CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~~ Je t'aimerai à jamais ~~ Traduction

Aller en bas 
AuteurMessage
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4209
Age : 40
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: ~~ Je t'aimerai à jamais ~~ Traduction   Dim 4 Sep - 11:24



Auteur : Stephjag alias Steph
Traductrice : Corinne

Email de Stephjag : Stephrabb@hotmail.com
Email de Corinne : corinnemartin@skynet.be

Site Web http://www.daenarsjagfanfiction.com/Steph/StephJAG.html

Disclaimer : personnages de JAG ne m’appartiennent pas, ils sont la propriété de CBS, Paramount Studios et ils appartiennent à Donald P Bellisario. Aucun copyright n’a été appliqué à cette histoire.

Classification : Vignette/Drame/Amitié et un signe de romance/Ron et Beverly

Rating : PG-13 (Comme toujours: juste pour avoir une planche de salut).

Spoilers : « Les anges de la guerre ».

Résumé : Quelques semaines après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Ron Graham reçoit la visite de quelqu’un qui représente beaucoup pour lui, dans son sommeil.

Note de l’auteur : L’idée de cette histoire m’est venue l’autre jour, pendant que j’écoutais de la musique que j’ai sur mon ordinateur. Une des chansons était « Angel » chanté par Sarah McLachlan. Je fonds chaque fois que j’entends cette chanson. Et une scène d’un de mes films préférés a tournoyé dans ma tête – une scène particulière de « La Cité des Anges » mais il y a autre chose qui me vient à l’esprit dernièrement quand j’entends la chanson : Ron et Beverly.

L’autre chose qui a influencé l’idée de cette histoire est « Johnny Angel » un livre de Danielle Steel que je suis en train de lire.

Merci à Sarah McLachlan pour la chanson « Angel ».

Merci beaucoup à AeroGirl et Dae pour la béta-lecture !

Note de la traductrice : Merci Steph pour ton aide. Merci de bien vouloir corriger mes traductions. Un grand merci à ma p’tit Coco et à Edith.

Feedback : S’il vous plaît seulement si vous voulez exprimer votre plaisir. Si mon travail ne vous plaît pas pour quelques raisons que ce soit, je n’ai pas de problème avec ça, mais pas besoin de le partager avec moi.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Je t’aimerai à jamais »

03:17 GMT
Maison du Lieutenant Ron Graham
Quelques semaines après la fin de la Seconde Guerre Mondiale


Ron Graham se réveilla en sursaut, son corps couvert de gouttes de sueur et il respirait bruyamment. Il faisait le même cauchemar toutes les nuits depuis des semaines – depuis la mort de Beverly. Maudit cauchemar !

Oh Beverly, pourquoi a-t-il fallu que tu me quittes si vite ? J’ai été si stupide – pourquoi n’ai-je pas compris ce que tu essayais de me dire ? J’étais si têtu et effrayé pour me laisser aller. Aujourd’hui, il est trop tard, tu es partie. Oh Seigneur, Beverly, tu me manques tellement…

C’est alors qu’il vit un petit point de lumière blanche s’agrandir doucement de plus en plus. Ron s’assit bien droit dans son lit. L’éclat de lumière s’approcha et se transforma en forme humaine, clignant des yeux plusieurs fois. Il ne pouvait croire ce qu’il voyait. « Beverly… » Murmura-t-il.

Elle semblait encore plus belle que dans ses rêves. Elle semblait aller si bien. Son doux sourire était toujours là, et ses yeux brun chocolat brillaient avec tellement d’amour qu’il sentait son cœur fondre comme la neige au soleil. Le Seigneur lui accordait une seconde chance ? Etait-il encore en train de rêver ? Etait-il en train d’halluciner ?

Passer tout ton temps à attendre
Cette seconde chance
Cette pause qui arrangerait tout
Il y a toujours des raisons
Pour ne pas se sentir complètement bien
Et c’est dur à la fin de la journée
J’ai besoin de distraction
Ou d’un beau soulagement
Les souvenirs suintent de mes veines
Laissez-moi être vide
Oh et sans poids et peut-être
Que je trouverai le repos ce soir

Beverly s’assit à côté de lui sur le lit et sourit doucement, tendant la main pour caresser sa main gauche. « N’aies pas peur, Ron. »

« Je … Je n’ai pas, » Dit-il, un peu secoué, tout de même, par sa caresse.

« Laisse-moi répondre à toutes tes questions. Oui Dieu t’a accordé une sorte de seconde chance. Non tu ne rêves pas et tu n’es pas en train d’halluciner non plus. »

« Es-tu un fantôme ? Un ange ? Pourquoi es-tu ici ? »

Beverly rit légèrement aux questions de Ron. « Doucement, Ron, je ne suis pas un fantôme, je suis une sorte d’ange et je suis ici pour te parler. »

Dans les bras d’un ange
S’envoler loin d’ici
De cette chambre d'hôtel sombre et froide
Et de cette éternité que tu ressens
Tu es tiré des ruines
De ta rêverie silencieuse
Tu es dans les bras d’un ange
Puisses-tu y trouver du réconfort

« Que veux-tu dire par me parler ? Pourquoi ? » Demanda Ron, en bougeant légèrement dans ses couvertures et se sentant un peu mal à l’aise.

Beverly enleva sa main de la sienne et la tendit vers sa joue. Elle se sentait triste et espérait qu’elle trouverait les bons mots pour l’aider. Beverly le sentit s’abandonner légèrement à sa caresse. Des perles brillantes commençaient à se former aux coins de ses yeux.

« Ron, je sais ce que tu traverses. Je sais tout au sujet de tes cauchemars et de la culpabilité que tu ressens. Ron, tu dois arrêter de porter le poids du monde sur tes épaules, s’il te plaît. La mort du Caporal Tanner n’était pas de ta faute… »

Tu es si fatigué de cette vie ennuyeuse
Que chaque fois que tu te retournes
Il y a des vautours et des voleurs dans ton dos
La tempête continue de virevolter
Tu continues à bâtir les mensonges
Que tu inventes pour tout ce dont tu manques
Ca ne change rien
S’échappant une dernière fois
Il est plus facile de croire
A cette douce folie Oh
Cette glorieuse tristesse qui me met à mes genoux

A la mention du nom de son ami mort, les yeux de Ron devinrent humides et des larmes silencieuses coulèrent sur ses joues.

« Ron s’il te plaît, écoute-moi. Je sais ce que tu ressens, mais comme je l’ai dit, tu n’es pas responsable de sa mort. Tu n’as pas commencé la guerre, n’est-ce pas ? Joe a fait un choix. Tu as fait une promesse que tu n’as pas su tenir, et après ? Personne n’a jamais dit ou pensé que tu étais responsable de sa mort ou de la mienne, chéri. »

« … Mais… »

« Il n’y a pas de mais. Tu dois lâcher prise. Lâcher le sentiment de culpabilité qui te tue de l’intérieur. Souviens-toi de ce que je t’ai dit bien avant que nous n’échangions notre baiser ? » Dit Beverly en regardant droit dans ses yeux bleus.

Ron sourit à travers ses larmes et murmura. « Nous sommes tous des anges munis d’une seule aile, et nous ne pouvons voler qu’en nous soutenant l’un l’autre. »

« Exactement. » Sourit-elle en retour.

Beverly s’assit plus près de lui et le prit dans ses bras. Ron mit ses bras autour d’elle et la serra un peu plus fort. C’était si bon de la tenir à nouveau. Il ferma les yeux. Beverly murmura dans son oreille.

« Maintenant tu seras capable de voler, Ron. Je te libère de moi et de ta culpabilité. Tu seras capable d’aimer à nouveau, je te le promets. C’est mieux d’avoir aimé une fois et de perdre cet amour que de ne jamais avoir aimé. Je peux te l’assurer. Parce que c’est ce que je ressens par rapport à toi. Tu étais mon premier véritable amour et je remercie Dieu pour ça. Je Le remercie pour me laisser être ici en ce moment pour que je puisse te dire tout ça. Je t’aime Ron. Je t’aimerai toujours… »

« Je t’aime aussi. » Murmura Ron.

« Je ne suis pas faite pour toi. Je souhaiterais pouvoir l’être, mais je ne le suis pas. Tu dois vivre ta vie. Déployer tes ailes et voler. Je serai toujours avec toi dans ton cœur… »

Elle se désengagea de son étreinte et effleura ses lèvres des siennes, et partit doucement, redevenant doucement une lumière blanche, mais avant qu’elle ne disparaisse complètement elle murmura une dernière fois :

« Je t’aime, Ron. Je t’aimerai à jamais… »

Dans les bras d’un ange
S’envoler loin d’ici
De cette chambre d'hôtel sombre et froide
Et de cette éternité que tu ressens
Tu es tiré des ruines
De ta rêverie silencieux
Tu es dans les bras d’un ange
Puisses-tu y trouver du réconfort

« Je t’aime, Beverly. Je t’aimerai à jamais aussi… Je ne t’oublierai jamais.

***** FIN *****
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 40
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: ~~ Je t'aimerai à jamais ~~ Traduction   Dim 4 Sep - 11:53

Super traduction, Corinne!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
~~ Je t'aimerai à jamais ~~ Traduction
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Traductions terminées-
Sauter vers: