes rapprocher. Non? »

« Vous trembliez. J’ai pensé que vous aviez froid. »

Mac rigola. « Je voulais dire plus près comme dans…vous et moi. Nous. »

« Ouais, nous le sommes. Au moins j’espère que nous le sommes, » dit Harm avec une voix douce et légèrement effrayé(e). « Je peux prendre en main le champ de mines, mais je suis lassé de ça. »

« Je m’en lasse aussi, » admit Mac.

« Pourra t’on s’en débarrasser? »

« J’aimerais. »

Harm se baissa et captura les lèvres de Mac avec les siennes. Le baiser fut un coup de chaleur à travers leur deux corps. Ils se tirèrent l’un l’autre plus près alors que leurs mains bougèrent, explorant le corps de l’autre. Le baiser grandit avec intensité et leurs corps s’accordèrent ensemble. Finalement Harm brisa le baiser et regarda Mac, il était maintenant allongé au dessus d’elle et leur couverture était étendue à côté d’eux.

« Ce n’est pas le lieu pour ça, » dit Harm à Mac alors qu’il sentait son propre corps trahir ses mots.

« Je sais, » dit Mac alors qu’une de ses mains étaient restée sur les fesses de Harm. Mais elle ne put résister et lui donna une douce pression.

Harm rigola et embrassa rapidement ses lèvres. « Dormons. Nous verrons ça une fois à la maison. »

Mac secoua la tête et attrapa la couverture alors que Harm reprenait leur position de départ. Mac reposa sa tête près de celle de Harm. « Vous me réveillerez avant que Wahid vienne pour son changement. »

« Ouais, dormons jusque là. Nous avons un long jour devant nous. »

Mac se rapprocha et embrassa les lèvres de Harm une dernière fois. « Bonne nuit, Harm. »

« Bonne nuit, Sarah, » Harm lui donna un petit bisou et ensuite la tint plus près alors qu’ils s’endormaient dans les bras l’un de l’autre au milieu du champ de mine.

The End
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Mar 6 Déc - 13:25

Trop bien cette nouvelle traduction Majandraelo.

Merci de nous traduire ces épisodes. Je sais le boulot que ça représente de traduire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Mer 7 Déc - 22:00

Merci pour vos comms.

Episode 14: fit for duty

5:24 PM
QG du JAG
Falls Church, VA

Harm entra dans l’ascenseur avant que les portes ne se ferment derrière lui. Il regarda soigneusement les deux femmes qui se trouvait là alors qu’il appuyait sur le bouton pour le rez-de-chaussée. Il resta dans son idée. « Vous savez Mac, c’est bon si vous voulez vous joindre à nous. »

« C’est vrai, Colonel. Ce serait bien de voir si toutes ces histoires que Jordan m’a dit sont vraies. » Le Docteur Elgin sourit gentiment à Mac.

« Désolé, je ne peux vraiment pas. J’ai un rendez vous, » leur dit Mac.

Cette fois ce fut Harm qui eut un regard surpris sur son visage. « Vraiment, quelqu’un que je connais? »

« AJ, » lui dit Mac et ensuite elle regarda le Docteur Elgin pour lui en dire plus. « AJ Roberts. C’est notre filleul. »

« Oh, c’est mignon. Qu’allez vous faire tous les deux? » demande la Dr Elgin, trouvant ça mignon que Harm ait un filleul avec qui il passer (passait) probablement beaucoup de temps, comme sa tante le faisait.

« Nous allons diner au Mc Donalds, ensuite nous irons voir les aventures de porcinet, et si il n’est pas trop fatigué nous irons manger une glace au Cold Stone,« expliqua Mac alors que l’ascenseur s’arrêtait.

Tous les trois sortirent et allèrent vers le parking. « Harm, » dit le Dr Elgin, attirant l’attention de Harm. « Pourquoi vous ne me suivriez pas jusqu’à ma maison? Ensuite nous prendrons votre voiture pour aller au restaurant. »

« Bien sur, » dit Harm en faisant un signe de la tête alors qu’ils arrivaient à sa voiture et celle de Mac.

« Bien. Je suis garé de l’autre côté, la Ford Explore rouge, » dit le Dr Elgin alors qu’elle marchait vers sa voiture.

Mac déverrouillait la portière de sa voiture quand Harm se mit derrière elle. « Mac, ce serait vraiment bien si vous vous joigniez à nous. »

« Harm. » Mac ouvrit sa porte et ne posa pas très doucement son attaché case sur le siège passager et elle se tourna pour le regarder. « J’ai un rendez vous avec AJ. Le seul que j’ai depuis plusieurs semaines. J’ai dit que je remettrais ça plus tard. »

Harm prit une profonde inspiration, sachant qu’il venait de l’agacer. « Okay, passez une bonne soirée. »

« Vous aussi, » dit Mac avant qu’elle rentre dans sa voiture et ferme la porte derrière elle.

Harm se tourna et regarda de l’autre côté du parking, juste à temps pour voir le Dr Elgin sourire et lui faire un signe de la main alors qu’elle était dans sa voiture.

10:32 PM
Maison des Roberts.
Rosslyn, Virginie

« J’ai passé une bon moment, tante Mac. »Aj sourit.

« Moi aussi, AJ, » dit sincèrement Mac alors qu’ils sortaient tout les deux de la voiture.

Mac contourna la voiture et AJ resta là à l’attendre. Il prit rapidement sa main dans la sienne et ils allèrent sur le porche. « On devrais refaire ça.» lui dit AJ

« Oui, on devrait. »

« Toi et oncle Harm vous avez des rendez vous? » demanda AJ, mais avant qu’elle ne put lui répondre la porte s’ouvrit et une Harriet vraiment enceinte se tenait là avec un sourire sur son visage. « Hey Maman, tante Mac et moi avons passé le meilleur moment que j’ai eu. »

« Je suis heureuse pour toi, » dit Harriet alors que son fils et son rendez vous entrer dans la maison. « Hey, mad’me. »

Mac sourit à son ami. « Hey, Harriet. AJ et moi avait passé un bon moment. »

« La prochaine fois Oncle Harm viendra avec nous. Hein, Tante Mac? » AJ regarda sa tante avec de l’espoir dans ses yeux.

« Nous le lui demanderons, » dit Mac.

AJ lâcha rapidement la main de Mac et courut dans la cuisine pour prendre le téléphone sur la table. « Nous devrions l’appeler maintenant et le lui demander. »

Mac sourit devant l’impatience d’AJ. « Et bien, AJ, il est probablement toujours en rendez vous. Peut être tu devrais l’appeler demain. »

« Oh, » dit AJ d’un air abattu.

« AJ, Pourquoi n’irais tu pas te préparer pour aller au lit? Ensuite une fois que tu seras prêt Papa et moi nous te laisserons nous raconter ta soirée avec tante Mac. »

« Ok, » dit AJ avant de regarder Mac. « J’ai passé un super bon moment, tante Mac. » il lui tendit ses bras et Mac souleva le petit garçon dans ses bras AJ la serra dans ses bras aussi fort qu’il le put avant de l’embrasser sur la joue. « Je t’aime, Tante Mac. »

Mac sourit dans les cheveux d’AJ. « Je t’aime aussi, AJ. » Ensuite elle le reposa par terre et il monta en courant les escaliers.

Harriet regarda Mac avec reconnaissance. « Merci beaucoup pour être sorti avec lui ce soir. »

« Ce n’est rien, Harriet. C’est un super enfant. »

« Quand il veut l’être. Bud et Moi sommes un peu inquiet de la façon dont il va réagir une fois que les jumeaux naîtront. »

« Quand ces petit gars arriveront? » demanda Mac alors qu’elle posait sa main sur le ventre d’Harriet et qu’elle sentit les jumeaux bouger.

« Je pensais les avoir la semaine dernière, mais ils sont en retard. Mon docteur a dit que si je ne suis pas en travail Lundi, je devrais avoir des contractions. Mardi. » Harriet fit courir sa main sur son ventre. « Je suis fatigué d’être enceinte. »

« Vous et Bud êtes de super parents, » commenta Mac.

« Et nous aimons nos enfants. Mais c’est ainsi. »

« Allez vous obtenir vos baquets attachés? »demanda Mac

Harriet sourit. « Non, Bud à régler ça après noël. C’était son cadeau pour moi. »

Mac et Harriet rigolèrent du terme ‘régler’ et l’idée même d’une vasectomie étant un d’eau « Au moins il vous a offert quelque chose que vous vouliez. » se moqua Mac.
« Ouais. Vous voulez du café? J’aurais du vous en proposé plus tôt, » s’excusa Harriet.

« Oh, merci, mais non merci. Je devrais rentrer à la maison. » dit Mac à Harriet.

« Oh, d’accord. » toutes le deux allèrent sur le porche. « Merci, encore. »

« Pas de problème Harriet. Si vous avez besoin de moi pour s’occuper d’AJ et de Jimmy pour le week end après la naissance de jumeaux appelez moi, » Mac sourit à son amie.

« Faîtes moi confiance, je le ferais, » dit Harriet à Mac alors qu’elle descendait les marches. « Conduisez prudemment. »

«Bonne nuit, Harriet. » Mac lui fit signe de la main alors qu’elle se tenait près de sa voiture.

« Bonne nuit, m’dame, » dit Harriet avant de rentrer dans sa maison.

Mac rentra dans sa voiture et commença à conduire vers sa maison.

10:45 PM
Maison de Dr Elgin
Alexandria, VA.

Le Dr Elgin sourit gentiment à Harm. « J’ai passé un super moment. »

« Moi aussi, Inez, » dit Harm alors qu’ils se tenaient devant la porte de sa maison.

« Vous voulez entrer? » demanda Inez avec un ton sexy dans sa voix pendant qu’elle déverrouillait la porte.

Harm la fixa pendant un moment. « Je devrais rentrer chez moi, il se fait tard. »

Inez rigola. « Jordan ne m’avait jamais expliqué qu’il se faisait tard pour vous quand la journée s’arrêtait. En effet elle m’a dit que ça lui convenait tout à fait. »

« Et bien…J’étais jeune, » lui dit Harm, en espérant qu’elle ne le lui redemande pas.

« Je ne vous demande pas de rester cette nuit, Harm. Mais si ça arrivait je ne serais pas contre. » Inez fit descendre sa main sur le bras de Harm.

Harm lui donna un doux sourire. « Je ne peux pas. »

« Oh, Ok. Peut être une autre nuit? » demanda Inez et elle retira sa main du bras de Harm.

« Peut être, » lui dit Harm. « Passez une bonne nuit. »

Inez avait essayé de changer la pensée de Harm. Elle s’approcha et lui donna un très long et passionné baiser de bonne nuit. Quand elle éloigna sa bouche de la sienne elle lui montre sa chambre des yeux. « Si vous changez d’avis, revenez. Je ne serais pas contre d’être réveillée par vous. »

Harm ne savait pas quoi dire, alors il revint à la base. « Bonne nuit, Inez. »

« Bonne nuit, Harm, » dit Inez avant de rentrer dans sa maison avec un léger balancement de hanches, espérant que Harm regardait.

Harm se dirigea vers sa voiture. Il rentra dedans et fixa le volant avant de regarder de nouveau la maison d’Inez. Il put la voir par la fenêtre qu’elle le regardait assis dans sa voiture. Il démarra le moteur et sortit de l’allée.

11:35 Pm
Appartement de Mac
Georgetown

Mac se dirigea vers les escaliers pour aller dans son immeuble. Après qu’elle fut partit de la maison d’Harriet elle avait conduis jusqu’à sa maison et avait décidé de faire une promenade près de l’immeuble avant de monter. Elle avait marché en pensant aux évènements du jour. Ses seules pensées étaient pour Harm et le Dr Elgin. Qu’y avait il entre lui et les blondes? Et maintenant elle pouvait ajouter un autre rétrécissement à la liste.

Une fois qu’elle arriva à sa porte, elle la déverrouilla et rentra. Dès qu’elle entra elle sut qu’elle n’était pas seule. Elle tendit le bras derrière la commode près de la porte pour prendre son pistolet.

« C’est moi, Mac, » dit une voix depuis le divan.

Mac soupira lourdement et elle retira sa main de derrière la commode. « tu aurais put allumer la lumière. »

« Ouais, mais tu l’aurais vu depuis la rue et appelé la police. »

« Vrai. » Mac alla vers le canapé après avoir fermé la porte et retiré son manteau. Elle regarda la personne assise sur son divan. « Que fais tu là, Clay? »

Clayton Webb regarda Mac depuis le divan. « Je voulais juste te parler. »

« Je n’ai rien à te dire, » dit Mac alors qu’elle retournait à la porte et qu’elle la tint ouverte pour lui. « Je reviens en arrière, j’ai quelque chose à dire. Par tout le diable sors de mon appartement. »

Clay se leva et alla vers elle. « Je veux une autre chance, Sarah. »

Mac ferma la porte et se tint pied à pied avec Clay. « Une autre chance? »

« Oui, une autre chance. Je t’aime. »

Mac se moqua. « Alors tu aurais du y penser avant de simuler ta mort. »

« J’ai fait ça pour te protéger, Sarah. Cette partie de ma vie est derrière. Je veux que nous fassions marche arrière. Tu sais que tu me veux dans ta vie. » Plaida Clay à Mac.

« Clay, » commença à dire Mac mais elle hésita quand Clay la regarda avec ses yeux expressifs et fit un pas plus près d’elle. Il n’était qu’à quelques centimètres d’elle. Il s’approcha pour l’embrasser, mais il y eut un coup à la porte. « Super, qu’est ce qui s’est passe encore? » dit Mac alors qu’elle ouvrait la porte.

« Hey, » dit doucement Harm alors qu’il regarda Mac, mais ensuite il remarqua Clay se tenant à ses côtés. « J’interrompe quelque chose? »

« Juste le départ de Mr Webb, » déclara Mac avec émotion dans sa voix.

Clay regarda Harm. « Rabb, qu’est ce qui vous amène ici? »

Harm ignora la question de Clay et se concentra sur la femme devant lui. « Clay, je pense que vous devriez écouter Mac. »

« Rabb, » commença Clay.

« Il a raison Webb. Tu as besoin de partir et ne reviens pas, » lui dit Mac.

Clay regarda Mac et pensa qu’il pourrait lui faire comprendre, mais en un regard à Harm il sut qu’il était vaincu. Il haussa les épaules. « Je crois qu’il a finalement gagné. »

« Personne n’a rien gagné. Je n’ai juste pas besoin de toi, » dit Mac à Clay.

Clay donna un léger sourire à Mac. « J’ai essayé. » Il sortit ensuite de l’appartement.

« Clay, » l’appela Mac.

Clay s’arrêta et retint son souffle alors qu’il se tournait. « Oui, Sarah. »

Mac tendit sa main et le regarda. « Ma clé. »

Clay mit sa main dans sa poche et sortit une clé. Il s’avança vers Mac et le lui tendit. « Je veux toujours que tu reviennes. »

Mac sourit doucement. « Et je veux toujours que tu t’en aille. » Ensuite elle se tourna et ferma la porte. Elle regarda Harm qui se tenait dans son appartement avec un regard confus sur son visage. « Rappelez moi de changer ma serrure Lundi. Dieu sais combien de copies il a fait. »

Harm regarda Mac se demandant si c’était le bon moment pour avoir cette conversation avec elle. « Vous avez besoin d’être seule? »

Mac rigola. « Je ne savais pas qu’il allait venir, comme vous d’ailleurs. Je pensais que vous aviez un rendez vous. »

Harm regarde le divan de Mac. « Vous êtes contre si je m’assoie? »

« Pas du tout, » dit Mac alors qu’ils allaient vers le divan. Harm s’assit.

Mac le regarda soigneusement et put lire qu’il pensait à quelque chose. « Qu’est ce qui ne va pas? » Mac s’assit sur une chaise près du divan.

« Est ce que je flirte trop? »

« Quoi? » demanda Mac avec confusion et un peu choquée.

« Est ce que je flirte trop? » Harm s’arrêta et se pencha pour poser ses coudes sur ses genoux. « Est ce que je donne aux femmes un faux message? »

« C’est parce que le Dr Elgin vous a fait l’inviter à dîner? » Demanda Mac, se donnant plus de temps pour répondre à la question.

« non. » Harm regarda soigneusement Mac. « Je me demande pourquoi j’ai eu quelques femmes cette année qui pense que je leur offre plus que ce que je veux vraiment. »

« Est ce que je veux savoir ce que vous leur offrez de bon cœur? » demanda Mac.

Harm donna à Mac un demi sourire. « J’offre mes remerciements et mon support et elles pensent qu’il à quelque chose d’autre. »

Mac donna à Harm un regard pensif. « C‘est plus que le Dr Elgin. »

« ouais. » Harm s’arrêta. « Il y a eu deux autre femmes cette année qui se seraient jetées sur moi si je les avait invitées à sortir. »

« Hum, » fut tout ce que Mac dit alors qu’elle se sentait légèrement frappée par une once de jalousie.

Harm saisit rapidement le semblant de Mac. « Je ne les veux pas de toutes façons. Je pensais qu’elles pouvaient faire une amie gentille, mais rien de plus. Je veux juste savoir pourquoi ça arrive. »

« Beaucoup d’hommes aimeraient avoir votre problème, Harm. »

« Alors c’est un problème. Comme je peux le résoudre. »

« Cessait d’être bon dieu si noble et bon, » déclara Mac brusquement

« Quoi? » demanda Harm surpris par les mots de Mac.

Mac soupira. « Les femmes veulent le Prince Charmant, mais nous ne pouvons le trouver. Alors nous prenons la chose la plus proche. Quand quelqu’un est bon, doux, gentil, et noble les femmes sont toutes émues. Elles veulent ça. Et le fait que vous êtes toutes ces choses, sans mentionner que vous êtes beau, n’aide pas votre cas. »

« Alors, si j’étais un crétin….les femmes ne se jetteraient pas sur moi? » demanda Harm.

« Non, vous êtes juste un crétin mais vous paraissez si bon. Les femmes attendent de se trouver avec un gars comme ça. » Mac s’arrêta et admit. « Comme moi. »

Harm regarda Mac soigneusement. « C’est pourquoi nous n’avons jamais franchis la dernière marche? »

Mac remarqua soudain le changement de la conversation. « Non, Harm, nous ne l’avons jamais franchis pour plusieurs raisons. »

« Pouvons nous changer ça? »

« Changer quoi? » demanda Mac.

« Je ne veux pas sortir avec Inez ou quelqu’un d’autre. Je serais plutôt avec quelqu’un qui me comprends. Qui ne supporterais pas mes conneries. » admit Harm et regarda sentimentalement Mac.

Mac lui sourit avec un petit sourire sournois et décida de jouer avec lui un peu. « Je ne sais pas, j’ai passé un super rendez vous ce soir et je sais qu’il veut ressortir avec moi. »

Harm sourit. « AJ peut être un bon rendez vous, mais je peux être mieux. »

« Vraiment. Comment? »

Harm sourit. « Et bien, je suis arrivé à savoir que le week-end de la St valentin Bakers Delight, la place en bas de la rue, est ouverte jusqu’à 2 heure du matin et ils arrivent à faire le meilleur gâteau Death by chocolat que vous avez jamais goûté. » il s’arrêta. « Vous vous sentez pour vous joindre à moi ? »


Mac réfléchis à son offre, sachant que ça serait la première marche de beaucoup pour la bonne direction. « J’aimerais. »

Harm se leva et offrit sa main à Mac. Mac prit sa main et Harm la leva de sa chaise. « C’est un rendez vous. »

« ça l’est. »

FIN


Si certaines choses sont en Vo comme le nom des gateaux C normal car je considère kil fo garder les noms originaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Mer 7 Déc - 22:39

c'est super! merci pour toutes ces traductions majandraelo! vivement la prochaine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
gipsy
Admire Catherine à la TV
Admire Catherine à la TV


Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 25/09/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Mer 7 Déc - 23:26

C'est super et j'attends les autres avec hate. merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladyflash
Newbie


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Jeu 8 Déc - 14:03

Merci pour ce bon moment de lecture !! j'ai adoré toutes tes traductions.
Vivement la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Jeu 8 Déc - 14:48

Merci pour cette nouvelle traduction. C'était super de la lire.

Vivement la prochaine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
morguy
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 209
Age : 29
Localisation : au baptême d'un tit Calamar-marin's
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Sam 15 Avr - 13:32

Outin trop bien , elles sont où les autres....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Sam 15 Avr - 14:43

les autres se sera pour dans 2 semaines.

J'ai eu plusieurs choses à faire mes les traductions sont faites. Elles arrivent bientôt promis, juré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 327
Age : 40
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Lun 17 Avr - 17:11

YOUPI YOUPI YOUPI

merci infiniment de traduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   

Revenir en haut Aller en bas
 
Through The Eye Of A Shipper-Saison 10
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» a chaque espèce de poisson, sa meilleure saison
» Tous les personnages de la saison 3
» assiettes de fruits saison à la crème dessert
» Les animés de la prochaine saison
» Buffy : votre saison préférée ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: FANART :: Les fanfictions :: Traduction en cours-
Sauter vers: