CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sauver Sarah [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Lun 5 Juin - 22:59

toujours aussi bien
vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Dim 23 Juil - 18:12

Une petite suite. Bonne lecture

****

Chapitre 8

« Bonjour. » Murmura-t-il. « J’aime me réveiller dans tes bras. Je voudrais être capable de le faire pour le reste de ma vie. » Il avança la tête et l’embrassa aussi, avec l’intention de garder son baiser doux pour ne pas que ce soit trop pour elle ; mais elle approfondit immédiatement le baiser. « C’était agréable » dit-il doucement et commença à faire courir légèrement ses doigts de haut en bas sur son dos comme il l’avait fait plus tôt avant que Matthew les interrompe. Elle frissonna et son plaisir était évident. « Hé toi » murmura-t-il, « il semble que je réveille la même réaction en toi comme je le faisais avant et je suis heureux ; mais si nous faisons quelque chose ça doit être… » Il fit une pause, cherchant les bons mots. « Ca doit être de l’amour, pas du sexe. »

« Je sais Harm, je t’aime… ce ne sera jamais juste du sexe avec toi. Ça ne l’était pas la dernière fois, mais comme tu sais, je ne prends pas la pilule et comme cela paraît te gêner.» Sarah s’assit sur le bord du lit et ensuite, se levant elle avait l'impression de devoir négocier avec lui le coup fatal qui détruisait les murs qu'elle avait autour d'elle comme il le faisait en ce moment, « Maintenant si tu m’excuses je vais aller m’occuper de mes erreurs, vu que j’en suis responsable. » Et elle sortit, mais aussitôt qu’elle avait quittée la pièce elle pleura. Elle ne supportait pas de le blesser mais elle sentait qu’elle le devait. Elle sentit ses bras autour de ses épaule et se laissa aller « Sois maudit Harm, soit maudit pour avoir briser mes murs. Pourquoi ne puis-je pas être furieuse contre toi, pourquoi est-ce que je t’aime bien que ma tête crie que tu vas encore briser mon cœur ? Pourquoi suis-je incapable pas de te blesser ? Pourquoi m’as-tu fait tomber si totalement amoureuse de toi que je n’en réchapperai jamais et je m’y perds complètement? Pourquoi ? » Elle se tourna dans son étreinte et leva les yeux sur lui, ses yeux remplis de larmes mais même comme ça il lui disaient combien elle l’aimait mais aussi à quel point elle était terrifiée. « Sauves-moi… » Le supplia-t-elle.

« Je ne peux pas te sauver de toi-même. » Lui dit-il doucement. « Je ne peux pas revenir en arrière et défaire ce qui a été fait, bien que je le souhaite avec chaque fibre de mon être que je le puisse. » Il l’attira fort à lui, la sentant trembler violemment contre lui. « Je suis aussi effrayé, chérie. » Admit-il. « Effrayé de ces sentiments que je me permets à nouveau de ressentir. Quand nous avons fait ces deux beaux bébés, c’était de l’amour cette nuit-là, oui ; et puis je suis parti pour suivre ce que je savais être ma seule chance de… » Il s’arrêta et la tint serré encore plus fort. « Non, je ne veux pas rejouer le passé comme ça. Tout ça est fini, comme ce qui t’est arrivé est fini. Quoi qu’il se soit arrivé entre nous, nous devons à ces bébés un futur, un futur avec une mère et un père qui sont ensemble. Maintenant je veux que tu reviennes au lit. Tu as froid et tu es fatiguée. Je vais te tenir et te réchauffer maintenant. » Elle n’offrit aucune résistance cette fois comme il la dirigeait vers le lit, l’installant sous les couvertures et glissant à côté pour appuyer sa poitrine contre son dos. Prudemment pour ne pas l’écraser émotionnellement, il enveloppa simplement son bras sur son ventre. « Je t’aime. » Murmura-t-il. « Et si et quand nous… eh bien quand tu prendras la pilule comme tu l’as fait remarquer, ça ne fait aucune différence pour moi. Tout ce qui compte c’est que tu reviennes mon amour. »

Mac gémit sa reconnaissance et qu’elle avait entendu et ensuite elle permit au sommeil de l’envahir. Elle avait dû se glisser hors des bras de Harm au milieu de la nuit et quand il la regarda d’un air interrogateur alors qu’il était toujours endormi, elle répondit « Mon tour, tu as le roulement de quatre heures. » Harm avait dû se lever ou les bébés avaient dû continuer à dormir parce que la fois suivante quand Sarah se réveilla, il était huit heures trente. Sortant du lit elle se dirigea droit vers la cuisine et la cafetière. Elle savait où tout se trouvait dans l’appartement de Harm, du moins tout ce dont elle avait besoin en ce moment et elle se déplaça sans bruit, le laissant dormir. Il devait être aussi épuisé qu’elle l’était. Une fois qu’elle eut fait couler le café, elle farfouilla et trouva la recette des pancakes et avait juste fini de les faire quand Harm entra. Les bébés dans leurs maxi-cosi étaient posés sur le plan de travail, sages, leurs grands yeux bleus regardant Sarah faire des aller et retour pour diverses choses à mettre à table. « Bonjour Harm, » dit Sarah en lui faisant un doux sourire et en lui tendant une tasse de café.

« Merci Madame, » sourit Harm en retour et ensuite embrassa chacun de ses enfants. « Merci Seigneur, » dit-il doucement comme il regardait leurs doux visages. « Ils peuvent avoir mes yeux, mais le reste d’eux est tout toi, » lui dit-il. « C’est définitivement un nez Mackenzie et ils ont tes cheveux noir. Ils sont de toute façon beaux, regarde-les. » Il prit une gorgée du café et piqua dans un pancake, prenant ne bouchée appréciative. « Merveilleux, » déclara-t-il. « Merci encore. » Il mangea quelques bouchées de plus en silence. « Souviens-toi, j’ai demandé à Harriet et Bud de venir ici à l’heure du déjeuner ainsi nous pourrons expliquer ce qui nous arrive, » lui rappela-t-il. « Ils devraient savoir, mais je te laisserai choisir ce que tu veux leur dire. » Il toucha sa main avec la sienne et ensuite la retira. « Je voulais te demander quelque aussi. Aucun de nos appartements ne peut gérer ça durant très longtemps. » Il fit un geste vers les maxi-cosi, les berceaux, et ainsi pour tout ce qu’ils avaient installé. Il prit une profonde respiration, ne sachant pas comment elle allait réagir à la suggestion. « Aimerais-tu chercher un autre endroit ? Je pensais près du JAG, quelque chose avec 3 chambres ainsi ils pourraient chacun avoir leur propre chambre. »

« Mais tu as travaillé si dur à ton appartement et c’est si beau. » Protesta à moitié Mac. « Je suppose que c’est ce que nous devrons faire cependant, mais… J’aime vraiment être ici, pas que ça m’ennuie de ne jamais revoir mon appartement. Bud et Harriet viennent ? Mais Harm où mettrons-nous les bébés, ils vont faire le lien… Oh, oui je suppose que tu as raison. Ça va être un choc pour eux. Spécialement vous deux. » Sourit affectueusement Mac à ses enfants. « Oui, tante Harriet et oncle Bud vont tomber à la renverse quand ils réaliseront que leur très solide Major des Marines a été capturée, emprisonnée, et est ensuite revenue avec vous deux dont le père à passer quatre mois dans les airs ou du moins c’est ce qu’il ce dit. » Le petit déjeuner terminé et Sarah lava les assiettes.

Harm pendant ce temps s’était promené dans l’appartement pensant à ses mots à propos d’aimer cet endroit « Oui nous pouvons faire ça, » se dit-il. « Avec un petit remodelage ici, en mettant une cloison, nous pourrons faire un endroit pour les bébés. » Le reste de ses débâcles n’étaient pas si facilement gérable. Ses mots au sujet de son service actif en temps que pilote alors qu’elle avait disparu l’avaient piqué à vif, et piqué à vif profondément. Il n’avait pas su qu’elle était enceinte quand il était parti et il savait profondément dans son cœur que s’il l’avait su, il ne serait pas parti. Il savait aussi que s’il était resté il aurait pu empêcher son enlèvement et ça lui faisait mal. Machinalement il se déplaça dans l’appartement, se redressant et gardant un œil sur les bébés qui s’étaient tous les deux rendormis. « Si tu as tout sous contrôle ici je vais me promener, » annonça-t-il. « Je serais de retour avant qu’Harriet et Bud ne soient là et je prendrais des boissons pendant que je suis dehors. » Elle fronça les sourcils, perplexe. « J’imagine que j’ai juste besoin d’air, » expliqua-t-il et il sortit. Une fois qu’il atteignit la rue, il prit de profondes respirations. « Comment quelque chose qui pourrait être si merveilleux peut-être si confus ? » Se demanda-t-il. « Comment puis-je l’aimer, elle, proclamer m’aimer, et pourtant nous n’arrivons pas surmonter tout ça. »

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
macnj
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 336
Age : 32
Localisation : France
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Dim 23 Juil - 21:38

je suis sur le cul avec cette fic. Vivement que la suite arrive, m'attente va etre dure!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jag.fansforum.info/index.php
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Jeu 17 Aoû - 0:13

toujours aussi bien
j ai hate de lire la suite et j espere que les relations entre harl et mac vont s'aranger

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Sam 6 Oct - 16:21

Chapitre 9

Pendant ce temps Sarah semblait heureuse ; elle était néanmoins inquiète à propos de Harm, depuis ce matin alors qu’elle avait mentionné qu’elle aimait l’appartement il paraissait affolé. « Qu’ai-je dit ? » Elle se rappelait de la conversation mot pour mot. Elle ne pouvait pas penser à quelque chose qui l’aurait contrarié, avait-elle perdu toute sa logique durant sa grossesse ? « Je n’espère assurément pas ! » Elle rit et ensuite elle entendit la porte se déverrouiller. Elle était angoissée quand Harm ouvrit la porte mais les traits de son visage se relaxèrent immédiatement en un sourire quand elle vit que c’était lui. Il la questionna du retard, elle agissait étrangement. « J’essaie d’oublier l’attaque Harm mais je suis encore un peu nerveuse par moment, de plus, ce n’est plus uniquement de moi qu’il s’agit à présent. Je suis un Marine, je pourrais me prendre en charge, mais je suis aussi une femme et maintenant une mère et il y a beaucoup de personnes qui ont besoin de moi. Toi et nos enfants avez besoin de moi et je dois faire attention. J’essaie d’apprendre comment gérer tout ça. » Sarah prit le sac d’épicerie et se débrouilla pour rattraper la cruche qui était en train de tomber. Elle la donna à Harm et rangea les provisions du magasin. Ensuite elle tomba dans ses bras. « Harm, je sais que je t’ai blessé plus tôt, mais je ne le voulais pas honnêtement, est-ce ce que j’ai dit qui t’a tellement contrarié ? Et oui je sais que nous avons seulement vingt minutes avant que Bud et Harriet ne soient ici. À propos j’aimerais expliquer tout ça parce que tu ne connais manifestement pas toute l’histoire….» Dit Mac en le regardant. Elle pouvait voir d’après la douleur dans ses yeux qu’il ignorait l’essentiel

« Je sais que tu ne dirais jamais quelque chose de blessant exprès. » Dit-il doucement. « Mais le fait que tu me rappelles que je suis parti voler et t’ai quitté enceinte, et puis faire face à tes ravisseurs m’ont fait de la peine. Je souhaite devant Dieu pouvoir changer cela, mais je ne peux pas. Je peux te promettre que si j’avais su avant de partir, je ne serais jamais parti. Je peux te dire ça, mais je ne peux pas te forcer à me croire. Ce que je veux maintenant, c’est de laisser le passé derrière nous. C’est fini. Ces touts petits bébés sont le futur. » Il prit une profonde inspiration, voulant être honnête. « Alors quand tu as dit ça à propos de mon départ, oui ça m’a fait mal. Sarah tu ne comprends dont pas ? Je veux tellement fort que ça fonctionne ; mais à moins que nous laissions le passé derrière, ça ne marchera pas. » Ses derniers mots sortirent en tremblants et il détourna les yeux embarrassé, posant sa main sur sa bouche.

« Harm, je ne peux pas te blâmer, je NE TE blâme pas pour m’avoir quitté enceinte. Tu étais parti depuis un mois et demi avant que je ne le sache, et je ne le savais que depuis trois jours quand j’ai été enlevée. Ce n’est pas possible. Je ne blâme personne pour ce qui m’est arrivé, mais tu as raison. J’ai été beaucoup trop retenue par le passé… » Elle allait parler davantage mais il y eu un coup à la porte. C’était Bud et Harriet et avec les bébés bien cachés Sarah s’assit avec Harm dans le canapé et Bud et Harriet s’assirent dans le canapé en face d’eux. « Alors qu’est-ce que tout cela signifie ? » Commença Harriet. « Ca doit être important. »

« C’est… très important. » Dit Sarah. Puis prenant une profonde respiration elle commença. « Avant que Harm ne parte et avant que je sois enlevée lui et moi, eh bien nous explorions nos sentiments. En tout cas, j’ai réalisé que je l’aimais mais je n’ai rien fait parce que je voulais qu’il fasse ce qu’il sentait qu’il avait besoin de faire, tout ceci hors de son contexte n’a aucun sens. Harriet, Bud… Sarah se leva et ensuite elle apporta deux couffins. Bud et Harriet restèrent bouche bée.

« Voici mes enfants. » Dit Sarah en annonçant doucement une nouvelle à la fois.

A suivre...

Alors juste pour vous dire que je reprends la trad toute seule. StephJAG aillant beaucoup de travaille avec ses créations. Elle m'a donc permis de la continuer toute seule. Merci ma choupette pour me faire assez confiance pour que je la finisse.

J'ai encore 3 chapitres que Steph doit corriger d'avance et ensuite je dois continuer. Mais je suis aussi sur une trad qui fait plus de 400 pages et je n'en suis qu'à la moitié. Alors j'espère que vous saurez être patientes avec moi mais je fais au plus vite c'est promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Sam 10 Nov - 23:44

Chapitre 10

Sarah rit, « Eh bien c’est vraiment classé secret mais… » Elle sourit ensuite les yeux pétillant, « Nous avons eu cette terrible sécheresse et j’avais si chaud et j’étais si misérable que je pensais que j‘ allais mourir. J’étais proche de perdre l’esprit. La seule chose qui a sauvé ma santé mentale était des bons bains chauds, bien sûr ensuite les bébés faisaient des galipettes, mais… en tout cas, puis brusquement cet énorme orage est arrivé. Il pleuvait si fort que les rues s’inondaient rapidement. J’étais complètement ignorée comme d’habitude, autre que le fait qu’on m’avait apporté mon troisième repas de la journée. J’étais au milieu d’un bon livre quand je l’ai senti la première fois. Peu après et je crois que par une divine coïncidence j’ai eu un appel téléphonique, soi-disant de Harm. Je le suppliais de m’aider, à ce moment-là j’ai dû être localisée et mon téléphone devait être tracé ou quelque chose parce que pas moins de dix minutes plus tard, Webb passait par une des fenêtres. Je voulais qu’il me fasse sortir, mais au moins il en savait assez pour me dire que je n’allais nulle part et que je rêvais. Ensuite il m’a allongé sur le sol du salon et ensemble, à nous deux, nous avons mit Matthew et ensuite Mackenzie au monde. Je n’oublierai jamais ce qu’il a dit quand nos enfants sont entrés dans le monde. ‘’ Rabb va vraiment m’en devoir une pour celle-ci.’’ Il a dit comment je devais être prudente avec Mackenzie. Quand il s’est assuré que j’allais aussi bien que je pouvais l’être, il est sorti furtivement. Je me suis réveillée la fois suivante et pensais que j’avais vraiment déliré. Oh et Harriet, soyez éternellement reconnaissante pour les langes jetables. » Ajouta Mac comme note finale à son histoire, elle tenait Mackenzie précieusement dans ses bras et elle la tendit à Harriet et ensuite elle tendit Matthew à un Bud réticent.

Harm avait écouté avec fascination son histoire, en silence ; et faisant une note dans un coin de son cerveau qu’il serait reconnaissant à Webb, pour le reste de sa vie, pour ce qu’il avait fait. Après quelques minutes il sentit que Sarah voulait un moment seul entre filles avec Harriet et il prit Matthew des mains de Bud. « Bud, venez par ici. Je veux votre opinion sur ce que je pense faire ici pour créer une chambre pour bébé. Tu viens aussi fiston. » Il frotta le nez du petit garçon contre le sein. « On n’est jamais assez jeune pour commencer à apprendre le fascinant sujet qu’est le remodelage d’une maison. » Harm dirigea Bud jusqu’au coin de l’appartement et commença à expliquer comment il planifiait de construire la séparation et aussitôt qu’ils furent hors de portée de voix Harriet se glissa à côté de Mac. « Je ne veux pas mettre mon nez dans vos affaires Madame, je veux dire Mac, » commença-t-elle doucement. « Mais si vous voulez parler... et je pense que vous et le Capitaine avez quelque chose de vraiment spécial si on prend en compte tout ce qu’il s’est passé entre vous. Il vous aime, et vous l’aimez –- c’était évident avant que ça arrive et c’est toujours là aujourd’hui. C’est dans vos yeux, un regard d’amour, mais aussi un regard de peur. Vous avez peur de vos sentiments, n’est-ce pas ? »

« Ils me terrifient, Harriet, » répondit Mac d’une petite voix. « Tout était si sûr avant. Et maintenant ? Je… Je ne sais même pas, j’ai si peur. »

« Ecoutez votre cœur, Sarah, » dit doucement Harriet. « Il vous dira la bonne chose à faire. Peut-être demander un peu d’aide de l’homme en haut aussi. » Elle donna une petite tape sur le bras de son amie. « Avec le genre d’amour que vous avez tous les deux, vous pouvez tout traverser, même ce qui vous est arrivé. Rappelez-vous qu’il a été blessé aussi. Si vous aviez pu le voir pendant que vous aviez disparu. C’est à peine s’il a mangé et dormi. La seule chose qu’il faisait était de travailler quand il n’essayait pas de trouver une piste sur votre disparition et il était furieux contre l’Amiral pour ne pas lui avoir dit que vous étiez partie jusqu’à ce qu’il revienne au JAG et qu’il ne vous a pas trouvé. » Harriet se leva et prit AJ, laissant Mac penser à ce qu’elle avait dit. « Bud, nous y allons. » Appela-t-elle plus fort. « Des choses à faire et des gens à voir. » Harm les raccompagna à la porte, notant que Mac était étrangement silencieuse. « Merci d’être venus,» leur dit-il. « Je vous verrais demain au bureau. Je viens juste prendre mes messages et certains dossiers. » Mac fit un geste de la main pour dire au revoir et il ferma la porte, commençant à ramasser les détritus et sentant les yeux de Mac sur lui. « Nous avons passé un bon moment, » dit-il. « Et Bud va m’aider avec les travaux d’aménagement. »

« C’est merveilleux, » dit Mac. Ensuite mordant sa lèvre inférieure elle se perdit dans ses pensées, tout à coup un sourire se dessina sur son visage. « Tu vas m’aider, n’est-ce pas ? » Demanda-t-elle et il se tourna et la regarda, son visage exprimait un mélange de confusion et de douleur cachée. Mac était furieuse contre elle-même, de l’y avoir mise, mais elle allait l’effacer, le Seigneur serait son témoin. Se levant, elle prit les maxi-cosi des enfants et les mit dans la cuisine. Ensuite elle rinça l’évier et plaça le bouchon, vérifiant la bonne température, elle fit couler l’eau et indiqua à Harm quel sac contenait les affaires pour le bain. Elle déshabilla Matthew et Mackenzie excepté leurs langes pendant qu’elle attendait que l’autre compartiment de l’évier se remplisse et ensuite elle les déshabilla complètement et prit Mackenzie dans ses bras. « D’accord, maintenant assures-toi de soutenir le cou et la tête comme ça. » Dit Mac comme elle mettait Mackenzie dans l’eau peu profonde, d’abord le nouveau-né fut effrayé mais avec le doux bavardage, il se calme. Elle regarda alors que Harm mettait Matthew dans l’autre. Harm semblait nerveux. « Tu fais bien, excellent, d’ailleurs tu vas t’habituer à tout ça. On va devoir s’y mettre à deux ; nous pouvons aussi bien le faire tous les deux en même temps tu sais. D’ailleurs je voulais que tu participes à leur second bain, bien que nous pouvons aussi bien appeler ça leur premier parce que j’étais absente pour l’autre aussi. » Sourit Mac et elle ouvrit le shampooing pour bébé, prenant une petite quantité dans sa main, elle tendit la bouteille à Harm en essayant de ne pas perdre le contenu dans sa main parce qu’elle avait seulement une main libre, l’autre soutenant sa fille qui s’agitait. « Ne t’inquiètes pas, ça ne peut pas leur faire mal aux yeux c’est ce que le médecin a dit alors nous ne devons pas nous inquiéter autant. » Mac commença à laver Mackenzie. Plus tard, elle tordit une éponge mouillée sur le nouveau-né qui riait avec ravissement et Harm fut récompensé avec le même enthousiasme par Matthew. Sarah sourit. « Ils t’aiment déjà tu sais. Nous t’aimons tous. »

« J’avais l’habitude de penser qu’il n’y avait rien de mieux que pousser à 6Gs à dix milles pieds, » dit-il doucement en chatouillant son fils avec l’éponge humide. « Seigneur, j’avais tellement tord. » « Je les aime et je t’aime. » Il lui sourit en retour et se penchant pour poser un petit baiser sur sa joue, sachant qu’il y avait la chance qu’elle ne se dégagerait, mais son désir de faire l’emportait sur cette inquiétude. « J’aime tout de toi. » Dit –il calmement. « Et je veux passer le reste de ma vie avec toi en élevant ces enfants. » Il détourna les yeux et ensuite regarda à nouveau, en ajoutant timidement, « Et les autres qui pourraient encore venir. »

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
morguy
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 209
Age : 29
Localisation : au baptême d'un tit Calamar-marin's
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Dim 11 Nov - 3:02

Cest magnifique merci de traduire cette fic ou en tout cas de la continuer c'était une de mes préférées (et elle l'est toujours) aussi mille mercis et très beau travail de traduction...

P.S: Je me demandais aussi si on pouvait la trouver en VO, j'aime bien les lire et après retourner à la traduction pour voir si mon anglais s'améliore Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Dim 11 Nov - 10:26

Tu peux la trouver ici

http://web.archive.org/web/20041112000901/www.capitalcitycollaborations.com/JAG/jag_fics_main.html

Et je peux toutes tes les conseillées, parce qu'elles sont vraiment géniales, comme toujours quand ça vient de Pat Steiner.

Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
morguy
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 209
Age : 29
Localisation : au baptême d'un tit Calamar-marin's
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Dim 11 Nov - 14:50

Merci beaucoup je crois déjà en avoir lu sur son groupe yahoo qui regroupe ses histoires avec Anne R et je suis une grande fan, merci à toi en tout cas je vais pouvoir m'évader des histoires de Madame Bovary et du Père Goriot Boulet pendant tout ce dimanche Mr.Red Mr.Red lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   Ven 25 Jan - 20:54

Désolée pour le délai. Voici la suite.

*******

Chapitre 11

« Oh, attendons au moins jusqu’à ce que ces deux là soient propres ! » S’enthousiasma Mac sans y penser. « J’ai entendu qu’avec deux c’est vraiment une étape à considérer. D’ailleurs, ces deux-là ne peuvent même pas marcher à quatre pattes. Nous verrons si nous en voulons plus à ce moment-là. » Sourit-elle. Réalisant finalement que l’eau du bain perdait rapidement sa température, elle enleva Mackenzie et l’enveloppa dans sa serviette de bébé, une belle serviette blanche à sa taille. Ensuite elle s’assura que Mackenzie n’allait nulle part et ouvrit la serviette de Harm pour Matthew. « C’est incroyable n’est-ce pas ? Je n’aurais jamais pu m’imaginer avec des enfants avant toi. Ensuite avec petit AJ, et cette promesse que tu m’as faite. C’était comme une maladie c’est intéressant que tu aies pu honorer cette promesse, le même soir que tu l’as faite » Dit Mac de façon légère. Ensuite elle s’assura que Mackenzie était sèche et elle lui mit de la lotion, la langea et la passa à Harm pour l’habiller d’une grenouillère. Dans le même temps, elle prit Matthew, le sécha, le lotionna et elle lui mit son lange elle le donna à Harm pour qu’il l’habille dans une combinaison de l’Aéronavale « Aussi longtemps que nous ne les habillons pas de la même couleur, nous allons bien. » Commenta Mac. Ensuite Mackenzie commença à s’agiter alors que propre et sèche elle n’avait pas mangé. « Si nous continuons ça dans la chambre, ou ça t’ennuie ? Ils pourraient faire des saletés. » Nota Sarah.

« Hé, tu vis ici aussi maintenant, » lui rappela-t-il, en souriant à cette pensée, « ou du moins tu le seras aussitôt que nous pourrons avoir le reste des affaires que tu veux prendre de ton appartement. De toute façon, si tu veux aller dans la chambre, c’est bon. » Avec un bébé dans chaque bras, Harm les emmena à la chambre. « Hé petit bonhomme, il semble que ta sœur va être la première, » dit-il au petit garçon comme il tendait Mackenzie à sa mère. Sarah s’allongea sur le lit, s’appuyant, elle et le bébé, sur les coussins comme elle avait besoin et commença à donner le sein. Harm s’affaissa dans le rocking chair, caressant d’un air absent la tête de son fils, lui chantant doucement certaines chansons que grand-mère Sarah avait chanté quand il était un petit garçon. Les yeux bleus de Matthew étaient grands ouverts, fixaient son père. « Est-ce à quoi ressemble une vrai famille ? » Lui demanda-t-il quand il s’arrêta entre les chansons.

Mac leva les yeux à la soudaine interruption de la douce musique et sourit. « Je pense oui. Je ne suis pas certaine. Ça ressemble à un rêve pour moi, mais je n’ai pas besoin d’être pincée pour savoir que ce n’en est pas un, merci Seigneur. » Un moment plus tard, Mac lui tendit Mackenzie, « Je te l’échange. » Lui dit-elle doucement, ne voulant pas déranger l’agencement de son coussin. Harm lui tendit Matthew et Mac le nourrit aussi en écoutant pendant que Harm chantait et se joignant à lui quand elle connaissait la chanson. Quand Harm fut à court de chansons, Sarah en chanta doucement une en perse, elle connaissait les mots un souvenir d’il y a longtemps durant les rares nuits pluvieuses quand sa mère lui chantait pour s’endormir. Une fois que Matthew eut fini, Sarah l’allongea sur le lit un moment pendant qu’elle se changeait. Ensuite elle se pelotonna sur le lit avec Matthew sur le ventre. Le petit bébé était épuisé et bientôt il s’endormit. Mac sourit à la scène qui se déroulait devant elle, la soirée entière, les larmes aux yeux.

« Laisses-moi te prendre celui-ci. » Sourit-il en levant le petit paquet endormit qu’était Matthew Harmon Rabb. Il le déposa dans son lit, s’arrêtant pour donner à Mackenzie un rapide baiser aussi avant de retourner près de Sarah. « C’était une merveilleuse soirée en famille. » S’enthousiasma-t-il en se laissant tomber sur le dos et en s’allongeant à côté d’elle. Il la fixa durant quelques minutes, voyant qu’elle commençait à s’endormir, alors il glissa prudemment ses mains en dessous d’elle, la levant de telle manière que sa tête reposait contre sa poitrine et il commença à caresser doucement sa tempe avec son doigt. « Bonne nuit Madame Rabb, » murmura-t-il. « J’aime entendre ça. »

A suivre…

Il reste encore un chapitre en relecture que j'attends. Après il faudra patienter un peu. Comme au départ on traduisait StephJAG et moi, j'avais entrepris entre temps, une très longue trad de plus de 400 pages.
Mais Steph arrête la trad avec moi je la reprends du coup toute seule.
Je vais donc essayer de finir au plus vite ma trad de 400 pages (j'en suis à la moitié) pour reprendre définitivement Sauver Sarah.

Donc ne vous tracassez pas, vous aurez la fin, c'est promis. Elle ne restera pas inachevée. Encore désolée de vous faire attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sauver Sarah [en cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sauver Sarah [en cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Les menteuse de Sarah Shépard
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.
» Cours sur l'imparfait de l'indicatif
» Le grain de la bruyère; petit cours en accéléré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: FANART :: Les fanfictions :: Traduction en cours-
Sauter vers: