CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just A Second [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
gemmabell
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 3116
Age : 29
Localisation : 29
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Mar 18 Oct - 20:27

moi aussi je l'embrasse Embarassed

c'est trop beau ce que t'écris là finou !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macharm.skyblog.com/
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Mar 18 Oct - 22:29

J'adore finou c'est trop beau et puis Harm et Mac sont trop mignons! vivement la suite! pour l'heure faut que je m'enlève le sourire béat de sur ma figure!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Mer 19 Oct - 14:03

Heureusement qu'elle n'a pas touché à la bouteille...

Merci Harm !

Oui, ma plus grde hantise était qu'elle se remette a boire...

Alors la petite discussion shipper, bien que très mignonne, ce n'était pas ma 1ère préoccupation...

Juste "Mac, pas la bouteille !"

Merci Finou & Vivement la suite

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Mer 19 Oct - 20:23

FINOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU MAAAAAAAAAA CCCCCCCHHHHOUUUKKKKKKKIIIIIINEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

tin de tin de tin de tin de tin de tin ( dsl chu trop vulgaire!) j'avais du retard, plusieurs chapitres Embarassed mais je voulais te dire que je viens de finir de lire et que je suis vraiment trop accro!! Outin MAc l'a pas le courage de dire qu'elle est namoureuse qu'elle a des soucis!!
Franchement je suis trop Very Happy devant ta fic, tu analyses trop bien ce que mac pourrait penser, ainsi que toute femme

GROS GROS GROS BRAVO

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Mer 19 Oct - 20:38

Outin MDR Merchi bcp, tin ça me fait de trop plaisir qu'elle vous plaise ca me pouf Sad LOL
Allez voici la suite, et voulais vous dire ayé je l'ai fini, donc soit je poste plus et tous les deux jours ou soit moins et tous les jours, ou plus et tous les jours, ché pas encore MDR

*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

Appartement de Sarah Mackenzie
Georgetown – Washington DC
09h00 G.M.T.


Je me réveille doucement mais sûrement. Je sens comme un bien être malgré que j'ai peu dormi. Je m'étire comme un chat en poussant un soupir qui en dit long sur l'envie de me lever du lit. L'espace d'une seconde, le fait d'y rester bien au chaud et de ne rien faire durant ce début de journée, me paraît une assez bonne idée.
Non mais j'ai un tas de chose à faire. Alors une force sortie de je ne sais où, me fait me redresser dans le lit. Je plie mes jambes et les croisse. Le temps que je me réveille je scrute chaque recoin de ma chambre, rappelant les amants passés.
Mais mon attention se situe sur la mèche qui vient de me tomber sur le nez et qui me le fait me démanger. Dans un souffle, sans aucune aide, j'arrive à la faire stationner sur le côté de mon visage.

_Bon, que vais-je pouvoir bien faire aujourd'hui ? Dis-je à haute voix en laissant tomber mes bras sur les draps.

Tout d'abord une tasse de café s'impose. C'est un rituel que je ne peux plus me passer. C'est ma drogue. Comme pour certaines personnes se sont les cigarettes (beurk) et bien moi c'est ma dose de caféine. Je suis contente que Harm ait enfin décidé d'arrêter le cigare. Ce n'est pas une odeur que j'apprécie vraiment. Je fais une grimace très charmante en repassant à ces années de souffraaanceee.

Je viens de m'apercevoir que je ne peux m'empêcher de penser à Harm. Et aujourd'hui spécialement, je m'en fous ! C'est vrai, j'en est marre de vouloir trouver réponse à mes questions le concernant lui. J'ai autre chose à penser. Vivre au jour le jour maintenant. Un léger sourire s'imprime sur mon visage. Ca faisait une éternité que je ne m'étais pas senti aussi bien. Comme libérée d'un lourd poids.

Allez, d'un effort surhumain, j'arrive à me propulser hors du lit. Mais une douleur me rappelle une réalité, bien triste. La cicatrice me ramènera toujours dans le présent... Inconsciemment, je soulève mon T-shirt et je vois le pansement. Heureusement. Et je ne tente pas à vouloir en voir plus.

Je me dirige vers le fauteuil afin de prendre ma robe de chambre. Ensuite, mes pas me mènent vers la cuisine où je prépare ma « drogue ». Je me souviens qu'il faille prendre des médicaments à cause de l'opération, pour ne pas qu'il n'y est d'infection. D'ailleurs il faudra que je retourne à l'hôpital pour montrer la guérison de l'incision, si tout est ok. Pff, j'aurai le temps d'y repenser plus tard.

Je m'assis à la table sirotant le contenu de ma tasse. J'ai les yeux qui se promène un peu partout appréciant le liquide me réchauffer. Puis, sans crier gare, j'aperçois la bouteille de vin que j'ai laissé la veille, ou plutôt quelques heures auparavant.

Doucement, je me lève de la chaise et m'approche d'elle. Je ne romps pas le contact et m'en saisi. Je la regarde et la fait glisser horizontalement sur ma main. À présent, je ne sais pas quoi faire. Je me suis replongé plus tôt dans la soirée et cette même aigreur me paralyse. Je remarche sur mes pas qui cette fois-ci me chemine vers l'évier. J'allais être sur le point de la vider, quand, simplement, je la dépose dedans. Mais elle m'échappe des mains et le contenu se déverse à moitié.

_Merde !

J'ai la main qui en est recouverte. Je redresse vite fait la bouteille et ensuite, je prends un torchon pour m'essuyer. L'odeur de l'alcool me donne des nausées, sûrement dû à l'anesthésie. Je n'arrive pas à la verser complètement. Un pas à la fois, me dis-je. Je ne suis pas totalement guéri. Je sais, je me fais du mal à moi même. Pourquoi ne pas la vider carrément et je n'aurais plus cette tentation. Mais c'est trop difficile à expliquer. Je crois que les personnes aiment bien se provoquer eux même. Allez toujours plus loin que leur espérance. Croire qu'ils peuvent tout combattre et qu'ils ne tomberont jamais. Mais je me permets de dire, que ce n'est que des conneries car le pire des péchés c'est bien l'orgueil... On pense qu'on est invincible, mais personne ne l'est, c'est ce que la plupart des gens ne comprennent pas, malheur... On ne peut pas aller contre la nature, j'en suis la preuve vivante non ?!

Voilà, je pensais aller mieux en me levant mais qui crois-je tromper à faire comme si tout allait bien. J'essaye de vivre avec, mais je comprends que cela ne se fera pas du jour au lendemain. Enfin...

Il faut que je m'occupe l'esprit. Si seulement j'avais pas cette satané cicatrice je serai partis courir. Mais il n'est pas trop conseillé de faire du sport le lendemain d'une opération. Je ne veux pas faire ma tête de mule et le faire comme bon me semble. J'ai assez de dégâts en moi, pas besoin d'en rajouter une couche !

Donc, je ne trouve qu'une chose à faire pour le moment : prendre une douche ou un bain Surprised . Que l'on ne m'enlève pas ce droit quand même. Mais au moment d'y aller, on frappe à la porte. Étant à proximité, j'ouvre vite.

_Harm ?!?
_Hey Mac, vous êtes déjà debout ?
_J'allais prendre une douche.

Je m'écarte de la porte en l'entre ouvrant un peu plus et le laisse rentrer.

_Moi qui comptais vous apporter le petit déjeuner au lit. Fit-il avec une pointe de tristesse mais dans un ton assez enjoué.
_Se sera pour une autre fois pilote, mais rien n'empêche de le prendre à table.
_Avec plaisir.
_Bien, je vous laisse, le temps de prendre une douche et je suis à vous.

Il me sourit avec une légère gêne. Je ne m'attarde pas dessus et file dans ma chambre.

_Et faites comme chez-vous. Cris-je d'où je suis.

Je me hâte à me faire présentable. Mais avant il faut que je change le bandage. Ce qui veut dire que je vais « la » voir. Je prend une grande respiration et enlève le tout. Ce n’est pas très beau mais il faudra que je m'y habitue, elle va faire partie intégrante de moi ! Malheureusement...
Le docteur m'a dit que la douleur va s’estomper et qui risque de rester juste une petite marque, à peine visible. Mais moi je saurai qu'elle y est. Parfois les plus grands maux ne sont pas les plus voyant et reste à jamais imprégné dans la peau et chaque partie de notre corps. Faut faire avec !

Malgré que certaine force me manque, je suis prête en un temps record, négligeant quelque peu les soins. Je n'apprécie pas de faire attendre quelqu'un pendant que je me repose avec plaisir dans un bon bain. Je constate que je n'ai pas pris de rechange. De ce fait, je sors en serviette dans ma chambre et perçois la porte restée entre ouverte, qui donne sur...le salon.

D'une traite je saute sur mes habits que j'avais laissé traîner la veille, et m'habille vite. Toute façon, je ne vois pas pourquoi Harm viendrait dans ma chambre sachant que je suis en train de me laver.
Il me reste quelques mèches sur le visage que je balaye du revers de la main.

Bien maintenant, je rejoints Harm. Ah j'ai oublié de préciser que j'ai enfilé un top dans les mauves et un jean délavé, bien taillé ! Je sais bien que je n'ai rien à lui promettre mais je me dis qu'une femme doit se faire belle quand un homme est dans son salon, surtout s'il s'agit de son meilleur ami, et surtout s'il est beau garçon Embarassed Mr.Red

_Voilà, je suis à vous. Fis-je limite en débarquant dans le salon.

Je veux qu'il me voit un peu plus en forme qu'hier. Je me dois de le faire pour lui et ne pas lui procurer plus de peine. C'est l'essentiel pour moi ! Mais, je n'arrive pas à capter son attention. Il me paraît rigide, le visage renfermé. Je trouve ça bizarre, je ne comprends pas ce que j'ai bien pu faire. Je tente une approche directe.

_Harm ?
_...
_Quelque chose ne va pas ? Continuai-je tout en réduisant la distance entre nous.
_C'est à vous de me le dire.

_________________
I love you Surprised


Dernière édition par le Dim 30 Oct - 5:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Mer 19 Oct - 20:38

Il ne m'a même pas regardé. Il a sorti sa phrase d'une manière peu délicate. Je ressens beaucoup de mépris.

_Je ne...comprend pas...
_Moi non plus à vrai dire.

Il finit d'un ton dur tout en me regardant. Je lis dans ses yeux une peine terrible, et aussi, comme une trahison.

_Si vous me disiez se qui vous tracasse. Je pourrai peut-être vous aider !

J'essaye de capter son regard en avançant doucement.

_Je l'ai vu Mac...
_Vu qui ?! Fis-je surprise.
_La bouteille...Souffle t-il.
_La bouteille ?! Quelle bout...eille. Ah d'accord, je vois.

Je me stoppe à quelque mètre de lui. Je comprends maintenant ce qui l'a mis dans un tel état.

_Je ne comprends pas...En faite si, je comprends la peine que vous endurez, mais voyons Mac, ça fait des années que vous êtes sobre.
_Mais...

Je tente de lui expliquer mais en vain, il surenchéri.

_Vous auriez dû m'appeler au lieu de vous consoler comme ça.
_Harm, je...

Encore une fois !

_J'aurai été là pour vous. Et vous le saviez. Mais j'y pense c'est pour ça que vous m'avez appelé hier soir ? Fit-il plus tendre.
_Nooon ! Mais...Harmon Rabb Jr, avant de faire vos propres conclusions, laissez moi vous expliquer !

J'avoue être légèrement irrité.

_Ne gaspillez pas vos force à me faire comprendre ce qui est clair. Fit-il en se levant, me faisant volte face.
_Et qu'est ce qui est clair ?!
_Vous avez replongé. Dit-il comme une évidence en se retournant et me fixant.
_Vous dîtes ça comme si j'étais une droguée.
_Arf Mac...

Il ne dit pas ça comme s'il s'en voulait mais plutôt pour corroborer ses dires... Je vais le tuer !

_Mais je n'ai pas bu !
_La bouteille est à moitié vite.
_Mais puisque je vous dis que je n'ai pas bu, bon sang !
_Je n'ai pas fait attention quand je suis arrivé, mais vous sentiez l'alcool.

Il me dit ça d'une façon, du genre « c'est pas pour dire mais vous sentiez l'alcool, espèce d'ivrogne ». Bon j'avoue je vais un peu loin là, mais dans un sens c'est ça !

_Elle m'a échappé des mains et j'en ai eu de partout.

Je jette mes bras comme si je revivais la scène. Il ne répond rien.

_Et puis je ne vois pas pourquoi je dois me justifier devant vous. Je suis majeure et vaccinée, je n’ai aucun compte à vous rendre !!!
_Donc vous avouez.
_Je n'avoue rien du tout. Et puis, vous m'agassez !!!!!!

Je me dirige avec rage dans la chambre et claque la porte violement.

_Et fermez la porte derrière vous !!!!

Non mais oh ! Pour qui il se prend avec son arrogance de pilote mal placé. Maintenant je vois la piètre opinion qu'il a de moi. Il ne me croit pas assez forte pour surmonter ça, qu'il pense qu'à la première embûche, je me précipite dans un bar. Pauvre type !

Je fais les cents pas dans la chambre. Je tente de remettre un peu d'ordre et n'arrête pas de songer à cette dispute. Moi qui croyais qu'il avait changé, que je pensais qu'il savait qui j'étais. Je vois que je me suis bien trompée sur toute la ligne. Nous avions fait un grand pas hier soir, du moins je le pensais, et surtout il est venu de sa propre initiative. Si ça veut pas dire qu'il tient à moi ! Mais je suis qu'une pauvre fille. Il se sentait tout simplement coupable et dans sa nature de gentleman, sauveur des femmes en détresse, il est venu se rendre utile. Et bien il aurait bien fait de rester chez lui !

D'ailleurs, je ne l'ai pas entendu partir. Il est toujours dans le salon, m'interroge-je les yeux grands ouverts.

Mais ça ne va pas se passer comme ça, je vais le virer à coups de pieds aux 6 heures le pilote là.

A suivre mdr

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Mer 19 Oct - 20:45

J'étais mdr pour certaines réflexions genre: " nan c pas bon la clope, hein, beeeuurrrkkk" Ah ma finou qu'est ce que tu me fais trop rire! Pis nan mais nan, Harm il m'enerve a juger promptement les gens là, il la connait sa Mac, il sait que si elle dit nan c'est nan! C'est un chien du diable, un marines!!! SI elle dit nan j'ai po bu c'est que c'est vrai:

En tout cas, (BOUH) pour avoir eu deu suites, j'adore vraiment de trop !!! Merci a toi, chu fan

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Mer 19 Oct - 20:52

C'est ds ces moments la que je me dis que Harm & Mac n'ont rien à faire ensemble...

Vive la confiance ! Et s'il réfléchissait un peu, la pauvre Mac elle prend des médicaments et tt le monde sait que médicament & alcool ne font pas bon ménage !


Alors si elle avait bu, elle n'aurait pas été aussi dispo & fraiche qu'elle était !

Un vrai naze ce mec ! J'espère pr lui, qu'il réussira à se rattraper... parce que Mac allait bien & à cause de ses conneries, elle risque d'être de nouveau triste...

Et moi avec !

Et je déteste cette putain de saloperie de Bouteille, Webb est un c*nnard de 1ère pr l'avoir laissé chez elle !

Je sais pas qui je dois tuer en premier, Harm, Webb ou la bouteille !

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gipsy
Admire Catherine à la TV
Admire Catherine à la TV


Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 25/09/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Mer 19 Oct - 21:33

magnifique, j'attends avec impatience la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Jeu 20 Oct - 16:52

La voici

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

Appartement de Sarah Mackenzie
Georgetown – Washington DC
09h47 G.M.T.



J'ouvre la porte et fait comme si je croyais qu'il était parti. Et franchement, je le pensais fort. Mais non, je le trouve assis sur le canapé, la tête baissée, le regard dans le vide tournant dans sa main un verre.

Je fais feinte de continuer mon rangement dans le salon, ne lui adressant aucun regard qu'il puisse intercepter.

_Je m'excuse Mac.

Je suis muette comme une tombe.

_Je n'aurai jamais dû vous accusez de cette façon.

Je fais la sourde. Mais de temps en temps je lance de petit regard furtif vers lui. Il paraît tellement sincère. Non, il ne faut pas que je cède, il joue la carte du malheureux avec son regard de chien battu. Oh, il est si mignon ^-^

_Je sais que vous m'en voulez, mais...

Je me permets de l'interrompre.

_Cessez de tout le temps croire que vous savez ce que je sais. Fit-je le pointant du doigt.

Oula c'est pas trop clair tout ça. Je reprends, je crois que c'est le mieux vu la tête qu'il fait.

_Arrêtez de penser pour moi.

Il sourit, il a compris que j'avais compris qu'il n'avait sûrement rien compris. Voilà que je sais plus parler. Quelle influence il a sur moi, c'est incroyable comme il peut me déstabiliser.

_Et arrêter aussi de croire que vous savez tout sur moi !

Il tente de s'exprimer en levant le doigt quand je lui coupe la parole, le regard menaçant, gentiment.

_Et sur tout aussi...pas seulement sur moi. Finit-je à voix base, lui montrant que j'avais terminé.
_C'est tout ?! Fit-il d'un petit sourire, le genre qui détend l'atmosphère.

Dans un premier temps je ne réponds pas à son sourire, et lui fais le regard Devil Dog ! Mais je ne peux m'empêcher plus longtemps, et lui souris en retour. On est sur la voix de la réconciliation ?


Je détourne le regard et pousse un looong soupire. Qu'est ce qu'il peut m'exaspérer, ce n’est pas possible.

_Bon, fais-je en allant vers la cuisine. Vous voulez une tasse de café ?
_Heu, oui, merci.
_Ou vous préfèreriez autre chose ? Fis-je en soulevant un sourcil dans sa direction.
_Non, c'est bon, un café fera l'affaire. Merci.

Je le scrute une dernière fois du regard en fronçant les yeux. Il se fait gentil maintenant. Et j'aime ça :p Bref, donc je me hâte à ma tâche de le réchauffer (le café !) et apporte les tasses brûlantes sur la table basse.

_Tenez.

Il s'est assis sur le divan. Je lui la tends et il me remercie avec un sourire cette fois. Je m'installe à côté de lui, gardant une distance raisonnable. Doucement, je trempe mes lèvres et fait semblant que ça ne me brûle pas.

_Pourquoi avoir changé d'avis ?

Je demande ça en toute innocence et par curiosité.

_Car le verre est propre.

J'ouvre les yeux en grand. Je trouve qu'il conclu vite les choses.

_Qui vous dit que je n'ai pas bu à la bouteille directement.

Je le regarde du coin de l'oeil tout en buvant une gorgé. Il allait faire de même jusqu'à ce que je lui lance ça. Il se redresse et me lance un regard lourd en conséquence. Je lui fais un petit sourire. J'adore le nargué !


~ Un ange passe à nouveau ~


On apprécie le silence qui règne dans le salon. Souvent entre Harm et moi, nous n'avons pas besoin de nous parler pour nous comprendre. Et aussi savoir se taire quand il le faut et même quand il ne le faut pas, mais personne n'est parfait...


~ Un troisième s'installe ~


De quoi pourrons nous bien parler ? C'est une atmosphère quelque peu lourde qui plane au dessus de nous. Nous buvons notre café, évitant de nous regarder en même temps. On dirait de vrai gamin à faire ça !

_Vous savez...je pensais que mon mariage...avec Mic, arrangerait tout. Vous voyez...que tout deviendrait clair.

Ma voix paraît neutre et sans aucun sous entendu. Je ne sais pas pourquoi je mets cette histoire sur la table, mais maintenant vaut mieux aller au fond des choses.

_Que voulez vous dire ?

Il me répond d'une façon que j'apprécie. Il ne cherche pas le petit détail qui fait que. Il a l'air sincère en me demandant ça, concentré et consterné.

_Et bien...en faite...

Il voit que je commence à devenir nerveuse et pose sa main sur la mienne qui est sur mon genoux, en le touchant quelque peu.

_Entre nous ? Clair entre nous ?

J'acquiesce de la tête. Mon regard est dirigé vers la table devant nous.

_Mac...Murmure t-il.
_Je sais...c'est stupide.
_Je ne pense pas ça. Répond-il aussitôt.
_Mais ça l'est.

Le pauvre, il ne sait pas quoi dire. Et ça se comprend !

_Quand j'ai changé la bague de main, c'était surtout par...compromis.

Je vois que ce que je lui dis l'atteint. Je pense qu'il ne comprend pas pourquoi je lui avoue tout ça, en particulier maintenant.

_Je connaissais l'immensité de ses sentiments envers moi, mais ce n'était pas totalement réciproque...aussi fort.

Allez, les vannes sont ouvertes.

_Je savais qu'il était malheureux en quelque sorte...que je ne montrais pas le même attachement...Je ne lui prouvais pas assez se que je ressentais pour lui. Et il s'avait me faire culpabiliser. Alors, changer la bague de main m'a paru être la meilleure preuve.
_Pourquoi ne pas avoir rompu avec lui ?

Je réfléchis quelques secondes, car si je ne construis pas mes phrases dans ma tête, je risque de sortir des choses que je vais certainement regretter.

_Il m'aimait, c'était suffisant. Il a abandonné la Marine et son pays pour moi, alors j'ai pensé que je lui devais au moins ça.
_Vous regrettez tout ce qui s'est passé ?
_Non, j'ai de merveilleux souvenirs de nous malgré tout. Il a su me rendre heureuse en quelque sorte. Mais je savez que ce n'était pas lui. Vous savez...le bon.
_Comment l'avez vous su ?
_Le meilleure moyen de savoir, c'est de se projeter dans l'avenir et de se demander si on sera heureux. Enfants, maison...
_Et ce que vous avez vu n'été pas bon ?

Il est agréable avec moi. J'aime quand nous parlons en tant qu' « adulte ». Il sourit légèrement, pour faire baisser la tension et me mettre à l'aise. Et ça marche. Je ne sais pas où cette discussion va nous mener mais je pense qu'elle nous fera le plus grand bien, intérieurement.

_Quand nous étions ensemble, il essayait déjà de nous séparer. Alors vous imaginez dans vingt ans. Donc dans un sens, je n'ai rien fait pour arranger les choses entre lui et moi.
_Vous êtes en train de me dire que votre couple battait de l'aile.
_Non, ce n'est pas ça, c'est simplement que quand je suis allée le rejoindre à l'aéroport, je ne sais toujours pas pourquoi.
_...
_Je voulais lui montrer qu'il se trompait et être en accord avec moi même.
_Sur...quoi ?

Je ressens sa gène à me poser des questions, il ne veut pas faire celui qui s'en fou et ne tente pas d'éclaircir les choses mais il a peur d'exagérer. Je lui lance un sourire pour lui faire comprendre que son embarras n'a lieu d'être.

_Il comptait partir quand même, même si je ne m'étais pas trouvée chez vous quand il a appelé. D'une certaine manière, il voulait en avoir le coeur net pour ne pas regretter et il pensait que c'était la meilleure solution. En gros, tout me mettre sur le dos. Mais je pense qu'il ne s'attendait pas à ce que je vienne le retrouver. Je l'ai vu donné son billet et je l'ai appelé. Il s'est retourné surpris, il m'a regardé, et il est parti...
_C'est de ma faute, je...je suis désolé Mac.
_Pourquoi dire ça ?
_Je sais que notre relation a été quelques fois ambiguë et je n'ai rien fait pour mettre un terme à ça.
_Je ne vous demande pas d'être responsable. Vous n'avez rien fait qui puisse présumer le contraire. Et de tout façon si Mic ne comprenait pas le lien qui nous unissait, c'est qu'il n'était vraiment pas fait pour moi.

Il sourit, touché par mes paroles que j'ai déversées avec beaucoup de sincérité. Je tiens plus à notre amitié qu'à l'homme qui partageait ma vie. Sa main est toujours sur la mienne. C'est bizarre, je ne m'étais pas rendu compte jusqu'à ce qu'il me la serre. Je ne la bouge pas et la laisse telle quelle, évitant de les fixer. Il l'enlève doucement pour se saisir de sa tasse. Il se débloque ses articulations, dû à la mauvaise position qu'il avait pour m'écouter. Il cesse de tremper les lèvres et j'aperçois un trouble dans son regard.

_Puis-je vous demander quelque chose ? Dit-il peu sûr de lui.
_Bien sûr, allez-y.

Je l'encourage en lui montrant que cela ne me dérange en aucun cas.

_Regrettez-vous de n'avoir pas eu d'enfant avec lui ?



A suiivre

_________________
I love you Surprised


Dernière édition par le Dim 30 Oct - 5:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gipsy
Admire Catherine à la TV
Admire Catherine à la TV


Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 25/09/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Jeu 20 Oct - 18:22

Pour une fois qu'ils agissent en adulte ca change. Encore une suite aujourd'hui ou faut attendre demain?
Bravo continu comme ca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Jeu 20 Oct - 20:19

Je suis comme Gipsy, j'ai trouvé leur échange vraiment sérieux, posé, et surtout adulte. tu nous montres des harm et mac qu'on aurait aimé voir à la tv. Merci finou c'est vraiment super:
J'attends moi aussi la suite avec impatience

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gemmabell
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 3116
Age : 29
Localisation : 29
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Jeu 20 Oct - 21:04

ah non pas à suivre

c'est trop bien ah le moment shipper (j'espère qu'elle va dire non quand même!! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macharm.skyblog.com/
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Jeu 20 Oct - 22:17

Voilà plusieurs suite qui combleront mon abscence, jusqu'à mardi je fais grève rambo LOL Na mais j'ai bcp travaillé ces trois dernières semaines et vais me reposer MDR
M'en vais AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!
Donc en espérant que cela vous plaise Wink

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Jeu 20 Oct - 22:19

Je la sentais venir celle là, et d'un côté, je voulais qu'il me la pose. Je veux me libérer de tout ce poids que je garde depuis trop longtemps en moi, et plus depuis hier.

_Dans un certain sens. Je me dis que j'aurai eu se que je souhaite le plus au monde. Au point où j'en suis, même si cet enfant venait de Mic, je l'aurai aimé plus que tout au monde. Il aurait été tout ce pour quoi je me suis battue. Enfin, je dis ça car je sais maintenant que cette option n'est plus probable.
_C'est de ma faute...Dit-il d'une manière désolée.
_Arrêtez de croire que tout est de votre faute ! Et quelle en serait la raison cette fois-ci ?
_Si je n'avais pas soumis l'idée de faire un enfant avec vous, vous auriez ce que vous voulez.
_Vous êtes en train de me dire que j'ai en quelque sorte, foiré ma relation avec Mic, pour attendre et pouvoir avoir un enfant de vous ?!

Je suis choquée de ses propos. Mais de quel droit se permet-il de dire une chose aussi absurde. Il est vrai que l'idée m'effleure seulement l'esprit, mais ma pensée n'est jamais allée aussi loin. M'être privée et avoir attendu le jour J. Non mais quelle idée !

_Noooon, vous vous méprenez. Ce que j'essayais de vous dire, c'est que je n'aurai jamais dû imposer un terme de 5 années. Plutôt le raccourcir, vous comprenez...comme ça vous auriez...nous aurions pu...enfin vous...
_C'est bon Harm j'ai compris.

Je suis à la limite d'éclater de rire et embarrassé que ce se soit dirigé vers cette partie là. Il est si mignon quand il perd tous ses moyens. Je l'aime...

_Mais, Harm. Rien ne prouve que je n'avais pas déjà « ça » quand nous avons fait le deal. Donc ne vous croyez coupable de rien. S'il vous plait, c'est...assez dur comme ça pour que vous me fassiez culpabiliser de ne pas pouvoir concrétiser votre promesse...

Les mots sortent sans retenue. Je baisse la tête et sens les premières larmes naîtrent. Il ne faut pas que je cède. Pas maintenant. Pas devant lui. Pas comme ça.

Cette fois, à deux mains il capture la mienne. Un de ses pouces me caresse tendrement. Je sens un frisson me parcourir. Je sens la vulnérabilité me rattraper. Je dois réagir.

De ce fait, je me lève doucement, sans être brusque ce qui pourrait lui faire croire que son geste est déplacé. Seulement j'ai besoin d'espace. Je prends le prétexte de ramener les tasses dans la cuisine. Il sent que je me m'éloigne surtout de lui. Il se sent désolé mais ne le dit pas. Il sait que cela n'amènera à rien. Si ce n'est de me froisser encore par ses excuses. Qui, encore une fois, n'ont lieu d'être !

Mon corps n'a pas suivi le mouvement et je ressens un léger malaise. Je feinte de ne le faire paraître et me raccroche au montant séparant les deux pièces. Une douleur s'ajoute, celle de mon bas ventre où j'ai subi l'opération. Je tente, tant bien que mal de refouler un gémissement. Mais la brûlure ne fait qu'accroître. Je suis sur le point de m'effondrer quand je sens les bras de Harm m'entourer par dessus les miens afin de me maintenir sur pied.

Aucun mot n'est prononcé. J'apprécie le contact de son corps contre le mien. Je me sens étourdie et place mes mains sur ses bras, pour m'accrocher. J'appuie ma tête sur son épaule. Il resserre l'étreinte. J'ai les yeux rivés sur le sol, paupières closes. Je devine le visage de Harm dans mes cheveux et j’entends sa respiration très douce, ce qui a pour effet de me calmer.

Je ne sais pas depuis combien de temps nous sommes comme ça. Mais pour rien au monde je ne voudrai arrêter ce moment que nous avons créé. Nous sommes très fort pour nous soutenir et nous mettre dans des situations pareilles. Par contre, quand la seconde est terminée, rien ne se passe comme je l'espère. Je pense que c'est de même de son côté. La peur d'être découvert, d'avoir baissé la garde et devoir affronter le regard inquisiteur d'un de nous deux. Nous préférons jouer l'indifférence, comme si c'était une chose normale, fait entre amis s'aimant...d'amitié seulement...

Un petit écart se fait entre nos deux corps, se qui, pour causse, me réveille de ce doux rêve paisible.

Mon appartement ronde d'ange jusqu'à que Harm, les fasses fuir.

_Ca va aller Mac.

Il me susurre d'une voix rauque au creux de l'oreille qui me provoque un frisson. Je tente délicatement de me dégager de son emprise mais il ne démord pas et me garde prisonnière. Par contre, je n'ai rien contre ça Wink

Je fais un signe de tête et m'aperçois que la douleur a disparu, mais je sens comme de l'humidité sur mon t-shirt. Mes mains quittent le bras de Harm et s'achemine vers mon intrigue.

Effectivement, c'est humide et je ne comprend pas pourquoi. Je relève les mains à ma vue et les voie tâcher de sang.

Harm ne s'en ai pas rendu compte car il vient de me déposer un baiser sur le dessus de ma tête.

_Harm !!! Fis-je avec une pointe d'angoisse dans la voix qu'il ne relève pas.
_Oui ?

Mais les mots ne sortent pas, je suis prise d'une panique insignifiante. Je ne comprends pas pourquoi je réagis comme ça. Mes mains tremblent et mon corps commence à suivre le rythme. Ce n'est pas la première fois que je vois du sang, surtout le mien, mais là, ce n'est pas pareil. Harm a relâché sa main mise autour de moi pour paraître plus attentif à mon écoute. Je m'éloigne de lui à grand pas et me stoppe.

_Mac ? Dit-il d'une légère inquiétude.

Je me retourne et n'aperçois de lui, qu'une image floue. Je sens le sol se dérober sous mes pieds. C'est le début de mon anéantissement...

De justesse, il arrive comme précédemment à me rattraper. Il me soulève et me porte jusque dans ma chambre, où il m'allonge sur le lit.

Mes mains restent suspendu dans l'air, recouverte de sang. Je n'arrive pas à détacher mes yeux de celles-ci.

Harm comprend ce qu'il se passe. Il me relève et m'enlève mon haut. Je jette un coup d'oeil vers mon pansement imbibé de sang. Il se dirige à grand pas dans ma salle de bain et apporte la boîte des premiers secours. Je réalise qu'il a vite trouvé où je la laisse. Bref.

Ma plaie me gratte à cause d'un courant d'air. Je sens un liquide froid sur mon ventre.

_Ne vous inquiétez pas Mac, ça c'est ouvert mais à peine. Je vous nettoie ça.

Je l'écoute à moitié, trop submergée par la peur qui me serre la gorge et que je n'arrive pas à faire partir. C'est plus fort que moi, je suis comme paralysée. Mais je sors de ma torpeur quand il dit qu'il m'emmène à l'hôpital.

_Non !! ...je ne veux pas.

Mes yeux le supplient de ne pas me laisser là-bas. L'endroit où tout mon bonheur, ma vie, mon futur m'a été volé.

_Mac, il vous faut...

Je le stoppe aussitôt, ayant l'esprit un peu moins embrumé.

_Non, non..non.non, non.

Je me recule de lui, lui faisant bien comprendre que je n'irais nulle part. Il cède, toujours avec cette tristesse dans les yeux. Mais il ne peut pas se permettre d'aller au-delà de ma volonté, et pire, de me laisser seule.

Peu à peu, je me calme. Il est penché sur moi et je l'observe à présent, sereine. Je réalise que je suis en soutient gorge devant lui et ma respiration commence à s'accélérer. Il stoppe tout mouvement pensant que j'ai une deuxième crise d'angoisse. Mais je lui fais un timide sourire qu'il me rend avec chaleur.

Mes paupières deviennent lourdes. J'ai subi un gros choc et me sens épuisée. Je peux voir le regard de Harm sur moi. J'aime quand il me regarde, cela donne de l'importance à ses yeux et aux miens. Je ne vais pas rester longtemps comme ça et commence à me laisser aux bras de Morphée.

Avant de complètement sombrer, je ressens un poids sur le lit. J'ouvre les yeux et le vois allongé à côté de moi. Il ne s'attendait pas à ce que je me réveille et paraît intimidé. Je ne me soucie pas de ça et pose ma tête contre son torse. La dernière chose que je me souvienne : son dernier baiser sur mon front et la caresse de sa main sur mon épaule.

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Jeu 20 Oct - 22:21

Appartement de Sarah Mackenzie
Georgetown – Washington DC
18h14 G.M.T.


J'émerge de mon profond sommeil. Je me retrouve blottis dans les bras de Harm comme à mon souvenir. Par contre je n'ai pas senti la couverture sur moi. Il a dû la mettre après que je me sois endormie.

Ma cicatrice me démange encore un peu, elle me lance mais me fait de moins en moins mal. J'en suis soulagée.

J'ai ma main posée sur son torse. Elle s'élève à la respiration de Harm qui est d'une extrême lenteur. Il dort paisiblement, que j'ai peur de le réveiller en me levant. Tant bien que mal, je tente de me retourner pour percevoir l'heure qu'il est. Nous avons dormis tant que ça ! Je n'arrive même pas à y croire. Je ne suis pas du genre dormeuse mais c'est le contre coup de l'opération.

Je suis contente que Harm soit venu en fin de compte aujourd'hui. Je ne me serai pas senti de rester seule durant la journée.

Allez, il faut que j'aille prendre mes médicaments, maintenant que j'y pense sinon c'est peine perdue. J'évite de m'appuyer sur lui pour me relever, mais ma plaie me tire et je risque de la faire se rouvrir, ce qui ne serait pas conseiller.

Je ne m'étais pas aperçu mais je suis limite allongée sur Harm. Ma jambe entre croise la sienne. Sa main est toujours sur mon épaule. Il doit avoir mal dans cette position ! Garder la main comme ça pendant plusieurs heures et son bras sous sa tête. Ce n'est pas la meilleure façon de dormir.

J'hésite à le réveiller. Mais, non, je préfère le laisser dormir. Apparemment la nuit dernière a dû être courte pour lui aussi, surtout que je l'ai réveillé en plus :s

Je bouge ma jambe afin de la déplacer et je sens qu'il bouge. Non, non, non, non, non, ne te réveille pas s'il te plait !

Je retiens par réflexe ma respiration et ne bouge plus d'un poil. En fin de compte, il déplace sa jambe se qui libère de la mienne. Il a l'air de dormir profondément.

Cela m'a pris quelques minutes mais j'ai réussis à m'extirper du lit. Je le regarde dormir. Un sourire se forme sur mon visage. Il a l'air si serein, et reposé...

Allez marines, on va lui faire plaisir et lui préparer un bon dîner ! C'est la moindre des choses à faire pour lui, avec tout ce qu'il a fait pour moi jusqu'à présent.

Je déplace la couverture sur lui et me mets sur mes deux pieds quand je réalise que je suis toujours en soutient gorge ! Je vais pour remettre le haut de ce matin, mais en voyant le sang séché, je me contente d'en prendre un autre. Le même genre mais en bleu.

Je sors de la chambre en traînant les pieds et je réfléchis sur le repas à faire. Quel casse tête. Je n'ai pratiquement plus rien dans les placards. La honte ! A moins d'opter pour un plat de pattes, je lui proposerais qu'on nous fasse livrer.

Je prends mes antibiotiques. Ensuite, je m'installe sur le canapé et rabat le plaide sur mes genoux. Il fait sombre dans le salon, la nuit commence peu à peu à s'installer. Je ne sais pas quoi faire et laisse mes yeux effleurer les différents cadres posés sur la cheminée. La plupart sont de Harm et moi. Quelques unes de Chloé et de AJ Jr. Je me lève et décide de feuilleter mon album photo pour faire passer le temps. Je reprend place initiale et commence à regarder les moments ma vie.

Je me replonge dans chacune d'elle, revoyant le jour, la date et l'heure de la prise. Et la raison.

Un air de mélancolie m'envahit. C'est vrai que j'ai eu une belle vie malgré tout. Par la présence de mes amis, tels que Harriet, Bud, l'Amiral, Sturgis...Harm. Un rictus se forme sur mon visage. Je réalise qu’à par quelques différents entre nous, j'ai passé d'excellents moments en sa compagnie. Je ne me vois pas encore le laisser sortir de ma vie. J'ai encore besoin de lui, de son soutient, de son amitié, de son amour ?!

Je tourne les pages et me remémore notre discussion à la soirée de l'Amiral. Il ne veut pas regarder ma vie de l'extérieur, il veut en faire partie, intégrante ? Mais j'ai tant de doutes qui m'empêche de raisonner vraiment. J'ai peur que ça ne marche pas entre nous. Et si je le perdais, je ne m'en remettrais jamais. Quand je parlais de Mic n'étant pas la bonne personne, inconsciemment, j'ai toujours su que mon bonheur se ferait à ses côtés. Mais comment lui avouer ? Je suis tellement effrayée d'un nouveau rejet. S'il ne parlait en réalité que d'amitié...je ne le supporterais pas...pas une nouvelle fois.

Mon visage s'assombrit au fur et à mesure des mes craintes que je tente de m'avouer enfin.

Chaque voyage, chaque mission, chaque instant passé ensemble sont illustrés dans cet album. Il me reste des souvenirs qui ne seront jamais rappelé par une photo. Je les mets dans le tiroir des bons moments et l'ouvre quand j'en ai la nécessité, pour me faire comprendre qu'il n'y a pas que les mauvaises choses en somme...

_On se replonge dans le passé Colonel ?

Je relève la tête et l'aperçois faiblement. Le regard fixé longtemps sur ses images m'a complètement obscurci la vision. Mais je devine qu'il a encore un regard endormi, les cheveux en bataille et la chemise froissée. Je lui souris simplement.

_Vous allez vous abîmer les yeux à rester dans le noir.
_Je me remémore les bons moments.

Il s'assis à mes côtés et se penche sur mon épaule pour voir où j'en suis de ma chronologie.

_Je me souviens de ce jour.
_Moi aussi. Comme si c'était hier.
_Mais ça l'est. Sinon cela voudrait dire que j'approche de la quarantaine. Fit-il choqué, la main sur son torse.
_Vous l'avez dépassé Harm.

Il fait signe qu'il se sent offusqué. Je ne peux m'empêcher de réprimer un rire qui emplit l'appartement.

_Ah ça va, pas besoin de me le rappeler.
_Mais pourquoi avoir honte de votre âge ?
_Ca me rappelle que je suis vieux.
_Mais très bien conservé !
_Hm, serait-ce un compliment ?!
_Pourquoi, ça vous choquerez si s'en était un ?
_Du tout. Au contraire.
_Mouai, je préfère ça. Fis-je le menaçant du regard.

Il rigole de mon comportement et moi de même du sien.

_Alors, vous avez bien dormis ?
_Oh ça oui, mais pourquoi ne pas m'avoir réveillé ? Vous ne seriez pas rester seule.
_Je ne suis pas rester seule bien longtemps, je viens à peine de me lever. D'ailleurs j'allais vous préparez à manger mais je n'ai pas de quoi vous nourrir.
_Dans ce cas, je vous emmène dîner.
_Je pensais plutôt commander.
_Comme vous voulez.
_Chinois ?
_Excellente idée !
_Et nous resterions devant la cheminée...Mais si vous trouvez ça trop...nul, vous me...
_Je trouve ce programme parfait Mac.

Son flyboy grin se dessine sur son visage. Sans se dire quoique se soit, nous nous hâtons à nos tâches, sans s'être consulté non plus. Moi m'occupant du dîner, lui, de la cheminée.

_________________
I love you Surprised


Dernière édition par le Dim 30 Oct - 5:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Jeu 20 Oct - 22:24

Appartement de Sarah Mackenzie
Georgetown – Washington DC
22h14 G.M.T.


J'avale ma dernière bouchée et ne peux plus rien ingurgiter.

_J'ai l'impression que ça fait des mois que je n'ai pas mangé. Fis-je en remontant sur le canapé.
_Ca me paraît étrange venant de votre part marines.
_J'ai l'appétit qu'il faut pour un marines, pilote.
_Vous ne prenez pas de dessert ?
_J'hésite.

Je fais une moue réfléchissant s'il me reste encore de la place dans mon estomac. Après réflexion, j'opte pour un oui.

_Vous en voulez un ? Pour ça j'ai ce qu'il faut.
_Je n'en doutais pas. Fit-il dans un sourire d'une légère taquinerie. Mais je finis ce qu'il me reste et après je serai saturé.
_Ok, comme vous voulez. De toute façon, vous savez où c'est.

Je vais dans la cuisine, plus précisément, au frigo. Là aussi j'hésite. Il ne me reste plus que du yaourt, du...heu...yaourt et là, ah aussi du yaourt. Le choix est vite fait. Heureusement qu'Harm n'en veux pas !

Je le rejoins et me réinstalle confortablement. Nous avons avancé les meubles et nous nous trouvons à proximité de la cheminée. Je peux sentir la chaleur des flammes de temps en temps sur mon visage, ce qui me donne des bouffés.

Nous sommes assis sur des couvertures et coussins pour notre plus grand confort, et pour ne pas avoir les fesses en compotes !

Durant quelques secondes, nous continuons notre repas respectif sans échanger plus de mots que précédemment. Nous n'avons pas parlé et avons juste apprécié notre présence.

Quand, malheur, je me fais tombé du yaourt sur mon haut.

_Merde ! Fis-je le plus discrètement possible.

Mais dans ce total silence, Harm a entendu. J'ai juste le temps de le regarder du coin de l'oeil que j’entends son rire moqueur m'entourer. Je lui lance un regard lourd, limite tueur ! Il hausse un sourcil et repart de plus belle. Ah ce satané pilote ne perd rien pour attendre.

_Et ça vous fait rire en plus.
_Vous auriez vu votre tête ! Continue t-il en rigolant.
_Ah ah. Fis-je limite faussement vexée.

Mais ce n'est que pour le faire culpabiliser. Je vois qu'il se retient de rire. Il penche la tête en arrière afin de capturer comme il se doit ses nouilles avec ses baguettes, et...il en fait tomber sur lui.

J'étais en train de m'essuyer avec ma serviette mais ça ne m'a pas échappé. Loin de là. Et tout comme lui, à quelques minutes d'intervalle, je m'esclaffe de rire. Là, même avec la plus grande volonté du monde, je n'aurai pu m'en empêcher. Il fait une tête surprise et réalise sa bêtise. Celle de s'être moqué de moi !

_Ca fait un partout, Capitaine !

J'approche la cuillère de ma bouche et la garde le plus longtemps possible, ce qui fait que j'arrive à refouler mes rires. Il s'essuie à son tour avec une pointe d'agacement.

Le silence s'est réinstallé mais on entend mes départs de rire que j'essaye avec la plus grand volonté de retenir ! Mr.Red

_Allez-y, rigolez.
_Vous n'allez pas nier le fait que vous êtes drôle.
_Ah je suis drôle ?
_Même très.
_Mais encore ?
_Tellement de choses pilote, qu'il me faudrait une décennie pour tout vous avouez.

Je finis ma phrase avec un regard aguicheur, et c'est vrai, limite moqueur. Il comprend que je le provoque. Comme au bon vieux temps...

Nous reprenons notre sérieux avec tranquillité. Nous avons fini en même temps de dîner et contemplons le feu ensemble. Le sol est de plus en plus dur que je sens de moins en moins mes jambes et encore bien moins mes fesses. Harm le remarque à ma façon, très discrète je dois bien le dire, de trouver une position meilleure.

_Venez, remontons.

Nous nous installons sur le canapé, un infime espace nous séparant. Je remonte une couverture et nous recouvre.

_________________
I love you Surprised


Dernière édition par le Dim 30 Oct - 5:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Jeu 20 Oct - 22:25

_Au faite, merci pour tout à l'heure. Fis-je.

Il me lance un regard d'incompréhension.

_Pour la couverture.

Et d'un seul coup, je me souviens que j'étais pratiquement à moitié nue. Je sens mes joues se teindre en rouge et ce n'est pas à cause de la cheminée.

_Je ne voulais pas que vous attrapiez froid. Dit-il d'une voix sincère sans sous entendu.

Je le remercie d'un sourire. C'est notre deuxième langage les sourires. Parfois et je dis bien parfois, les mots ne sont pas assez fort pour exprimer une gratitude, une émotion. Le visage joue beaucoup et les yeux...les yeux sont le reflet de l'âme et de ce qu'il est impossible d'avouer ou de reconnaître...

Je repense à nos regards échangés, à nos sourires rendus qui certains m'ont rendue perplexe et me faisait m'interroger. Comme cette fois là dans la salle de bain, au Paraguay. Rien qu'à se souvenir, j'en ai des frissons, que je n'ai pu empêcher maintenant.

_Vous avez froid.

Il passe son bras derrière mon dos et m'attire à lui. Je me laisse glisser dans cette étreinte, malgré que...je n'ai pas froid. Mais je ne peux me permettre de le repousser à ce geste.

Il s'est reculé et s'est appuyé contre l'accoudoir du divan en callant des coussins avant. Nous sommes là, pratiquement allongé...laissant les secondes passer sans aucune retenue, sans aucun regret...tout simplement avec bien être.

Je tremblote contre lui mais pourtant je n'ai pas froid. Je ressens comme une excitation que je ne peux contrôler. Inconsciemment.

Sa main se trouvant sur mon bras, me caresse dans un mouvement de réchauffe. La deuxième capture d'elle-même mes mains.

_Elles sont gelées Mac.

Il resserre son emprise sur moi. Nos corps sont de plus en plus collés et mes tremblements continuent d'augmenter. Il faut que je les cesse sinon il va se demander pourquoi je réagis comme ça. Mais moi même, je ne saurais dire pourquoi. Au lieu de ça, il continue ses caresses accélérant le rythme.

_Chuuuttt Mac, calmez-vous. Vous ne craignez plus rien, je reste là...avec vous.

A ces douces paroles réconfortantes, j'allais me mettre à pleurer mais peu à peu j'arrive à cesser mes spasmes. Doucement, je relâche mes muscles et retombe de plus en plus sur lui de tout mon poids.

Son menton est appuyé sur ma tête. Sa respiration est si calme, que je n'arrive pas à comprendre comment il fait pour rester aussi posé.

Quand il perçoit que je me « laisse aller », il relâche la pression. Et continuons à goûter au silence reposant.

_Mac, puis-je vous poser une question...indiscrète.

Au mot qui sous-entend le « très personnel qui pourrait paraître déplacé », je me soulève afin de pouvoir le regarder dans les yeux.

_Allez-y. C'est le week-end des révélations.

Ma voix laisse présager que je suis détendue, mais j'appréhende sa question.

_Pourquoi m'avoir repoussé à notre départ du Paraguay.

Je me remets le buste droit, appuyé contre le dossier du divan, et non plus contre Harm. Les jambes repliés et croisés, je joue avec mes doigts, nerveusement.

_Je n'aurai pas dû, il y a des limites à ne pas franchir, au sens de « indiscret ».
_Non...vous avez bien fait. Je n'ai pas le droit de vous refusez des explications.
_Ce que vous m'avez fourni, mais...je n'arrive pas à...assimiler, à comprendre.

Lui aussi se réinstalle posant pieds au sol. Il est légèrement tourné vers moi, et attend mes réponses.


A suivre, voilàààà surment que je mets juste une suite demain matin

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Jeu 20 Oct - 22:38

OH MY GOD

Finou, t'es vraiment sadique!! Tu t'arrêtes pile au moment où t'as trop envie de savoir!!! En tout cas je suis bien impatiente d'avoir la suite, même si j'vais devoir attendre mardi LOL Mais bon je saurai te faire parler sous la torture d'ici là

En tout cas, je suis toujours aussi à fond dans ta story pis mes chouchous je les adore! Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii


C'est vraiment GE-NIAL

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gipsy
Admire Catherine à la TV
Admire Catherine à la TV


Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 25/09/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Jeu 20 Oct - 23:04

Merci de nous avoir mis autant de suites en 1 jours et j'attends la suite demain. apres faudra attendre mardi (sniff).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Ven 21 Oct - 3:56

Merci à vous de la lire Surprised
Bon comme chui happy parce que ca fait 3h que je cherche le nom d'une fic que j'adore (oué les titres et moi ça fait deux, bref!) alors je vous mets deux suites MDR

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

Appartement de Sarah Mackenzie
Georgetown – Washington DC
22h59 G.M.T.


Je me concentre pour trouver les bons mots et que cela coïncide avec ce que je lui ai dis devant le taxi. Dans un certain sens je n'ai pas envie de parler de cette période de ma vie. J'ai vécu des jours sortant complètement de l'ordinaire et j'avoue avoir regretté ma décision. Les sacrifices qu'il a fait pour n'être récompensé par une mise au point que j'ai délimité. Je m'en veux à présent...

_Mais, mais si vous...vous ne voulez pas en...en parler, je com...prendrai Mac, ne vous en faites pas.

Il pose la main sur moi et me sort de mes songes. Je relève la tête vers lui et le fixe dans ses yeux bleus. Un fin sourire sur les lèvres, montrant mon embarras se dévoile. Il est très dur de révéler certaines choses quand il s'agit du « nous ». Car on en vient toujours par se trouver complètement stupide avec les raisons que nous ressortons.

_J'ai...vécu des jours difficiles là-bas avec Webb. Au début, c'était sans danger. Certes, il y avait des risques mais tout paraissait sous contrôle. Mais maintenant je sais que dans des pays comme ça, ça n'existe pas...

Avant tout je tiens à me remémorer cette mission, chose que je ne lui ai jamais dis. Bien parce qu'il ne me l'a jamais demandé.

_Quand nous nous sommes fait prisonnier par Sadik, Webb était celui qui se faisait torturer, et ce, à ma place, tout le temps. Il revenait dans un état atroce...

Une larme furtive s'évade que j'essuie aussitôt et reprends mon récit du même ton, une pointe douloureuse à ses souvenirs.

_Vous savez dans les moments comme ça, quand on est sur le point de frôler la mort, des liens se créent. Il a exposé de manière délirante dû à la douleur qu'il éprouvait, qu'il m'aimait.

Mes doigts s'emmêlent et s'entre croise si bien que Harm place sa main entre les miennes. Il me montre que je n'ai aucune honte à avoir sur mes motivations à cette décision. Je tente de lui expliquer dans quel état d'esprit je me trouvais mais c'est extrêmement difficile.

_Quand vous m'avez sauvé, j'étais sur le point de subir le même sort que Clay, mais je savais ce que j'encourais car je m'étais proposée, pour qu'il ne lui fasse plus de mal. Je me sentais coupable de ce qu'il lui était arrivé...

Je fais le point dans ma tête, tout se bouscule, tout se mélange, alors je pousse un soupir pour me reconcentrer.

_Pourquoi vous sentiez vous coupable Mac ?

Je ne m'attendais pas à ce qu'il me pose de question. Ce n'est pas ce que je souhaitais de lui, quand je me suis arrêté. Mais je vois qu'il est sincère, qu'il tente de m'aider étant intéressé, et qu'il est conscient qu'on ouvre une brèche du passé…

_C'est à cause de moi que nous nous sommes fait capturer. Il ne voulait pas aller chez Sadik pour sauver Galindez...Webb. Ils n'ont pas les mêmes principes dans la CIA. Mais étant un marines et surtout qu'il s'agissait de Gunny, je n'avais pas le droit de l'abandonner là-bas.
_C'est compréhensible Mac, vous ne devez pas vous en vouloir pour ça. Et même être fière de vous.

Ses doigts se resserre sur les miens. Un faible sourire témoigne de ma reconnaissance.

_Pourquoi ne pas m'avoir dit tout ça ?
_Vous n'avez jamais demandé.

Un rictus se forme mais m'a réflexion n'a pas l'air de lui faire plaisir.

_Ca aurait changé quelque chose ? Fis-je amère.
_Je pense que oui.
_Haaarm...je crois que cette histoire est une suite de malchance et d'erreur de ma part que je me condamne déjà.

J'étais sur le point de me lever pour me dégourdir un peu les jambes quand il me retient par le bras.

_Mac...Sarah, s'il vous plait, racontez moi... fit-il suppliant.
_Pourquoi vous voulez que je revive ça à nouveau. Dis-je en me levant du canapé.
_J'en ai besoin...j'ai besoin de comprendre.
_N'ai-je pas été assez clair la dernière fois !
_Sarah, ne faites pas ça s'il vous plait...

Je suis pratiquement en équilibre sur un pied, toujours retenu par Harm. Je le fixe, n'exposant pas toutes les émotions par lesquelles je passe. J'ai mal de le voir ainsi, mais énervée de cette insistance. Je ne sais pas quoi faire : aller au bout des explications ou couper court à cette discussion et le renvoyer chez lui.

Je me calme et fais redescendre mes nerfs. Je le lui dois, au contraire de lui qui ne m’a pas toujours pas dit la raison de sa démission. Je le sais certes. Du moins je pense le savoir mais j'aurai préféré qu'il me les dise.

_Je vous en voulais. Souffle-je.

_________________
I love you Surprised


Dernière édition par le Dim 30 Oct - 5:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Ven 21 Oct - 4:05

Appartement de Sarah Mackenzie
Georgetown – Washington DC
23h38 G.M.T.


Il tient toujours mon bras et s'écarte afin que je puisse me rasseoir à côté de lui. Ce que je lui ai dit à l'air de le surprendre mais il exige d'une certaine manière que je lui révèle les tenants et les aboutissants de ce mépris envers lui.

_Vous ne m'avez pas dit vous non plus les raisons de votre démission. Fis-je d'un ton dur.
_Je pense que vous savez pourquoi. Dit-il comme une évidence.
_Et nous voilà revenu à la case départ. Vous ne chargerez donc jamais.

Je suis exaspérée !

_Vous étiez disparue.
_Sans nouvelle, ce ne veut pas dire que j'étais morte.
_Vous étiez au Paraguay. Que croyez-vous que j'ai pensé ?!
_J'étais avec Webb.
_Avec tout le respect que je vous dois, je ne lui fais pas confiance pour ce genre de chose. Le boulot passe avant ses sentiments.
_J'ai pu le remarquer. Fis-je tête baissée.
_Ah Mac...je ne voulais pas. Je suis désolée. Veuillez m'excuser...pour...ça.
_Vous battez en retraite Harmon.

Je ne le regarde pas. Je comprends qu'il a trouvé l'opportunité de ne pas exposer ses faits. Un domaine dans lequel il excelle.

_J'ai eu peur de vous perdre.
_Ce n'était pas la première fois que je me suis retrouvée dans cette situation. Mais vous, c'est la première fois que vous faites ce que vous avez fait. Ce qui revient à se demander : pourquoi ?

Le silence se réinstalle. On peut juste entendre le feu crépiter dans la cheminée. A une éruption, je relève les yeux et regarde les flammes danser.

_Parce que j'avais des sentiments pour vous.

Mon regard ne bronche pas.

_D'amitié...fis-je d'ironie qui n'en était pas.
_Pas seulement.

Il se tourne de plus en plus vers moi. Il est en train de s'ouvrir se qui m'effraies beaucoup. J'ai tellement souhaité entendre ce qu'il ressentait vraiment pour moi mais je sais que la peur de tout découvrir me paralyse. Je n'arriverais pas à faire face à tout ça...

Je tourne ma tête le regard implorant qu'il continue. Ses yeux sont d'un sérieux qui me provoque un frisson. Il ne cesse de me fixer ce qui a pour effet de me mettre mal à l'aise. Je passe ma main sur mon cou afin de me détendre mais ça ne marche pas.

Je ne cesse à mon tour de l'observer, je suis en quelque sorte prête à boire ses paroles. Je veux qu'il comprenne qu'il n'a pas lieu d'avoir peur.

_Dites les moi Harm. L'invite-je à continuer.
_Je...n'arrive...pas. Fit-il lourdement désolé.
_J'ai besoin tout autant que vous de les entendre.

Je comprends à cet instant qu'il ne faut plus que j'espère quoi que ce soit de lui. C'est fini, j'en ai assez de cette danse. Je ne veux plus jouer. C'est définitif, on ne s'entendra jamais sur ça. Je me résous, il le voit et tente d'expliquer d'une autre manière.

_Je pensais que mes actions allaient parler pour moi. Que vous comprendriez. Je le pensais vraiment, j'en étais convaincu...mais...
_Si vous arrêtiez de penser et agissez plutôt.

Je me pousse en avant de lui. Je le provoque du regard et de tout mon être. Il se retient. Mais combien de temps va t-il encore se comporter comme ça. Pourquoi ne...

Il m'embrasse. Sur la bouche.

Je suis surprise que je garde les yeux ouverts comme une idiote. Quand la seconde de l'étonnement est passée, je ferme les paupières et me laisse submerger par tant de sensations que j'en ai le souffle coupé.

Le seul contact qui nous lie est nos lèvres, s'approvisionnant dans un baiser de survie. Les siennes sont douces et chaudes. Je sens qu'il hésite avec sa langue. De ce fait, je l'invite à aller au bout de sa pensée en la frôlant légèrement avec la mienne. À présent, elles se cherchent ce qui approfondit le baiser.

Sa main se pose sur ma taille. Il la remonte et fait passé son pouce entre mes deux seins, effleurant ma poitrine. Le désir s'élève en moi. Je rentre mon ventre pour refouler un gémissement.

Je prends sa tête entre mes mains et nos lèvres continues de se toucher. Nous reprenons notre respiration et d'un autre élan, elles s'embrassent. Ses doigts se déplacent dans mon dos ce qui provoque un frémissement dans mon corps.

Nous tremblons tout les deux aux émotions qui nous tenaillent.

Ses phalanges remonte mon t-shirt et celles-ci en contact avec ma peau, me donne la chaire de poule. Il fait des allés venu sur ma colonne vertébrale et approche de plus en plus de la fermeture de mon soutient gorge.

A ce moment, je cesse en quelques sortes le baiser et me concentre sur ce qu'il fait. Il ramène ses mains vers lui et frôle l'armature de mon sous-vêtement.


A suivre...Mouahaha Mr.Red je suis désolée pour la quelconque frustration que ça va peut-être porter jusqu'à mardi Embarassed
Enfin, Bonne fin de semaine, bon WE, bon JAG, bonnes vacances, Vive HHH I love you MMM et à mardi Wink

_________________
I love you Surprised


Dernière édition par le Dim 30 Oct - 5:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gipsy
Admire Catherine à la TV
Admire Catherine à la TV


Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 25/09/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Ven 21 Oct - 11:38

Merci pour ces 2 suites mais attendre jusqu'a mardi ca va etre frustrant, faudra de la patience. Vivement mardi pour avoir cette suite qui j'espere sera hot en couleur et qu'ils vont pas arreter en si bon chemin (lol) . Les voir comme ca ca serait genial. Là ils sont bien parti meme si un moment j'ai cru qu'ils aller tout faire foiré.
Bon WE a toi et bonne vacance aussi si tu en as. A mardi pour cette suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Ven 21 Oct - 19:53

une frustration qui va PEUT ETRE se montrer, non je vois pas...
tu me mets les nerfs rude épreuve!
ça va être trop dure d'attendre jusqu'a mardi ! mais pourquoi j'ai pas pu attedre que tu la termine avant de la lire cte fic ?
tout simplement parce que quand on commence, on a tout simplement pas envie que ça s'arrête tellment c'est tro bbien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnneSoMac
Connaissance de Catherine
Connaissance de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 996
Age : 30
Localisation : Avec Catherine Bell!! Merci ma Gazelle!
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   Ven 21 Oct - 21:56

Oh mon Dieu qu'ai-je loupé en une semaine??????
Je viens de lire tous les chapitres que je n'avais pas lu et j'adore toujours autant ta fic est superbe Finou bravo bravo !!!
Euh zé quand même eu un peu beaucoup peur quand Mac a saigné j'ai faiilis m' évanouisser mdrrr!!! (chui très forte en français ça se voit je m'évanouisse, tu t'évanouisses,....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Just A Second [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just A Second [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: