CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1378
Age : 31
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Sam 1 Avr - 14:14

Mac est vivante, Mac est réveillée, Mac est pas un légume

Mais Mac est amnésique

Pauvre Harm...

Enfin, à eux deux, ils vt réussir à surmonter ça, en espérant qu'Harm ne perde pas un bout de son âme dans toute cette histoire...

Viv'ment la suite !!

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gemmabell
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 3102
Age : 30
Localisation : 29
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Sam 15 Avr - 15:03

Nonnnnnnnnnnnn ah non pas ça

en tout cas je dois dire que j'adore et le passage où ils sont chez Harriet et Bud au début ça m'a laissé toute chose SONT TROP MIGNONNNNNNNSSSSSSSSS !!!!!!!

Merci pour cette traduction Coco !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macharm.skyblog.com/
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4209
Age : 40
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Ven 9 Juin - 23:15

Me revoici avec la suite.

Merci à Pauline pour la correction.

Bonne lecture.

*****

Quatrième partie

Un profond silence suivit la phrase. Machinalement, Harm tendit la main vers la chaise la plus proche et s’installa à ses côtés, ses yeux ne quittant jamais les siens. Elle attendait évidemment une réponse et semblait rechercher sur son visage un indice qui lui donnerait la réponse qu’elle voulait obtenir de sa part. La gêne et la curiosité brillaient dans ses yeux – mais ils étaient mélangés avec une quantité considérable d’anxiété alors que le moment traînait en longueur et elle ne semblait pas réussir à former une pensée cohérente.

Les cordes vocales de Harm refusaient de fonctionner et comme elle, il éclaircit sa voix plusieurs fois, prolongeant encore plus le moment. Mais le besoin de parler était dominant, et il força sa voix à obéir, sans tenir compte des conséquences.

Il essaya un sourire forcé, seulement pour cacher son propre trouble. « Mac, ne me dit pas que tu as oublié … »

Il s’arrêta net quand il réalisa que l’anxiété dans son regard avait tourné au désespoir. Et ce fut alors que ça le frappa pour de bon : elle ne se souvenait vraiment de rien à propos de lui. Peu importait qu’apparemment sa blessure n’ait pas causé de dommages physiques majeurs. Et peu importait que sa perte de mémoire ait été très certainement due aux événements traumatiques qu’elle avait traversé plutôt qu’à la balle qui avait éraflé sa tête. Le résultat quel qu’en soit la cause était dévastateur. La façon dont elle le regardait – le défiant de croire qu’il ait le droit de proclamer un lien personnel, et en même temps le suppliant désespérément de la sauver de l’horreur de l’oubli, qui qu’il soit…

Absolument pas préparé à cette situation comme il l’était, une chose fût immédiatement claire comme le cristal dans sa conscience : pour la reconquérir, il devait garder ses distances. Il l’aiderait à chaque étape du chemin si elle le laissait faire, mais il savait qu’il devait garder ses sentiments pour lui à tout prix. Mac était aussi perdue qu’elle ne pourrait jamais l’être et elle était prête maintenant à faire face à la bataille de sa vie pour redevenir elle-même. Pas ‘même si’, mais ‘parce qu’’ il l’aimait plus que tout au monde, il devait éviter de lui dire quelque chose qui la déstabiliserait encore plus.

Il se souvenait encore de ce qu’il avait ressenti quand il était revenu à lui à l’hôpital après son sauvetage de l’Atlantique et que Renée lui avait dit qu’ils étaient ensemble depuis plus d’un an. La seule chose qu’il avait voulu avait été d’arrivé à se souvenir de sa situation et elle avait seulement ajouté à sa confusion – parce qu’elle l’avait aimé et le lui avait dit. Il s’était senti obliger de rester avec elle, et pas seulement parce que Mac était avec Mic à ce moment-là. Cela avait été principalement parce qu’il avait cru ce que Renée lui avait dit. Pourquoi aurait-elle menti au sujet de quelque chose d’aussi important qu’une relation personnelle ? Et comment aurait-il pu la quitter comme ça, voyant comment visiblement elle était engagée avec lui ? Il n’avait pas voulu rester avec Renée, mais il savait qu’il ne pourrait pas juste sortir de sa vie. Aussi, sachant que Mac est également honorable – ne réagirait-elle pas exactement de la même manière ? L’ayant tout le temps à ses côtés, l’aidant à travers cette épreuve, et sachant qu’il l’aimait, resterait-elle avec lui, bien qu’elle ne se souvienne pas du tout de lui, juste parce qu’elle se sentirait obliger.

Si jamais il laissait les choses en arriver là, leur futur serait condamné.

A l’insu de la personne à côté de lui qui continuait à le regarder avec d’énormes yeux terrifiés, Harmon Rabb Junior, prit ce qui pouvait facilement être considérée comme la décision la plus dure de toute sa vie. Bien que ça le déchire de l’intérieur avec une douleur tellement forte qu’il pensait qu’il en étoufferait, il savait que c’était la bonne – non, la seule – chose à faire.

Il la laissa partir.

« Umm… Monsieur ? » La voix rauque de Mac avait prit un ton intrigué comme elle lui rappelait prudemment sa présence.

Il sursauta et, fermant son cœur pour de bon, lui fit face avec un demi-sourire fatigué. « Oh, je suis désolé. Je…, Je suis encore très fatigué à cause de ma blessure et je… heu… Je pense que j’étais à vrai dire surpris que ma collègue de six ans ne se souvienne pas du tout de moi. »

Si c’était même possible, ses yeux s’écarquillèrent encore plus, mais le désespoir y résidant s’atténua un petit peu, apprenant qu’apparemment elle le connaissait plutôt bien. « Six ans ? » demanda-t-elle, plus pour elle-même que pour lui. Alors ses sourcils se froncèrent. « Et une blessure, vous dites ? Est-ce que ce qui vous est arrivé à quelque chose à voir avec moi ? »

« Oui » expliqua-t-il calmement, en réfléchissant à ce qu’il pourrait lui dire sans la perdre quelque part en chemin. Alors, décidant qu’il aurait probablement à revenir d’un long chemin de toute façon, il se jeta à l’eau. Il découvrirait bientôt si elle se souvenait de quelque chose. « Nous étions en train de sauver petit AJ, Chloé et Sergei quand les kidnappeurs ont ouvert le feu. Vous avez été touché quatre fois, à votre cuisse, à votre épaule et à votre hanche, et un ricochet à égratigner l’arrière de votre tête. J’ai eu une balle dans la cuisse aussi, quand j’ai essayé de vous sortir de la ligne de feu.

Il savait que son explication n’avait pas vraiment éclaircit les choses pour elle mais c’était un commencement comme un autre, alors il attendit qu’elle réagisse.

« Bon Dieu… » Murmura-t-elle et il pensa qu’il pouvait voir chaque pensée chassant la précédente devant ses yeux. « Aussi, je… je pense que je vous dois la vie, alors. » Conclut-elle d’un air gêné.

Sachant qu’un démentit déformerait seulement la vérité, il fit un signe de tête. « Pas de quoi. »

Le sillon de son arcade sourcilière se relâcha un peu et elle sembla se perdre dans ses traits. Les traits de son sauveur, qui qu’il soit. « Merci... heu... » Elle s’arrêta, perdue.

« Harm » l’aida-t-il d’une voix basse, en essayant d’ignorer la douleur. « Capitaine Harmon Rabb Jr., de la marine des Etats-Unis, votre partenaire au bureau du Juge Avocat Général pour la Marine.

« Je suis dans la Marine ? »

En dépit de la tragédie, il ne put laisser échapper un petit rire à sa question. « Vous m’auriez mis une droite si jamais j’avais osé faire ne serait-ce qu’une plaisanterie à propos de vous étant dans la Marine, Jarhead. » répondit-il avec mélancolie, perdu dans ses pensées.

« Excusez-moi ? » Bien que sa voix fut faible, sa surprise et sa contrariété étaient évidentes. « Comment m’avez-vous appelé ? Etes-vous toujours aussi impoli ? Et qu’est-ce qui vous fait penser que je me battrai avec vous ? Je ne suis pas suicidaire, vous savez… »

A suivre...

La suite pour dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1238
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Sam 10 Juin - 0:25

j espere qu'elle ve se souvenir ce partait si bien entre eux.
hein tu va pas faire pleurer mon petit coeur

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4209
Age : 40
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 11 Juin - 14:44

Merci pour le com.

Voici la suite.

Bonne lecture.

***

Soupirant, Harm approcha un peu sa chaise et se résolu à reprendre la tâche de Sisyphe. « Je suis désolé, Mac… Je… Pourquoi ne pas reprendre au début ? » Aussitôt eut-il prononcé ces mots qu’un flash-back du Jag-a-thon traversa son esprit durant un bref moment, et l’ironie ne lui échappa pas. Cependant, il n’eut pas le temps de s’étendre sur cette pensée puisque la porte s’ouvrit et que le médecin revint avec deux collègues et une infirmière en remorque.

« Bien, Colonel Mackenzie, c’est bon de vous revoir parmi nous. » dit-il un peu trop gaiement, en ignorant Harm. « Comment vous sentez-vous ? »

« Je ne sais pas vraiment. » Ce fut sa réponse.

“ Mais nous nous les savons.” Le médecin continua de sa voix mielleuse. « Nous avons eu tous vos organes vitaux sous contrôle, vous savez, jusqu’à la nuit dernière quand nous avons décidé que vous étiez assez stable pour ne plus avoir besoin d’aide, excepté ces tubes dans votre nez pour l’oxygène. Mais que diriez vous si nous retirions ces tubes aussi, et si nous vous déménagions dans une chambre un peu plus jolie ? L’unité de soin intensif n’est pas exactement confortable. Je pense que vous aimeriez partir d’ici dès que vous le pourrez. »

Mac lui adressa un sourire las. « Ça sonne bien. » Harm pouvait clairement déceler le ‘ Oh oui t’as bien raison !’ dans ses mots. D’une certaine façon, ce si léger rappel de son côté forte tête réussit à alléger un peu son état d’esprit. Elle était encore Mac. Maintenant elle avait seulement besoin d’apprendre qui était Mac.

10 Janvier
00 :17 GMT
Maison de l’Amiral Chegwidden
Mc Lean, Virginie

AJ mit son livre de côté et avança rapidement vers le téléphone qui sonnait avec persistance. En fait, il ne sonnait pas différemment des autres fois, mais cependant, il y avait quelque chose dans la sonorité cette fois qui accroissait son appréhension. Et sachant que ce genre de pressentiment avait normalement un lien avec son chef d’état major, AJ était sûr que cet appel avait à voir avec elle. Craignant les nouvelles qu’il pouvait recevoir, il décrocha.

« Chegwidden »

[« Monsieur, c’est le Capitaine Rabb. »]

AJ agrippa plus fort le combiné. Il l’avait su tout le long de la sonnerie. « Capitaine, qu’elle est la situation ? » demanda-t-il avec précaution.

[« Elle est réveillée, Monsieur. »]

Une vague de joie circula à travers le corps de l’Amiral. Il n’avait pas perdu la femme qu’il avait toujours aimée comme sa propre fille – et parfois peut-être même plus. « C’est merveilleux, Harm. » dit-il, un soupir de soulagement retentissant dans ses mots.

[« Oui, Monsieur. »]

Le manque évident de joie et d’enthousiasme dans la voix du jeune homme le laissa déconcerté. « Capitaine, » demanda-t-il brusquement, « qu’est-ce que vous ne me dites pas ? »

La pause qui suivit la question le fit retenir sa respiration ; toute l’exaltation précédente disparue instantanément.

[« Elle est amnésique, Monsieur. »]

Les réponses réduites au maximum de son subordonné commençaient sérieusement à l’énerver. « Des détails, Rabb ! » aboya-t-il, trouvant refuge dans la colère afin de ne pas avoir à faire face à la peur. « De quoi ne se rappelle-t-elle pas ? »

[« Tout apparemment, monsieur… »] La voix de capitaine fut réduite à un peu plus qu’un murmure et AJ pouvait dire que Harm luttait pour garder son calme. [« Elle m’a même demandé si elle me connaissait. »]

« Mon Dieu… Quelles sont les chances pour qu’elle retrouve la mémoire ? »

[« Personne ne peut le dire, Monsieur. On m’a dit qu’à en juger par son état physique, la perte de mémoire est plus probablement due au traumatisme qu’en rapport avec le coup à la tête. Le médecin dit que nous devrions être reconnaissants que la balle ait seulement effleuré le crâne et qu’elle se soit réveillée et qu’elle puisse bouger. Le fait qu’elle puisse penser et parler semble être un miracle en soi. »]

Doucement AJ s’assit sur le canapé, horrifié – et blessé pour ses deux amis. Tous les deux étaient face à une terrible épreuve – Mac, luttant pour retrouver quelque chose de son ancienne vie, et Harm en voyant que son amour avait été oublié, la femme qu’il aimait ayant oublié jusqu’à son existence.

La femme qu’il aimait AJ se raidit. Il détestait s’imposer mais il sentait qu’il avait à connaître la vérité s’il voulait être capable de les soutenir d’un certain point de vue. « Harm, » se risqua-t-il prudemment, « depuis quand exactement êtes-vous ensemble vous et Mac ? »

Harm n’essaya même pas de mentir. [« Nouvel An, Monsieur. »] Répondit-il d’une voix blanche. [« A peu près une heure avant l’appel d’Harriet. »]

Ils n’avaient même pas eu le temps de se connaître l’un l’autre en temps qu’amant – aussi bien émotionnellement que physiquement. AJ ressentit de la pitié pour eux. Le chagrin insondable de Mac quand Harm avait été perdu en mer était encore vivace dans sa mémoire.

A l’époque, elle avait été proche d’épouser un autre homme. Mais maintenant, elle et Harm semblaient avoir –enfin – réussi à mettre toutes les choses à plats et parler avec leur cœur. Il ne pouvait même pas commencer à comprendre ce par quoi Harm allait devoir passer.

AJ espérait qu’il allait être capable de les aider à se réveiller de ce cauchemar, ou au moins soulager la douleur d’une manière ou d’une autre… et soudain, ça le frappa. Il pouvait en fait faire quelque chose de bien ici. Et il le ferait, avec l’aide de Dieu.

« Je ne peux pas vous dire combien je suis désolé, et je sais que cela sonne terriblement plat, » commença-t-il. « Mais je veux que vous sachiez que nous sommes tous avec vous. Moi, Bud et Harriet – nous ferons tout ce que nous pourrons pour vous aider à certains points de vue. »

La voix de Harm transmit un sourire fatigué. [« Merci, Monsieur, j’apprécie cela, mais je doute qu’il y ait quelque chose que vous puissiez faire pour nous aider maintenant – excepté trouver un moyen pour que je puisse rester avec Mac sans que j’ai à faire face à une accusation de désertion. Ou comment je peux m’assurer qu’elle retrouve son ancienne vie une fois qu’elle en sera là. »]

« A vrai dire : c’est exactement où je voulais en venir, Capitaine. » répondit AJ. « Je sais que ça semble trop tôt pour penser à des choses aussi secondaires, mais je sais ce que ça signifierait pour vous deux. Vous comprendrez que je ne peux pas prolonger la permission de Mac sans révéler ce qui s’est passé. Elle pourrait tout aussi bien donner sa démission immédiatement dans ce cas, parce que personne ne l’autoriserait à rester en service si elle ne retrouvait pas la mémoire dans les trois semaines. Si ça prenait plus de temps, quelqu’un suspectera toujours la présence de dommages cérébraux permanents. Et avec ça, elle ne sera pas autorisée à rester en service. »

[« Je suppose que non, Monsieur. »] Il pouvait dire que Harm n’avait pas vraiment considéré cette possibilité avant. Il semblait choqué à la perspective de Mac faisant face à un renvoi pour infirmité. Alors, AJ s’empressa de le rassurer.

« Cependant, pour le moment, seulement vous, moi et les médecins savent. Vous et moi pouvons garder cela secret, et les médecins sont tenus par le secret médical. Nous pourrions avoir à le dire à quelques personnes de confiance plus tard, mais si vous pouviez la garder de révéler sa perte de mémoire à quelqu’un maintenant jusqu’à ce qu’elle puisse quitter l’hôpital, et si vous pouviez lui dire tout ce qu’elle a besoin de savoir immédiatement, alors la perte de mémoire pourrait passer inaperçue. Ensuite, vous aurez juste besoin de trouver une raison expliquant pourquoi elle pourrait vouloir appartenir à la réserve et se retirer du service actif, pour le moment, et la convaincre de signer cette lettre. Si tout va bien, elle pourra réintégrer son poste sans problèmes majeurs quand elle sera prête. »

Une fois de plus, le silence régna durant quelques secondes alors que son officier semblait absorber ce qu’il venait d’entendre à l’autre bout du fils. Quand il répondit finalement, la voix de Harm était mal assurée. [« Merci, Monsieur. »] Dit-il seulement d’une voix étouffée.

“ De rien, fils. Et bonne chance. » Répondit doucement AJ et il mit fin à la communication sans un mot de plus.

A suivre...

Ce sera pour mercredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
manon1989
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 79
Age : 29
Localisation : dans les bras d'Harm
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 11 Juin - 21:02

génial cette suite!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 234
Age : 33
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 11 Juin - 23:04

Trop géniale cette suite ! Heureusement que AJ est là ! Et c'est fou ce qu'il est perspicace cet homme lol ! Mais c'est dur pour Harm et Mac! J'espère que Mac va vite retrouver la mémoire!
Merci pour la traduction Corinne ! Et vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 326
Age : 42
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Lun 12 Juin - 18:12

coco je sais pas pourquoi mais je croyais que cettte fic était terminée

je suis contente je viens de ratrapper tout mon retard et...........

Mac est amnésique

c'est pas possible ca

HArm doit être complètement desespérer.
encore une épreuve

mais à eux deux ils vont y arriver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
macnj
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 333
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Lun 12 Juin - 19:27

vraiment excellent!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jag.fansforum.info/index.php
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4209
Age : 40
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mer 14 Juin - 12:55

Merci pour les coms voici la suite.

Et non Cat76, elle n'est pas finie d'être postée. Finie d'être traduite oui, mais pas corrigée encore.

En fait, la fic compte 12 chapitres. Je devrais encore reçevoir le chapitre 5 fin de ce mois et ensuite ma relectrice n'aura pas de PC jusqu'en septembre. Donc pour avoir la suite il faudra être très patiente.

Bonne lecture.

***

10 Janvier
15 :22 GMT
Hôpital militaire
Yuma, Arizona

Quand elle entendit le léger grincement de la porte, la jeune femme qui occupait l’unique lit tourna immédiatement la tête dans la direction d’où venait le bruit, avide d’observer chaque détail de quoi que ce soit qui d’une certaine façon lui donnerait une idée de qui elle était. Pour le moment, elle ne savait vraiment pas grand chose. Cela lui donnait l’impression de n’avoir jamais existé, et ce sentiment lui donnait une peur bleue.

Elle avait eu quelques brins d’informations avant d’être amenée ici, et avait alors été forcée de céder à son épuisement et s’était endormie. Quand elle s’était réveillée, la première chose qu’elle avait ressenti était la peur d’avoir déjà pu oublié le peu qu’elle avait appris quelques heures plus tôt. Puis faisant faire un effort à son cerveau -ou ce qu’il en restait, pensa-t-elle d’un air fatigué – elle avait été capable de rassembler les informations. Encore que, ça n’avait pas de sens.

Son nom était Mackenzie. Apparemment ses amis l’appelaient Mac. Si ce Capitaine Rabb – Harm – était vraiment un de ses amis. Elle n’avait aucun moyen de savoir si c’était sûr. Son for intérieur lui disait d’avoir confiance en lui. L’expression inquiète et aimante dans ses yeux n’avait jamais semblé aussi sincère. Néanmoins, elle savait qu’elle devait faire attention. Pour le moment, elle était aussi vulnérable qu’un nouveau-né.

Au moins, le médecin avait confirmé quelque chose que Harm lui avait dit. Il l’avait appelé ‘Colonel Mackenzie’ et aussi, c’était un hôpital militaire. Elle était arrivée à en comprendre autant. Aussi était-elle vraiment dans l’armée. Si ce que Harm lui avait dit était vrai, elle était une Marines. Il n’y avait pas de Colonel dans la marine. Elle s’était demandée encore et encore pourquoi elle savait de tels détails généraux comme celui-ci et ne pouvait se souvenir de rien à propos d’elle-même, et elle s’était creusée frénétiquement à la recherche d’une ligne de pensée plus personnelle. Jusqu’ici, ça n’avait abouti à rien. Elle devait ce contenter de ce que Harm serait capable de lui dire.

S’il était Capitaine et son partenaire, elle devait être Lieutenant Colonel, supposa-t-elle. Elle doutait qu’elle puisse être plus haut gradée qui lui. Apparemment elle était avocate. Une pensée effrayante, étant donné qu’elle ne pouvait pas se souvenir de n’avoir jamais lu un livre de droit. Mais elle s’inquiéterait de ça plus tard. Pour le moment, elle avait accepté comme une donnée qu’elle était le Lieutenant Colonel « Mac » Mackenzie, une avocate travaillant avec le JAG de la Marine. Comment savait-elle ce que le JAG était de toute façon ? Elle ne pouvait le dire. Elle le savait.

Et maintenant cette histoire bizarre au sujet d’elle et lui sauvant quelqu’un et se faisant tirer dessus – c’était là où elle avait perdu de vue ce qui s’était passé. Sa vie n’était pas une espèce de film, merde. Les avocats ne pourchassaient pas des kidnappeurs excepté s’ils s’appelaient Robert Redford dans la vie réelle. Elle cuisinerait Harm là-dessus, résolut-elle, en le voyant avancer dans la pièce, un sourire gêné sur le visage.

C’était un beau visage, admit-elle, et tout à fait une belle apparition. Sûrement qu’il avait eu des femmes attendant en file. Définitivement pas son mari. Elle savait qu’elle détestait ses Don Juan, parlant en terme de relations. Néanmoins, s’il était bien disposé à l’aider et s’ils continuaient à bien travailler, elle aurait pu avoir plus mauvaise compagnie dans sa situation actuelle. Où était sa famille de toute façon ? Harm était le seul qui était visible jusqu’ici.

Il avança plus près, prit une chaise et s’assit à côté d’elle, l’expression gênée encore en place. Cela la surpris un peu – un homme comme lui était supposé être sûr de lui comme personne. Mais ce serait un détail à ajouter sur sa liste à savoir et le garda pour plus tard. Maintenant, ses priorités étaient quelques peu différentes.

« Salut, Marine. » la salua-t-il d’une voix basse et chaude, la faisant tressaillir comme elle sentit que ses mots atteignaient son âme. Il y avait quelque chose dans le son de sa voix qui la frappait, mais elle voulu ignorer la sensation. ‘Plus tard’ se dit-elle, en fronçant les sourcils.

« Hey…umm… » Elle s’arrêta, sentant que son sourire devenait un peu tendu. Comment répondait-on avec humour à quelque chose comme ça ? “ Uh... Sailor?” essaya-t-elle. Sa réaction lui dit qu’elle avait mis dans le mille – et pour ce qui suivait, elle fut complètement non préparée.
Son visage s’illumina. La façon dont il lui souriait était la manifestation la plus étourdissante de chaleur, une disposition agréable qu’elle n’ait jamais vu. ‘ Mortel, ‘ Songea-t-elle en imaginant encore les femmes faire la queue devant sa porte. Et pourtant – il y avait quelque chose de sincèrement bon et compatissant dans son expression qui lui fit immédiatement craindre qu’elle ne serait pas capable d’être sur ses gardes avec lui dans les parages.

« Je vois que vous m’avez pardonné d’avoir été brusque plus tôt. » remarqua-t-il.

« Peut-être… » Répondit-elle, en trouvant que c’était dur d’empêcher le coin de ses lèvres de s’étirer en un sourire. « Mais ce que vous avez dit sur moi ? Jarhead ? »

Son regard devint un peu coupable. « Ouais, » admit-il timidement, « Vous savez, vous les Marines et nous les Marins avons tendance à… euh… ne pas être d’accord sur ce qui est le plus important – en guerre, à l’entraînement, en… tout. Chaque branche à sa fierté. Aussi, pour faire court, appelez-moi ‘Squid’ la prochaine fois que j’oublierai mes manières. Ainsi nous serons quittes. »

Un doux rire pétilla en elle. Cette demi ironie lui convenait parfaitement, décida-t-elle. « Merci, je le garderais à l’esprit. »

Il gloussa avec elle, mais redevint sérieux rapidement. « Comment vous sentez-vous ? » demanda-t-il, en montrant l’inquiétude dans ses yeux.

« Je ne sais pas vraiment, » répondit-elle honnêtement, baissant les yeux sur ses mains et se redressant dans une position semi assise. « ‘Complètement confuse’ résume assez bien je crois. »

Elle le vit faire un mouvement comme pour prendre sa main mais il la retira immédiatement. « Je peux imaginer. » Encore, le son velouté de sa voix pénétra facilement les murs qu’elle essayait d’ériger autour d’elle.

Levant les yeux, elle fixa son regard au sien. Ses yeux étaient d’une étonnante nuance de bleu, avec une pointe de vert brillant dedans. « Non. » répondit-elle calmement. « En fait, vous ne pouvez pas. »

« Actuellement, je sais comment vous vous sentez, » répondit-il, la laissant l’observer avec un peu d’étonnement. « Du moins en partie, » continua-t-il. « En mai dernier, je me suis éjecté dans l’Atlantique et je suis resté dans l’eau durant 4 heures. Quand finalement ils m’ont retrouvé, j’étais à peine en vie, et quand je me suis réveillé, j’ai souffert d’une amnésie partielle durant quelques jours. »

Il semblait qu’il avait vraiment été à sa place, au moins jusqu’à un certain point. « Vous vous êtes éjecté, » demanda-t-elle, essayant de mettre de l’ordre dans les faits. « Je pensais que vous étiez avocat. »

Avec un calme demi-sourire, il expliqua, « Je le suis. Je volais sur des F-14, mais j’ai heurté la rampe d’appontage en 92, dû à des problèmes aux yeux. Alors, j’ai changé de désignation. »

L’expression sur ses traits avait prit un air un peu peiné. Elle pouvait sentir qu’il y avait plus dans cette histoire… tout comme il semblait y avoir plus à propos de tout ce qu’elle traversait. Redressant ses épaules, elle se força à se reconcentrer sur la tâche à portée de main, en apprendre plus sur elle-même. Tous les détails concernant son entourage suivraient plus tard. Tout de même, une question piquait sa curiosité.

« Où étais-je quand vous vous êtes perdu en mer, et plus tard, à l’hôpital ? Etais-je avec vous ? »

De nouveau, elle remarqua que ses sourcils se froncèrent considérablement comme il semblait réfléchir à sa réponse. ‘Il n’est pas sincère’, pensa-t-elle tristement, souhaitant que son impression de lui soit différente.

« Vous aviez à vous occuper d’une affaire personnelle à ce moment-là. » répondit-il d’une voix prudente. « Et ça vous a empêché de venir très souvent à l’hôpital. Cependant, vous avez joué un rôle important dans ma redécouverte de moi-même. »

Il ne devait donc faire que rembourser ce qu’elle avait alors fait pour lui, songea-t-elle. Cependant il avait été un peu hésitant en répondant à ses questions. Etait-il inquiet qu’elle ne puisse pas être encore capable de digérer l’information. Ou ce qu’il y avait à dissimuler à propos de sa vie ?

Décidant de passer à un sujet plus léger, elle ravala son inquiétude du mieux qu’elle put. « Ce fut probablement de loin plus facile que ce que nous avons à porté de main maintenant. » déclara-t-elle d’une voix basse. « Votre perte de mémoire était partielle, vous dites. Eh bien, apparemment la mienne non. Je ne connais même pas mon propre nom. » Son regard tomba.

A suivre...

Vendredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
macnj
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 333
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mer 14 Juin - 14:12

vite la suite ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jag.fansforum.info/index.php
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 326
Age : 42
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mer 14 Juin - 21:47

elle ressent appareemnt de forte émotions pour lui c,est déjà bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 234
Age : 33
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mer 14 Juin - 23:07

Nan mais c'est pas possible ça! Faut qu'elle se souvienne Mac ! Au moins Harm ne la laisse pas indifférente (en même temps que celle qui reste indifférente devant Harm lève la main lol !) c'est déjà ça!
J'aime beaucoup cette fic! Merci de la traduire Corinne! Et vivement vendredi pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4209
Age : 40
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Ven 16 Juin - 22:21

Merci pour les coms.

Voici la suite. Bonne lecture.

***

Elle sursauta quand elle sentit sa main toucher timidement son épaule, lui demandant de le regarder. Doucement, elle leva son regard et ce qu’elle vit dans ses yeux l’accabla par la profondeur de l’émotion qu’il semblait essayer de cacher, sans y parvenir. Il semblait vraiment avoir un cœur compatissant. D’une façon ou d’une autre, cette pensée l’affecta vivement.

« Vous allez aller bien. » répondit-il aussi bas qu’elle avait parlé, en la regardant fixement.
« Si vous aviez la gentillesse de me laisser, je promets que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour vous aider à redevenir vous-même. Ayez confiance en moi, Sarah. »

Sarah.

Elle pouvait sentir la chair de poule à l’arrière de son cou. ‘Sarah Mackenzie’ – le nom ne lui semblait pas familier, mais une sonnette sonna quelque part dans son esprit. Un premier pas dans la bonne direction ? ‘S’il vous plaît, mon Dieu, laissez-moi aller bien…’

Harm la regardait toujours, étudiant ses traits pour voir des signes de réactions. Faisant un effort, elle se força à la plus légère ombre d’un sourire sur son visage. Ensuite, elle lui tendit la main. « Enchanté de vous rencontrez, Harmon. Je suis Sarah. »

Confuse, elle remarqua qu’il avala péniblement. « C’est Harm. » répéta-t-il. Et vous dites à tout le monde de vous appeler Mac. Peut-être pouvons-nous laisser ça comme ça ? »

« Est-ce un problème si vous utilisez mon prénom ? » Cet homme se trouvait être une vraie énigme.

Il passa une main dans ses cheveux. « Non, mais… » De nouveau, il hésitait, confirmant son soupçon qu’il avait une version rédigée de son histoire. Sa colère grandissait, elle parla fortement.

« La vérité. Et pas juste cette fois, Harm. Vous comprenez ‘la vérité et rien que la vérité’, n’est-ce pas ? Et ne me demandez pas comment je connais ça. Je n’en ai aucune idée. »

Il soupira, apparemment résolu à céder. « C’est juste que ‘Sarah’ est quelqu’un que vous tentez de garder pour vous, Mac. ‘Mac’ est la seule avec qui nous sommes tous amis. Je n’avais pas pensé que vous vouliez changer cela maintenant. »

Mon dieu, tout devait être si compliqué. Elle réprima une grimace exaspérée. Et bien, cette schizophrénie devrait s’arrêter maintenant. Elle ne voyait pas la nécessité d’apprendre à connaître une multiple personnalité alors qu’une seule serait déjà bien. Et d’une façon ou d’une autre, elle savait qu’elle voulait être Sarah. Elle ne connaissait pas la titulaire du nom – mais elle sentait que Sarah était celle qu’elle cherchait à atteindre.

« Et bien si, je veux changer ça. » déclara-t-elle avec détermination, ignorant le flash de douleur qui traversa ses traits l’espace d’un instant. Sa mâchoire se serra, elle avança encore sa main vers lui. « Laissez-moi essayer encore une fois : Je suis enchantée de faire votre connaissance, Harm. »

Avec hésitation, il tendit sa main vers elle et prit sa main dans la sienne, la chaleur du contact l’électrifia immédiatement. Soutenant son regard, il répondit sérieusement, « Croyez-moi, Sarah, moi aussi. »

Durant un long moment, leurs regards se soutinrent. Ensuite, elle sentit qu’elle ne pouvait pas soutenir la tension plus longtemps et brisa le contact – entre leurs regards aussi bien que celui entre leurs mains. Tandis qu’elle réajustait sa couverture, elle essaya d’engager la conversation.

« Dites-moi, comment exactement avons-nous fini ici ? »

« OK, j’essayerai de faire court, » commença-t-il, en sortant une photo de son portefeuille et la lui tendant. C’était une gentille photo d’une simple famille, apparemment très récente. Au centre il y avait un couple, jeune, un homme un peu fort avec une femme blonde, sa femme, supposa-t-elle. La femme tenait un petit garçon d’environ trois ans dans ses bras. A sa droite, un grand homme chauve la dominait. A côté de lui se tenait un élégant Afro-américain. A gauche du jeune homme, elle aperçut une jeune femme avec des cheveux noirs et de grands yeux bruns, se tenant juste à côté de Harm. Tout à coup, sa main commença à trembler. Elle connaissait ce visage.

« C’est moi, n’est-ce pas ? » murmura-t-elle.

« Oui… » Avoua-t-il doucement. Ensuite sa voix redevint neutre. « Le couple au centre sont les Lieutenants Bud Roberts et Harriet Sims-Roberts. Bud est avocat et Harriet une employée de bureau. Ce sont nos collègues au JAG. Comme ce bel homme ici. » Il indiqua l’Afro-américain. « C’est le Capitaine Sturgis Turner, ancien sous-marinier et maintenant avocat au JAG, aussi. Un ami à moi de l’Académie Navale. « Et celui-ci, » Son doigt se déplaça sur le dernier visage de la photo, « C’est notre Commandant, le Vice-Amiral AJ Chegwidden. Il a donné son nom à ce petit garçon, » Il indiqua l’enfant dans les bras d’Harriet. « AJ Roberts, trois ans, notre filleul. »

Sarah était touchée. « Il est adorable. »

Harm fit un signe de la tête. « Oui, il l’est. Et nous l’aimons beaucoup. Je peux vous le dire. Mac, heu… Je suis désolé… Sarah… maintenant nous voici au point important. » Son expression était devenue très sérieuse et Sarah sentit son appréhension grandir comme il continuait. « Il y a 10 mois, Bud et moi avons poursuivi un officier de marine pour meurtre et il a été condamné à vie à Fort Leavenworth, la prison des forces armées. Vous étiez assignée à sa défense et quand il a été déclaré coupable, il a juré de se venger de nous. Il l’a fait le jour du réveillon du Nouvel An. »

Il lui semblait qu’il attendait une indication comme pour voir si elle le suivait encore. « Je vois. » coupa-t-elle, bien que ce ne soit pas le cas, mais ça n’avait pas vraiment d’importance. « Qu’a-t-il fait, »

« Nous étions à un bal à DC. Vous, moi, Bud et Harriet, » expliqua Harm. Sarah fit une note mentale : elle avait été à un bal avec Harm. En privé. C’était définitivement un détail qui avait besoin d’être enquêté davantage. ‘Plus tard’, se réprimanda-t-elle encore une fois. Harm continua, « Quand nous sommes rentrés chez vous, Harriet a appelé et nous a dit qu’il avait eu une intrusion dans la maison. Petit AJ et ses baby-sitters étaient partis. Les baby-sitters se trouvant être Chloé, la fille dont vous êtes le tuteur par le programme Grande Sœur, et mon demi-frère russe Sergei. Ne me demandez pas plus de détails maintenant, il y a deux longues histoires là-dessous. » Il leva une main, lui demandant de garder le silence. « En tout cas, nous avons su que c’était les faits de l’officier que nous avions fait condamner et vous saviez où les trouver. Nous sommes partis là-bas, les avons tirés de là, on nous a tirés dessus et… et bien, voilà le résultat. »

« Waou » fit Sarah, la surprise se battant avec le dégoût et la colère dans son esprit. « Je ne peux pas être amener à croire que des avocats comme nous iraient et les récupéreraient nous-mêmes. Mais les blessures sont là, aussi j’en resterai là. Cette Chloé – elle n’est pas ma vraie sœur, je comprends. Qui EST ma famille, Alors ? » Elle pouvait entendre que sa voix avait prit un ton légèrement accusateur mais elle n’y pouvait rien. Qu’est-ce que Harm essayait d’accomplir, en lui racontant des histoires aussi folles que celle-là ? Elle avait peut-être besoin d’un allier honnête… triste que ça ne puisse être lui.

Harm avait apparemment compris son état d’esprit et prit les devants. « Mac – Sarah… »

‘Pourquoi est-ce si difficile pou lui d’accéder à mon souhait ?’ pensa-t-elle fronçant intérieurement les sourcils.

Il essaya encore. « Vous trouverez que nos vies ont frôlé certaines frontières plus d’une fois. » osa-t-il prudemment. « Je sais beaucoup de choses sonneraient bizarres, même folles. Je peux seulement offrir ma parole d’honneur d’officier que ce je vous dis est vrai. » Son expression était sincère et elle se sentit fortement enclin à le croire, mais elle se rappela énergiquement d’être sur ses gardes. ‘Tout le monde peut être ton ennemi’, se dit-elle. ‘Ne te laisse pas leurrer en ayant confiance en quelqu’un que tu connais à peine.’

« D’accord » dit-elle seulement, pas tout à fait sûre de ce que sa réponse pouvait supposer. « Alors, maintenant, ma famille. »

A suivre…

La suite sera pour demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
macnj
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 333
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Ven 16 Juin - 22:41

nonnn t'arrêtes pas comme ça!!!!

vivement demain!!
merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jag.fansforum.info/index.php
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 326
Age : 42
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Sam 17 Juin - 1:05

elle hésite à lui faire confiance mais elle ne va pas résister longtemps à son beau minois.

elle a peur de faire confiance et malgré son amnésie cette peur doit provenir du fait de son passé inconsciemment elle se protège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4209
Age : 40
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Sam 17 Juin - 13:27

Merci pour les coms. Je suis contente que ça vous plaise.

Voici la suite. Bonne lecture.

****

Quand elle le vit grimacer, elle ressentit comme l’envie de le secouer. « Merde, Harm. » dit-elle d’une voix basse, « Si je suis une Marine, comme vous me l’avez dit, je suis capable de gérer quoi que ce soit qu’il y ait à dire. Cracher le morceau. »

Elle l’entendit soupirer. « Votre père est mort. « la voix de Harm était monocorde et avait un ton de défaite. « Il est mort il y a environ trois ans. Vous n’avez jamais été proche. Il était alcoolique. Votre mère l’a quitté – et vous aussi – quand vous aviez quinze ans. Vous l’avez revue à la mort de votre père mais vous n’êtes pas restées en contact. Vous n’avez pas de frères ni de sœurs. Votre oncle, le Colonel Matthew O’Hara, est… en mission à l’étranger en ce moment et je n’ai pas réussi à le joindre. Vous étiez mariée mais votre mari est mort dans un accident impliquant une arme à feu. Vous n’avez pas d’enfants. Voilà ! »

Sarah s’assit abasourdie. C’était sa vie. Et de l’hésitation de Harm, elle savait qu’il avait essayé de lui donner les faits inévitables seulement. Maintenant elle n’était même plus sûre de vouloir entendre le reste. Quel était l’intérêt de retrouver sa vie s’il s’avérait que c’était un tel foutoir?

La compassion brillait dans les yeux de Harm quand elle tourna la tête pour lui faire face. « Sarah, je suis désolé, je voulais… »

Il ne finit pas sa phrase. La porte s’ouvrit et une infirmière avança, tenant une boîte de chocolat. Elle souriait largement. « Madame, Monsieur, je voulais vous donner ceci de la part des infirmières qui vous ont soigné aux soins intensifs. Nous ne connaissons pas les détails à propos de votre état, mais comme nous pouvons voir, vous êtes déjà remise, nous voulions vous souhaiter nos meilleurs vœux. Bienvenue Madame. »

« Merci beaucoup. » répondit tranquillement Sarah, « J’apprécie vraiment cela. »

« Il n’y a pas que quoi, Madame. » Avec un timide signe de main, l’infirmière sortit de la chambre et ferma de nouveau la porte.

Sarah ouvrit la boîte et choisit un chocolat, heureuse d’avoir une douce consolation pour l’aider à traverser les tristes choses qu’elle avait appris sur elle. Mais juste comme elle allait ouvrir la bouche, Harm s’empara rapidement des deux, le chocolat dans sa main et la boîte, loin de ses mains, son expression horrifiée.

« Qu’est-ce que vous pensez que vous faites ? » cria-t-elle, désorientée et fâchée pour de bon cette fois. Le Capitaine était une véritable peste.

« Il y a du rhum dedans, » expliqua Harm très bas, n’osant apparemment même pas lui faire face, mais elle avait besoin de lui. Après tout il l’avait provoquée.

« Alors quoi ? » cria-t-elle, remarquant avec satisfaction qu’il semblait lever les yeux vers elle contre sa propre volonté.

“Vous ne pouvez pas manger ça.” déclara-t-il d’une voix peinée. Ensuite il prit une profonde respiration. « Vous êtes alcoolique, Sarah, comme votre père. Vous êtes sobres depuis dix ans maintenant, excepté une fois et c’était compréhensible, étant donné la situation. Mais vous avez besoin de continuez sur cette voie. »

Un profond silence régna quand il termina sa phrase. Sarah était trop choquée même pour respirer. Ce n’était pas sa vie, c’était un gâchis – elle l’était.

Ses yeux étaient fixés sur ses mains qui reposaient sur ses genoux. Son esprit tournait. Où diable était-elle supposée aller à partir d’ici ? A quoi cela servait-il de revenir après tout ? Et cela valait-il vraiment l’effort ? Immédiatement, les seules réponses qu’elle pouvait donner étaient ‘nulle part’, ‘rien’ et ‘non’.

Quand elle sentit de nouveau sa main sur son épaule, elle céda à l’inévitable et leva les yeux, lui permettant de voir qu’il y avait des larmes dans ses yeux. Il tendit la main comme pour les effacer mais elle recula, affaissant ses épaules.

« Sarah… » De nouveau le ton de sa voix la heurta. Et tout à coup, elle trouva que cela était beaucoup trop à supporter.

« Harm, je…, Je suis désolée, s’il vous plaît, laissez-moi seule. » arriva-t-elle à murmurer. « J’ai besoin de penser à tout ça. »

« Mais… »

« S’il vous plaît. »

Il fit un signe de tête silencieusement, se leva et quitta la chambre, la regardant une dernière fois, le regard triste avant de fermer la porte. Pour elle, cela sentait comme s’il sortait de sa vie.

Elle ne pouvait pas vraiment le blâmer.

A suivre...

Je n'ai pas encore reçu les corrections du chapitre 5. Je devrais les recevoir d'ici la fin du mois.
Après il faudra attendre septembre pour avoir la suite vu que ma relectrice n'aura plus de PC jusque là.
Alors ne vous inquiétez pas je posterai dés que je recevrais le reste. Il faudra juste être patient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4209
Age : 40
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 18 Juin - 11:22

J'ai reçu hier la cinquième partie donc je peux vous poster la suite aujourd'hui.

Voici la suite. Bonne lecture.

****

Cinquième partie

14 Janvier
01 :12 GMT
La campagne à l’extérieur de Yuma
Arizona

La transpiration coulait de ses tempes le long de sa mâchoire et de son cou, mouillant son T-shirt qui collait déjà à son corps. La respiration de Harm était un/venait en un halètement irrégulier pas tellement éloigné de grognements de douleurs. Chaque foulée était encore douloureuse mais Harm ne pouvait pas s’arrêter. Il avait perdu de vue le nombre de kilomètres qu’il avait parcouru aujourd’hui. Il savait qu’il devait encore y aller doucement, laisser son genou guérir, mais s’asseoir à ne rien faire était en train de le rendait fou. La douleur intérieure et la frustration qu’il ressentait avaient besoin d’une échappatoire et s’épuiser jusqu’à un point d’exténuation totale était la seule chose qui l’aidait.

Durant ces derniers jours, cela lui avait coûté chaque once de force mentale d’obéir au souhait de Mac de la laisser seule. Tout d’abord, il avait essayé plusieurs fois d’aller la voir, mais elle avait donné ordre au personnel médical de ne laisser personne venir la voir. Elle lui avait laissé un message, expliquant qu’il ne devait pas le prendre personnellement, que c’était avec elle-même que ça n’allait pas, pas avec lui, et qu’elle avait besoin de temps. Et elle avait déclaré qu’elle avait décidé de se tourner vers des choses moins personnelles, en essayant d’explorer sa mémoire. Aussi, lui avait-elle demandé de lui laisser quelques choses à lire – les lois fédérales, l’UCMJ, quelques dossiers. Bien que cela l’ait beaucoup attristé de voir qu’elle se refermait sur elle-même, il avait immédiatement appelé Harriet, sachant qu’elle et Bud étaient dignes de confiance et de vrais amis à qui il pouvait révéler l’état de Mac et obtenir leur aide logistique.

Harriet avait été dévastée, à l’écoute des nouvelles, mais elle avait immédiatement rassemblé les objets demandés. Le paquet UPS était arrivé tôt ce matin et Harm l’avait tout de suite déposé à l’hôpital avec un mot pour Mac. Maintenant, il n’y avait vraiment rien qu’il puisse faire si ce n’est attendre jusqu’à ce qu’elle le laisse le laisse redevenir proche. Et s’il y avait une chose au monde que Harm sentait qu’il ne pourrait pas supporter, c’était d’être tenu à l’écart jusqu’à ce que quelqu’un d’autre décide qu’il pouvait agir sur la situation actuelle. C’était en train de le ronger de l’intérieure.

Serrant les dents et essayant d’arrêter les pics de douleur qui lançaient à travers son corps, Harm continuait sa course, les yeux fixés sur l’horizon, quand tout à coup, dans la poche de son survêtement, son GSM commença à sonner. Il s’arrêta, essoufflé.

« Rabb »

[« Vous m’avez menti. »] Sa voix était glaciale. [« Pourquoi ? »]

Essayant encore de retrouver sa respiration, il répondit, confus, « Que voulez-vous dire ? »

[« Au sujet de mon oncle. ‘En mission à l’étranger. Ne pas réussir à le joindre.’ Ça vous rappelle quelque chose ? »] Il pouvait dire qu’elle était furieuse.

« Mac… »

[« Sarah »]

Il soupira en guise de défaite. « Je suis désolé. Sarah, je n’étais pas sûr de comment je pouvais… »

[« La vérité, Capitaine. Vous m’avez promis. »]

La culpabilité noua son estomac il restait réticent à donner tous les détails. Le cas avait beaucoup trop de angles pouvant la blesser et l’embrouiller. « Oui, c’est vrai. Je suis désolé. » Répéta-t-il d’une voix basse. « Comment l’avez-vous découvert ? » Peut-être qu’il pourrait obtenir un indice de ce qu’elle savait déjà.

[« La partie civile contre le Colonel Matthew O’Hara. »]

Le cœur de Harm se serra. « Je n’ai pas contrôlé les dossiers qu’Harriet a empaquetés pour vous… c’était parmi ceux là ? » Si elle avait lu les rapports, elle savait exactement ce qu’il avait essayé de dissimuler. Que son oncle était à Leavenworth – et c’était à ce point qu’elle devait retourner afin de savoir comment ils s’étaient rencontrés. Harm avait tellement espéré pouvoir lui donner une vague histoire au sujet d’avoir enquêter sur un dossier ensemble, comme si cela n’avait été rien de plus qu’une mission ordinaire. Maintenant il savait quelles questions suivraient tôt ou tard – et qu’elle se méfierait de lui et verrait immédiatement s’il essayait d’omettre quelque chose d’important. Mince.

Le silence s’éternisait, le seul son à travers le téléphone était la respiration de Harm qui revenait doucement à la normale. Harm sentait la tension qui montait entre eux. Il pouvait presque entendre le crépitement dans la communication et il savait qu’il était supposé répondre. Mais pour l’amour de Dieu, il n’avait aucune idée de ce qu’elle voulait entendre. Aussi, juste afin de dire quelque chose – n’importe quoi – avant qu’elle ne mette fin à la l’appel, il donna une réponse évasive. « Eh bien ? »

[« C’est tout ce que vous avez à dire ? »] Sa froideur transperça son cœur, et tout à coup il se sentit en colère.

« Mince, Mac que voulez-vous que je dise ? Si vous avez lu le dossier. Bien ! Alors peut-être avez-vous remarqué que pour un commencement, ce n’est pas le sujet le plus facile. Vous n’avez absolument aucune idée de qui vous êtes et vous attendez de moi to que je commence en me plongeant dans vos histoires de famille foireuses? Soyez réaliste ! » Il avait déchargé sa colère et l’entendant retenir son souffle, il se calma un peu, déglutit. « Je suis désolé… » Dit-il dans un souffle, se frappant mentalement pour son insensibilité. « Vraiment, je suis désolé… C’était injustifié. Je… » Il prit une grande inspiration et se résolu à reprendre l’affaire en main.

« Sarah ? »

D’abord, il pensa qu’elle ne répondrait pas. Mais après un court moment, il entendit un [« Ouais »], bas et quelques peu étouffé.

« Puis-je vous voir dans les jardins de l’hôpital dans trente minutes ? »

Il l’entendit déglutir. [« D’accord. »] Répondit-elle finalement très bas et elle mit fin à la communication.

Durant deux minutes, Harm resta cloué au milieu d’une route désertique, les mains sur les hanches, fixant le sol devant ses pieds. Elle voulait des progrès. Il voulait une guérison. Elle voulait des réponses. Il la voulait.

Ça n’allait jamais fonctionner.

A suivre mercredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1238
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Dim 18 Juin - 11:32

bah !!! dis donc ca va pas etre facile entre ces deux la je sens

vivement mercredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nady
Tétine de Gemma
Tétine de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 287
Age : 30
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mar 20 Juin - 19:02

génial!!!! J'ai enfin eu le temps de lire te tout et c'est vraiment super!!
bravo
vivement demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4209
Age : 40
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mer 21 Juin - 16:13

Merci pour les coms. Voici la suite.

Bonne lecture.

***

15 janvier
01 :55 GMT
Jardin de l’hôpital
Yuma, Arizona.

Dés qu’elle vit sa silhouette longiligne approcher dans le soleil de l’après-midi, Sarah se sentit tendue et se détesta d’être aussi émotionnelle. Peut-être que cette ‘Mac’ avait un rôle tout à fait utile après tout, pensa-t-elle comme elle essayait de se calmer. Peut-être she should close Sarah off again/devrait-elle enfermer Sarah à nouveau et construire une façade inébranlable… mais non. Inconsciemment, elle secoua la tête pour elle-même. Elle voulait la pure, l’absolue vérité à propos de qui elle était et Sarah se montrerait aussi forte que Mac. Avec l’aide de Dieu.

Cependant, le comportement de Harm l’avait ébranlée plus qu’elle ne voulait le reconnaître. ‘Il m’a manqué.’ admit-elle à contrecœur, ‘Et j’espère qu’il est le ami sincère qu’il prétend être. Si je pouvais lui faire confiance…’ Mais c’était impossible. Juste ce matin elle avait reçu la preuve qu’elle devait rester sur ses gardes. Et ce qu’il avait dit plus tôt à propos de sa famille l’avait blessé. Profondément. Ce n’était pas la façon dont des amis étaient supposé se comporter l’un envers l’autre. Et si une amitié entre eux n’avait jamais été plus qu’un souhait de leurs parts, ne s’étant jamais réalisé en raison de leur incapacité à communiquer ?

Elle avait été surprise de réaliser combien cette pensée lui déchirait le cœur.

Eh bien, elle n’accepterait que la vérité et rien que la vérité, se jura-t-elle pour la énième fois, en essayant d’ignorer l’inquiétude qui lui faisait resserrer l’étreinte de ses bras autour d’elle-même. ‘Si vous voulez être mon ami, Harmon, vous avez intérêt à commencer à vous comporter en tant que tel.’

Entre-temps, Harm avait rejoint le banc où elle était assise. « Hé. » la salua-t-il d’un air gêné et fit un signe vers la place à côté d’elle. « Puis-je ? »

« Certainement. » Instinctivement, elle s’écarta un peu de lui.

Ses yeux la scrutaient, semblant laisser une sensation de papillonnement partout où il se posait. Sa voix était contrite et incertaine tout en étant compatissante. « Vous semblez aller mieux. » commença-t-il prudemment.

« Il serait temps. » répondit-elle. De nouveau, le silence recommença à s’étendre. Sarah sentit sa fureur précédente revenir. Comment pouvait-il juste s’asseoir là et la regarder avec cette expression sincère qui était tellement désarmante ? ‘Dites quelque chose, imbécile.’ le défiait-elle mentalement, en fronçant les sourcils inconsciemment.

Comme s’il l’avait entendu, il obéit. Brisant le contact visuel et baissant les yeux, il soupira. « Sarah, je...” Elle pouvait voir l’effort qu’il devait faire pour croiser à nouveau son regard. « Je le pensais vraiment. Je suis désolé au sujet de ce que je vous ai dit à propos de votre famille. Votre oncle est l’une des personnes que je connais que j’apprécie le plus et j’ai le plus grand respect pour lui. J’avais… Eh bien, je pense que j’avais peur que l’histoire entière soit beaucoup trop à digérer pour vous maintenant. Mais, » Il redressa les épaules et tenta un demi-sourire. « Je suis désolé de ne pas avoir eu confiance en votre force, Marine. J’aurais dû le savoir. »

Souriant un peu maintenant, Sarah était sur le point de répondre quand elle le vit de nouveau sérieux, son expression la suppliant de le laisser finir, aussi fit-elle seulement un signe de tête. Quand il continua, elle fut surprise de découvrir une pointe de douleur dans le ton de sa voix. « Je promets que je serais honnête à partir de maintenant. Vous n’en méritez pas moins. Je vous demande juste de ne pas être trop dur envers moi, aussi. » Sa surprise grandissant, elle remarqua que sa voix avait diminué encore plus. « Je suis en train de regarder la meilleure amie que j’ai sur la terre qui est désespérée de redevenir elle-même, et ce n’est pas particulièrement facile à vivre. »

C’était un tournant auquel elle ne s’était définitivement pas attendue. Voir cette haute stature, ces larges épaules représentation du héros type, là, les épaules affaissées, du découragement dans le regard, admettre qu’il était blessé pour elle, détruisit complètement ses défenses – et l’image qu’elle avait de lui. Tout à coup, elle trouva que c’était extraordinairement naturel d’accepter que bien qu‘il ait commit une erreur celle-ci avait été faite pour de bonnes raisons. Harmon Rabb Jr., se souciait d’elle et cette situation entière était difficile et pas seulement pour elle.

Tendant la main et se surprenant elle-même autant que lui, elle plaça sa main sur son avant-bras et le serra doucement. « En ce moment j’ai du mal à faire confiance à qui ou quoi que ce soit » répondit-elle “ Mais je vais essayer d’apprendre à avoir confiance en vous.”

La soudaine étincelle dans ses yeux et la tentative de sourire qui apparut sur son visage fit légèrement bondir son cœur. C’est alors qu’elle sut qu’elle avait vraiment et sincèrement un ami sur lequel elle pouvait compter.

« Pouvez-vous avoir confiance dans le fait que je tiens toujours mes promesses ? » demanda-t-il prudemment, ses yeux la suppliant de dire ‘oui’.

Sachant qu’elle était dangereusement sur le point de se perdre dans ce stupéfiant océan de bleu, elle fit un signe de tête, soudain lui vint une inspiration dont elle ne connaissait pas l’origine, et elle répondit, « Ça ne vous est encore jamais arrivé. »

A suivre...

La suite sera pour vendredi si j'ai le temps sinon se sera pour samedi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 326
Age : 42
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mer 21 Juin - 16:28

cool la confiance revient petit à petit et on vient qu'elle lutte contre les sentiments qui l'ennivre.
comment lui resistait ???????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1238
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Mer 21 Juin - 17:14

Citation :
soudain lui vint une inspiration dont elle ne connaissait pas l’origine, et elle répondit, « Ça ne vous est encore jamais arrivé. »

moi j a pas oublier d'ou ca vient


j espere que tout va bien se passer et qu'elle va finir pas se souvenir et qu'ils vont pouvoir reprendre ce qu'ils avaient commencé!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nady
Tétine de Gemma
Tétine de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 287
Age : 30
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Jeu 22 Juin - 17:49

C'est toujours aussi beau et émouvant! j'adore ta façon d'écrire Corinne!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
macnj
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 333
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   Jeu 22 Juin - 18:47

j'adore trop cette fic!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jag.fansforum.info/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
~~Reaching for Sarah's Soul~~ traduction (terminée)
Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Long métrage] Born of Hope - Traduction terminée
» Soul Drop
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Les menteuse de Sarah Shépard
» Bret Hart s'exprime sur le décès de Test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Traductions terminées-
Sauter vers: