CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What if everything was different ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: What if everything was different ?   Ven 25 Nov - 1:10

Alors voilà, je m'excuse pour les fautes, mais ma relectrice est un peu surmenée en ce moment (partiel en approche) & puis elle a été quelque peu bouleversé par ce genre de fanfic que je n'ai pas l'habitude d'écrire, voir jamais !

Bien évidemment, ceci est une fanfic... la vision de certains traits ne sont pas réellement comme je le pense ! Voir pas du tout !

Mais c'était pour le besoin de la fanfic

Bonne Lecture !

________________


What if everything was different ?



_Vous pouvez embrasser la mariée, proclama le pasteur souriant.

Il se souvenait encore de son geste pour soulever son voile, sa main sur sa joue, son regard plongé dans le sien et son sourire.

Il se souvenait du contact de leurs lèvres, la chaleur qu’il avait ressentie dans son estomac au moment où leurs langues s’étaient emmêlées.

Un soupir s’échappa du Capitaine de frégate Harmon Rabb Jr au souvenir de son mariage, voilà deux ans.

Le 24 décembre 2001, comme elle l’avait décidé. Elle lui avait annoncé tout naturellement cette date, en disant qu’elle voulait une date exceptionnelle pour eux.

_Pourquoi le 24 décembre ? Avait-il demandé tout en connaissant partiellement la réponse
_Pour que cette date soit importante pour nous deux, et plus seulement pour toi Harm !
_Cette date ne me rappelle pas de bon souvenir, tu le sais ? Dit-il d’une voix hésitante

Il se souvenait de son sourire.

_C’est pourquoi nous allons changer cela ! Avait-elle répondu avant de l’embrasser

Et il avait tout simplement accepté. Il vivait sur un nuage depuis leur premier baiser en tant que couple. Il ne se refusait aucun moment de bonheur depuis la première nuit qu’ils avaient passé ensemble, dans les bras l’un de l’autre, à entendre le battement de leur cœur respectif.

Il se souvenait de chaque sensation que produisaient ses mains sur son corps.

Il soupira à nouveau. Un léger tremblement se fit entendre. Il leva les yeux vers le ciel et se perdit à nouveau dans les souvenirs.

_Vous ne faîtes cela qu’avec moi ! Avait-elle dit déçu
_Seulement avec vous, Sarah

Il se souvenait de leur regard, de la déception dans les yeux de sa partenaire. Il souffrait, il s’était redressé, avait quitté la rambarde et il avait posé sa main sur sa joue.

_Je suis désolé
_Ne vous excusez pas, c’est signe de faiblesse

Elle lui avait sourit. Il avait regretté ces dernières paroles.

Alors, impulsif, il s’était approché d’elle et avait capturé ses lèvres pour un baiser passionné. Il la sentait surprise, mais rapidement, elle s’était laissée faire.

Tous deux, sur le ferry qui passait sous le pont où était écrit les mots « Eternité », échangeaient des promesses d’avenir. Ce qu’il croyait être éternel ne l’était finalement pas.

Un autre soupir plus profond le sortit de ses pensées. Comment un rêve si parfait, si merveilleux avait-il bousculé dans l’enfer le plus chaotique ?

Il se souvenait alors de l’annonce à l’amiral.

_Vous vous quoi ? Avait-il demandé surpris
_Fiancés monsieur, avait répondu Harm souriant
_J’avais compris capitaine, avait-il dit tout en quittant son fauteuil

L’amiral avait contourné son bureau, avait tendu une poignée franche à Harm.

_Félicitations ! S’était-il exclamé joyeusement.

Il lui avait donné une tape dans le dos, un geste amical, avant de se tourner vers son chef d’état major qui ne cachait plus son bonheur.

_J’espère que vous réussirez à dompter la marine, colonel !

Et il l’avait embrassé sur les deux joues.

Un sourire se forma sur le visage de Harm. Il pensait que l’annonce allait être plus difficile, mais l’amiral avait pris la nouvelle avec joie.

Puis le rêve vira au cauchemar une première fois. La première assiette se brisa, les premiers mots blessants fusèrent dans la pièce. Les premières larmes coulèrent.

_Tu n’es qu’une personne arrogante, Harmon Rabb Jr ! S’était-elle écriée dans la cuisine
_Je ne suis pas le seul, avait-il riposté en lui tournant le dos.

Puis la première assiette avait touché le sol. Il s’était retourné, son regard avait croisé celui de sa fiancée, empli de colère.

_Pourquoi tu as fait ça ? Avait-il demandé en élevant la voix
_Pour que tu fasses attention à moi !
_J’ai toujours fait attention à toi, Mac ! Seulement voilà, tu m’ignores !
_Je ne t’ignore pas, Harm !

Elle avait posé avec violence la poêle qu’elle tenait.

Il n’avait pas apprécié ce geste. Il était en colère contre elle, contre lui, contre eux.

_Ah bon, depuis quand ? Avait-il demandé en s’approchant dangereusement d’elle. Tu ne me dis jamais rien, Mac ! Combien de fois m’as-tu dit ‘je t’aime’ depuis que nous sommes ensemble ?

Elle avait baissé les yeux.

_Je pensais que toi mieux que personne me connaissait suffisamment pour savoir que j’ai du mal avec ces mots.

Le ton radouci de Mac n’avait pas calmé la colère de Harm.

_Je pense qu’il est tant pour toi de changer ! Avait-il dit hors de lui

Il n’avait plus aucun contrôle sur lui-même.

_Je ne peux pas changer du jour au lendemain Harm ! S’était-elle exclamée, la colère à nouveau présente dans sa voix.
_Je n’en attendais pas moins d’une alcoolique ! Avait-il lancé froidement.

La première giffle claqua sur la joue de Harm. La première larme glissa sur la joue de Mac. La première fois que Mac ne dormit pas dans l’appartement de Harm.

Et ce n’était qu’un début.

Un nouveau soupir se fit entendre dans la pénombre de la pièce que Harm venait de rejoindre. Le retour à la réalité était toujours difficile.

Un nouveau souvenir le submergea, tout aussi triste.

Ils s’étaient rabibochés, oubliant les mots cinglants, les blessures causées. Tout allait bien dans les meilleurs des mondes.

Puis une seconde dispute avait éclaté.

Toujours dans la même pièce.

_Je te l’interdis tout simplement, avait-elle dit en se levant de table.
_Et pourquoi cela ? Avait demandé Harm en quittant sa chaise à son tour
_Parce que je ne veux pas, tout simplement !
_Qui es-tu pour m’interdire cela ?
_Une personne qui tient beaucoup trop à toi et accessoirement ta femme ! Tu te souviens, avait-elle balancé avant de quitter la cuisine.

Il l’avait rapidement rejoint dans le salon.

_Ne t’avises jamais à refaire ça, Mackenzie !
_C’est Rabb maintenant ! Tu sembles l’oublier depuis quelques temps !
_Je me suis toujours demandé si j’avais eu raison de faire de toi ma femme

Il n’avait pas pensé ses mots à cet instant, mais la colère avait pris le dessus sur sa raison.

_Je me suis posée la même question en me demandant si j’avais eu raison d’accepter ta demande ! Avait-elle dit en lui tournant le dos

Hors de lui, sans contrôle, il lui avait attrapé le bras avec plus de violence qu’il ne le voulait. C’était la première fois de sa vie.

_Tu me fais mal, avait-elle crié

Il avait ignoré la peur dans sa voix.

_Tu as le droit de me faire souffrir, mais moi non ! Avait-il simplement dit sans émotion. Désolé, mais c’est un jeu où l’on peut jouer ensemble !

Elle avait essayé de sortir de son emprise, il avait serré plus fort son bras.

Il se souvenait de son regard paniqué à ce moment là.

_Aimes-tu la douleur Sarah Mackenzie épouse Rabb ? C’est étrange comme tu te complais dans le scénario exact de tes parents ! Avait-il lancé froidement
_Je ne t’imaginais pas comme ça, Harm ! Pas toi… Où est passé l’homme amoureux ? L’homme tendre que je connaissais ? L’ami loyal sur lequel je pouvais toujours compter ? Avait-elle demandé en pleurant.

Les larmes n’avaient pas calmé son animosité. Il ne se comprenait pas lui-même à cet instant.

_Il a disparu au moment où il a obtenu ce qu’il voulait Sarah !

Son nom sur les lèvres n’avait aucune tendresse.

_Obtenu quoi ?
_T’avoir dans mon lit ! Te sentir gémir sous moi, sous chacun de mes coups de reins ! Je savais que j’avais gagné la partie la première fois que je me suis senti entrer en toi, s’était-il exclamé fier de lui.

Tant de mots blessants, de paroles cinglantes pour un avion.

Elle avait quitté une fois de plus l’appartement ce soir là. Harm s’était senti coupable après son départ mais il savait que c’était inutile de la suivre pour se faire pardonner, le mal était fait.

A l’instant même où la porte se ferma, il ignorait encore que sa femme, Sarah Mackenzie Rabb, voulait alors lui annoncer sa grossesse.

C’était le début de la fin.

Un accident avait aggravé leur cas. « Rupture des freins » avait annoncé la police. Le camion trop rapide, la voiture trop proche avait causé le pire des châtiments : la perte d’un bébé.

L’enfer avait frappé à la porte d’Harmon Rabb Jr.

La mère n’avait rien. L’enfant, lui, n’était plus. Il avait pleuré en posant le téléphone, plus encore que les autres nuits où il avait fait souffrir sa femme.

Le mal était fait.

Le retour dans le présent fut une fois de plus difficile. Harm essuya la larme qui s’était perdu sur son visage. Son regard se posa sur le corps immobile dans le lit. Seule une vitre et une porte les séparaient mais il pouvait y avoir quelques centimètres entre eux qu’il sentirait toujours le gouffre qui s’était formé plus tôt dans la soirée.

Si tout pouvait être différente dans leur relation. Il en ferait un conte de fée.

Mais un mot changeait cela « si »

Il ouvrit la porte et entra dans la chambre d’hôpital. Un frisson le parcourut.

Il resta immobile quelques secondes sur le pas de la porte. Ecoutant la respiration régulière de sa femme. Il referma la porte, s’avança vers le lit et s’assit sur la chaise.

Il approcha sa main de la sienne pour sentir le contact de sa peau. Mais il se ravisa à la dernière seconde. Le geste était déplacé. Par sa faute, il avait ruiné son mariage, perdu leur bébé, blessé sa femme.

Harm attendit patiemment le réveil de sa femme, se maudissant de toutes les paroles, de tous les gestes qu’il avait pu avoir ces derniers mois.

Un mouvement lui fit relever la tête et les yeux de la jeune femme s’ouvrirent.

_Sarah ?

La tendresse était à nouveau apparue dans la voix de l’homme marié.

Mais aucune réponse ne se fit entendre en retour.

_J’ai eu tellement peur !

Toujours rien.

Harm appuya sur le bouton d’urgence. Une infirmière arriva rapidement, elle vit que la patiente était réveillée, elle alla chercher le médecin de garde.

Mac avait tourné la tête vers l’homme penché au-dessus d’elle, une expression d’incompréhension sur le visage.

Harm fronça les sourcils.

Puis la sentence était tombée.

_Qui êtes-vous ? Demanda-t-elle d’une voix rauque et fatiguée

Devait-il lui dire qu’il était son mari ? Devait-il lui annoncer qu’il était la cause de la perte de leur bébé ? Devait-il lui annoncer qu’il était la raison de toutes ses peines ?

Mais les questions restèrent en suspens, quand les larmes perlèrent dans les yeux de sa femme. Son regard croisa le sien et il sût que toutes réponses étaient inutiles ; elle se souvenait de tout.

_Je suis désolé, dit-il sincèrement
_Ne t’excuses pas, c’est signe de faiblesse, répondit-elle

Mais aucune joie ne paraissait dans cet échange qui quelques années auparavant les avait fait sourire et qui les avait mis ensemble.

La donne avait changé.

_Comment me faire pardonner Sarah ? Demanda-t-il doucement
_Disparaître de ma vie, Harmon Rabb Jr, répondit-elle froidement.

Les rôles étaient échangés. Il était la victime, elle était devenue le bourreau de leur relation. Mais il ne pouvait pas la blâmer.

_Me pardonneras-tu un jour ?
_Je suis en train de me poser la question, dit-elle platement. Cesseras-tu de m’aimer un jour ? Demanda-t-elle finalement
_Jamais je ne cesserais de t’aimer, Sarah ! Répondit-il le plus sincèrement plus possible
_Alors jamais je ne te pardonnerais !

Les mots blessants avaient changé de camp.

Il quitta simplement la pièce, jetant un dernier regard sur sa femme, allongée dans ce lit d’hôpital.

Le cœur brisé, c’est ensemble mais séparés qu’ils se mirent à pleurer.

FIN

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: What if everything was different ?   Ven 25 Nov - 12:31

Wow. Bravo Tomcat2510. C'était triste mais super bien écrit. J'ai beaucoup aimé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: What if everything was different ?   Ven 25 Nov - 15:52

euh... bah... euh... voila mon état d'esprit après avoir lu ta fic! je préfère nettement quand t'écris des fics très shipper lol! enfin bravo parce que c'est super beau et super bien écrit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: What if everything was different ?   Ven 25 Nov - 20:43

ça yé sui morte, mon ti coeur de shippeur s'est trop serré...
comme c'est trop triste, très bien écrit mais je n'étais pas préparer à souffrir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: What if everything was different ?   Ven 25 Nov - 22:04

Je viens de relire (et de faire la correction rapidement) et chu tjs dans le même état

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What if everything was different ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
What if everything was different ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: