CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~~ Guérison ~~ Traduction

Aller en bas 
AuteurMessage
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4209
Age : 40
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: ~~ Guérison ~~ Traduction   Dim 4 Sep - 11:13



Auteur : Stephjag alias Steph
Traductrice : Corinne

Email de Stephjag : stephrabb@hotmail.com
Email de Corinne : corinnemartin@skynet.be

Site Web http://www.daenarsjagfanfiction.com/Steph/StephJAG.html

Disclaimer : personnages de JAG ne m’appartiennent pas, ils sont la propriété de CBS, Paramount Studios et ils appartiennent à Donald P Bellisario. Aucun copyright n’a été appliqué à cette histoire.

Classification : Vignette/Drame/Amitié Harm et Mac

Rating : PG-13 (Comme toujours: juste pour avoir une planche de salut).

Spoilers : « Changer le passé »

Résumé : Et si Harm s’était présenté à Fresno, Californie après le décès du père de Mac ? Et s’il avait été là pour la réconforté ?

Note de l’auteur : Eh bien, ce n’est pas grand-chose, vraiment – c’est juste une chose à laquelle j’ai pensé après avoir regarder « Changer le passé » et une scène en particulier dans « Un vieux compagnon » que j’ai déjà regardée 100 fois et plus. Il y avait tellement de dits entre eux sans qu’un seul mot ne soit prononcé. Mais assez rêver. Combien de fois me suis-je dit en regardant Mac devenir folle au sujet de son père dans cet hospice, « Harm aurait dû être là… » Eh bien, j’ai fait quelque chose là-dessus maintenant.

Merci à Georges Michael pour la Chanson « Heal the pain ». Je sais ce que vous allez dire : dans la chanson c’est un type amoureux d’une femme qui est battue par son petit ami, mais s’il vous plaît soyez patient avec moi. Vous verrez pourquoi j’ai utilisé la chanson.

Grands mercis beaucoup à AeroGirl et Dae pour la béta-lecture !

Note de la traductrice : Merci Steph pour ton aide dans mes traductions. Je ne sais pas ce que je ferais sans ton aide.

Merci aussi à ma petite puce pour son soutien et pour toujours être là pour moi.
Merci à Edith pour son aide et son soutien aussi.
La traduction de la chanson est faite par Nigaude sur le site paroles-de-chansons.com

Feedback : S’il vous plaît seulement si vous voulez exprimer votre plaisir. Si mon travail ne vous plaît pas pour quelques raisons, je n’ai pas de problème avec ça, mais pas besoin de le partager avec moi.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------


« Guérison »

02:51 GMT
Hôpital du Sacré Cœur
Fresno, Californie


Mac descendait les escaliers de l’entrée de l’hospice regardant fixement le sol. Elle se sentait triste et vise. Son père était partit. Toutes ces années elle avait été furieuse et en colère contre lui et aujourd’hui c’était comme si elle avait perdu la seule personne qui avait toujours prit soin d’elle. Bien sûr, il avait été horrible avec elle ; il était un alcoolique et il était aussi la raison de son alcoolisme. Il lui avait dit des choses horribles étant petite fille. Mais il avait été là.

Sa mère n’avait pas été là – elle l’avait laissée sans un regard en arrière. Elle l’avait laissée parce qu’elle avait peur de son mari, sans prendre sa petite fille avec elle. Mac avait toujours pensé que son père était le type horrible, qu’il avait détruit sa vie… mais maintenant elle n’en était plus sûre du tout.

Les larmes silencieuses roulaient à présent sur ses joues et c’est alors qu’elle eut conscience qu’elle n’était pas seule. Elle leva la tête et fut surprise de voir qui se tenait debout à quelques centimètres d’elle.

« Harm ? » Murmura-t-elle.

« Hey, Mac… Vous allez bien ? »

« Oui, je vais bien, je pense. Juste triste et désespérée, mais je vais bien. Que faites-vous ici ? »

« Rien, je voulais juste m’assurer que vous alliez bien avec la question de votre père. » Harm baissa les yeux au sol et ensuite la regarda d’un air penaud.

Mac ne put s’empêcher de sourire à travers ses larmes. Ensuite elle le regarda droit dans ses yeux bleu océan et passant devant lui avant de s’arrêter à quelques centimètres de plus et de lui tendre la main. Harm fut tout d’abord surprit par le geste, mais ensuite lui sourit et prit sa main.

Ils marchaient maintenant côte à côte silencieusement, chacun d’eux perdu dans leurs pensées. Mac s’arrêta subitement et tourna son visage pour le regarder. Il soutint son regard durant encore quelques secondes, et ils continuèrent à marcher silencieusement.

Maintenant, Mac et Harm se tenait debout devant son hôtel. Elle le regarda avec un sourire et ils se dirigèrent tous les deux vers le bâtiment. Quelques minutes plus tard, Mac insérait sa clé dans la serrure et ouvrit la porte tandis qu’elle entrait dans la pièce. Harm la suivit silencieusement avant de fermer la porte derrière lui, se tournant pour mettre la chaîne dans le verrou.

Mac marcha vers le canapé, retira ses chaussures et se pelotonna dedans. Elle ramena ses genoux sous son menton. Harm la regardait d’un air interrogateur.

« Mac, qu’est-ce qui ne va pas? » Demanda Harm.

« Rien, rien. C’est juste que je pensais connaître mes parents. Et maintenant je réalise que ce n’était pas le cas. » Lui expliqua-t-elle d’une voix basse.

Harm s’approcha d’elle et s’agenouilla devant elle. Il la regarda et caressa doucement ses mains. Ses yeux lui disaient qu’elle pouvait avoir confiance en lui, et que si elle avait besoin d’un ami pour parler ou juste d’une présence ou n’importe quoi d’autre – il serait là pour elle.

Laisse-moi te dire un secret
Met le dans ton cœur et garde-le
Quelque chose que je veux que tu saches
Fais quelque chose pour moi
Ecoute ma petite histoire
Et peut-être que nous aurons quelque chose à montrer

Mac sourit à son meilleur ami, se perdant dans ses yeux bleu océan. Elle n’avait pas besoin de dire quelque chose. Elle s’avait qu’il comprenait. C’est pourquoi elle était si reconnaissante envers Dieu de l’avoir. Il était le meilleur partenaire qu’elle n’avait jamais rêvé d’avoir au travail, mais il était aussi un merveilleux ami. Elle pouvait toujours compter sur lui quoi qu’il arrive.

Tu me dis que tu as froid à l’intérieur
Mais comment le monde extérieur
Peut-il être un endroit qui réchauffe ton cœur ?
Prend soin de toi
Parce que personne d’autre
N’a le pouvoir de te rendre heureuse

Oui son père avait été un monstre avec elle et sa mère dans son enfance, mais quand sa mère était partie, il avait fait de son mieux pour qu’elle ait une maison. Il nettoyait la maison du mieux qu’il pouvait, et il avait essayé de l’aider avec ses devoirs chaque fois qu’elle en avait besoin. Le problème était qu’elle n’avait jamais vu les choses de cette façon à ce moment-là. Tout ce qu’elle pouvait voir alors était son père soul presque tout le temps et qu’à cause de l’alcool il battait sa mère.

Comment puis-je t’aider
S’il te plaît laisse-moi essayer
Je peux guérir la douleur
Que tu ressens à l’intérieur
Quand tu voudras de moi
Tu sais que je serai
En train d’attendre le jour
Où tu diras que tu m’appartiens

Aujourd’hui Mac voyait tous ces évènements sous une autre lumière. Le Père Génaro lui avait montré tous les articles la concernant dans le portefeuille de son père. Son père l’aimait – il l’aimait vraiment, mais il était incapable de montrer son affection aux personnes qu’il aimait, alors il disait des choses méchantes. Sa colère avait été mal placée.

Il a dû vraiment te blesser
Pour te faire dire ces choses-là
Il a dû vraiment te blesser
Pour rendre ces jolis yeux si bleus

Sa mère était trop faible pour être capable de supporter beaucoup plus de sa part, et c’était la raison pour laquelle elle les avait quitté elle et son père. Maintenant, qu’elle y pensait : son père lui avait fait mal, pas avec des coups mais avec des mots, parce qu’il ne pouvait dire qu’il l’aimait.

Ce qu’il l’avait blessé le plus était l’impression qu’elle avait qu’il la détestait tellement, et aujourd’hui elle avait comprit que c’était l’opposé de ce qu’elle avait toujours pensé. Elle se sentait stupide et coupable pour ce qu’elle lui avait fait quand elle l’avait quitté aussi.

Il a dû savoir
Qu’il le pouvait
Que tu ne le quitterais jamais
Maintenant tu peux voir que mon amour est bon
Et que je ne suis pas lui

Elle avait fait la même chose que sa mère avait fait avant elle : courir, s’enfuir loin de lui. De sa vie, de tout ce qu’elle pouvait penser… et d’elle-même.

Comment puis-je t’aider
S’il te plaît laisse-moi essayer
Je peux guérir la douleur
Que tu ressens à l’intérieur
Quand tu voudras de moi
Tu sais que je serai
En train d’attendre le jour
Où tu diras que tu m’appartiens

Mac sentit les larmes couler sur ses joues et Harm tendit la main pour les essuyer avec son pouce. Il se leva et s’assit à côté pour la prendre dans ses bras.

« Ca va aller, Mac. Tout va s’arranger. Je vous le promets. » Murmura Harm contre ses cheveux pendant qu’il la berçait un peu.

Mac se permit de pleurer jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus, faisant une prière silencieuse à son père et à Dieu.

« Je suis désolée, papa. Désolée de ne pas t’avoir compris. Merci pour avoir essayé d’être un père même en sachant maintenant que ce n’était pas facile pour toi, mais au moins tu as essayé. Puisses-tu trouver la paix où que tu sois maintenant. T’aimant à ma façon. Ta fille, Sarah. »

Ensuite Sarah murmura, « Merci, Harm. » contre sa poitrine.

« Vraiment pas de quoi, Mac. » Dit Harm en caressant doucement ses cheveux.

Mac savait que la guérison n’est pas encore terminée, mais c’était un début. Elle était sûre que le processus de guérison serait plus facile maintenant. Maintenant elle pouvait penser à son père avec beaucoup moins d’amertume, et elle serait capable de faire face quoi que le futur lui amènerait parce qu’elle était forte.

Elle serait reconnaissante à jamais à Harm pour cela, parce qu’il était celui qui l’avait fait venir ici. Même si elle avait conscience qu’il ne pouvait pas lui faire faire quelque chose à moins que c’était ce qu’elle voulait vraiment. Un sourire illumina son visage.

Qui a besoin d’un amant
Qui ne sait pas être un ami
Quelque chose me dit que je suis celui que tu cherches
Si tu devais le revoir encore une fois
J’espère que tu lui diras que tu as trouvé quelqu’un qui te donne plus

Quelqu’un qui te protègera
T’aimera et te respectera
Toutes ces choses
Qu’il ne t’a jamais apporté
Comme je le fais
Ou plutôt comme je le ferais
Me montreras-tu ton cœur
Comme tu le devrais

Me laisseras-tu entrer
Laisser cet amour commencer
Me montreras-tu ton cœur maintenant
Je serai gentil avec toi
Je peux rendre tout ça réel
Et arriver à ton cœur par n’importe quel moyen


****FIN****
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 29
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: ~~ Guérison ~~ Traduction   Dim 4 Sep - 11:20

, merci de nous l'avoir traduite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4209
Age : 40
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~ Guérison ~~ Traduction   Mer 7 Sep - 10:22

Merci beaucoup, ça fait plaisir de voir que la fic plaît.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~~ Guérison ~~ Traduction   

Revenir en haut Aller en bas
 
~~ Guérison ~~ Traduction
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» traduction anglais pour cuttlebug
» traduction allemande en cas de commande de pieces de site ALL
» Comparaison traduction La boussole du club des cinq
» traduction française d'Enid Blyton
» [SOFT] LANGLEARNER TRADUTTORE V1 logiciel de traduction gratuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Traductions terminées-
Sauter vers: