CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Adrift Part II Remixé à la shippeureuseuh !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Adrift Part II Remixé à la shippeureuseuh !   Dim 5 Fév - 0:04

Tout est dit dans le titre...Bonne lecture en espérant que cela vous plaise Wink & merci à ma Charah pour la relecture mouah !

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~


La porte se referme. Son sang se fige.

Le dernier regard qu'elle montre, précise exactement son état d'âme. Meurtrie, blessée, achevée, fatiguée...

Mac sort de l'immeuble. Elle déambule fixant le sol. Des images percutent son esprit sans qu'elle ne puisse réagir sur quoi que ce soit.

Elle s'arrête, et lève les yeux au ciel. Vers son ciel. Harmon Rabb Jr.

La pluie s'abat en accord avec son être, et c'est à ce moment là que les larmes coulent sur ses joues, suffoquant à la peine terrible qui inonde son coeur.

Elle voit Harm enlacer Renée. Et toutes ses espérances sont réduites à néant. Cette vision lui arrache les pleurs contenus depuis trop longtemps.

Elle continue de les fixer, et son regard reflète la tristesse. Elle garde tout de même son élégance et sa fierté, gardant le buste droit, malgré l'eau qui l'accable de toute son échine.

Elle se torture et s'inflige le pire châtiment qui puisse exister : voir l'homme pour qui elle ne reste pas indifférente, et qui, plus tôt dans la soirée, lui a redonné un espoir qu'elle pensait n'avoir plus jamais la chance d'avoir.

La main de Harm caresse le dos de Renée.

Cela aurait dû être elle à la place de cette femme pour qui elle n'a jamais eu la moindre sympathie. Mais pour Harm, son meilleur ami, les efforts d'apprécier la personne partageant sa vie, sont des moindres à faire.

Puis, machinalement, elle se dirige vers son véhicule, qui quelques minutes auparavant, venait de garer.

Elle reprend son souffle et son regard croise son reflet dans le rétroviseur. Ses yeux sont devenues sombres et ne révèlent aucune parcelle de pitié. Elle se juge, elle se déteste d'avoir agi de la sorte, et se haïs d'avoir tout gâché. Elle se condamne de mener cette existence sans joie.

Elle démarre. S'engouffre dans la noirceur de cette nuit, conduit jusqu'à ce que l'épuisement ne la cloue sur place.

Au bout d'une demi heure, elle s'arrête à l'emplacement d'un parking. La pluie ne cesse de tomber. Ses vêtements sont humides, et un frisson lui parcourt son échine. Elle regarde l'horizon sans analyser ce qui s'y trouve.

Elle décide de sortir de son bolide et de morfondre sa solitude sous cette pluie battante. Ses pas l'amènent à un banc, où elle se laisse tomber.

Les épaules lourdes du poids de sa douleur, elle se laisse couler sous les torrents d'eaux.

Elle ne sait même plus si elle a cessé de pleurer. Mais elle saigne. Saigne de ces petites fautes qui succinctement, ont fait que son fiancé est reparti dans son pays natal, que la vie de femme mariée qu'elle s'imaginait ne restera qu'une utopie de cette sordide réalité, que l'idée d'avoir un enfant avec un homme avec lequel elle éprouvait de l'amour ne sera qu'une illusion.

Personne ne veut d'elle. Et la preuve est bien là.

Les hommes qu'elle a pu côtoyer, sont morts ou en fuites. Ils l'ont abandonnée comme sa mère a pu le faire...comme son père, par son rejet d'elle, l'a fait.

Qui sont donc toutes ses personnes qui se permettent de laisser cette femme magnifique aussi seule, comme elle l’a toujours été ?

Pourquoi le bonheur de vivre auprès de personnes l'a respectant pour l'être qu'elle est et non pour le militaire qu'elle met en avant ?

Son métier l'emmène à se faire respecter de ses paires, et elle garde en elle, une certaine opinion, à se savoir importante dans certaines choses.

Ses réflexions l'amènent à se tortiller les doigts. La tête baisée, l'eau se découle de ses mèches qui commencent à se coller sur son front. Elle porte toujours son calot sur la tête et de ce fait, une partie de son corps reste juste humide.

Elle ne cesse de s'interroger, de revoir sa vie défiler, et de réaliser elle-même les sacrifices qu'elle a pu faire. Elle s'est mise en avant et a laissé sa fierté de côté quand elle se trouvait à bord de ce ferry avec Harm.

Si seulement il ne l'avait pas repoussée. Quand serait-il de eux deux ? Serait-elle dans la même situation d'abandon, par une maladresse qu'elle aurait pu faire, ou paroles dépassant sa pensée ? Ou tout simplement vivrait-elle se qu'elle mérite plus que tout, une vie tranquille aux côtés de l'homme qu'elle aime secrètement depuis des années.

Elle sait que rien ne sert de ressasser le passé. Juste encaisser, et ne rien faire paraître. Juste laisser le soleil se lever et évoluer avec lui tout au fil de son existence. Ne pas se morfondre, ne pas se condamner, ne pas s'avouer vaincu par cet échec.

Sourire de nouveau ! Essayer de faire ça naturellement. Et au fur et à mesure la douleur faiblira...et au fur et à mesure la colère s'étouffera...et au fur et à mesure la vie continuera, tout simplement.

Mais pour l'instant, la meilleure chose qu'elle trouve à faire, c'est rester sous cette pluie, se nettoyer, évacuer, écouler toute la rancoeur...

_Si seulement...s’avoue t-elle à elle-même.

Du revers de la main elle essuie une larme, goutte, elle ne sait pas, plus...mais ce geste est devenu une habitude dans sa vie.

_Si seulement quoi ? Fit une voix à quelques pas d'elle.

Elle ne réagit pas, pensant que le vent de la tempête caressant ses oreilles lui fait entendre des voix.

_Si seulement je n'avais pas tout gâché. Répondit-elle à cette voix.

L'ombre se rapproche et se trouve à un mètre d'elle.

_Je pense qu'au contraire, vous avez tout fait pour arranger cette histoire.
_Je ne suis pas du même avis.

Ses yeux sont fixés sur ses mains qui ont cessé de bouger. Elle parle, croyant être vraiment seule. Que sa conscience l'aide à extérioriser ses craintes et sa peine.

_Si seulement vous pouviez voir ce que vous avez réellement fait.
_Je le sais que trop bien.
_Je ne crois pas Sarah.

A l’écho de son prénom, elle relève la tête et voit la silhouette d'un Capitaine de Frégate, un peu cabossé.

_Harm ?! Que faites vous ici ?!
_Je suis là pour vous.
_Mais...mais comment avez vous su où me trouver ?
_Je vous ai suivi.
_Vous avez pris la voiture dans votre état !!! Mais ça va pas Harm, s'il vous était arrivé quelque chose, par ce temps...
_Mac ! Je vais bien, je ne suis pas en sucre. Dit-il dans un sourire, heureux de l'inquiétude qu'elle lui porte.
_Oui mais vous êtes inconscient ! Après ce qui vient de vous arriver...
_Mac...
_Je suis navrée...mais...comment vous...?!
_Vous êtes restée beaucoup plus de temps que vous ne le croyez dans votre véhicule. Je vous ai vu de la fenêtre, et j'ai su que, en fin de compte, tout n'allait pas comme vous semblez le faire croire.
_Je ne...mais ça va ! Je vous assure.
_Mac...pas à moi !
_Vous...mais...
_Elle a pris des somnifères pour pouvoir mieux dormir. Donc avant quelques heures, elle ne se réveillera pas, et je ne pense pas que quelque chose de grave puisse lui arriver.

Elle acquiesce, détournant le regard. Le temps s'est calmé, et de ce fait, ils n'ont pas besoin d'hausser la voix, pour ce faire entendre.

_Mac, dites-moi se que vous ressentez ?

Elle ne répond pas tout de suite, elle laisse son regard vaguer sur les flaques d'eaux, devant elle, cherchant à définir les sentiments qui l'envahissent.

_Je...ne sais pas vraiment...
_Je vais vous aider alors ! Fit-il en s'asseyant à ses côtés. Mac, commence t-il par dire, regardez-moi.

Elle ne bouge pas.

_Regardez-moi, dit-il mettant un doigt sous son menton.

Le regard dépité, elle le plonge dans ses yeux bleus.

_Je peux voir dans vos yeux de la tristesse.

Elle hoche la tête et commence à la baisser, refoulant les larmes qui naissent à nouveau.

_Regardez-moi.

Ce qu'elle fit d'elle même cette fois-ci.

_Je peux voir aussi une terrible peine...et de la peur.

Les yeux de Mac scrutent Harm, se demandant comment celui-ci peut affirmer une telle chose.

_Vous savez Sarah, reprit-il en glissant sa main entre les siennes liés, les yeux sont le reflet de l'âme. Rien ne sert de mentir, votre regard vous trahit. Et par votre état, votre âme se brûle et meurt à petit feu. Alors vous devez réagir Marines !
_Je n'ai pas la force de lever la tête en ce moment précis.
_Je sais...je comprends, et je suis là pour vous y aider.

Elle continue de le fixer. Elle essaye de comprendre ce qui lui arrive.

_Je suis votre ami Mac, votre meilleur ami, et par cette confiance que vous me portez, je n'ai pas le droit de vous décevoir.
_Non Harm, vous ne me décevrez jamais ! Reprit-elle aussitôt d'une voix faible.

Il lui lance un sourire sincère et touché.

_Vous savez, parfois, j'aimerai être plus que cela. J'aimerai pouvoir vous serrez dans mes bras, sans qu'un malaise après vienne à nous séparer. Pouvoir vous avoir à mes côtés toute une nuit et vous regardez dormir...
_Mais nous avons laissé passé notre chance Harm...
_J'ai… laissé passer ma chance, et Dieu seul sait combien je peux m'en vouloir de ce soir là à Sydney ! Je réalise que je vous ai éloigné et que vous avez été terriblement blessée. Mais j'admire la femme que vous êtes. Combien de personnes auraient fuit après s'être fait repousser ? Combien aurait tiré un trait sur une quelconque relation, même si elle n'est qu’amitié ? Vous avez toujours été là pour moi Sarah, après tout ce que je vous ai fait, vous êtes toujours à mes côtés, et à présent je ne peux plus me permettre de l'ignorer. Finit-il dans un regard ténébreux de sincérité.
_Je ne comprend pas...que faites vous de Renée ?!
_Renée et moi, c'était une relation vouée à l'échec, dès le commencement !
_Alors pourquoi être resté avec elle ?
_Vous savez...quand votre meilleure amie vit ce que vous auriez aimé vivre avec elle, il faut bien faire quelque chose pour pouvoir l'oublier, ainsi que la voir comme la personne qu'elle aurait pu être au lieu de la personne qu'elle est en réalité...et puis, je me suis dis que si vous pouviez le faire, je devrais en être capable moi aussi. Fit-il dans un grand sourire contagieux, rejoint par Mac.
_Je ne sais pas si je pourrais...
_Je comprend que cela puisse prendre du temps. Je vous ai laissé attendre trop longtemps, maintenant c'est à moi que revient cette dure tache de patience. Prenez le temps qu'il vous faudra, je serais toujours présent à vous espérer. Je voudrai juste que vous considériez la chose, et que vous ne tiriez pas un trait pour un « nous » éventuel. Si vous pensiez avoir tout perdu en une nuit, vous vous trompez !
_Je...
_J'ai une terrible peine à vous voir autant vous morfondre, Sarah. Vous êtes une femme exceptionnelle, et je ne vous laisserais pas vous abattre. Vous avez tenté avec Brumby et cela n'a pas marché. Rien ne se passe comme on le prévoit, c'est un fait, une fatalité...appelez cela comme vous voulez. Mais peut-être est-ce le destin qui a fait que les choses doivent se passer ainsi.
_Pourquoi...faites-vous...ça ?
_Que je fais quoi ?!
_Pourquoi êtes vous venu ? Pourquoi me dire tout ça maintenant ?
_Si je vous disais que je suis un idiot finit…
_Ca je le sais déjà. Le coupe t-elle.

Il sourit jaune mais ne peux empêcher un vrai sourire de se former.

_...et donc je veux me rattraper, et être là pour vous.
_Oui mais pourquoi Harm ? Fit-elle les yeux implorant de répondre vraiment à la question.
_Je...

C'est au tour de Harm de baisser la tête, et laisser place à un ange.

_Je vous remercie de l'intérêt que vous me portez Harm, mais j'ai besoin que les choses soient formulées. Je n'ai plus la patience d'attendre le jour où vous vous sentirez capable d'extérioriser ce que vous ressentez vraiment. Je ne veux plus d'une corde qui m'empêche d'avancer avec l'espoir que vous vous réveillerez un jour.
_...
_Je...je suis désolée...je ne voulais pas vous blesser.
_Non non, vous avez raison Mac, je dois arrêter de nous empêcher de vivre pleinement notre existence et baser notre relation sur des non-dits et des sentiments à demi dévoilés.

Elle sourit faiblement.

_Je sais combien cela peux être difficile pour vous Harm.
_En fait... je peux vous faire part de quelque chose ?
_Bien sur, allez-y.
_Je ne comprend pas moi-même pourquoi je n'arrive pas à vous le dire. Je veux dire que ces mots sont une libération et l'accomplissement d'années de souffrance, c'est la chose qui rend les personnes heureuses et cela doit être extrêmement soulageant de pouvoir vous les dire enfin !
_Je suis d'accord avec vous, fit-elle, essayant de détendre l'atmosphère.

Les silences font de plus en plus leur apparition. Chacun se glissant dans un mutisme ou plutôt dans des interrogations, en appréciant la proximité de l'autre.

_Mac ?
_Hum ?!
_Pourquoi êtes vous venue ici ?!
_C'est ici que nous nous sommes rencontrer la première fois.
_Ouai… c'est ici que tout a commencé.
_Hmmm...Gémit-elle comme une évidence. Et c'est ici que tout se termine...
_Pour clore le passé et pouvoir se tourner vers un avenir...en commun...

Elle se redresse, et déglutit difficilement aux dires de Harm, qui raisonne dans son esprit. Il s'approche d'elle, lèvres entre ouvertes.

Elle est sur le point de céder et de se laisser attirer par les lèvres de Harm, quand elle se raidit et porte son buste en l'arrière.

_Un baiser ne changera rien...
_Et si je te disais en prime que je t'aime.

Le regard de Harm, brillant par cette révélation et par la réaction de sa partenaire, se porte des lèvres de celle-ci à ses yeux.

Mais aucun geste de sa part n'est fait, si bien qu'il n'attend aucune autorisation quelle qu'elle soit et s'empare de ses lèvres pulpeuses. Le baiser est fiévreux, et synonyme de survie.

_Je...Arrive t-elle juste à dire.
_Chuuuut, fit-il mettant son index sur sa bouche.

Elle le remercie d'un sourire. Le front de Harm se pose sur celui de Sarah, et ensemble ils respirent le parfum des roses humides, rappelant la rosée du matin...une manière de figurer le procédé zen, que la vie est une goutte de rosée dans une goutte de rosée !



~°~ FIN ~°~

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: Adrift Part II Remixé à la shippeureuseuh !   Dim 5 Fév - 0:14

C trop bo

Bravo Finou

c magnifique

si seulement DPB pouvait lire ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
lilyrose
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : dans les bras de mon chevalier servant...
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: Adrift Part II Remixé à la shippeureuseuh !   Dim 5 Fév - 13:10

C'est génial

Bravo Finou

J'adore et c'est trop beau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnneSoMac
Connaissance de Catherine
Connaissance de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 996
Age : 30
Localisation : Avec Catherine Bell!! Merci ma Gazelle!
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: Adrift Part II Remixé à la shippeureuseuh !   Dim 5 Fév - 15:09

EXTRA GENIAL SUBLIME SUPERBE EXCEPTIONNEL......

Enfin tu le sais déjà mais J'ADORE!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Adrift Part II Remixé à la shippeureuseuh !   Dim 5 Fév - 15:43

absolument d'accord avec tout le monde : c'est SPLENDIDE !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Adrift Part II Remixé à la shippeureuseuh !   Dim 5 Fév - 23:01

bah rein à ajouter! c'eszt MAGNIFIQUE! bravo Finou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Adrift Part II Remixé à la shippeureuseuh !   Mar 7 Fév - 23:45

Merci bcp pour vos comm's

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Adrift Part II Remixé à la shippeureuseuh !   Mer 8 Fév - 12:54

Trop beau

Bravo Finou


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
hemond
Loin de Catherine
Loin de Catherine


Féminin Nombre de messages : 16
Age : 30
Localisation : Trois-Rivières, Québec
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Adrift Part II Remixé à la shippeureuseuh !   Jeu 8 Nov - 21:51

WoW

C'était la première fois que je lisais ce Wath IF

Il est tout simplement super. J'adore la fin, si seulement la série avait diffusé cette fin...

Bravo Finou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adrift Part II Remixé à la shippeureuseuh !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adrift Part II Remixé à la shippeureuseuh !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kolwezi, la part de la légion
» Papiers pour faire-part.
» kit ou template pour faire part mariage
» Pourquoi Aizen veut les pouvoirs d'inoue(a part pour soigné)
» GROSSE ERREUR de ma part ! HELP me plz ! :(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: FANART :: Les fanfictions :: What If...-
Sauter vers: