CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When the past come back [PG-13] (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: When the past come back [PG-13] (terminée)   Mer 12 Avr - 23:12



Auteur: majandraelo
Adresse email de l’auteur: majandraelo@hotmail.com
Avertissements : aucun
Catégorie : romance/ drame
Personnages : Harm/Mac
Spoilers : aucun, vu que Jag est fini lol. Cela se passe pendant la saison 10.
Résumé : si on fuit son passé, il reviendra nous hanter tout le temps. Il vaut mieux l'affronter et ne pas lui tourner le dos.
Disclaimer : Jag ne m'apartient po. Elle aprtient à DPB, à Paramount.....Je ne fais ça que pour le plaisir.
A/N: Alors, cette fanfic me tient énormément à coeur, car l'un des thèmes traité dedans est quelque chose que je connais. Pour ceux qui me connaisse bien et ainsi que ma vie, me comprennent. en résumé, je sais ce qu'est l'absence et l'indiférence d'un de ses parents, situation toujours d'actualité dans ma vie. Cette idée m'est venu comme ça et vous allez voir mon style d'écriture a un peu changer, j'espère que ça vous plaira.
Cette fic a vraiment une signification particulière à mes yeux et dans mon coeur. Je pense que ça se sent

Un grand merci comme d'hab à ma relectrice qui m'accompagne encore une fois dans une de mes aventures.Mais cette fois, je te remercie ma Starbuck de me suivre aussi dans mes méandres et d'être toujours là. a mes côtés et de m'empêcher par ton amitié et ton soutien de sombrer.


Demain le début


Dernière édition par le Dim 1 Oct - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Jeu 13 Avr - 13:44

voilà, j'ai pu rentrer ce midi donc je commence à poster

Chapitre 1 :

Elle adorait ça, cette sensation. Sentir son corps sur le sien. Sentir son corps dans le sien. Sentir ses va et viens. Tout ça. Elle aimait ce qu’il lui faisait ressentir. Ses coups de reins puissant, doux.

Elle gémit. C’était si bon.

Sarah ferma les yeux, ce trop plein de plaisir, elle avait envie de hurler. Soudain il s’arrêta.

Elle resta là, allongée, ne bougea pas du tout. Elle ne comprenait pas pourquoi.

Sarah : Harm ?

Il releva la tête et ce qu’elle vit dans ses yeux l’effraya. Il y avait comme de la colère dans son regard bleu acier.

Sarah : Harm, qu’est ce qu’il y a ?

Harm : pourquoi ?

Elle fronça les sourcils, essayant de chercher dans sa tête quelque chose qui pouvait la mettre sur la voix.

Sarah : pourquoi quoi ?

Harm : pourquoi as-tu oublié ?

Sarah : oublié ? Harm de quoi tu parles ?

Harm : pourquoi tu nous as fait ça ?

Sarah : Harm, je ne comprends pas.

Harm : pourquoi tu nous as oubliés ?

Sarah : quoi ?

Il ne dit rien et continua de la fixer. Il se sépara d’elle et se leva.

Sarah : Harm.

Il s’habilla, Sarah prit le drap pour cacher sa nudité, elle attrapa Harm par le bras. Il ne s’arrêta pas et sortit de la chambre en claquant la porte.

Sarah : HARM.


Sarah ouvrit brusquement les yeux, elle posa sa main devant pour s’adapter petit à petit à l’obscurité. Lorsque ce fut fait, elle jeta un coup d’œil dans la chambre, la seule source de lumière provenait de la rue. Il faisait tellement chaud.

Normal en ce mois de juillet, plus que torride. Elle était nue sous son drap, elle avait sa fenêtre à moitié ouverte, à la fois pour que le peu d’air puisse rentrer et puis elle voulait quand même garder un peu d’intimité.

Elle tourna le visage sur l’autre côté du lit. Vide. Bien sur, il n’était pas là. Il n’y avait rien entre eux. Cela n’était qu’un rêve. Un simple rêve.

Sarah s’assit dans son lit et se tourna comme pour se lever, elle prit son peignoir en soie et l’enfila. La douceur du tissu lui prodigua une douce sensation de bien être. Elle se leva et alla dans sa cuisine se servit un verre d’eau. Elle avait vraiment besoin de se calmer. Son verre à la main, elle se balada dans son appartement. Puis elle se mit devant la fenêtre et profita de la fraîcheur de la nuit de D.C, de l’envoûtante obscurité des rues dont les lampadaires éclairés, étaient comme des étoiles dans le ciel noir.

Ce rêve la hantait encore, elle revoyait le visage de son bel amant. Amant de ses rêves, partenaire le jour. Son regard l’avait glacé sur place, tant de colère. Pourquoi ?

De quoi l’accusait t’il ? D’avoir oublier ? Mais quoi ? Qu’avait t’elle oublié ?

Un bruit dans la rue la fit sursauter. Elle se calma en comprenant qu’il s’agissait de deux personnes qui avaient fait la fête et qui rentraient chez eux, en rigolant.

Elle se frotta les yeux et s’éloigna de sa fenêtre. Elle s’assit sur le canapé et prit sa télécommande. Zappant sur plusieurs chaînes elle essayait de trouver quelque chose d’intéressant.

Pourquoi n’arrêtait elle pas d’y penser ? Pourquoi cela la marquait il à ce point ?

Elle se rassura en se disant qu’elle aurait sa réponse demain au bureau. Quoique, techniquement parlant, on était déjà demain. Elle regarda l’heure sur le magnétoscope. Dans 2h, il serait l’heure pour elle de se lever et d’aller travailler.

Elle ferait mieux d’aller se coucher. C’est ce qu’elle fit. Elle se leva doucement et éteignit la télévision.

Se glissant nue, sous le drap, elle soupira. Bientôt elle saurait. Elle aurait la réponse.

--- --- --- ---

Kitchenette du JAG

Elle ouvrit la porte du frigo pour rechercher quelque chose de frais, mais Sarah se rendit compte quand faites, c’était justement la fraîcheur qui s’échappait du frigo qu’elle adorait.

X : Vous risquez de le casser, colonel.

Elle sourit, reconnaissant cette douce et chaude voix. Elle n’avait pas besoin de se retourner pour savoir qui c’était et surtout où il était. Elle le sentait derrière elle.

Sarah : je cherche de quoi me rafraîchir, Capitaine. Sachez pour votre information que le frigo est justement une source de fraîcheur.

Elle referma la porte et se retourna, une simple bouteille d’eau à la main.

Sarah : comment allez vous Harm ?

Harm : bien et vous ?

Sarah : ça peut aller.

Harm : qu’est ce qui ne va pas ?

Sarah : pas grand-chose.

Il lui sourit et passa sa main sur sa joue.

Harm : dites moi.

Sarah : ce n’est rien.

Harm : MAC.

Sarah : je suis tracassée c’est vrai, mais je ne sais pas pourquoi. Dites moi, y a un évènement particulier, quelque chose qui compte dans votre vie, que j’ai oublié ?

Harm : non. En tout cas, rien que je ne me souvienne. Pourquoi ?

Sarah : pour rien.

Harm : c’est peut être le fait de la revoir qui vous tracasse. Le fait de vous dire que tout va être mis à plat.

Sarah : ça doit être ça. Je suis heureuse de la revoir, on va pouvoir parler.

Harm : si vous avez besoin…..

Sarah : je sais. Je n’aurais qu’à appuyer sur la touche 2 de mon téléphone portable.

Harm : bien.

Sarah : je vais retourner au travail avant de prendre trop de retard et de devoir rester au bureau cet après midi.

Harm : bonne journée, Mac.

Sarah : vous aussi.

Elle passa à côté de lui, le frôlant et se dirigea vers la sortie. Elle alla vers son bureau cachant le rouge qui montait à ses joues. Elle ferma la porte et s’assit derrière son bureau. Elle devait finir de remplir ce dossier avant de pouvoir partir.


Ce fut fait, une heure plus tard. Ses conclusions, son rapport étaient tapés et imprimés. Elle s’enfonça dans son fauteuil et soupira.

Soudain on tapa à la porte, elle regarda l’heure sur son ordinateur. C’était l’heure, le moment.

Sarah : entrez.

X : bonjour Sarah.

a suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Tophie
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 217
Age : 30
Localisation : En france
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Jeu 13 Avr - 15:23

J'ai hâte de connaître la suite de l'histoire!!!!!

Merci Majandraelo pour tte les fics ke tu nous écris!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tophie51.skyblog.com
AnneSoMac
Connaissance de Catherine
Connaissance de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 996
Age : 30
Localisation : Avec Catherine Bell!! Merci ma Gazelle!
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Jeu 13 Avr - 19:15

Ce début me plait déjà beaucoup alors je n'attends qu'une chose la suite mdr!!!

Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Ven 14 Avr - 22:24

Chapitre 2 :

Sarah observa la femme devant elle, voilà près de cinq ans qu’elle ne l’avait pas revue. Depuis la mort de son père, celui qu’elle avait tant fui quand elle était jeune, celui qu’elle croyait horrible alors qu’en faites, sa mère était pire. C’était elle qui était partie, c’était elle qui l’oubliait, c’était elle qui l’avait effacée de sa vie, alors que lui avait gardé un lien avec elle.

Sarah : maman. Assis toi, je t’en prie et ferme la porte s’il te plait.

Deanne Mackenzie s’exécuta. Après avoir fermé la porte, elle s’assit sur une chaise en face de sa fille.

Deanne : je suis tellement heureuse de te revoir, mais on pourrait aller ailleurs pour parler.

Sarah : pourquoi ?

Deanne : c’est impersonnel ici. Ton…..bureau si on peut dire, n’est pas un endroit très bien pour ça.

Sarah : écoute. J’ai demandé ma fin de journée et une semaine de vacances pour aller en Californie. Je veux aller voir papa. J’ignore si tu veux….

Deanne : pourquoi ? Lui et moi…..ce n’était rien, juste une erreur.

Sarah : oui, une erreur que je représente si bien. Ne dis rien. Ce bureau, c’est chez moi ok. C’est toi qui m’a appelé, tu voulais parler, je suis là alors vas y. Dis moi ce qui était si important.

Deanne : je voulais…..t’inviter.

Sarah : A quoi ?

Deanne : mon mariage.

Sarah : ton quoi ?

Deanne : je vais me remarier. C’est quelqu’un que je connais depuis plus de cinq ans et on vit ensemble et voilà on va se marier.

Sarah : tu ne pouvais pas me le dire par téléphone.

Deanne : il n’y a pas que ça.

Sarah fixa sa mère, avant de soupirer, elle se leva de son fauteuil.

Sarah : ok. On sort. On va chez moi.

Deanne : merci Sarah.

Elle se leva et suivit sa fille.

Sarah : attends moi là, j’en ai pour deux minutes.

Deanne regarda alors sa fille se diriger vers un bureau proche du sien, la porte ouverte, elle vit un homme vêtu d’un uniforme blanc. De loin, elle put voir que cet officier était très sexy et elle aperçut même le magnifique sourire qu’il fit à sa fille.

Sarah : Salut matelot. Je pars maintenant. Les conclusions du dossier sont sur mon bureau vous les donnerez au général pour moi. Je sais qu’il est sorti.

Harm : pas de problème Mac. Ça va ?

Sarah : ouais, ça peut aller.

Harm : si vous avez besoin….

Sarah : vous êtes là, je le sais. Je vous appelle au cas où, je vous le promets.

Harm : d’accord Marin’s. Allez filer. Passez un bon week-end et de bonnes vacances.

Sarah : ouais vous aussi.

Harm : qui sait peut être qu’on se verra dans l’avion.

Sarah : vous allez en Californie aussi.

Harm : ouais, voir ma mère.

Sarah : comment vous saviez pour moi ?

Harm : je vous ai entendue passer votre réservation.

Sarah : ok, alors, à dans l’avion peut être.

Harm : bye.

Sarah : bye.

Deanne n’avait put suivre l’échange, mais elle comprit au sourire de sa fille que cet homme et elle étaient proches et puis les regards de leurs partenaires du JAG parlaient pour eux.

Sarah : on y va.

Elle poussa les portes en verre et appuya sur le bouton de l’ascenseur.

Deanne : je vais enfin voir ton chez toi.

Sarah : ouais. Tu es venu comment ?

Deanne : en taxi.

Sarah : ok.

Deanne : John…..l’homme avec qui je….enfin…..il a loué une voiture, il viendra me chercher.

Sarah : d’accord.

Elle entra dans l’ascenseur sans jeter un seul regard à sa mère.

Deanne : l’homme avec qui tu parlais…..c’est…..quelqu’un d’important.

Sarah : c’est mon meilleur ami.

Deanne : ah oui. Tu as le sourire béat d’une adolescente de 16 ans amoureuse.

Sarah : qu’est ce que tu en sais ?

Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent et elle se dépêcha de sortir avant sa mère pour mettre fin à la conversation.

A suivre.

chapitre 3 lundi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
AnneSoMac
Connaissance de Catherine
Connaissance de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 996
Age : 30
Localisation : Avec Catherine Bell!! Merci ma Gazelle!
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Sam 15 Avr - 0:57

Oh poutin dites moi que lundi c'est demain oui oui oui NAN !!

Tin de trop envie de savoir la suite, c'est génial j'adore!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Sam 15 Avr - 15:48

Ah une nouvelle fic. Je viens seulement de la découvrir mais je n'ai pas encore lu.

Ah j'ai hâte de lire ça ce soir, mais te connaissant Majandraelo, ta fic ne peut être que géniale comme toujours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Sam 15 Avr - 16:24

Citation :
Deanne : ah oui. Tu as le sourire béat d’une adolescente de 16 ans amoureuse.

Sarah : qu’est ce que tu en sais ?

j'adore cette réplique !

j'adore cette mac indifférente & froide avec sa mère !

je trouve que c'est une réaction des plus normales & c'est génial

viv'ment la suite !

j'espère que la chose qu'elle doit lui dire en plus n'est pas qu'elle a eu un autre enfant dps son abandon parce que je crois que moi même je viens pr lui en foutre une !

Dsl ms entre la mère de mac & moi, ca passe pas une seule seconde !

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Lun 17 Avr - 16:05

Chapitre 3 :

Appartement de Mac.
Georgetown.

Les deux femmes s’assirent l’une en face de l’autre, séparées par la table basse où deux verres d’eau glacée reposaient.

Deanne : alors……comment vas-tu ? Enfin comment vas ta vie ? Tu es mariée ?

Sarah : tu veux qu’on parle de ça, vraiment ?

Deanne : je veux savoir, s’il te plait.

Sarah : bien.

Elle s’enfonça un peu plus dans son canapé.

Sarah : alors, je ne suis pas mariée, mon dernier petit ami était agent pour la CIA, il s’est fait passer pour mort, le fait que sa carrière compte plus que moi est la cause de notre rupture. J’ai également subit une endométriose, ce qui fait que je n’ai que 4% de chance d’avoir un enfant. Autre chose ?

Deanne : oh mon dieu. Ma chérie, je suis désolé.

Sarah : ne le sois pas.

Deanne : ça a du être dur d’affronter ça toute seule.

Sarah : je n’étais pas toute seule.

Deanne : tu m’as dit que tu n’avais pas de petit ami, ni de mari.

Sarah : Harm m’a aidé. C’est l’homme au JAG, mon meilleur ami.

Deanne : Harm ?

Sarah : Harmon Rabb.

Deanne : Rabb ?

Sarah : oui. Tu te sens bien.

Deanne : je voulais te dire. Je ne sais pas si tu te souviens de la maison qu’on avait à La Jolla

Sarah : non, je ne m’en souviens pas vraiment. Même pas du tout. Pourquoi ?

Deanne : et bien, elle appartenait à un membre de la famille. On y a vécu pendant quelques temps avant de déménager pour Fresno. La maison a été gardée par tante Joanna.

Sarah : je ne me souviens de rien.

Deanne : et bien, j’ai pensé que tu pourrais y aller. Il y a des affaires à toi là bas, j’ai envie de tourner la page et je sais que toi aussi tu veux le faire. Je crois que ça serait bien que tu y ailles.

Sarah : ouais, ça serait pas mal.

Deanne : parfait. J’ai les clés avec moi.

Elle lui tendit un trousseau de clé.

Deanne : de plus avec ce que tu viens de me dire, c’est encore plus important.

Sarah : comment cela, avec ce que je t’ai dit ?

Deanne : c’est compliqué Sarah. Tu sais, ce que tu vas voir là bas, concerne ton passé. Certaines choses ont été oubliées et c’est bien si tu les retrouves.

Sarah : tu m’intrigues, certaines choses ?

Deanne : ma chérie. Je suis désolé, je ne peux pas te dire plus.

Sarah : pourquoi tu fais ça alors ?

Deanne se leva de son fauteuil et commença à se diriger vers la porte.

Deanne : je vais me marier, faire ma vie, j’ai besoin de faire table rase avec mon passé, les gens que j’ai fait souffrir.

Sarah : c’est une manière de te sevrer.

Deanne : oui. Je dois y aller. Je ne compte plus interférer dans ta vie, je te le promets. Tu fais comme tu veux. Mais c’est important que tu ailles là bas.

Sarah : et c’est tout ?

Deanne : oui ma fille. Au revoir. John m’attend.

Sarah : bien au revoir.

Deanne franchit la porte et partit rapidement de l’immeuble de Sarah.

Cette dernière observa depuis sa fenêtre sa mère s’en aller encore une fois, loin d’elle. Cette conversation avait été très bizarre, étrange.

Elle s’assit sur le canapé et prit un glaçon dans son verre. Elle ouvrit légèrement son chemisier et fit glisser la glace sur sa peau brûlante. Tout d’un coup le téléphone sonna. Elle sursauta et le glaçon tomba dans son soutien gorge.

Sarah : Merde.

Elle prit le téléphone.

Sarah : allo

Harm : Sarah, c’est Harm.

Elle se leva d’un coup du canapé.

Sarah : Harm ! oui….qu’est ce qui se passe ?

Harm : pas grand-chose, je voulais savoir comment ça allait. Ça fait plus de deux heures que vous êtes partie, il est maintenant 18h. Je me demandais comment ça c’était passé.

Sarah : Et bien c’était…..oh mon dieu.

Elle avait senti le glaçon sur l’un de ses seins et le froid avait été comme un électrochoc.

Harm : Mac ça va ?

Sarah : oui, oui. C’est juste un….petit problème…euh….technique.

Harm : comme quoi ?

Sarah : euh…c’est particulier.

Harm : dites le moi.

Sarah : c’est embarrassant.

Harm : à quel point ? Vous n’avez quand même pas fait tomber un glaçon dans votre soutien gorge.

Elle entendit Harm rigoler à l’autre bout du fil et aurait rigolé si effectivement elle n’était pas dans cette situation.

Harm : C’est pas vrai. C’est ça ?

Sarah : oui. En plus c’est de votre faute.

Harm : je peux venir réparer les dégâts.

Sarah : très drôle.

Harm : Bon sérieusement, appelez moi au cas où. Quand vous arrivez en Californie, ok ?

Sarah : ok. Bye.

Harm : bye, bonne nuit et bon courage pour le glaçon.

Sarah : merci.

Elle raccrocha le téléphone et alla dans la salle de bain pour retirer l’intrus.

a suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 327
Age : 40
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Lun 17 Avr - 16:57


super l'histoire du glaçon, morte de rire devant mon pc...

j'imagine Harm penser à ça après avoir raccrocher

et qu'est ce que c'est que cette histoire...Harm et Mac se connaitrait-il ???
ahahahhahah

vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Sam 29 Avr - 19:07

Alors petite explication sur la longue attente.

J'ai eu de gros souccis avec mon ordinateur. En clair il s'est cassé. Par chance ça s'est arrangé par l'achat d'un nouvel ordi.

Donc voilà

Chapitre 4 :

Aéroport international

Haut parleur : Les passagers en partance pour Los Angeles sur le vol American Air Lines 38CH, l’embarquement est à la porte C4

Sarah ferma la revue qu’elle tenait dans les mains et alla l’acheter. Elle marcha dans le hall rempli de monde pour arriver enfin à sa porte d’embarquement. Elle se mit dans la file d’attente et attendit patiemment, de toute façons, que pouvait t’elle faire d’autre. Prise de curiosité, elle jeta quand même des coups d’œil autour d’elle pour voir, si il était là.

« C’est insensé, comment pouvait il prendre le même vol qu’elle. »

Sarah (à elle-même) : tu rêves.

X : de quoi ?

Elle se retourna brusquement pour faire face au sourire et au regard ravageur d’un ex pilote de F-14. A ceux de son flyboy.

Sarah : Harm. Ne me faites plus peur comme ça.

Harm : promis.

Sarah : alors on est dans le même avion.

Harm : mais certainement pas à côté.

Sarah : pourquoi ?

Harm : je suis en première classe.

Il lui montra son billet.

Sarah : quelle chance.

Harm : ça du bon d’avoir son beau père dans les affaires.

Sarah : ouais. Moi je serais en classe éco, à devoir me partager le siège avec je ne sais qui.

Harm afficha un sourire qui n’indiquait rien de bon. Ce même sourire qu’il affichait quand il avait de trop bons arguments au tribunal.

Sarah : je n’aime pas votre sourire pilote. Dites moi pourquoi ?

Harm : vous verrez.

Ils avancèrent tranquillement, Mac savait que ça ne servait à rien. Ils présentèrent l’un après l’autre leur ticket de vol. Ils durent ensuite marcher à travers le long couloir. Arrivés devant la porte de l’avion ils se sourirent.

Harm : après vous.

Sarah : de toutes façons c’est moi qui fais le plus long chemin.

Harm : c’est vous qui le dites.

Elle le regarda suspicieuse avant de continuer son chemin dans l’avion. Quand elle dépassa la première classe, elle se retourna et vit Harm qui parlait avec une hôtesse, il lui disait quelque chose qu’elle seule pouvait entendre.

Sarah détourna vite le regard devant cette scène. Bien sur, les ailes des pilotes avaient toujours fait tomber les filles. Alors elle continua de chercher sa place, lorsqu’elle arriva près de son numéro elle fut plus que dégoûtée. Des hommes rigolaient ouvertement de blagues sexistes et quand ils la virent, ils la dévisagèrent longuement, l’un d’eux se leva.

Homme : eh, ma jolie, on cherche sa place. Viens te mettre à côté de nous, tes belles petites fesses vont vite trouver leur place.

Sarah allait lui répondre quelque chose quand l’hôtesse qui parlait avec Harm vint la voir.

Hôtesse : madame, votre mari vous demande.

Sarah regarda l’hôtesse, surprise. Son mari ? Soudain elle comprit et ne put s’empêcher de sourire. Elle se retourna et suivit la jeune femme, elle entendit quand même l’un de ces hommes.

Homme : tu m’étonnes qu’une poule comme ça soit mariée. P’tin, t’imagines qu’y a un mec qui peu se la faire quand il veut.

Elle avait envie de les frapper mais elle se retint. Ce n’était pas le moment de se faire remarquer. Elle retourna en première classe et vit Harm assis dans un grand siège lisant le journal comme si de rien n’était.

Hôtesse : voilà madame, c’est ici.

Elle lui désigna le siège à côté de lui et les laissa seuls. Sarah s’assit et se tourna vers Harm. Ce dernier ne lâcha pas le journal des yeux.

Sarah : vous comptez m’expliquer.

Harm : voyons Mac, je n’allais pas vous laisser dans la classe éco, alors qu’un siège en première classe est libre et qui plus est à mes côtés.

Il ferma son journal et la regarda. Il lui sourit, un sourire tendre et doux, qu’elle lui rendit.

Sarah : vous êtes un amour, Harm.

Harm : je sais. Vous allez à Fresno en voiture ?

Sarah : ouais, j’en ai loué une. Je voulais prendre un avion directement de DC pour Fresno mais apparemment Fresno n’était pas desservi.

Harm : pareil pour moi. Normalement, je prends l’avion pour San Diego mais là. Rien. Enfin pas à l’heure que je voulais.

Sarah : un coup du destin.

Harm : certainement. Vous allez voir votre père.

Sarah : oui, je n’ai jamais été me recueillir sur sa tombe. J’ai besoin de le faire, de lui dire certaine chose.

Harm : vous avez raison.

Elle se retourna dans son siège et ferma les yeux. Des tonnes de pensées se bousculaient dans sa tête. La discussion avec sa mère et puis le reste de la soirée. Après le coup du glaçon, elle avait pris une douche froide, avait mangé et s’était mise dans son lit. Elle avait lu un peu et s’était endormie. Le même rêve était venu.

Harm et elle faisant l’amour comme des fous. Et puis il s’arrêtait. La même question.

Sarah : Harm.

Harm : oui.

Sarah : ma mère. Elle m’a parlé d’une maison qui appartiendrait à la famille. Elle se trouverait à la Jolla.

Harm : c’est vrai ?

Sarah : ouais. Elle m’a donné les clés, il y a l’adresse avec. Je vais y aller, d’après elle, ça me permettra de faire la paix avec mon passé.

Harm : et bien, vous savez quoi. Appelez moi dès que vous voulez venir à la Jolla. Je serais chez ma mère.

Sarah : j’y penserais.

Il prit un bout de papier et griffonna quelque chose, il lui tendit ensuite le papier.

Harm : c’est l’adresse.

Sarah : d’accord. Merci.

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Sam 29 Avr - 19:43

Comme je te l'ai dit sur MSN cette nouvelle suite est super

Mais c'est quoi l'histoire avec cette maison? Harm et Mac se seraient-ils connus étant petits?

Ah vivement la suite parce que tu m'as donné l'eau à la bouche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
manon1989
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 81
Age : 28
Localisation : dans les bras d'Harm
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Dim 30 Avr - 20:17

jadore tro !!!!!
vivemen la suite!!! lol
a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Mar 9 Mai - 22:23

Chapitre 5 :

La chaleur de l’été était encore plus ressentie en Californie. Et à Fresno c’était la canicule. Sarah avait revêtu une légère robe d’été pour pouvoir être à son aise avec la haute température du désert. En effet, Fresno était en quelque sorte dans le désert, il y avait de la verdure certes mais cela n’empêchait pas le soleil de taper fort.

Elle marcha à travers les sentiers arides du cimetière pour arriver devant la tombe de son père. Dans sa main, elle avait un sac où se trouvait un vase, une bouteille d’eau et puis dans son autre main, elle avait un bouquet de fleurs. Elle se mit à genoux, par terre, faisant fi de sa robe.

Sarah : Salut papa. Je sais, c’est la première fois que je viens mais je crois en avoir besoin.

Elle passa sa main dans ses cheveux et remit une mèche, qui lui tombait devant les yeux, derrière son oreille.

Sarah : Je suis vraiment désolée. De ne pas avoir été là quand tu en avais besoin, d’avoir toujours cru que tu n’étais qu’un….salaud, alors qu’en faites, tu étais juste alcoolique, tu avais ta faiblesse comme tout le monde et personne ne t’aidait. J’ai toujours mis ma souffrance sur ton dos alors que maman était pire que toi.

Elle inspira profondément.

Sarah : j’ai un ami au JAG, il a perdu son père quand il avait 5 ans. Il…Sait ce que je ressens, il me comprend. J’ai….eu une endométriose, je ne pourrais certainement jamais avoir un enfant. Je n’ai que 4% de chance d’en avoir un. Cet ami, Harm…..il m’a fait une promesse, il y a près de 5 ans.

Elle s’arrêta doucement, sentant comme une pointe dans sa poitrine. Un poids lourd qui opprimait son cœur.

Sarah : on devait faire un bébé ensemble si on ne voyait personne. L’année où on devait le faire, j’ai eu quelqu’un, un….type qui m’a fait plus souffrir qu’autre chose et qui m’a séduite en jouant les héros. Je me suis rendue compte que les apparences peuvent être trompeuses. Ce n’est pas les gens que l’on rencontre comme ça et qui nous font croire qu’ils vont décrocher la lune pour nous qui sont les mieux. Ce sont ceux qui au contraire ne nous promettent pas de grande chose mais qui reste à nos côtés, dans toutes les situations. Je crois que…..

Elle sentit une larme s’échapper de ses yeux pour glisser délicatement sur sa joue. Elle la laissa rouler, vivre sur sa peau avant qu’elle ne meure au bord de ses lèvres.

Sarah : je crois que….je suis folle de lui. De Harm. Je…..aucun homme ne m’a autant respecté, aidé, épaulé. Pendant des années, on n’a rien fait mais je savais que je ressentais quelque chose pour lui. De l’attirance peut être que physique mais……il m’attirait. Finalement, à force d’attendre, je ne pourrais jamais lui offrir une famille.

Sa première larme fut rejointe par d’autre qui s’écoulaient doucement, et qui tombaient sur le sol. Elles s’écrasaient par terre, sur la terre brûlante. Des larmes froides qui s’éteignaient sur un feu ardent.

Sarah : je ne veux pas qu’il souffre. Je ne veux pas qu’un jour il ne me quitte parce que je ne lui apporte pas le bonheur nécessaire. Je l’aime trop pour ça.

Le vent se leva doucement, une douce brise rafraîchit alors l’aridité du soleil et de ses rayons.

Sarah : je veux qu’il soit heureux. Je sais que je vais souffrir parce que je vais le voir vivre sa vie. Cependant, j’ai cet espoir que peut être…..lui et moi…….enfin…..un rêve de gamine, qui souhaite que son chevalier vienne la sauver sur son cheval blanc. Je vais aller à la Jolla. Apparemment on a une maison là bas, on a déjà été dans cet endroit selon maman. Je n’en ai aucun souvenir. Je veux savoir. Je veux tourner la page et vivre enfin.

Elle posa le bouquet de fleurs dans le vase qu’elle avait apporté. Elle ouvrit la bouteille et versa doucement l’eau dedans. Elle mit le vase ensuite devant la tombe de son père.

Sarah : je reviendrais, promis.

Elle passa sa main sur son nom.

Sarah : je t’aime.

Elle se leva et au moment de partir, elle se retrouva face au prêtre qu’elle avait rencontré quand son père était malade.

Sarah : mon père. Bonjour.

Prêtre : et bien, je ne m’attendais pas à vous voir.

Sarah : j’ai changé. Je veux pardonner et puis tourner la page, vivre ma vie.

Prêtre : je sais que c’est très mal, mais j’ai entendu une partie de ce que vous avez dit. Je suis désolé.

Sarah : merci.

Prêtre : je vous conseille une chose. Foncez, si vous aimez cet homme. Si il vous aime autant que vous vous l’aimez, rien ne pourra vous empêcher d’être heureux.

Sarah : c’est compliqué.

Prêtre : vous voulez en discuter. Tout en marchant.

Sarah : pourquoi pas. Je n’ai pas l’occasion d’en parler avec quelqu’un. Sauf à ma psy.

Ils rirent avant de commencer à marcher.

Ils marchèrent doucement à travers le cimetière, oubliant un peu l’ambiance macabre autour d’eux. Sarah fut heureuse de pouvoir déballer tout ce qu’elle avait sur le cœur. Elle avait parlé avec sa psy, mais c’était différent selon les gens. Sa psy pouvait se permettre de lui donner des conseils à cause d’un papier. Alors que le prêtre, lui pouvait la conseiller parce qu’il connaissait la vie.

Elle lui raconta tout. Chris, John, Dalton, Mic, Webb. Sa relation avec Harm. Leur pacte. Ce qu’elle avait ressenti quand il était parti voler. Quand ils s’étaient embrassés. TOUT.

Elle se sentit vraiment bien quand leur discussion fut finit. Un gros poids était parti. Celui qu’elle essayait de combattre depuis longtemps. C’est sereine qu’elle rentra à l’hôtel. Elle vérifia l’heure, il était 4h de l’après midi. Elle n’avait pas envie de rester ici. Elle n’avait plus rien à faire. Elle était arrivée hier, s’était installée, s’était reposée et avait acheté le vase, repéré le fleuriste et tout, pour son père.

Elle s’était levée tôt ce matin, avait couru, prit une douche, mangé et ensuite était allée au cimetière. Elle avait parlé avec le prêtre et maintenant elle était seule dans cette chambre qu’elle devait quitter demain. Elle soupira en s’asseyant sur le lit. Elle prit le morceau de papier où l’adresse de la maison de Harm à La Jolla se trouvait. C’était décidé, elle irait le voir. Lui parler.

Elle avait prévu de revenir à DC, le lendemain mais son billet était modulable, elle pouvait le changer quand elle voulait. Alors elle avait une semaine de vacances, pourquoi ne pas la passer avec Harm. Et puis, elle devait trouver la maison.

Oui, elle ferait tout ça demain. Demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
nady
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 328
Age : 28
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Mar 9 Mai - 23:01

géniale la suite!!! j'ai trop envie de savoir c'est quoi l'hisotire avec la maison à La Jolla!!! je suis en train de m'imaginer des trucs...
C'est super! Vive la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Mer 10 Mai - 22:32

Chapitre 6 :

Le taxi qu’elle avait pris à l’aéroport de San Diego roulait doucement sur la route qui la conduisait à La Jolla. Après être parti de Fresno, elle avait été jusqu’à San Diego en voiture, elle l’avait laissé au service location de l’aéroport comme prévu. Elle avait ensuite modifier son billet de retour au comptoir d’American Air Lines, et pris un taxi. La fenêtre était ouverte, elle avait besoin d’air, pour se rafraîchir et surtout s’évader.

Le chauffeur ralentit la voiture en arrivant dans l’allée et il s’arrêta.

Chauffeur : on est arrivé, madame.

Sarah : combien je vous dois ?

Elle paya, prit ses affaires et sortit de la voiture. Le taxi repartit laissant Sarah seule devant une immense maison. Elle hésita longuement avant de s’avancer et de gravir les marches, elle tapa à la porte très doucement. Elle avait du se tromper. Harm ne pouvait pas vivre là. Elle entendit des pas de l’autre côté et la porte s’ouvrit, une grande femme blonde l’accueillit.

Sarah : Bonjour.

Femme : bonjour, je peux vous aider ?

Sarah : euh….oui…je voudrais voir Harmon Rabb Junior. Il habite bien ici ?

Femme : oui. Vous êtes ?

Sarah : Sarah Mackenzie, je…..

Femme : MAC !

Sarah fut très surprise. Comment cette femme connaissait son surnom.

Sarah : oui.

Femme : je suis Patricia Burnett, la…..

Sarah : mère de Harm, bien sur.

Qui d’autre que sa mère pouvait savoir ça.

Trish : entrez.

Trish s’éloigna de la porte pour la laisser passer, Sarah entra alors et fut clouée sur place par la vue qui s’offrait à elle. L’intérieur était encore plus luxueux que l’extérieur.

Trish : donnez moi vos affaires, je vais les ranger. Harm est dans la piscine.

Sarah : ce n’est pas la peine, madame Burnett.

Trish : appelez moi Patricia. J’ose penser que vous allez rester ici. N’est ce pas ? Harm a du vous le proposer.

Sarah : c’est….vrai. oui.

Trish : bon alors donnez moi votre sac. Vous n’avez qu’à traverser le salon et aller dans le jardin. Vous verrez.

Sarah : bien. Merci.

Après avoir donné ses affaires, elle traversa le spacieux salon et arriva devant la baie vitrée ouverte, elle sortit. Une fois dehors, elle entendit le bruit de l’eau, elle s’avança un peu et vit qu’en faites ce n’était qu’une petite parcelle de jardin. Il y avait un escalier en pierre qui permettait de descendre plus bas, pour aller à la piscine. Elle marcha jusqu’aux marches et vit Harm en train de profiter de l’eau. Il s’était allongé sur un matelas gonflable et s’agglutinait au soleil.

Sarah descendit doucement les marches et plus elle se rapprochait plus elle avait du mal à éloigner son regard du corps de son partenaire. Par l’huile solaire, il brillait. Même si il avait 40 ans, il était toujours aussi beau. Il avait pris un peu de ventre, mais il restait encore musclé et très sexy, même encore plus. Finalement, elle arriva au bord de la piscine et vit que ses yeux étaient fermés.

Sarah : euh…..Harm.

Au son de la voix, il sursauta légèrement et se redressa sur le matelas.

Harm : Mac ? Quand êtes vous arrivée ?

Sarah : il y a deux minutes. Je vois que tout se passe bien dites moi.

Harm : ouais.

Sarah : je vais vous laisser faire bronzette et je vais vous attendre ou alors je peux revenir.

Harm : non. Vous…..euh…..

Elle vit qu’il réfléchissait, elle fut soulagée de voir qu’il avait refusé qu’elle s’en aille. En faites elle n’en avait pas envie. Elle voulait être avec lui. Parler un peu. Sur le trajet de San Diego, elle avait eu un appel de sa mère et elle avait besoin d’en parler. Elle savait que Harm pourrait l’aider.

Harm : vous avez un maillot.

Sarah : oui. Pourquoi ?

Harm : et bien, avec la chaleur qu’il fait vous pourriez venir me rejoindre dans l’eau.

Sarah : Vraiment ?

Harm : oui, on se mettra sur les marches.

Il lui désigna derrière lui, les grandes marches qui permettaient d’entrer dans la piscine.

Sarah : pourquoi pas. Après tout… Je vais chercher mon maillot, ok ?

Harm : ouais. Vous voulez quelque chose à boire, comme ça pendant que vous vous changerez, je prends de quoi se rafraîchir.

Sarah : bien.

Il descendit, ce qui eut pour résultat de le mouiller jusqu’au bassin. Il traversa la piscine avant de sortir. Sarah détourna le regard, le fait qu’il fasse chaud rajoutait à cette incroyable vision qu’elle avait devant elle, la mettait dans tout ses états. Harm se rapprocha d’elle.

Harm : Mac ça va ?

Sarah : oui, je vous attends.

Harm : parfait. Allons y.

Ils montèrent les marches en pierre et entrèrent dans la maison. Harm la conduisit à l’étage dans une salle de bain pour qu’elle puisse se changer. Sa mère avait posé son sac de voyage dans une chambre à côté. Elle remarqua de suite que celle de Harm était sa voisine et qu’il y avait une porte communicante. Par chance, elle avait pris son maillot, où tout du moins ce qui y ressemblait. Elle l’enfila, mit son paréo et ses tongues pour descendre. Harm était dans la cuisine, plongé dans le frigo.

Sarah : je suis prête.

Harm : vous voulez boire quoi ?

Sarah : n’importe. Tout sauf….

Harm : de l’alcool. Du thé glacé ça ira.

Sarah : c’est parfait.

Harm prit la bouteille et deux grands verres.

Sarah : je peux vous aider ?

Harm : non ça va. Allez, avancez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Jeu 11 Mai - 19:11

Chapitre 7 :


Harm : alors, racontez moi tout.

Sarah appuya son dos contre la marche du dessus. Elle et Harm étaient assis de telle sorte que l’eau n’arrivait que jusqu’en dessous de la poitrine. Ils étaient assis côte à côte et parfois leur jambe se frôlait sans gènes.

Sarah : j’ai été au cimetière voir mon père. Ça m’a fait du bien. J’ai également parlé au prêtre qui s’était occupé de lui. Je lui ai parlé un peu de tout. C’était……libérateur. Je veux dire….ce n’était pas un avocat du JAG, ou un ami proche. Juste un homme qui pouvait m’aider. Vous comprenez ?

Harm : bien sur.

Sarah : et puis……ma mère m’a appelée.

Harm la regarda, essayant d’éviter de regarder trop bas. En effet, elle portait un magnifique maillot deux pièces, dont il lui enlèverait bien le haut.

Harm : et ?

Il avait du mal à parler, il devait arrêter de la regarder, sinon il allait lui sauter dessus.

Sarah : elle m’a confirmée son mariage. Ça se passera Mercredi.

Harm : c'est-à-dire dans 2 jours.

Sarah : ouais.

Harm : vous allez y aller ?

Sarah : je l’ignore. J’espérais que vous alliez m’aider.

Harm : MOI ?

Sarah : votre mère s’est remariée, vous savez ce que c’est.

Harm : oh, ça. J’avoue que quand ma mère s’est remariée c’était dur. Pour moi, je n’avais qu’un seul père. J’ai refusé Franck pendant longtemps. Ce que je sais c’est que ma mère a fait son choix, elle était heureuse. C’est tout.

Sarah : et comment vous avez fait pour Franck ? Je veux dire vous l’avez accepté.

Harm s’enfonça encore un peu plus dans l’eau comme si ça l’aidait.

Harm : et bien. Quand j’ai eu…..17 ans, vous savez je suis parti au Vietnam.

Sarah : oui.

Harm : Franck m’a tellement aidé, avant et après ça. Il m’a soutenu et il m’a fait comprendre qu’il ne remplacera jamais mon père. J’ai compris que parfois les liens du sang n’ont pas forcément d’importance, le lien du cœur est plus fort. Votre mère est partie, on n’est pas parent juste parce que l’enfant a le même sang. On est parent quand on s’occupe de cet enfant. Comme vous le faites avec Chloé.

Sarah : ouais. Donc en clair, je peux y aller, sans y voir de l’importance.

Harm : ouais. Vous savez, ce que vous avez connu c’est pire que moi. J’ai connu l’absence mais vous vous avez connu l’indifférence. Ça c’est terrible.

Sarah : peut être.

Elle le regarda et lui sourit, il répondit par un sourire aussi et son regard descendit sur ses lèvres. Il avait très envie d’y goûter mais il ne pouvait pas. Il avait promis d’attendre.

Sarah : et comment va Alicia ?

Cette question le sortit complètement de ses pensées.

Harm : quoi ?

Sarah : Alicia. Comment va-t-elle ?

Harm : qu’est ce que j’en sais. On a dîné ensemble mais c’est tout.

Sarah : vous n’êtes pas allés plus loin ?

Harm : non. Elle le voulait mais pas moi.

Sarah : pourquoi ?

Harm : vous voulez vraiment savoir ?

Sarah : ouais.

Il afficha un sourire taquin avant de s’enfoncer dans l’eau. Il se retourna pour lui faire face.

Harm : parce que je ne voulais pas.

Sarah : elle est belle, célibataire et vous refusez de sortir avec ce type de fille ?

Harm : oui.

Sarah : la vraie raison.

Il s’avança doucement et fut carrément devant elle.

Harm : parce que….une autre femme occupe mes pensées.

Sarah : ah quoi ressemble t’elle ?

Harm : en ce moment, elle a de longs cheveux, un corps magnifique comme d’habitude et porte un maillot sexy.

Sarah allait répliquer, quand les mots de Harm percutèrent son esprit. Il venait de lui dire clairement qu’il la trouvait sexy, magnifique. Qu’il la désirait en clair. Elle le fixa un long moment et vit le sourire sur son visage. Après tout. Elle s’avança un peu, elle se trouva alors à quelques centimètres de lui. Elle passa ses jambes autour de sa taille. Elle tentait le tout pour le tout. Leurs corps se collèrent l’un à l’autre.

Harm passa ses bras autour de sa taille et il recula, les faisant entrer entièrement dans l’eau. Ils ne firent rien de plus que de rester dans les bras l’un de l’autre, à se regarder.

Sarah : je ne sais pas comment vous remercier pour tout ce que vous faites. Pour être là, à mes côtés. Je sais que je vous ai fait souffrir mais vous êtes toujours là, à me consoler et à me….promettre un bébé. Enfin, merci.

Harm : de rien.

Elle se rapprocha de lui posa ses mains derrière sa tête et l’attira à elle. Elle posa ses lèvres contre les siennes pour un doux et chaste baiser. Elle s’éloigna ensuite et lui sourit. Elle posa alors sa tête contre son épaule et se colla à lui. Harm la serra dans ses bras et ils restèrent comme ça, tout les deux.

Harm ne savait pas quoi dire, il adorait le comportement de Mac en faites, elle était câline, aimante mais il la craignait un peu. Cette façon d’être si proche était aussi un moyen de se sentir aimé et surtout protégé. Le comportement que parfois les enfants avaient quand ils étaient tristes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Tophie
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 217
Age : 30
Localisation : En france
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Jeu 11 Mai - 23:42

J'en étais sur qui aller se mettre ensemble pdt la baignade!!! Tro mimi J'ADORE.

Je sais que je ne fais que me repété mais vous trouvez quelque chose d'autres à dire vous????

Merci Majandraelo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tophie51.skyblog.com
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Ven 12 Mai - 14:21

Je viens de lire tous les chapitres que j'avais en retard et je dois dire que je suis passée par tout un tas de sentiments! J'ai bcp ri et j'ai eu la meme réaction de que tomcat quant à la mere de mac mais bon....

En tout cas, merci bcp d'écrire cette fic majandraelo parce qu'elle est vraiment super, et que je prends beaucoup de plaisir à la lire

merci merci ! en espérant qu'on est encore tout plein de scènes di namour entre Mac/Harm étant donné que c'est le début

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nady
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 328
Age : 28
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Ven 12 Mai - 23:21

j'suis d'accord avec vous les filles, c'est une fic super!!! Ety moi aussi je me répète à chaque fois...

Vive la suite!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Ven 19 Mai - 21:36

chapitre 8 (j'entends déjà le tro bo le cliché com comms)



Sarah posa sa serviette sur le lit et s’habilla. Elle venait de sortir de la douche qu’elle avait pris pour retirer le chlore de la piscine. Elle en avait profité pour se laver les cheveux. Elle enfila un petit short blanc et un débardeur bleu foncé et laissa ses longs cheveux mouillés à l’air libre.

Puis il y eut des coups à la porte, elle s’avança vers la porte et l’ouvrit, elle se trouva alors face à Harm.

Sarah : hey.

Harm : hey, j’ai pensé qu’on pourrait faire un tour sur la plage. Il y a une fête foraine pas loin, on peut y aller, pour se détendre.

Sarah : c’est une bonne idée surtout que ça se rafraîchit un peu maintenant, c’est le temps idéal pour sortir.

Harm : oui. D’ailleurs, je ne sais même pas quelle heure il est.

Sarah : 19h40 min et 22 s

Harm : quoi ? Aussi tard ?

Sarah : vous n’avez pas de montre ?

Harm : je n’ai pas regardé.

Sarah : et bien, pour votre information, je suis arrivé ici vers 15h30, on est resté dans la piscine toute l’après midi à nager et à parler.

Harm : c’est vrai. On a parlé.

Sarah : en quelque sorte. J’ai adore parler avec vous.

Harm : moi aussi.

Ils étaient l’un en face de l’autre, à la fois gênés et à la fois heureux de ce qui s’était passé dans la piscine. Ils n’avaient rien fait de très inconvenant, ni de très poussé, cependant c’était suffisant pour eux.

Sarah : vous pensez que je peux y aller habillée comme ça.

Effectivement sa tenue n’était pas forcément la plus appropriée, le short était assez court et le débardeur légèrement moulant.

Harm : ça peut aller.

Sarah : ok. Je mets ma veste et mes chaussures et j’arrive.

Harm : je vous attends en bas.

Elle lui sourit et se retourna pour finir de se préparer. Après avoir mis un petit gilet et ses sandales, elle s’apprêta à partir mais elle alla dans la salle de bain, mis un peu de parfum et de gloss pour ses lèvres. Après tout. Elle sortit de la chambre pour rejoindre Harm.

Il s’était adossé au mur près de la porte, il tourna son visage pour la regarder descendre lentement les marches. Il la trouvait incroyablement belle, sexy avec cette tenue si légère et ses cheveux mouillés.

Il lui tendit le bras pour qu’elle le prenne, et bras dessus bras dessous, ils sortirent de la maison. Ils marchèrent ainsi pendant un long moment, avant que finalement Sarah retira son bras et se contenta de le passer autour de la taille de Harm.

Sarah : sincèrement Harm. Je…..merci pour tout. Vous…tout ça, ça me fait oublier certaines choses comme le mariage de mercredi.

Harm : vous allez y aller ?

Sarah : je n’ai pas de robe et je n’en ai pas vraiment envie.

Harm : peut être que…ça serait bien. Une façon de tourner la page. En ce qui concerne la robe, ma mère connaît des couturiers ici, on peut y aller pour vous prendre une robe.

Sarah : et vous viendrez avec moi ?

Elle avait presque murmuré cette phrase et fixait maintenant ses pieds. Harm ne fut pas surpris de sa question, il s’y attendait. Pourquoi ? Il ne savait pas.

Harm : si vous voulez, oui.

Sarah : c’est vrai ?

Harm : ouais.

Elle sourit et leva le visage, elle tourna sa tête et le regarda dans les yeux. Il lui fit son Flyboy grin qui la rassurait tant. Elle posa sa tête contre son épaule, il en profita pour passer son bras autour de sa taille et de la rapprocher de lui.

Au bout de quelques minutes, ils virent les lumières de la fête foraine et entendirent la musique. Ils passèrent devant pleins d’attractions pour les jeunes, les manèges à sensations fortes. Ils n’avaient pas envie de ça, ils avaient envie de calme.

Sarah : hmm, ça sent bon.

Harm : ce sont les crêpes.

Sarah : une bonne crêpe au chocolat.

A ce moment là, son estomac se fit entendre.
Harm : il ne connaît pas le mode veille ?

Sarah : non.

Harm : je m’en voudrais de vous laisser mourir de faim.

Ils prirent la direction de la buvette, Harm vit les yeux de Sarah s’agrandir à la vue d’une crêpe. Il ne put s’empêcher de rire, pour s’être moqué d’elle, Sarah lui donna un coup dans les côtes. Mais il se ferait pardonner en lui offrant cette crêpe au chocolat qu’elle désirait tant.

Harm : salut Luigi.

Luigi : Harmon, comment va ?

Harm : plutôt bien.

Luigi : et qui est cette belle demoiselle ?

Harm : euh….c’est Sarah, ma partenaire de travail.

Luigi : enchanté mademoiselle.

Sarah : moi aussi.

Luigi : que puis je vous offrir à manger ?

Harm : Sarah……

Sarah : euh…..et bien…..euh une crêpe au chocolat.

Luigi : c’est tout ? Vous ne voulez pas autre chose, mademoiselle ?

Sarah : non, ça me suffira.

Luigi : Harm et toi ?

Harm : pareil.

Luigi : bien.

Luigi prit le récipient avec la pâte et commença à préparer leurs crêpes. Sa femme, Silvia arriva à ses côtés.

Silvia : Harmon comment vas-tu ?

Harm : très bien. Alors ça fait quoi d’être grand-mère ?

Silvia : c’est merveilleux. Bonsoir mademoiselle. Vous êtes sa petite amie je suppose.

Sarah : non.

Silvia : vraiment ?

Sarah : oui, je travaille avec lui, c’est tout.

Sarah remarqua le regard plus que surpris de la femme, ainsi que celui de son mari. Après tout, ils pouvaient passer pour un couple, c’était normal.

Silvia : je ne peux y croire. Ne me dites pas alors qu’une jolie femme comme vous, est célibataire.

Sarah : et bien, oui.

Elle sourit en voyant le visage de la femme être plus que choquée, d’ailleurs cette dernière avait posé sa main sur son cœur, montrant le choc qu’elle avait.

Silvia : alors, les hommes à DC doivent être aveugles. Harm, si j’étais toi je n’hésiterais pas, qui sait le nombre de prétendants et de rivals.

Harm : je sais.

Luigi : tu sais, si je n’étais pas si vieux et mariés, je vous inviterais Sarah.

Sarah : merci.

Il leur tendit leurs mets, emballés dans une serviette.

Harm : je vais prendre une bouteille d’eau aussi. Combien j’te dois ?

Luigi : cadeau.

Harm : en remerciement de t’avoir montré une belle femme.

Luigi : exactement. Excusez moi mademoiselle, mais je vois rarement d’aussi belles femmes.

Silvia : je te remercie.

Luigi : voyons tu sais ce que je veux dire. Passez une bonne soirée tout les deux.

Sarah : Merci.

Harm : au revoir.

Ils se remirent en route et continuèrent d’avancer dans la foire, tout en mangeant de temps à autre. Soudain Sarah se mit à rire, ce qui intrigua fortement Harm et qui la regarda étonné.

Harm : quoi ? Pourquoi rigolez vous ?

Sarah : je repense aux deux….enfin, je me disais qu’être marié comme ça. C’est drôle. On aurait dit des gamins. Vous les connaissez depuis longtemps ?

Harm : depuis tout petit, en faites. Ce sont des amis à ma mère.

Sarah : j’avais compris. Oh vous avez vu.

Elle désigna du doigt un stand de tir où était accroché un beau nounours en peluche. Elle s’avança rapidement et se mit devant.

Sarah : il est trop mignon.

Harm se plaça derrière elle et lui murmura à l’oreille.

Harm : vous le voulez vraiment ?

Sarah : pourquoi ?

Il ne dit rien et alla voir l’homme qui dirigeait le stand. Sarah le vit et remarqua quand il donna un billet au forain, ce dernier tendit à Harm une carabine.

Sarah : c’est pas vrai.

Elle sourit, c’était certes cliché mais adorable. Elle alla se mettre à côté de Harm qui tira une dernière fois et visa bien entendu où il fallait. Comme il avait gagné, le forain un peu mécontent parce qu’il avait réussi, lui tendit le nounours. Harm avec son Flyboy grin le donna à Sarah.

Harm : cadeau.

Sarah : vous êtes un grand romantique Harmon Rabb Junior. Vous avez d’autre petite…..chose à me montrer.

Harm : une en particulier. Venez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Ven 19 Mai - 22:00

Ils sont trop mignons tous les deux. J'espère que rien ne viendra mettre son grain de sel là-dedans. Mais je sais pas pourquoi, l'histoire avec la maison va sûrement bouleverser tout.

Vivement la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Mar 23 Mai - 21:12

chapitre 9

Harm aida Sarah à monter sur les rochers en lui tenant la main. Finalement, ils arrivèrent près d'un petit muret en ciment et s’y dirigèrent pour s'asseoir. Ils s’installèrent face à l'océan, les jambes dans le vide. Côte à côte, ils profitèrent de l'air marin, de l'immense étendue d'eau sombre parsemée du reflet des lumières. Sarah serra le nounours dans ses bras, posant sa tête sur celle de la peluche.

Sarah: Harm?

Sa voix était douce, presque comme un murmure.

Harm: oui.

Sarah: vous ne m'avez jamais vraiment raconté comment vous aviez vécu la mort de votre père.

Harm: pourquoi voulez vous savoir ça?

Sarah: ça m'intéresse. J'ai envie de savoir. Je veux....comprendre.

Harm regarda ses pieds un moment, Sarah savait qu'elle touchait un point sensible, les années pouvaient passer mais la souffrance était toujours là. Finalement, il releva la tête et fixa un point invisible au loin.

Harm: je.....Je me souviens avoir été triste quand il était parti mais je l'ai cru quand il m'a promis de revenir. Tous les jours, je l’attendais et puis un jour, j'étais en train de fixer le sapin avec envie, souhaitant qu'il revienne. On a tapé à la porte, ma mère est allée ouvrir et j'ai vu des militaires. Ceux qui annonçaient les mauvaises nouvelles. Et puis.....les mots...'mari', 'disparu', 'désolé'.....je revois ma mère qui pleure et j'ai compris.

Il s'arrêta un instant afin de reprendre un peu. Ce genre de sujet était très dur à raconter, à se rappeler.

Harm: j'avais beau n'avoir que 6 ans, je comprenais. Les enfants sentent ça, c'est ce qui fait qu'ils sont si exceptionnels. J'ai compris que.....les promesses sont difficiles à tenir. Il m'avait juré de revenir, il m'a menti. Avec son métier, il le savait qu'il ne fallait pas faire de promesses comme ça.

Sarah: il ne savait pas ce qui allait lui arriver. Il partait en mission des centaines de fois et jamais il n'a failli. Tout comme vous. Vous êtes toujours revenu.

Harm: je sais. Mais qu'on le veuille ou non.....ça nous change. On.....n'a plus confiance.

Sarah: je sais. Je comprends maintenant.

Il la regarda fronçant légèrement les sourcils, voyant qu'il ne comprenait pas où elle voulait en venir.

Sarah: ma soirée de fiançailles. Vous m'aviez dit que vous ne vouliez pas me perdre, je vous ai dit que ça n'arriverait jamais. Pourtant après le Paraguay....on s'est perdu.

Harm: on ne se perdra jamais, Mac.

Sarah: comment vous pouvez me dire ça.

Il inspira et expira profondément. Ils ne cessaient de se fixer, les yeux dans les yeux, ils en avaient pris l'habitude ces derniers temps. Sarah plongea dans son regard bleu qui pouvait à la fois la réchauffer quand il était doux, et à la fois la glacer quand il était inquiet ou triste. Elle attrapa sa main dans la sienne et la serra fort.

Harm: on ne se perdra jamais, parce que....tout les deux qu'on le veuille ou non, avons créé quelque chose de très fort depuis notre rencontre dans la roseraie. On s'est blessé mutuellement, on s'est déchiré mais on a toujours su se rapprocher. C'est peut être le destin je n'en sais rien mais qu'importe le lieu ou le nombre de miles qui nous séparera......on restera toujours liés, d'une manière ou d'une autre.

Les larmes commençaient à monter dans ses yeux, elle essuya celle qui roula sur sa joue. Harm la prit délicatement dans ses bras, leurs blessures n'étaient pas fermées encore, elles saignaient toujours. Sarah se plongea avec volupté dans cette douce étreinte.Ils restèrent dans les bras l'un de l'autre pendant un long moment. Sarah avait vraiment besoin de ça, elle avait besoin qu'on l'aide à surmonter ça.

Sarah: Merci, Harm. On y va. On rentre?

Harm: volontiers.

Ils se levèrent et refirent marche arrière pour aller dans la maison de Harm. Le vent soufflait par petites brises légères comme des caresses. Ca rafraîchissait, c'était bon et calme. Ils ne dirent rien pendant leur chemin, profitant du bruit des vagues.

Harm la laissa passer pour entrer dans la maison et ferma la porte derrière lui, pendant que Sarah montait les marches lentement. Il la rejoignit et ils se retrouvèrent devant les portes de leur chambre respective.

Sarah s'appuya conte le mur et le regarda.

Sarah: J'ai passé une bonne soirée.

Harm: moi aussi. Si vous voulez parler....

Sarah: vous êtes là, je sais. Bon, il n'est pas encore tard, je crois que je vais me mettre devant la télé et me regarder quelques niaiseries télévisuelles.

Harm: ouais, il n'y a que ça de toutes façons.

Sarah: bon.....je vous laisse.

Elle était légèrement mal à l'aise, jamais elle n'avait eu ce genre d'intimité avec Harm. On aurait dit un couple, ce rapprochement était très visible et elle le sentait. Elle se passa la main dans les cheveux, signe de nervosité. Si ils restaient tous les deux devant cette porte, dans ce couloir avec cette chaleur, elle allait lui sauter dessus. Et pas qu'au sens figuré. Elle lui sourit tout en ouvrant la porte et elle entra dans la chambre assez rapidement pour éviter la tentation.

De son côté Harm était dans le même état, il entra à son tour dans sa chambre pour se calmer. Son regard se dirigea vers la porte. Il avait envie de l'ouvrir et d'aller la rejoindre. NON! Il devait lui laisser le temps pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Mer 24 Mai - 15:26

Ah trop mignons tous les deux.

Vivement la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Elizabeth Sheppard
Loin de Catherine
Loin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : A Atlantis...
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   Jeu 25 Mai - 18:59

J'adore ta fic !!

Vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When the past come back [PG-13] (terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
When the past come back [PG-13] (terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Come Back With Love [Terminé]
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Bleach - 99 - Turn Back The Pendulum 10
» [ANIME] Ride Back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: