CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sauver Sarah [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Sauver Sarah [en cours]   Sam 18 Mar - 14:49



Ecrit par Lisa et Pat. Traduit par Stephjag et Corinne

Email Lisa : Lisa@capitalcitycollaborations.com Ou LAB7417@aol.com
Email Pat : SSbpMN@aol.com
Email Stephjag : Stephrabb@hotmail.com
Email Corinne: corinnemartin@TVcableNET.be

Titre original : Saving Sarah

Archiver : sans problème, mais faites-le nous savoir pour que nous puissions garder la trace de nos histoires.

Petite note personnelle : Merci à Lisa et Pat de permettre de traduire cette fic, merci à Lili d’être toujours là pour moi ainsi que Isa (ma fleur), Nicolette et Cathy sans vous toutes je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui. Merci du fond du cœur.




L’amiral eut du mal à contenir ses émotions lorsque le Capitaine de corvette Harmon Rabb, Jr fut admis dans son bureau.

« Est-ce à propos de Mac ? » demanda Harm rapidement. Il posait la même question à chaque fois qu’il entrait dans son bureau depuis six mois. Depuis son retour. Lorsqu’elle rentra chez elle un soir le Major Sarah Mackenzie s’était arrêtée dans un de ses coins de promenade favoris pour marcher un peu et réfléchir. Lorsqu’elle ne s’était pas présentée au travail le lendemain matin tous ses amis s’inquiétèrent surtout quand la voiture de Sarah avait été retrouvée ainsi que l’évidence qu’il y avait eu une lutte. Plus tard, Webb avait établi qu’elle avait été emmenée hors des Etats-Unis. Les recherches n’avaient pas cessé depuis ce jour. Presque tous les officiers avaient fait une heure supplémentaire tous les soirs pour aider à retrouver leur amie disparue.

« Oui, » AJ se retourna vers Harm et sourit, « C’est exact, elle a été retrouvée il y a deux jours. Je suis allé la voir à son appartement ce matin et elle m'a informé qu’elle ne viendrait pas travailler, mais elle a aussi dit autre chose. Rabb je veux que vous alliez là-bas, hier ! » Beugla AJ "et, Capitaine, sachez quelles sont vos priorités.»

« Merci mon Dieu elle a été retrouvée » il poussa un long soupir de soulagement et fit un grand sourire. « Mais Monsieur je ne… » Il fronça les sourcils devant son supérieur. Il était indéniable qu’il était soulagé d’entendre que Mac était saine et sauve après ces dix mois, mais les mots d’AJ l’embrouillèrent profondément. « Bougez-vous Capitaine, et c’est un ordre direct à moins que vous ne vouliez que je vous accuse de désobéissance » Lui dit AJ d’une voix calme et douce « Bien Monsieur » Harm avait perçu la menace dans ces mots et se hâta de quitter le bâtiment. Le mono-volume le conduisit pratiquement tout seul jusque devant chez Sarah, il s’y était rendu tant de fois participant aux recherches pour retrouver sa meilleure amie. Il laissa sa voiture à mi-chemin dans l’allée tellement il était pressé de monter les escaliers et une fois devant la porte, ses intentions de rester calme s’envolèrent, il se mit à tambouriner à la porte en criant « Mac c’est Harm êtes-vous là ? »

La porte s’ouvrit doucement et Mac sortit dans le hall jetant un chiffon qu’elle avait sur l'épaule dans l’appartement et tira la porte jusqu’à ce qu’elle fut pratiquement refermée. Elle resta quelques minutes à l’observer, comme si elle voyait un fantôme. Elle n’arrivait pas à le croire. Une seconde plus tard, elle était dans ses bras et l’embrassait. Elle ne pouvait s’en empêcher. Les larmes commençaient à couler sur ses joues. Elle recula.

« Oh Harm je n’arrive pas à y croire. Après tous ces mois où j’étais partie. Je réussissais à tenir en rêvant de me retrouver ici, de retour au JAG, de retrouver mes amis, retrouver, ben, « nous » retrouver. Vous n’aviez pas à être si bruyant lorsque vous avez frappé à la porte vous savez. J’ai une très bonne ouïe et… » Tout à coup il y eut des pleurs. Les pleurs d’un bébé, non tous ces bruits ne provenaient pas d’un seul bébé.
« Merde ! » Jura Sarah et laissant la porte entre-ouverte, elle se précipita dans l’appartement. Ce que Harm trouva en la suivant, ce fut deux landaus dans lesquels il y avait deux tout petits bébés et Sarah essayant de les calmer au milieu d’une pile de biberons, de tétines et autre bazar. Les deux petits arrêtèrent de pleurer lorsque Sarah posa une main sur eux et que leurs grands yeux bleus se fixèrent sur l’étranger dans la pièce.

Harm s’effondra, le regard désolé sur le chaos organisé qu’il y avait autour de lui. Finalement il posa une main sur son épaule « Je suis vraiment content de vous voir » il sourit, son visage reflétait toujours la désolation et le soulagement après ces mois de séparation forcée. « Je n’ai jamais abandonné vous savez je n’ai jamais pensé que vous ne reviendriez pas, mais ça a été si long ». Il les regarda, elle et les bébés, et ensuite il regarda les bébés puis elle, réalisant petit à petit « Ce sont les miens n’est-ce pas ? » demanda-t-il gentiment.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

« Oui » répondit-elle doucement tout en les regardant. Ils sont mon fils et ma fille d’un mois et demi. Ils faisaient une sieste… » Soupira-t-elle.
<< Oh Harm vous ne pouvez pas imaginer à quel point c’est agréable de se sentir à nouveau libre. Tous ces mois et ensuite avoir la chance de tout quitter et je l’ai fait. Je suis ici et c’est la réalité. » Sarah sourit une fois encore et elle prit gentiment un de ses petits enfants. « Ils sont probablement la raison pour laquelle je n’ai pas été mal traitée, enfin pas trop mal… » Elle regardait Harm « à quoi pensez-vous ? » Demanda-t-elle.

« Je pense qu’ils sont la plus belle chose qu’il m'ait été donnée de voir » il sourit intimidé et puis rit, regardant leurs yeux bleus « mais ils n’ont pas vos yeux ». Il tendit la main vers les bébés toujours dans leur landau et une petite main se referma sur son doigt. « Waouw » fut tout ce qu’il put dire et il souleva le bébé, ses mains entourant facilement l’enfant et regardant comment Sarah tenait le sien. « Est-ce que je tiens le garçon ou la fille ? » demanda-t-il subitement se rendant compte que leurs visages pratiquement identiques ne donnaient aucun indice « et j’imagine qu’ils ont des noms ? »

« Vous tenez la fille » dit-elle sans devoir réfléchir deux fois, « et non ils n’ont pas de nom… j’attendais leur père pour ça, après tout ils ont ses yeux… » Dit Sarah ses yeux ne quittant jamais son fils.

« Je suis sûr que leur père ne demanderait pas mieux » répondit-il automatiquement, encore fasciné par la petite vie qu’il tenait dans ses mains et il regarda encore plus attentivement le petit visage le doute et l’espoir se mêlaient au fond de lui « Sarah ce sont mes bébés n’est-ce pas ? Je suis leur père ? » Demanda-t-il osant à peine respirer à l’éventualité de cette possibilité.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Sarah resta silencieuse un moment. Sa réponse vient finalement aussi doucement que le vent, « oui… faites le calcul Rabb » répondit Sarah permettant à son fils de prendre son doigt pour une tétine. « Je ne suis sortie avec personne d’autre depuis presque deux ans maintenant. » Continua Sarah.

Il ouvrit la bouche et s’appuya faiblement contre le mur, tenant toujours sa fille dans les bras. « Mais nous… nous ne l’avons fait qu’une fois… et je pensais… » Il savait qu’il était en train de bégayer et ne pouvait rien y faire, « je pensais que nous… je veux dire vous… je pensais que vous preniez quelque chose ou… » Son regard ne l’encouragea pas à continuer. Il réalisa alors qu’il ressortait le point de vue typiquement masculin, le contrôle de la naissance est la responsabilité de la femme, il arrêta. Il y eut un silence de plusieurs minutes lorsqu’il fixa sa fille, absorbant tout l’impact de ce qu’il venait d’apprendre. Finalement il sert sa fille contre lui et va se mettre par terre près de Sarah, lui tendant le bébé. « Puis-je tenir mon fils maintenant ? » demanda-t-il.

Sarah le regarda le regard froid. Elle tendit les bras et pris tout doucement sa fille pendant qu’elle balançait son fils sur l’autre épaule. « Attention » dit-elle pratiquement suppliante, « attention à sa tête. » Lui rappela-t-elle. Elle donna l’enfant à son père et regarda Harm avec l’enfant, ne quittant jamais ses bébés des yeux. Après un temps et comme Harm n’avait pas bougé depuis plusieurs minutes, elle l’avait assez observé pour pouvoir emmener sa fille dans sa chambre et la changer. Dès que Mac eut quitté la pièce le petit garçon se mit à hurler. Mac revint vite, remit la fille dans le landau avec la couverture bleue dans son ensemble pantalon bleu. Elle posa sa main sur le dos de son fils. L’enfant se tut immédiatement, et elle le prit ensuite des bras de Harm. « Merci d’être passé Capitaine. Je suis certaine que vous avez des tas de choses à faire… moi d’un autre coté, il est clair que j’ai mes responsabilités et je suis sûre qu’ils ont faim. » Dit Sarah, « et honnêtement je ne pense que vous ayez assez d’estomac pour supporter de me voir allaiter

Pourtant le voir avec leurs enfants la touchait profondément. Ces mots lui revinrent à l’esprit « Nous devrons discuter de ça plus tard. Il y a des choses importantes dont il faut que je me charge maintenant » Ça avait été leurs au revoirs. Il l’avait laissée sur sa fin, avait brisé son cœur juste au moment où ils étaient si près de tout avoir. Au moins, maintenant elle avait ses bébés à lui et ils l’aimeraient toujours. Ne lui avait-il pas promis des enfants ? Elle les avait juste eu de façon bizarre, mais elle les aimait de tout son cœur et de toute son âme tous les deux. Il la regardait avec ses grands yeux bleu vif et elle attendait de voir ce qu’il allait dire.

Il était debout en état de choc. Se rappelant de façon frappante la dernière fois qu’ils s’étaient quittés et se remémorant ses mots. « J’avais quelque chose de très important à faire à ce moment-là ou du moins ça l’était alors. Maintenant cela paraît si insignifiant à côté de votre disparition, et des bébés bien sûr ».

Il prit une profonde inspiration: « Bien entendu, je m’en irai si vous me le demandez, je ne voudrais pas vous mettre la pression en ce qui me concerne. Mais j’aimerais vraiment rester. J’ai besoin de savoir où vous étiez, ce qui vous est arrivé, mais ça peut attendre. Ce que j’aimerais vraiment voir c’est comment vous nourrissez nos bébés et non cela ne me dégoûtera pas. Puis-je rester ? » Sarah le regarda intensément pendant un moment. Après tout ils étaient ses enfants aussi. A ce moment-là une sonnette retentit dans la cuisine. « Oh seigneur ! ». S’exclama-t-elle, mais avant qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit Harm se dirigeait déjà dans cette direction. Elle s’appuya contre le dossier du fauteuil, ouvrit un peu sa chemise et reprit son fils qui commençait à s’agiter et le nourrit. Harm réapparut quelques instants plus tard et Sarah rougit d’être regardée de cette manière.

A suivre...


Dernière édition par le Sam 18 Mar - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Sam 18 Mar - 15:28

Ah j'avias déjà lu le début de cette fic. Mais j'ai jamais eu la chance de lire la suite. J'espère que tu nous en fera bénéficier Stephjag.

En tout cas merci beaucoup pour la traduction de cette magnifique fanfic.

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Sam 18 Mar - 21:52

j'aime beaucoup ce début et j'ai hâte de découvrir ce qui va se passer...
merci de nous traduire cette fic, à nous pauvres anglophobes ! LOL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Lun 20 Mar - 2:14

alors la qu'une chose a dire je lire veux la suite
j'adore!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Jeu 23 Mar - 0:50

Elle aurait dû se sentir à l’aise en permettant au père de des ses enfants de regarder un moment si intime de partage d’affection, mais c’était justement ça. Elle lui sourit pourtant, bascula en arrière et ferma les yeux un instant « j’étais au milieu de l’Iraq. Dans dieu sait quelle ancienne métropole en plein désert. Dieu merci Webb allait venir me sauver, avant de le faire lorsqu’il a découvert que j’étais enceinte et il a dû revenir pour m’aider à avoir les bébés avant de pouvoir faire quoi que ce soit d’autre mais nous avons établi un plan et me voilà. Je savais que je devais me raccrocher à mes souvenirs et me concentrer afin d’essayer de m’occuper de mes… de nos bébés. » Sarah s’arrêta et plaçant son fils sur son épaule elle obtint un renvoi, et il lui cracha aussi dessus « Séduisant, je sais, mais je l’ai voulu et ne l’échangerais pour rien au monde… » dit Sarah en souriant du sourire des personnes à qui on vient de donner le monde tandis qu'elle remettait son fils dans son ensemble pantalon vert et dans sa couverture verte dans son landau et prit leur fille.

Elle s’apprêtait à la nourrir lorsque le petit garçon commença à gémir dans son landau. « Ne bougez pas. Je m’en occupe » lui dit-il « De plus vous avez les mains pleines. Il souleva le petit garçon dans ses bras, émerveillé une fois de plus de constater à quel point il était léger. Il sourit au regard plein d’appréhension de Sarah. « Hey, j’apprends vite » dit-il en soutenant la tête et le dos de son fils. Il s’assit dans une chaise en face d’elle et prit un essuie qui se trouvait à proximité pour le mettre sur son épaule et souleva un peu le bébé, le tapota doucement dans le dos. Ce qui fut rapidement récompensé par un autre renvoi, cette fois sans rejet et après quelques gémissements le petit garçon ferma les yeux. Harm frotta sa joue contre la tête duveteuse. « Sarah » dit–il doucement « Vous m’avez dit où vous vous trouviez mais vous ne m’avez pas dit comment vous êtes arrivée là ». Il s’arrêta et la regarda attentivement « Est-ce quelque chose dont vous pouvez me parler ? »

« Arrivé là ?!! Et bien je ne le sais pas exactement, parce que j’étais inconsciente et que une fois là-bas cela prit trente-huit heures avant que je ne réalise ce qui s’était passé. Ma cellule de captivité était une copie de mon appartement. En fait, elle comprenait aussi le vestibule. Tout était identique. Seulement je ne pouvais en sortir. J’ai cru devenir folle, Harm » les yeux de Sarah se remplirent à nouveau de larmes, « le téléphone sonnait et cela pouvait être votre voix ou celle de Bud, de Harriet ou celle de l’Amiral et nous avions de vraies conversations, mais ce n’était que simulations, ce dont je me suis rendu compte plus tard. Harm je croyais que j’avais à nouveau bu ou quelque chose dans ce genre. Je devenais folle, je ne savais plus que croire. Ce matin il fallait que je vérifie et que je sois certaine que je pouvais bien sortir de mon appartement. » Sarah mit sa main libre sur son front. La douleur se lisait sur son visage. « C’était la pire des tortures que j’ai eues à subir, Harm. Surtout le fait d’entendre votre voix. »

Harm écoutait en silence, horrifié la bouche ouverte et tout ce qu’il pouvait faire c’était de continuer à frotter sa joue contre la tête du bébé. « Oh mon Dieu » fut tout ce qu’il pu dire, s’imaginant l’horreur et la peur qu’elle avait dû ressentir. Finalement il traversa la pièce et s’accroupit devant elle, posant sa main libre sur son genou, comme si cela pouvait lui apporter n’importe quel réconfort. « Sarah je suis vraiment désolé » dit-il « Et je ne sais quoi dire d’autre que cela, excepté que j’aurais voulu être présent pour stopper tout ça ». Le bébé dormait profondément à présent ; sa tête dans la courbe du cou de Harm. « Habituellement je suis sûr de moi-même, c’est le pilote en moi ça » dit-il doucement. Après quelques minutes il reprit « Et à présent, je n’ai pas la moindre idée de ce que je dois dire ou faire » Il la regarda finir de nourrir la petit fille et la mettre sur son épaule il mit sa main dans le dos du nourrisson le tapotant d’un doigt. Il caressa à nouveau son fils du bout du nez. « Je sais que vous vous attendez à ce que je parte à présent, mais je ne sais pas si je supporterais de quitter mes enfants ».

« En réalité votre présence est plutôt réconfortante. De plus ce sont aussi vos enfants. L’Amiral est venu sans prévenir pour voir comment j’allais ce matin et il les a vus. Je ne crois pas l’avoir jamais vu aussi horrifié. Naturellement il aurait voulu tuer le responsable. Je devais donc lui expliquer la situation. Ensuite j’ai eu droit à un long sermon sur le fait que ces enfants devaient porter un nom de famille. J’avais supposé qu’il vous aurait mis au courant de toute la situation, mais lorsque j’ai vu votre tête dans le hall j’ai su que vous ignoriez tout. J’avais espéré qu’ils ne feraient pas de bruit, mais de la façon dont vous frappiez à la porte il était évident qu’ils en feraient. Et bien j’imagine que j’ai gâché votre journée mmmh ? Pourtant tout ceci est très domestique et très charmant vous savez. Je suppose que l’Amiral voulait parler de régler nos différents. Il a dit qu’il le faisait pour mon bien. Je pense qu’il a quelque chose contre vous. Peut-être devrions-nous essayer de le faire changer d’avis. Bien que nous n’ayons jamais été forts de ce coté-là dans le passé. » Sarah regarda les deux nourrissons endormis un dans les bras de chaque parent, « Je crois que je pourrais faire de vous un bon père… » Dit-elle doucement.

« Merci » il sourit, l’espoir renaissait dans son cœur. Il voulait désespérément faire partie de la vie de ses enfants ; et de celle de leur mère également mais c’était peu probable. « Non l’Amiral a dit que je devais venir ici et assumer mes responsabilités » lui dit-il. « Et je veux le faire à partir de cette minute. Je veux être inscrit légalement sur leurs actes de naissance comme étant leur père ». Il posa doucement sa main contre sa joue « vous n’avez pas gâché ma journée. Au contraire, vous avez fait de moi un homme heureux et fier. Je ne sais comment appeler ce que nous avons fait cette nuit-là mais quoi que ce soit, cela a produit deux miracles ». Il embrassa le front de chacun de ses enfants «Je les aime déjà » confessa-t-il, une larme roulant sur chacune de ses joues.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Jeu 23 Mar - 1:51

whaou!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manon1989
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 81
Age : 28
Localisation : dans les bras d'Harm
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Lun 1 Mai - 15:18

la suite la suite!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Lun 1 Mai - 18:26

Sarah soupira, « Mais qu’allons-nous faire, Harm ?! C’est le plus gros chaos de ma vie ! » A ce moment-là le téléphone sonna et Sarah sursauta légèrement. Elle lui donna leur fille et alla répondre au téléphone. « Oui Tiner, nous l’attendons. » Elle raccrocha le téléphone. « L’Amiral arrive. » dit Mac. Mac rangea un peu la pièce et dix minutes et quinze secondes plus tard on frappa à la porte. Elle laissa entrer l’Amiral qui était accompagné du nouveau juge avec qui il sortait, Andrea McKowsky. Andrea s’extasia immédiatement sur les nourrissons. Elle était, comme l’Amiral leur en informa, au courant de toute l’affaire. « Vous allez vous marier tous les deux, pas de si, de et, ou de mais » aboya l’Amiral ne laissant aussi aucune place pour aucun argument. Il continua. « Signez ces papiers et nous en avons fini. Je sais que pour le moment vous êtes plutôt enclin à vous étrangler, mais cela changera, cela s’améliorera lorsque vous habiterez ensemble. Je ne veux pas créer de tentions au JAG et comme ces bébés ont besoin de leurs deux parents. Je vais prendre sur moi et je vais arranger quelque chose » Continua l’Amiral.

« Et je l’aide, » ajouta Andrea. Mac soupira, elle ne voulait pas vraiment discuter. Cela lui semblait assez raisonnable. Harm resta également silencieux et la paperasserie s’acheva par une cérémonie faite pour légaliser le tout ensuite tout le monde parut soulagé. Andrea et l’Amiral prirent chacun un bébé, Mac laissa Harm superviser le tout pendant qu’elle se chargeait des boissons. Ensuite elle alla se pelotonner dans le canapé près de Harm et les deux couples bavardèrent pendant un moment. Mac n’arrivait pas à le croire, en un jour elle avait obtenu tout ce qu’elle voulait depuis si longtemps. Mais elle n’avait jamais eu l’intention de piéger Harm dans le mariage. Elle était certaine que, déjà si leur relation était tendue avant, cela allait être un enfer très prochainement dès que l’Amiral et Andrea seraient repartis et son corps commença à se raidir, prêt à affronter une bataille.

Les discussions diminuèrent et l’Amiral et sa fiancée étaient prêts à partir. « Vous avez fait ce qu’il fallait tous les deux » ce furent ces derniers mots avant de partir. Harm ferma la porte derrière eux, évitant son regard, et il commença à ranger les verres sales pour les mettre dans l’évier. Les bébés dormaient profondément dans leurs landaus, lorsqu’il revint, il se laissa tomber entre eux, posant une main légère sur chaque ventre. Retrouvant finalement son courage, il leva les yeux sur elle. « L’Amiral m’a donné congé le reste de la semaine pour que nous puissions nous habituer vous savez » dit-il doucement « mais j’ai besoin que vous me disiez ce que vous voulez que je fasse. Je ne vais pas vous forcer, surtout pas après tout ce que vous avez vécu. J’aimerais rentrer chez moi pour pouvoir prendre quelques affaires afin de camper ici cette nuit si vous êtes d’accord ? »

Mac acquiesça et passa une main dans ses cheveux. « Oui c’est… c’est une bonne idée. Peut-être que je pourrai enfin dormir alors. Cette nuit je veux dire, avec vous… avec vous ici je veux dire…, je veux dire… » Sarah n’arrêtait pas d’arpenter nerveusement et il put lire, il put voir dans ses yeux qu’elle l’aimait toujours. Il ne lui restait plus qu’à l’empêcher de combattre ce qu’elle ressentait, l’empêcher de les combattre eux. Il pouvait dire qu’elle avait besoin de lui. « Allez-y flyboy, sortez d’ici, mais vous avez intérêt à revenir avant que je ne pense encore que ce n’est qu’une illusion » Elle le serra spontanément dans ses bras. Ensuite elle se retourna et il put voir à quel point elle avait besoin de lui. Lorsqu’il ferma la porte derrière lui et qu’elle « pensait » qu’il était déjà assez loin dans le hall, elle laissa échapper un « wow » joyeux.

Il se sourit à lui-même lorsqu’il entendit son cri joyeux. Il avait vu l’amour qui brillait dans ses yeux et son cœur se gonfla à l’idée qu’après tout ce qu’elle avait traversé, elle pourrait encore l’aimer. Il n’avait pas eu la chance d’analyser les sentiments qu’il éprouvait pour elle : ils avaient passé cette nuit ensemble et il était parti si abruptement et ensuite les choses avaient été si difficiles entre eux jusqu’à sa disparition. Il savait que ce qu’il avait ressenti cette nuit-là lorsqu’ils avaient fait l’amour, et apparemment deux bébés, était de l’amour. A présent, tout ce qu’il voulait c’était faire renaître ces sentiments. Il savait déjà qu’il aimait ses enfants après seulement quelques heures passées en leur compagnie; maintenant il lui fallait reconquérir le cœur de leur mère et regagner son amour et si possible, mais qui serait bien plus difficile, sa confiance.

« Ce sera la chose la plus difficile que tu n’auras jamais eue à faire de ta vie Rabb. » Se dit-il lorsqu’il entra à nouveau dans l’appartement, une simple valise à la main et quelques couvertures supplémentaires. Il l’entendit ainsi que les bébés dans la chambre et dit : « C’est moi, vous avez besoin d’aide ? » N’obtenant aucune réponse il décida de préparer le fauteuil pour la nuit, et il était en train de le tester quand elle sortit de la chambre. « C’est un peu petit » sourit-il 1,95m ne rentre pas très bien dans un canapé mesurant 1,52m de long. « Je pense que je vais essayer le sol » Mac rit « Je ne pense pas, nous avons dormi ensemble auparavant, rappelez-vous les règles de la conservation de la température corporelle. » Elle rit encore un moment et se dirigea ensuite vers la cuisine. « Je vous laisse la moitié du lit, dépassez cette moitié, je vous averti que vous aurez à faire à moi. N’oubliez pas que je suis un Marines. Elle sourit de ce sourire qui signifie ‘je parle business’ et elle tapa sa main sur son front et referma la porte du réfrigérateur. « Que suis-je venue faire ici ? » Elle secoua la tête en se souvenant apparemment de ce qu’elle était venue faire. Elle s’avança vers un meuble et mit le percolateur en marche. « Mmm oui dans le réfrigérateur. J’ai quitté le luxe un peu trop longtemps, mais au moins la cuisine ici n’est pas vide. » Sarah traversa la pièce et prit un CD et le plaça dans la chaîne stéréo. Une mélodie latine familière filtra dans la pièce. Sarah retourna dans la chambre un moment et revint satisfaite que les bébés soient endormis. « Oh je vous ai fait de la place dans l’armoire et je sais ou se trouve la teinturerie. » Elle se laissa tombée dans le canapé. Elle soupira.

« De la place dans l’armoire ? » il la regarda d’un air bête pendant un moment « de l’espace dans l’armoire comme pour … vous voulez que je reste ? Cela signifie que vous voulez que je reste ici avec vous ? Comme un couple normal de gens mariés ?>> Il savait qu’il était en train de radoter mais il ne pouvait s’en empêcher. Il voulait tant rester, avec ses enfants et elle.

Elle fronça les sourcils, pourquoi fallait-il qu’il rende ceci si difficile ? « Et bien ce ne serait pas très pratique de laisser ses vêtements dans une valise et franchement, Harm, je ne crois pas que nous serons trop de deux pour arranger les choses. » Elle fit un geste en direction de l’appartement, qui semblait avoir été mit à sac. « Il était en ordre lorsque l’on m’a enlevée. Je n’ai pas encore eu le temps de me demander si je rentrais ou partais. Je n’ai pris qu’un bain à l’hôpital et encore lorsque l’on nous a examinés et je suis dégoûtante. Et je viens juste de vouloir pendre du café dans le réfrigérateur ! » Elle semblait assez agitée. Assise sur le fauteuil, elle ramena ses genoux à sa poitrine et y posa sa tête pour y pleurer. N’importe qui n’aurait pas pu voir Sarah Mackenzie Rabb pleurer. Elle essaya t’étouffer les sanglots aussi vite qu’ils étaient apparus. « Je ne m’écroule pas… non… »

« Hey je garde mon café dans mon frigo » essaya-t-il d'un ton léger, qui lui valut un regard menaçant. « Désolé » s’excusa-t-il. Il s’assit à coté d’elle et mit son bras sur ses épaules. Elle tressaillit à ce contact, ce remémorant certainement sa captivité, mais il laissa son bras là où il venait de le mettre. Il resserra même son étreinte « Nous sommes deux pour gérer ça à partir de maintenant » lui dit-il fermement. Il la prit dans ses bras lorsqu’elle sanglota. Ensuite, lorsqu’elle eut repris le contrôle d’elle-même, elle se coucha et se roula en boule « Reposez-vous un peu. Je m’occupe des bébés, je reviens tout de suite. C’est un ordre, Major ». Il savait qu’elle essayerait de lui rappeler qu’ils étaient sur un pied d’égalité. Il se dépêcha d’aller voir dans la chambre pour constater que ceux-ci dormaient à poings fermés, remarquant même que le petit garçon ronflait. « Cela ne peut être qu'un Rabb » sourit-il. Ensuite il alla dans la salle de bain et, en fouillant un peu, il trouva de l’huile de bain parfumé à la fraise et remplit la baignoire d’eau chaude et d’huile. Et il alluma quelques bougies qui se trouvaient là datant d’une époque comme touche finale. « Allez Mac -- heu – Sarah » la réveilla-t-il. Elle le regarda et fronça les sourcils, mais accepta de se laisser entraîner dans la salle de bain. « Profitez-en » lui dit-il. « Je m’occupe de tout ».

« Mais Harm je devrais vraiment… » Elle remarqua le regard qu’il lui jeta, « Merci » Dit-elle doucement et elle disparut dans la salle de bain. Elle soupira en se laissant glisser dans la baignoire. Rien de tel qu’un bon bain. Elle se lava rapidement. Et resta allongée, silencieuse, les oreilles aux aguets au cas où un des bébés aurait eu besoin d’elle mais elle se relaxa petit à petit complètement. Pratiquement une heure plus tard, 52 minutes et 9 secondes pour être exact, elle sortit enfin de la baignoire. Elle se sentait merveilleusement rajeunie et habillée en pantalon et T-shirt elle apparut dans le salon.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Mer 24 Mai - 16:01

« Hey il semble que vous vous sentez mieux » il sourit de là où il se trouvait par terre en train de mettre de l’ordre dans tout le fourbi des bébés, il venait juste de terminer de nettoyer la cuisine « Le café coule et une pizza arrive de chez Jack’s Pizza. Je ne sais pas pour vous mais moi je n’ai rien mangé depuis le déjeuner et c’était un petit pain en couronne rassit : Harriet a eu pitié de moi. Venez ici et assaillez-vous. Les bébés vont bien ; l’appartement est propre et je veux que vous vous reposiez avant de devoir nourrir à nouveau les bébés ». Elle le regarda méfiante lorsqu’il s’étira de façon dégingandée couvrant ainsi pratiquement toute la surface du sol. Est-ce que j’agis un peu trop comme si j’étais chez moi ? » Demanda-t-il anxieux.

« Non c’est simplement que tout ça semble être trop beau pour être vrai, » dit Mac, « cela me rappelle vaguement il y a longtemps lorsque mon partenaire et moi travaillions tard le soir sur des dossiers. Il venait pour prendre ma vie en charge pendant un court instant et les premières fois cela m'exaspérait au plus haut point, mais ensuite j’ai appris à lui faire confiance et à prendre goût à toutes les fois où je savais qu’il serait là pour me soulager de mes devoirs à accomplir … enfin, façon de parler. » Sarah était assise par terre, inexpressive pendant un moment, ensuite elle bascula en arrière posant ses mains sur son ventre. Elle se retourna alors, bloquant ses pieds sous le sofa et fit trente abdominaux, se retourna à nouveau et s’appuya contre le sofa. A ce moment-là, la sonnerie de la porte retentit et Sarah bondit sur ses pieds pour aller ouvrir, souriant bien plus que nécessaire au livreur qui était face à elle. Elle prit la pizza, le paya et ensuite le regarda partir s’assurant que les portes de l’ascenseur s’ouvraient et se fermaient réellement. Elle finit par revenir à l’intérieur et referma la porte, se rasseyant à terre juste à côté de deux verres d’eau ; elle ouvrit la boîte et inhala l’odeur. « Oh mon Dieu » des larmes perlèrent dans ses yeux, elle prit un morceau et commença à le dévorer.

« Cela faisait un moment que vous n’aviez pas mangé ça hein ? » Il avait pensé à ce qu’elle avait dit avant que la pizza n’arrive. « Ces moments m’ont beaucoup manqué pendant votre absence » dit-il doucement prenant lui aussi un morceau. « Vous savez, au début, lorsque vous étiez partie, j’ai pensé que c’était peut-être à cause … à cause de nous… que vous regrettiez tant ce que nous avions fait et que vous étiez si en colère à cause de ma dureté et tout le reste. Mais lorsqu’il fut évident que vous aviez été enlevée … et bien je n’ai … j’avais presque perdu … » il ne put finir sa pensée et dit finalement doucement « Je n’ai jamais cessé de vous chercher »

« Votre voix au téléphone n’arrêtait pas de me dire que vous m’aimiez, que vous me verriez bientôt, mais vous n’êtes jamais venu bien sûr. Nous avons eu de longues conversations à propos de nous, à propos du futur. Seigneur, c’est comme ça que l’Amiral savait, pendant le raid Webb où un de ses hommes a dû entrer en possession des bandes. Ce devait être Webb car si cela avait été quelqu’un d’autre, c’est le secrétaire d’état qui les aurait eues et non l’Amiral. » Dit Sarah avant d'entamer son troisième morceau de pizza, « cela faisait longtemps que je n’avais plus vu d’autre nourriture que des flocons d’avoine et des assiettes de légumes. J’avais oublié l’excellent goût qu’avait la vraie nourriture. Vous n’avez aucune idée du nombre de fois ou j’aurais voulu mourir juste pour avoir un de vos sandwiches à la dinde grillée ou du poulet avec de la salade. » Elle tremblait légèrement, mais elle était trop occupée à manger pour que cela ne la dérange. Ils se partagèrent le reste de la pizza, ensuite elle alla dans la chambre et trouva les bébés éveillés. Les soulevant tous les deux elle retourna dans le living-room. « S’il vous plaît, papa » elle lui remit un petit paquet vert et une couverture, « emmitouflez-le bien et chaudement. J’ai besoin que vous m’aidiez à faire du shopping, autrement je vais être à court d’un tas de choses avant demain matin et ces grenouillères ont vraiment fait leur temps, qui plus est ces couleurs sont horribles. Il n’est que 19 : 00, donc je pense que nous pouvons premièrement acheter des vêtements et ensuite nous rendre dans un de ces magasins ouverts tard la nuit pour des langes et des choses du genre. De toute manière, nous devons les prendre dans nos bras jusqu'à ce que nous ayons deux porte-bébés, alors nous aurons au moins nos mains libres et nous pourrons les garder tout près de nous. » Sarah termina d’emmitoufler sa fille « et Harm, il faut vraiment que nous discutions pour leur donner des noms … cela devient un peu frustrant, ils ont besoin de s’attacher à leurs deux parents. »

« Vêtements, langes, noms », Harm répéta la liste de choses qu’il fallait faire qu’elle venait d’énumérer lorsqu’il poussa son nez contre la douce joue de son fils « Matthew Harmon » dit-il doucement au bébé. Sarah leva la tête, lui jetant un regard interrogateur. « Je ne sais pas » Harm haussa les épaules lui-même surpris. « C’est sortit tout seul. Désolé ».

« C’est beau. Matthew Harmon Rabb, ce sera. Simplement par curiosité d’où vient ce nom, je comprends Harmon et je l’aurais pris de toute façon, mais pourquoi Matthew ? Et quel est votre prénom pour notre fille ? Demanda Sarah oubliant temporairement qu’elle était en colère après lui.

« Votre oncle Matt est un homme bien et un bon marines » Expliqua-t-il. « Vous n’avez personne d’autre dans votre famille que vous vouliez honorer que je connaisse. Et Harmon est bien entendu pour son père et son grand-père. « Mais pour notre fille je ne sais pas, à part quelque chose avec Sarah au milieu peut-être pour garder la tendance, ce serait pour vous et son arrière-grand-mère, « il baissa les yeux sur le visage angélique de la petite fille endormie essayant de penser à quelques femmes ayant eu une quelconque influence dans sa vie.

« Ma mère m’a fait promettre de ne pas donner son nom à mes enfants parce qu’elle ne l’apprécie pas elle-même » il rit « je pense que vous feriez mieux de prénommer notre fille. »

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Jeu 25 Mai - 0:47

merci beaucoup pour cette suite car j adore cette fic
c 'est un vrai plaisir de la lire


merci et bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Jeu 25 Mai - 19:23

Sarah sourit gaiement à Harm pour un tel honneur et puis suggéra, « que diriez-vous de Olivia Sarah ? » Ou nous pourrions l’appeler Mackenzie Sarah si vous aimez les prénoms modernes. Un nom est une chose tellement importante, je déteste presque de devoir choisir, mais nous ne pouvons pas continuer à l’appeler bébé. Vous décidez. » Dit Sarah renvoyant la balle dans son camp.

« J’ai déjà prénommé notre fils » fit-il valoir, et en appréciant le son il répéta « notre fils ». Il regarda à nouveau la petite fille endormie. Mais si vous voulez que je choisisse, et en fait puisque pour moi vous êtes Mac et que vous le resterez toujours, maintenant bien sûr en tant que ma femme… il fit une pause en appréciant également le son et sourit et une mère, maintenant c’est plus Sarah. Il toucha le front de la petite fille « Mackenzie Sarah, c’est difficile à prononcer, mais ça lui va et cela convient à la situation » lorsqu’il retira sa main du nouveau-né il caressa doucement la joue de Sarah avec le dos de son doigt « est-ce que cela vous convient ? »

Sarah sourit ; « Mackenzie » dit Sarah doucement souriant à sa fille dans ses bras, elle se déplaça afin de pouvoir la mettre dans son maxi-cosi pendant ce temps elle expliqua à Harm comment faire de même avec Matthew. « Cela ne signifie pas que vous ne pouviez plus m’appeler Mac. » Elle soupira et ensuite regarda ailleurs pendant quelques minutes. Puis elle prit le maxi-cosi de Matthew et ils sortirent, préférant prendre le VSU pour avoir plus d’espace. Puis ils partirent. Une fois arrivés dans l’avenue, ils prirent les bébés et se promenèrent dans l’avenue, ils entrèrent dans une boutique pour bébés assez peu chère. Sarah regarda autour d’elle pendant que la gérante fondait sur eux en voyant les nouveaux-nés.

La gérante semblait ravie que Mac soit mariée à Harm quoique ses yeux verts brillaient de jalousie. Sarah sourit intérieurement. Si seulement la femme savait ! Ensuite lorsque Sarah eut acheté plusieurs tenues pour chaque nouveau-né et deux landaus ils quittèrent la boutique et attachèrent les bébés dans les landaus et continuèrent. Malheureusement, il y avait pas mal de monde et Mac ressentit le besoin de prendre la main de Harm pour qu’ils ne soient pas séparés. Elle avait tendance à regarder le sol plus que d’habitude et était anormalement silencieuse. Finalement ils terminèrent et retournèrent à la voiture.

Harm remarqua son silence et refreina un commentaire plaçant d’abord Mackenzie et ensuite Matthew dans le VSU. Vérifiant deux fois les ceintures de sécurité avant d’être satisfait. Finalement, il lui ouvrit la portière avant et prit son bras afin de l’aider, remarquant à quel point elle s’était assise lourdement. « Fatiguée, hein » dit il compatissant « je suis certain que vous l’êtes. Ca a été incroyable pour moi. Je ne peux pas imaginer ce que cela doit être pour vous. Maintenant nous devons ramener tout ce petit monde à la maison, les nourrir et les mettre au lit. Ils repartirent et les bébés s’endormirent avant qu’ils aient quitté le parking. Sarah fermait les yeux aussi, secouant la tête. Il caressa une nouvelle fois sa joue et sans même se rende compte de ce qu’il faisait, elle bougea de telle sorte que sa tête reposait à présent sur son épaule pendant qu’il conduisait. Elle ainsi que les bébés dormaient profondément, ne se réveillant même pas lorsque le VSU se parqua devant chez Sarah « Hey on est à la maison, » dit-il doucement en la forçant à bouger la tête, appréciant le fait qu’elle s’appuie sur lui.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

A suivre...


Bonne lecture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Jeu 25 Mai - 19:57

merci pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Sam 27 Mai - 14:52

« Oui Monsieur, monsieur » dit Sarah à moitié délirante lorsqu’elle soupira et releva la tête en titubant pour sortir de la voiture. Elle était à mi-chemin de l’entrée quand elle se retourna. « J’ai oublié les bébés, » remarqua-t-elle somnolente. Comme pour le lui annoncer, mais il était visiblement au courant. Elle prit les deux nourrissons et lui laissa le reste des sacs et baquets. Elle entra et se posta à la porte jusqu’à ce que tout ce qui avait été acheté fût mis en sécurité à l’intérieur ainsi que Harm. Et elle ferma les deux loquets et ensuite elle retourna dans la chambre et se laissa tomber sur le lit, sombrant rapidement dans un profond sommeil duquel elle n’émergea que tard le lendemain matin. Ses sens lui indiquèrent que les bébés étaient là avec elle, qu’elle était en sécurité et enfin qu’il y avait plus de poids sur le lit que le leur uniquement. Sarah se retourna et remarqua Harm et tomba du lit à peu près au même moment. Il y eut un silence d’une minute et ensuite des rires. Elle s’assit et posa les bras sur le lit et posa la tête dessus, souriant à son étrange expression. « Vous m’avez surprise nous avions un arrangement. Navrée, je pense que j’ai oublié les événements d’hier une minute. » Elle remonta sur le lit et se coucha sur le dos, souleva gentiment Mackenzie et la coucha sur son ventre. Mackenzie pour sa part observait silencieusement sa mère avec ses grands yeux bleus. Les enfants étaient extraordinairement faciles à vivre ne pleurant que s'ils avaient l’impression d’être délaissés. Par bonheur pour Sarah, ils n’étaient pas des bébés difficiles. Bien que, Mackenzie trouvait qu’il était plus que temps de se plaindre pour le petit déjeuner et c’est présentement ce qu’elle commença à faire. Sarah se releva et se prépara à ôter sont T-shirt, elle jeta un coup d’œil de côté à Harm et puis continua ce qu’elle était en train de faire. Mackenzie se tut dès qu’elle eut ce qu’elle voulait. Quant à Matthew, il était trop occupé à avoir sa main dans sa bouche et de jouer avec sa bave pour remarquer ou se soucier du fait que sa sœur était en train de prendre son petit déjeuner. Matthew retira sa main de sa bouche et il regarda Harm comme s'il lui offrait le mess. Sarah commença à rire, Mackenzie protesta et Sarah s’arrêta, mais une larme traça son sillon sur sa joue devant cette photo de famille.

Il sourit à cette larme et la chassa avec un doigt. « On ressemble à une vraie famille » dit-il doucement « et je suis heureux parce que c’est ce que nous sommes ». Il souleva Matthew et le serra fort contre son torse. « Je vais être près de ces bébés » souhaita-t-il « et près de vous » ajouta-t-il pour lui-même. Matthew commença à s’agiter contre lui et Harm frotta son petit dos « je sais que tu as faim, matelot. Patiente une minute, le temps que maman termine avec ta sœur ». Il offrit sa tétine à Matthew pendant qu’il observait Sarah finir de nourrir Mackenzie. Ensuite il souleva le bébé, mettant ainsi son visage près de celui de son fils « Hey mon grand » il rit « savais-tu que ta maman et moi nous nous sommes mariés hier » il fit un grand sourire, ignorant la bave du bébé qui coulait sur lui. « De telle sorte que nous pouvons être une bonne maman et un bon papa pour vous deux ». Sarah demeura silencieuse pendant qu’il prononça ces mots et ensuite elle lui tendit Mackenzie. Harm fronça les sourcils un moment et réalisa alors ce qu’elle était en train de faire « Oh oui, changement » il sourit, lui tendant Matthew comme il prenait Mackenzie. « Hey ma puce » il lui sourit « ton papa va te gâter jusqu'à la mort tu sais ça ». Il s’affala à côté de Mac, entraînant le bébé avec lui pour la poser sur sa poitrine frottant son petit dos, attendant son renvoi. « Et bien Major et maintenant ? » demanda-t-il « en ce qui me concerne je pourrais faire ça le reste de la journée ».

« Et bien, en fait, nous pouvons faire tout ce que nous voulons. Je me sens si bien et reposée. » Mac fit un sourire agissant pour la première fois comme l’ancienne Sarah, et dans un bon état d’esprit. « Harm, je veux aller chez vous. On y va maintenant, ummm… oh d’accord dans une minute. » Dit Sarah en essayant de rester tranquille afin de laisser terminer Matthew. Une fois qu’il eut fini et fait son renvoi, Sarah fut debout et prête à partir. Attrapant une robe dans l’armoire, elle se dépêcha de sortir à la voiture et puis revint afin d’aider Harm à porter les bébés et tout ce qui était nécessaire jusqu’à la voiture, Harm la regardant comme si elle était folle. Ils arrivèrent chez Harm et Sarah fouilla dans son armoire pendant un moment, sourit ensuite en y déposant son sac. « Allez Oust ! » lui dit-elle l’envoyant dans le living-room et elle sortit rapidement et alluma son cellulaire. Il la regarda passer plusieurs coups de téléphone malgré qu’il ne puisse entendre ce qu’elle disait. Quoi que ce fut, cela la rendait très heureuse. Elle revint. « Très bien nous sommes tous pris ce soir. Ça débute à six heures, pas de si, de et ou de mais, maintenant c’est à vous de décider ce que l’on fait le reste de la journée. » Mac s’affala sur le canapé avec un sourire espiègle.

Il vérifia la météo dans le journal et ensuite le confirma en regardant par la fenêtre. « OK » il sourit « laissons parcourir quelques kilomètres à cette poussette deux places que nous avons achetée hier soir. « Nous sommes tous les deux ici depuis 4 ans maintenant et je parierais que vous n’avez pas vu grand-chose des monuments et musées. J’aimerais visiter L’Air et l’Espace, vous pouvez en choisir un, et ensuite nous irons chercher de la nourriture et nous irons pique-niquer sur le parterre des monuments » Elle acquiesça en signe d’approbation et ils chargèrent le VSU, il bénit une fois de plus les raisons qui l’avaient amené à l’acheter. Ils se parquèrent devant le second bâtiment de L’Air et l’Espace et marchèrent ensemble. Ils avaient installé les bouts de chou sans même les réveiller. Lorsqu’ils se mirent en route, il prit sa main, la sentit trembler, mais ne la lâcha pas. « J’ai aimé lorsque nous avons fait ce shopping hier soir, » admit-il doucement.

« C’était une nécessité. » Dit Mac d’une voix plate. Ils marchèrent en silence pendant un moment ; Mac semblait faire semblant que le reste du monde n’existait pas sauf ce que qu’elle était en train d’observer. Après avoir visité l’entièreté du musée de l’air et l’espace, ils firent un tour rapide de l’exposition sur les dinosaures, entre-temps les bébés s’étaient réveillés, mais étaient restés aussi silencieux que possible. Mac leur sourit et remarqua qu’ils attiraient énormément d’attention. Ils s’arrêtèrent au parterre des monuments où il était permis de se mettre sur l’herbe et déployant une couverture, elle s’assit dessus avec Mackenzie sur ses genoux et Matthew sur un bras, attendant le retour de Harm du stand des hamburgers qu’elle avait remarqué un pâté de maison plus loin. Lorsque finalement il revint, il trouva une Mac plus que stressée, couchée sur son côté, les bébés couchés à ses côtés. « Je n’arrive pas à leur faire boire leur biberon, » nota-t-elle s’affalant en arrière de telle sorte qu’elle était couchée sur le dos.

« Parce que de vous, ils attendent la vraie nourriture » il fit un grand sourire « Regardez ». Il prit le biberon en regarda ensuite chacun des bébés, décidant que Mackenzie semblait être la plus affamée. « Hey ma puce » il fit un grand sourire, la souleva dans ses bras et introduisit gentiment la tétine du biberon dans la bouche. Elle commença à sucer avidement. Mac en était bouche bée. « Je suis content » dit-il doucement de façon non jubilatoire. « Vous ne pouvez pas les nourrir tout le temps comme vous le faites. Vous seriez épuisée et malade, ce ne serait bon pour personne. De cette façon, je peux me lever pour eux la nuit. Mangez votre hamburger ; la situation est sous contrôle ». Dès qu’il eut fini avec Mackenzie, il la rendit à Mac pour changer et recommencer l’opération avec Matthew, tout en mangeant son propre hamburger. Matthew était un peu plus réticent, mais en fin de compte la faim du bébé eut le dessus et il suça la plupart du contenu du biberon. Lorsqu’il eut terminé, il vit Mac tendre anxieusement les mains vers le petit garçon. « Hey je ne vous remplace pas » lui rappela-t-il gentiment « je ne fais qu’aider »

Mac ramena ses mains et tourna la tête, « je suis désolée. Maintenant c’est juste un peu trop facile d’oublier que je suis en Amérique. « Est-ce que vous savez à quel point j’ai dû être prudente avec ces enfants ? Ils ont manqué de me prendre Mackenzie tellement de fois que je crois avoir perdu le compte ! J’ai juste… J’ai perdu ma confiance, Harm, en tout le monde… J’étais même sur mes gardes avec l’Amiral. Je ne veux pas être comme ça. Je suis fatiguée d’être torturée parce que, bien que je sois libre, je ne le suis pas. » Dit Mac résolument. « Nous ne pouvons pas les laisser gagner, je ne peux pas les laisser gagner… » Sarah tint Mackenzie tout près d’elle, le petit bébé semblait sentir que sa mère avait besoin d’elle. « J’apprécie tout ce que vous faites, Harm, » dit Mac le ton de sa voix était pratiquement inexpressif, « j’apprécie vraiment. »

Doucement Harm mit Matthew sur les genoux de Sarah à côté de Mackenzie. « Je suis désolé » dit-il simplement, « je suis désolé pour tout ce que vous avez dû traverser et je souhaite vraiment d'avoir pu le prévoir ou que cela eut été moi à la place. » Il tendit la main et la mit en coupe sous sa joue refaisant ce geste qu’il avait fait il y longtemps lors de cette nuit d’orage quand ils avaient eu peur que Webb soit mort et veillait sur le confort de Harm. Elle tressaillit tout d’abord, comme à chaque fois qu’il la touchait, mais il laissa fermement sa main en place « je suis là pour vous, maintenant et toujours. Je suis votre mari, je suis le père de ces bébés et c’est comme cela que sont les choses à partir de maintenant. Je ne vais nulle part, jamais. Je veux que vous vous souveniez de ça ».

Sarah lui sourit doucement, « je promets que je vais essayer » dit-elle. Ils visitèrent un musée de plus et emmenèrent les bébés faire une petite balade, main dans la main avant que Sarah ne stresse brusquement il fallait rentrer. Lorsqu’ils retournèrent à l’appartement de Harm, Sarah accueillit Francesca qui attendait devant la porte.

« Ma parole il était vraiment sérieux, » s’exclama t-elle en observant les deux bouts de chou aux yeux bleus « Oh ils sont magnifiques, Major, Capitaine. »

« Francesca était la seule que l’Amiral ait mise au courant » dit Mac comme Harm les faisait entrer.

« Je promets de bien m’occuper d’eux » dit Francesca soulageant déjà Mac de ses responsabilités. « Evidemment » Mac fit un sourire. Ensuite elle se dirigea dans la pièce derrière et remit à Harm son uniforme. Il le fit se retourner dans l’autre sens afin de s’habiller et qu’elle aussi puisse le faire et lorsqu’ils annoncèrent qu’ils avaient terminé, Sarah portait une toge bleue, qui lui allait sans doute mieux à présent qu’à ce moment-là.

« Vous savez ce que représente cette soirée n’est-ce pas ? » demanda Sarah « et nous avons des réservations pour dîner aux Callistos » elle essayait toujours d’attacher l’arrière.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~

A suivre... Bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Sam 27 Mai - 18:51

toujours aussi bien

merci pour la traduction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Ven 2 Juin - 11:08

Chapitre 6

« Laissez-moi faire », il sourit faisant facilement glisser la tirette et laissant reposer ses mains sur ses épaules dénudées pour un moment. « Vous êtes ravissante » dit-il mettant sa bouche près de son oreille et embrassant ensuite, légèrement sa tempe. Comme toujours elle tressaillit au touché et recula. « Hey je suis désolé » et il retira ses mains. « J’imagine que nous avons encore un long chemin à parcourir » dit-il doucement et il sortit de la chambre et alla au balcon, ressentant le besoin d’avoir un peu d’espace.

Sarah soupira. Seigneur il l’avait quittée, il était simplement parti, lui avait dit de mettre ses sentiments de côté jusqu’à ce qu’il termine sa petite aventure aérienne et elle avait été heureuse pour lui, elle l’avait vraiment été. Le voir si heureux avait presque rendu possible de vivre sans lui. Elle ne pouvait laisser les choses telles quelles indéfiniment. Elle le suivit au balcon et l’entoura de ses bras par derrière posant sa tête contre son dos. « Je suis désolée Harm, les vieilles habitudes meurent difficilement vous savez. Elle le serra fort un moment avant de retourner à l’intérieur avec lui et, prenant leurs manteaux, ils souhaitèrent une bonne nuit à Francesca et sortirent pour se diriger vers la Corvette. Mac laissa Harm conduire et ils arrivèrent au Callisto juste à l’heure. Le serveur leur indiqua leurs places et ils commandèrent. Ensuite Mac posa négligemment sa main sur la table et ne bougea pas lorsque Harm la couvrit de la sienne. Elle sursauta légèrement, mais ne la bougea pas, regarda tout simplement leurs mains ensuite ses yeux et fit un sourire. « Nous y arriverons… » Dit-elle doucement, « Je veux que ça marche… je… » Quelque chose l’empêcha de terminer ses pensées, pas encore, ce soir, oui pendant qu’ils danseraient. Alors elle lui dirait le fond de ses pensées.

« C’est une excellente idée » dit-il, lui tapotant la main et vous méritez amplement une pause par rapport aux bébés. Je dois cependant avouer qu’ils me manquent » il sourit « Seigneur, je les aime déjà tant. Et merci d’avoir fait en sorte qu’ils ne grandissent pas sans père. Vous et les bébés l’avez vécu et aucun enfant ne le devrait. Il se tut, pensant aux dernières paroles qu’elle avait dites « je veux aussi que ça marche, Sarah, je le veux vraiment. Vous avez raison, nous pouvons le faire – bien sûr que nous pouvons le faire – pour les bébés, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir sur cette terre. » Elle le regarda solennellement et il pouvait voir qu’elle pesait la sérénité de ses mots « je le pense » termina–t-il alors qu’ils apportaient l’entrée. Son regard fut sa seule réponse et il orienta la conversation vers un autre sujet, l’aidant à se rattraper question JAG entre autre. Comme ils finissaient leur dessert et leur café l’orchestre commença à jouer de la musique dansante douce. « Votre époux serait des plus honorés si vous dansiez avec lui, » dit il doucement, lui tendant la main.

Sarah fit un sourire, « Et après avoir griffonné sur mon calendrier, vous ne vous souvenez toujours pas. Honnêtement Harm. » Sarah se leva et au lieux de l’entraîner sur la piste, elle l’entraîna vers la porte et vers la voiture. Elle conduisit cette fois et ils arrivèrent à l’hôtel Winston. Un valet lui ouvrit la porte et elle entra gracieusement et fièrement au bras de Harm. Ils passèrent devant une pancarte qui annonçait que la salle de bal était réservée au bal de l’OTAN. Sarah fit un sourire. « Pilote, je suis destinée à voir vos six heures toutes ma vie, » elle roula ses yeux d’un air taquin, « Les marins. » Ils étaient entrés et avait surveillé la scène un moment lorsque Bud et Harriet s’étaient précipités.

« Mon Dieu, Mac vous êtes réellement de retour, » s’exclama Harriet en étreignant Sarah.

« Major, c’est bon de vous voir, » fit Bud en l’étreignant lui aussi.

« Vous êtes magnifiques ce soir, tous les deux, » ajouta Harriet.

« Merci Harriet, » répondit Mac, « alors vous avez trouvé quelqu’un pour garder AJ hmm ? »

« Oui, il est avec les voisins. Il me manque terriblement néanmoins, » ajouta Harriet, « vous avez vraiment l’air intimes ce soir. »

Mac lui sourit simplement.

« Oh il y a du raisin là-bas, » ajouta Harriet. « Viens Bud, suis-moi, j’entends une autre bonne chanson qui commence. » S’exclama Harriet en entraînant Bud avec elle. Sarah avança gracieusement au bras de Harm. Après qu’ils eurent terminé leur verre, Sarah suivit Harm sur la piste de danse et levant la tête elle lui sourit « Votre souhait s’est-il exhaussé à présent ? » « Cela n’est seulement noté que 21 fois sur mon calendrier, inviter Mac à l’OTAN. » Sarah rit, ses yeux scintillaient d’affection et de bonheur presque aussi brillants que ses ailes dorées.

Etre dans ses bras était une dépendance évidente et même de si bonne heure son corps la trahissait de manière subtile.

« C’est drôle, » dit-il stupéfait alors qu’il la guidait sur la piste de danse. « Je sais qu’il fallait que ça arrive bien évidemment mais je n’avais pas planifié que cela se produirait cette année. Pour être franc, Sarah, je n’ai rien fait de tel depuis que… que vous êtes partie. Et puis, quand vous être revenue, ça m’est complètement sorti de la tête. « Je pensais que nous sortirions pour un petit dîner calme afin de célébrer votre retour. Vous êtes aussi belle dans cette robe que vous l’étiez cette nuit là à l’Ambassade ; et certainement aussi belle que vous étiez lors du premier bal de l’OTAN auquel nous nous étions rendus. Vous savez à quel point j’avais envie de vous prendre dans mes bras cette nuit-là ? Si nous n’avions pas été en service, j’aime croire que je l’aurais fait. » Prudemment il la tient près de lui, faisant attention de ne pas la brusquer. Après plusieurs danses, il commença à se rendre compte qu’elle était à bout de souffle. Sachant qu’elle n’avait pas complètement récupéré d’avoir donné naissance en plus de l’épreuve de son retour « Ok, accordez-moi une pause » lui dit-il « Allons prendre une boisson fraîche et faire un petit tour dehors. » Elle fit un signe affirmatif de la tête et il l’emmena à l’extérieur sur le large balcon où ils furent rejoints par quelques autres couples debout le long de la rampe observant les lumières de la ville. « Joli » lui dit-il, debout près d’elle mais une nouvelle fois faisant attention à ne pas la brusquer.

« Magnifique, » répondit Mac, « je passe une merveilleuse soirée, Harm. » Sarah tendit la main et toucha doucement son visage, ses yeux presque noirs à présent, « je vous aime… » Dit elle doucement, pratiquement au bord des larmes. Elle se mordit la lèvre un moment.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~


A suivre... bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tophie
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 217
Age : 30
Localisation : En france
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Ven 2 Juin - 15:05

J'ai hâte de lire la suite... Je connaissais dejà cette fic sauf le tout dernier chapitre que je decouvre.

Merci Stephjag.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tophie51.skyblog.com
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Ven 2 Juin - 18:17

toujours aussi bien
vivement la suite et merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manon1989
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 81
Age : 28
Localisation : dans les bras d'Harm
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Dim 4 Juin - 21:20

moi aussi j'adore, il y a juste le vouvoiement qui me gène un peu je suis désolée!! lol ( je joue un peu le vilain petit canard là non ? )
mais bon j'arrive à faire abstraction!!!! mdr!!!
elle est géniale cette fic!!! vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Dim 4 Juin - 22:35

c'est vrai qu'ils continuent a se vouvoyer et ca fait bizare mais bon s'il y a que ca???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manon1989
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 81
Age : 28
Localisation : dans les bras d'Harm
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Lun 5 Juin - 10:26

ouais ouais ya que ça!!!! mdr!!
j'suis désolée les filles je voulais pas vous vexer!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Lun 5 Juin - 11:26

Désolée les filles pour le vouvoiement mais c'est dans le concepte de l'histoire car même mariés et le fait que ce soit les parents il y toujours un malaise entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Lun 5 Juin - 13:23

c'est sur!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manon1989
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 81
Age : 28
Localisation : dans les bras d'Harm
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Lun 5 Juin - 16:55

ouais c'est vrai que vu comme ça ... lol
je m'excuse encore de ma remarque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Lun 5 Juin - 17:07

Mais le tutoiement n'est pas loin je vous rassure les filles. Je ne fais jamais rien sans raison et ça Corinne pourra vous le confirmer. N'est-ce pas ma puce ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Lun 5 Juin - 21:34

Non Steph ne fait jamais rien sans raison c'est certain.

Bon voici une petite suite.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Chapitre 7

Durant un moment il se sentit comme incapable de respirer comme s’il avait été frappé à l’estomac et il la regarda avec incrédulité. « Sarah, je…, je ne sais pas quoi dire. » Bégaya-t-il en prenant son pouce et en le pressant contre sa lèvre qu’elle mordillait. Il la regarda quelques secondes, déchiré entre son désir de la prendre dans ses bras et sa crainte que ce soit trop écrasant émotionnellement pour elle. Finalement il mit sa main en coupe contre son visage, imitant une action qu’il avait fait plus tôt, et alors il se pencha pour embrasser ses lèvres très doucement. « Je vous aime. » Dit-il, sa voix à peine audible comme il sentait son souffle chaud de Mac sur son visage.

« Pourquoi ai-je l’impression que je n’ai jamais entendu ces mots avant… » Commenta doucement Sarah. Alors elle entendit une autre chanson commencer elle amena de nouveau Harm sur la piste. Ils dansèrent sur plus de quatre airs avant qu’ils n’aillent prendre un autre verre.

« Qu’y a-t-il entre vous et le Major, Monsieur ? » Demanda Bud à Harm quand Sarah ne prêtait pas attention. « Il y a définitivement quelque chose de différent, Monsieur. »

« Je n’en suis pas sûr moi-même. » Confessa Harm, encore stupéfait par cette remarquable femme était passé de la quasi rétraction de lui à la confession de son amour pour lui dans un si court laps de temps. « L’Amiral ne vous a pas expliqué les circonstances de la disparition de Mac et de son retour n’est-ce pas ? » « Non, Monsieur. » Bud secoua la tête. « Alors je pense que vous et Harriet pourriez venir demain après le travail. Nous commanderons quelques pizzas et nous vous raconterons. » Harriet et Sarah revenaient vers eux, les empêchant de parler davantage en privé, chacune des femmes prenant son mari dans une direction opposée sur la piste de danse. « Il me semble que c’est le dernier appel. » Dit-il calmement comme elle se plaça confortablement dans ses bras. « Et cette soirée a été rempli de surprises. Laissez-moi deviner, vous avez un carrosse qui attend dehors pour m’emmener au loin de quelques secrets locaux ou vous pourrez disposer de moi comme vous le voudrez ? »

Sarah trembla alors dans ses bras, mais elle le serra fort au lieu de se permettre de s’écarter de lui. Après un moment elle leva les yeux vers lui et sourit, « Vous savez, vous allez devoir vous contenter de la Corvette, matelot. » La danse se termina et elle tournoya. Il y eu le discours pour les remercier d’être venu et tout le monde applaudit, ensuite ils avancèrent vers la porte et ils furent heureux d’être un des premiers couples dans la ligne du valet. La voiture fut amenée et Sarah fut installé et lui ferma la porte avant que Harm ne monte et qu’ils ne partent. Quand ils arrivèrent à la maison, Francesca lisait un livre dans le canapé. « Je les ai nourris il y a environ une heure. Ils sont endormis depuis un moment. Oh Sarah, ils sont de vrais trésors. » S’exclama Francesca alors qu’elle se préparait à partir. « Oui et ils ont les yeux de leur papa ce qui aide. » Eluda Mac.

Francesca cligna des yeux en regardant un moment Harm et Mac et revint à Mac qui regardait ses enfants dormir. Francesca rougit et parut stupéfaite alors qu’elle partait. Sarah revint dans la chambre et se déshabilla, replaçant sa robe dans sa housse. Elle se tenait devant le miroir avec seulement ses sous-vêtements, enlevant ses bijoux quand Harm entra dans sa chambre. « Le meilleur moment lorsque l’on se met sur son 31 c’est lorsqu’on enlève tout.. » Déclara-t-il, en se tenant devant elle avec juste son caleçon. « Laissez-moi vous aider. » Lui sourit-il et après avoir écarter ses cheveux, défit la fermeture de son collier. « Puis-je encore vous dire que vous étiez magnifique ce soir. » Soupira-t-il en posant ses lèvres dans le bas de sa nuque et en laissant ses doigts effleurer doucement le bas de son dos. « Je suis heureux que vous soyez à la maison Sarah, à la maison avec moi. »

Sarah trembla et laissa sortir un soupir irrégulier à son toucher. Alors elle lui répondit doucement « Vous étiez incroyablement beau vous-même ce soir. Ils ne mentent pas sur ce qu’ils disent sur les uniformes blancs et les ailes dorées. Pour ce qui est d’être à la maison, je le suis aussi longtemps que je suis entourée par vous et les bébés pour me rappeler constamment que je suis vraiment ici, une part de moi compte encore se réveiller et découvrir que je suis encore piégée dans cet horrible cauchemar. Harmon David Rabb Junior savez-vous ce que vous faîtes ? » Dit Sarah avec une voix beaucoup plus assurée qu’elle ne l’était à ce moment-là. Même un aussi petit toucher comme il était en train de faire amenait ses sens en éruption et ça devenait follement évident au travers de son soutien-gorge, lequel devenait aussi séré que des collants.

« Je sais exactement ce que je fais. » Soupira-t-il la voix lourde, en continuant légèrement à toucher du bout des doigts son dos et lui laissant la sentir son souffle contre son cou. « Mais je ne veux pas faire quelque chose qui n’est pas… » Un gémissement perçant venant de la chambre des bébés l’interrompit. « Les dangers de la paternité. » Dit-il avec un large sourire. « J’y vais, essayez de vous reposer un peu. Je vous appellerai si j’ai besoin de vous. » Il ne prit pas la peine de mettre un peignoir comme il allait dans la chambre des bébés et il vit que c’était Matthew qui se tortillait inconfortablement et un reniflement lui dit pourquoi. « Hey mon grand. » Dit-il doucement en prenant la petite boulle « Je pense qu’entre nous, les hommes, peuvent régler ce petit problème. » Dit-il à son fils. Il prit son fils, le mettant sur la table à langer. Il changea la couche et se laissa aller dans la chaise à bascule avec lui, le tenant contre sa poitrine pour le l’apaiser pour qu’il se rendorme. « Je t’aime Matthew Harmon Rabb. » Dit-il dix minutes plus tard au petit garçon qui dormait. Comme qu’il terminait de parler, il leva les yeux sur l’encadrement de la porte pour trouver sa silhouette de Mac à contre jour, les yeux fixés sur son mari et sur son fils.

Sarah lui sourit ; « Je n’avais jamais rien de vu de plus touchant de toute ma vie. Mon cœur vous appartient Harmon Rabb. Mon cœur vous appartient. » Dit doucement Sarah et ensuite, elle s’avança vers lui et embrassa son fils sur le front et glissa une main dans ses cheveux. Elle se pencha pour l’embrasser, mais elle ne pu le faire. Elle frissonna et s’éloigna. « Je suis désolée, tout est de ma faute. » Dit-elle en quittant la chambre et en se dirigeant vars la cuisine.

« Bonne nuit mon fils. » Dit Harm au bébé en train de dormir et il le reposa dans son berceau, se précipitant auprès de sa femme. « Je ne sais pas ce qu’il y a. » Dit-il de l’encadrement de la porte de la cuisine, ne voulant pas l’approcher immédiatement. « Mais je sais que quoi que ce soit, ce n’est absolument pas de votre faute. » Elle secoua la tête, dos à lui, et ses épaules se soulevèrent à cause de gros sanglots qu’elle essayait de retenir. Il traversa la pièce vers elle et leva la main pour la mettre sur son épaule, s’arrêtant à quelques centimètres. « Ce n’est pas votre faute. » Répéta-t-il. « Et je pense que vous avez peut-être besoin d’un peu de temps. Je vais au lit. S’il vous plaît, venez quand vous serez prête. Promis, je resterai de mon côté. »

Sarah sourit et elle alla avec lui dans la chambre. Elle attendit jusqu’à ce qu’elle puisse jurer par sa respiration qu’il était endormi et alors elle se pelotonna dans le pli de son bras et instinctivement ceux-ci se refermèrent autour d’elle. Sarah sourit, elle savait ce qu’elle voulait mais pourquoi était-ce si dur de lui dire ce qu’elle voulait. *Parce que la dernière fois je lui ai dit ce que je voulais et il m’a mise en attente.* Sarah soupira et ferma les yeux. Quand elle se réveilla, elle fixa son regard directement dans ses yeux bleus favoris. Elle se pencha et l’embrassa, pas d’un petit baiser. Alors elle resta où elle était, enveloppé dans ses bras.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sauver Sarah [en cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Les menteuse de Sarah Shépard
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.
» Cours sur l'imparfait de l'indicatif
» Le grain de la bruyère; petit cours en accéléré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: FANART :: Les fanfictions :: Traduction en cours-
Sauter vers: