CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une leçon de vie 1/1 [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
lilyrose
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : dans les bras de mon chevalier servant...
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Lun 16 Jan - 21:35

Superbe suite

Ocean est sortie du coma en voila une bonne nouvelle

Merci pour cette suite

J'adore et BRAVO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Mar 17 Jan - 12:31

20 : 37 GMT
Hôpital de La Jolla
San Diego – Californie.

Il était tous les quatre à l’accueil. Harm était en train de demander des nouvelles de Ocean lorsque l’infirmière Winslow leur demanda de la suivre. Le chirurgien en chef Allison Jameson souhaitait leur dire quelques mots. A ce moment, le cœur de Harm se mit à battre un soupçon plus rapidement. Laura les conduisit donc dans une pièce un peu plus isolée. Allison se tourna vers le Capitaine Rabb le regard apaisant.
— Ne vous en faites pas, ce n’est rien de gave. Mademoiselle McNamara se porte bien. Ce dont j’ai à vous parler concerne la suite des événements. Sourit-elle.

Harm poussa un soupir de soulagement.
— Que voulez-vous dire ?
— Ocean semble être sortie d’affaire ou du moins elle semble avoir pris ce chemin, mais la route de la guérison est loin d’être courte, Capitaine nous n’en sommes qu’au tout début. De plus nous devons la placer en chambre d’observation pendant deux jours pour être certains qu’il n’y a aucune complication. Passé ce délai, tout ira bien. Mais les deux jours à venir vont être décisifs.
— Vous voulez dire que ce n’est pas parce qu’elle est sortie du coma que cela signifie qu’elle est sortie d’affaire ?
— C’est exact.
— Mais comment est-ce possible ? Demanda Harm qui s’efforçait de rester calme.
— Harm, je pense que ce que le docteur Jameson essaie de dire c’est que même si tout va bien et que le patient – Ocean – est sorti du coma, le risque que quelque chose se produise est toujours là. Intervint Mac d’une voix douce.
— Le Colonel à raison Capitaine, le risque zéro n’existe pas. Et je pense qu’en tant que pilote vous le savez mieux que quiconque n’est-ce pas ? Fit doucement remarquer le chirurgien.

Harm se leva et fit quelques pas dans la pièce avant de s’adosser au mur face au médecin, à l’infirmière et face à Mac. Il croisa les bras sur son torse et ferma les yeux.


***


15 : 19 GMT
Da Nang, Vietnam, 1981

Seize ans, l’âge de faire des bêtises et quelles bêtises… Harm avait décidé de partir à la recherche de son père qui avait été abattu et était porté disparu depuis maintenant onze longues années. Personne ne savait ce qu’il était advenu du Lieutenant Harmon Rabb, Sr. Tout ce que l’on savait, ou plutôt ce que l’on avait accepté de dire, c’était que ce Lieutenant était à présent considéré comme étant disparu au combat, mais rien de plus. La vie d’un petit garçon alors âgé de 5 ans avait définitivement basculée ce jour-là, le petit garçon était tout à coup devenu un homme.

Comment pouvait-on expliquer à un petit homme de son age que son père son modèle ne rentrerait pas à la maison ? Comment une mère était-elle censée dire à son fils que son père avait disparu et que personne ne pouvait garantir qu’il rentrerait un jour ?

Aucune mère, aucune femme n’est jamais préparée à ça. La veille de Noël 1969 était une date que ni Harm Junior ni sa mère n’oublierait jamais…Cette date avait eu de nombreuses conséquences sur leur vie. Patricia Reed Rabb devrait à présent gérer l’éducation de son fils toute seule. Elle ne savait pas si elle en était capable, mais elle était certaine d’une chose c’est que Harm junior n’oublierait jamais son père quoi que la vie pouvait encore leur réserver… jamais.

Harm était parti à la recherche de son père seul dans un lieu dangereux et hostile pour tenter de le retrouver. Mais toujours rien. A la place, il avait trouvé autre chose : Gym, son premier amour… La mère de la jeune fille avait pris Harm sous son aile. Seulement un jour, alors que le jeune homme rentrait d’une journée de recherche, il vit Gym marcher, se retourner vers lui en souriant. Là, un hélicoptère arriva et les marines qui étaient à bord tirèrent et abattirent Gym sous ses yeux ainsi que sa mère. Harm hurlait et voulait aller leur porter secours, mais un homme le retenait, posait son bras sur lui et lui faisait baisser la tête. C’est ce qui lui a sauvé la vie ce jour-là.

Harm rentra aux Etats-Unis sans rien savoir de plus concernant la disparition de son père…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Mer 18 Jan - 19:10

Harm rouvrit des yeux brillants… il réalisa que sa vie avait toujours été proche de la mort – elle avait déjà essayé de l’emmener mais au lieu de cela, elle emmenait des personnes qui lui étaient chères : son père, son officier radar – six mois avant d’être transféré au JAG –, Luke Pendry, Diane, Jordan… et ce n’était pas uniquement à cause de son travail. Au moins, la grande faux ne lui prendrait pas Ocean, ce n’était pas encore pour cette fois. Un sourire se dessina tout doucement sur les lèvres du Capitaine Harmon Rabb, Jr.

Peu après le même sourire éclaira le visage de Sarah Mackenzie comme la dernière fois elle semblait savoir ce qui se passait dans sa tête. Elle était plus proche de lui que jamais et elle en était heureuse, mais elle aurait préféré que ce soit en d’autres circonstances. Ils n’avaient pas besoin de se parler pour se comprendre, ils se comprenaient d’un seul regard. Mac repensa à tous les hommes qui avaient traversé sa vie et elle se rendit compte que pas un ne l’avait vraiment aimée, sauf peut-être, le Colonel John Farrow qui aurait sacrifié sa carrière pour la protéger et c’était en quelque sorte ce qu’il avait fait.

D’abord il y avait eu Eddy qui faisait souvent la fête avec elle et qui était mort alors qu’il avait pris le volant ivre. Eddy avait terminé sa vie sur le bitume et Mac, elle, venait de toucher le fond, maintenant elle ne pouvait que remonter. Et c’est ce qui s’est passé, elle est remontée.
Son oncle Matthew O’Hara ; il l’avait fait entrer chez les Marines et c’est là qu’elle avait pu petit à petit se reconstruire une nouvelle vie, bien plus stable et seine cette fois.

Les hommes n’avaient fait que se succéder dans sa vie. Ils ne faisaient en fait que traverser sa vie et pourtant ils avaient tous quelque chose en commun : leur manière de sortir de sa vie, ils avaient tous été emmenés par la grande faucheuse – Eddy, Chris, Dalton… Sarah Mackenzie soupira. Harm et elle avait une chose en commun … enfin, ils n’en avaient pas qu’une seule, mais celle-là était de taille leur vie était cernée par la mort. Pourtant même si le ciel était rempli de nuages sombres, tôt ou tard, ils savaient tous les deux qu’un rayon de soleil finirait par percer l’épais manteau que formaient les nuages et qu’ensuite tout finirait par s’améliorer. Cela avait toujours été le cas jusqu’à présent et Mac ne voyait pas pourquoi les choses seraient différentes cette fois-ci.

Sarah fut tirée de ses pensées par la voix de Harm. Il la regardait avec un petit sourire.
— Je viens de demander au docteur Jameson si malgré le fait que Ocean soit aux soins intensifs pour deux jours, je pouvais tout de même aller la voir. Elle a accepté, mais je ne peux y aller que seul. Vous devriez rentrer et vous reposer un peu. Ça va aller, moi je vais rester auprès d’Ocean.
— Vous en êtes sûr ?
— Oui, Mac, ne vous en faites pas pour moi. Je vais bien, j’ai juste besoin de rester avec elle. Je vais vous raccompagner jusqu’à la sortie de l’hôpital et en même temps, je vais tout expliquer à ma mère et à Frank.
— Très bien, entendu, mais vous êtes certain que vous ne voulez pas que je reste avec vous ?
— Certain Mac.

Sarah Mackenzie le regarda dans les yeux et compris que son ami avait en effet besoin de rester seul avec la jeune femme qui était à présent sortie du coma, mais toujours en soins intensifs. Ocean et lui avaient besoin de se retrouver et il était plus qu’évident qu’un lien très fort unissait ces deux-là. Ils semblaient partager quelque chose de vraiment spécial.

Harm dirigea Sarah Mackenzie vers la sortie de l’hôpital, sa main droite reposait doucement dans le creux du dos de sa partenaire. Harm et Mac étaient suivis de sa mère et de son beau-père, Franck. Trish, elle n’avait pas besoin que son fils lui explique ce qu’il avait l’intention de faire. Il avait suffit qu’elle le regarde dans les yeux pour comprendre. A la sortie, Harm fit tourner Mac afin qu’elle puisse lui faire face, il la regarda une long moment avant de lui murmurer « Merci », et de la prendre dans ses bras.

Mac rentra donc en compagnie de Trish et Frank afin de se reposer un peu et de se changer. Elle espérait même pouvoir peut-être prendre une douche. Sarah était assise à l’arrière de la voiture, sa tête était appuyée contre l’appui-tête, elle avait fermé les yeux. Ses pensées étaient tournées comme toujours vers Harm. Elle avait beau savoir que la meilleure chose à faire était de le laisser seul à l’hôpital – Mac avait du mal à s’y résoudre. Elle aurait préféré pouvoir rester auprès de lui, lui tenir la main, lui dire qu’il n’avait pas à avoir peur de l’avenir pour Ocean que tout finirait par rentrer dans l’ordre, mais elle ne le pouvait pas. Pourquoi cela lui était-il si difficile ?

Le trajet s’était déroulé silencieusement, chacun plongé dans ses propres pensées, mais tous inquiets. Frank Burnett se gara devant la maison et sortit de la voiture en silence, la contournant pour ouvrir la porte à Trish puis, il ouvrit celle de Mac qui sortit en lui adressant un léger sourire.

Peu après Frank, Trish et Mac entrèrent dans la maison. Mac se dirigea vers le canapé et s’y laissa tomber lourdement avant de s’excuser de ce qu’elle venait tout juste de faire. Elle n’avait pas à faire cela car elle n’était pas chez elle. Patricia Rabb Burnett la rassura tout de suite et ajouta même qu’elle était chez elle.
— Ne vous en faites pas Mac, je comprends très bien. Ces derniers jours ont été très éprouvants pour tout le monde.
— Oui, c’est vrai.
— Voudriez-vous prendre un bain ? Je pense que cela vous fera le plus grand bien. Vous semblez tendue.
— Oui, un bain me plairait en effet. Répondit Mac avec gratitude.

Trish qui s’était assise face à Mac se releva et monta les escaliers afin d’accéder à l’étage supérieur où se trouvait la salle de bain. Trish ouvrit les robinets et l’eau commença à couler remplissant tout doucement la baignoire, ensuite elle regarda toutes les bouteilles alignées sur le bord de la baignoire – la baignoire était entourée d’un côté d’un petit muret de marbre –, et c’est sur ce même petit muret qu’étaient alignées une dizaine de petites bouteilles de différentes couleurs qui semblaient ainsi former un arc-en-ciel. Trish tendit le bras droit et fit glisser son doigt très délicatement sur les bouteilles avant de se décider pour celle de couleur verte. Elle la prit, l’ouvrit et versa un peu de son contenu dans la baignoire.

Une délicieuse odeur de chèvrefeuille commença à emplir la pièce, elle sourit en pensant que cela ne pouvait faire que du bien à Mac. Toute cette histoire était également dure pour Sarah Mackenzie, même si celle-ci ne connaissait pas Ocean aussi bien qu’eux et Harm, et Trish soupçonnait Mac de tenir énormément à lui. Il suffisait de voir comment elle agissait lorsque Harm se sentait mal. Mais Trish comprenait aussi que l’attachement que Mac éprouvait pour Harm n’était pas à sans unique. Son fils lui aussi tenait énormément à Mac.

Trish se rendit compte que son fils ne buvait jamais en présence de la jeune femme et la seule fois où il l’avait fait en la présence de Mac dans la cuisine, – une ou deux semaines plus tôt, il lui avait demandé de reprendre son verre et avait dit qu’il ne le boirait de toute façon pas car il était trop fatigué. Elle n’avait rien dit à ce moment-là, mais Trish savait également pourquoi il lui avait demandé cela

Revenant doucement à la réalité, elle arrêta les robinets, le bain était rempli et couvert par une mousse épaisse. Passant dans la pièce à côté, elle prit deux trois serviettes de bain, les déposa sur une chaise et redescendit afin de prévenir Sarah que la baignoire était prête. Mac se tourna vers elle et la remercia.
— Vous n’auriez pas dû vous donner cette peine, voyons.
— Quelle peine ? C’est un plaisir.
— Merci. Murmura-t-elle d’une petite voix.
— Il n’y a vraiment pas de quoi. C’est moi qui vous remercie d’être là pour mon fils. Je me fais beaucoup moins de soucis pour lui depuis que vous êtes entrée dans sa vie car je sais que vous veillez sur lui.

Mac se sentit rougir légèrement. Elle s’avança vers Trish et l’entoura de ses bras. Elles restèrent ainsi enlacées pendant quelques instants. Mac monta ensuite à l’étage pour prendre un bain. Sarah pénétra dans la pièce, fermant les yeux, agréablement surprise par l’odeur. Mac se laissa emporter quelques secondes par ses pensées avant de refermer la porte derrière elle.

Sarah Mackenzie se déshabilla et se glissa avec délectation dans la mousse. Elle se sentait déjà mieux. Sarah remercia une nouvelle fois en pensées la mère de Harm : elle avait su immédiatement ce dont elle avait besoin pour se sentir bien mieux. Mac commença à jouer avec la mousse, elle en prit dans ses mains qu’elles ramena plus près de son visage et souffla sur la mousse. Celle-ci virevolta et retomba sur l’épais tapis qui recouvrait Sarah. Une grosse bulle se forma et elle y vit apparaître le visage tout sourire de Harm. Elle répondit à son sourire et murmura « Je vous aime Harm, je vous aime depuis le premier jour où j’ai posé les yeux sur vous… »

Mac souffla sur la bulle et celle-ci flotta encore quelques instants dans les airs avant d’éclater tout doucement. Elle appuya sa tête contre la baignoire et sourit avant de fermer à nouveau les yeux, profitant ainsi encore plus de l’enivrante odeur du chèvrefeuille. Pour l’instant, ce qu’elle ressentait pour son ami et partenaire resterait sont petit secret…

Elle s’en voulait de vraiment le réaliser maintenant que Harm avait tant de problèmes et qu’il avait besoin d’elle, mais elle savait aussi que le fait de réaliser l’amour qu’elle lui portait signifiait qu’elle l’avait admis et cela la rendait plus forte et cette force, elle l’utiliserait pour l’aider et le soutenir tout comme elle soutiendrait Ocean.



* * * * *


A suivre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Mer 18 Jan - 22:48

outin Stephjag c'est trop beau cette fic! j'adore de plus en plus! est-il utile de dire que j'ai hâte d'être à demain pour lire la suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Jeu 19 Jan - 14:21

Chapitre 5


22 : 48 GMT
Unité des soins intensifs
Hôpital de La Jolla
San Diego – Californie.

Le Capitaine Hamon Rabb était assis sur une chaise à côté du lit sur lequel était allongée Ocean McNamara. Il y avait plusieurs moniteurs dans la chambre. Certains indiquaient sa fréquence cardiaque, d’autres encore sa tension. Elle avait également une intraveineuse dans le bras gauche qui ne contenait qu’une simple solution saline pour empêcher la jeune femme de se déshydrater. Harm posa doucement cette main qui lui semblait si fragile tout à coup dans la sienne. Il la serre légèrement et la porte à sa joue. La vue de Harm se brouille et de nouvelles larmes roulent le long de ses joues.

Ocean, j’ai eu si peur… Que s’est-il passé ? Je pense que tu me raconteras tout un jour lorsque tu seras prête à le faire. Je ne te forcerai pas, tu le feras uniquement quand tu te sentiras assez forte pour cela. Ce qui compte pour le moment, c’est que tu te réveilles et que tu te rétablisses très vite afin que ton si joli sourire illumine à nouveau ce si beau visage qui est le tien. Il y a une personne que je voudrais te présenter aussi. Il est vrai que tu risques peut-être d’être surprise lorsque tu la verras pour la première fois car elle ressemble étrangement à quelqu’un à qui tu tenais énormément… à qui *nous* tenions énormément.

Cette personne, c’est ma meilleure amie dans le travail, mais aussi dans la vie. C’est un peu comme toi et moi si tu vois ce que je veux dire ? A ceci près que je ne la considère pas vraiment comme une sœur. Oui, je sais, je sais, je suis un idiot, sourit-il. Et tu as entièrement raison, bébé ours. Oh ! Mon Dieu ! Bébé ours, tu te rappelles la première fois que je t’ai appelée comme cela ?

Tu as bien failli me gifler. Nous étions allés tous les quatre : Keeter, toi, Diane et moi au lac Taho. Nous avons fait un petit plongeon dans le lac et ensuite tu étais ressortie. Tu étais rentrée au chalet et, grosse frayeur, tu avais oublié ton sèche-cheveux et tu avais secoué la tête juste avant. Tu avais eu beau peigner tes cheveux, ils revenaient se mettre dans tous les sens, tu as râlé pensant un petit temps et moi cela me faisait rire car tu me faisais penser à un bébé ours qui vient d’aller faire joujou dans l’eau et qui secoue sa fourrure pour se sécher.

Ce n’est qu’un peu plus tard que ce surnom que je t’avais donné ce jour-là est réellement devenu une marque d’affection pour toi et je le sais. Je ne l’oublierai jamais. Ton abruti de petit copain, Stephen Weston… J’aurais préféré ne jamais le rencontrer celui-là…

Comment avait-il seulement osé lever la main sur toi. Tout ça parce que selon lui tu passais un peu trop de temps avec moi et que toujours selon ses dire nous avions une aventure ensemble. Ce type n’était vraiment pas très clair et était un peu trop porté sur la boisson. Heureusement que tu es partie de chez lui au premier coup. Tu as toujours été une battante et tu ne t’es jamais laissée faire et c’est pour cela que je t’admire.

Je me rappelle encore qu’après qu’il t’avait frappée, tu es venue me voir en pleurant. Je t’ai fait entrer et asseoir. Je t’ai prise dans mes bras en te berçant doucement et te laissant pleurer aussi et je t’ai dit tout en te caressant les cheveux : « Chut…Chut…C’est fini… Tout va s’arranger, bébé ours, tu verras, tout va s’arranger. Je te le promets. Je serai toujours là pour toi. Toujours…Tant que je serai là, il ne te fera plus jamais de mal.

Bébé ours, je te promets de revenir te voir très vite, mais je dois m’en aller maintenant, le médecin a déjà enfreint les règles pour que je puisse venir te voir dans cette chambre car normalement personne ne peut entrer à part la famille. J’ai expliqué la situation au docteur Jameson, c’est elle qui s’est occupée de toi. Elle est très gentille tu sais.


Harm se leva et se rapprocha de la tête du lit de la jeune femme, se pencha en avant et déposa un doux baiser sur son front. « Je vais revenir très vite. Repose-toi maintenant, bébé ours. » Le Capitaine Rabb se redressa et sortit de la pièce.

Une fois hors de l’énorme pièce. Il observa Ocean à travers la grande vitre quelques instants encore. Ocean semblait si petite et si fragile dans cette grande pièce. Il avait encore peur pour la vie de la jeune femme, mais pourtant Harm commençait à se sentir un peu plus léger car au fond de son cœur, il savait que même si le chemin était encore long et rempli d’obstacles, elle s’en sortirait. Ocean avait la volonté et la force nécessaire pour cela.

Harm la regarda encore quelques instants avant de sortir dans le couloir. Il fallait qu’il sorte de cet endroit pendant quelques instants avant qu’il ne devienne complètement fou. De plus, il était épuisé. Toutes les émotions qu’il ressentait l’épuisaient. Il sortit de l’hôpital pour prendre une bouffée d’air frais. Il marcha sans but précis, se remémorant les moments heureux passés ensemble.

*****
A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilyrose
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : dans les bras de mon chevalier servant...
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Jeu 19 Jan - 18:55

Magnifique cette suite

J'adore, Harm est vraiment trop mignon dans son rôle de protecteur

Mais ça lui va très bien

Merci pour la suite Stephjag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Ven 20 Jan - 19:17

17 : 14 GMT
Appartement de Harm
Nord de Union Station
Washington, D.C.
Trois ans plus tôt

Cela faisait des semaines que Ocean était morose et Harm avait horreur de voir son amie dans cet état. Il se demandait quoi faire, mais ne trouvait rien. Ocean était là, mais uniquement physiquement, son esprit semblait être à des milliers de kilomètres. Que pouvait-il faire ? Tout avait commencé il y a un mois lorsque Ocean avait ouvert un vieil album de photos.

Les feuilles de l’album étaient remplies de photos, mais pas de n’importe quelles photos, Diane apparaissait sur chacune d’elles. Harm, qui était assis sur le canapé à côté d’elle, vit les yeux de la jeune femme se poser sur une photo, son visage pâlit et elle se mit à pleurer. Harm l’avait alors prise dans ses bras, la berçant tout doucement. Il referma doucement l’album. Se laissant ensuite aller contre le dossier du fauteuil, il l’entraîna avec lui et murmura.

« La vie est dure, bébé ours, cette une bataille de tous les jours, mais tu sais quoi ? Elle en vaut la peine ! Il n’y a aucun doute là-dessus ! D’abord, j’ai pensé qu’elle ne la valait pas parce que je n’arrivais pas à me libérer l’esprit, mais à présent je l’ai fait et je me sens si bien. Je me sens brusquement si léger. Il y a quelques jours, j’étais entouré par les ténèbres moi aussi, rappelle-toi, et à présent tout ce que je vois c’est de la lumière, de la pure et merveilleuse lumière, bébé ours. Peu importe ce qui arrivera, tout ira bien…

Oui, Diane est partie. Mais en réalité elle est toujours là, et elle sera toujours là pour nous, je te le promets, ma puce, car elle est présente dans nos cœurs et le sera toujours. Elle veille sur toi. »

Ocean s’était endormie sur son épaule. Il se dégagea doucement en faisant attention à ne pas la déranger maintenant qu’elle arrivait enfin à dormir un peu. Harm se leva et la prit dans ses bras afin de l’emmener dans sa chambre, il la déposa doucement sur son lit, lui retira ses chaussures et la couvrit ensuite des draps avant de descendre les trois marches qui menaient au salon.

Harm prit un verre de Bourbon et alla s’installer dans le canapé. Il but une gorgée avant de fermer les yeux. Seigneur que puis-je faire pour l’aider. Si seulement Diane était là, c’est elle qui trouverait les mots pour la consoler, seulement elle n’était plus là, de plus c’était elle qui était la cause de la détresse de Ocean.

Il rouvrit les yeux après quelques temps, déposa son verre sur la table et prit l’album que la jeune femme avait feuilleté quelques minutes auparavant. Harm regarda lui aussi les photos et s’arrêta sur l’image qui avait fait pâlir la jeune femme. Examinant la photo, il ne vit tout d’abord rien, mais en y regardant de plus près, il réalisa que ce n’était forcement pas le fait de voir Diane qui la mettait dans cet état, mais bien l’homme debout en arrière-plan. Il s’agissait en effet de Stephen Weston, ce type était une sale petite ordure à qui Harm rêvait de refaire le portait.

Frapper sa petite amie parce que l’on est jaloux au point de se faire de fausses idées… il fallait vraiment être stupide et ne pas avoir une très haute opinion de soi-même. Harm avait l’impression tout à coup que Ocean ne lui avait pas tout raconté – elle lui cachait quelque chose, seulement il n’en avait pas la certitude et il ne pouvait pas la forcer à parler, il ne se serait jamais permis non plus de fouiller dans ses affaires.

****


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilyrose
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : dans les bras de mon chevalier servant...
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Ven 20 Jan - 22:35

Trop belle ta fic Stephjag

Merci pour la suite

HS: J'adore ta bannière avec Harm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Ven 20 Jan - 22:57

outin stephjag plus je lis et plus j'aime! y a pas photo c'est génial!
vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Ven 20 Jan - 23:38

Merci les filles! suite demain et pour la bannière de Harm je viens de la faire il y a quelques heures
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Sam 21 Jan - 16:36

Harm eut tout à coup une idée, il prit son téléphone portable et composa le numéro du Lieutenant Bud Roberts. Bud décrocha à la seconde sonnerie :
— Lieutenant Roberts.
— Bud ? C’est Harm. J’aurais besoin que vous me rendiez un petit service.
— Allez-y, monsieur.
— Bud, je voudrais que vous ne parliez de ça à personne.
— Très bien, monsieur.
— Voyez ce que vous pouvez trouver sur un certain Stephen Weston. Ce n’est pas un militaire et je sais que vous avez sûrement d’autres chats à fouetter, mais c’est très important.
— Je vais voir ce que je peux faire.
— Merci, Bud, rappelez-moi dès que vous avez du nouveau.
— Bien, monsieur.

Après avoir raccroché, Harm commença à se poser des questions. Il ne pensait réellement pas que le simple fait d’avoir revu Weston pouvait l’affecter à ce point sauf si…non, c’était impossible que ce soit cela. Non, cela ne pouvait être une telle chose. Non ! Elle m’en aurait parlé, même si c’était dur. Elle me raconte toujours tout. Il est même arrivé qu’Ocean se confie à moi plutôt qu’à ses parents. Je vous en prie, dites-moi que je me fais des idées…


*****

23 : 00 GMT
Aux alentours de l’hôpital de La Jolla
San Diego – Californie

En se souvenant de cet événement qui avait eu lieu trois ans auparavant, Harm reprit son téléphone portable et composa le numéro de téléphone de sa mère.
— Maman, c’est moi, pourrais-tu me dire où est Mac ?
— Elle est dans la salle de bain, oh, mais attends, je la vois qui descend l’escalier. Je te la passe.
— Mac ? C’est Harm. Pourriez-vous me rejoindre à l’hôpital s’il vous plaît ?
— Oui, bien entendu, mais que se passe-t-il ? Ocean va bien, n’est-ce pas ?
— Oui, oui, ne vous en faites pas. Je vous attends.

Mac raccrocha, se tourna vers Trish et demanda si elle pouvait emprunter la voiture. Elle lui expliqua que Harm lui avait demandé de le rejoindre à l’hôpital, mais que Ocean allait bien. Trish demanda cependant de la tenir au courant si jamais il y avait le moindre changement. Mac lui fit un sourire. « Ne vous en faites pas. »

Trish se rapprocha de Mac et la prit dans ses bras lui murmurant à l’oreille.
— Merci, Mac. Merci d’être là pour mon fils.
— Il n’y a pas de quoi. C’est normal. Il est là aussi quand j’ai besoin de lui.

Les deux femmes se séparèrent, se regardant dans les yeux quelques instants sans rien dire, avant que Mac ne sorte de la maison en prenant les clés de voiture. Un peu plus tard, elle était derrière le volant et roulait en direction de l’hôpital. Sur le chemin elle se demanda ce qui avait bien pu se produire. La voix de Harm était grave, mais il y avait aussi autre chose qui transparaissait, seulement elle n’arrivait pas à définir ce que cela pouvait être.

Harm lui avait pourtant assuré que Ocean se portait bien alors quel était le problème ? Mac avait un nœud qui commençait à se former dans son estomac. Elle ressentait brusquement une appréhension à se rendre là-bas. Ocean McNamara allait peut-être bien, mais le problème de Harm quel qu’il soit avait sûrement encore un rapport avec elle.

Sarah Mackenzie pensa que cette fille n’avait pas vraiment eu de chance dans la vie. Mais le concept de chance était quelque chose de très relatif, car même si elle avait vécu plusieurs tragédies il était clair que cette jeune femme était une personne forte car bon nombre de personnes – si elles avaient vécu le même genre d’expériences – ne seraient plus de ce monde.

Pourtant, elle était encore là aujourd’hui et aurait bientôt à mener le combat de sa vie, mais Harm serait près d’elle et elle aussi. Mac, elle aussi, avait eu son lot de souffrances dans la vie avec son père qui était un alcoolique, sa mère qui était partie alors qu’elle venait d’avoir quinze ans, fuyant son mari qui avait menacé de la tuer en la découpant en petites rondelles. Depuis ce jour, elle aussi avait commencé à boire pour essayer d’oublier. Tout ce que cela avait réussi à faire, c’était la rendre dépendante de l’alcool et cela avait même manqué la tuer.

Heureusement aujourd’hui tout cela était derrière elle – elle devait toujours rester sur ses gardes, mais elle était stable maintenant et Mac savait qu’elle avait des amis pour l’aider. Sarah Mackenzie était presque arrivée lorsqu’elle aperçue Harm marchant dans une direction opposée à celle de l’hôpital. Elle klaxonna et Harm se retourna.

Surpris, Harm fit un sourire après quelques secondes. Mac fut amusée par l’expression qu’affichait le visage de Harm. « Harm, qu’y a-t-il ? »
— Rien, pourquoi me demandez-vous ça ?
— Pour rien, mais vous faites une drôle de tête.
— C’est juste parce que je suis surpris de vous voir ici si vite.
— Vous sembliez inquiet au téléphone.
— Oui, un peu, je pense avoir découvert pourquoi Ocean a essayé de se suicider il y quelques années…
— Pardon ? et comment… je veux dire, comment l’avez-vous découvert ?
— Tout simplement parque j’ai parlé à Ocean et même si elle ne m’a pas répondu parce qu’elle dormait. L’évoquer m’a fait réfléchir.

Mac regarda Harm étonnée ne comprenant pas vraiment comment il avait pu découvrir quelque chose rien qu’en parlant à Ocean qui se trouvait endormie mais bon, avec Harm, on pouvait s’attendre à tout.

Il monta dans la voiture aux côtés de Mac et lui demanda si elle acceptait d’aller boire un café ou autre chose pour qu’ils puissent discuter. Mac lui sourit doucement et fit un signe affirmatif de la tête, ensuite ils reprirent la route. S’il devait se produire un quelconque problème avec Ocean, Harm savait qu’il en serait aussitôt averti.


23 :59 GMT
Un petit café non loin de l’hôpital de La Jolla,
San Diego – Californie

Harm et Mac étaient installés à une petite table dans un coin reculé du petit établissement. Sarah Mackenzie observait son ami, il n’avait rien dit depuis qu’ils étaient entrés. Il réfléchissait son regard était grave – pas besoin d’être Albert Einstein pour savoir à qui il pensait.

Elle était inquiète, elle commençait à avoir l’impression que Ocean McNamara était en train de devenir une obsession et elle n’aimait vraiment pas ça, même s’il était proche d’elle, quelque chose n’allait pas. Mac eut brusquement la sensation que Harm ne lui avait pas tout dit. Elle ne le pousserait pas non plus à le lui dire mais, tout de même, ce serait plus facile s’il se confiait à elle encore un tout petit peu plus. Juste un tout petit peu… puis sans qu’elle ne s’y attende, Harm souffla. « Je pense que son petit ami a abusé d’elle… »


* * * * *

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilyrose
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : dans les bras de mon chevalier servant...
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Sam 21 Jan - 21:00


J'adore ta suite

Et j'attend avec impatience la suite


Merci Stephjag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Dim 22 Jan - 15:42

trop bien Stephjag j'adore! vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Lun 23 Jan - 13:26

Faudra patienter un peu le chapitre 6 est toujours en cours d'écriture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynxette
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Nombre de messages : 75
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Mar 28 Fév - 0:24

Trop bien c'est de la boulette comme d'habitude...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Lun 6 Mar - 18:36

Chapitre 6


23 : 59 GMT
Un petit café non loin de l’hôpital de La Jolla,
San Diego – Californie


Mac regardait Harm incrédule. Non, il ne pouvait décemment pas être sérieux dans ce qu’il venait de dire et comment pouvait-il penser une telle chose ? Mais peut-être avait-il de nouveaux éléments dont elle ignorait encore l’existence. En tout cas, si tel était le cas il n’en restait pas moins que pour l’instant ce n’était rien de plus qu’une présomption.
— Harm, dites-moi que vous plaisantez, là. Vous n’êtes pas sérieux ?
— J’ai bien peur que si, Mac.
— Mais enfin, que s’est-il passé pour que pensiez une telle chose ?
— Rien et un tas de choses en réalité. Je n’ai pas vu ce qui me sautait aux yeux et j’en ai honte. Je n’ai pas écouté comme je l’aurais dû, Ocean a essayée de me le dire, mais je n’ai rien compris.

Mac regardait son ami et partenaire avec de grands yeux ronds complètement perdue. Elle ne comprenait plus rien, elle devait avoir rater quelque chose ce n’était pas possible autrement. Mac pensa qu’il valait mieux le laisser continuer sa petite histoire peut-être qu’ainsi elle comprendrait mieux comment il avait bien pu en arriver à une telle conclusion.

L’observant toujours elle le trouva soucieux et mal à l’aise, il était évident que quelque chose n’allait pas, mais quoi ? C’est alors que Harm se remit à parler.
— J’ai appelé Bud pour qu’il fasse quelques petites recherches pour moi.
— Puis-je connaître la nature de ces recherches ? Demanda doucement Mac.
— Je lui ai demandé de faire des recherches sur Stephen Weston, l’ancien petit ami d’Ocean.
— Pourquoi ?

Harm bougea légèrement sur sa chaise comme pour se remettre correctement se demandant s’il devait ou non raconter l’histoire d’Ocean parce que là c’était vraiment privé, mais d’un autre coté Mac avait une certaine expérience dans ce domaine par son père. Il prit une grande inspiration avant de se lancer.

***

Un soir, alors qu’il était tard, Ocean est arrivé chez moi en pleurs. J’étais tranquillement assis dans mon fauteuil à siroter une bière et grattait ma guitare lorsque j’ai entendu un très léger coup sur la porte, j’ai d’abord pensé que j’avais rêvé, mais le coup s’est répété peu après…

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Lun 6 Mar - 18:44

Merci pour cette suite Steph. ta fic est vraiment une pure beauté et vivement le chapitre 7.

Promis, je vais essayer d'être patiente jusqu'à ce que tu ais fini de l'écrire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Mar 7 Mar - 15:41

yep ! trop bien! j'aime toujours autant, et même plus qu'avant ! vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 327
Age : 40
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Mar 7 Mar - 18:45

youpi youpi youpi une suite.
je suis trop contente j'adore cette fic.
ca se soigne docteur
franchement tu écrit magnifiquement bien. total respect
vievement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Lun 13 Mar - 15:45

Je me suis donc levé pour aller ouvrir la porte et quelle ne fut pas ma stupeur de voir Ocean en pleurs, les vêtements en lambeaux et il m’a fallu quelques instants pour réaliser ce qui se passait – ce qui s’était passé se corrigea-t-il mentalement. De plus elle était trempée jusqu’aux os. Je l’ai fait entrer et lui ai donné un de mes sweaters de la Navy.

Je lui ai fait un thé à la camomille en espérant que cela aiderait à ce qu’elle se calme un peu. Ocean était terrifiée. De toutes ces années où je l’ai connue, je ne l’avais jamais vue aussi terrifiée de ma vie. Elle me faisait peur. Et à ce moment-là, idiot comme j’étais, je n’avais rien compris, rien vu.


— Harm ce n’est pas votre faute. Ce n’est pas vous qui avez fait cette horreur.
— Non, Mac ce n’est peut-être pas moi, mais j’aurais dû la protéger, j’aurais dû le voir venir, je ne faisais pas confiance à cet imbécile et je n’ai rien fait. J’ai fait taire mon instinct parce que je voyais mon bébé ours heureuse et résultat : c’est ordure l’a violée.
— Harm, arrêtez de vous culpabiliser. De plus, vous n’en êtes pas certain que je sache. Vous ne pouvez pas tout savoir, ni protéger le monde entier de tous les malheurs qui s’y produisent. Vous êtes là maintenant et à présent vous pouvez faire quelque chose pour Ocean. Vous pouvez retrouver celui qui a fait ça. Et vous pouvez la soutenir. Nous pouvons la soutenir… Lui expliqua-t-elle.

Harm regarda Mac intensément, légèrement surpris par les dernières paroles de celle qu’il aimait en secret depuis la première seconde où il avait posé les yeux sur elle. Sarah Mackenzie était une très jolie femme qui avait de la classe et du respect pour lui autant qu’il en avait pour elle.

Il n’y avait aucun doute à ce sujet pour lui et puis, en y réfléchissant bien, il n’y avait pas de raison d’être surpris par ce qu’elle venait de lui dire. Elle avait toujours été à ses côtés dans les moments difficiles depuis le début et cette fois encore, cela ne faisait pas exception à la règle.

C’était une des raisons pour lesquelles il était tombé amoureux d’elle. Elle était là sans poser de question. Mac écoutait et le réconfortait sans rien demander en retour.
— Merci, Mac. Lui dit-il simplement en posant doucement sa main sur la sienne.
— Il n’y a pas besoin de me dire merci, Harm.
— Vous êtes là pour me soutenir et ça compte énormément pour moi. Lui sourit-il doucement.

Mac lui sourit en retour et fit pivoter sa main pour qu’elle puisse enlacer les doigts de Harm avec les siens. Aucune parole n’était nécessaire pour qu’ils se parlent. Ils se disaient un millier de choses avec ce simple geste et tous deux le savaient.

Maintenant, il fallait aller de l’avant et être solide pour aider un maximum Ocean, afin de l’empêcher de sombrer lorsqu’elle apprendrait ce que l’accident avait eu comme dommages – irréversibles – sur sa colonne vertébrale. Bien entendu cela ne signifiait pas non plus que sa vie était terminée – loin de là, seulement elle devra réapprendre à vivre un peu comme si, du jour au lendemain, on avait la possibilité de vivre une nouvelle vie – plus difficile mais tout aussi belle.

Mais comment s’y prend-on pour faire comprendre ça à une personne comme Ocean qui semble avoir tout perdu – en apparence du moins.

Maintenant, pourtant, il fallait qu’il retourne d’abord à Falls Church pour avoir une discussion avec Chegwidden car il était hors de question qu’il laisse son amie toute seule maintenant et, de plus, il était déterminé à retrouver l’ordure qui l’avait violée.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 327
Age : 40
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Mar 14 Mar - 18:04

chouette suite mais on en veut encore et plus longue, beaucoup plus longue, beaucoup beaucoup plus longue
j'adore cette fic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Mer 15 Mar - 16:12

Maintenant, pourtant, il fallait qu’il retourne d’abord à Falls Church pour avoir une discussion avec Chegwidden car il était hors de question qu’il laisse son amie toute seule maintenant et, de plus, il était déterminé à retrouver l’ordure qui l’avait violée.

Et une fois qu’il l’aurait retrouvée, Dieu seul savait ce qu’il ferait mais une chose était certaine : ce ne serait pas très joli…

Mon cher Stephen, si jamais je mets la main sur toi, mon ami, je peux t’assurer que tu passeras un sale quart d’heure et que je t’ôterai toute envie de violenter d’autres femmes. Se jura Harm. Et j’irai même jusqu’au bout du monde s’il le faut mais je te retrouverai.

Harm avait dit cette dernière phrase à haute voix et Mac répondit simplement par « J’en suis certaine. ».

Harm était sur le point de répondre qu’il n’avait pas eu l’intention de dire cela à haute voix mais la sonnerie de son téléphone l’en empêcha.
— Rabb.
— Monsieur, c’est Bud, je pense avoir trouvé les informations que vous vouliez mais je crains que vous n’aimiez pas du tout ce que vous allez apprendre.
— Bud, accouchez s’il vous plait.
— Très bien, alors : Stephen Weston est fiché dans les dossiers la police pour attentat à la pudeur sur mineur et agression et il le soupçonne également de pédophilie mais il n’y a encore eu aucune preuve pour infirmer ou confirmer ces faits.
— Il a été arrêté il y a un mois par la police new-yorkaise mais relâché presque aussitôt, faute de preuves.

Le visage de Harm pâlit instantanément en entendant les informations que le Lt Roberts était en train de lui confier.

Mac sentit une boulle se former dans sa gorge. Elle savait que les soupçons de Harm venaient de lui être confirmés. Combien de choses Ocean avait elle et devrait elle encore supporter avant de pouvoir enfin goûter au bonheur, se demanda Sarah le cœur serré.
— Pouvez-vous me fournir l’identité des agents qui l’ont appréhendé ?
— Attendez, je regarde… les sergents, Boscorelli et Yokas, ils bossent dans le commissariat 55.
— Je vous remercie, lieutenant.
— Capitaine, j’espère que tout ira bien pour votre amie, Harriet et moi prions pour elle.
— Merci.
— Il se peut que je vous contacte plus tard.

Et Harm raccrocha le téléphone, le regard perdu et désemparé. Mais comment avait-il fait pour ne rien voir ? Comment avait-il fait pour laisser passer ça ? Lui qui avait toujours tendance à se méfier dès qu’un homme s’approchait un peu trop de la jeune femme et, cette fois, il n’avait pas écouté son instinct alors qu’il aurait dû. Il se maudit pour la énième fois ces temps-ci.

Il lui fallu quelques instants pour qu’il revienne dans la ‘réalité’ et, se secouant de sa torpeur, il décrocha à nouveau son téléphone et composa le numéro de sa mère, espérant qu’elle soit toujours chez elle.
— Trish Burnett…
— Maman, c’est moi, j’aurais un service à te demander. Pourrais-tu, s’il te plait, veiller sur Ocean en mon absence ? C’est très important.
— Très bien, mais pourquoi me demandes-tu ça, mon chéri ?
— Maman, ne me pose pas de question, s’il te plait, je te promets de tout te raconter mais pas maintenant. Promets-moi juste de veiller sur elle, d’accord ?
— D’accord. Sois prudent.
— Oui, maman, je t’aime.
— Je t’aime aussi.

Après ces dernières paroles, ils raccrochèrent tous les deux quasi simultanément. Harm regarda Mac quelques secondes et elle sut qu’ils allaient devoir partir, elle ne savait pas encore pour où mais elle était certaine qu’ils partiraient.

Peu importe de toute façon car elle partirait avec lui. L’ennui, c’était leur travail en Virginie, l’amiral leur avait accordé une permission mais celle-ci ne pouvait décemment pas durer indéfiniment. Il fallait pertinemment que l’un d’eux appelle ou qu’ils retournent en Virginie.

Et le mieux serait bien entendu qu’ils repartent d’abord pour Falls Church afin d’expliquer personnellement la situation à l’amiral Chegwidden. Le plus dur cependant restait à faire : convaincre Harm qu’avant de faire quoi que ce soit, il fallait tout d’abord rentrer pour clarifier les choses et parler pour pouvoir ensuite aviser de la marche à suivre.

Harm avait à nouveau le regard perdu dans de lointains abîmes. Se demandant une nouvelle fois pourquoi de telles choses pouvaient se produirent sans que l’on ne les voit.



21 : 37 GMT
Petit chalet dans le Montana
Quelques jours après l’enterrement du Lt. Diane Schonke.



La nuit était déjà tombée sur les montagnes majestueuses. Un vent froid soufflait doucement mais Harm ne le sentait pas. Debout sur le balcon, le regard perdu dans le vide, il ne sentait rien sauf une douleur lancinante qui lui brisait le cœur en milliards de petits cristaux brillants qui avaient tous la même forme unique et parfaite d’une larme.

Il n’oublierait jamais Diane ni les moments merveilleux qu’ils avaient passés ensemble, seulement il n’arrivait pas à oublier non plus toutes les occasions ratées car pris tous les deux par leur travail. Tout comme il n’oublierait jamais qu’il ne lui avait jamais avoué qu’il l’aimait. Comment les gens pouvaient-ils être aussi bêtes et trouillards d’aimer et surtout aussi peureux au point de finir paralysés à l’idée de prononcer trois petits mots, qui, il est vrai, ont un immense pouvoir, un pouvoir bien plus grand que tout l’argent du monde n’accorderait jamais car sans amour nous n’existons pas… à présent tout n’était que chagrin et vide. Remords et regrets de n’avoir pas eu le courage nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 327
Age : 40
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Mer 15 Mar - 18:12

mais il pleut des suites à l'appel c'est génial.

pour en revenir à ce passage.

mais quel s*l*p ce stephen, en fait s*l*p est bien trop gentil encore.
j'espère que Harm va lui faire la peau. non ca serait trop facile.
moi je lui couperais les ...........

bon il faut que je me calme là

j'adore ta fic, vite la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Sam 18 Mar - 15:51

Mais cela personne ne pouvait plus rien y changer à présent car on ne revient pas en arrière pour remonter le temps afin de faire mieux, pour dire les choses que l’on aurait tant voulu dire. La mort est la seule chose au monde devant laquelle nous sommes tous égaux.

Ocean McNamara, qui était allée se changer pour la nuit, ressortit de la salle de bain et enfila son peignoir. En arrivant dans le petit séjour, elle vit que Harm avait fait du feu dans la cheminée mais aucune trace de lui et c’est seulement en levant la tête pour regarder dehors qu’elle le vit, la carrure imposante et le dos bien droit.

Il était évident que ses pensées étaient tournées vers Diane. Elle aussi y pensait mais elle s’efforçait de continuer à avancer ou, du moins, essayait de le faire, pensant que Diane n’aurait pas voulu que sa vie s’arrête car elle avait disparu. Ocean alla dans sa chambre afin d’y prendre des couvertures.

Elle mit une couverture sur ses épaules et ensuite sortit rejoindre son ami pour lui mettre l’autre couverture sur lui. Elle avait le cœur déchiré de le voir comme ça. L’amour était décidemment une des plus belles choses au monde mais la plus cruelle aussi.
— Merci, fit-il doucement en mettant ses mains en arrière pour mettre correctement la couverture sur les épaules.
— Hey, comment tu te sens ?
— Vide et perdu, bébé ours.
— Je sais mais tu dois essayer de penser à autre chose même si c’est difficile. Tu sais, je ne pense pas que Diane aurait voulu que tu te laisses dériver.
— Je sais que tu as raison mais je ne veux pas l’oublier.
— Oh, Harm ce n’est pas parce que tu ne penses pas à elle vingt-quatre heures sur vingt-quatre que tu l’oublieras. Ça je peux te le promettre. Diane sera toujours avec toi où que tu ailles parce qu’elle est dans ton cœur et tu as toujours tes souvenirs et ceux-là personne ne pourra jamais te les enlever. Et ils sont là bien en toi et il n’y a que la clé de ton cœur qui puisse les libérer quand tu en auras envie et seulement alors.
— Merci. Merci d’être là, murmura-t-il.
— C’est quand tu veux, Harm, je serai toujours là pour toi…
— Je sais, bébé ours, je sais.
— On ferrait mieux de rentrer, tu vas finir par attraper froid. Et tel n’était pas mon but quand je t’ai entraîné ici.

Ocean glissa doucement sa main dans celle de son ami et l’entraîna à l’intérieur du chalet. Ils continueraient à parler au chaud. Il commençait vraiment à faire froid. Ocean voulait s’installer devant le feu de cheminée sur le tapis en peau de mouton et apprécier une bonne tasse de cacao chaud avec un ou deux marshmallows…
— Harm je vais me préparer du cacao chaud. Tu en veux ?
— Oui, pourquoi pas.
— Okay mais ne t’avise pas de disparaître encore dehors, fit-elle, le sourire aux lèvres.
— Non, je vais rester bien sagement dans le canapé, bébé ours.
— Harm es-tu vraiment obligé d’encore m’appeler ‘Bébé ours’ ? je ne suis plus une enfant.
— Non, mais j’adore t’appeler comme ça, fit il en la regardant avec des yeux de chien battu.

Ocean éclata d’un rire cristallin qui sonnait comme toujours comme une douce musique aux oreilles de Harm.
— Salle tricheur, tu sais bien que je ne résiste pas à ces yeux-là, fit Ocean en attrapant un cousin qu’elle envoya à la figure de son ami.
— Hey ! attends voir si je t’attrape.
— Ah oui ? vas-y, essaie.

Harm se leva et se mit à courir après son amie, ne pensant plus à Diane. Ocean McNamara savait ce qu’il fallait faire pour changer les idées à quelqu’un. Harm, lui, était loin de penser à cela – loin de penser au fait que son amie agissait ainsi pour lui changer les idées.



A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   Sam 25 Mar - 19:46

Non, pour le moment, Harm lui courait après, attrapant un cousin au passage pour lui jeter dessus, ce qu’il fit. C’est juste ce moment-là que Ocean choisit pour se retourner pour regarder à quelle distance Harm se trouvait d’elle et elle fut surprise par le cousin qu’elle prit en pleine figure.

Elle tomba en arrière et éclata une nouvelle fois de rire. Harm rit lui aussi et s’allongea près d’elle. Ils restèrent là, par terre, allongés, pendant quelques minutes, ou était-ce une heure ? aucun d’eux ne le savait.
— Je ne crois pas que c’est comme ça qu’il faut faire un cacao aux marshmallows. Il me semble que pour cela il faut aller dans la cuisine. Qu’est-ce que tu en dis ?
— Oui, la cuisine ne serait pas une mauvaise idée. Remarqua-t-il en souriant.

Harm aida Ocean à se lever mais il tira un soupçon trop fort et, une fois debout, elle se retrouva à quelques nano centimètres de son visage mais également de sa bouche. Brusquement le temps semblait s’être arrêté, tout ce que l’on entendait encore était leurs deux cœurs battre légèrement plus rapidement à l’unisson.




A suivre… suite au prochain chapitre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une leçon de vie 1/1 [en cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une leçon de vie 1/1 [en cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tigre I rc 1/16
» Calendrier CAEA 2011
» transfert d'image..
» Nettoyage de la dorure (2) . (émulsion, salive)
» Langue Hindi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: FANART :: Les fanfictions :: En cours-
Sauter vers: