CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Through The Eye Of A Shipper-Saison 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Sam 29 Avr - 19:04

Episode 15-Bridging the Gulf

McMurphy’s Bar
Washington, DC
10:34 PM

Mac entra dans le bar et sourit au Barmaid quand il la salua. Elle alla vers le bar et il lui tendit un club soda.

« Ça fait un long moment, Colonel, » dit le Barmaid en souriant.

« Ouais, Mike, » Mac sourit alors qu’elle sirotait le club soda.

Mike indiqua de sa tête vers le fond du bar où il y avait les boxes. « Il semble que ce soit un endroit populaire ce soir. »

Mac regarda dans la direction qu’indiquer Mike. « Depuis combien de temps est il là? »

« Au moins deux heures. Il a seulement pris une bière et deux cigares. »

Mac arrêta Mike. « Il re-fume? »

« Il semblait assez en colère quand il est venu, mais il n’a rien dit à personne. Spécialement au femmes qui n’ont pas arrêté d’essayer d’aller vers lui et de s’asseoir avec lui, » dit Mike à Mac, espérant qu’elle sortirait son amie de sa crise.

Mac secoua sa tête. « Je vais aller lui parler. »

Mike sourit. « Si il y a quelque chose qui peut amener à un homme une bonne humeur, c’est une bonne conversation avec sa meilleure amie, » Mike s’arrêta et regarda soigneusement Mac. « Surtout quand elle est aussi gentille que vous. »

Mac rigola et prit son club soda. « Comment va votre femme? »

« Bien, les triplés naîtront le mois prochain. »

« Saluer Kelly de ma part, » dit Mac avant de s’éloigner du bar vers les boxes au fond.

Elle se tint devant le box. « Vous savez comment répondre à votre téléphone? »

Harm regarda Mac avec une expression hagarde. « Je ne veux parler à personne, Mac. »

Mac le regarda et sus que quelque chose l’ennuyait. Elle s’assit et sourit. « C’est une bonne chose je suis votre meilleure amie et pas personne. »

« Vous ne voulais pas être ma meilleur amie, Mac. »

« Pourquoi pas? » demanda Mac.

Harm prit une bouffée de son cigare. «  J’ai tendance à discuter avec eux. »

« Oh, je serais d’accord avec ce fait. Qu’est ce qui vous ennuie vraiment, Harm? »

« Sturgis et moi avons eu une dispute à bord du JFK. »

Mac prit une autre gorgée de son club soda. « Vous deux, vous ne vous entendez pas bien depuis quelque temps. »

« Ouais. Il pense que je suis jaloux. »

« Au sujet de ne pas avoir été choisi pour être JAG? » demanda Mac.

Harm lui donna un regard dégoûté. « Tout le monde le sais sauf moi? »

« Il semble que ce soit le cas, » commenta Mac. « Quoi d‘autre? »

« Je l’ai traité de saint. »

« Petit saint? »

Harm lui donna un regard interrogateur. « Ouais. Comment savez vous ça? »

« Il m’a appelé ainsi une fois. »

« Depuis qu’il a été JAG il marche avec un bâton dans le cul. » (Navré ce sont les mots de l’auteur.)

Mac fixa Harm et sus qu’il était en colère, mais la façon dont il réagissait lui rappelait le lycée. « Il faisait son job. Vous attendiez à ce qu’il fasse quoi? Agir comme votre amie de basket-ball quand il était responsable? »

« Non, j’attendais qu’il agisse comme un humain. » Harm repensa à la fois où Sturgis était JAG. « Tous les deux vous ne vous êtes pas bien entendu non plus, si je m’en souviens. »

« Lui et moi nous ne nous sommes pas entendus pour une raison totalement différente. Il savait quelque chose et ne me l’a pas dit quand cela affectait énormément ma vie. »

« Il savait pour Clay, » dit Harm s’une voix douce.

Les yeux de Mac allèrent vers la table. « Ouais, mais de l’eau à couler sous les ponts. » elle prit une inspiration et regarde Harm dans les yeux. « Vous deux étiez amis, qu’est ce qui s’est passé. »

Harm soupira. « Je crois que nous…nous avons juste oublié comment être amis. »

« Vous allez encore lui parler? »

« Peut être une fois que j’aurais oublier comment être l’homme réussi.»

Mac rigola. « Et bien, vous êtes en compétition dans ce département maintenant. »

« Quoi? »

« Le nouveau gars. Le lieutenant ‘homme réussi. Il pense qu’il est un cadeau de dieu pour la justice et n’est pas une ruse pour avoir ce qu’il veut. »

« Dites moi vraiment comment vous vous sentez. » Harm sourit honnêtement à Mac.

« Priez pour moi. J’ai été choisi pour le prendre sous mon aile et de le former. »

« Vous avez fait du bon travail pour Bud. »

« Nous avons fait du bon travail pour Bud, » le corrigea Mac. « Mais ce type. J’allais presque lui donner un coup de pied dès que je l’ai rencontré pour la première fois. »

« Pourquoi? » demanda Harm

Mac soupira. « Nous nous sommes percuté dans le couloir et mes papiers sont tombés par terre. Il est allé les récupérer et quand il s’est levé pour se remettre debout il a prit un détour et m’a regardé comme si j’étais un morceau de viande. »

Harm sentit sa mauvaise humeur augmentait un peu à cette information. « Vraiment. »

« Ouais, mais je vais garder mes yeux sur lui. Je vais le surveiller très attentivement. »

« Ouais, je ferais la même chose, » admit Harm.

Mac rigola. « Que diriez vous si nous sortions d’ici et allons voir un film ou quelque chose comme ça? »

Harm regarda sa montre. « Il est presque 11 heures. Que diriez vous si nous louions quelque chose et si nous allions à mon appartement et le regardions? »

« Ça semble mieux. »

Harm posa quelques dollars sur la table et tout les deux sortirent du box et du bar. Alors qu’ils marchaient à l’extérieur, Harm prit quelque bouffé de plus de son cigare.

« Quand avez vous repris? » demanda curieusement Mac.

« J’ai tendance à reprendre quand je suis sur un dossier de meurtre…Pourquoi, ça vous ennuie? »

Mac lui sourit. « Je ne pourrais jamais sortir avec un gars qui fumes. »

Harm était sur le point de dire quelque chose, mais ils furent interrompus par les lumières d’une voiture qui se garé sur le parking. Harm reconnu la voiture. « Sturgis. »

« Soyez sage, » dit Mac à Harm en plaisantant pendant que Sturgis sortait de sa voiture et se dirigeait vers eux.

« Mac, c’est bon de vous voir, » dit Sturgis.

« Sturgis, comment allez vous? » demanda Mac.

« Bien. » il regarda Harm. « Bien de voir que tu as reprit sans risque, Harm. »

« Toujours échangeant des mensonges à ce que je vois, » dit Harm avec un ton de mécontentement dans sa voix.

Sturgis regarda son ancien ami. « Tu sais, man, je ne vais pas rentrer là dedans avec toi. Tu n’en vaux pas la peine. »

« Je ne suis pas pire que toi trouvant les faits. Tu veut juste me voir mourir, n’est ce pas? » Dit Harm avec colère alors qu’il regarder son ancien colocataire avec blessure.

Sturgis s’avança et se tint nez à nez avec Harm. « C’est ce que tu veux? Tu veux passer ta colère sur moi? Man, tu es vraiment un boulot (= problème), n’est ce pas Harm? »

« Les gars, s’il vous plait. » essaya de contester Mac.

Harm sentit sa colère grandit. « Je suis peut être un boulot, mais je suis capable de trouver la vérité. »

« La vérité était que tu n’avais pas suivi les ordres. »

« J’ai sauvé cette plate forme pétrolière! »

« C’est ce que tu veux ? Un autre prix ? Tu est si sur de toi, Rabb. » Dit Sturgis. Il jeta un coup d’œil à Mac. « Vous êtes sur qu’il vaut votre temps ? Vous pouvez faire tellement mieux, » lui dit il avec sarcasme.

Mac allait dire quelque chose mais Harm attrapa Sturgis par le col. « Laisse la en dehors de ça. C’est entre toi et moi. »

“Harm,” dit Mac d’une voix d’avertissement, craignant que cela aller venir légèrement aux mains.

Sturgis poussa Harm et avant que l’un deux le sachent, Harm avait frappé Sturgis à la joue, et l’avait fait tomber sur le sol du à l’intensité de la frappe. Mac attrapa l’autre bras de Harm pour l’empêcher de refrapper Sturgis. Sturgis avec colère leva les yeux du sol et toucha sa joue.

Sturgis se leva, toujours en pressant sa main sur sa joue. Harm le fixa avec dégoût et Mac avait un regard en larmes sur son visage. Elle voulait aider Sturgis, mais elle savait qu’elle était la seule chose qui empêchait Harm de le refrapper.

« Vous savez quoi, Mac. Vous disiez que vous étiez amoureuse de lui. Peut être que vous pensez que vous pourriez lui faire son affaire et changez le monde. Il y a des fois quand tout les deux vous agissez comme l’autre. Vous le mériter. » Sturgis retira la poussière. Ensuite il s’éloigna du parking et rentra dans le bar.

Harm resta là sous le choc il était frappé par son vieil ami. Les mots que Sturgis avait dit entrèrent doucement en lui. « Qu’a t’il voulu dire, Mac ? »

Mac sentit sa tension monter maintenant. “Rien, Harm.” Elle libéra son bras et prit la main qui avait frappé Sturgis et l’examina dans l’ombre du parking. « Ça fait mal ? »

Harm grimaça. « Non. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Sam 29 Avr - 19:04

“Menteur,” marmonna Mac. Elle passa sa main sur ses articulations et sentit de la peau déchirée et un peu de sang. Elle essaya de redresser ses doigts, mais s’arrêta quand Harm prit un souffle brusque. « Allons à l’hôpital. Quelque chose peut être cassé. »

« Ce n’est pas cassé, juste douloureux, » lui dit Harm.

Mac prit une profonde respiration et expira doucement. « Je ne vais pas me battre avec vous. Alors allons à votre appartement et je m’occuperais de votre main. »

« Vous n’avez pas besoin de faire ça. »

« Oui, j’ai besoin de le faire, » lui dit Mac. « Parce que si je vous laisse seul, vous retournerez peut être dans le bar et je devrais me porter garant pour vous sortir de prison le matin. »

Harm ne dit rien, il suivit juste Mac alors qu’elle marchait vers leur voiture.

Appartement de Harm
Nord de Union Station
Washington, DC
11:20 PM

“Où est votre trousse de première secours ?” demanda Mac à Harm quand ils rentrèrent dans son appartement.

« Dans l’armoire sous le lavabo de la salle de bain, » lui dit Harm fatigué et il alla vers son divan.

« Ok, je vais la prendre. Je reviens, » dit elle avant de le laisser seule dans le salon pour récupérer la trousse de premier secours dans sa salle de bain.

Harm s’effondra d’épuisement sur le divan. Il jeta sa tête contre le dossier du canapé et il ferma ses yeux pendant un moment. Il ne pouvait toujours pas croire ce qui s’était passé plus tôt. Il avait frappé l’un de ses plus vieux amis. « Je n’aurais pas du faire ça, » dit doucement Harm alors qu’il sentit Mac prendre place juste à côté de lui. Il ouvrit ensuite les yeux et la regarda. « Je ne peux pas croire que je l’ai fait.»

“Je sais, Harm. Mais ne vous en voulez pas pour ça, s’il vous plait, » lui dit doucement Mac alors qu’elle commençait à nettoyer sa main blessée. « Je pense qu’une discussion entre vous deux ferait défaut. Ça a juste échappé des mains, » continua t’elle avec un petit rire.

Harm eut un petit rire à son commentaire et il sus qu’elle avait raison. « Ouais, vous marquez un point là. »

« Vu tout ce qui s’est passé à JFK je ne suis pas vraiment surprise. Je suis sur que Lundi tout les deux vous trouverez un moyen de vous sortir de ce système et avancez. En espérant pas de disputes de conneries entre vous deux, » dit Mac en souriant.

Harm soupira avant de commencer à sourire. « Je l’espère aussi. Mais peut être devriez vous être dans les parages, juste par précaution. »

Mac rigola. “Je ne suis pas sur que ce soit une sage idée. Tout d’abord je dois me calmer, » lui dit elle et elle prit la pommade dans la trousse de premiers soins. « Maintenant il n’y a rien que j’aimerais plus que le frapper moi-même. »

« Ouch, » hurla Harm et il retira sa main de sa prise quand la pommade toucha la blessure ouverte. « Merde, ça fait mal. »

« Oh, venez. Ne soyez pas un gros bébé, Harm, » lui dit Mac sévèrement et prit sa main une fois de plus dans la sienne. « Si ça vous fait sentir mieux, je ferais même le traitement boo-boo. »

« C’est un pacte, » lui dit il en souriant et il se relaxa encore, alors que son esprit s’interrogeait sur ce qu’était le traitement boo-boo. « Alors vous voulez le frapper. Ça n’a rien à voir avec son commentaire plus tôt au Mc Murphy’s, n’est ce pas ? » Demanda Harm doucement. Cette question était sur le bout de sa langue depuis qu’ils avaient quitté le parking.

Mac mit une bande sur la blessure soignée avant de laisser la main de Harm en soupirant. « Oui, » répondit elle calmement, évitant de le regarder.

“Mac, regardez moi s’il vous plait,” dit doucement Harm et il posa son doigt sous son menton pour lever sa tête. « De quoi parlait il ? » Il voulut avoir dès qu’elle le regardait de nouveau.

Mac prit une douce inspiration. « Ça s’est passé il y a quelques années. Vous vous souvenez du dossier sur lequel je travaillais avec Sturgis ? À propos du Capitaine Aiken ? Celui où j’ai fait ces rêves a son sujet ? »

Harm rigola. « Ouais, je me souviens combien vous aviez contrarié Sturgis avec votre don. »

« Je sais. Il la fait clairement voir au début combien cela l’ennuyé” répondit Mac en souriant. « Mais plus nous travaillons ensemble, mieux c’était. Un jour, nous avons parlé dans mon bureau, et d’une certaine façon j’ai l’ai laissé glisser. »

« Que vous êtes amoureuse de moi ? »

« Oui. » la réponse de Mac sortit seulement dans un chuchotement.

« C’est ce que vous pensez? » demanda doucement Harm, étant légèrement surpris de sa confession.

« Oui. »

« Sturgis ne m’en a jamais parlé. »

« Je lui ai fait promettre de ne pas le faire, » explique Mac avec un petit sourire avant d’hausser ses épaules. « Je crois qu’il garde ses promesses juste aussi longtemps qu’il le veut. »

Harm prit un profond soupir. « Est ce toujours vrai ? Êtes vous toujours amoureuse de moi ? » Demanda t’il calmement. Il avait simplement besoin de savoir.

Mac mordit sa lèvre inférieure et ferma ses yeux pendant une seconde. « Oui, » murmura t’elle. « Je pense que je n’ai jamais cessé de vous aimer. J’ai juste prit un petit détour, qui était en quelque sorte hors de contrôle. »

Harm inclina simplement sa tête avant de se lever du divan et d’aller dans la chambre.

« Harm ?” appela inquiète Mac derrière lui et elle se leva à son tour du divan. ‘Oh mon dieu, qu’as-tu fait maintenant, Mackenzie ?’ se demanda t’elle, effrayée que sa confession ai pu le faire fuir.

Doucement elle alla à l’entrée de sa chambre mais s’arrêta quand Harm sortit de nouveau, pour aller dans la cuisine. « Harm, je suis désolé, je n’aurais pas du… » Commença t’elle à s’excuser confuse mais s’arrêta quand il leva sa main. « Harm, s’il vous plait ? »

« Juste une seconde, Mac. Je dois jeter ça, » répondit il et il lui montra ce qu’il tenait dans son autre main.

« Des cigares ? » demanda Mac étonné.

« Ouais, mes cigares. Tous ceux que j’ai, » expliqua Harm en souriant avant de jeter la petite boîte contenant les cigares dans la poubelle. « Ça y est. »

« Je ne suis pas sur de comprends, Harm, » lui dit Mac doucement, encore incertaine de ce qu’elle devait penser de son comportement et l’absence de réponse.

Harm alla vers Mac doucement. « Vous m’avez dit que vous ne pourriez jamais sortir avec un homme qui fume, » commença t’il a expliquer tendrement alors qu’il se tenait devant elle. Prenant sa joue dans sa paume, il rapprocha son visage du sien qu’ils pouvaient sentir leur souffle chaud sur leur visage. « Alors j’ai pensé que je devais me débarrasser de mes cigares pour être avec vous. »

Harm sourit et eut un sourire de Mac en guise de réponse. Doucement il pencha sa tête pour toucher ses lèvres avec les siennes. « Je t’aime aussi, Sarah, » lui dit il tendrement dès qu’ils brisèrent leur baiser. « Maintenant à propos de la bobo cure. »

« Huh ? » répondit simplement Mac, toujours hors de l’espace du aux changements de la nuit.

« Ma main. Tu as promis de faire une bobo cure, » lui rappela gentiment Harm en souriant et en montrant à Mac sa main bandé. « Ça fait mal. »

« Oh, nous ne pouvons faire ça maintenant, n’est ce pas ? » demanda Mac en minaudant avant d’embrasser sa main blessée. « Là, c’est mieux ? » demanda Mac dans un chuchotement.

« Beaucoup mieux, » lui dit il calmement avant de l’embrasser sur les lèvres une fois encore, cette fois avec beaucoup plus de passion et d’envie.

Doucement ils allèrent dans sa chambre sans arrêter leur étreinte et leur baiser.

Le reste de la nuit, ils célébrèrent leur capacité à finalement admettre leur amour et firent des plan pour leur premier vrai rendez vous. Un rendez vous gymnase de Georgetown, juste pour être sur qu’ils ne dépenseraient pas toute leur énergie ce week end, et aussi pour assurer la rencontre avec Sturgis lundi ne leur échapperait pas des mains.

THE END
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Sam 29 Avr - 19:05

Episode 16-Straits of Malacca

Appartement de Mac
11:26 PM

Mac déverrouilla prudemment la porte d’entrée et marcha dans l’appartement. « Enfin à la maison, » se dit elle avec un profond soupir. Elle posa son sac de voyage sur le sol devant la commode, qui était près de la porte. « Je te déferais demain. »

Elle se retourna, ferma la porte, et posa ses clé et son couvre chef sur le haut de la commode. Elle marcha ensuite calmement jusqu’à sa chambre et dans la salle de bain pour se préparer pour le lit. Après s’être occupée d’elle dans la salle de bain elle sortit de la petite pièce, portant une chemise de nuit légère et courte en coton bleu. Elle se coucha doucement dans le lit, essayant de ne pas déranger l’homme dans son lit.

« Tu es de retour, » dit une voix complètement endormie.

Mac soupira d’épuisement. « Rendors toi, Harm. »

Harm se retourna et fit face à la femme qu’il aimait. « Tu m’as manqué. » il se mit dans sa position favorite.

Mac sourit et se rapprocha de lui, alors il put la tenir. « Tu m’as manqué, aussi. Comment était la Floride? »

« Bien. Le F-18 marchait bien et nous avons été capable d’évaluer le programme très facilement. » Harm s’arrêta et regarda prudemment les cercles sombres sous les yeux de Mac. « Comment était ton voyage? »

« Je jure que le Lt. Hotshot se fera tuer tout seul. » marmonna Mac. « Il fait les choses sans penser. Il est indiscipliné et fait fonctionner tout les nerf que j’ai. »

Harm rigola. « Comme moi quand nous avons travaillé ensemble la première fois. »

Mac regarda son visage et sourit. « Ouais, il est beaucoup comme toi. C’est pourquoi Cresswell ne veut pas que tu travailles avec lui. Tout les deux vous êtes vraiment trop identiques. »

« Je devrais vraiment me présenter à ce Lieutenant la prochaine fois que je serais au bureau, » dit Harm à Mac alors qu’il la rapprochait de lui. « Qu’est ce que tu vas faire à son sujet? »

« Je devrais lui passer un savon quand j’en aurais l’occasion. »

Harm lui donna un sourire sexy. « Tu sais que tu peux me passer un savon dès que tu le veux? »

Mac rigola. « Ouais, mais d’habitude quand je te passe un savon, j’ai finis de te déshabiller aussi. »

Harm embrassa un point sensible sur la nuque de Mac et un frisson parcourut son corps. « On se plaint? »

« Jamais. » Mac sourit avant que leurs lèvres ne se rencontrent dans un doux et bon baiser.

Quand le baiser s’arrêta Harm regarda dans ses yeux et vit tout ce qu’il avait toujours voulut dans sa vie. « J’ai été voir Bud et Harriet pour leur fête pour les bébés. »

« As tu vu les bébés? »

« Non, j’ai juste eu le temps de prendre un verre. Bud a dit que la femme du général et sa fille étaient là. »

« Je me demande quel genre de femme serait mariée avec lui, » dit Mac.

Harm haussa les épaules. « Je ne sais pas, mais Bud ne pouvait s’arrêter de parler d’elle. Il a dit qu’elle était très soignée sur elle. Je pense qu’elle devait être faite pour être mariée à un général. »

« Ouais, » dit Mac absente alors qu’elle pensait à quelque chose d’autre. « Nous devrions aller voir Harriet et ses enfants un jour prochain. »

« Ouais, j’ai dit à Bud que je le ferais. Mais je crois qu’ils voudraient te voir aussi. » Plaisanta Harm.

Mac tapa avec amusement son bras et Harm la rapprocha. « Idiot. »

Harm rigola et embrassa ses lèvres. « Tu sais que je t’aime. »

« Je sais. » Mac lui sourit en retour. « Je t’aime aussi. »

« Mais nous devrions vraiment leur rendre visite bientôt. » Harm glissa sa main sur le ventre de Mac. « Ouais, nous allons avoir besoin de toute la pratique que nous pouvons avoir. Comment va Junior? »

Mac sourit à Harm gentiment et ses pensée se remplirent de toutes les pensées de ce qui se passait dans son corps. Elle regarda dans ses yeux remplis d’amour. « Bien. Nous allons bien. »

Harm lui sourit simplement en retour et s’installa dans les oreillers avec ses bras enroulés autour de Mac.

Doucement il put sentir les doigts de Mac sur ses fesses glisser sous la ceinture de son boxer. « Maintenant, a propos de passer un savon? » demanda gentiment Mac et elle commença à faire descendre le boxer de Harm.


THE END
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Sam 29 Avr - 19:30

Ah trop géniale ces deuc traductions. J'ai bien aimé le bobo cure.

Merci pour ces deux nouvelles traductions Majandraelo. Elles sont vraiment super.

Et vivement les prochaines.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Sam 29 Avr - 21:39

Par contre, j'ai adoré le coup des cigares...

Ca m'a fait trop sourire en m'imaginant la scène...

Merci pour ma trad !

J'adore

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Lun 1 Mai - 12:41

merci pour vos comms et voici un nouvel episode

E 17- San Diego
Quartier de Mac
NAS North Island
San Diego
12:03 AM

Mac ferma la porte derrière elle avec un profond soupir. D’un air las, elle jeta son sac sur le lit tout près et retira ses chaussures. Dès qu’elles tombèrent sur le sol elle se laissa tomber sur le lit. Mac ouvrit son sac et prit son téléphone portable.

Elle avait passé les deux dernières heures avec le Général Cresswell, le lieutenant Mayfield, le lieutenant Graves et le lieutenant Vukovic à dîner, pleine de désir que la soirée se finisse alors elle pourrait appeler Harm.

C’était si bon d’entendre sa voix, même si c’était juste au téléphone, et elle voulait avoir de l’intimité pendant qu’elle parlait avec lui. Donc, elle lui avait demandé si il était d’accord qu’elle le rappelle après le repas avec le gang. Il lui avait dit que c’était d’accord, mais quelque chose dans sa voix semblait étrange et elle ne pouvait mettre le doigt dessus. Elle le lui avait demandé mais Harm n’avait rien dit sur la raison qui la causait et dit que ça allait bien.

Mac pressa le bouton 1 d’appel rapide, espérant qu’il n’était pas déjà trop tard et qu’elle ne le réveillerait pas.

{« Rabb. »}

« Hey, c’est moi, » répliqua Mac doucement. « J’espère que je ne vous réveille pas.»

{« Non, vous ne me réveillez pas. Je ne suis pas à la maison, » lui dit Harm avec lassitude et ferma ses yeux un moment. Il était heureux d’entendre sa voix.}

Mac s’assit quand elle entendit le ton de la voix de Harm. Quelque chose n’allait pas. « Où êtes vous, Harm? Qu’est ce qui ne va pas? Vous semblez si étrange, si désespéré, » lui demanda t’elle inquiète.

{Harm prit un profond soupir. « Je suis à l’hôpital de Blacksburg, » lui dit il calmement, obtenant un hoquet immédiat de Mac comme réponse à la nouvelle. « C’est Mattie »}

« Oh mon dieu. Qu’est ce qui s’est passé Harm? Elle va bien? »

{« Elle était en train de prendre des leçons de vol, » commença calmement à expliquer Harm. « Son instructeur était en train d’atterrir quand un autre avion s’est mis sur leur piste d’atterrissage. »}

« Non, » chuchota Mac et elle ferma les yeux pendant que les premières larmes coulaient sur ses joues, craignant que le pire allait arrivé.

{« L’instructeur a été tué et Mattie est….ils ne…elle, » essaya d’expliquer Harm avec des larmes dans ses yeux. Cependant il ne trouvait pas les bons mots.}

« Harm? »

{« Ils ne savent pas si elle va se réveiller, » expliqua Harm, laissant les mots sortir avec hâte hate avant que sa voix ne se brisa finalement. « Dieu, je souhaite que vous soyez là, » continua t’il dans un chuchotement et ferma ses yeux.}

Mac essuya ses larmes et prit une profonde inspiration.  « Je souhaite aussi que je puisse être là, » chuchota t’elle en retour. « Je vous promets que je serais là dès que je peux. »
{« Je ne veux pas la perdre Mac.}

« Vous ne la perdrez pas, Harm, » lui dit Mac confiante, priant silencieusement qu’elle avait raison.

{« j’espère que vous avez raison, » lui répondit il avec lassitude. «  Mac, je suis désolé mais je vais devoir raccrocher maintenant. Les infirmières sont déjà en train de me surveiller. Je savais que ce n’est pas autorisé d’avoir un portable dans l’hôpital, mais je ne voulais pas manquer votre appel.»}

« C’est d’accord, Harm. Je comprends. Je serais là dès que je peux, OK? »

{« Ok, » lui répondit il calmement. « Vous me manquez »}

Mac sourit doucement. « Vous me manquez aussi, Harm. Tout va aller bien. Je vous vois bientôt. »

{« Au revoir. »}

« Au revoir, et donner à Mattie un baiser de ma part, OK? »

{« Je le ferais, Mac. Bonne nuit}

« Bonne nuit, » répliqua Mac gentiment avant que tout le deux raccrochèrent.

Mac plaça son téléphone sur le lit et chercha sur le sol ses chaussures. Elle les remit, attrapa son sac et ses clés avant de quitter la pièce. Elle traversa le hall et monta les étages pour trouver la pièce qu’elle recherchait. Elle tapa à la porte, espérant qu’elle ne dérangeait pas son occupant.

La porte s’ouvrit et l’homme la regarde. « Tout va bien, Colonel? »

« Non, monsieur, et je suis désolé de vous déranger, » dit Mac au Général Creswell

Le général la regarda. « Je venais d’envoyer un e-mail à ma femme. S’il vous plait entrer. » Il s’éloigna de la porte et Mac rentra dans la chambre.

« Monsieur, je suis désolé de vous déranger, mais. » commença à dire Mac.

Le général fit un pas vers elle.  « Vous ne me dérangez pas, Colonel. Pourquoi ne pas juste me dire ce qui s’est passé? »

Mac prit une profonde inspiration. « Un ami proche d’un de mes amis a été impliqué dans un accident. Elle prenait des leçons de pilotage et il y a eu une mésaventure sur la piste d’atterrissage. Elle est à l’hôpital et les médecins ne savent pas ce qui va se passer pour elle. Elle est plongée dans le coma maintenant. »

Le Général regarda Mac avec remords. « Comment proche de vous et votre ami? »

« Elle est comme la fille du Capitaine Rabb. »

Le général inclina sa tête. «Alors c’est un membre de la famille? »

« En quelque sorte, monsieur. »

« Et vous voulez être là pour eux deux. »

« Oui, monsieur. » Mac s’arrêta. « Je viens d’avoir une conversation avec le Capitaine Rabb et Mattie ne va pas très bien aussi. Je me suis précipitée ici pour demander la permission de partir et d’aller à Washington pour les aider tous les deux. »

« Avez vous appeler pour un vol? »

« Non, monsieur. »

Le général regarda sa montre. « Il est un peu plus de minuit passé, vous ne serez pas capable d’en avoir un jusqu’au matin au plus tôt. »

« Je sais, monsieur. » Mac regarda ses pieds.

Le général toucha gentiment sa main et Mac le regarda. « Je connais quelqu’un à la base qui serait peut être capable de vous aider. Mais cela vous impliquera peut être à voler dans un F-16 »

« Je le ferais, monsieur. »

« Pourquoi ne pas vous asseoir pendant que j’appelle le Capitaine Marsh? »

« Oui, monsieur. » dit Mac tandis qu’elle s’assied sur la chaise du bureau.

Le général Creswell décrocha le téléphone et appela le Capitaine Marsh. Avec une courte sentence et deux minutes, il raccrocha le téléphone. Le général regarda Mac.

« Vous avez de la chance. Le Capitaine Marsh a un F-16 qui était prévu pour aller à Andrews le matin. Il a changé juste l’horaire. Il part à la fin de l’heure. C’est suffisant pour vous? »

« Oui, monsieur, » dit Mac, elle se leva très rapidement.

Le général lui donna un gentil sourire.  « Le capitaine Marsh vous attendra. Avant vous me laissez votre sac et je l’enverrais à DC dans la matinée.

« Merci, monsieur. »

Creswell continua après sa venue« Ce n’est pas un problème, Colonel. Juste arrivez pour le Capitaine et de sa fille, saine et sauve. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Lun 1 Mai - 12:41

NAS North Island
San Diego, California
12:53 AM

« Vous êtes prête, Ma’am? » demanda le pilote.

« Je le suis Capitaine. Vous? » demanda Mac au pilote tandis que ses pensées allaient vers Harm à l’hôpital et se sentant juste légèrement nerveuse au sujet du prochain vol.

Le pilote rit tout bas. « Je suis toujours prêt pour voler. »

Mac sourit. « Bien, qu’est ce qui est avec moi et les pilotes trop sur d’eux? »

« Je crois que vous êtes chanceuse ou quelque chose comme ça, Ma’am. »

« Ou quelque chose comme ça, » marmonna Mac

Le pilote regarda dans son miroir sur le côté du cockpit qui examiner le siège arrière, et eu un contact visuel avec Mac. « Je nous ferais arriver sains et saufs, Ma’am. Vous êtes prête pour décoller. »

Mac lui donna un « pouce » et mit son masque à oxygène. Le pilote sourit et tourna son attention pour mettre l’avion dans les airs.

Hôpital Saint Vincent
Blackburgs, Virginie
10:10 AM

Harm s’éloigna de la porte de Mattie et descendit le court couloir pour aller dans une zone d’attente. Il n’y avait pas eu de changement dans sa condition et il était fatigué et effrayé. Il s’assit sur un vieux divan et resta sa tête dans ses mains. Une fois encore il sentait comme si son monde était en train de s’écrouler autour de lui. Il s’assit comme ça, tandis que le monde passait autour de lui. Il leva sa tête tandis qu’il entendit la sonnerie de l’ascenseur et la porte s’ouvrit.

Il regarda vers l’ascenseur et vit la seule chose qui pouvait le faire sentir mieux juste maintenant. Il se leva et fit la moitié du chemin vers l’ascenseur quand il se trouva lui même envelopper dans les bras de Mac.

« Je suis là, » chuchota Mac à son oreille et passa la main dans son dos. « Je suis là. »

« Je suis si heureux que vous soyez là, » lui dit Harm tandis qu’il la relâchait de son étreinte.

Doucement ils retournèrent main dans la min vers le divan. « Comment va Mattie? » demanda Mac quand ils s’assirent.

« Pas de changement. Le docteur est avec elle maintenant, » lui dit Harm. « Comment avez vous fait pour être ici si vite? »

Mac fronça ses sourcils et lui donna un léger sourire. « Vous n’avez pas beaucoup dormis, n’est ce pas? » Harm secoua sa tête et lui lança un regard interrogateur. « Vous n’avez toujours pas remarqué mes vêtements »

Harm regarda l’habillement et rit. « Vous avez volé, » dit il étonné tandis que sa main courait sur sa combinaison de vol sur son bras.

« Ouais, le général Creswell a passé un coup de fil et m’a obtenu un vol sur un F-16. Nous avons atterri à Andrews et il s’était aussi arrangé pour que j’ai une voiture qui m’attende. J’ai littéralement sauté hors de l’avion, j’ai saisit mon sac de vol, remis au pilote mon casque, et conduit jusqu’ici, » expliqua Mac. « Quand était la dernière fois où vous avez dormi? »

Harm la regarda avec une expression agar. « Je ne sais pas. »

« Manger quelque chose? »

« J’ai prit quelques cafés à la machine et je crois que j’ai peut être prit un cookie ou quelque chose venant de l’une des infirmières, » lui dit Harm.

Mac secoua sa main qui était dans la sienne. « nous avons besoin de prendre soin de vous dans l’intérêt de Mattie. »

« J’irai bien. »

Mac le coupa. « Seulement si vous mangez et dormez. Maintenant restez là, » dit Mac avant de se lever du divan. Sa main doucement sorti(e) de la sienne et elle marcha vers le bureau des infirmiers.

L’infirmière lui souri. « Nous nous demandions quand quelqu’un viendrait l’aider. »

Mac lui donna un doux sourire. « J’étais à San Diego. Il n’a pas quitté l’hôpital du tout? »

« Non pas que je sache. Au moins jamais pour un long moment. Il aime vraiment cette petite fille, » dit l’infirmière à Mac.

« Je sais. Il y a un hôtel proche? »

L’infirmière inclina sa tête. « Il y a un Holiday Inn à deux rues d’ici au nord. Nous pouvons vous appelez tous les deux si il y a un changement. »

Mac nota rapidement son numéro de téléphone portable ainsi que celui de Harm avant de donner le bout de papier à l’infirmière. « Merci, » dit Mac avant de retourner vers l’homme solitaire et perdu, qui était son meilleur ami. « Harm? »

Harm regarda Mac avec une expression perdue et confuse sur son visage. « Il y a du changement? »

« Non, » lui dit Mac gentiment. « L’infirmière m’a dit que il y a un Holiday Inn à deux rues d’ici. Vous avez vraiment besoin de dormir. »

« J’ai besoin de rester là, » lui dit Harm tandis qu’il se levait et oscilla un peu

Mac le saisit rapidement et l’aida à s’asseoir de nouveau sur le divan. « Si vous restez ici plus longtemps sans prendre soin de vous, vous aller avoir votre propre lit. Ensuite les médecins ne vous laisseront pas voir Mattie. »

Harm inclina sa tête. « J’ai déjà une chambre à l’hôtel. »

« êtes vous obligé d’être si obstiné? » demanda Mac avec un sourire.

« Laissez moi au moins dire à Mattie que je serais parti seulement pour quelques heures, » dit Harm à Mac.

« Sur, » dit Mac tandis que Harm se levait doucement une fois de plus.

Harm resta devant Mac et tendit sa main. « Venez avec moi. »

Mac prit sa main et doucement ils marchèrent vers la chambre de Mattie. Mac rapidement su pourquoi Harm était si perdu. Mattie était allongé(e) là avec des machines émettant des bip autour d’elle. Harm se pencha et chuchota à Mattie avant de l’embrasser sur le front.

Mac marcha vers Mattie. « Je vais prendre soin de lui, tu vas aller mieux, chérie. » Ensuite elle embrassa Mattie aussi sur le front.

Tout deux quittèrent doucement la pièce et marchèrent vers l’ascenseur tandis qu’ils tenaient leurs mains pour support. La porte s’ouvrit et ils entrèrent. « Merci d’être là, Mac. » dit Harm doucement tandis que la porte se fermait.

Mac secoua sa main. « où serais je? »

Holiday Inn Hotel
Blacksburg, Virginie
12:25 PM

Après un court arrêt pour manger quelque chose à la cafétéria de l’hôpital, ils firent la route vers la chambre d’hôtel de Harm. Le plus long pour Harm était d’être sur pieds, le plus que Mac put voir était juste combien il était abattu .

Mac prit les clés dans la main de Harm et ouvrit la porte de la chambre. « Nous voilà. Je pense que ces lits appellent nos noms, » dit elle calmement tandis qu’elle vit deux lits simples dans la chambre de Harm. Mac se sentait elle même de plus en plus fatiguée ce qui n’était pas une surprise du tout. « Pourquoi ne pas prendre la salle de bain en premier? »

« Sur. Je serais de retour, » dit Harm et alla dans la salle de bain.

Mac s’assit sur l’un des lit avec un profond soupir avant de se laisser elle même tomber sur le dos. Regarda vers le plafond, elle pensa aux quelques dernières heures passées et de la peur qu’elle avait ressenti pour Mattie et pour son meilleur ami. « Pourquoi leur faire ça? » demanda t’elle calmement au pouvoir d’en haut, n’obtenant jamais de réponse. Elle secoua sa tête et ferma ses yeux pendant un moment.

Quelques minutes plus tard Harm sortit de la salle de bain. Il avait prit une courte douche et portait maintenant un boxer short et un débardeur blanc. « La salle de bain est toute à vous, » lui dit il doucement et suivit Mac avec ses yeux tandis qu’elle se dirigeait vers la salle de bain.

« Je ne serais pas longue, » lui dit elle et donna à son bras une gentille pression avant de fermer calmement la porte de la salle de bain derrière elle.

Harm se tenait devant la fenêtre et était perdu dans ses pensées quand Mac sorti de la salle de bain. Jeta sa combinaison de vol sur l’une des chaises, elle se dirigea vers Harm et se tint juste à côté de Harm.

« Harm? » Elle dit son nom doucement, ne voulant pas l’effrayer et plaça sa main sur son bras.

Doucement il tourna sa tête et regarda profondément dans ses yeux avec une tristesse visible dans les siens avant qu’ils ne firent un petit détour sur le reste du corps de Mac.

« Ummm, vous n’auriez pas, par hasard, un boxer short et un T-shirt que je pourrais porter pour cette nuit? » demanda Mac d’un air embarrassé pendant qu’elle tenait un serviette devant elle. « J’ai seulement les vêtements que je portais hier et mon uniforme n’est pas trop confortable à porter.

Harm lui sourit et inclina sa tête. Marchant vers son sac il sortit une chemise et un boxer. « Je pense qu’ils seront un peu trop grand pour vous, mais cela fera l’affaire. »

« Merci, » dit elle et elle prit les vêtements de sa poigne avant de disparaître une nouvelle fois dans la salle de bain.

Dès que la salle de bain fut fermée Harm ne put retenir un rire et secoua sa tête pendant qu’il s’allongeait sur le lit. Il ne pouvait croire qu’elle était là. Et même plus il ne pouvait croire qu’elle avait pris un F-16 pour venir ici en première place.

Harm l’avait interrogé sur le vol pendant qu’ils étaient assis à la cafétéria de l’hôpital et il était surpris quand Mac lui dit qu’elle n’avait pas été actuellement malade durant le vol entier. Il avait voulu savoir pourquoi et Mac avait put seulement hausser ses épaules et dire que peut être elle avait tellement pensé à Mattie et à lui qu’elle n’avait pas réellement fait attention au vol. C’était soit ça ou soit le pilote était meilleur que Harm. La réponse rapide de Harm était ‘sans façon’ et pour la première fois en 4 jours il avait rigolé. Un rire qu’il partagea avec Mac.

Quand Mac ressortit de la salle de bain elle vit que Harm était déjà allongé sur le lit juste à côté de la porte de la salle de bain. Il était allongé sur le côté avec les yeux fermés et semblait être endormi.

Calmement, alors elle ne dérangea pas Harm dans son sommeil, elle marcha autour du lit et commença à s’allonger sur l’autre lit. Mais elle en décida autrement et doucement se glissa sous la couverture de Harm près de lui.


Dès que sa tête toucha l’oreiller elle put sentir Harm bougé. Elle le regarda avec des yeux interrogateurs. « je pensais que vous dormiez déjà, » expliqua t’elle dans un chuchotement.

Harm secoua seulement sa tête et regarda profondément dans les yeux de Mac.

Quand Mac le regarda plus près elle put voir que Harm avait des larmes dans ses yeux. Elle enroula rapidement ses bras autour de lui et le tira vers elle. Elle caressa encore son dos et laissa ses doigts traîner sur son corps tandis qu’il pleurait dans ses bras. Ses larmes se répandirent et se réunirent dans la chemise qu’elle portait. C’était l’endroit où Harm s’était le mieux sentit.

Après quelques minutes de pleurs Mac bougea et regarda le visage barbouillé de larmes d’Harm. Elle embrassa gentiment sa joue. « Je suis là pour vous, » lui dit elle. « Tout va bien se passer, je le promets. »

Elle bougea ses lèvres pour embrasser une autre larme tandis qu’elle roulait sur sa joue. Mac regarda avec douceur dans ses yeux bleues et embrassa une larme plus basse sur sa joue. Elle continua en faisant ça, goûter la salinité des larmes sur ses lèvres. Ses lèvres bientôt rencontrèrent avec douceur les siennes. Leur baiser commença comme une simple façon de se consoler l’un l’autre, mais il changea rapidement dans une façon d’exprimer leur passion cachée l’un l’autre.

Leurs lèvres traînaient l’une sur l’autre et Mac sentit les mains de Harm qui commencèrent à glisser sous sa chemise. Elles traînèrent dans son dos et il pressa le corps chaud de Mac au sien où elle put sentir son désir pour elle. Elle bougea sous lui, voulant le sentir plus. Ses mains bougèrent aussi sous sa chemise et sentit la peau de son dos.

Ils étaient en train de commencer à se perdre dans les émotions du désir tandis que leur corps commencèrent à s’enrouler l’un autour de l’autre. La main de Harm alla du dos de Mac vers sa poitrine, où il pinça gentiment le sein de Mac. Cette action causa non seulement un désir développer en Mac, mais cela déclencha aussi une sonnette d’alarme dans sa tête.

Mac doucement essaya de mettre de l’espace entre elle et Harm. Il remarqua que ses baisers avaient ralenti et son corps s’était raidi. Ils arrêtèrent de s’embrasser et se regardèrent l’un l’autre. « Ce n’est pas la moment pour ça, Harm. , » lui dit Mac gentiment en regardant dans ses yeux.

Harm prit un profond soupir. « Je sais. » Il s’arrêta. « Je ne veux pas te perdre. »

Mac lui donna un sourire et gentiment embrassa ses lèvres. « Tu ne me perdras pas. Je suis là. »

Harm prit une minute et regarda la beauté dans ses yeux. Elle était là pour lui et elle n’allait aller nulle part. « Je t’aime, » chuchota t’il.

Cette fois c’était Mac qui eut des larmes dans ses yeux tandis que ces mots résonnèrent dans ses oreilles. « Je t’aime, Harm. »

Harm rencontra ses lèvres dans un baiser d’amour et tira son corps plus près du sien. « Promets moi de ne jamais me quitter. »

« Je le promets, » dit Mac soudant son serment avec un autre baiser doux avant de poser sa tête près de la sienne et regardant son amour s’endormir doucement avec leurs bras autour l’un de l’autre. Elle ferma doucement ses yeux et le rejoignit dans la paix du monde des rêves

THE END
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Lun 1 Mai - 13:21

Ah merci pour cette nouvelle traduction.

Pourquoi on a pas eu une fin comme ça pour cet épisode. Ca aurait été super de voir ça.

Vivement la prochaine

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Bambi
Loin de Catherine
Loin de Catherine


Féminin Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Lun 1 Mai - 15:06

oh oui, merci!!! J'ai adoré cette traduction...
Le vrai épisode avait une fin triste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morguy
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 209
Age : 29
Localisation : au baptême d'un tit Calamar-marin's
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   Lun 1 Mai - 17:18

un simple mot...juste merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Through The Eye Of A Shipper-Saison 10   

Revenir en haut Aller en bas
 
Through The Eye Of A Shipper-Saison 10
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» a chaque espèce de poisson, sa meilleure saison
» Tous les personnages de la saison 3
» assiettes de fruits saison à la crème dessert
» Les animés de la prochaine saison
» Buffy : votre saison préférée ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: FANART :: Les fanfictions :: Traduction en cours-
Sauter vers: