CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tout recommencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
math42
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 128
Localisation : humm In my dream!!
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Tout recommencer   Jeu 2 Fév - 15:16

Alors voila la dernière fic que j'ai écrite, et qui j'éspère vous plaira Wink .
Mac 79 tu m'avais dit de te prevenir qd je posterai, ben ca y est jme lance... Même po peur de tes prédictions on verra bien si elles se réalisent Laughing Laughing Laughing
Comme d'habitude un immense merci à ma relectrice adorée Sarah, qui a mis le turbo devant mon impatience Wink t'es la meilleure!!
Sinon pour la fic, l'histoire se déroule dans l'ordre chronologique sauf pour les flash back qui sont indiqués.
Bonne lecture à tous...

Tout recommencer


prologue :

Apres des heures interminables de tergiversions, elle s’était finalement décidée à franchir le pas, à admettre que ce qui allait se passer était inévitable autant pour elle, que pour lui, que pour leur équilibre et celui de ceux qui les entouraient. Elle jeta un dernier regard sur sa vie actuelle et claqua la porte pour aller retrouver celui qu’elle aimait.
Sur la route, une douce musique envahissait l’habitacle de la voiture. La chanson « Iris » des Goo Goo Dolls passait en boucle.
Le refrain que clamait le chanteur, collait à la peau de la conductrice :

« Et tout ce que je peux goûter est ce moment
Et tout ce que je peux respirer est ta vie
Car tôt ou tard ce sera fini
Je ne veux pas que tu me manques ce soir »

La dernière note de la chanson résonna quand la jeune femme éteignit le moteur de la voiture. Elle en descendit et s’avança plus déterminée que jamais.
La visiteuse se retrouva nez à nez à une porte close, mais qu’à cela ne tienne, elle farfouilla dans son sac et en sortit une clef qu’elle glissa délicatement dans la serrure.
Elle tourna la poignée et se retrouva plongée dans l’atmosphère de son compagnon, elle ôta son manteau et déambula nerveusement à travers les pièces en attendant le retour du propriétaire des lieux. Elle repensa au moment où celui-ci lui avait confié cette clef ; à cette époque elle traversait une période difficile et il l’avait épaulé sans retenue, lui permettant petit à petit de remonter la pente et de reprendre confiance en la vie. Il avait été là pour elle, à chaque minute, et avait partagé ses malheurs sans broncher. Beaucoup trop de pleurs et si peu de sourires, il avait vu d’elle le pire et aujourd’hui elle voulait se montrer entièrement à lui.
Le dernier couplet de la chanson lui revint en tête :

« Et je ne veux pas que le monde me voit
Car je ne pense pas qu'ils comprendraient
Quand tout est fait pour être cassé
Je veux juste que tu saches qui je suis »

Soudain, elle entendit le ronronnement d’un moteur suivit des pas souples de l’homme qu’elle attendait. De son ami et futur amant…
L’homme fut surpris de voir la porte ouverte et pénétra chez lui.
La jeune femme lui adressa un sourire nerveux, auquel il répondit par un sourire qui se voulait rassurant, mais au fond de lui il savait qu’il n’en menait pas large non plus.
Ils savaient parfaitement ce qui allait se dérouler ce soir.
Lentement il s’avança vers elle et la pris par la main pour la guider vers un endroit plus approprié. Sans qu’aucune parole ne fût échangée, elle le suivit. Ils se comprenaient et s’abandonnèrent corps et âme l’un à l’autre le reste de la nuit.


A suivre si le coeur vous en dit ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilyrose
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : dans les bras de mon chevalier servant...
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Jeu 2 Fév - 21:27

Super début Math

J'adore et j'attend avec impatience la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math42
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 128
Localisation : humm In my dream!!
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Jeu 2 Fév - 23:35

Et une suite une!
Bonne lecture farao
===========================

Chapitre 1 :

Il devait être approximativement 7 Heure du matin, mais pourtant cela faisait un bon moment que Sarah Mac Enzie était bel et bien réveillée dans le lit. Après avoir passé une bonne partie du petit matin à observer l’homme allongé à coté d’elle, elle fixait maintenant inexorablement le plafond blanc. Au fil des minutes, une foule de sentiments plus contradictoires les uns que les autres la traversait.
De la peur, du soulagement, du regret, de l’amitié, de la confiance, de l’amour, du bien être, de la honte, de la tristesse….
Et pourtant, plus elle regardait cet homme repensant à tous ce qu’ils avaient vécu ensemble ces années, à sa présence, son soutien. A ses gestes de cette nuit, sa douceur alors qu’il avait veillé à ne pas la brusquer la laissant aller à son rythme, négligeant pour cela ses propres désirs, plus elle pensait qu’elle avait fait le bon choix de laisser aller les choses avec lui, de ne plus essayer de se protéger.
Mais pourtant certains sentiments résistaient…
Finalement avec précaution Sarah s’extirpa du lit et après un bref passage à la salle de bain elle commença à s’habiller. Alors qu’elle était affairée à rédiger une note dans le salon à l’intention de son ôte elle entendit des pas se diriger vers elle.

X : je ne t’ai pas entendu te lever ! Tu pars déjà ?

S : bonjour, lui dit elle tout en faisant volte face. Oui je crois que je ferai mieux d’y aller, la baby Sitter doit avoir mieux à faire que des heures supp’. J’avais déjà commencé à t’écrire une note pour te le signifier.

X : je comprends, lui dit il en souriant.

Alors que Sarah empoignait son sac, l’homme sentit le besoin vital de poser la question qui lui trottait dans la tête.

X : Sarah ?!

S : oui ?

X : bien qu’on ait longuement parlé, si tu regrettais, enfin, si finalement tu n’étais pas prête. Tu as parfaitement le droit de tout arrêter et tout reviendras comme avant cette nuit.

La jeune femme fut touchée par les paroles si belles de son compagnon et pourtant si dénuées d’assurance de sa part. Elle se rapprocha de lui.

S : Ne t’inquiètes pas je ne regrette rien et je ne ferai pas marche arrière, mais je crois par contre que j’ai besoin d’un peu de temps. Tu m’en as déjà donné tellement je sais, mais j’ai besoin de reprendre mes marques dans ce genre de relation, de me faire moi même à cette idée avant de rendre la chose publique. Je crois qu’à force de me barricader, j’avais oublié ce que c’était que d’aimer au point de dépendre de quelqu’un, et cela me fait un peu peur je l’avoue.

X : je te comprends, et je te laisserai le temps qu’il faudra. Mais si ça ne vas pas, promets moi de te tourner vers moi, je ne veux pas que cette nuit change quoi que soit entre nous.

Sarah sourit et déposa un léger baiser sur les lèvres de son compagnon.

S : rien ne le pourra, rien n’effacera les liens que nous avons tissés. Et sur ce Sarah ouvrit la porte de la maison et commença à descendre l’allée bordant le jardin lorsqu’elle se retourna.
Au fait AJ, votre filleule vous attend sans faute pour son match de base-ball à 14 heures à la maison.

AJ : c’est vrai j’avais presque oublié.

S : et bien pas elle, elle ne parle plus que de ça depuis une semaine, bien que moi et les jumeaux soyons exaspérés elle continue, une vraie tête de mule.

AJ : telle mère, telle fille.

S : hey, tu me payeras ça!!

Un sourire naquit sur les lèvres d’AJ Chegwidden quand il vit le visage rayonnant de Sarah. Puis il rentra se faire un bon café et mettre au point sa tactique de jeu pour l’équipe de sa filleule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilyrose
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : dans les bras de mon chevalier servant...
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Jeu 2 Fév - 23:46


QQQQQUUUUUOOOOOIIIII?????

Comment ça elle est avec AJ

Aurais tu changer de bord Math? Est les Shipper, alors?

Syncope assuré

J'adore et je veux tout savoir

Vive la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Ven 3 Fév - 13:04

attend attend attend attend!!!!!!!!!!
je suis plus moi !! c'est quoi ce bordel !!!!!!!
AJ j't'aime bien mais fo pas s'approcher de Mac comme ça !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math42
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 128
Localisation : humm In my dream!!
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Ven 3 Fév - 13:25

une tite suite, merci de vos comm' les filles ca me fait bcp plaisir.

=======================


Chapitre 2 :

Sarah arriva devant sa maison et gara sa voiture dans le garage avant de pénétrer dans la villa. Elle veillât à ne pas faire de bruit pour ne pas réveiller ses enfants mais aussitôt qu’elle ouvrit la porte d’entrée, une tornade brune fondit sur elle.

T : mamannnn !

Le petit garçon sauta dans les bras de sa mère et se blottit sur son épaule.

S : alors terreur déjà debout ?!

T : Ben oui, je me suis levé pour aller faire pipi, mais comme Cath m’a dit que tu n’étais pas encore rentrée j‘ai décidé de t’attendre devant les dessins animés !

S : Tu n’aurais pas du mon cœur et maintenant que je suis là, ça te dis d’aller te recoucher, il est encore tôt ?!

T : ben non maman, c’est trop tard, maintenant je suis réveillé et puis Cath est en train de me faire mon petit déjeuner.

S : OK mon cœur, tu n’as qu’à aller regarder tes dessins animés je vais aller aider Cath.

Mac reposa son fils à terre après lui avoir fait un câlin puis elle se dirigea vers la cuisine où la baby Sitter était en train de préparer le lait du petit.

M : Bonjour Cath, laisse je vais prendre le relais.

C : J’ai presque fini, ça ne me dérange pas. Je suis désolez pour Tom, mais je n’ai pas réussi à obtenir de lui qu’il aille se recoucher.

M : Ca ne fait rien je suis habituée, c’est un matinal.

C : Alors ç’est parfait.

M : La soirée et la nuit se sont bien passées ? J’ai essayé de rentrer le plus tôt possible.

C : Parfaitement bien, si ce n’est que j’ai du empêcher Margaud de dormir avec sa batte de base-ball.

Les deux femmes rirent puis Cath’ enchaîna sur un ton plus sérieux.

C : Vous auriez du profiter plus et ne pas vous soucier de rentrer aussi tôt.

M : Ne t’inquiète pas j’avais envie de rentrer et puis je me doute que tu n’as pas que ça à faire.

C : Non, je vous assure que j’ai le temps. Et de toute façon je vais attendre que Margaud se réveille pour lui dire bonjour. Enfin si ça ne vous dérange pas.

M : Non pas du tout au contraire elle sera ravis de te voir à son réveil, et si tu restes assez tu pourras même voir Alysson, la mère de sa copine m’a dit qu’elle me la ramènerait en milieu de matinée. Et puis depuis le temps que tu t’occupes d’eux, tu es un peu devenue comme leur grande sœur, et tu sais que tu viens ici quand tu veux.

Mac fit un sourire chaleureux à la jeune fille et entreprit de leur faire du café.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Ven 3 Fév - 13:29

maintenan je suis plus en colère aprés Mac mais je suis trés inquiéte sur ce qui a pu arriver à Harm !
il aurait pas abandonner ses enfants, pas possible! alors se pourrait -il que ... non je veux même pas y penser !
que de questions soulevées !
merci pour cette suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math42
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 128
Localisation : humm In my dream!!
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Ven 3 Fév - 13:34

comme je viens de m'apercevoir que ca fait un chapitre hyper court, j'en met un autre de suite

======================

Chapitre 3 :

Mac repensa au jour où elle avait engagée Catherine. A cette époque là, son aînée avait tout juste 7 ans et les jumeaux avaient à peine plus d’un an. Se retrouvant seule avec toute cette tribu, Mac avait fait le choix de continuer à travailler, bien sur raisonnablement, mais elle avait mis un point d’honneur à ne pas rester inactive. Et donc obligatoirement faire garder ses enfants était impératif!
La semaine il n’y avait aucun problème, la garderie qu’elle et son mari avaient dénichés pour Margaud était parfaite et ils y avaient donc inscrit à la naissance leur deux autres rejetons.
Mais il y avait le problème des samedi où Mac était parfois amenée à travailler, et certains soirs où elle devait rentrer un peu plus tard. Bien qu’au début Sarah avait voulu tout mener de front, et arranger son planning de manière adéquat, en demandant notamment à travailler chez elle. Mais tout cela ajouté au traumatisme de la perte de son mari avait eu raison d’elle, et avait bien failli la mener tout droit vers l’hôpital.

Flash back 3 ans auparavant :

Cela faisait maintenant bien cinq minutes que la famille Robert accompagnée de l’amiral tambourinaient à la porte de la villa. Ces derniers continuaient pourtant d’insister étant sur de la présence des habitants dans la maison car la voiture était à sa place dans l’allée. Finalement ils entendirent les bruits caractéristiques de quelqu’un dévalant les escaliers puis ils virent avec soulagement la porte s’entrouvrir sur une petite fille peu rassurée.

M : qui est ce ??

AJ : c’est oncle AJ, ma puce, avec Harriet, Bud et tes cousins.
Les liens qui unissaient les enfants depuis leur naissance étaient à ce point si fort qu’ils avaient pris l’habitude d’employer ce lien familial naturellement.

M : chouette je vous ouvre, mais attend il me faut une chaise.

Ils entendirent les pas rapide de la petite fille puis le bruit de la chaise traînée par terre les fit sourire. Cependant une inquiétude les traversa tous tandis qu’ils se demandaient pourquoi Mac ne venait pas elle-même ouvrir la porte, et l’amiral fut le plus prompt à articuler cette question à sa filleule une fois qu’elle eut réussi à ouvrir la porte et que les embrassades furent terminées.

AJ : dis moi Margaud ta maman n’est pas la ?

M : si mais elle fait sa sieste comme les jumeaux. J’ai bien essayé de taper à sa porte quand j’ai entendu qu’il y avait quelqu’un mais elle ne m’a pas répondu, elle doit dormir profondément.
Papa disait tout le temps que de toute façon même un troupeau d’éléphant ne pourrait pas la réveiller quand elle dormait.

Ces paroles eurent le mérite de détendre un peu l’atmosphère, cependant, les inquiétudes ne tombèrent pas. Il n’était pas normal qu’avec tout le vacarme engendré par leur arrivée, Sarah ne se soit pas réveillée.

Aussitôt Bud et L’amiral montèrent au pas de course les escaliers les séparant du premier étage.

Bud : Mac , MAC!!! Appela Bud en tambourinant à la porte une fois de plus.

Ce dernier était en train de tourner la poignée de la porte lorsqu’il sentit que le même geste était en train de s’exercer de l’autre coté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Ven 3 Fév - 13:48

Citation :
perte de son mari
je le savais c'était pas normal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Ven 3 Fév - 15:55

excellente ta fic math! c'est trop triste pour Mac mais j'adore! et il faut dire une chose Mac/AJ c'est surprenant ! vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
math42
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 128
Localisation : humm In my dream!!
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Ven 3 Fév - 21:02

Chapitre 4 :

La porte s’ouvrit finalement sur une Sarah blanche comme un linge, ébouriffée et qui portait encore d’une manière très appuyée les traces du sommeil ou du manque de sommeil ?

Les yeux encore embrumés elle ouvrit en grand la porte pour faire entrer ses invités mais au moment de vouloir faire un pas ses pieds se dérobèrent et les bras du capitaine Roberts la cueillirent in extremis. Ce dernier fut bien vite soutenu par l’amiral et ils la posèrent sur le lit.

AJ : Mac est ce que ça va ?!

M : oui, oui ça va, juste un peu de fatigue, et de vertige du au réveil. Tout en disant cela Mac se redressait et fini par s’asseoir sur le rebord du lit en tentant de donner un sourire rassurant à ses interlocuteurs.

L’amiral ne dit rien et tourna la tête vers la table de nuit à la recherche d’un verre d’eau mais il tomba sur une boite de médicament.
Mac qui avait suivit son regard se dépêcha d’argumenter.

M : n’allez rien imaginer, j’ai juste prit un de ces cachets pour m’aider à dormir, et rien de plus.
J’avais besoin de me reposer, j’étais juste très fatiguée.

AJ : au point de n’entendre ni nous, ni votre fille tambouriner à la porte pour vous réveiller.

S : Margaud a essayé de me réveiller?

AJ acquiesça de la tête, et Mac baissa le tête honteuse, se rendant peu à peu compte de sa négligence.
Ce fut ce moment que les jumeaux choisirent pour se réveiller.

Mac releva instantanément la tête et Bud et AJ purent y discerner les larmes qui roulaient sur sa joue.

B : laissez je m’en occupe, je vais les descendre en bas et Harriet et moi nous occuperons des enfants.
Sur ces paroles il disparu dans la chambre située à l’autre bout du couloir.

S : je suis désolé amiral, j’étais tellement fatiguée que j’ai cru bon de prendre ces cachets pour récupérer un peu.
J’étais tellement à bout… je ne dors pratiquement plus.

AJ : peut être devriez vous baisser le rythme et arrêtez de travailler.

S : Non, je ne le veux pas, ce que je fais me plait, cela me maintient la tête hors de l’eau davantage. Si je ne dors plus c’est par crainte, mes nuits sont horribles, tout me revient en tête. Cette annonce, son départ, l’annonce de sa mort, son enterrement, la dernière fois que nous avons été ensemble.
Il me manque tellement, pourtant j’essaye de tout gérer, pour éviter de penser à lui, mais je n’y arrive pas.
Et dans n’importe quel moment de la vie quotidienne, il me manque, sa voix me manque, ses bras m’enlaçant, ses baisers…
Mac ne put achever sa phrase car sa voix se cassa dans un sanglot, d’un geste tendre AJ la prit dans ses bras et la berça pendant plusieurs minutes.

S : c’est tellement dur AJ.

AJ : je sais Sarah je sais. Mais c’est comme ça, rien n’estompera le chagrin et le manque à part peut être le temps.
Mais la mort fait partie de la vie et nous nous devons de l’accepter.
Et puis vous avez trois merveilleux enfants qui vont vous pousser vers l’avant. Il faut lutter Mac, un jour vous retrouverez le sourire, je vous le promets.

La jeune femme adressa un semblant de sourire à l’amiral et tenta de sécher ses larmes, puis elle déclara.

S : je vais aller prendre une douche rapide et m’habiller ce ne sera pas long.

AJ : ok, pendant ce temps, nous vous attendons en bas.

L’amiral s’assura d’entendre la douche couler et descendit les escaliers.

Chapitre 5 :

Il trouva le couple Roberts dans la cuisine, aussitôt qu’ils le virent ils l’interrogèrent du regard visiblement très inquiet.

AJ : elle est à bout de nerf aussi bien physiquement que moralement. Comme nous le pensions l’absence de Harm est dure à supporter.

Harriet et Bud acquiescèrent, ils savaient tous les deux que la mort de leur ami allait être dure à surmonter…

Bud : peut être devrait elle stopper son travail ?

AJ : je lui en est déjà parlé mais elle refuse catégoriquement, bien que tout cela soit difficile à gérer avec les enfants.

H : et pourquoi n’engage t’elle pas quelqu’un pour l’aider avec les enfants. Il y a des tas d’étudiantes qui ne cherchent que ça !

AJ : pourquoi pas, il faudra soumettre l’idée à Mac.

X : je pense également que c’est une bonne idée. J’y avais déjà réfléchi mais je pensais pouvoir m’en sortir toute seule. Et il semblerait que je me sois trompée.

Personne n’avait entendu Sarah se joindre au groupe

H : il n’ y a rien de mal à se faire aider Sarah. Je suis si contente de vous voir.

Les deux femmes s’étreignirent.

M : Et je pense que les enfants en seront ravis.

Margaud : ravie de quoi maman ?! Tu as une surprise pour nous ?!

La petite troupe gloussa aux paroles de l’aînée des Mackenzie Rabb.

Sa mère se baissa pour se mettre à la hauteur de sa fille et lui répondre.

S : en quelques sorte mon cœur que dirais tu si j’engageais une baby-sitter pour toi et les jumeaux ?

Margaud semblât réfléchir un instant puis reprit le plus sérieusement du monde.

M : et qui est ce qui la choisira ?!

S : toi et moi, ton frère et ta sœur sont encore un peu trop jeune pour avoir une opinion gloussa t’elle.

M : super on la verra quand ??

S : hey ! Doucement il faut déjà qu’on choisisse, je passerai une annonce demain ok ?

Fin du flash back.

Comme promis le lendemain Sarah avait été posté une annonce afin de dénicher quelqu’un. Cette tache ne s’était pas fait sans mal puis finalement un soir Catherine avait poussé la porte de la villa et 60 minutes plus tard elle l’avait franchi dans l’autre sens avec un job. A l’époque, la jeune fille avait tout juste 19 ans et venait de s’installer à Washington pour poursuivre ses études. Bien vite elle avait fait l’unanimité auprès de la famille et après quelques mois, il n’était pas rare qu’à la suite d’une discussion tardive avec Mac elle occupe la chambre d’amis.
Cette présence, leur discussion avait donné à Sarah une véritable impulsion. Ensembles, elles partageaient de nombreux fous rires, de nombreux moments privilégiés. Petit à petit, une confiance solide s’était installée entre les deux jeunes femmes. La plus jeune profitait des conseils avisés de son aîné, tandis que la vitalité de Cath poussait Mac en avant et lui redonnait un espoir en la vie et en son avenir, et quand il le fallait elle savait prêter une oreille attentive aux problèmes de Sarah. Elle lui avait confiée ses doutes, ses décisions sans réserve, et avait obtenue des avis objectifs et salvateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilyrose
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : dans les bras de mon chevalier servant...
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Ven 3 Fév - 21:23

Ah Super suites mais je suis triste

Harm, il est mort c'est vraiment pas juste

Alors qu'il avait une femme et des enfants: la famille parfaite quoi

Merci Math, c'est génial et je suis impatiente de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math42
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 128
Localisation : humm In my dream!!
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Sam 4 Fév - 13:06

& deux autres chapitres!! merci pr les comms' ca me fait plaiz'

======================

Chapitre 6 :

Les deux femmes étaient confortablement installées dans le divan. Sur les genoux de Cath trônait un album photos ouvert. Au fil des pages se dévoilaient devant ses yeux les images du couple que sa « patronne » et Harm avaient formé durant tant d’années, des photos de baptême, de mariage, d’anniversaires... au fil des pages Mac ne tarissait pas d’anecdotes sur leurs vies et petit à petit sans s’en rendre compte elle venait de lui raconter une bonne partie de leur histoire, leur amitié, leurs actes manqués, leur gaucherie quand il s’agissait de leur relation… Des souvenirs si lointain et pourtant si proche, si douloureux et en même temps si drôles aujourd’hui.
Pourtant, une photo attira l’attention de la plus jeune : elle représentait encore une fois Harm & Sarah mais en uniforme. Les deux amoureux se trouvaient dans l’endroit qu’elle déduisit être leur bureau puisqu’elle pouvait distinguer le patronyme de Sarah sur la porte close d’un bureau.
À sa vue une question brûlait ses lèvres, elle mourrait d’envie de la lui poser et pourtant une retenue l’en empêchait : en avait-elle le droit ? Après tout sa curiosité valait t’elle de prendre le risque de jeter un froid entre elle deux ?
Puis finalement Cath opta pour une solution intermédiaire.

C : je peux vous poser une question ?

Mac opina de la tête.

C : même indiscrète ?

Mac sourit légèrement devant la gêne de la jeune fille.

M : Si ce n’est pas pour savoir comment s’est déroulé notre lune de miel tu peux y aller.

Cath sourit à son tour, et finit par articuler sa question.

C : est ce que vous regrettez d’avoir quitté l’armée ?! Je veux dire aux vues des ces photos cela semblait tellement vous symboliser, aller de pair avec vous...

M : ça l’était, tu as raison. Elle représentait beaucoup pour notre couple et aussi pour nous deux en tant qu’individu, c’est grâce à elle que nous nous sommes connus, que nous avons tissé des liens si fort, sa rigidité nous a imposés des défis qui nous ont rapprochés. Et surtout, autant pour Harm que moi, elle nous a permit de nous reconstruire, de nous forger un but, de prendre confiance en nous, et par la suite en les autres. Le Jag a symbolisé une famille, une sorte de cocon avec nos collègue et amis.

C : alors pourquoi avoir quitté tout cela ?

M : parce que j’avais le sentiment qu’elle m’avait enlevé plus qu’elle m’avait apporté. Je la voyais comme une personne ingrate qui m’avait pris ce que j’avais de plus cher en oubliant tout ce que j’avais pu faire pour elle. Tu dois sans doute trouver ça idiot ?

C : bien sur que non. Je crois même que j’aurais réagit de la même manière que vous. Et puis d’après ce que je vois vous avez gardé contact avec vos anciens collègues.

M : c’est vrai qu’ils ont toujours été présents et continuent à l’être. Ce sont des amis merveilleux.
Mais au fait tu ne les as jamais vraiment rencontré ?

C : oh, je les ais croisé deux ou trois fois en allant récupérer les enfants ou ici même.

M : est ce que ça te dirait que j’organise un dîner avec eux, comme cela vous ferez mieux connaissance. Je suis sûre qu’ils vont t’apprécier.

C : je vous remercie de votre attention mais cela me gène un peu.

M : et pourquoi donc !! Depuis le temps que je leur parle de toi, ils ont hâte de te rencontrer. Et puis tu fais partie de la famille maintenant.

C : alors c’est d’accord.

M : parfait !

Chapitre 7 :

Un soir de la semaine suivante tous les convives se retrouvèrent autour de la table. Mac avait invité le couple Roberts et leurs enfants ainsi que AJ. Le repas se passa dans la joie et la bonne humeur ponctuée par les éclats de rire tant des enfants que des adultes. Après quelques minutes de « repérage » entre Cath et les autres, l’ambiance se détendit et toute la troupe l’adopta finalement, lui racontant les divers potins de Jag du temps où sévissait la paire Mac & Harm mais également d'aujourdh'ui, si bien qu’à la fin du repas elle avait l’impression d’y avoir travaillé pendant 10 ans.

A la fin du repas, Mac proposa de faire du café mais Harriet la prit de vitesse en lui ordonnant de rester assise. Mac protesta et déclara alors qu’elle allait débarrasser la table mais les autres invités la grondèrent gentiment en lui disant qu’elle en avait assez fait en préparant tous le repas. Finalement, Mac capitula et décida d’aller voir les enfants, montés dans les chambres situées à l’étage, pendant qu’une petite troupe de joyeux ouvriers se formait dans la cuisine.

B : je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve Mac radieuse.

H : tu as raison mon chéri. Cela fait tellement plaisir de la voir comme cela.
Vous savez avant que vous ne débarquiez ici elle était au bord du gouffre. Vous avez fait des miracles !!

C : oh mais je n’y suis pour rien. Du moins je ne suis pas seule. Elle vous a évoqué l’autre jour et de la manière dont elle l’a fait je crois que vous comptez énormément pour elle.

Harriet avait les larmes aux yeux en entendant ces déclarations, elle était tellement heureuse de voir son amie rayonner de nouveau. La voir reprendre goût à la vie du moins elle espérait que ce n’était pas une façade. Il n’y avait pas trente six solutions pour savoir si elle avait oui ou non vraiment surmonté le choc. Mais la jeune femme hésitait à poser la question, et à son grand soulagement ce fut son mari qui prit la parole.

B : vous a-t-elle parlez de lui ?

C : de son mari ?

L’avocat acquiesça en silence.

C : oui, enfin elle m’en avait toujours plus ou moins parlé mais vaguement, elle évoquait juste son nom. Puis la semaine dernière alors que nous feuilletions l’album photos des enfants, elle m’a fait découvrir les photos les représentant et elle m’a raconté leur vie commune une bonne partie de la nuit.
Vous savez je crois qu’il est plus facile de se confier à une personne extérieure à la situation.

AJ : je le crois aussi, et je trouve cela vraiment bien qu’elle se soit confiée à vous et qu’elle se soit ouverte de cette façon.

Finalement rassuré, tout le monde retourna à ses taches en silence jusqu’au moment où Mac pénétra dans la cuisine ;

M : hey tout est bien silencieux ici ? Qu’est ce qui se passe ?

H : rien de spécial, nous profitons juste d’un peu de calme. Comment vont les enfants ?

M : très bien ! Les deux paires de jumeaux se sont endormis entassés sur mon lit, il va y avoir un sacré démêlage à faire.

Tout le monde gloussa à la remarque.

M : et les deux autres jouent tranquillement, je leur ait dit de ne pas faire trop de bruit.

AJ : bon et bien comme vous maîtrisez la situation je vais vous laisser

M : déjà ? Tu ne restes pas pour le café ?

AJ : hum ce serait avec plaisir mais j’ai rendez vous tôt demain avec le secrétaire d’état et je préfère être d’attaque.

Tout le monde acquiesça et après avoir salué les convives, l’ex seal sortit de la cuisine, suivit de Sarah qui avait décidé de l’accompagner jusqu’à sa voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Sam 4 Fév - 13:38

ça fait plaisir de voir Mac reprendre le dessus, mais je digère toujours pas l'histoire avec AJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilyrose
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : dans les bras de mon chevalier servant...
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Sam 4 Fév - 13:54


Merci Math pour ce deux super suites, elles sont trop

J'aime bien Cath elle semble redonner du mordant à Mac

Mais une question me trotte toujours dans la tête:

Comment Harm est-il mort??

En tout cas c'est génial

Félicitation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math42
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 128
Localisation : humm In my dream!!
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Sam 4 Fév - 23:54

Chapitre 8 :

Cath les observait par la fenêtre et ne put s’empêcher de lâcher une remarque.

C : ils ont l’air très proche… amicalement je veux dire.

Elle fut tout à coup gêné par sa remarque et enchaîna rapidement.

C : enfin ça ne me regarde pas après tout !

Harriet qui avait perçu le malaise de la jeune fille la rassura aussitôt.

H : ne soyez pas gêné, nous nous sommes fait la même remarque avec mon mari il y a quelques jours.

C : vous croyez qu’il pourrait se passer quelque chose entre eux ?

B : je ne sais pas. Vous savez l’amiral est quelqu’un de très doux et de très attentionné, je suis sur qu’il serait formidable avec elle. Et puis il n’y a qu’à le regarder, il a beaucoup de sentiments pour elle, mais peut être serait ce encore un peu prématuré pour Mac, ce sera à elle de décider quand elle sera prête !

C : vous croyez qu’il faudrait aborder le sujet avec elle ?

B : à mon avis, c’est elle qui l’abordera ou non si elle en ressent le besoin. Il faut la laisser avancer à son rythme et l’amiral l’a bien compris. Il sera patient.

Cath eu un petit sourire, et scruta par la fenêtre où les deux individus s’étreignait amicalement mais d’un manière plutôt appuyé.

C : il vous en a parlé hein ?

Bud et Harriet se regardèrent avec un sourire qui en disaient long. Et ce fut à ce moment que Mac fit son apparition dans la maison.

M : et ce café alors ?

Tout le monde gloussa à la remarque.

B : désolé Mac mais on papote on papote…

M : Je vois ça et vous parliez de quoi ?

Les trois protagoniste se firent une œillade entendu et Cath se saisit du plateau tendit que Bud empoignait la cafetière.

H : allez, allons nous installer avant que ce ne soit définitivement froid !

Mac adressa un regard interrogateur à son employée et amie et celle-ci lui répondit par un sourire avant de s’engouffrer dans le salon.
Ils avaient raison Mac était rayonnante auprès d’eux et de l’amiral et c’était vraiment quelqu’un de bien. Elle en était maintenant sûre ce n’était plus qu’une question de temps avant que Mac ne retrouve définitivement le sourire.

Chapitre 9 :
Quelques jours plus tard


Margaud et Sarah étaient silencieuses, chacune se recueillait en pensant à un père ou à un mari. Soudain la fille aînée des Rabb brisa le silence qui s’était installé.

Mac pivota la tête pour regarder le visage de sa fille, elle pouvait distinguer la crispation de ses traits, et ses petits poings étaient serrés tandis que son visage restait implacablement verrouillé sur la tombe de son père. C’était sa fille qui avait demandé à venir ici aujourd’hui. Mac n’aimait guère les cimetières, comme elle l’avait expliqué à ses enfants, ce qui comptait c’était de se souvenir chaque jour des disparus et elle préférait évoqué Harm en d’autre lieux, des lieux lui correspondant le mieux. Bien sur, chaque année pour noël, ils venaient se recueillir sur la tombe de leur père et de leur grand père s’était une sorte de tradition. Mais aujourd’hui Margaud avait insisté pour venir se recueillir seule sans les jumeaux.

Margaud : tu sais maman, il n’aurait pas du y aller.

M : Margaud, je t’ai déjà expliqué que…

Margaud : je sais mais c’était pas une raison, il aurait du faire quelques chose pour pas nous laisser.

Mac était au bord des larmes. Face à la détresse de sa fille que pouvait elle faire ? lui expliquer que c’était une histoire de fatalité ? Que c’était la vie et qu’on n’y pouvait rien ?! Décidément rien ne calmerait la tristesse de celle ci.

Les paroles que sa fille venait de prononcer résonnaient en boucle dans l’esprit de Mac et soudain un petit rire se fit entendre. Margaud tourna la tête et regarda fixement sa mère en signe d’incompréhension.

Margaud : pourquoi est ce que tu ris maman ?

M : je repense à une parole drôle que m’avait dit ton père.

La petite fille retourna ses yeux sur la stèle en marbre et déclara tristement.

Margaud : moi j’y arrive pas.

M : viens là je vais te raconter une histoire.

La petite fille hocha la tête et suivit sa mère jusqu’à un banc placé à l’extérieur d’Arlington.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math42
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 128
Localisation : humm In my dream!!
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Dim 5 Fév - 13:24

Voila deux autres chapitres, les avants derniers pr être précis, le dernier suivra ds l'aps midi...
Bonne lecture

================

Chapitre 10 :

M : tu sais Margaud parfois même les souvenirs les plus tristes, ou les situations les plus banales de la vie peuvent finir dans un sourire.

Margaud : Comme maintenant ?

M : oui, par exemple !

Margaud réfléchie deux minutes puis un sourire illumina son visage.

Margaud : j’ai trouvé !

M : tu me racontes ?

Margaud : si tu me dis ce qui t’a fait sourire tout à l’heure ?

M : tu pers pas le nord toi ! Deal ?

Margaud : deal !!
Tu te rappelles avant d’arriver quand je t’ais demandé de l’eau parce que j’avais trop chaud ?!

M : oui.
Mac sourit intérieurement en comprenant soudain où sa fille voulait en venir.

Margaud : et bien, le jour où on était aller chez Bud et Harriet parce qu’il nous avaient invité à venir nous baigner dans la piscine qu’ils venaient d’acheter.

M : hum hum.

Margaud : et papa a dit exactement le même chose. Et toi tu m’as regardé en agitant les bras et j’ai tout de suite compris. Et après on l’a toutes les deux poussé dans la piscine tout habillé. On l’avait bien eu ce jour là.

Le rire envahissait à nouveau les lieux et Mac se joignit à sa fille dans cet exercice.

M : tu oublis aussi de dire qu’on a eu droit au même traitement le soir même en rentrant à la maison.

Margaud : vii, papa nous avait aspergé avec le tuyau d’arrosage.

M : complètement noyé oui ! On a été obligé de se mettre en peignoir dans le jardin !!

Mère et fille riaient aux éclats, se remémorant ses souvenirs.

Margaud : A ton tour mum’.


Chapitre 11 :

M : et bien je me rappelais la fois où nous t’avons annoncé que ton père allait partir. C’était un matin et comme à ton habitude tu t’étais levé tôt pour regarder les dessins animés.
Ton père et moi nous étions bel et bien réveillés dans notre chambre à chercher une solution pour vous annoncer la nouvelle. Et puis tu as déboulé dans notre chambre comme une fusée et tu t’es jetée sur notre lit. Tu paraissais toute affolée.

Flash back : (en fait je vais alterner les flash back et les moment ou Mac parle dans le présent)

Margaud : maman, papa je viens de voir à la télé que y’à la guerre. Dites vous allez pas partir ?

Harm et mac se redressèrent dans le lit conjugal, puis Harm prit sa fille dans ses bras et l’installa entre eux deux.

H : justement ma puce nous voulions t’en parler. Nous t’avons déjà expliqué en quoi consistait le métier de papa et maman.

Nous avions le cœur tellement serré quand nous te parlions, mais nous n’avions pas le choix c’était comme çà. Et nous n’avons pas eu besoin d’aller plus loin, tu avais compris que tu avais vu juste.

Margaud : vous allez partir tous les deux ?

H : non, Margaud. Maman reste ici pour veiller sur vous trois.

Margaud : et toi tu t’en vas faire la guerre ?

H : c’est ça ma poupée.

Puis tout d’un coup ton visage triste s’est éclairé et tu nous a regardé en t’écriant.

Margaud : mais t’as qu’à pas y aller ! On se cachera tous les cinq et comme ça, y te trouveront pas et tu seras pas obligé d’y aller.

Et contre toute attente, voyant que tu étais la plus sérieuse du monde ton père explosa de rire.

Margaud : c’est pour ça que tu riais taleur ?

M : oui et aussi à cause de ce qu’il a dit après.

H : Sarah je crois que nous avons tout les deux perdu notre pari !

Sarah regardait son mari avec une lueur d’incompréhension. Comment pouvait-il rire et parler de pari en de telles conditions ? Vraiment Harmon Rabb n’en finissait jamais de l’étonner !

H : je crois que nous n’en ferons ni une marin’s ni un marin. Apres ce que je viens d’entendre j’en conclu qu’elle n’a pas hérité de nos gènes militaires.

Fin du flash back.

Margaud riait maintenant en cœur avec sa maman, puis elle reprit une attitude des plus sérieuse.

Margaud : et c’est mal ?

M : de quoi ?

Margaud : de ne pas avoir les gènes militaires comme à dit papa ?

Mac considéra sa fille un instant puis sourit.

M : bien sur que non, ton père et moi étions militaire parce que là était notre vocation et parce que c’est ce qui nous rendait épanoui et heureux. Mais si toi tu n’en as pas envie, c’est loin d’être grave, au contraire il faut de tout pour faire un monde. Et quoi que tu choisiras pourvu que tu sois heureuse, et que tu fasses ce qui te convienne et nous serons toujours fier de toi !

La petite fille se blottit dans les bras de sa mère.

Margaud : je t’aime tu sais. Et papa aussi.

M : je sais mon ange, et papa aussi le sais.

M : pendant qu’on en est aux confidences je voudrais te parler de quelques choses qui me tien à cœur.
Tout d’abord je voudrais que tu saches que j’aimais et que j’aime toujours ton papa, et que je vous aime toi et les jumeaux plus que tout au monde. Mais tu sais, il arrive un moment où il faut avancer et où vivre seul devient pesant. Enfin tout çà pour dire que j’ai « rencontré » quelqu’un et j’aimerai beaucoup qu’il vive avec nous. Mais avant je voulais mettre les choses au point avec toi et les jumeaux.

Margaud : tout est ok mum’, et puis tu sais bien qu’on adore AJ!

Mac regarda avec surprise sa fille qui affichait un sourire espiègle sur le visage visiblement ravie de son petit effet.

M : hey fripouille, comment es tu au courant. Et les jumeaux ?

Margaud : disons qu’on a mené notre petite enquête, et puis c’était pas très difficile à deviner…

M : je vois, j’aurais quand même une petite discussion avec les jumeaux ce soir !

Margaud : ok ! On y va maman ?! Et puis on aura qu’à prendre des pizzas en passant parce qu’il est déjà tard quand même.

Mac sourit à sa fille alors qu’elle s’installait déjà dans la voiture…

M : bien chef ! Allez en route mauvaise troupe, et accroche ta ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilyrose
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : dans les bras de mon chevalier servant...
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Dim 5 Fév - 13:39

C'est génial

Ces suites sont super belles

Je m'habitue peu à peu à la mort de Harm et à la relation AJ/Mac

C'est une très belle fic Math

Félicitation et vive la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Dim 5 Fév - 16:10

moi aussi je me fais petit à petit à cette relation et pis AJ il est super !
elle est génial la chtiotte !
très bien écrit, bonne suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math42
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 128
Localisation : humm In my dream!!
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Dim 5 Fév - 18:28

Et voila le dernier chapitre, jsuis contente que cette fic vous ait plu, car au départ j'appréhendais un peu... ok... bcp lol. merci pr vos comms' ca m'a bcp encouragé.
Sur ce je vous laisse lire, moi il y a des gauffres toute chaudes qui m'attendent, ben quoi faut bien compenser vu que y'a pas Jag ajd


======================


Chapitre 12
Quelques mois plus tard :



Le pique nique improvisé dans le parc remportait un franc succès auprès des rejetons de Sarah. Après mangé, ils avaient entraîné leur mère et leur beau père dans une partie de foot, filles contre garçons, effrénée. Les filles, ayant l’avantage du nombre, menaient au score d’un petit but d’avance quand une des joueuses déclara forfait.

M : j’abandonne, je suis fourbue. Je vais aller lézarder un peu.

T : chouette, comme ça ce sera du deux contre deux et AJ et moi on va vous écraser.

AJ : bien parlé Tom.

Tout en s’éloignant Mac cria à l’intention de ses coéquipières.

M : et ne vous laissez pas faire les filles !!

Margaud & Alysson s’écrièrent en choeur : bien coach !!

Cette réplique fit naître un sourire sur les lèvres de Sarah qui s’étala, repue, sur la couverture orange. Avant de s’asseoir en s’appuyant dos à un arbre de façon à pouvoir observer toute sa troupe.

Depuis bientôt un an elle vivait un relation idyllique avec son ex commandant, il lui avait laissé tout le temps qu’il lui avait fallut pour s’investir dans cette relation et même après il comprenait et respectait ses décision, même en sachant pertinemment qu’il ne prendrait jamais la première place dans son cœur, celle-ci étant à jamais occupée par le père de ses enfants et leur progéniture. Et de même, il avait accepté ses enfants comme les siens et les traitaient en tant que tel, pourtant conscient du fait qu’il n’aurait jamais le droit à l’appellation de père les concernant. Oui, vraiment AJ s’était révélé un compagnon parfait et un homme exceptionnel.
Plongée dans ses pensées Mac avait inconsciemment fermé les yeux, quant elle fut agréablement troublée par des lèvres se posant délicatement sur les siennes.

AJ : tu me fais une place ?

Sarah ouvrit les jambes et son compagnon se positionna entre elles en se laissant aller contre le corps de sa compagne tout en veillant à ne pas l’écraser.

Un silence s’installa qui ne fut troublé que par le moteur d’un avion qui passa au dessus de leur tête. Instinctivement, Sarah le suivit des yeux tandis qu’AJ savait précisément où ses pensées vagabondaient.

AJ : tu l’as gardé ?

M : quoi ?

AJ désigna de la tête l’objet planant dans les airs.

M : Sarah ?

AJ : oui, à moins qu’il possédait une collection caché. On ne sait jamais !

Mac gloussa à la remarque.

M : ce que tu es bête. Et oui je l’ai gardé, l’idée de le vendre ne m’a jamais effleuré l’esprit, trop de souvenir…
Et puis on ne sait jamais il peut toujours servir !

AJ : pour les petits ?

M : Harm voulait leur apprendre à piloter, en guise de berceuse le soir il racontait à Margaud ses exploits et lui énumérait les différents avions avec ses maquettes. J’avais pensé un temps à lui faire prendre des cours, mais je ne l’ai jamais fait. Il faudrait déjà savoir si ça lui plairait.

AJ : hum je ne pense pas que ça pose un problème regarde.

En effet Margaud avait le nez rivé sur l’oiseau de métal et ne redescendit sur terre que lorsque celui-ci fut hors de portée de vue.

AJ : on dirait que les berceuses de notre cher capitaine on eu l’effet escompté.

M : on dirait bien, je suis partie pour me faire un sang d’encre encore un bon moment…

AJ gloussa puis le silence se réinstalla quelques secondes avant que Sarah ne le brise de nouveau pour la plus douce des confidences.

M : je t’aime AJ.

Joignant le geste à la parole elle resserra l’étreinte autour de son compagnon tandis que Cath qui avait promis de se joindre au pique nique familial, s’incrustait dans la partie de football équilibrant ainsi les débats.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilyrose
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : dans les bras de mon chevalier servant...
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: Tout recommencer   Dim 5 Fév - 19:50

Génial

Elle est super cette fic et AJ est bien sur un super compagnon on en attendait pas moins de sa part lol

Merci Math pour cette jolie fic

Un grand bravo

VIVEMENT LA PROCHAINE
( une petite shipper s'il te plaaaaaaaiiiiiiiiiiit )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout recommencer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout recommencer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un homme tout nu !!!
» Livre à disposition: Savoir tout faire avec Photoshop
» salut tout le monde,,voici une de mes dernieres acquisitions
» Les petits gestes qui veulent tout dire
» Tout savoir sur la photo...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: