CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Sam 17 Juin - 16:25

Si gentiment demandé alors là voici Very Happy Wink

*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*


*i* Appartement de Harmon Rabb Jr *i*

Harm expira bruyamment avant d’envoyer son bras sur l’autre partie du lit. Sentant celui-ci vide, il ouvrit un œil et aperçu la lumière dans le salon. Il jeta un regard vers son réveil qui indiquait le milieu de la nuit, et décida d’aller voir ce que Mac faisait, n’entendant aucun bruit de sa part.

Il s’étira, passant sa main dans le dos, et tenta de s’habituer à cette lumière. Il se trouvait en haut de l’escalier quand il vit Mac la tête posée sur son bras, le stylo toujours en main.

Cette vision le fit sourire. Il descendit les marches, et arriva à elle. Sa respiration montrait qu’elle dormait profondément. Sa main approcha du visage de Mac afin de remettre sa mèche de cheveux, qui cachait ses yeux, derrière son oreille.

Elle était incontestablement magnifique. Sous toutes les coutures. Souriante, endormie, énervée, rieuse, comblée, contrariée, et même triste, concéda Harm. Elle était tout simplement naturelle avec lui, ce qu’il apprécia plus que tout. Elle était elle-même, ne jouait aucun jeu. Elle le regardait comme aucune autre femme auparavant. Les autres voyaient en lui un fantasme, un objet de convoitise, alors que Mac le voyait comme l’homme qu’il était et non pas ce que son métier représentait, ainsi que ses ailes. Elle était sans doute la femme parfaite…

Puis, il revint à lui, et l’observait. Fragile, elle l’était, par tous les méandres qui lui étaient arrivés. Mais pourtant, elle gardait encore la foi, un optimisme qu’il admira. Elle reflétait par moment l’innocence d’un enfant à toujours avoir une once d’espoir en la vie. Il l’aimait pour ça, il se devait d’être toujours là pour la protéger, d’elle-même parfois…

Elle eu un frisson, et il perçut que ce n’était pas spécialement le bon endroit pour passer la nuit. Alors il voulu la prendre dans ses bras pour la déposer dans le lit, finir sa nuit. Mais un léger problème se dévoila. Comment faire sans la réveiller ?

Il fit des gestes avec ses mains à trouver la manière de la soulever.

Après maintes tentatives, il s’accroupit à côté d’elle, et passa le bout de ses doigts sur son visage d’ange.

- Mac… Murmura t-il.

Elle fit une petite grimace qui fit rire le Capitaine. Elle releva à peine la tête afin de retrouver ses repères.

- Venez. Reprit-il en se penchant vers elle tout en se relevant.

Elle remit son buste droit, se frotta légèrement les yeux. Harm passa un bras sous ses genoux et le deuxième dans son dos. Elle leva un des sien pour l’enrouler autour du cou de l’avocat.

Il la souleva avec lenteur pour ne pas lui faire mal, et l’autre bras de Mac vint fermer une boucle sur la nuque de Harm. Elle posa sa tête sur son épaule, et il la conduisit vers la chambre.

Il la déposa sur le côté du lit de celle-ci et reprit place entre les draps à son tour. Il se mit sur son aile, et la contemplait. Elle fit de même, et un aperçu de déjà vu régnait.

Harm souriait à la lutte que s’offrit Mac à s’empêcher de s’endormir. Un gémissement fit comprendre qu’elle se trouvait agréablement mieux sur le matelas moelleux que sur le bureau.

La main de Mac était posée entre eux, côté paume. Harm posa la sienne sur celle de Mac, et ses doigts caressaient les siens avec douceur. Elle n’émit aucune objection, et accepta tout simplement ce geste de la part de son partenaire.

- Je vous ai attendue. Fit Harm d’une voix rauque.
- Vous n’auriez pas du. Répondit-elle d’une même intensité.

Sa main glissa sous celle de Harm, et s’envola jusqu’à sa joue devenue peu à peu rappeuse. Tout d’abord ses phalanges dessinaient les traits de son visage, remplacées ensuite par sa main déviant vers ses cheveux. Son pouce caressait la pommette de Harm, qui se perdit au creux de la main de cette dernière.

Puis, il fit suspendre tout geste de la part de la Marines en prenant ses doigts qu’il embrassa par de petits baisers succincts.

Un désir commençait à surgir en Mac. Sa langue filtrait entre ses lèvres qui s'ouvrit doucement.

Harm prit l’index de sa partenaire qu’il commença à suçoter tout en le mordillant un peu.

Un éclair parcourut le corps de Mac. Naître au niveau de sa nuque, mourir dans son bas ventre. Ceci réveilla les papillons de cette dernière, tout en soupirant agréablement.

La langue de Harm chatouillait sa meilleure amie, alors elle déplaça sa main sur sa joue et son pouce revint cette fois-ci choyer la lèvre inférieure de Harm. Elle toucha à peine la langue de son partenaire que ses lèvres furent attirées par les siennes.

Leurs bouches s’abreuvaient du même air, quand dans un frisson de passion, les firent s’embrasser.

Ce fut dans un premier temps un petit baiser, qui commençait à s’intensifier d’envie. Leurs langues se cherchaient, sans pour autant venir s’immiscer dans la demeure de l’autre.

La main de Harm vint bercer la cuisse de Mac, passant furtivement ses doigts sous son t-shirt. Celui-ci naquit un soupir de la part de sa meilleure amie, et s’arrêta au niveau de sa culotte s'accordant le plaisir d’y laisser le bout de ses ongles sous son élastique.

Mac ne resta pas impassible de cette légèreté de la part de son partenaire, et le plat de sa main se déposa sur le torse de ce dernier, notant quelque fois son ardeur par la marque de ses ongles.

Quand le flot de passion s’estompa peu à peu, ils se séparèrent d’un même écart, tout en se contemplant. Leurs cœurs reprirent un rythme langoureux.

Front contre front, leur respiration devenait agréablement lente.

Comment expliquer leurs états à ce moment même ? Comblé, assouvi, égaré, heureux, ressentant une pointe de mélancolie à cesser cet élan de ferveur. Mais ils s’en fichaient, car c’était beaucoup plus que ce qu’ils s’accordaient de faire.

Néanmoins, ils s’étaient arrêtés à la meilleure seconde. Enfin, se permettre des instants de bonheur partagé, ne voulant certainement pas tout gâcher par un acte fantasmé. Progressivement, était la barrière qu’ils nommait d’égarement.

Leur pulsion assouvit, ils s’endormirent main dans la main.

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Sam 17 Juin - 16:26

*i* Appartement de Harmon Rabb Jr *i*
Lendemain


Le matin était levé depuis plusieurs heures déjà. Harm se trouvait dans la cuisine en train de préparer une petite surprise pour Mac.

Celle-ci dormait toujours profondément et n’avait pas réagit quand son meilleur ami s’était éclipsé du lit en douceur une heure plus tôt.

Quand surprise terminée, il grimpa les escaliers, un plateau en main.

- Bonjour belle au bois dormant. Fit-il dans son flyboy grin en regardant amusé la cambrure de cette dernière.
- Réveillée ! Répliqua Mac en tendant le bras en l’air, le visage enfouit entre deux coussins.

Elle s’assit en position de lotus et frotta ses yeux tout en s’étirant gracieusement. Elle émit un petit cri à quelques courbatures.

- Hey. Reprit Harm en déposa son plateau sur un coin du lit plat.
- Hey ! Répondit-elle d’un sourire merveilleusement endormi.

Elle lança un regard sur ce que Harm venait d’installer.

- Wouah !! C’est pour moi tout ça ?! Demanda t-elle les yeux écarquillés.
- Yep. Rit-il en mettant une fesse sur le bord du lit.
- Qu’ai-je fait pour mériter ça ?! Reprit-elle une moue mutine en coin.
- Je voulais vous remercier de vous être si bien occupée de moi.

Mac le fixa dans un rictus tout à fait approbateur.

- Mais j’ai oublié de vous donner vos médicaments hier soir. Répondit-elle fautive.
- Je les ai pris. Enchaîna t-il doucement.

Les évènements de la nuit n’étaient pas remis sur le tapis. D’ailleurs par leur comportement, rien ne présageait ce qu’il s’était passé. Alors que chaque seconde se matérialisait encore dans leurs esprits, ils n’y firent aucune référence, croyant que l’autre avait complètement occulté leur moment octroyé.

- Vous êtes un grand garçon alors ! Le taquinait-elle.
- Et ouai. Riait-il dans un clin d’œil.

Puis, Mac reporta toute son attention à la quantité de nourriture qui s’offrait à elle. Elle perçut une magnifique rose rouge s’épanouir de toute sa splendeur. Elle la saisit faisant attention de ne pas se piquer avec les épines quand elle comprit qu’elles avaient été enlevées. Elle apprécia cette délicatesse et haleta donc avec douceur à l’agréable odeur qu’émanait de cette fleur.

Harm la contemplait avec des yeux épris d’une telle beauté et authenticité.

- Je ne savais pas ce que vous preniez au petit déjeuné, alors j’ai mis un peu de tout. Fit-il navré.
- Bah normalement rien, sauf quand un homme me le prépare. Lui répondit-elle d’un sourire aguicheur. Mais wouah Harm, merci !! Terminait-elle abasourdit du choix dont elle disposait.

Elle dirigea sa main sur les croissants devant elle.

- Ils sont chaud ! Fit-elle surprise.
- Je suis allé les chercher tout à l’heure. Expliqua t-il d’un regard tendre.
- Et le jus d’orange a été pressé de vos mains ?! L’interrogeait-elle d’un ton narquois.
- Hm, hm. Acquiesça t-il dans un fin sourire.

Il s’allongea sur le lit, le plat des pieds à terre, et les bras soutenant sa tête.

Elle sursauta à cet aveu qui lui fit ressasser certaines choses. Elle lui adressa un immanquable sourire de remerciement.

- Mais il n’y a que pour une seule personne. Vous ne mangez pas ?!
- Hm, grogna t-il, je n’ai pas faim.
- Si si vous allez manger ! Fit-elle catégorique en découpant un bout de son croissant.

Elle se tourna vers lui, le morceau en bout de doigt.

- Ouvrez. Dit-elle approchant sa main.
- Non. Fit Harm clignant lentement des paupières.

Elle lui lança un regard noir, mêlé à un rictus qu’elle ne put cacher.

- Ouvrez la bouche.
- Hm hm. Fit-il en secouant la tête négativement, lèvres scellées.
- Harm ! Le gronda t-elle.

Voyant qu’il ne démordait pas de sa position, elle joua sa carte en main.

- Dois-je vous rappeler que j’ai les privilèges de l’Amiral ! Reprit-elle en dressant les épaules.
- Vous croyez que je vais céder à…

Elle ne manqua pas la chance d’avoir provoquer son partenaire pour lui mettre le croissant dans la bouche.

Elle lui fit un énorme sourire qu’il se soit fait avoir ainsi. Puis, elle mangea à son tour la viennoiserie.

- Vous croyez vous en sortir comme ça ! Se redressa t-il soudainement.

Il attrapa Mac et la bloqua sur le lit. Elle n’eut pas le temps de réagir que son partenaire se trouvait à moitié sur elle. Il se souleva et se tenait à bout de bras au dessus de Mac.

Elle riait prête à recevoir sa correction.

- Alors Mackenzie, que répondez-vous ? Fit-il d’un regard conséquent.
- A quoi ?! Lui disait-elle tentant de reprendre son sérieux en portant à sa bouche un autre morceau de croissant.
- Vos privilèges ! L’éclaira t-il.
- Oh ! Répondit-elle en opinant de la tête.

Un début de sourire se dessina sur ses lèvres, tandis qu’elle se préparait à trouver la bonne encoche pour mettre un bout de croissant dans la bouche de Harm.

Alors, elle ne fit rien paraître et reposa son regard dans celui de son meilleur ami. Il ne cessait de l’observer pendant que la main de Mac se rapprochait de ce dernier. Il la vit du coin de l’œil et s’empara du morceau entre ses dents.

Elle sourit plus grandement avant de prendre appuis sur ses coudes pour l’aider à se rapprocher du visage du Capitaine et se saisir à son tour, par ses incisives, du bout de croissant serrer entre celles de Harm.

Il ne lâcha pas pour autant le morceau, et Mac était comme suspendu à lui. Alors, elle desserra sa prise pour mieux revenir et cette fois-ci, ses lèvres entourèrent l’objet convoité. Elle frôla celles de Harm avec les siennes, et celui-ci décontracta sa mâchoire pour embrasser sa partenaire.

Mac remit son dos sur le lit accompagné de Harm sur elle. Le baiser chaste qui s’échangeait ne dura qu’une poignée de seconde avant que le Capitaine ne se soulève d’elle à nouveau.

Les rires fusaient des deux côtés. Ils savaient pertinemment que ce qu’ils faisaient n’était pas la meilleure idée qu’il soit, mais ils mirent ça chacun de leur côté sur le coup de l’amusement.

- Il n’était pas pour moi normalement ? Demanda Harm surpris.
- Normalement, mais vous n’en vouliez pas. Répondit-elle espiègle.
- Bien sur que si ! S’offusqua t-il.
- Très bien ! S’inclina t-elle, venez le chercher… alors. Fit-elle de la voix la plus torride, tout en mettant un morceau entre ses dents.

Le Capitaine inspira avant de se pencher sur sa partenaire avec une extrême lenteur.

Ses yeux s’encraient dans ceux de Harm, et jamais ils ne déconnectèrent leur regard.

Doucement, il s’empara de l’objet désiré, tout en déposant son bassin sur celui de Mac. Délicatement, ses lèvres virent s’échouer sur celles de Mac. Puis, ils rigolèrent lèvres contre lèvres, car Harm manquait de s’étouffer avec la nourriture.

Il se redressa de nouveau afin de pouvoir mâcher et avaler, tout en effaçant sa gêne. Mac le fixait amusée, et déplaça un peu sa tête sur le côté, reprenant un semblant de sérieux.

Elle jeta un oeil vers le pied du lit, afin de constater l'ostentation de son corps. Seulement une partie de ses cuisses était dénudée de tissus. Son t-shirt s’arrêtait à la moitié, et le drap débutait un peu au dessus de ses genoux.

Harm suivit son regard, mais elle réalisa l’embarras occasionné. Ce n’était pas intentionnel pour que son meilleur ami face quelque chose d’insensé.

Il suivit chaque courbe de son corps et ferma les paupières en remontant vers son visage. Il les rouvrit avec une étincelle d'estime louable pour elle.

- Vous êtes tellement belle… Susurra t-il.
- Harm… Pria t-elle.
- Je sais. Fit-il serein. Je voulais seulement que vous le sachiez. Avouait-il timidement.
- Merci. Sourit-elle sincèrement.

L’anxiété avait traversé la rétine de Mac aux paroles de Harm. Elle ne savait pas comment réagir à tel compliment sans vouloir mettre mal à l’aise son meilleur ami. Alors elle avait joué la carte de la raison. Cela pouvait s’identifier à une forme de rejet, pire que si aucune parole n’avait était dite. Malgré tout, elle l’avait remercié pour son compliment mais aussi pour sa compréhension, et pour être seulement celui qu’elle souhaitait qu’il soit.

Avec les années écoulaient, plus rien ne servait de prendre son temps. Les gestes, paroles, actions parlaient pour eux, mais il était question maintenant d’autoprotection.

Harm pivota la tête en direction du plateau. Ce n’était certainement pas une sorte de fuite. Oh non, pas à ce moment là. Fuir ne servirait qu’à reculer sur le chemin dont ils venaient d’entamer côte à côte, avec les dernières heures.

Mac le prit comme tel, soucieuse. C’était incontestablement la dernière chose qu’elle voulait faire à son meilleur ami : de la peine. Elle posa une main sur son torse nu. Le bout de ses doigts en caressait la texture velue.

Il réagit instantanément en reportant son attention sur Mac. Quand ils furent les yeux dans les yeux, elle posa son autre main sur sa joue rappeuse qu’elle câlina affectueusement.

- Vous aussi. Avoua t-elle à son tour d’une voix chaude.

Il resta surpris de cette confession, ne s’y attendant sûrement pas, et ce n’était dans cet intérêt qu’il lui avait dit. Mais il vit toute la sincérité qu’elle avait à prononcer cela, alors il accepta bien évidemment en la gratifiant d’un sourire chaleureux.

Il prit appuie sur l’un de ses bras, pour venir avec le second remettre une mèche de cheveux de Mac, venue s’échouer devant son œil quand elle eut bougé la tête. Son sourire s’estompait au fur et à mesure qu’il choyait ses cheveux avec délicatesse.

Il se pencha pour l’embrasser et puis se ravisa sentant certainement que ce n’était pas approprié. Elle comprit alors son doute et rompit le dernier écart qui les séparait.

A présent, un gémissement mélodieux les entourait. Mac prit entre ses mains le visage de Harm qu’elle amena avec elle en reposant sa tête sur le coussin. Celui-ci se fit plus pressant en relâchant un peu de son poids sur elle. Par cette force sur son corps, elle en ressentit une excitation, et caressa discrètement de sa langue celle de Harm.

Il passa ses doigts vigoureusement dans les cheveux de Mac en les agrippant, démonstration de son envie d’elle. Elle enfonça sa tête dans le coussin en élevant son menton, et les lèvres de Harm dévièrent vers sa mâchoire. Elle soupirait d’un ton grave à la tension qui montait.

Elle haletait de cette prise sur elle. Harm commençait à se contrôler de moins en moins. Ils ne devaient pas arriver au bout de leur ardeur, n’étant pas totalement prêt à franchir le cap de la simple amitié qu’ils se dévouaient.

Il est vrai que le stade de l’amitié s’était métamorphosé depuis fort bien longtemps. Mais ils n’avaient pas grimpé les échelons un à un depuis ces dernières heures pour sauter les quelques restantes pour un acte consolateur. Non, si prouesse devait avoir, il fallait qu’ils soient en parfait accord l’un avec l’autre.

Les pieds de Mac s’offraient à une lutte sur le lit pour ne pas se laisser envahir par cette vague d’émotion qui la tiraillait sur place. Une de ses mains se plaça dans la nuque de Harm qu’elle choya résolument. La seconde libertine vint caresser le bras tendu, sur le lit, de son partenaire pour s’arrêter et repartir de son épaule où elle imprégna la marque de ses doigts.

Harm revint sur le visage de Sarah, effleurant ses lèvres sur cette peau savoureuse qu’il humecta. Sa langue laissa son empreinte sur la lèvre inférieure de Mac avant de relever la tête et de plonger son regard dans le sien.

Ils reprenaient une respiration censée tout en atténuant leur passion. Ils essayèrent de décrypter l’expression rétinienne de l’autre.

Les secondes s’écoulaient sans qu’aucun mouvement, bruit, parole ou même soupir emplissent la pièce. Ils se scannaient plutôt perdus dans leurs pensées. Puis, aucun signe n’effectua un semblant d’autorisation ou de réticence. Comme si une seconde de frustration était assouvie, alors qu’elle se cumula à de nombreuses autres qui ne se manifestaient plus. Bien heureux étaient-ils alors que le contrôle eut été repris.

- Ca vous dérange si je vais prendre une douche ? Demanda simplement Mac.
- Seulement si vous ne m’invitez pas. Rétorqua t-il dans son flyboy grin.

La Marines le regarda d’un air de reproche avant qu’un rire ne prenne le pas sur elle. Il riait à son tour, avant de la libérer de son empire corporelle.

Il retomba de tout son poids sur le lit en retenant un profond soupir d’effort.

Mac, quant à elle, sortit du lit et se dirigea naturellement vers la salle de bain. Elle tourna le robinet afin de trouver la température adéquate. Pendant ce temps, elle se dévêtit, tout en cherchant un moyen pour attacher ses cheveux. Quand elle vit sa brosse à dent, elle remonta ses cheveux et l’y glissa pour les maintenir attachés.

Harm entendit les premières gouttes tomber avec le même débit. Puis, il réalisa un changement, et comprit que Mac se trouvait sous l’eau.

Il imagina le parcours d’une goutte d’eau sur le corps voluptueux de sa partenaire. Il en avait découvert des parcelles, et le reste encore inconnu pour lui le bloqua dans sa pensée fantasmatique.

Alors au lieu de se torturer l’esprit vainement, il se leva du lit, prenant le plateau du petit déjeuné avec lui. Il posa le tout sur le comptoir et entreprit de faire la vaisselle pour s’occuper.

Quand il eut finit, et qu’il s’essuya les mains, il réalisa que Mac n’aurait pas de serviette propre. Il se précipita dans sa chambre, et arriva au bon moment quand celle-ci coupa l’eau. Il en sortit une de l’armoire, et se dirigea vers la salle de bain. Il jeta un coup d’œil discret vers la séparation entre les deux pièces et n’aperçu pas sa silhouette. Il releva la tête et à ce moment là, elle apparu en face de lui.


A suivre

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Sam 17 Juin - 16:46

Je viens de découvrir cette nouvelle fic, Finou.

Que dire sinon que je suis déjà accro.

Ta fic est vraiment géniale. Bravo et vivement la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
gemmabell
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 3116
Age : 28
Localisation : 29
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Sam 17 Juin - 19:25

Outin ayè me suis noyée là je flaquetouille de partout

Comment je suis trop fan AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA en plus tout lu en une fois (sauf ce que j'avais déjà lu mais suffit de pas être là une soirée pi hop PLEIN DE LECTURE TROP BIENNNNNNNN) alors là mais mon dieu j'ai quelques papillons qu'on du s'envoler un peu trop haut

En tout cas merci merci merci pour cette fic vivement la suite !!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macharm.skyblog.com/
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Sam 17 Juin - 23:12

vraiment superbe cette fic vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Dim 18 Juin - 4:18

Bon j'annonce la couleur, je ne savais vraiment pas où couper car il reste une vingtaine de pages & j'ai essayé du mieux que je pouvais pour faire moitié moitié mais la suite arrivera à mon réveil s'il a lieu Laughing & donc cela sera la fin Rolling Eyes

En attendant, bonne lecture & merci pour vos comm's Wink

*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

Ils sursautèrent chacun leur tour en se dévisageant, puis quand la seconde de stupeur passée, leur visage se voilèrent d’un embarras.

- Un problème ?! Questionna t-elle en dissimulant un étonnement toujours présent.
- Non, je venais vous apporter une serviette… et je ne m’attendais pas à vous voir sortir. Fit-il dans un rire crispé.
- Oh, je suis désolée, j’en ai trouvé une dans le meuble. Répondit-elle en se tournant brièvement pour montrer la direction du mobilier… Il ne fallait pas ?! Finit-elle navrée.
- Si, si, reprit-il aussitôt, seulement je ne savais pas s’il y en avait, mais… voilà, ok, tout est bon. Sourit-il grandement pour apaiser la pression de la situation.

Il fit glisser sur le corps de Mac un regard frivole avant de finir son chemin les yeux à terre pour cette reluque spontanée.

- Bien. Reprit-il en pivotant sur lui-même et lança la serviette entre ses mains, sur le lit.

Il regagna le salon, secondé de Mac. Il se retourna, sentant une présence, et vit sa partenaire. Par le regard de celui-ci, un mélange de trouble, de surprise sombre, elle se stoppa net, ainsi que sa respiration.

- Mes vêtements sont dans le salon. Dit-elle en montrant du doigt l’emplacement à Harm pour justifier de sa présence en cette tenue, ce qui certainement était la conséquence de la réaction incontrôlé de son meilleur ami.
- Oh, aucun problème. Se fit-il fautif de cette réaction semi animale. Ils sont… Reprit-il tout en essayant de se remémorer l’endroit où il les avait aperçus plus tôt dans la matinée.
- Canapé ! Répondit-elle illico.

En quelque pas rapides, elle se retrouva derrière le canapé, se penchant pour se saisir de ses habits.

Harm était retourné dans la cuisine, pour prendre un café. Elle lui lança un petit coup d’œil dans un fin sourire d’excuse.

Puis, ses pas commencèrent à ralentir en apercevant l’égouttoir plein.

- Vous avez fait la vaisselle ?! S’adressa t-elle à Harm.
- Heu… oui. Dit-il en jetant un oeil vers l’évier. Pour… pourquoi, je n’aurais pas dû ?! Reprit-il en fronçant les sourcils de surprise.
- Non, non, fit-elle dans une moue, seulement je comprends maintenant d’où est venue cette vague de froid soudaine. Plaisanta t-elle.
- Ooooh, excusez-moi Mac, je ne m’en souvenais plus. Fit-il du plus désolé qu’il pouvait.
- Ce n’est pas grave, le revers m’a réchauffé. Riait-elle.

Il lui fit un regard navré, mais elle lui fit comprendre que c’était déjà du passé. Et en reprit marche vers les escaliers.

- Bon, fit Harm en posant sa tasse de café, je vais y aller à mon tour. Termina t-il en s’avançant dans la même direction que Mac.

Cette dernière se stoppa, et n’osa plus faire un pas, en portant contre elle, ses vêtements.

- Oh, reprit-il grand yeux ouverts, vous vouliez allé…
- Non, non, c’est bon, je m’habillerais ici. Rétorqua t-elle en reculant.
- Mac… Fit-il de bon sens.
- Allez-y Harm. Dit-elle d’un ton condescendant. Ça vous fera du bien. Argumenta t-elle.

Il acquiesça de la tête, et la gratifia d’un sourire, puis disparu derrière les vitres en plexiglas.

Mac revint vers le canapé pour s’asseoir et se vêtir. Elle entendit à son tour le jet d’eau couler, et la même pensée que son partenaire précédemment, lui vint à l’esprit. Elle tenta de se concentrer à ce qu’elle faisait, mais elle était comme déconnectée et ne vit seulement le trajet d’une seule goutte éphémère prendre chemin sur le corps de son meilleur ami.

Elle souffla d’une chaleur vivifiante qui ne faisait qu’accroître en elle. Si la douche froide accidentelle dont elle avait été victime l’avait frigorifiée sur place, elle n’en ressentit plus aucun frisson, ou seulement des frissons d’une montée de chaleur surprenante.

Puis, elle redressa son buste, afficha un sourire fier, et bondit sur ses jambes. Elle reposa son jean qu’elle tenait entre les mains, et dans de petits pas rapide, sur la pointe des pieds, elle se dirigea vers la cuisine.

Elle commençait à rire de la « connerie » qu’elle allait faire, mais elle ne pouvait s’en empêcher. Elle tourna alors le robinet d’eau froide, en n’en laissant couler un peu avant de refermer. Elle étouffa son fou rire tant qu’elle pu avant de recommencer le même geste à intervalle de quelques secondes ou minutes alternant la température.

Elle pencha le haut de son corps pour prendre appuie sur son coude et y déposa sa tête pour une meilleure position d’attente.

- Maaaaaaaaaac !! Cria Harm de sa douche.

Elle baissa la tête refoulant son hilarité, trouvant ce jeu gamin, comme toutes les provocations qu’ils ont pu se faire dans le passé.

Mais elle n’entendit pas l’eau s’arrêter, encore moins Harm arriver à pas de loup, d’un air décidé.

Il se plaça derrière sa meilleure amie à quelques centimètres d’elle, en prenant la même posture que son corps.

Elle était encore en train de s’imaginer le visage de Harm aux différentes vagues qui arrivaient sur lui, que ses yeux se mirent à s’humidifier.

Le Capitaine ne pouvait s’empêcher lui aussi d’afficher un sourire au comportement amusé de sa partenaire, tout en sachant qu’il en était la cause, ce qui lui permit de se calmer pour la surprendre.

Il se pencha, et ses lèvres vinrent se poser sur la nuque de Mac. Au moment où elle sursauta, il la bloqua avec son bassin contre le meuble.

Elle cessa aussitôt toute moquerie, sachant que son partenaire était collé à elle. Elle tenta de se libérer de cette emprise, mais elle ne pu. Alors elle arrêta toute tentative et se résolue à obtempérer.

- Vous vous amusez bien Colonel ? Fit Harm d’une voix vicieuse.

Mac se mordit les lèvres pour s’éviter de repartir dans un fou rire, qu’elle ne pu devancer par quelques sursauts. Elle pencha la tête pour en éliminer, avant de répondre d’une voix aussi neutre que possible.

- Très bien. Et vous ?!

Il s’écarta d’elle pour lui permettre de faire un demi-tour sur place. Quand les yeux de Mac rencontrèrent l’épaule gauche de Harm, elle souleva les sourcils et se mordit le coin de la lèvre de sa peau écarlate.

- Je suis désolée Harm… Dit-elle dans une petite grimace.
- Et ça vous fait rire ! Fit-il d’un air indigné.

Elle ne put retenir un sourire qui en extirpa un à Harm.

Malgré tout, elle se mit sur la pointe des pieds, posa sa main dans le cou du Capitaine, et fit un baiser sur son épaule.

Elle se remit sur ses talons, et sa main quitta son accroche pour vaguer sur le torse de Harm. Mis à part les quelques endroits où sa peau était couleur écrevisse, son corps suintait d’une fine pellicule d’eau mousseuse lui donnant des effets huilés, ce qui faisait ressortir ses muscles parfaitement dessinés. Seul tissu qu’il portait, une serviette maintenue autour de sa taille.

- Ca va aller ?! Demanda t-elle avec complaisance.

A ce moment là, Harm se saisit de la main de Mac, en la stoppant à l’endroit même où elle se trouvait. Juste le bout de ses doigts arpentés son abdomen quand il comprit qu’elle allait l’ôter, déviant dangereusement vers une contrée inconnue.

- Harm ?! Fit-elle intriguée de quelque chose.

Leurs mains embrassées dérivaient vers le tissu en coton. Ce n’était certainement pas Mac qui emmena avec elle celle de Harm, mais bien le contraire. Mais ce n’était pas un fait intentionnel. Il n’avait put supporter plus longtemps cette caresse involontairement sensuelle.

- Elle va tombée. Dit Mac pour briser le moment très « bizarre » numéro…
- Qui ?! Demanda t-il sortant d’une lueur songeuse.
- Votre serviette Mat’lot ! Répondit-elle malicieuse détournant les yeux de Harm.
- Oh… intéressée ?! La taquina t-il avec son sourire de machiste.
- Je ne suis intéressée qu’aux choses que je pense pouvoir posséder. Enchaîna t-elle en relevant un regard assuré sur lui.
- Ca ne répond pas à la question ! Répliqua t-il d’un élan captif n’ayant pas tilté à l’ambiguïté de la réponse.
- Ca devrait pourtant y répondre. Rétorqua t-elle en retirant sa main.

N’étant pas sûr d’où elle voulait en venir, Harm s’éloigna d’un pas de sa partenaire afin de laisser le doute planer et surtout lui permettre de reprendre contenance.

Mac inspira profondément de l’écart prit par son meilleur ami, sans s’en formaliser plus que cela. « C’est Harm » se rassura t-elle. Non pas qu’elle était convaincue qu’émanait de lui une incompréhension cynique envers les femmes, seulement c’était un homme, et qu’il réagissait comme tout … homme !

- Bien, je vais aller m’habiller ! Reprit Mac en gonflant ses poumons.

Elle quitta la cuisine, quand Harm l’interpella.

- Vous voulez des vêtements à moi ?! Demanda t-il penaud.
- Pourquoi, vous voulez les miens ? Gloussa t-elle, avant de reprendre plus sérieusement. J’ai ceux de la veille. Merci.
- Oui, non mais si vous voulez être plus à l’aise qu’en jean. Dit-il, encaissant toujours la plaisanterie de Mac.
- Que me proposez-vous ?! Fit-elle curieuse dans un rictus.
- Bah… heu… un caleçon… ou un short !!
- Hm hm.
- Et un t-shirt spécial NAVY ! Sourit-il.
- Si je comprends bien, vous voulez me fringuer en homme. Opinait-elle de la tête, puis laissant s’écouler quelques secondes, elle enchaîna, vous n’auriez pas des tendances « homo » par hasard ?! S’enquit-elle facétieuse.
- Ouais ! C’était exactement mon intention. Jouait-il. Comment avez-vous deviné ?! Termina t-il d’un air faussement effarouché.
- Pfff… Fit-elle dans une grimace.
- Bien, voyant qu’il avait bouclé le bec de sa partenaire, je vous sors ça ?
- Moui… Concéda t-elle dans une moue mi-boudeuse et mi-rieuse.
- C’est pour vous que je propose ça !
- Ok, ok, allez chercher ça avant que je ne me transforme en glaçon au milieu de votre salon.
- Vous seriez magnifique en Dame de Glace ! Souligna t-il.
- Harm ! Le gronda t-elle.
- Vous apporte ça de suite ! Fit-il en sautillant jusqu’à sa chambre.

Il réapparut une poignée de minutes plus tard, descendant les marches.

- Je vous ai tout déposé sur le lit. Si quelque chose ne vous plait pas…
- Je pense que ça ira. Le gratifia t-elle d’un sourire. Mais vous, vous ne vous habillez pas ?!
- Je suis déjà prêt. Enchaîna t-il.
- Ah ! vous trouvez que…

Les mots ne purent sortir d’avantage lorsqu’elle vit Harm poser ses mains sur l’ourlet fait sur sa serviette afin de la maintenir autour de sa taille. Il ôta le tissu en coton, tout en affichant son flyboy grin, tandis que Mac sentait ses joues prendre feu.

- Petit joueur ! Lui reprocha t-elle, alors qu’elle reprenait un teint normal à la vue de son sous-vêtement.
- Allez Mac, vous n’allez pas me dire que vous ne portez rien là dessus. Fit-il en montrant la serviette du menton.
- Vous avez raison… je ne vais pas vous le dire !!
- Allez Mac… ! Enchérit-il taquin.
- Pour concrétiser vos fantasmes d’homme machiste ! Rétorqua t-elle commençant à pivoter sur elle-même. Rêvez toujours Pilot’ ! Lança t-elle par dessus son épaule.

Elle se dirigea d’une démarche souple et gracieuse vers les escaliers qu’elle grimpa avec légèreté.

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Dim 18 Juin - 4:19

Harm tenait entre ses mains fermes sa serviette, en suivant d’un regard amusé et passionné sa meilleure amie.

Elle ne mit pas beaucoup de temps pour se manifester. Elle se stoppa en haut des marches, écarta ses bras de son corps et scanna les vêtements sur elle.

Le Capitaine se retourna en entendant un soupir.

- J’ai l’impression d’être… vous ! Finit-elle enjouée, reposant son regard sur Harm.
- Oh, en beaucoup plus sexy ! Riait-il.
- Je ne sais pas bien comment le prendre. Fit-elle dans un pincement de lèvre.
- Bien, assurément bien ! Souriait-il, ce n’est pas péjoratif, c’est seulement… sincère. Expliquait-il d’une voix chaude.
- Ok, alors. Concluait-elle en rejoignant le salon sans insister pour ne pas laisser un embarras planer.
- Que comptez-vous faire ? S’enquit-il.
- Travailler un peu, répondit-elle en se dirigeant vers le bureau, les affaires ne se résoudrons pas toutes seules.
- Je peux vous aider dans quelques choses ?!
- Non, je devrais pouvoir m’en sortir. Je pense avoir trouver ma ligne de défense. Sourit-elle finement. Mais, Harm, vous devriez sérieusement vous reposer. Ce n’est pas parce que vous vous sentez bien, que tout va bien.
- Ok, ok, j’ai compris !
- Compris quoi ?!
- Je vous dérange.
- Qu’est c’que vous racontez comme bêtises !!
- C’est ok, je vais retourner dans mon lit… seul, rêvasser… seul, m’endormir… seul…

Il ne la laissa pas répliquer quoique ce soit, qu’il bredouillait dans sa barbe en retournant dans ses draps.

Mac resta stupéfaite de cette réaction infantile sans qu’elle ne put rien y redire. Elle comprit l’intérêt de Harm à cet instant même, ne sachant quoi faire, se sentant peut-être même inutile. Elle mit sa fierté d’avocate de côté, et prit la paperasse nécessaire pour œuvrer.

Elle rejoignit son partenaire à pas feutrés et s’arrêta au niveau des panneaux vitrés, ayant un regard tendre vers Harm. Elle tenait contre elle plusieurs dossiers avec l’emblème du JAG.

Il était allongé en travers du lit, où un de ses pieds pendait en dehors. Un bras soutenait sa tête, tandis que l’autre passait d’une main légère sur son torse. Il fixait le plafond, observant les ombres danser sans s’apercevoir qu’il était épié.

- Je peux vous demander quelque chose ? Dit Mac d’une voix lisse.

Harm contracta son torse et se redressa surpris d’avoir été interrompu dans son évasion.

- Hm… hm, hm. Fit-il en reprenant place calmement.
- Pouvez-vous m’aider, s’il vous plait. Expliqua t-elle en écartant les pochettes d’elle.
- Vous avez besoin d’aide ?! Demanda t-il étonné.
- Oui.
- Mais vous ne venez pas de me dire que vous aviez trouvé une ligne de défense.
- Je voudrais que vous y jetiez un œil, pour avoir votre avis. Répondit-elle d’une petite voix.
- Depuis quand voulez vous mon avis ?! Reprocha t-il gentiment.
- Vous… je ne voulais pas vous déranger…
- Non, non, c’est… que de toute façon quand je vous le donne, vous ne le suivez jamais ! Railla t-il en prenant position assise sur le matelas.
- Mais j’aime quand même entendre votre point de vue. Ensuite cela résulte un état de contrariété de votre part, alors que je vous fais seulement atterrir afin de ne pas flatter votre ego démesuré Pilot’. Plaisantait-elle.
- C’est donc pour mon bien, si je comprends bien.
- Yep. Alors ?!

Il baissa la tête et tapota le plat de sa main sur la place à côté de lui afin qu’elle vienne s’asseoir.

- Je prends ça pour un « oui ». Taquina t-elle en s’approchant.

Harm tentait d’estomper son air joyeux à ce que sa partenaire vienne lui demander son aide, mais sa fierté prit un peu le dessus sur lui, et en fut aussi exalté.

- Alors quelles sont les accusations ?!

Elle lui tendit le dossier avant de prendre place.

- C’est un délit mineur. Fit-elle tandis qu’il feuilletait.
- Hm… agression tout de même. Quels sont vos points d’attaques ?!
- J’ai fais des annotations dans les marges.

Il détailla chaque feuille avant de s’arrêter sur une où il fit un grand sourire.

- Vous faites des cœurs !
- Des quoi ?! Où ?! Dit-elle en jetant son regard sur la page.
- Là ! Indiqua t-il.
- Ce n’est pas un cœur, c’est un point ! Grognait-elle.
- Non, non. Enchérit-il.
- Harm, ça fait bien longtemps que je ne fais plus des cœurs sur les « i » ! Répondit-elle en lui lançant un regard entendu.
- Ooooh, vous faisiez des cœurs quand vous étiez petite. Ricanait-il.
- Comme toutes les petites filles de mon âge.
- Comment il s’appelait ?
- Qui ?!
- Celui pour qui vous dessiniez des cœurs !
- Je… je ne me souviens plus. Soupira t-elle.
- Menteuse.
- Non, c’est vrai, je serais incapable de m’en souvenir.
- On se souvient toujours de notre première fois.
- Qui vous dit qu’il a été mon premier. J’étais jeune Harm ! Déjà penser de mettre ma langue dans la bouche de quelqu’un d’autre me donner des boutons, alors ça !!
- Quel âge aviez-vous ?
- Une dizaine d’année. Tenta t-elle de se souvenir.
- Non, sourit Harm, pour votre première fois. Eclaira t-il.

Elle planta son regard dans celui de son meilleur ami et y vit tout le sérieux dont il faisait preuve.

- Et si nous revenions à notre dossier. Fit-elle en penchant la tête pour éviter son regard.
- Je suis désolé, je ne voulais pas paraître trop indiscret. Réalisait-il.

Elle prit une profonde inspiration, avant d’entamer une histoire quelque peu enterrée de son existence passée. Et puis, Harm était son meilleur ami, ce sont des expériences que l’on est sensé partager avec une personne de confiance.

- Je devais avoir … seize ans. Racontait-elle en haussant les épaules.
- Ca s’était bien passé ? Demanda t-il d’un ton de soutient.
- Oh mon dieu, comme toutes les premières fois je crois. Ria t-elle doucement.

Ses rires se calmèrent doucement tombant dans un silence de souvenirs qui lui revinrent à l’esprit.

- Et vous ? Souriait-elle finement, avec un voile de tristesse dans le regard.
- Dix-sept ans.
- Et tout s’est passé comme vous voulez ?!
- A quelque chose près. Ria t-il à son tour. C’était dans la nouvelle voiture que je venais d’avoir de mon beau-père pour mon certificat de fin d’étude.

Ils se regardèrent avant de reprendre en chœur.

- Le bal de fin d’année.

Et ils partirent à rire de bon cœur.

- C’est un peu cliché. Fit Harm.
- C’était l’époque. Souligna Mac. Et comment s’appelait-elle ?! S’enquit-elle.
- Aurélia.
- C’est un joli prénom.
- Elle l’était aussi. Souriait-il. Et vous ?
- Sean.
- Vous avez regretté ?!
- Je ne pense pas être bien placée pour dire si j’ai regretté ou non les actes que j’ai pu faire dans mon passé. Je regrette seulement les années qui ont suivi.
- Je suis navré, je ne voulais pas raviver de mauvais souvenirs.
- Ca ne fait rien. Assura t-elle. J’ai réussi à vivre avec mes erreurs. Et pour vous ?! Je doute qu’un « mec » à cet âge regrette.
- Je regrette seulement que ce ne soit pas avec celle qu’il me fallait vraiment.
- Vous pensez ça ? Fit-elle étonnée.
- Je peux être parfois arrogant, mais j’ai ma part de romantisme bien caché. Plaisanta t-il.
- On a tous nos petits secrets. Sourit-elle.
- Vous en avez ?!
- Comme tout le monde je pense.
- Je suppose… Et vous, vous ne m’avez pas dit où c’était ?! Demanda t-il d’un ton innocent.
- Chez lui. Fit-elle un peu sèchement.
- Ok. N’insista pas Harm.
- Ca c’est plutôt mal passé. Reprit-elle pour ne pas vexer son meilleur ami de son manque de coopération.
- Racontez-moi. Offrit-il avec un grand sourire afin de partager une anecdote.
- Vous voulez vraiment ? Cela risquera de changer nos rapports. Riait-elle joyeusement.
- Je le prends. Rigolait-il à son tour.
- Bien… bien. Concéda t-elle. Vous savez il y a des personnes à ne pas fréquenter, et je faisais parti de ce genre de personne, alors ne m’en tenez pas rigueur.
- Aucun risque. Souriait-il.
- Ok. Finit-elle dans une moue.

Elle s’installe plus confortablement sur le lit, en plaçant ses jambes pliées sous ses fesses.

- Bon, j’étais jeune hein !
- Mac ! Fit-il d’un ton grave.
- Ok, ok. C’était le quater back de l’équipe de foot du lycée.
- Je ne vous imaginais pas du style à être accrochée à un joueur de l’équipe du lycée !
- Ah mais ce n’était pas le cas ! C’était lui qui était accroché à moi. Répondit Mac dans une grimace en lui tirant légèrement la langue.
- Oooh, excusez-moi ! Rit-il.
- Vous présumez de mon pouvoir ?!
- En aucun cas.
- Hm, je préfère. Fit-elle faussement hautaine. Bon, je vous avoue qu’à cette époque c’était « les jupes connais pas ! ». Mais comme il était vraiment craquant, il fallait bien faire des efforts. Avouait-elle coquine. Donc, pour ne pas passer par de multiples chemins, je suis devenue pom-pom girl.
- Quoi ?! Laissa échappé Harm dans un cri.
- Ne soyez pas aussi étonné !
- C’est seulement que… Essaya t-il d’expliquer tandis que les mots lui manquaient.
- Toute façon cela n’a pas duré longtemps.
- Vous avez gardé la tenue ? Echappa t-il.
- Pourquoi ?! Ca vous intéresse ?!
- Je me demande seulement à quoi vous pourriez bien ressembler comme cela.
- Oh ! Bien, mini jupe, mini haut… enfin du tissu qui ne cachait rien du tout.

Harm à cette vision déglutit en rougissant.

- Je vois…
- Vous rougissez Capitaine. Le taquina t-elle.
- Pas du tout ! Reprit-il en reprenant rythme cardiaque normal.
- Si, si. Mais je l’ai peut-être gardée.
- Ah bon !! Fi-il enchanté.
- Ok, je vous la prêterais.
- Me prêter quoi ?! Demanda t-il ne comprenant pas.
- La tenue ! répondit-elle dans un clin d’œil. Moi, par contre, je vous imagine bien. Acquiesça t-elle naturellement.

L’avocat baissa la tête, encaissant le badinage de sa partenaire. Il porta sa main à la bouche de celle-ci afin de la faire taire.

- Vous en avez finit avec cette histoire.
- Laquelle la mienne ou la votre ? Plaisantait-elle tandis qu’il la laissait parler.
- Ah très drôle Mac !
- Allez Mat’lot, un peu d’humour.
- Mais j’ai beaucoup d’humour, seulement avec vos plaisanteries, je me demande pour quoi je vais passer !
- Oh ne vous inquiétez pas de cela.
- Pourquoi ?!
- Bah, je ne le dirais à personne. Promis, jurée. Fit-elle en dressant ses épaules.
- Surtout qu’il n’y a rien à dire !
- Je sais, c’était seulement pour vous embêter un peu. Mais maintenant que j’ai cette image de vous dans la tête, cela va être difficile de me l’ôter.
- Et comment faut-il faire pour vous faire taire ?! Dit-il en la regardant d’un air grave.
- Je ne sais pas, c’est à vous de trouver. Enchérit-elle maligne.

Il se rassit de façon à être complètement face à Mac. Il approcha son visage d’elle, et à quelques centimètres de ses lèvres, il se stoppa.

- Avant, votre histoire. Fit-il d’une voix chaude.
- Il n’y a pas grand chose à dire puisque la fin vous la connaissez. Rétorqua t-elle dans un soupir.
- Rien d’autre entre les deux. Continuait-il d’un même ton, toujours aussi proche.
- Bien, peut-être que je l’ai volé à une fille du groupe. Souffla t-elle prête à ce que Harm l’embrasse, inconsciente de ses dires.
- Oh, je ne vous savais pas voleuse de petit ami ! Sourit-il.
- Il y a tellement de chose dont vous ne savez rien…
- Je vous crois…
- Il faut savoir être une femme mystérieuse.
- Vous avez toute mon approbation. Expira t-il.

Leurs yeux se rencontrèrent mais l’étincelle, qui en jaillissaient, montrait qu’ils regardaient bien au delà de leurs simples rétines. Leur visage effectuait dans une inconscience totale de petits balancement, prêt une nouvelle fois à partager leur oxygène.


A suivre... pas me taper hein Sad Surprised

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
macnj
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 336
Age : 32
Localisation : France
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Dim 18 Juin - 7:29

super génial top méga cooll!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jag.fansforum.info/index.php
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Dim 18 Juin - 11:16

Ils sont trop mignons tous les deux.

Super fic et vivement la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
gemmabell
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 3116
Age : 28
Localisation : 29
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Dim 18 Juin - 13:28

AAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH la suite où qu'elle est ?????

mdrrr trop trop bien !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macharm.skyblog.com/
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Dim 18 Juin - 20:14

Ah bah chu bien contente que ça vous plaise alors Very Happy Rolling Eyes Embarassed Merci bcp pour vos comm's au lg de la fic & donc de l'avoir lu :eek:
Voilà la fin, en espérant que cela vous plaise, bonne lecture Wink

*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*


Des Bisous Guérisseurs
Suite & Fin


- Dites-moi, fit Harm ses lèvres prêtes à rencontrer celle de sa meilleure amie, si vous m’en disiez plus sur Sarah Mackenzie.

Cette demande eu un effet de douche froide sur Mac. Elle se raidit instantanément, plus que surprise.

-Vous savez déjà tout sur moi ! Rétorquait-elle comme prise de panique, à cette requête inattendue, surtout venant de son partenaire.

Il remit son buste droit, conscient qu’il avait peut-être touché une corde sensible. Il baissa la tête, afin de trouver les bons mots pour expliquer le mieux possible et surtout sans froisser Mac, son souhait.

-Je… nous sommes amis… même les meilleurs amis. Durant ces années j’en ai appris sur vous, mais en relativisant le tout, j’ai l’impression de connaître que la partie de vous que vous souhaitez bien montrer aux autres. Développa t-il dans un sourire finement crispé de la réaction de cette dernière.
- Vous en savez déjà plus que moi ! Reprit-elle offusquée et bornée.
- Je ne sais pas votre couleur préférée.
- C’est important pour vous ?!
- Un peu. Révélait-il dans un regard doux. Et votre parfum de glace préféré, l’odeur de votre savon, votre chanson préférée, votre chanteur préféré, le style de musique que vous adorez…

Ses yeux s’embuaient d’un charme incroyablement déstabilisant pour Mac. Elle ne comprenait pas l’intérêt soudain de telles révélations.

- Pêche. Répondit-elle spontanément trop encrée à chercher le pourquoi du comment.
- Pêche. Acquiesça t-il en souriant pour la tranquilliser d’aucun piège malsain. Pour tout ?!

Elle opina de la tête telle une enfant étonnement impressionnée.

- Bien. Ensuite ?!
- Que… reprit-elle en un clignement de paupières semblable à un retour sur terre, que vouliez-vous savoir d’autre ?!
- Votre chanson préférée.
- Je ne sais pas… je n’en ai pas en tête… immédiatement. S’excusait-elle presque.
- Ca ne fait rien. La rassura t-il dans son sourire de flyboy.

Une seconde s’écoula. Une seconde aussi bien surnaturelle pour l’un, que tout a fait complaisant pour l’autre.

- Votre couleur préférée ?
- Le bleu… peut-être… suivant mes humeurs. Me mit-elle à sourire.
- Vos humeurs. Ria gentiment Harm.
- Le blanc aussi.
- Oh, c’est un bon point pour moi ! Fit-il avec fierté.
- Et comme les milliers de marins qui portent le même uniforme que vous Pilot’. Commençait-elle à apprécier l’échange.
- Exact. Concéda t-il. Mais tous n’ont pas les yeux de votre première couleur préférée.
- C’est vrai. Accorda t-elle dans une moue.
- Vous les aimez car elles font parties, en quelque sorte, de moi ? Osa t-il demander.
- En quelque sorte. Le taquina t-elle plissant les yeux. Et pour vous ? S’enquit-elle curieuse à présent.
- Le kaki. Souriait-il grandement. Hm… j’ai appris à l’apprécier. Admit-il dans une grimace. Et j’aime aussi la pêche ! Si vous vous demandiez… finit-il dans un clin d’œil avec un air arrogeant.
- Bah, de toute façon, vous n’aviez pas beaucoup le choix pour la couleur. Rigolait-elle malgré tout. Et qui n’aime pas la pêche ! Souligna t-elle simplement.

Une seconde s’écoula tandis qu’Harm semblait être concentré.

- Le jazz. Sortit-il d’un seul coup.

Mac fronça les sourcils après avec reprit un semblant de sérieux.

- Le jazz ?! Ca ne m’étonne pas ! Dit-elle d’une manière moqueuse.
- Cela signifie quoi ?!
- Que je ne suis pas étonnée que ce soit le style de musique que vous aimez.
- Pourquoi ?! Parce que j’approche la quarantaine !
- Noon, jamais je n’oserais vous rappeler ce fait. Fit-elle dans un clin d’œil à son tour.
- C’est bien aimable de votre part. Remerciait-il faussement irrité.
- Les cd que vous possédez parlent pour vous. Expliqua t-elle pour se sortir de cette impasse.
- Vous n’appréciez pas ?!
- J’apprécie tout, à certaine dose.
- Ok, je note.
- Vous notez ?!
- Oui, quand vous reviendrez, je tâcherais de me souvenir de ne pas en abuser.
- Ah bon ! Riait-elle. C’est tout ce dont vous vouliez savoir alors ? Questionna t-elle d’une voix neutre.
- Pour l’instant c’est bon. Je découvrirais par moi-même vos autres plaisirs. Révéla t-il mystérieux.
- Dois-je m’inquiétez ? Demanda t-elle incertaine.
- Non. Non, non. La rassurait-il.
- Ok.

Un silence opportun s’installa avec une légère gêne de la part de Mac. Elle baissa son regard, se focalisant sur autre chose que son partenaire.

Celui-ci plissa le front, prit par une sorte de vertige. Il commençait à perdre de l’équilibre, tout en étant assis.

Mac le remarqua, et posa sa main sur son visage.

- Vous êtes brûlant Harm ! Fit-elle d’une voix inquiète.
- J’ai un léger vertige. Ca va… passer.
- Allongez-vous. Vous n’êtes pas totalement guérit.
- Je pense avoir présumé de mes capacités. Disait-il en s’allongeant doucement, paupières closes.

Mac l’aida du mieux qu’elle pouvait en plaçant une main dans le dos de ce dernier et une autre sur son ventre afin de le guider.

- Je suis désolée, c’est de ma faute. Reprit-elle fautive.
- Pourquoi dites-vous cela ?! Soupira Harm quand il fut totalement étendu sur le lit.
- Je n’aurais pas du vous demander de m’aider avec votre état.
- Maaaac ! Nous n’avons même pas travaillé, seulement discuté. Vous n’allez pas vous en vouloir pour ça ?! Termina t-il plus comme une bêtise de ressentir une telle chose qu’une question.

Elle ne répondit pas et se hâta à la tâche de préparer les médicaments pour Harm. Elle revint quelques secondes plus tard avec, en mains, les gélules et un verre d’eau.

Elle les tendit au Capitaine qui, dans un regard de reproche face la culpabilité que ressentait sa meilleure amie, s’en saisit.

- Merci. Dit-il en remettant sa tête sur son confortable coussin qui lui extirpa un gémissement de bien être.
- C’est le moins que je puisse faire. Souriait-elle timidement.

Il y répondit avec plus d’entrain tout en la suivant du regard tandis qu’elle mettait de l’ordre sur le lit.

- Vous devriez vous reposer vous aussi Mac. Vous avez été malade.
- Je suis en bien meilleure forme que vous !
- Cela n’empêche pas à une personne de prendre quelques minutes de repos.
- J’ai du travail qui m’attend.
- Je ne pense pas que votre client vous tiendra rigueur d’une pause.

Elle se redressa avec ses dossiers en main. Elle balaya Harm du regard, avant de tout poser à côté du pied du lit, et revenir prendre place précédente.

Seulement leurs respirations fit chant de mélodie. Mac tournait de peu le dos à Harm allongé, qui lui, avait toujours son regard posé sur elle. Elle semblait perdue dans ses pensées mais elle n’en montra pas ses ressentis, simplement une légère absence.

- Vous voulez parler ? Proposa d’un ton posé l’avocat.
- De quoi ?! Répondit-elle d’une voix à peine audible.
- Je ne sais pas… de ce que vous voulez… la vie, l’amour, la famille, les amis, le travail… ou de ce qui vous passe par la tête à ce moment même. S’intéressait-il.
- Vous voulez philosopher avec moi ? Railla t-elle dans un rictus.
- Pourquoi pas. Offrit-il dans son flyboy grin.

Elle opina à cette éventualité, tout en s’humidifiant les lèvres.

- Venez. Reprit-il interprétant par son hochement de tête qu’elle était enclin à une discussion.
- Où ?! Fit-elle ne comprenant pas.
- Vous allonger. Il paraît que je suis très confortable. Sourit-il en lui montrant sa cuisse.

Il se décala à peine afin de servir comme il se doit de coussin à Mac. Elle le scruta durant une seconde, certaine qu’il se jouait d’elle, puis en le voyant se réinstaller, elle se laissa à ce plaisir proposé gentiment de la part de son meilleur ami.

Elle hésita dans ses gestes avant de prendre appuie sur lui.

- Quelque chose vous chiffonne ? Commença Harm en dégageant l’œil de Mac d’une mèche venue le cacher.

Il avait élevé vers elle une main incertaine, puis dans un élan de réconfort, il souriait tristement de la détresse que pouvait émaner de sa meilleure amie par moment.

- Non. Dit-elle acceptant ce geste, synonyme de caresse.

Il savait que le dialogue ne se ferait pas dans la minute qui allait suivre. Il s’en doutait, elle était un peu comme lui sur certain point quand il était question de parler dans un moment d’intimité qu’il avait créé par son invitation.

- Harm, je peux vous poser une question ? Reprit-elle le regard dirigé vers le plafond, comme si elle essayait d’identifier quelque chose.
- Bien sûr Mac. Encourageait-il.
- Avez-vous la vie que vous aviez souhaité avoir ?! Enchaîna t-elle d’un ton plat après l’accord de ce dernier.

Question pertinente, aurait-il rétorqué s’il était dans un tribunal pour témoigner. Mais il prit quand même le temps de peser la question, comprenant que ce n’était pas anodin si elle avait été posée.

Il inspira fortement avant de trouver matière à répondre.

- Non, dit-il sincèrement après avoir été prit de doutes, se demandant ce que voulait vraiment entendre sa partenaire.
- Votre accident n’a jamais été inclus dans votre équation.
- Non, jamais. Je connaissais les risques, mais les affronter réellement, non.
- Regrettez-vous une quelconque décision ?
- Non… enfin si, mais j’apprends à vivre avec.
- Lesquelles étaient-elles ?! Poursuivit-elle d’une manière intéressée.

Le Capitaine ferma un instant les paupières refaisant face à ses angoisses profondes dont il devait être confronté.

Mais quand Mac perçut le passage à blanc, elle réalisa qu’elle posait des questions personnelles et se dressa instantanément.

- Je ne voulais pas paraître indiscrète, je suis désolée.
- Ne vous excusez pas…
- Je n’aurais quand même pas dû. Le coupa t-elle.
- Mac, s’il vous plait. Fit-il capturant son bras pour la dissuader d’une quelconque escapade. Je vous assure. Termina t-il en glissant sa main sur son bras, l’invitant à reprendre place.

Elle se radoucit, et se remit comme précédemment, un voile embarrassé son visage.

- De quelle vie rêviez-vous Mac ? Réinvita t-il en douceur.
- Je ne sais pas… une vie différente peut-être.
- Différente en quoi ?!
- En tout. Riait-elle ironiquement.
- Quelque chose vous pose problème ? S’inquiéta t-il soudain.

Il passa automatiquement sa main dans les cheveux de Mac d’une attitude protectrice.

- Quelque chose a été inclu dans votre équation ?! Fit-il reprenant la même interrogation qu’elle pour l’orienter peut-être.
- Vous. Sortit-elle d’une voix stoïque gardant la bouche entrouverte.
- Moi ?! Reprit-il surpris et quelque peu blessé en stoppant son geste.
- Je ne pensais jamais pouvoir entretenir une relation telle que la notre avec un homme.
- Vous voulez dire être ami avec un homme ?
- Les hommes se sont toujours intéressés à moi par intérêt !
- Lequel ?! Fit-il ébahis.
- Me mettre dans leur lit.
- Mac ! Enchaîna t-il aussitôt.
- Non, Harm, vous l’avez dit vous-même. Personne ne voudrait être ami avec une personne telle que moi, sauf s’il y a un intérêt certain. Je sais ce que vous vous dîtes, mais je suis une femme aussi, et je sais décrire les regards. J’ai appris à les reconnaître. On nous apprend à les reconnaître. Finit-elle avec une conviction démesurée.
- Mac, ce que je voulais dire ce jour-là, c’est… les hommes ne sont pas tous comme ça. Essaya t-il d’argumenter.
- Je sais. Vous n’êtes pas comme ça Harm. Lui sourit-elle en tournant la tête vers lui, un air enfantin.

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Dim 18 Juin - 20:15

Elle le remercia d’être autre que les hommes qu’elle avait pu côtoyer et quand même bien si elle s’était laissée séduire.

- Vous êtes un homme bien Harm. Fit-elle convaincue. Vous m’avez respectée, posé sur moi un autre regard. Merci. Continua t-elle avec sincérité. Vous m’avez redonnée espoir, vous m’avez ouvert les yeux et confrontée à une tout autre réalité.
- Je n’ai rien fait. Osa Harm dans un petit rire gêné.
- Si. Plus que vous ne pouvez l’imaginer.
- Vous m’avez beaucoup apporté vous aussi Mac. Vous êtes une personne exceptionnelle.
- Non, je suis loin d’être…
- Si, la coupa t-il à son tour, vous avez été exceptionnelle avec moi pour… expliqua t-il avec en train, pour m’avoir aidé à chercher mon père, m’aider à affronter la réalité qu’il était bel et bien mort, vous avez été là avant, pendant et après toute cette obsession qui me rongeait, et vous seule vous le voyez.
- Parce que je vous connais Pilot’. Rit-elle légèrement.
- Mac, reprit-il en lui prenant la main qui gisait non loin de lui, vous êtes la meilleure amie que quelqu’un puisse avoir.

Leurs doigts ne faisaient que s’entrecroiser et s’amuser sans aucune gêne.

- Je n’ai pas toujours été là pour vous…
- Personne ne le peut, dit-il d’une voix douce, mais vous êtes là maintenant. Vous avez été là pour moi aujourd’hui. Alors que je n’avais pas osé vous le demander, vous êtes venue par vous même.
- Bah, j’avais une dette envers vous. Le taquina t-elle dans un clin d’œil.
- Que vous m’avez très bien rendu, je ne pouvais pas rêver meilleurs soins. Avoua t-il comblé.

Mac plia le bras prenant point d’appuie avec son coude, et leurs mains se retrouvèrent à se câliner en l’air, par leurs poignets quelques fois désarticulés suivrent des mouvements désorientés.

- C’est cela qui vous tracassez ?! Reprit Harm.
- Je n’ai jamais dit que quelque chose me tracassait !
- Vous aviez plutôt l’air préoccupée, je pensais que…
- Non, les doutes se sont dissipés.
- Quel genre de doute ?! Prit-il le risque de requérir.
- Vous savez… les doutes infondés qui peuvent parfois rendre dingue !
- Ouai, je vois le genre. Rigolait-il. Mais vous voyez, il suffit d’en faire part au lieu de ruminer dans son coin. Fit-il sur un ton de reproche.
- Vous n’aurez pas toujours réponses à mes interrogations, Harm !
- Mais si je peux déjà essayer à y voir plus clair, c’est déjà ça de gagné.
- Sûrement…

Puis, elle se mit sur son flanc pour pouvoir mieux regarder Harm, gardant leurs doigts entrelacés, tandis que la main de celui-ci cessa de caresser les cheveux de Mac, avant de reprendre de manière plus discrète de l’ordre de l’effleurement.

Elle fronça les sourcils d’un air faussement méchant.

- Vous avez des doutes ?
- Non. Répliqua t-il bien trop vite, ce qui nourrissait la curiosité de la Marines.
- Nous avons tous des doutes. Fit-il dans une généralité. Qu’elles sont les votre ? A ce moment même, là, sans réfléchir. La première chose qui vous vienne à l’esprit !
- Nous.
- Nous ?! Répéta t-elle plus qu’étonnée.
- Notre amitié. Précisait-il.
- Vous avez des doutes sur notre amitié ?! Demanda t-elle une pointe blessée.
- Non, sur sa longévité.
- Vous pensez qu’un jour ou l’autre le lien spécial qui nous lie va se rompre ?!
- Je ne sais pas…
- A cause d’un de nous deux ?! Dit-elle le regard humide.
- Non, une chose dont je suis certain, sourit-il, c’est que nous serons juste les pions d’une institution.
- Oh vous voulez parler d’une possible affectation. Comprit-elle en baissant son regard de Harm.
- Et voilà une chose dont je suis incertain, est l’infime chance de pouvoir finir nos carrières dans le même service.
- J’avoue que j’en prends conscience de jour en jour. Soupira t-elle en se remettant sur son dos.
- Vous avez peur que l’on perde le contact.
- Harm, sérieusement, si nous nous retrouvons mutés à des milliers de kilomètre l’un de l’autre, comment voulez-vous garder un contact.
- Le téléphone, les mails, les lettres…
- Cela marchera que quelques mois jusqu’à ce que nos vies se construisent ailleurs, sans que nous soyons là, l’un dans la vie de l’autre. Vous aurez d’autres préoccupations, d’autres intérêts. Vous tomberez amoureux d’une femme superbe, et vous élèverez des p’tits mat’lot. Souriait-elle à une vision de Harm « papa poule ».
- Cela n’empêchera pas de pouvoir prendre des nouvelles de vous.
- Comme vous faites avec Keeter !
- Ce n’est pas la même chose, Mac.
- En quoi est-ce différent. C’est votre meilleur ami, et vous ne le voyez pratiquement jamais.
- Cela ne veux pas dire que nous ne correspondons pas. Et puis avec les missions qu’il fait, il ne peut pas être joignable vingt quatre heures sur vingt quatre !
- Nous ne savons même pas si on ne sera pas muté dans un pays où la sécurité demeure. Nous pouvons être envoyés au front et…
- Mac, s’il vous plait, stop ! L’arrêta t-il. Ce n’était juste un doute que j’avouais et j’ai l’impression que c’est devenu une paranoïa collective. Plaisanta t-il, à moitié tout de même.
- Vous avez raison, fit Mac entre deux rires. Nous n’y sommes pas encore. Expira t-elle lentement. Enfin, j’espère… termina t-elle dans un murmure.

Harm émit une pression sur la main de Mac afin d’attirer son attention. Il leva son bras entraînant de même celui de celle-ci en l’attira à lui.

- Allé, approchez.

Elle se tourna d’un demi vers son meilleur ami et s’étira pour se retrouver à moitié étendue sur lui.

Il déposa la main enlacée de son côté gauche, et fit une ouverture de ses bras enfin qu’elle puisse s’y glisser. Il relâcha l’étreinte, et dans un mouvement, elle mit ses mèches en place afin de venir reposer sa joue sur le torse de Harm.

Sa respiration lente l’apaisa et elle ferma un moment les yeux pour laisser cette cadence la bercer.

Ses cheveux furent aussitôt choyés pareillement un instant plutôt et la sérénité pouvait de nouveau régner par une caresse effectuée du bout des doigts sur le torse de Harm, et dans le dos de Mac.

-Mac ? Fit la voix perplexe de Harm brisant leur minute octroyée.
- Hm…
- Êtes-vous heureuse ?! Demanda t-il flegmatique fixant le plafond.

Elle leva sur lui un regard interrogatif.

- Je… oui, je suis heureuse… je pense…
- Comment sait-on si nous sommes véritablement heureux ?
- On le sait parce qu’on le ressent… c’est magique, les moindres soucis paraissent insignifiant. Tenta t-elle d’expliquer.

Il inspira fronçant les sourcils, convaincu de quelque chose.

- Je suis heureux alors !
- Pourquoi, en doutiez-vous ?! Se souleva t-elle.
- Peut-on être heureux et malheureux à la fois Mac ?!
- Vous pensez à quelque chose en particulier ?
- Non, réfléchissait-il, non… simplement parfois ma joie me rend triste.
- Vous sentez vous malheureux à cet instant ?! Se risqua t-elle de demander.
- Non, oh non, répondit-il catégorique, je suis heureux. Sourit-il les yeux brillants.
- C’est une bonne chose alors. Fit-elle avec optimisme.
- Ouais. Dit-il en encrant son regard dans celui de Mac.
- Et qu’est c’qui ferait que vous soyez triste alors ?!
- Que vous partiez. Avouait-il. Car… je suis bien avec vous et que je n’ai pas envie de vous voir partir.
- Je suis là.
- Oui, mais vous devrez partir bientôt reprendre votre vie. Admit-il d’une voix peinée.
- Vous voulez que je reste encore une nuit ?
- Oui… répondit-il faiblement en déviant son regard.
- Si vous ne vous sentez pas bien, vous savez que je peux rester !
- Oui, je sais… mais et quand je me sens bien, vous resteriez quand même ?! La regarda t-il de nouveau.

Elle le toisa d’un regard d’incompréhension.

- Où voulez-vous en venir Harm ?
- Où je veux en venir ?! A vrai dire, je n’en sers rien Mac. Souffla t-il contre lui même.
- Harm. Insista t-elle en s’écartant de lui pour avoir une meilleure vision.

Il se redressa en même temps qu’elle s’éloignait, mettant leur buste en parallèle. Une de ses main se plaça sur la nuque de Mac afin d’approcher son visage du sien et de capturer ses lèvres dans un baiser fougueux qui se termina sur une note de pudeur

La main de Harm glissa le long de l’épaule de Mac tout en reprenant contenance. Elle humecta sa lèvre tout en scrutant Harm, ne comprenant pas la réaction de celui-ci.

Puis, comme possédée par une même passion, ce fut au tour de Mac de réduire l’écart afin d’embrasser son meilleur ami.

Ce baiser timide le resta jusqu’au moment où leur langue vinrent se chercher, augmentant l’intensité de l’échange. Le bout de leurs doigts commença à venir effleurer le visage de l’autre, finissant par le capturer à deux mains. Celles de Harm dévièrent vers les épaules de sa partenaire tandis qu’ils partageaient encore le même air.

- A quoi jouez-vous ?! Demanda l’avocate d’une voix plaintive et chaude, se libérant des lèvres de son meilleur ami.
- Je ne joue pas… Soupira Harm conscient de ses propos.

Leurs visages se baissèrent en même temps, et leurs fronts vinrent se soutenir l’un l’autre. Un soupir se rajouta aux nombreux autres seulement plus bruyant exposant l’impatience ou le combat des sentiments qui se menaient en Mac.

- Mac. L’appela t-il.

Elle releva les yeux sur lui, prête à entendre ce qu’il avait à dire.

- Nous avons avancé doucement, prit notre temps, il suffirait juste de passer à l’étape… supérieure.

Elle resta devant lui inerte. Enfin, c’était ce qu’elle s’efforçait à montrer pour cacher son ardeur face à une quelconque déception qui puisse y avoir.

- Je sais qu’il y a quelque chose de fort entre nous, essaya t-il d’expliquer, je ne sais pas ce que c’est, comment le nommer, mais je sais qu’il existe ! Et je ne peux plus fermer les yeux la dessus à présent. Plus depuis les dernières vingt quatre heures.
- Harm… soupira t-elle, vous êtes malade, vous ne savez pas ce que vous ressentez. Tenta t-elle à son tour de le faire revenir à la raison pour ne pas lui laisser de faux espoir.
- Je suis heureux, je vous l’ai dit, je sais parfaitement ce que je ressens même étant malade, même si je serais à l’agonie, même si cela se révélerait être un jour banal, je suis heureux quand je pense à vous, je suis heureux quand je suis avec vous, je suis heureux quand je vous vois… heureux Sarah !

Une de ses phalanges vaguait vers la pommette de Harm en la frôlant avec légèreté.

- Je suis heureuse aussi, avoua t-elle en fixant son regard bleu azur, heureuse avec vous.

Il inclina doucement son visage et avança à nouveau des lèvres pulpeuses qui s’entrouvraient pour lui, légèrement, orientant une envie partagée.

Ils s’embrassaient tandis qu’Harm commençait à se mettre sur ses genoux et Mac s’allonger amenant son meilleur ami avec elle.

Il se plaça entre ses jambes avant de, délicatement, reposer son corps sur celui de sa partenaire. Il se retenait par ses bras tendus de part et d’autre d’elle.

Son bassin vint épouser celui de Mac, son torse vint embrasser la poitrine de Mac, et son souffle d’effort vint balayer les quelques mèches rebelles sur le front de Mac.

D’un corps à corps allié, leurs formes s’assemblaient avec volupté.

Il observait cette femme magnifique qu’il admira avec un autre regard. Une vision nouvelle s’offrait à lui, car à présent qu’un pas de plus avait été fait, il ne la regardait plus qu’avec son cœur, et s’accordait de ressentir tous les sentiments qu’il laissa enfin s’exprimer en lui librement.

Il l’embrassa de nouveau, elle resserra ses cuisses autour de lui. Il suçota sa langue câline, elle commençait à s’érotiser contre lui.

Puis, dans un moment de plénitude, les premiers échos d’une voix torride enveloppèrent l’instant magique.

- Je t’aime. Fit il en quittant ses lèvres.

Puis, il se redressa réalisant l’aveu fait.

- Je n’ai rien dit ! Reprit-il paniqué de la réaction que pourrait avoir Mac.
- Je n’ai rien entendu. Répliqua t-elle pour le rassurer et le soulager, bien que...

Il poussa un soupir apaisé tout en relâchant sa tête.

- Mais, continua t-elle mutine, je t’aime aussi. Souriait-elle.
- J’ai entendu ! La taquina t-il en relevant la tête vers un immense sourire.
- Entendu quoi ? Demanda t-elle surprise.
- Tu m’aimes aussi !!
- Aussi ?! Parce que tu m’aimes toi aussi ?!? Fit-elle faussement stupéfaite comme si elle n’avait pas entendu son aveu.
- Oui, je t’aime. Concéda t-il d’une voix d’enfant embarrassé comme prit d’une faute, tout en l’embrassant.

Ils savouraient d’une autre manière leurs lèvres, comme si le simple fait d’être en parfait accord avec leurs sentiments réciproques leurs donnaient la liberté de pouvoir apprécier toutes les émotions sans s’en repentir.

- Ce n’était pas si difficile que ça en somme. Gloussa Mac.
- Non, c’est vrai. Admit Harm en souriant.
- Pourquoi nous a t-il fallu tout ce temps alors ?!
- Pour pouvoir le faire maintenant.
- Et pourquoi maintenant ?
- Parce que je n’ai pas su faire taire mes sentiments plus longtemps. Expliqua t-il dans une moue.
- Depuis quand résistes-tu ?!
- Depuis aussi longtemps que toi.
- Alors là, rit-elle, ça doit faire sacrement longtemps !
- Longtemps … longtemps ?! Questionna t-il curieux.
- Heu, quelque chose comme… une décennie. Souriait t-elle timidement.
- Wouah ! Sortit-il sans retenu.
- Et bien parce que tu viens de me dire, pour toi aussi. Fit-elle une pointe vexée de la réaction de son partenaire.
- Na, moi depuis plus longtemps.
- Hein ?! Comment ça ? Fit-elle plus que surprise et ne comprenant pas.
- Quelque chose comme… heu… quatre décennie fit-il fier.
- On ne se connaissait même pas, et tu n’étais même pas encore né !! Riait-elle
- Si, je suis né pour n’aimer que toi, et n’être qu’avec toi. Et j’le savais ! Dit-il dans son flyboy grin
- Et bien… fit-elle émue, comment résister à… ça !!
- Facile, ni résiste pas. Conclut-il en l’embrassant avec passion, amour, désir...


~ FIN ~

J'espère que la fin ira car je sais que si j'lis une fin comme ça chu frustrée pdt des mois Laughing

Merci bcp à vous !!
Allée la France mdr Very Happy
Semper fi
salut
& Mac je t'aime Surprised

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Dim 18 Juin - 20:48

Que dire sinon que ta fic était un pur plaisir à lire du début à la fin.

Les voir se taquiner comme ça, les voir si heureux ensemble, c'est trop beau.

Merci Finou pour cette fic et vivement la prochaine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
gemmabell
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 3116
Age : 28
Localisation : 29
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Dim 18 Juin - 20:50

Bon c'est vrai qu'un petite partie NC-17 hein ça aurai fait de mal à personne mdrr!!

Mais c'est tellement mignon que ya pas besoin, ah ils sont trop adorables!!!!!

Surtout prends le bien Finou hein mdr mais au début le titre hein mdrr (trop chou) me suis dit mais quel genre de fic est-ce donc ? Mais c'est une fic génialissime avec un titre qui convient tout à fait et une histoire passionante, Harm et Mac ya pas de meilleures histoires !

Merci beaucoup pour cette fic Finou et si tu veux en écrire d'autre nian nian surtou t'hésites paaaaaaaaaaaaaaaaaasssss !!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macharm.skyblog.com/
Bambi
Loin de Catherine
Loin de Catherine


Féminin Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Dim 18 Juin - 20:54

C'est sublime Les dialogues sont super, une p'tite touche d'humour, de tendresse ... J'ai adoré, finou, c'était géaaaaant!!!! Bravoooooo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Dim 18 Juin - 22:27

gemmabell a écrit:
Bon c'est vrai qu'un petite partie NC-17 hein ça aurai fait de mal à personne mdrr!!



tout a fit d'accord avec toi!!!!!!


c'est vraiment une superbe fic mélangeant pleins d 'emotions et de sentiments differents

bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manon1989
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 81
Age : 28
Localisation : dans les bras d'Harm
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Dim 18 Juin - 23:25

et ben dit donc!!!!!
c'était tout simplement sublime!!!! et je pèse mes mots!!!!
j'ai adoré tous les moments qu'ils ont passé ensemble!!!
vivement ta prochaine fic!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnneSoMac
Connaissance de Catherine
Connaissance de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 996
Age : 30
Localisation : Avec Catherine Bell!! Merci ma Gazelle!
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Lun 19 Juin - 0:56

Outin bah a y est lé finie et je n'ai même pas mis de comm aux chapitres mdr!

Bon pas grave tu sais déjà mon avis sur ta fic qui m'a éveillée en moi beaucoup de sentiments dont je ne connaissais pas l'existence mdrrr!!

Bon bah voilà moi ta fin m'a trop fait penser au final et OMG poutin de grosse nostalgie mdr.

A tel point que en lisant la fin bah outin j'ai les larmes qu'ont coulées !

Poutin parce que je me suis imaginé que si le zod final c'était passé comme ça, bah outin THE BEST de fin !

Trop bien Mac & Harm qui se parlent sans retenue et tout poutin a y est je n'en peux plus rien que d'y repenser mdr!!!

Ma Choutte encore une fois merki pour cette sublime fic !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Lun 19 Juin - 1:09

ANNE CHARLOTTE a écrit:
gemmabell a écrit:
Bon c'est vrai qu'un petite partie NC-17 hein ça aurai fait de mal à personne mdrr!!



tout a fit d'accord avec toi!!!!!!




Bah chu pas d'accord Embarassed parce que je pense que ce que l'on ressent aurait été anéanti par du NC17. la on a une montée du désir, on comprend, on ressent nous meme le bonheur qu'ils éprouvent mais avec du NC17 ca aurait sans doute gâcher la beauté du moment au lieu de l'accomplir.

Alors ma choup, te dis merci pour cette pure beauté de fic que moi aussi j'en pouvais plus en la lisant!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Mais en tout cas ça n'a fait qu'augmenter le désir de lire une nouvelle fic de ta part qui sont toujours de vraies réussites!

Continue sur ta lancée!!!!!!

SEMPER FIIIIIIIIII rambo cheers

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nady
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 328
Age : 28
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Jeu 22 Juin - 19:39

j'ai lu ta fic d'une traite!! Elle est vraiment géniale!!! J'ai adoré

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   Sam 24 Juin - 6:12

Merci bcp pour vos commentaires, je suis contente qu'elle vous ai plus Very Happy !!
Dsl pour le retard Embarassed mieux vaut tard que jamais aussi lol Rolling Eyes
En tout cas grand merci Very Happy & pour ce qui est des prochaines fics outin tout dans la tête que je fais de très beaux rêves Laughing Laughing
A Bientôt Wink

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Des Bisous Guérisseurs ~ [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Littlefee Bisous, Soom aï et littlfee Ante : la sieste p. 13
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Lizanna n'aime pas les bisous, KVB
» bisous à tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: