CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 19 Mar - 16:56

A venir bientôt



Résumé : Deux personnes ont finalement trouvé le chemin qui les a rapprochées l’une de l’autre lorsqu’une tragédie les forces à tout reprendre depuis le début…


Dernière édition par le Jeu 8 Mar - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 19 Mar - 17:26

j'ai bien hâte de lire ce drama même si je sens que ça va encore être trop brise coeur! Et surtout si H&M doivent tout reprendre à zéro alors qu'ils ont mis 9ans a se mettre ensemble, on est pas couché

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 19 Mar - 19:43

j'aime beaucoup ton 'auto-pub'
d'après ce que je vois, Chloé est là ainsi qu'AJ et ses parents, nos 2 imbéciles et le frère de Harm...
j'ai hâte de savoir comment tout ça va se passer, même si tu me fais sortir les mouchoirs (et je sens que je vais en avoir besoin !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 19 Mar - 19:52

Oh purée t'es cruelle avec nous ma coco... Comment je vias tenir moi jsuqu'à ce que tu la poste...

Pitié ne nous fait pas trop attendre elel a l'air superbe cette fic.

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 19 Mar - 21:11

Alors voici la première partie. J'espère qu'elle vous plaira



Auteur : Daenar
Traduction : Stephjag et Corinne
Email Daenar : daenarchurill@yahoo.de
Email Stephjag : Stephrabb@hotmail.com
Email Corinne: corinnemartin@skynet.be
Titre Original : “Reaching for Sarah’s Soul”
Disclaimers : JAG est la propriété de Belisarius Productions, Paramount et de la CBS. Pas de droit d’auteur.
Classification : PG-13
Genre : Drame, Romance (H/M)
Spoilers : Tout jusqu’à « Joyeux Noël » (milieu saison 7)
Résumé : Deux personnes ont finalement trouvé le chemin qui les a rapprochées l’une de l’autre lorsqu’une tragédie les forces à tout reprendre depuis le début…
Note de l’auteur : J’avais presque oublié cette histoire que j’avais enfuie profondément dans mes archives il y a un an et demi souffrant du problème de la page blanche. Lorsque je m’en suis souvenue, j’ai pensé que personne ne voudrait plus la lire. A présent le manque total de moments shipper dont souffre le JAG en ce moment m’a fait revoir ce point. Je me sentais encline à retourner aux bons vieux moments et finalement terminer cette histoire, même si ce n’est que pour combler des vides.
Nous sommes de retour en milieu de la saison 7, juste après ‘Joyeux Noël’. Donc Sergei vient tout juste d’arriver aux Etats-Unis et Bud marche toujours sur ses deux jambes.

Note de Stephjag : Cette fic est vraiment excellente et je ne peux que vous conseiller de la lire. Elle comporte tous les éléments nécessaires qu’il faut pour faire une excellente histoire : l’amour, la joie, la peur, le chagrin,… « A la recherche de l’âme de Sarah » est une des meilleures fics qu’il m’ait été donnée de lire. Félicitation Dae continue à faire de l’excellent travail. – Ton amie Steph

Note de Corinne : Merci à Daenar de me permettre de traduire cette fic et à Stephjag de me laisser continuer ce qu’elle a déjà commencer.
Je ne peux qu’être d’accord avec Steph, « À la recherche de l’âme de Sarah » est une merveilleuse fic.
Merci à Steph d'être toujours là pour m'aider malgré qu'elle soit déjà surhargée de travaille et je ne l'aide pas en lui donnant encore plein avec les corrections.
Merci à Pauline pour la relecture.


***************
« Reaching for Sarah’s Soul. »


Première partie :

31 décembre
23:20 GMT
Domicile des Roberts
Rosslyn, Virginie

« Tu es sûre que ça va aller ? » Mac regarda intensément la jeune fille en face d’elle.

« Certaine. » Chloé semblait encore avoir grandi de cinq centimètres. « Vas t’amuser. Tout ira bien. »

Mac sourit « Harriet t’a-t-elle montré où tout trouver ? »

« Oui et elle m’a également montré comment changer les langes.» Chloé fit la grimace.

Mac rit. « Tu sais, Chloé, tu ne peux jamais savoir lorsque tu apprends quelque chose quand ça pourra te servir. »

« C’est exactement ce qu’Harriet m’a dit. » Chloé regarda Mac de haut en bas. « Tu es si belle. Quand je serai grande, je veux être tout comme toi. »

Mac rougit légèrement. « Tu ne le seras jamais : tu es blonde aux yeux bleus, et moi, j’ai des cheveux bruns comme mes yeux. Mais je suis sure que tu seras une beauté un jour. Je peux le voir. »

A présent, c’était au tour de Chloé de rougir. Heureusement elle n’eut pas à répondre parce que Harriet entra dans la pièce, un enfant à moitié endormi dans les bras.

« Il a tout ce dont il a besoin pour la nuit. S’il devait avoir faim, donne-lui juste un peu de yaourt et à minuit laisse-le debout quelques minutes afin qu’il puisse voir le feu d’artifice ainsi il ne serait pas effrayé par des bruits étranges, d’accord ? » Harriet plaça son fils dans les bras de Chloé et arrangea sa robe de soie bleu nuit. « Je ne me suis pas tâchée ? »

« Non. Vous être splendide Harriet. » Mac l’observa d’un regard critique et ensuite acquiesça de manière approbatrice. Elles furent interrompues par la sonnette de l’entrée. Ajustant le col de son uniforme de gala, Bud se précipita hors de la chambre à coucher, et se dépêcha d’ouvrir la porte. Des voix d’hommes pouvaient être entendues du corridor. Mac jeta un dernier coup d’œil rapide dans le plus proche miroir et s’observa. Chloé regardait attentivement avec un sourire entendu.

« J’ai entendu dire qu’il y avait une superbe Marine à accompagner au bal ce soir. »
Harm entra dans la pièce un large sourire suffisant aux lèvres. Mac étouffa un petit cri de surprise. C’était définitivement une chose à laquelle elle devait s’habituer. Depuis que Harm l’avait embrassée sous le gui dans cette même maison, il y avait tout juste une semaine, il ne pouvait s’empêcher de flirter avec elle. Remarquant qu’elle n’était pas seule dans la pièce, il sembla réfréner cette envie immédiatement et son expression devint quelque peu embarrassée.

« Bonsoir Harriet, bonsoir Chloé… » Brusquement il ne semblait plus savoir quoi faire de ses mains.

Mac remarqua les clins d’œil et les larges sourires que Harriet et Chloé échangeaient lorsqu’elles saluèrent leurs amis. Elle cherchait désespérément un sujet quelconque, mais brusquement son cerveau avait cessé de fonctionner. Maudissant intérieurement son homologue d’être en mesure de la déstabiliser de la sorte, tout ce qu’elle fut capable de faire, fut de lui envoyer un sourire forcé.

Lorsque le silence gênant commença à se prolonger, Harriet sauva la situation. « Monsieur, nous étions sur le point de mettre AJ au lit, mais peut-être aimeriez-vous le faire vous-même ? » Mac prit mentalement note de remercier Harriet une fois qu’elles se retrouveraient seules.

« C’est très gentil à vous, mesdames. » Harm s’agenouilla et regarda AJ, visiblement très content d’avoir quelque chose sur quoi reporter son attention. « Hey, jeune homme, tu ne dis pas bonjour à oncle Harm ? »

Le petit garçon ensommeillé se dirigea droit dans les bras de Harm et s’endormit au moment où Harm le souleva dans les airs.

« Prenez un une serviette)». Harriet la plaça sous la petite tête d’AJ reposant sur la large épaule de Harm. « Vous ne pouvez jamais être certain que votre uniforme de gala survive à un petit garçon de trois ans. Chloé j’aimerais te montrer autre chose dans la cuisine. » Harriet et la jeune fille quittèrent la pièce. Harm saisit l’opportunité et s’avança vers la fenêtre. Mac sentit sa panique augmenter lorsqu’elle vit que l’expression d’assurance avait fait sa réapparition sur son visage. Mais qu’était-il donc arrivé à cet homme ? Comment était-elle supposée réagir ? Il est vrai que voir Harm faire un pas en avant était plutôt un concept agréable pour changer. Mais que cela se produise réellement était un scénario auquel elle n’était simplement pas préparée. En Australie ou sur le porche de Chegwidden, c’était elle qui l’avait forcé à réagir. Peut-être que la peur qu’elle ressentait maintenant était la même qu’il avait ressenti alors. ‘Seigneur, Harm, je suis tellement désolée… je ne le referai plus, c’est promis… mais s’il vous plaît, arrêtez de flirter avec moi jusqu’à ce que je trouve comment réagir !’

« D’une certaine manière, j’espérais un accueil quelque peu plus chaleureux. » Il était beaucoup trop près d’elle à sa convenance.

Mac décida que la meilleure défense était l’attaque. Elle se retourna et lui jeta un regard ennuyé et moqueur. « Embarrassez-moi encore une fois devant tout le monde et vous constaterez à quel point je peux devenir froide. »

Harm eu un sourire penaud. « Désolé, j’étais certain que Harriet et Chloé étaient en train de mettre AJ au lit parce que je n’entendais aucune voix venant du living-room. Vous savez, les femmes ont tendance à être bruyantes lorsqu’elles sont en nombre. »

Mac rit et posa ses mains sur ses hanches. « Je n’écouterai pas plus longtemps ces paroles machistes, homme objet. Au fait, Bonjour. »

Harm posa un doigt sur ses lèvres, en indiquant leur petit filleul endormi. « Cela vous plairait de m’aider à le mettre au lit ? » Dit-il d’une voix basse qui cachait à peine les insinuations. Combattant une nouvelle fois l’envie de fuir et se cacher, Mac fit un mouvement de la main droite comme si elle allait lui donner une tape Il attrapa sa main au vol et il l’amena à ses lèvres, ses yeux ne quittant jamais les siens. « Au fait : bonjour. »

Une nouvelle fois, la respiration de Mac se bloqua, elle déglutit mais soutint son regard. Durant une seconde magique elle pensa qu’il pourrait renouveler le baiser qu’ils avaient échangé une semaine plus tôt – mais le moment passa et elle recula embarrassée. Il lâcha sa main et ils allèrent dans la chambre de petit AJ. Du coin de l’œil, Mac observa Harm avec le petit garçon. Cela semblait tellement naturel de le voir mettre son filleul au lit et lui donner un doux baiser pour lui dire bonne nuit. Un petit sourire passa sur ses lèvres alors qu’il se levait et regardait AJ se rouler sous sa /couette dans son sommeil. Mac s’agenouilla à côté du lit et, faisant attention de ne pas réveiller le petit garçon, écarta une mèche de cheveux de son front.

« Bonne nuit, bout de chou, » murmura-t-elle puis se releva. Ils allumèrent le baby phone et quittèrent la pièce. Mac sentit les yeux de Harm sur elle pendant qu’elle écoutait à travers la porte fermée pour vérifier si AJ dormait pour de bon. Tout à coup elle était heureuse d’avoir choisi la nouvelle robe en soie vert foncé avec l’étole assortie.

« Ce que j’ai dit plus tôt était vrai : vous êtes vraiment ravissante, Marine » dit-il à voix basse, lui offrant son bras pour la guider vers le salon.

« Eh bien, merci » répondit-elle, en essayant de paraître désinvolte, alors qu’elle sautait intérieurement de joie au compliment.

Dans le corridor, Bud attendait avec Sergei. « Qu’avez-vous fait à votre frère, Monsieur ? » demanda-t-il, en indiquant le plâtre sur la jambe gauche de Sergei.

« Ne me regardez pas de cette façon Bud, c’est lui qui est allé patiner sans équipement adapté. » Harm mena Mac vers son frère qui la salua chaleureusement en Russe puis continua ensuite en anglais, « Je voulais juste savoir si votre glace est aussi glissante que la notre » dit-il avec un sourire narquois. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 19 Mar - 21:12

1er janvier
04:45 GMT
Capitol Hill
Washington DC

Minuit approchait à grand pas mais la foule sur la grande piste de danse n’avait toujours pas diminuée. Harm pensait que ça lui était égal. C’était la meilleure excuse qu’il avait pour tenir Mac près de lui pendant qu’ils dansaient. Il avait dansé avec elle depuis que le dîner était fini, seulement interrompu quelques fois quand l’Amiral Chegwidden, Bud, Sturgis ou Webb avaient demandé à Mac de danser. A contrecœur, Harm avait alors proposé à Harriet, Bobbi et même Singer de danser mais il ne pouvait attendre de retourner vers Mac. Il y avait eu peu d’opportunités où il l’avait eu pour lui tout seul comme ça et il voulait en profiter au maximum. Alors qu’ils valsaient doucement le long des tables sur le côté de la piste de danse, Harm vit Sturgis lui faire un clin d’œil. Il se vexa et guida Mac par une combinaison de pas rapides, frimant un peu. Heureusement que Mac était facile à guider en dansant. Sturgis fronça un sourcil étonné.

« C’était en quel honneur ? » murmura Mac dans son oreille.

« Juste pour défendre mon honneur. »

Mac avait apparemment décidé qu’elle n’avait pas besoin de connaître les détails. Harm en était heureux. Les explications n’auraient fait que troubler la magie du moment. Au lieu de cela, Mac ferma les yeux et se laissa transporter par la musique. Moon River. Harm, fredonna doucement tout le long de la chanson avec Sinatra, observant un léger sourire se dessiner sur les traits de la jeune femme. Il aurait pu continuer ainsi indéfiniment.

Etant complètement honnête avec lui-même, il devait admettre qu’il se sentait beaucoup plus gêné à propos de la situation qu’il ne laissait paraître. Durant ces derniers jours, son propre comportement avait commencé à l’inquiéter. Flirter n’était pas nouveau pour lui, mais il s’était retrouvé à flirter avec Mac, et ça c’était définitivement quelque chose de nouveau. Il ne pouvait même pas se souvenir comment cela avait commencé mais ce tendre, chaste baiser qu’ils avaient partagé sous le gui chez Harriet avait manifestement débloqué quelque chose à l’intérieur de lui et l’avait libéré de ce qu’il lui faisait peur depuis si longtemps.

Au début, il ne l’avait même pas remarqué. Il avait été dans sa famille pour trois jours après la soirée de Noël chez les Roberts. Quand il était revenu à Washington D.C., lui et Mac avaient passé beaucoup de temps ensemble, décorant un peu son appartement, et le temps qu’il ait pris conscience du changement graduel dans son attitude envers elle, il était déjà sur la mauvaise pente – et étrangement, aucune peur ne semblait découler de cette révélation. Au contraire, se sentait devenir dépendant à cette nouvelle dynamique qui se construisait entre eux. Il ressentait le besoin de rencontrer son regard, toucher son bras, de sourire, de lancer des remarques pleines d’humour. Il y a deux jours, il avait remarqué qu’elle devenait de plus en plus incertaine en sa présence et il savait qu’il avait franchi le point de non-retour. Malgré lui peut-être, mais il l’avait définitivement fait. ‘Soit’. Il resserra son étreinte, sentant son corps se mouler contre le sien. Cette fois il ne fuirait pas.

Tout à coup, ils rencontrèrent un embouteillage sur la piste de danse. Attendant que les autres dégagent le chemin, Harm la tint serré contre lui. Puis le moment se termina et les danseurs s’écartèrent. Mais Harm ne lâcha pas sa prise ferme, forçant leurs mouvements à se faire en parfait unisson. Quand la chanson fut finie, ils se regardèrent simplement l’un l’autre pendant quelques secondes interminables, ensuite Harm brisa le contact et lui offrit son bras pour la guider à leur table.

« Soyez prêt à lever vos verres de champagne les amis, il est presque minuit. » L’Amiral les rejoignit et tous prirent leurs verres et allèrent dehors pour voir venir la nouvelle année arrivée. A l’extérieur, ils étaient debout sur une estrade, levant les yeux sur le ciel noir où des rayons lasers étaient en train de créer une immense horloge. Harm et Mac avaient trouvé un coin un peu en retrait de leurs collègues. Comme/alors qu’ils comptaient les dernières secondes, Harm senti Mac se tourner vers lui et il rencontra encore une fois son regard, tout en prenant inconsciemment sa main. Elle commença à trembler légèrement, il ne pouvait dire si c’était à cause du froid ou des émotions soudaines. ‘Ne recule pas maintenant’ s’implora-t-il alors qu’il s’approchait.

Minuit. Quelqu’un commença à chanter « Le Bon Vieux Temps » et les gens se joignirent immédiatement à lui, Harm prit une profonde inspiration et réduit encore la distance. Très timidement, il permit à ses lèvres d’effleurer les siennes et de s’attarder là pendant le plus bref instant comme s’il lui demandait la permission de continuer. Il eut besoin de toute sa volonté pour ne pas sursauter quand Mac approfondi doucement le baiser. Tremblant, il la suivit dans son action et l’embrassa plus passionnément. C’était comme s’ils étaient seuls, avec personnes autour d’eux, la foule formant une masse indéfinie de mouvement et de bruit.

Lorsqu’il mit finalement fin au baiser, il vit qu’il y avait des larmes dans ses yeux. Il en attrapa une sur sa joue avec son pouce et l’essuya tendrement, essayant de ne pas trop espérer pour ce qui pourrait suivre. C’était encore trop merveilleux de croire que finalement un an et demi après qu’elle ait presque épousé celui qu’il ne fallait pas et lui ayant faillit se tuer dans l’effort afin d’arriver à temps au mariage, ils semblaient se rapprocher plus que jamais.

« Bonne Année, Sarah. » Il entendit un petit tremblement dans sa voix mais pour une fois il n’avait pas peur de montrer ce qu’il ressentait.

« Bonne Année. » Répondit-elle presque avec déférence. « Puisses tous nos vœux devenir réalité. »

En silence, appuyé l’un contre l’autre, ils regardèrent les feux d’artifices. Les mots étaient devenus inutiles.

1e Janvier
10 :40 GMT
Appartement de Mac
Georgetown, DC

Durant le trajet de retour ils n’avaient pas beaucoup parlé, revivant encore les événements de cette soirée très spéciale. Après que le taxi avait/ait été congédié et qu’Harm ait récupéré sa voiture, Mac senti une forte envie de dire quelque chose qui le ferait rester. Quelque chose de significatif qui scellerait ce qui était arrivé mais n’avait pas encore été dit à haute voix. Mais en l’occurrence, elle fut épargnée de l’effort.

Il fixa son regard au sien et toucha son bras. « Mac… »

Elle déglutit. « Oui ? »

« Puis-je… Puis-je entrer pour un moment, s’il vous plaît ? »

« Umm… Certainement. » Tremblant un peu, elle ouvrit la porte et le laissa entrer.

Quand la porte fut fermée derrière eux, elle le regarda timidement et attendit. Harm éclairci sa voix et nerveusement passa ses doigts dans ses cheveux.

« Mac, je… je voulais dire que… vous devez savoir… » Il s’arrêta, impuissant, ne sachant pas comment aborder le sujet.

Mac senti une tension tellement forte qu’elle pensa qu’elle exploserait à tout moment s’il ne continuait pas. « Quoi ? » elle l’encouragea à parler.

Harm prit une profonde inspiration et se rapprocha. « Ce qui c’est passé ce soir… » Il la regarda suppliant comme il continuait plus doucement. « Je ne veux pas que ça s’arrête ici. Je… » Il tendit la main et avec ses doigts traça le contour de son visage. « Vous aviez dis que nous devrions recommencer au début. Je pense que nous l’avons fait. Vraiment. ») Avec un faible rire, il détourna les yeux. « D’une certaine manière j’ai l’impression que nous sommes même remontés avant même nos meilleurs moments. Je ne sais pas si vous… » Sa voix baissa jusqu’à n’être plus qu’un murmure. « Pensez-vous, qu’après tout ce qui s’est passé, vous seriez prête à donner à cette… ‘’chose’’ entre nous une chance ? »

Mac ne savait pas comment réagir. Paralysée, elle écouta l’homme qu’elle aimait comme il lui disait ce qu’elle avait envie d’entendre depuis tellement longtemps. Une semaine encore auparavant elle aurait jugé cela impossible. Maintenant, il était là, lui offrant son cœur. Comme la réalité de la situation pénétrait finalement en elle, elle voulut se jeter dans ses bras. Mais elle savait qu’elle devait adopter son rythme. Incertaine, elle attendit qu’il fasse quelque chose. Rien…

Quand il leva nouveau les yeux, elle y vit/lu la peur et réalisa qu’elle n’avait toujours pas répondu. S’approchant de lui mais sans oser le toucher, elle dit d’une voix basse, « Si je n’étais pas disposée à essayer nous n’en serions jamais arrivés là. » Elle retint sa respiration.

La compréhension semblait arriver doucement à lui. Quand finalement il osa croire à sa chance, il la prit simplement dans ses bras et la tint pendant elle ne sût combien de temps. Le silence des larmes de plus d’an de souffrances et un soulagement final étaient perdu des deux côtés/Les larmes silencieuses de plus d’un an de souffrance et du soulagement final furent versées des deux côtés alors qu’ils cherchaient du réconfort dans une étreinte qui semblait soudain s’ouvrir sur un tout nouveau futur. Finalement Mac recula et souri, tout à fait embarrassée.

« Tu veux rester la nuit ou ce qu’il en reste ? » demanda-t-elle avec une voix pas entièrement stable.

Harm évita son regard, jouant avec ses doigts. « Peut-être qu’il en reste suffisamment finalement.” dit-il d’une voix rauque. Alors il rencontra les yeux de Mac et ils éclatèrent tous les deux de rire, libérant la tension. Harm se débarrassa de son manteau, ensuite l’attira de nouveau à lui et l’embrassa ardemment. Elle mit ses bras autour de son cou et approfondi le baiser encore plus. Le désir longtemps réprimé passa sur eux comme une vague et juste au moment où Mac allait se laisser aller, Harm recula et leva sa main droite comme pour l’arrêter. Elle le regarda en fronçant les sourcils.

« Attends une seconde. J’ai oublié quelque chose. Je reviens tout de suite. Ne bouge Pas. » Il lui donna un rapide baiser sur la joue et alla droit vers son manteau. Ayant prit quelque chose dans sa poche, il retourna où elle se tenait debout. « Ferme les yeux. »

« Harm, que… »

« Juste une seconde s’il te plaît, Mac »

Mac secoua la tête, souriant et ferma les yeux, se demandant seulement ce à quoi il pouvait se préparer. Ensuite elle le sentit avancer derrière elle et mettre quelque chose autour de son cou. Stupéfaite, elle leva sa main droite à sa poitrine et à la place de son collier de perles, elle rencontre un petit objet en métal.

« Qu’est-ce que c’est ? » Elle ouvrit les yeux et se tourna face à lui, certaine que sa surprise était visible sur ses traits.

Il lui sourit. « Jette un coup d’œil. »

Mac alla vers le miroir et regarda, sentant de nouvelles larmes monter en elle. Autour de son cou, elle vit une délicate chaîne en or blanc. Un petit cœur y était suspendu pendait, il n’était pas attaché en son milieu, comme le pendentif n’était formé que des contours du cœur, il se balançait librement autour de la chaîne, le cœur pendait librement de la chaîne. En manque de mots, elle se tourna face à Harm qui s’était rapproché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 19 Mar - 21:13

« Harm, je… » Elle avala.

« Tu l’aimes ? » La petite peur retourna dans ses yeux/était de retour dans son regard et elle se s’empressa de le mettre à l’aise.

« C’est tellement beau, merci. » Posant sa main droite sur le pendentif, elle leva son visage et l’embrassa doucement. « Pour quelle raison? » demanda-t-elle quand ils se séparèrent.

Harm posa sa main sur sa main droite qui était encore posée sur le pendentif. « C’est un bijou très spécial, tu sais. Mon père l’a donné à ma mère quand je suis né. Maman m’a raconté qu’il avait dit qu’avec ce pendentif, il voulait lui donner la totalité de son cœur. Et il lui a dit de me le donner quand j’aurai trouvé la femme que j’aimais vraiment, je pourrai alors le lui donner. » Harm devînt sérieux, ses émotions se voyant clairement dans ses yeux. Comme pour s’assurer qu’elle était réveillée, Mac tendit la main pour prendre la sienne et la serra fort, provoquant un sourire qui la fit retenir encore une fois sa respiration.

« Quand j’étais à La Jolla pour Noël » continua Harm, « j’ai dit à ma mère que j’avais finalement décidé de donner le cœur. Elle n’a même pas demandé à qui j’avais l’intention de le donner. » Il rit doucement. « Elle s’est seulement levée, est allée chercher l’écrin et a dit ‘’Embrasse Mac pour moi, mon chéri. Je t’assure qu’elle le mérite’’. »

A ça, Mac ne put plus s’empêcher de rire, rougissant profondément. Harm la prit dans ses bras, caressant son dos. « L’embêtant c’était que je ne savais pas ce que tu en penserai. » Il se pencha pour la regarder, souriant. “Sérieusement, j’ai eu une peur bleue toute la journée que tu me repousses. Tu aurais probablement eu des raisons de le faire. » Il soupira profondément, la faisant rire d’autant plus fort. Alors il mit doucement les mains sur son visage/Il prit alors son visage dans ses mains.

« Je t’aime Sarah Mackenzie. Je t’ai toujours aimé, tu sais.” Dit-il doucement.

Les mots. Il les avait dits. Mac resserra un peu sa prise sur lui, de peur que l’impact/le choc la fasse défaillir. Sa réaction ne passa pas inaperçue à Harm dont le sourire laissa apparaître un peu de culpabilité. Heureuse de voir une sortie, elle déclara seulement « Eh bien, si c’est le cas, tu avais une façon bizarre de me le montrer. »

Il devint sérieux. “Je sais. Je suis tellement désolé. Il secoua la tête comme s’il ne pouvait pas croire à sa propre stupidité. « Vraiment. Je suis sérieux. Je suis infiniment désolé que ça m’ait pris aussi longtemps pour me décider. J’aurais pu nous épargner beaucoup de maux de tête si je n’avais pas été un pareil lâche à Sydney. Même à ce moment là il n’y avait rien que je voulais plus que de t’avoir à mes côtés. » Son sourire atteint à nouveau ses yeux. « Peut-être le magique troisième baiser a-t-il laissé agir sa magie… »

Mac posa ses mains sur les siennes qui tenaient encore son visage. « Ne te tourmente pas avec ce qui aurait pu être. Tu n’as pas reculé cette fois. Au contraire, tu as fait le premier pas. » Ravalant un sanglot, elle baissa la voix. « C’est tout ce que j’ai toujours voulu. Je t’aime aussi. »

L’expression ravie sur ses traits était vraiment assez pour que /suffit à ce que ses genoux se dérobent. Harm la rattrapa, la releva et la tint, riant avec elle. « Ne laisse pas ça booster ton ego, Flyboy. » réussit-elle à dire malgré son rire.

« Je ne saurais comment interpréter ça. » rétorqua-t-il d’un air suffisant. « Tu sais ce qu’on dit à propos des whites dress et des ailes dorées… »

« Oh, tais-toi ! » Ses lèvres le fit taire efficacement, et avec un sursaut elle remarqua que ses mains avaient trouvé la fermeture éclaire de sa robe.

Juste à cet instant, le téléphone interrompit cruellement le merveilleux moment. Mac roula des yeux d’exaspération. Qui pouvait bien l’appeler le Jour de l’an à six heures du matin ? Harm tendit son bras pour atteindre le combiné mais Mac l’arrêta et lui adressa un regard de réprobation.

« Nous devrions nous habituer à ça nous même avant d’en informer les autres. » Elle plaça un rapide baiser sur les lèvres de Harm et ensuite décrocha le téléphone. « Mackenzie. »

[ « Madame ? C’est Harriet. Ils... Oh mon Dieu... Il y avait… »] le reste fut perdu dans d’impuissants sanglots.

Sentant la couleur quitter son visage et agrippant la main de Harm, Mac appuya sur le bouton du haut-parleur. « Calmez-vous Harriet » dit-elle avec plus de conviction qu’elle en ressentait. « Que s’est-il passé ? »

La réponse d’Harriet fusa entre de petits sanglots. [« La porte d’entrée à été forcée, Madame. AJ, Chloé et Sergei sont partis. »]

A suivre

Pour la suite, il faudra attendre un peu, elle est en relecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 19 Mar - 22:10

Oh tin de tin de tin de tin...

Désolé pour lk'originalité de ma réaction masi c'est la première chose qui m'est venue...lol

Une pure merveille.. Tout d'abord Harm avec le petit AJ... JE le voyais d'ici avec le petit ange dnas les bras ...

Puis Hamr qui flirte avec MAc et qui lui avoue ses sentimetns, j'ia cru défaillir. J'ai même failli en perdre l'équilibre. L'inconvénient des chaise de bureau à roulette...

Et puis la révélation et enfin le partage de leur amour. Que rêver de mieux.

Bien entendu tout ceci était trop beau... Pouruqoi qu'ils peuvent pas profiter un peu de leur amour c'est cruel.

bon j'espère que AJ Chloé et Sergei ont rien sinon ca va barder foi de marines...

Merci pour cette merveille coco, j'espère qu'on aura vite la suite.

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 19 Mar - 23:07

trop trop bien

ve lire la suite grave

fo trop être patiente là. mais je vais al lire en anglé car jui pas patiente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 19 Mar - 23:42

sursaut d'horreur ! où ont-ils? qui ose empêcher Mac et Harm d'être enfin heureux?
outin de tin ! j'adore trop trop trop vivement la suite ! et promis je srerai très patiente! enfin pas trop quand même lol !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Lun 20 Mar - 2:28

tout d'abord j'aime beaucioup
mais qu'est ce qui a bien put se paser chez les roberts!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mar 21 Mar - 13:27

Ah j'avais pas lu ! Et bah j'attends la suite afin de savoir qu'est ce qui est arrivé de si tragique à Chloé ou Sergei...Enfin c'est peut être pas eux mais bon lol

Merci les filles pour cette traduction! J'aurai bien aimé quand même que Harm et Mac soient tranquilles un petit moment lool

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephjag
Photo de famille
Photo de famille
avatar

Féminin Nombre de messages : 515
Age : 39
Localisation : Plongée dans le blue des yeux de Harm ou ceux de Grissom ou ceux bleu acier de Gibbs
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mer 22 Mar - 14:10

Vous verrez c'est une de meilleure fic écrite par Daenar qui est un génie en la matière. La traduction ext excellente aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mer 22 Mar - 18:06

ayé je l'ai lu en anglais

t'a raison, elle est extraordinnaire

fo vrément la lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mer 22 Mar - 20:41

Ma relectrice m'envoit la seconde partie ce soir mais je ne saurais la poster que vendredi. Plus que deux jours à patienter

Je suis contente en tout cas que ça vous plaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mer 22 Mar - 20:45

vendredi pas plus tard sinon ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Ven 24 Mar - 21:45

Comme promis voilà la seconde partie.

Deuxième partie

Harm sentit le sol se dérober sous ses pieds. Il se reteint de tomber, en s’appuyant sur le mur le plus proche, attirant Mac avec lui. Il ne pouvait pas perdre Sergei encore une fois, alors qu’il venait juste de le retrouver. Et son filleul, la chose qu’il avait de plus précieux comme s’il s’agissait de son propre enfant…/ Et Mac serait-elle forcée subir encore une autre perte dans sa vie, celle de sa petite sœur adoptive ? Il glissa son bras autour d’elle, essayant de l’apaiser plus qu’il ne le sentait/d’apparaître plus fort qu’il ne se sentait vraiment. Il le devait. Il pouvait voir l’effet qu’avaient les nouvelles sur Mac.

« Pas la moindre piste ? » Demanda-t-elle d’une voix affolée, se mordant la lèvre inférieure et ravalant énergiquement ses larmes tandis qu’elle écoutait. Et puis, tout à coup, le Marine prit le dessus. « D’accord Harriet, je sais où trouver le Capitaine. Nous serons là. A tout de suite. » Elle jeta le combiné sur son réceptacle puis se tourna vers Harm, tremblante. Il la serra fermement dans ses bras pendant un moment, cherchant à rassembler ses forces. Ensuite, il la regarda, la détermination brillait dans ses yeux. « Allez, Colonel, change-toi et allons-y. »

1e Janvier
11 :35 GMT
Résidence des Roberts
Rosslyn, Virginie

« Que s’est-il passé ? » Hurla AJ Chegwidden alors qu’il entrait dans le salon, encore dans sa tenue de gala. Derrière lui apparu Sturgis et Bobbi, par chance Singer ne vint pas. Tiner l’avait ramené à la maison un peu plus tôt. Avec le teint pâle mais calme, Mac vint à sa rencontre. « Nous ne savons pas, Monsieur. Nous n’avons pas appelé la police juste au le cas où ceux qui sont impliqués là dedans prendraient ça comme une provocation. Aussi avons nous nous-mêmes cherché des indices. Il y a du sang sur la moquette, mais pas beaucoup, et nous n’avons pas trouvé beaucoup de traces de lutte, non plus. Alors peut-être qu’ils vont bien, mais nous n’avons pas la moindre idée d’où ils sont ni de qui les ont kidnappés.

« Merde » lança l’Amiral entre ses dents. « Aucun objet n’a disparu ? »

« Seulement le sac de couches d’AJ, des biberons et des couvertures. Au moins ils vont prendre soin de lui pour une quelconque raison, Monsieur… » Avala Mac. « Pouvez-vous aller voir Bud et Harriet et essayer, et bien, de les garder hors du chemin ? Nous sommes tous inquiets mais ils ne sont vraiment d’aucune aide. »

Bobbi et Sturgis les rejoignirent. « Ne vous inquiétez pas, Colonel, nous prendrons soin de ça. L’Amiral devrait être de l’enquête. » Dit la Député avec un regard interrogateur dans la direction de Sturgis. Sturgis consenti de la tête et ils s’approchèrent du canapé où Harm essayait de calmer une Harriet en pleure et un Bud fou furieux.

Harm laissa volontiers les Roberts à leurs soins et s’approcha de Mac et de L’Amiral. Il était bien plus inquiet qu’il ne le montrait. « Monsieur, ils ont laissé les béquilles de Sergei. Il sera complètement impuissant maintenant. » Dit-il, en s’essuyant son front. Il commençait à se sentir désespéré. Si seulement ils savaient quoi chercher ! Il regarda Mac et senti son cœur se serrer d’autant plus. Ils n’avaient pas vraiment parlés depuis l’appel d’Harriet et il pouvait voir qu’elle devenait doucement folle d’inquiétude. Il s’approcha et, ne se préoccupant pas du fait que son CO se tenait à côté, attira Mac dans ses bras pour un moment. AJ se tenait debout silencieusement et attendait. Quand ils se séparèrent, il s’éclaircit la voix un peu gêné et les envoya chercher… quoi, personne ne le savait.

Il s’aperçut que de temps en temps, Mac n’arrêtait pas de regarder autour durant un moment, fermait les yeux, et saisissait fermement le petit cœur qu’il lui avait donné comme si elle y cherchait une source de force. Harm était touché de combien son petit cadeau semblait signifier pour elle et il jura qu’une fois que tout cela serait fini, il emmènerai Mac en vacances pour lui faire – pour leur faire – oublier cette horreur.

Tout à coup, Mac poussa un petit cri de surprise. En un instant, ils étaient tous à ses côtés. Harriet retenant sa respiration, supportée par Bobbi, Sturgis tenant fermement Bud.

« Il y a du sang, ici sur le rebord de la fenêtre, » indiqua-t-elle, d’une voix mal assurée. « C’est dans l’ombre, c’est peut-être pour ça que l’on ne l’avait tout d’abord pas vu. Mais il y a plus. Ce ne sont pas des tâches, ce sont des lettres. Des lettres russes. Ce qui signifie que Sergei a essayé de nous laisser une indication. Harriet, avez-vous une lampe de poche ? »

Harriet fit un signe affirmatif de la tête pendant que Bud était déjà parti la chercher. Il l’a tendit à Mac et recula, alors que Mac se penchait sur l’appui de fenêtre, examinant les traces.

« C’est seulement un demi-mot, » dit-elle, la frustration se faisant entendre dans sa voix, encore plus secouée. « Je ne peux pas en établir le sens. »

Harm se rapprocha de Mac et rassurant mit sa main dans son dos, essayant de cacher sa propre confusion. « Pouvez-vous le prononcer ? »

« Oui mais comme je l’ai dit, les lettres non pas de sens. Je ne connais aucun mot qui irait avec ces syllabes. »

« Ça n’a pas d’importance, quel est leur son ? »

Mac baissa à nouveau les yeux et dit ensuite, « Ça pourrait être ‘goal-enn’. »

Harm répéta doucement le son à plusieurs reprises, faisant les cents pas comme un lion en cage. Si Sergei avait voulu laisser un message il l’aurait crypté, en laissant un mot russe qu’il savait que ses amis serait capable de comprendre, mais pas l’ennemi. Mais alors il aurait laissé un message qui était facile à comprendre, pas un mot aussi rarement utilisé, que Mac ne connaîtrait pas. Et si ce n’était pas en russe du tout ? ‘goal-enn’… Et alors ça le frappa. Il se tourna, faisant face à tout le monde mais s’adressant à Mac.

« Mac, ce n’est pas du tout en russe. Il a utilisé les lettres pour crypter son message. C’est un nom. C’est ‘Golden’. »

Mac eu un hoquet de surprise mais avait immédiatement rejoint le point de vue de Harm. « Evidemment… Il se venge des trois personnes qui ont détruit ses plans, c’est-à-dire vous, Bud et moi. Mais comment par tous les diables aurait-il su qu’il aurait une pareille chance ce soir. »

AJ intervint, en levant les mains. « Doucement, Colonel, Capitaine. Auriez-vous l’obligeance de nous informer au sujet de tout ça ? »

« Le Capitaine de Corvette Jeremy Golden a été condamné à vie à Leavenworth, Monsieur. » dit Bud, ayant compris aussi et se battant durement pour garder son calme. « Il y a environ dix mois. Lui et quelques-uns uns de ses collègues de Miramar utilisaient la route maritime de Baja Californie pour faire du trafic d’êtres humains et de drogue. Toute l’affaire a été découverte quand deux marins disparus ont été trouvés mort sur une petite plage du sud de San Diego. Golden a été accusé de meurtre. Je suis sûr que vous vous souvenez de la cour martiale, Monsieur. »

AJ fit un signe de la tête mais c’était évident que tout n’était pas clair. « Je pense que oui, mais la traite des noirs de sang-froid et une revanche aussi personnel que ça ne semble pas aller dans le même tableau. Pouvez-vous me donner un peu plus de détails, s’il vous plaît ? »

Prenant une profonde respiration afin de se calmer, le Lieutenant obéi. « Evidemment, Monsieur. C’est justement le point qui fait que ce cas est tellement différent de beaucoup de cas précédents que nous avons déterrés. Golden n’avait pas la mentalité habituelle de ce genre d’activité/de ce business mais semblait faire ça pour des raisons plus personnelles que personne ne comprenait. Et il était obsédé par ce qu’il faisait, à la différence de ses partenaires qui ne le faisait que pour l’argent. » Bud fit une pause quelques secondes, donnant visiblement une chance à l’Amiral de faire un commentaire, mais AJ attendait patiemment, aussi il continua.

« Le Capitaine Rabb et moi poursuivions et le Colonel défendait. C’était évident que Golden avait tué ces hommes mais c’était difficile de le prouver sans l’ombre d’un doute. Le dossier prit de nombreux de tournants inattendus qui prolongèrent le procès. Quand le verdict fut finalement rendu, Golden demanda s’il pouvait dire quelque chose. Quand le Juge Sebring le permit, Golden jura qu’il se vengerait de nous, et spécialement du Colonel Mackenzie. Il dit que sa mauvaise défense l’avait détruit pour toujours et qu’il prendrait sa revanche – puisse être la dernière chose qu’il ferait dans sa vie. Les MPs l’ont immédiatement emmené mais nous fûmes tous assez choqués par ce discours, Monsieur. Golden a dû avoir ses hommes nous surveillant depuis lors, attendant sa chance. »

« S’il a écouté nos conversations téléphoniques il a dû savoir qu’il pouvait au moins mettre la main sur AJ et Chloé ce soir, » coupa Harm. « Je suis sûr qu’il se félicite pour sa bonne chance que mon frère ait aussi été là. » Il fronça les sourcils de rage.

« Mais comment Sergei saurait qui est derrière tout ça ? » Le froncement de sourcil de l’amiral reflétant celui de Harm.


« Encore une fois par pure chance, Monsieur. Sergei et moi avons parlé de ce dossier il y a à peine deux jours. » Expliqua Harm. « Il voulait que je lui raconte un peu ce que je faisais au JAG, et le dossier Golden offrait beaucoup de possibilités d’explications. Je suis sûr que Sergei a su immédiatement qui s’était quand d’une façon ou d’une autre il a laissé un indice sur l’identité des kidnappeurs. Je suis certain que Sergei a su de quoi il retournait quand il a, d’une manière ou d’une autre, réussi à obtenir une idée de l’identité des ravisseurs. »

« Mais… » Harriet avait finalement contrôlé sa voix. « Golden devrait savoir que le gouvernement ne fera jamais d’échange d’otages contre un prisonnier. »

Harm la regarda sérieusement. « Golden n’est pas homme à négocier. Il veut que sa vengeance soit réalisée. Alors il se peut qu’il prenne soin de ses otages pour le moment mais je sûr qu’il veut seulement jouer avec nous afin de savourer sa vendetta. Il finira par les tuer, c’est pourquoi nous devons réagir très rapidement. »

A ces propos, Harriet serra la main de Bobbi si fort que la Député laissa échapper un faible gémissement. Le regard de Mac était d’une froideur professionnelle. Harm nota tristement que s’il n’y avait eu le petit cœur qu’elle serrait encore fortement dans sa main, rien ne serait resté de la femme qu’il avait tenue dans ses bras une petite heure auparavant.

« Je sais où il les retient. » murmura Mac à travers ses dents serrées.

Harm lui lança un regard étonné. « Quoi ? Où ? »

« Red Rock Mesa. »

« Red Rock... » Harm savait qu’il la regardait bouche bée d’une façon tout à fait impolie, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Mac pensait-elle réellement que prendrait le risque d’avoir ses hommes faisant voler ses otages à travers tout le pays au lieu de les faire enfermer quelque part dans les environs ? En plus, Golden avait apparemment dirigé cette opération de sa cellule à Leavanworth. Alors, quelle espèce de différence cela faisait-il pour lui si les otages étaient retenus près de DC ou n’importe où d’autre ? Pourquoi organiser une opération compliquée et risquée pour les emmener aussi loin ? Même s’ils n’avaient pas été emmenés sur le plateau mais gardé quelque part au sol – c’était encore extrêmement difficile de s’occuper de la logistique. Mac ne pouvait pas vraiment être sérieuse à ce propos. Encore que, un coup d’œil sur son visage lui apprit qu’apparemment elle l’était. Et qu’elle était déterminée à faire valoir son argument.

Il renonça. « Pourquoi irait-il là-bas de tous les endroits ? » fut tout ce qu’il demanda, incrédule. « Et à propos, comment le sauriez-vous ? »

« Parce qu’une fois je lui ai parlé de ma passion pour la paléontologie et comment Oncle Matt et moi cherchions les empreintes là-bas, » expliqua-t-elle, calmement mais fermement. « Je voulais obtenir des détails sur le passé de Golden, une chose sur laquelle je puisse baser ma défense. Donc pour qu’il s’ouvre à moi, je lui ai raconté quelques détails sur moi. Donnant donnant. Et puis... » Mac avala difficilement. « Quand ils l’ont condamné, il m’a crié après qu’un jour les gens trouveraient mes propres os dispersés où les dinosaures m’attendraient, vous vous souvenez ? »

Harm acquiesça. Tout à coup, il fut convaincu avait raison. Il était dans le tribunal ce jour-là. Il pouvait voir la scène se jouer dans son esprit, sentant le même choc et la rage qu’il avait ressentie alors.

« Golden est définitivement obstiné et assez intelligent pour mener à bien quelque chose comme ça. » continua Mac. « Ce que j’ai appris à son sujet durant la court martial m’en a appris assez pour voir qu’il est génial d’une manière complètement tordue lorsqu’il s’agit de mettre au point ses plans. » Harm pouvait dire que Mac était secouée par la rage. Et la peur ?

Chegwidden avait tourné les talons et était en train de passer un coup de téléphone. Deux minutes plus tard il rejoignit le groupe.

« Lieutenant Roberts, vous restez ici avec votre femme. Capitaine Turner. » Il regarda Sturgis, « Vous prendrez soin d’eux. Mackenzie, Rabb, nous avons un avion qui nous attend à Andrews. Laissez-moi m’assurer que nous obtiendrons les ASAP là-bas. »

« Oui, Monsieur. » Les échos venaient de différentes directions de la pièce, toutes les voix étaient anxieuses mais d’une manière ou d’une autre soulagées aussi. Ils avaient au moins quelque chose à laquelle s’accrocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Ven 24 Mar - 21:45

1e Janvier
13 :10 GMT
Base d’Andrews

AJ, Mac et Harm étaient assis silencieusement dans leur siège, regardant le sol s’éloigner de plus en plus. Harm avait passé son bras autour de Mac et la tenait serrée, reposant son menton sur sa tête. Ça lui était égal que Chegwidden les voit – leur CO s’était toujours montré compréhensif de leur proche amitié et à ce moment là, rien ne montrait qu’il puisse y avoir plus entre eux. Seuls lui et Mac savaient, et c’était tout ce dont ils avaient besoin pour le moment. Il l’avait souvent tenue dans ses bras comme ça, mais jamais il n’avait senti autant de réconfort irradier de sa présence qu’il en ressentait à ce moment-là. Et il pouvait dire qu’il en était de même pour Mac, à la façon dont elle tenait encore le pendentif en or serré dans sa main et il semblait qu’elle ne pouvait pas s’appuyer suffisamment contre lui.

Harm était encore stupéfait de lui-même. Il avait pensé qu’il n’arriverait jamais à lui ouvrir son cœur. Et surtout, il avait douté qu’elle accepte son offre maintenant, après qu’il l’eût repoussée tellement de fois. Mais encore, elle lui avait dit qu’elle l’aimait et ça s’avérait être la plus solide source de force qu’il n’ait jamais pu espérer. Dans les prochaines heures, il en aurait besoin.

Il était encore profondément touché de combien elle semblait apprécier son cadeau. Elle le tenait comme pour être sûre que son cœur était encore avec elle. Eh bien, aussi loin qu’il était concerné, elle l’aurait toujours. Harm leva les yeux et vit que l’Amiral les regardait attentivement. Suspectait-il quelque chose ? Il ne serait pas surpris si c’était le cas. Il rencontra les yeux de son CO. En dépit de l’inquiétude que montrait le visage de Chegwidden, Harm pensa pouvoir y discerner l’ombre d’un sourire malicieux. Il sourit en retour un peu embarrassé et ensuite reposa sa tête contre celle de Mac. Heureusement elle s’était endormie. Il veillerait sur elle.

1e Janvier
15 :00 GMT
Red Rock Mesa
Arizona

Sergei, Chloé et petit AJ avaient été emmené dans une grotte sombre. On leur avait laissé une lampe à kérosène, des couvertures, de la nourriture, mais pas d’indications quant à l’endroit où ils se trouvaient exactement. Après un vol cahoteux dans un petit avion miteux, ils étaient arrivés alors que tout autour d’eux était encore plongé dans le noir. Sergei pensait qu’il avait relevé les contours de montagnes ou de rochers, mais il ne pouvait pas en être sûr. D’où ils étaient à présent, ils n’avaient aucun moyen de voir l’extérieur. Leurs kidnappeurs leur avaient dit sans mâcher leurs mots que, si l’un d’entre eux devait se présenter à l’entrée de la grotte, ce serait la dernière fois qu’il voyait le soleil. Pas qu’il aurait été capable d’essayer de toute façon, pensa Sergei avec un pâle sourire. Sans l’aide de Chloé, il ne pouvait aller nul part.

AJ avait pleuré violemment toute la nuit, mais quand ils avaient été capables de voir les premières indications de l’aube depuis leur sombre donjon, il était finalement tombé endormi tout comme Chloé qui s’était occupée du petit garçon tout le temps. Sergei regardait la fillette allongée sur les couvertures, tenant le petit AJ dans ses bras encore maintenant. Elle avait été réellement courageuse, pensa Sergei. Il avait vu les quelques larmes qui avaient coulé le long de ses joues durant le vol mais elle avait visiblement voulu apaiser le petit garçon/bambin. Alors elle s’était assise-là, en mordant désespérément sa lèvre et berçant AJ dans ses bras. Sergei savait qu’il n’avait pas été d’une grande aide. Il avait été inconscient pendant pas mal de temps, émergeant seulement occasionnellement de son évanouissement. Sa tête continuait à lui faire terriblement mal à l’endroit où ils l’avaient frappé. Il espérait seulement que Mac avait été capable de déchiffrer son indication indiquant qui était derrière ce crime. Si c’était le cas, elle et son frère devaient déjà être en chemin pour les secourir. Si non…

Il essaya de bouger mais laissa échapper un grognement de douleur. Il y avait quelque chose qui n’allait pas avec sa jambe déjà précédemment blessée. Eh bien, il pouvait laisser Chloé dormir encore une demi-heure environ, mais ensuite, il aurait besoin d’elle parce qu’il ressentait une envie pressante. Pauvre petite. Elle devait les supporter tous les deux maintenant, lui physiquement et AJ comme maman de remplacement. Sergei remit doucement en place une mèche de cheveux blonds de Chloé qui était tombée sur sa bouche et bougeait quand elle respirait. Mais si Chloé était seulement à moitié autant la ‘’sœur’’ de Mac qu’il était le frère de Harm, ils s’en sortiraient vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Ven 24 Mar - 21:46

1e Janvier
17 :30 GMT
Red Rock Mesa
Arizona

Les trois Jeeps suivaient la piste. Comme toujours quand elle venait ici Mac était intimidée par la beauté du décor. Pas même son inquiétude ne pouvait empêcher ça. Elle avait voulu revenir ici avec Harm, toute seule, pour un week-end. Maintenant ils étaient 18 : elle, Harm, Chegwidden et un commando d’intervention de 15 Marines de Yuma. Sur la base, ils avaient reçu un équipement adapté et des treillis pour se changer. Harriet avait appelé et les avait informés qu’un certain Sergent-chef Gabriel Wright avait appelé de la part des kidnappeurs, leur disant qu’ils voulaient 5 millions de dollars pour la famille de Golden et sortir du pays en toute sécurité. Il avait décrit exactement l’endroit où la rançon devait être posée. Mac devait la remettre seule. Naturellement toute mauvaise interprétation de ces règles entraînerait la mort d’un des otages.

D’après les informations données au sujet de l’endroit où laisser l’argent, Mac en déduisit immédiatement que les otages ne devaient pas être trop loin d’une grotte qu’elle et son oncle avaient utilisé quelques fois pour camper. Ce serait donc là qu’ils iraient voir en premier. L’avantage qu’ils avaient, elle le savait, c’était que les hommes de Golden ne les attendaient pas si tôt/encore. Le message de Sergei leur avait donné cinq heures d’avance.

Comme c’était une opération des Marines, Mac s’était retrouvée en tête du commandement, l’Amiral lui laissant l’initiative. Et elle allait les récupérer sains et saufs, elle s’en faisait le serment. Un regard sur le visage tout aussi déterminé de Harm et elle sut qu’elle avait le meilleur soutien qu’elle ne pourrait jamaissouhaiter. Inconsciemment, elle agrippa encore une fois le petit cœur de Harm sur son collier qu’elle avait été incapable de retirer quand elle s’était changée. Elle en avait besoin pour survivre.

Pendant ce temps dans une grotte proche…

Chloé se réveilla quand Sergei tapota doucement son bras. Elle eut besoin d’un moment pour reprendre ses esprits mais ensuite, tous les souvenirs de la nuit passée envahirent son esprit et la firent frissonner involontairement. Quand elle leva les yeux, elle rencontra le sourire rassurant de Sergei et elle fut reconnaissante de sa présence. Bien qu’elle ne le connaisse pas très bien, elle savait toute fois qu’il était le frère de Harm et que Harm et Mac lui faisait confiance. C’était assez pour qu’elle lui fasse confiance. Elle baissa les yeux sur le petit AJ qui dormait profondément.

« Au moins il y en a un qui ne se soucie pas trop de cette merde. » dit-elle d’une voix basse.

« Exact… » Reconnu Sergei pensivement. Ensuite il la regarda, inquiet. « As-tu pu te reposer un peu ? »

« Etrangement oui. Mais Mac m’a dit une fois que tu pouvais dormir dans les endroits les plus bizarres si tu étais assez fatigué pour essayer. Comment te sens-tu ? »

Sergei fit une grimace. « Quelque chose est arrivé à ma jambe. Ça fait très mal. » Dit-il « Ça fait un ‘mal de chien’ c’est comme ça que vous dîtes, n’est ce pas ? »

Chloé sourit. « C’est ça. »

« Uhm Chloé, je… » Sergei regarda terriblement embarrassé. « Pourrais-tu m’aider à me lever et à aller un peu plus loin dans la grotte… J’ai besoin de… » Il s’arrêta ne sachant pas comment continuer. Se doutant de ce qu’il voulait dire, Chloé sourit, se sentant elle aussi embarrassée.

« Bien sûr. Mets tes bras autour de mon cou. » Elle se dégagea prudemment du petit AJ et rampa jusqu’au jeune homme. « Et maintenant aide-moi à te mettre sur tes pieds. » Sergei serra les dents et d’une voix basse lança quelques jurons en russe. Mais ils réussirent à l’emmener vers un coin de la grotte où il pouvait s’appuyer contre les rochers. Chloé se retourna, attendant qu’il appelle pour le retour.

« Penses-tu qu’ils vont nous trouver ? » demanda-t-elle finalement une fois qu’ils furent de nouveau installés sur les couvertures.

Le regard de Sergei était sérieux. Chloé vit qu’il n’avait même pas pensé lui mentir, et elle lui en était reconnaissante pour. Après tout, elle avait treize ans et avait le droit de connaître la vérité. « J’ai essayé de laisser un message à Mac quand ce gars m’a frappé. » expliqua Sergei à voix basse. « Je ne sais pas s’ils le trouveront mais s’ils le font peut-être peuvent-ils deviner où nous sommes. »

« Cela ressemble vraiment à quelque chose que Harm aurait fait. » Déclara Chloé. « Et c’est pourquoi je suis sûre qu’ils le trouveront. »

« Moi aussi. »

Pendant quelques temps ils furent silencieux, chacun perdu dans ses propres pensées. Puis Chloé parla à nouveau, le changement de sujet semblant un peu le surprendre.

« Qu’est ce que tu en penses ? Will Harm et Mac seront-ils un jour ensemble ? »

Riant légèrement, Sergei haussa les épaules. « Tout le monde peut voir que ce serait la meilleure chose pour eux deux, mais bon, mon frère peut être tellement têtu… »

« Mac aussi. » dit Chloé en soupirant profondément. « Et pourtant je continue à garder espoir. Tu sais, quand Mac était avec Mic, je pensais qu’ils étaient parfaits… mais je pense que j’avais raison sur ma première intuition après tout. Je pense qu’actuellement elle et Harm sont beaucoup plus proches qu’ils ne l’ont jamais été. »

« Je le pense aussi. » accorda Sergei. « Peut-être que notre petite aventure ici les rapprocherons encore plus. » Il souleva les sourcils. « Unis dans leur inquiétude pour leur frère ou sœur, venant ensemble à notre secours... Qui sait? » Il lui tendit la main, avec un sourire espiègle.

Un large sourire s’étala aussi sur le visage de Chloé. « Tu l’as dit bouffi ! » dit-elle en frappant dans sa main. Ensuite, elle renifla avec méfiance. « Uh, oh » grimaça-t-elle. « Je pense que je vais avoir la chance de tester mes talents de changeuse de couches d’ici peu. »

Mais quand elle commença à se lever pour prendre le sac d’AJ, le bruit d’armes à feu brisèrent le silence.

Immédiatement Sergei l’attrapa et la poussa fortement. « Couche-toi ! » cria-t-il. AJ se réveilla et commença à pleurer de peur. Chloé le saisi et le coucha à côté de Sergei. Il mit son bras dans son dos et la serra avec AJ contre lui. « J’espère seulement que mon frère va se presser un peu. » marmonna-t-il dans une tentative peu enthousiaste de diminuer la tension.

« Chloé ? Sergei ? Où êtes-vous ? » dit la voix de Harm. Sergei lâcha un soupir de soulagement et se souleva un peu. « De ce côté. C’est gentil à toi de débarquer enfin. » Appela-t-il.

Immédiatement Harm arriva à eux et aida son frère à se mettre debout. « Chloé, ça va ? Comment va AJ ? »

« Tout va bien maintenant que tu es ici. Comment nous avez-vous retrouvés si rapidement ? Est-ce que Mac est avec toi ? »

« Oui, Mac est dehors avec l’Amiral et un commando de Marines. Elle connaissait cette grotte. Elle était déjà venue avec son oncle. C’est ainsi que nous avons sut que nous pouvions jeter un coup d’œil sur vous par dessus et voir s’il y avait des gardes à l’intérieur. Quand nous avons constaté qu’ils ne surveillaient que l’entrée principale, nous avons pensé que nous ferions mieux de ne pas négocier mais d’y aller pour une rapide opération éclaire. Maintenant sortons de là. »

Chloé attrapant rapidement AJ et son sac et, Harm portant à moitié Sergei, ils se précipitèrent dehors où les Jeeps les attendaient.

A l’extérieur…

Mac arriva en courant vers eux. « Oh mon Dieu, Chloé, tout va bien ? »

« Oui, tout va bien. Allons-nous-en. »

« D’accord, laisse-moi prendre AJ et cours, vite. »

Chloé tendit à Mac le bambin et fonça à la voiture le plus proche où Harm aidait déjà Sergei à s’installer. Mac se mit en route pour la suivre quand AJ commença tout à coup à pleurer en tendant la main vers quelque chose. Elle s’arrêta et regarda en arrière : il avait laissé tomber son nounours. Réprimant un juron, Mac se hâta d’attraper le jouet, sachant que c’était le préférer d’AJ.

« Madame, leurs renforts peuvent être ici d’une minute à l’autre, nous ferions mieux d’être parti d’ici. » hurla un jeune Lieutenant.

« J’en suis consciente, Lieutenant. » hurla Mac énervée en retour puis elle se retourna pour se précipiter vers la deuxième jeep quand tout à une série de coups de feu éclatèrent des hauteurs.

Mac observa l’horreur déformer le visage de Harm, quand il fut évident qu’elle était à découvert. Il sauta hors de la voiture et couru vers elle à travers l’espace découvert. Son cœur rata un battement. ‘Qu’il aille au diable, cet idiot !’

« Harm, tu es fou ? Vas-t-en ! » Cria-t-elle, désespérée.

Têtu, il continua à zigzaguer vers elle, essayant visiblement d’attirer une partie des tires loin d’elle.

« Merde, c’est un ordre, retourne vers les voitures! Aaargh… » Une douleur insupportable traversa sa cuisse. Elle ne fut pas vraiment surprise quand elle tomba. Tôt ou tard cela devait arriver. Elle essaya de bouger mais découvrit qu’elle ne pouvait pas se lever. Ramper était impossible avec le petit. Ça commençait à devenir réellement mauvais.

« Mac !!! » entendit-elle Harm crier alors qu’elle essayait de couvrir AJ avec son corps. ‘Respire Mackenzie. C’est juste ta cuisse !’ Harm était encore si loin…

Elle sentit le sang couler de la plaie, trempant son pantalon et les tires continuaient. Lorsqu’une seconde balle toucha son bras gauche, la faisant crier/hurler de douleur, elle réalisa que cette fois, elle ne s’en sortirai pas saine et sauve. Elle était une cible de première classe, le seul point immobile au centre d’un espace découvert, une épreuve de débutant. Si seulement elle pouvait être sûre qu’AJ et Harm seraient saufs à la fin.

Elle voulait l’appeler quand une troisième balle toucha sa hanche droite. Son corps entier était en feu et elle sentait qu’elle était en train de perdre la bataille. Puis Harm l’avait atteint. Pendant un moment, elle se perdit dans le regard frénétique et désespéré qu’affichait le visage de Harm. Ce visage qu’elle en était venue à tant aimer. Mais elle savait qu’il ne pouvait les sauver tous les deux. « Prends AJ, vite ! » cria-t-elle, ravalant ses larmes et lui tendant le petit garçon. Toute couleur abandonna son visage quand il comprit ce qu’elle faisait. ‘S’il te plaît Harm, ne commence pas à discuter, s’il te plaît’

Entre-temps, les Marines avaient ouvert le feu sur leurs attaquants, essayant de leur ouvrir un retour sécurisé. Leurs ennemis semblaient perdre de plus en plus de terrain. Cependant, il y en avait toujours un qui tirait continuellement dans leur direction.

« Cours, Harm ! » Mac l’encouragea partir. Une image voilée de Harm berçant son corps et pleurant d’une culpabilité sans limite envahie son esprit. Ce fut quand elle sut qu’elle le voyait pour la dernière fois. La douleur dans son cœur valait celle due à ses blessures et même la dépassait.

“Il n’en est pas question, Mac, je ne te laisserais pas ici.” hurla Harm, la voix cassée. Il tendit la main vers elle et pour un bref moment l’espoir emplit son cœur… l’espoir que, bien que ce soit rationnellement impossible, il réussisse quand même à la sauver …

Ses magnifiques yeux qui brillaient de larmes retenues furent la dernière chose qu’elle vit quand elle sentit un choc violent à l’arrière de sa tête. La nuit était tombée.

A suivre...

J'aurais la suite Lundi mais je ne saurais pas la poster avant mercredi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Sam 25 Mar - 14:16

OMG OMG OMG

Me dis pas qu'elle est morte !!!

Tout ms pas ça... blessée, paralysée... ds le coma, ms pas morte !!!!

Naaa, pas ça

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 327
Age : 41
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mer 29 Mar - 22:39

pitié pitié fait qu'elle soit en vie.

elle est super cette fic, merci de la traduire coco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Ven 31 Mar - 20:55

Voici la troisième partie.

Troisième partie

Durant une fraction de seconde, Harm fut paralysé. Il regardait le sang couler de la fraîche blessure à l’arrière de sa tête, où le ricochet avait écorché le crâne.

’Non, ce n’est pas arrivé… Ca ne peut pas être arrivé…’

C’est alors qu’une balle perdue pénétra son pantalon et son genou faillit lâcher. Sa cuisse gauche fut soudain en feu mais Harm choisi d’ignorer la douleur en signe de défi.

« Monsieur ! »

La voix du Lieutenant le fit revenir à la réalité. Il prit conscience qu’il tenait le petit AJ dans ses bras, et couvrit ses yeux de sa main afin qu’il ne puisse voir sa bien-aimée marraine saignant à mort. Fermant fermement toutes les émotions hors de son cœur, Harm se retourna vivement sur ses talons et, en boitant légèrement, parti vers les Jeeps. Quand il vit l’Amiral courir vers lui, il remarqua que les coups de feu avaient cessé pour de bon.

« Donnez-moi le petit, vous allez y et Vous, allez chercher Mac ! » cria l’Amiral et Harm obéi immédiatement.

S’en retournant en courant vers la forme immobile sur la roche rougeâtre, toute l’horreur et la panique éprouvées précédemment lui revinrent en un clin d’œil. Les émotions menaçaient de lui couper la respiration, mais Harm ravala ses sentiments et couru. Il ne pouvait pas permettre à ses larmes de brouiller sa vision, tout comme il ne pouvait pas permettre à son genou de révéler la douleur – la vie de Mac, et avec elle la sienne, dépendait de sa capacité à courir, voir et penser clairement.

Cependant, il laissa échapper d’une voix blanche un « Mon Dieu… », quand il tomba sur un genou, hissant son corps aussi prudemment que c’était possible de le faire malgré l’urgence, il se releva et couru après la vie. Sa jambe semblait être comme du plomb.

Sergei tendait déjà la main pour l’aider à la monter à bord. Harm y grimpa dés qu’elle fut installée et mit doucement sa tête sur ses genoux alors que les Jeeps démarraient en trombe.

Tout autour de lui était plongé dans un épais brouillard. L’origine des bruits semblait se trouver à des milliers de kilomètres, le paysage ne consistait en rien excepté des lignes horizontales de largeurs et couleurs diverses. Tout bougeait excepté la minuscule bulle dans laquelle lui et Mac semblaient se trouver prisonnier : autour d’eux deux, le temps semblait s’être arrêter tandis qu’il était assis-là, plongé dans son magnifique visage qui était maculé de terre et de sang et avait perdu toute couleur.

« Mac, restes avec moi » plaidait-il à voix basse, ses yeux brûlant de larmes qui ne seraient pas versée. « S’il te plaît, Mac, accroches-toi, j’ai besoin de toi. Je te l’ai dit, tu te souviens ? J’ai finalement trouvé les mots. Ça ne tient qu’à toi pour que ça arrive. Bats-toi, Marine ! S’il te plaît ! Mon Dieu, aide-nous...”

Quand il jeta un bref coup d’œil sur son entourage, il rencontra le regard de son frère et vit que la douleur dans les yeux du jeune homme avait doublé. Il devait l’avoir entendu et compris ce qui était arrivé seulement des heures avant. Sergei avança la main et pressa l’avant-bras gauche de Harm, rassurant silencieusement son frère, pour ce que ça valait. Harm déglutit et ne réussit qu’à faire un petit signe de tête.

L’Amiral avait ordonné à un hélicoptère d’évacuation médicale de Yuma de les retrouver un peu plus loin. Quand ils montèrent Mac à bord, l’équipe de Marine paramédicale se tenait déjà prêt avec le défibrillateur. Le cœur de Harm sauta plusieurs battements quand ce qu’il avait le plus craint fut confirmé.

« Pas de pulsations. Chargez à 200. Dégagez ! »

Sa main gauche faisant pression sur sa cuisse blessée, Harm était recroquevillé dans son siège, incapable de prêter assistance à la femme qu’il aimait lors de son ultime combat. Fermant les yeux si fort à en rendre ses paupières douloureuses, Harm attrapa la ceinture de sécurité de sa main gauche, histoire de s’accrocher à quelque chose. ‘S’il te plaît, Mac, écoute-moi… Sarah…’

« Chargez à 300. Dégagez ! »

Le second essai n’eut pas plus d’effet.

« Toujours pas de Pulsations. Chargez à 360. Dégagez ! »

Le son continu du moniteur cardiaque se transforma en des bips irréguliers.

« J’ai un pouls… » Le reste fut perdu aux oreilles de Harm.

‘Bats-toi, Sarah, ne lâches pas…’

Un très léger choc lui apprit qu’ils s’étaient posés sur le sol de l’hôpital. Les portes de l’hélicoptère furent ouvertes d’un coup sec et avant qu’Harm ait eu le temps de sortir de son siège, Mac avait déjà été emmenée. Rendu insensible à la douleur par la peur, Harm descendit d’un bond – et tout autour de lui devint noir quand la perte de sang eu raison de lui.

2 Janvier
14 :15 GMT
Hôpital militaire
Yuma, Arizona

« Il se réveille, » Finalement la voix de Sergei pénétra le brouillard qui entourait l’esprit de Harm et l’empêchait de reprendre conscience pour de bon.

« Harm, pouvez-vous m’entendre ? » demanda énergiquement l’Amiral, en secouant un peu son épaule.

En un instant Harm reprit ses esprits. « Comment va Mac ? » demanda-t-il immédiatement, d’une voix affolée. « A-t-elle survécu ? Dites-moi ! » Dans un effort désespéré il essaya de s’asseoir mais fut repoussé par la ferme prise d’AJ.

« Du calme, Rabb. Vous avez à vous inquiéter de votre propre santé. Oui, Mac est en vie. »

Tout d’abord, Harm voulu rire tout haut de soulagement inexprimable mais quelque chose dans la voix de son CO le fit s’arrêter net. Il se tourna et regarda attentivement l’Amiral qui évita son regard.

« Qu’y a-t-il ? Dites-moi, qu’est ce qui ne va pas ? » Une nouvelle panique monta dans sa gorge.

Chegwidden prit une profonde respiration. « Mac a été en arrêt cardiaque durant quatre minutes. Ils ont réussi à la rétablir mais elle est dans le coma depuis. »

Harm ferma les yeux, le désespoir l’envahissant tel un raz de marée. “Est-ce qu’elle va se réveiller ? » demanda-t-il d’une voix blanche tandis que sa main trouvait les montants du lit comme pour se retenir de tomber alors qu’il était couché.

« Trop tôt pour le dire. Peut-être demain, peut-être même maintenant, peut-être dans un mois ou dans un an ou peut-être… jamais. Et même si elle se réveillait, nous ne saurions pas à l’avance comment elle sera. Elle pourrait ne rien avoir mais elle pourrait aussi être complètement dépendante de quelqu’un d’autre pour prendre soin d’elle. » La voix de l’Amiral était mal assurée.

« Puis-je la voir ? » Harm avait forcé les mots à sortir de sa bouche. Son cœur était brisé en un million de morceaux.

« J’aimerais mieux pas mais je sais que vous irez de toute façon. »

Harm fut infiniment heureux que son CO le connaisse aussi bien et que pour une fois il ne discute pas. Devoir expliquer maintenant sa relation avec Mac aurait été trop lui demander. « Merci, Monsieur. » soupira-t-il.

Sergei avança. Harm pouvait voir qu’il marchait fermement, s’accrochant au bras d’une chaise roulante vide. « Allez, je vais t’emmener la voir. J’ai promis à Harriet que je prendrais soin de Chloé une fois que tu serais capable d’aller voir Mac. »

« Chloé est avec elle ? » demanda Harm. « Est-ce qu’elle va bien ? Et petit AJ ? »

Sergei l’aida à s’installer dans le fauteuil roulant. « Ils vont bien. Les Roberts attendent juste à l’extérieur de l’unité de soins intensifs. »

Rassemblant les moindres miettes de force qu’il peu trouver, Harm se prépara à ce qu’il pourrait trouver à l’étage supérieur. « D’accord. » souffla-t-il. « Allons-y. »

Il eut un hoquet de surprise quand il la vit à travers la vitre. Mac était mortellement pâle. Une demi-douzaine de moniteurs contrôlait ses fonctions vitales. Elle respirait sans aide mais elle était cependant sous oxygène. De chaque côté de son corps, des intraveineuses coulaient doucement dans ses veines. Chloé était assise sur une chaise à côté d’elle, son visage était rouge d’avoir pleurer, caressant impuissante la main gauche de Mac.

A côté de Harm et Sergei, se tenaient Harriet et Bud, regardant en silence. Entendant Harm prendre sa respiration, Harriet se dirigea brusquement vers lui et le serra dans ses bras. « C’est si bon de voir que vous allez bien, Monsieur. » dit-elle à voix basse comme il lui retournait son étreinte. « Elle a besoin de vous. » dit-elle encore plus bas.

« Comment va AJ ? » fut tout ce que Harm réussi à dire avec la gorge serrée.

« Il va bien. Grâce à vous deux. »

Bud posa sa main sur l’épaule de Harm. « Vous lui avez sauver la vie, vous et le Colonel. Nous ne l’oublierons jamais. »

Luttant pour garder son calme à la pensée de ce que leur acte pouvait leur avoir coûter, Harm ne réussit qu’à répondre très doucement, « C’est notre filleul. »

Harriet vit que les épaules de Harm tremblaient. Elle prit doucement la main de son mari et l’entraîna hors de la pièce. Sergei lança un regard interrogateur à Harm comme pour lui demander s’il était prêt pour ce qui l’attendait. Haussant les épaules, Harm fit un signe de tête et Sergei tendit le bras vers la poignée de la porte.

Au son de la porte qui s’ouvrait, Chloé tourna la tête. En voyant Harm, elle se leva et se précipita vers lui, jetant ses bras autour de son cou et enfoui sa tête entre son épaule et son cou. Harm senti les larmes mouiller sa robe d’hôpital et la serra fort.

« Ramènes la Harm. » entendit-il de la voix étouffée de la jeune fille. « J’ai besoin d’elle. »

Avalant péniblement, Harm essaya d’assurer sa voix alors qu’il repoussait doucement Chloé afin qu’ils puissent se voir l’un l’autre.

« Je ne sais pas si je peux. » dit-il d’une voix rauque mais douce.

« Si tu ne le fais pas, personne d’autre ne le fera. » Sanglota Chloé. « J’ai essayé. Elle m’a retrouvé dans les bois. Nous avons eu cette mystérieuse connexion une fois. J’ai essayé d’arriver jusqu’à elle mais je ne pouvais pas l’atteindre. Mais votre lien est beaucoup plus fort. S’il te plaît, Harm, Essayes ! »

L’étalage de chagrin que montrait Chloé s’ajouta seulement à son propre chagrin qu’il essayait tellement fort de garder pour lui-même. « Je doute que ça marche de cette façon, mais je promets d’essayer. »

« Merci. » Reniflant, Chloé le laissa et tendit à Sergei ses béquilles qu’il avait laissées un peu plus tôt. Sergei donna une dernière pression sur l’épaule de Harm, l’amena au chevet de Mac puis quitta la pièce avec la jeune fille.

Harm prit la faible main de Mac. Sentant la chaleur mais surtout sentant ses doigts pendant mollement entre les siens lui donna envie de hurler. Il retenait sa respiration attendant que le premier pic de douleur laisse place à une douleur latente qui ne pourrait pas être chassée. Doucement, il amena sa main à ses lèvres qu’il pressa fortement contre ses articulations durant quelques secondes interminables jusqu’à ce qu’il puisse penser correctement et se souvenir de sa promesse envers Chloé.

« Mac… » Sa voix était hésitante. Il s’éclaircit la gorge et essaya encore, en parlant plus bas.

« Sarah, c’est moi… Je suis ici et je reste avec toi jusqu’à ce que tu te réveilles sans tenir compte du temps que ça prendra. »

Elle semblait tellement fragile. L’extrême pâleur de sa peau évoquait la porcelaine. Ses lèvres habituellement d’une nuance de rouge stupéfiante étaient maintenant pâles : une trace de roses avec une nuance de violet dedans. Elle semblait sérieusement malade – et malgré tout elle était incroyablement belle.

Harm se pencha en avant et reposa son menton à côté d’elle sur le lit, les yeux fermés. Il n’avait pas besoin de la voir. Il avait besoin de sentir sa chaleur, respirer son parfum comme pour se convaincre lui-même qu’elle n’était pas encore perdue pour lui.

« Où es-tu, Mac ? » murmura-t-il. « Dis-moi comment te trouver… J’ai besoin de toi dans ma vie… Je ne peux pas continuer seul. »

A ce moment-là seulement il permit à ses larmes de couler, diminuant silencieusement la cruelle tension qu’il avait accumulée en lui. Il n’avait même pas remarqué que sa tête tombait sur le côté, venant se reposer sur sa joue droite.

Ce fut dans cette position que les infirmières le trouvèrent, endormi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Ven 31 Mar - 20:56

4 Janvier
17 :30 GMT
Hôpital militaire
Yuma, Arizona

« Monsieur, je ne peux pas la laisser seule ! » Harm faisait les cent pas dans sa chambre à l’aide d’une canne, essayant de faire voir son point de vue à l’Amiral. L’Amiral essayait de le calmer mais Harm n’y arrivait pas.

« Capitaine vous ne pouvez pas rester ici pour toujours. Je pourrais vous accorder des vacances mais… sérieusement Harm vous ne savez pas si elle se réveillera. A moins que vous ne démissionniez vous devrez partir de toute façon dans quelques semaines. Cela deviendra seulement plus dur, plus longtemps vous restez ! Peut-être elle pourra-t-elle bientôt être rapatriée à DC. » Suggéra AJ. Le regard de défaite sur ses traits montrait clairement qu’il savait fort bien que son effort était vain.

Harm s’arrêta en face de lui. Quand il prit la parole, ses mots furent dangereusement clairs et bien prononcé. « Avec tout le respect que je vous dois, Monsieur, ce sont MES jours de congés. C’est MA décision. Je resterais avec le Colonel Mackenzie et si vous ne me l’ordonnez pas vous aurez à me poursuivre pour désobéissance à un ordre direct. »

AJ leva ses mains en signes de défense. « Très bien. Ne me criez pas dessus. Comme vous l’avez dit, c’est votre décision. Techniquement, je n’ai pas besoin de vous au JAG dans l’immédiat. Donc restez s’il le faut. Mais, en tant que votre ami, laissez-moi vous donnez un conseil: NE VOUS IMPLIQUEZ PAS TROP ! Pensez à votre propre vie, Harm. » L’expression de l’Amiral montrait une inquiétude réelle et de la compassion.

Harm rencontra son regard puis baissa les yeux. Sa voix était très basse quand il prit la parole. « Elle EST ma vie, Monsieur. Je ne peux pas être plus impliqué. »

Chegwidden laissa sortir un profond soupir et et fit apparemment la paix avec la situation actuelle. Il fit un pas en direction de Harm et tout à coup, Harm se trouva dans les bras de son CO, le geste bref le prit au dépourvu.

« Monsieur… »

« Bonne chance, Capitaine. » La voix de l’Amiral fut soudainement tendue. « Ramenez-la nous. Et prenez soin de vous. »

Harm avait bien conscience que cela avait été l’expression de ses sentiments la plus sincère pour un de ses subordonnés que son CO n’ait jamais exprimée. « Je le ferais, Monsieur. Je le promets. »

Chegwidden se tourna pour le laisser et alla vers la porte. La main déjà sur la poignée il se retourna encore. « Je vous vois dans quatre semaines, Capitaine. Ensuite nous discuterons davantage de la suite des événements. » Il donna un sourire tendu.

Harm déglutit, il lui adressa un regard de pure gratitude et se mit au garde-à-vous. « Oui/A vos ordres, Monsieur. »

9 Janvier
23 :50 GMT
Hôpital militaire
Yuma, Arizona.

Durant les derniers 5 jours, presque tous les médecins et les infirmières qui travaillaient aux soins intensifs avaient appris à connaître la grande silhouette de l’homme aux cheveux bruns assis à côté de la femme dans le coma. Quelques fois, il lui parlait, quelques fois il était juste assis et la regardait, en tenant sa main. Comme il n’était pas de la famille, au début ils ne voulaient pas le laisser rester avec elle. Mais ensuite, le Juge Avocat Général de la Marine des Etats-Unis leur avait ordonné de lui accorder un accès permanent à la chambre du Colonel. Il semblait qu’elle n’avait pas de famille du tout et son partenaire, ce qu’était en l’occurrence le Capitaine, était la personne la plus proche d’elle. Les spéculations au sujet de savoir comment ils étaient réellement proches avaient depuis longtemps fait travailler l’imagination de tout le monde.

Ça brisait le cœur de tout le monde, de voir son chagrin et la façon dont il passait ses journées entières jusque tard le soir à ses côtés. Chaque fois qu’un médecin l’examinait, le Capitaine demandait avec empressement chaque détail de son état, seulement pour être déçu qu’il n’y ait pas de changement. Bien sûr, les câbles autour d’elle avaient disparu un à un comme sa condition était restée stable, mais le plus positif était que cela signifiait que l’état du Colonel stagnait à un niveau sûr. Ça blessait de voir le désespoir que montraient les yeux du Capitaine chaque fois qu’il parlait au personnel médical. Avant longtemps, les deux officiers étaient devenus le sujet principal aussi bien dans la salle des infirmières que chez les médecins.

Harm n’était pas au courant du fait qu’il donnait l’impression d’être sorti tout droit d’un roman de livre de poche. Tout ce à quoi il pensait était de trouver une façon de pénétrer le solide mur qui séparait Mac de reste du monde. Quand il était honnête avec lui-même, il devait admettre que la voir comme ça et se sentir aussi impuissant demandait plus de force qu’il ne l’aurait imaginé. Et que c’était quelque chose qu’il ne pouvait pas fournir.

Donc, durant quelques pauses, il s’était occupé de ses affaires personnelles, il avait demandé aux Roberts de prendre Jingo, vu avec Serguei pour qu’il passe tous les trois jours chez Mac prélever le courrier, et s’était arrangé pour que la grand-mère de Chloé passe prendre sa petite-fille chez les Roberts et la ramène dans le Vermont.

Il s’était fait envoyer par Harriet quelques-unes unes de ses affaires personnelles et de celles de Mac à Yuma et il avait rassemblé leurs vêtements de la base. Tout avait été laissé dans un ordre net. Cependant, il avait été incapable de retrouver le collier qu’il lui avait donné. Elle pouvait l’avoir perdu à Red Rock Mesa, pensa-t-il cruellement déçu. Il aurait pu l’aider maintenant comme sa source de force. Ça aurait été quelque chose à quoi il se serait raccroché chaque fois qu’il commençait à se persuader involontairement que leur si courte romance n’avait été que dans son imagination. Quant à la réalité, rien de plus que ses souvenirs et son chagrin semblaient rester de ce qui avait commencer dans son paradis privé. Plus les jours passaient, et plus l’espoir laissa doucement mais sûrement place au remords.

Etant allé chercher une tasse de café, Harm retourna au chevet de Mac et une fois encore s’installa fatigué sur la chaise à côté d’elle. Il avait permit à une certaine torpeur de pénétrer son esprit de temps en temps. Le sentiment le soulageait en partie de la douleur et lui donnait quelques moments de repos. Sa blessure guérissait rapidement. Tout ce qu’il sentait était un léger élancement quand il marchait un peu trop.

Harm prit une petite gorgée de son café et regarda Mac qui était allongée sur le dos plus immobile que jamais. Trop fatigué pour pleurer, il ferma alors les yeux pour essayer de récupérer un peu. Il avait besoin de toute sa force pour personne ne savait combien de temps, s’il ne la ramenait jamais à DC – et dans sa vie.

Tout à coup il sursauta et se redressa. Il aurait pu jurer qu’il avait entendu un léger bruissement. Prudemment, il déposa sa tasse de café et jeta un coup d’œil autour de lui. Tout semblait calme autour d’eux. Mais alors ses yeux se fixèrent sur Mac et il eut un hoquet de surprise. Sa main gauche était posée dans une position légèrement différente d’avant. La différence était minime mais il la remarqua tout de même. En un instant il se pencha sur elle, son cœur battant à tout rompre, espoir et peur se battant dans son cœur.

« Mac, » appela-t-il, la voix hachée. « Mac, peux-tu m’entendre ? »

Elle ne répondit pas mais Harm pouvait voir que ses yeux bougeaient même s’ils étaient fermés. Il prit sa main et la serra. « Mac ! » Appela-t-il encore. « Mac, c’est moi ! Dis-moi, où es-tu ? Dis-moi comment t’atteindre, Chérie. »

Elle fit le plus petit mouvement avec ses lèvres et le cœur de Harm manqua un battement. De ses mains tremblantes il pressa le bouton pour appeler une infirmière.

Le médecin entra rapidement dans la pièce. « Qu’y a-t-il ? » demanda-t-il en montrant son inquiétude.

« Capitaine, vous semblez prêt à vous évanouir. Vous n’aviez encore jamais sonné pour quoi que ce soit. Alors pourquoi maintenant ? Que se passe-t-il ? » Le médecin lui lança un regard inquiet, ensuite il prit la main de Mac et senti son pouls.

« Elle a bougé. » Harm eu du mal à retrouver sa voix. « La première fois j’ai seulement entendu quelque chose et je pensais que je me trompais mais ensuite je l’ai vu. Est-ce que cela signifie qu’elle va se réveiller ? »

Le médecin l’examina un moment en silence. Puis il leva les yeux. « On pourrait faire un essai. » Se courbant encore, il secoua doucement les épaules de Mac. “Madame, pouvez-vous nous entendre ? Réveillez-vous. »

Mac remua visiblement plus mais gardait encore les yeux fermement fermer.

Le médecin essaya encore puis se tourna vers Harm qui inconsciemment retenait sa respiration et s’agrippait au bord de la couverture de Mac dans une prise serrée. « Essayez. Elle connaît votre voix. »

Harm se pencha encore une fois au-dessus de Mac. « Mac, c’est moi, Harm. Allez, ouvre les yeux ! Mac ! » Désespéré, Harm leva les yeux vers le médecin. « Les mots ne semblent pas l’atteindre. »

« Essayez quelque chose d’un peu plus significatif. Quelque chose qu’elle utilise habituellement. »

Se redressant de toute sa stature, Harm respira péniblement et ensuite de sa forte de voix de Capitaine, hurla « Colonel Mackenzie, au rapport !! »

Le médecin sursaute et recula. Au cri de stupeur de Harm, il se rapprocha. Mac avait ouvert les yeux et les fixait les yeux grands ouverts, complètement désorientée.

10 Janvier
00 :30 GMT
Hôpital militaire
Yuma, Arizona

Au cours des dernières heures, Mac replongea encore quelques fois dans l’inconscience mais en fin de compte, ils avaient réussi à la faire revenir à elle complètement. La première chose qu’elle fit, fut de mettre une main sur l’épais bandage autour de sa tête, en gémissant. Harm se pencha immédiatement sur elle.

« Non, Chérie. Tu es encore trop faible. Restes allonger, d’accord ? Tu es passé à travers beaucoup de choses. Tu ne te souviens de rien ? »

Mac fronça les sourcils mais ne dit rien. Le médecin s’approcha de Harm. « Souvenez-vous : peut-être qu’elle ne peut pas parler ou n’a pas même pas compris ce que vous avez dit. Nous devons attendre et voir exactement quels dommages le manque d’oxygène à causer à son cerveau. » Harm avala et fit doucement un signe de la tête. Il se tourna à nouveau face à Mac.

Mac toussa un peu avant d’être capable de parler. » Je ne me souviens que d’une chose. Pourquoi suis ici ? » Elle avait une voix légèrement rauque et l’éclaircit. « Où sommes-nous ? »

Harm fut soulagé quand il l’entendit parler même avec cette voix qui avait souffert de ces longs jours d’intubations. Il avait besoin de se rassurer lui-même, se tenant déjà sur le lit, il put prendre sa main pour la tenir entre les siennes. « Nous sommes dans un hôpital militaire à Yuma. Tu as presque été tuée lors de notre opération pour sauver Chloé, Sergei et petit AJ. Mon Dieu, Mac. Je pensais que cette fois je t’avais perdue pour de bon. »

Frissonnant involontairement, il lui sourit, mais son sourire retomba quand il vit le regard d’extrême confusion sur son visage. Il la sentit retirer sa main de la sienne et un frisson de peur menaça de le paralyser. Un mélange de crainte, de chagrin et de compassion apparaissait sur les traits du médecin. Il marmonna seulement quelque chose au sujet d’autres patients à soigner et s’excusa un peu trop rapidement.

Mac regarda Harm avec de grands yeux, apparemment désorientée de ce qu’elle était supposée penser. Ensuite elle sourit un peu embarrassée. Harm se prépara au pire, malgré tout, l’impact de ses prochains mots lui coupa le souffle et projeta sa vie dans une chute meurtrière.

Mac s’éclaircit encore la voix et toussa un peu. Quand finalement elle parla, sa voix était douloureusement innocente. « Je suis vraiment désolée. Mais j’ai peur de ne pas comprendre. Qu’avez-vous dit, presque tuée ? Et…uhm… » Elle rit un peu désarmée, « Je suis aussi embarrassée de demander, comme vous semblez me connaître, mais… nous sommes-nous déjà rencontré auparavant ? »

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Ven 31 Mar - 22:32

c'est sadique!!! une amnésie en plus!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Ven 31 Mar - 22:37

je le sentais venir le coup de l'amnésie ... pauvre ti couple !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Long métrage] Born of Hope - Traduction terminée
» Soul Drop
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Les menteuse de Sarah Shépard
» Bret Hart s'exprime sur le décès de Test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Traductions terminées-
Sauter vers: