CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De l'Histoire Ancienne [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Sam 21 Oct - 15:03

Titre : De l’histoire ancienne
Auteur : Tomcat2510
Email : Tomcat2510@aol.com
Rating : G
Catégorie : Romance/Drame
Personnage : Sarah Mackenzie, Harmon Rabb Junior, Joseph Mackenzie
Spoilers : Aucun
Résumé : Supposons que le père de Mac ne soit pas mort et que celui-ci ait refait sa vie après le départ de son unique fille. Quelles seraient les conséquences d’une rencontre entre le père et la fille après des années de silence.
Disclaimers : La série JAG ne m'appartient pas. Elle est en la possession de DPB, Bellisarius Production, CBS et Paramount. Je ne fais qu'emprunter les personnages un petit moment, mais je promets de les rendre plus tard. Je ne touche aucune somme d'argent pour cette histoire. Ce n'est qu'un divertissement.
A/N : Tout d’abord un grand merci à ma relectrice, ma biquette, ma gourou qui est présente depuis le début. Et également à Finou, qui sans elle, cette fic n’aurait jamais été la même. Elle me tient particulièrement à cœur pour avoir eu un rôle de catalyseur.
Elle est également terminée, je ne voulais pas commencer à la poster avant que celle-ci ne soit complètement finie… J’espère qu’elle vous plaira autant que celle-ci m’a soulagé.


Prochainement...

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nady
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 328
Age : 29
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Sam 21 Oct - 21:08

j'ai déjà vu ce petit "apéritif" sur jagfashion
je suis pressée de lire ça
surtout sachant qu'elle vient de toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
macnj
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 336
Age : 32
Localisation : France
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Sam 21 Oct - 21:19

ah je suis impatiente de lire ça!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jag.fansforum.info/index.php
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Dim 22 Oct - 12:11

« Tu m’as appris à me protéger, à ne plus me blesser. Tu m’as appris le vide et la peur. Tu m’as appris à oublier la souffrance et l’amour. Tu m’as tout simplement oublié.
Merci papa »


Chapitre 1

Quartier Général du JAG
Falls Church, VA


Assis dans l’une des chaises inconfortables du bureau de lieutenant de vaisseau Bud Roberts, le caporal Julien Robertson observait avec dédain la pauvre décoration de la pièce. Il avait toujours détesté les enceintes militaires qu’il trouvait trop impersonnel à son goût. Il lâcha un soupir et décroisa ses doigts.

_Bonjour caporal, salua Bud Robert en pénétrant dans son bureau, un dossier sous son bras droit.

Il n’eut droit qu’à un rapide coup d’œil de la part du marines. Bud crispa discrètement ses lèvres, détestant par-dessus tout ce genre de comportement, surtout de la part d’un militaire. Il savait bien que les marines étaient des gens à part. Il s’assit derrière son bureau et ouvrit le faible dossier du caporal.

_Caporal, les chefs d’inculpation contre vous ne sont pas très graves, expliqua Bud en fixant le jeune militaire. On peut utiliser votre jeune âge comme argument, le juge comprendra

_J’ai 18 ans, rétorqua le jeune marine. Je suis pleinement conscient de mes actes

_Caporal Robertson, nous avons tous eu 18 ans, dit Bud d’une voix conciliante, n’allez pas me faire croire que toute cette histoire n’est pas partie d’un stupide jeu avec vos camarades

_Vous accusez mes frères ?

Bud soupira, rejetant son corps contre le dossier de son fauteuil. Voilà deux jours qu’il tentait de raisonner son client mais rien n’y faisait. Le caporal Robertson niait toute autre participation que la sienne.

_Seriez vous plus à l’aise si votre avocat est un marine ? Demanda finalement Bud en voyant Mac passer devant son bureau.

_Je ne pense pas que vous pouviez en trouver un dans le coin, répliqua Robertson, un sourire narquois sur les lèvres.

_Et bien justement, contredit Bud en se levant.

Il ouvrit la porte close et sortit laissant à nouveau le caporal seul. Bud suivit Mac jusque dans le bureau de cette dernière et attendit qu’elle finisse de classer un dossier avant de signaler sa présence.

_Bud ? Vous avez besoin de quelque chose ? Demanda Mac en lui faisant un sourire

_J’ai un problème avec un jeune caporal, madame, expliqua Bud en secouant la tête. Il ne veut rien écouter et j’ai pensé que peut-être qu’avec un marine, il serait plus enclin à tendre l’oreille

_Je comprends. Où est ce marine ? Demanda Mac en déposant ses derniers dossiers sur un coin de son bureau.

_Dans mon bureau

Mac se dirigea vers la pièce où attendait toujours Robertson. Quand elle pénétra dans la pièce, elle entendit le soupir du marine.

_Caporal Robertson, je suis le lieutenant colonel Mackenzie, se présenta Mac en se mettant à porter de vue du militaire.

_Vous êtes un marine ? Demanda Robertson en la détaillant de la tête aux pieds.

_Cette uniforme le montre, non ? Quels sont vos chefs d’inculpation, caporal ? Demanda Mac en prenant place à côté de l’un des siens.

_C’est stupide, madame, avoua le jeune militaire.

Bud accoudé contre le chambranle de la porte haussa les sourcils, surpris de voir à quel point le comportement du caporal avait changé en la présence de Mac qui venait de prendre le dossier entre ses mains. Ses yeux parcouraient rapidement la feuille, retenant que l’essentiel.

_Vous avez raison, cela est vraiment stupide, dit Mac en refermant le document. Des explications ?

Le caporal tourna sa tête vers le lieutenant Roberts qui comprit immédiatement qu’il était de trop dans la pièce. Il lança un rapide coup d’œil à Mac et quitta son bureau en refermant la porte derrière lui.

_Cette affaire ne vaut vraiment pas la peine de passer devant un juge, expliqua Mac en reposant le dossier sur le bureau. Il faut juste un peu de franchise et vous n’aurez qu’une lettre d’avertissement dans votre dossier

_C’est tout ?

Mac acquiesça simplement d’un hochement de tête.

_On a juste voulu un peu s’amuser, commença à expliquer Robertson, alors nous avons pris Sandy

_Sandy ? Demanda Mac en fronçant les sourcils.

_La… heu, tenta le caporal chef tout à coup gêné.

_Oh, je vois, dit Mac en ravalant un petit rictus. Continuez, l’encouragea-t-elle d’un geste de la main.

_Alors nous l’avons prise et nous l’avons mise dans la voiture du major, continua-t-il à raconter en croisant et décroisant ses doigts. Mais nous n’avions aucune idée que le major Jerkins avait proposé au lieutenant colonel Masen de le raccompagner chez lui puisqu’ils sont voisins et que la voiture du lieutenant colonel est en panne

_Dois-je comprendre que vous étiez plusieurs, demanda Mac en se rappelant un élément du dossier.

_Je suis celui qui a eu l’idée, madame, répondit Robertson en voyant où voulait en venir le colonel Mackenzie.

_Cette affaire ne demande pas une cours martiale, une simple réprimande dans le dossier.

_Je me sens capable de l’assumer seul, colonel

_Bien, je vais en discuter avec le lieutenant Roberts

Mac se leva et lissa sa jupe. Elle rouvrit la porte du bureau de Bud et lui fit signe de la rejoindre. Le caporal se leva à son tour et regarda avec plus de détail le lieutenant colonel Mackenzie.

_Madame ? L’appela-t-il avant que Bud ne vienne à sa rencontre

_Oui ?

_Avez-vous un quelconque lien avec Joseph Mackenzie ? Demanda-t-il en fronçant les sourcils.

Mac ouvrit la bouche pour répondre mais Bud l’interrompit avant qu’elle n’ait eu le temps de répondre. Elle lança un regard confus et reporta son attention sur Bud.

_Une simple réprimande, dit Mac à toute vitesse. Mais je pense que le caporal est prêt à vous raconter son histoire, rajouta-t-elle avant de quitter la pièce sans jeter un regard à Robertson.

_Que lui avez-vous fait ? Demanda Bud qui avait remarqué le soudain malaise de sa collègue.

_Je n’ai fait qu’invoquer un nom, monsieur, répondit le marine tout aussi troublé que Mac

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Dim 22 Oct - 13:49

Wow ce premier chapitre est déjà alléchant.

Comment ce Caporal connaît-il le père de Mac? Quel lien y a-t-il entre eux?

Super début en tout cas.

Vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Lun 23 Oct - 12:38

Voila la suite....
Merci pour vos commentaires

---------------

Chapitre 2

Mac, assise sur l’un des bancs à l’extérieur du bâtiment, repensait à la question du caporal. Depuis plus de vingt ans, on n’avait pas évoqué le nom de son père. Elle en avait même presque oublié son existence si ce jeune caporal ne le lui avait pas rappelé.

Harm, de retour de Norfolk vit sa partenaire perdue dans ses pensées. Un sourire enjoliveur sur le visage, il vint s’asseoir à côté d’elle.

_Vous m’avez l’air pensive, dit-il d’un ton léger

_Pas maintenant, Harm, répondit-elle d’un ton plus dur qu’elle ne l’aurait voulu.

Harm, surpris, se leva et se dirigea vers les portes principales du quartier général avant de faire demi tour et de retourner au côté de sa partenaire.

_Haaaarm, supplia-t-elle en croisant pour la première fois de la journée le regard de son partenaire

_Vous aviez dit « pas maintenant », mais c’était avant, argumenta-t-il en sachant pertinemment que si Mac le souhaitait, elle l’enverrait balader une nouvelle fois.

Mais Mac soupira simplement avant d’incliner la tête vers le sol.

_Que se passe-t-il ? Demanda Harm inquiet du mutisme de son amie

_Le client de Bud a évoqué le nom de mon père, expliqua-t-elle en soupirant. J’avais juste oublié son existence jusqu’à ce qu’on me la rappelle

_On n’oublie pas ses parents, dit Harm en se voulant réconfortant.

_Croyez moi, j’ai tout fait pour les oublier, rétorqua-t-elle en froissant le pan de sa veste d’uniforme.

Elle lâcha le bout de tissu et réajusta son calot sur la tête, camouflant de son mieux, son état intérieur. Sans que rien ne l’explique, elle se sentait tout à coup vulnérable et angoissée. Elle n’avait plus ressenti cela depuis des années.

Comme elle se levait du banc, le caporal Robertson quittait l’enceinte du bâtiment. Mac pria intérieurement pour qu’il ne l’ait pas vu, mais quand elle le vit se diriger vers eux, elle s’excusa rapidement au près de Harm et s’avança vers le marine.

_Comment connaissez-vous Joseph Mackenzie ? Demanda Mac sans prendre de détour.

Robertson se figea sur place, troublé par le regard dur de la jeune femme. Elle n’avait rien de commun avec la marine qu’il avait rencontré un peu plus tôt dans le bureau de son avocat.

_Désolé, colonel… je n’ai, tenta-t-il en s’éloignant doucement. Vous savez ce n’est qu’un nom, se justifia-t-il avant de disparaître dans le parking visiteurs.

_On dirait qu’il a le feu aux fesses, plaisanta Harm en rejoignant Mac.

Mac ne répondit pas et pénétra à nouveau dans la battisse du JAG. Pour éviter une quelconque conversation avec son partenaire, elle prit les escaliers qui étaient toujours vides à ce moment de la journée. Elle montait avec nonchalance les marches, se remémorant contre son gré, des brides de son passé.


Flash back

Maison des Mackenzie
Bellefontaine, OH
Décembre 1983


_Dégage de là, s’écria la jeune adolescente en s’extirpant de la poigne de son père.

_Comment oses-tu parler comme ça à ton père ? Répliqua l’homme en levant la main sur sa fille.

Mac mit ses bras devant son visage pour le protéger. Joseph Mackenzie conscient qu’il venait de faire peur à son unique fille, baissa doucement son bras le long de son corps.

_Je suis désolé, Sarah, s’excusa le père en tentant de prendre sa fille dans les bras.

Mais elle recula de quelques pas lui lançant un regard noir.

_Toujours facile de s’excuser, cracha-t-elle en lui tournant le dos. Mais je ne suis pas maman

Et elle claqua la porte de sa chambre, laissant son père, au milieu du salon, le regard désolé.

Mac tourna le verrou de sa porte, effrayé par les gestes que pouvait avoir son père par colère. Elle posa un regard sur sa chambre et vit la valise rangée sous son lit. Elle la sortit de sa cachette et la posa sur son lit. Doucement, elle commença à la remplir. Elle prenait n’importe quels vêtements qui lui tombaient sous la main, se fichant royalement du fait qu’elle venait d’y mettre des pantalons qu’elle n’avait plus mis depuis ses 10 ans, mais les larmes lui flouaient la vue. Elle voulait quitter cette maison, comme sa mère l’avait fait un mois auparavant.

Elle ferma sa valise et s’assit sur le lit, le visage ravagé par les larmes. Dépitée, perdue, impuissante, Mac prit son visage entre ses mains et laissa sa tristesse éclatée.

C’était toujours la même rengaine depuis que sa mère avait quitté le domicile familial. A chaque dispute, tous les deux jours, elle allait dans sa chambre et elle faisait son sac. Toujours dans le même état d’esprit, toujours avec la même colère. Mais quand la valise était bouclée et que la colère avait disparu, elle ne pouvait se résoudre à quitter son père.

_Je ne suis pas comme elle, répéta Mac encore et encore, en se balançant d’avant en arrière sur son lit d’enfant. Je ne suis pas comme elle

Fin du flash back


Mac accéda à la porte qui menait directement à l’étage où se trouvait son bureau. Elle inspira profondément, bouleversée par le souvenir de ce mois de décembre alors qu’elle avait tout juste 15 ans. Elle enleva son calot et le plia soigneusement avant d’ouvrir la porte.

_Joseph Mackenzie, murmura Mac comme si ce nom était associé à tous ses malheurs passés et présents.

Elle referma la porte derrière elle et aborda un visage impassible. Elle avait appris à donner le change, une chose qui venait de l’éducation de son père. Et aujourd’hui, elle allait à nouveau le mettre en pratique.

« Ne rien montrer » pensa Mac en poussant la porte vitrée qui séparaient le couloir du plateau des opérations du JAG.

_Je te hais

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Lun 23 Oct - 19:33

Wow. C'est le Caporal qui parle en premier de Joseph Mackenzie, et quand Mac veut enfin en parler, il prend ses jambes à son cou.

Quelle histoire y a-t-il là dessous?

Super suite et vivement la prochaine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mar 24 Oct - 10:20

Voila le chapitre 3
Avec son lot de révélations

______________

Chapitre 3

Appartement de Mac
Georgetown, VA


Mac gara sa voiture le long du trottoir, devant son immeuble et coupa le contact. Tout en savourant le fait d’être à la maison, elle se laissa aller contre le dossier de son siège et se massa délicatement la base de sa nuque qui était douloureuse depuis le milieu de l’après-midi.
Les yeux fermés, elle appréhendait tout de même de se retrouver seule dans son appartement. Elle ouvrit la portière et s’extirpa à l’extérieur attrapant dans la volée son attaché caisse et son calot. Quand elle releva son regard vers le portail de son immeuble, son sang se glaça dans ses veines quand elle reconnut le caporal Robertson assis sur les marches de l’escalier.

Elle ferma les portes centralisées de sa voiture et la contourna, ralentissant le pas pour retarder l’instant où elle devait adresser la parole au jeune marine. Avant qu’elle ne poussa la grille qui la séparait des escaliers, Robertson s’était levé et avait essuyé son pantalon salit par les marches poussiéreuse.

_J’ai cherché votre adresse dans l’annuaire, expliqua le caporal en s’effaçant pour la laisser passer.

Mac s’arrêta à la hauteur du jeune homme et le contempla.

_Pourquoi êtes-vous venu ? Demanda Mac, la voix légèrement tremblante.

_J’ai remarqué votre trouble lorsque j’ai parlé de Joseph Mackenzie, répondit Robertson en fourrant ses mains dans les poches de son jeans.

_Cela ne vous donne pas le droit de venir chez moi, répliqua Mac tout en montant les escaliers.

_Je sais mais je devais vous parler. Enfin j’ai l’intime conviction que vous avez besoin d’entendre ce que j’ai à dire, rajouta le marine en lui emboîtant le pas.

Mac se retourna et posa sa main sur le torse du jeune homme. Robertson contraint de s’arrêter, releva la tête et put lire dans les yeux de la jeune femme toute la détermination dont elle faisait preuve.

_Rentrez chez vous, caporal, dit Mac sur un ton qui ne demandait aucune réplique.

Elle ouvrit la porte et s’engouffra à l’intérieur de l’immeuble. Le caporal Robertson l’observa et redescendit les marches en secouant la tête. Mais son caractère de marine le fit remonter et ouvrir la porte. Mac venait d’entrer dans l’ascenseur quand elle vit une main bloquer les deux portes métalliques.

_Je ne peux pas, dit le caporal en pénétrant dans la cage d’ascenseur. Il faut que vous m’écoutiez

_Allez-y, grogna Mac en fixant les numéros des étages.

_Je crois que nous avons quelque chose en commun, avoua-t-il en fixant les portes en acier.

_Et je pense le contraire, répliqua Mac en soupirant.

Elle n’aimait pas beaucoup la façon dont le caporal la harcelait. Elle soupira et remercia le seigneur quand les portes s’ouvrirent enfin. Elle sortit de façon précipitée et se dirigea vers son appartement, consciente que le caporal la suivait toujours.

Elle ouvrit la porte d’entrée et alluma la lampe du salon. Robertson s’arrêta sur le pas de la porte et attendit l’invitation du colonel.

_Vous n’allez pas rester dans le couloir, dit Mac en jetant son calot et sa mallette sur le canapé.

Robertson pénétra dans le salon et referma la porte derrière lui.

_Prenez vos aises, je vais juste me changer, dit Mac avant de disparaître derrière la porte de sa chambre.

Robertson contempla la décoration de l’appartement, avançant d’un pas vers une étagère remplie de photos. Il attrapa l’un des cadres et observa les traits fins de Mac qui était plus jeune que maintenant. Il reposa la photo et en prit une seconde.

_C’était au mariage du lieutenant Robert, dit Mac en le surprenant

Il reposa rapidement la photo et pivota pour faire fasse à la jeune femme, habillée d’un jeans et d’un chemisier violet.

_Désolé, s’excusa-t-il en mettant les mains dans son dos.

_Ces photos sont là pour être regardées, dit Mac en souriant légèrement. Qu’avons-nous en commun ? Demanda finalement Mac en prenant place dans le canapé.

Robertson, un peu crispé, s’avança et s’assit dans le fauteuil en oseille. Il posa ses mains sur ses cuisses qu’il frotta par anxiété.

_Vous avez déjà mangé ? Demanda Mac en voyant la nervosité du jeune homme. Nous pouvons commander quelque chose et parler de ce Joseph Mackenzie qui semble nous lier

Elle attrapa le téléphone et composa le numéro de son restaurant chinois préféré.

_Vous aimez le chinois ? Demanda-t-elle en mettant la main sur le combiné

Robertson acquiesça. Quelques minutes plus tard, Mac posa le combiné sur son socle et reporta son attention sur le caporal.

_Je pense que nous devrions attendre le repas avant d’approfondir la conversation, dit Mac en quittant le canapé. Vous voulez quelque chose à boire ?

_Un soda, merci.

Mac alla dans la cuisine et s’appuya contre le plan de travail. Elle avait un mauvais pressentiment sur la suite des événements. Le genre de sensation qu’on déteste avoir et qui pourtant nous guette, nous harcèle pour finalement nous anéantir en moins d’une seconde. Elle soupira en se demandant si elle n’aurait pas mieux fait de le laisser derrière la porte. Mais une autre partie d’elle lui disait clairement qu’elle devait écouter ce qu’il avait à dire.

La sonnette retentit.

_Vous pouvez juste aller ouvrir ? Demanda Mac en ouvrant le frigo pour sortir deux sodas. Cela doit être le livreur

Elle attrapa deux verres dans le placard et sortit de la pièce pour rejoindre à nouveau le salon.

_Heu, ce n’est pas le chinois, dit le caporal gêné

Mac posa les verres et les sodas sur la table et se dirigea vers la porte légèrement entr’ouverte.

_Harm ? S’exclama Mac surprise de voir son partenaire. Que faîtes-vous là ?

_Je passais dans le quartier, expliqua-t-il en sachant pertinemment que Mac n’allait pas le croire.

_Oh, et bien nous allions justement passer à table, dit Mac légèrement désolée pour lui. Vous voulez vous joindre à nous ? Demanda-t-elle par politesse.

_Non, ça ira. On se voit demain, dit-il avant de reprendre le chemin de l’ascenseur.

Comme il partait, le livreur du restaurant passa à côté de lui. Mac prit la commande et paya avant de refermer la porte, un peu surprise de la visite de son partenaire.

_Et si on passait à table, dit Mac en souriant pour cacher son trouble.

Le début du repas se passa dans un calme absolu. Chacun regardait son plat chinois, en évitant soigneusement le regard de l’autre.

_Vous savez cela peut durer longtemps ?

_Je sais, dit Robertson en souriant par-dessus son verre de soda.

_Que savez-vous sur Joseph Mackenzie ? Demanda finalement Mac ne tenant plus à tout ce suspense autour du nom de son père.

_Je sais que vous êtes sa fille, commença-t-il en reposant son verre sur la table. J’avais un doute mais quand j’ai vu votre trouble, j’ai su que j’avais vu juste, dit-il légèrement désolé.

_Je ne pense pas que vous soyez la pour parler de moi, le coupa Mac calmement pour ne pas le blesser.

_C’est lui, la chose que nous avons en commun, avoua Robertson en baissant les yeux.

Mac fronça les sourcils en ne voyant pas où voulait en venir le militaire. Elle le fixa et tout à coup la révélation se fit dans son esprit.

_Nous sommes…

_Frère et sœur, compléta Robertson en acquiesçant de la tête.

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didine
Crayon machouillé de Catherine
Crayon machouillé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 191
Age : 38
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mar 24 Oct - 12:18

Je l'avais vu venir ce scoop.

Brillament écrit, merci Tomcat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://djeaddict.bb-fr.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mar 24 Oct - 20:03

Oui moi aussi je le voyais venir, mais maintenant il faut connaître l'histoire de cet autre Mackenzie. Surtout qu'il ne porte pas le même nom.

Vivement la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
macnj
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 336
Age : 32
Localisation : France
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mar 24 Oct - 22:56

oui je l'avais vu venir aussi celle ci!!! Je suis curieuse de savoir ce qu'est devenu son père, et puis pourquoi son frère ne porte pas le même nom de famille. vite la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jag.fansforum.info/index.php
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mer 25 Oct - 11:14

Mirci pour tous vos commentaires...
Je sais que c'était assez évident... mais je ne cherche en fait pas à tant faire dans le suspence lol...

________

Chapitre 4

Flash back

Maison des Mackenzie
Hillsboro, OH
Septembre 1977


Assise au milieu de ses poupées à qui elle faisait la classe, Mac tenait un livre de conjugaison et récitait sa dernière leçon à ses jouets comme si elle était à l’école. Des cris dans le salon l’interrompirent alors qu’elle allait conjuguer le verbe pouvoir. Elle posa son manuel sur la petite table où elle mettait toujours ses livres et se leva pour coller son oreille contre la porte.

_Je ne crois pas que ce soit une bonne idée, dit son père d’un ton catégorique

_Que veux-tu que je fasse ? Demanda Deannie

_Il y a plusieurs solutions à ce problème, alors tâche de le résoudre au plus vite

Mac ouvrit doucement la porte pour observer ses parents qui se disputaient plus fréquemment depuis quelques mois. Elle sortit la tête par la petite embrasure et vit ses parents debout l’un en face de l’autre.

_Je ne peux pas, Joe, avoua la mère de Mac en séchant une larme sur sa joue. On a toujours voulu un deuxième enfant

_C’était avant…

Il tourna la tête vers la chambre de sa fille et découvrit qu’elle était en train de les épier. Sa colère ne fit qu’un tour avant qu’il ne dirige vers elle.

_Viens donc avec nous, l’invita Joseph en la prenant par le bras.

Mac remarqua qu’il sentait l’alcool. Elle détestait quand il avait cette odeur sur lui. Il devenait toujours méchant et il disait toujours des choses qu’il regrettait par la suite.

_Deannie, annonce lui donc la bonne nouvelle à ta fille

La mère de Mac secoua simplement la tête en refusant d’inclure sa fille dans une discussion de grandes personnes.

_Elle n’a rien à voir dans cette histoire, dit Deannie en prenant sa fille dans les bras.

Mac regardait ses deux parents se disputer alors qu’elle était au milieu. Elle attrapa la main de sa mère et la serra fort pour lui montrer qu’elle était là avec elle.

_Pourquoi crois-tu que je ne veuille plus d’enfant ? Demanda Joe en posant son regard sur son unique fille

_Retourne dans ta chambre, chérie, lui dit sa mère en l’embrassant rapidement sur le front.

Deannie ne supportait plus le regard de son mari sur leur fille. Elle ne pouvait pas tolérer ce mépris alors que leur unique enfant n’avait rien fait pour mériter un pareil châtiment. Elle attendit que la porte de la chambre se referme pour reprendre la conversation.

_L’alcool te rend aigri, cracha la mère en s’éloignant de son mari

_Il me fait voir les choses, rétorqua Joseph Mackenzie en attrapant un verre sur la table basse du salon. Elle va devenir une moins que rien, ta fille.

_Elle est merveilleuse. Seulement tu ne veux pas le voir, contredit Deannie sur un ton dégoûté.

_Si elle est si merveilleuse, prend la et barre toi, alors, lui proposa Joe complètement ivre.

Il jeta son verre vide sur le canapé et s’approcha de sa femme. Sans qu’elle ne comprenne d’où vienne le coup, elle se retrouvait au sol, la joue en feu. Elle leva les yeux vers son mari et y vit une lueur qu’elle n’avait jamais vue avant.

C’était la première fois que Joseph Mackenzie portait la main sur sa femme.

Mac avait entendu sa mère tomber sur le sol. Elle voulut ouvrir la porte mais une part d’elle la retenait de le faire. C’était une histoire d’adulte.

_Un jour, tu te réveilleras et tu te retrouveras seul, menaça Deannie en se levant péniblement.

Les larmes de Mac se mêlèrent à celles de sa mère. Elle avait parfaitement compris que son père ne l’aimait pas comme un père aime sa fille. Elle sécha de rage les larmes qui ruisselaient sur ses joues et retourna au milieu de ses poupées. Elle prit le manuel de conjugaison et l’ouvrit à la page où elle s’était arrêtée.

_Je peux, tu peux, il peut… récita Mac comme si elle n’avait jamais rien entendu de la conversation de ses parents

Fin du flash back


Appartement de Mac
Georgetown, VA


Ils avaient quitté la table de la salle à manger pour rejoindre le salon, leurs verres à la main. Mac se recouvrit du plaid et observa avec plus de minutie le jeune homme qui s’avérait être son petit frère.

_Comment…

Elle stoppa sa phrase se demandant si elle voulait vraiment avoir des réponses aux multitudes de questions qu’elle se posait.

_J’ai découvert un jour des coupures de journaux dans son portefeuille, avoua Robertson tout en jouant avec son verre

_Il n’a jamais parlé de moi ? Demanda Mac sentant son cœur se tordre de douleur

Le caporal ne répondit pas. Il baissa les yeux et fixa son verre à moitié vide.

_Il n’est pas très bavard, vous savez, répondit-il en détournant la question du mieux qu’il put.

Mac acquiesça simplement alors que ses yeux se remplissaient de larmes. Son père avait réussi là où elle avait échoué. Il avait oublié sa fille, au point de se reconstruire une nouvelle famille, alors qu’elle était toujours au stade de rejet.

_Caporal…

_Julien, la coupa-t-il en lui souriant d’un air chaleureux.

_Julien, pourquoi Robertson ? Demanda-t-elle en abordant un sujet moins douloureux.

_Quand je suis venue au monde, ils n’étaient pas encore mariés, expliqua Julien en s’asseyant de façon plus confortable dans le fauteuil. Il n’était même pas présent pour ma naissance, il était en cure de désintoxication

Julien Robertson se promit de ne jamais lui avouer qu’il avait arrêté de boire pour sa mère et lui. Il connaissait quelques brides du passé de Joseph Mackenzie, son père. Il savait qu’il avait été marié et que l’alcool l’avait rendu violent.

_Mon vrai nom est Robertson-Mackenzie, mais depuis toujours on m’appelle Robertson, rajouta-t-il avant de boire une gorgée de son soda.

_Où… habite-t-il ? Demanda Mac la voix nouée par une boule qui se formait dans sa gorge.

_A quelques heures d’ici.

Il regarda sa montre et fut surpris de voir l’heure déjà bien tardive.

_Je dois y aller, annonça-t-il en se levant

Il sortit un bout de papier chiffonné de la poche intérieure de sa veste et un crayon de papier. Il gribouilla rapidement quelque chose et le posa sur la table basse.

_Voilà son adresse

Mac le suivit, sans même regarder le morceau de papier, négligemment posé sur la table. Son regard dévoilait une certaine crainte, une angoisse qu’elle ne pouvait pas refouler. Elle inspira discrètement afin de reprendre le dessus sur les émotions qui l’assaillaient. Elle ne voulait ni paniquer, ni se mettre à pleurer, pour une simple adresse. Calmée, elle lui ouvrit la porte.

_Rentrez bien

_Bonne nuit, colonel, dit-il en sortant dans le couloir

_Mac, le reprit-elle en lui souriant timidement

_Bonne nuit, Mac

Et il partit vers l’ascenseur sous le regard troublé de Mac. Elle referma la porte derrière elle et s’y adossa tout en fermant les yeux. Elle les rouvrit et son regard se posa sur le bout de papier que Robertson avait posé. Elle s’avança et l’attrapa.

_Lynchburg, lut Mac en parcourant l’écriture du jeune homme.

Elle mit en boule le papier et le jeta dans un coin du salon. S’il avait réussi à l’oublier, elle en ferait tout autant.

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didine
Crayon machouillé de Catherine
Crayon machouillé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 191
Age : 38
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mer 25 Oct - 11:35

Moi qui croyait avoir eu d'un coup des gênes d'enquêtrice.

Tant pis, j'aime beaucoup ta fic.

Même si la réaction de Harm, j'ai un peu peur. Que va t'il avoir imaginé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://djeaddict.bb-fr.com
macnj
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 336
Age : 32
Localisation : France
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mer 25 Oct - 12:02

Harm va se faire des films, elle ne lui a même pas dit ce qu'il se passait.
On avait peut être réussi à deviner ce qu'il y allait se passer, mais là vraiment on peut s'attendre à tout. Super fic, vivement que tu éclaircisses tout ça .


Dernière édition par le Mer 25 Oct - 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jag.fansforum.info/index.php
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mer 25 Oct - 12:20

Wow, il aurait quand même pu faire aussi l'effort d'arrêter de boire pour sa fille.

Ah moins qu'il ait toujours voulu un garçon et que l'arrivée de Sarah l'a fortement déçu. Quoi que c'est pas une raison pour la rejeter comme ça.

Maintenant que va-t-elle faire? Est-ce qu'elle va en discuter avec Harm, qui doit se poser pas mal de questions sur ce jeune homme chez Mac? Est-ce qu'il va l'aider à aller voir son père et à arranger les choses entres eux? Ou du moins avoir une discution afin qu'elle sache pourquoi il était comme ça avec elle?

En tout cas, super fic et j'attends la suite avec impatience.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mer 25 Oct - 18:55

Woaw!!!
C'est le seul mot que je peux sortir!!!
Je viens de découvrir ta fic Tomcat et franchement super et en même temps vivement la suite parce que là il y a trop de question qui se bousculent dans ma tête!!!

BRAVO Tomcat!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Jeu 26 Oct - 9:39

Mirci pour vos commentaires, ca me rassure

_______

Chapitre 5

Quartier général du JAG
Falls Church, VA


Elle passa la porte de son bureau, totalement épuisée. Elle n’avait pas réussi à dormir. Le sommeil l’avait fuit alors que ses souvenirs avaient pris un malin plaisir à la trouver et à la hanter. Quand enfin, elle avait eu une seconde de répit, le réveil avait sonné et il était l’heure pour elle de se lever et d’attaquer une nouvelle journée.

_Bonjour, Mac, la salua Harm en pénétrant dans son bureau.

Mac le regarda et se sentit soulagée d’être en présence d’un ami. Elle voulait tout lui raconter, juste pour apaiser sa conscience et peut-être avoir un avis extérieur. Harm avait toujours été un ami aux conseils justes.

_Bonjour Harm, dit-elle sans pouvoir empêcher un bâillement

_La nuit a été longue, demanda Harm une légère jalousie dans la voix

_Ce n’est pas ce que vous croyez, rétorqua Mac en comprenant l’allusion.

_Je ne crois que ce que je vois, répliqua-t-il d’une voix assez dure.

Mac contracta ses mâchoires, tout à coup énervée par la jalousie mal placée de son partenaire. Elle avait pensé lui confier ses doutes, mais à présent sa seule envie était de lui mettre un coup de pied dans les six heures pour le faire sortir de son bureau.

_Vous n’avez rien à faire ? Demanda Mac pour clore le précédent sujet

_J’y retourne, dit Harm en pivotant pour sortir de la pièce. Mac, il a la moitié de votre âge

_Et alors ?

Harm secoua la tête et repartit vers son bureau où une pile de dossiers à mettre à jour l’attendait.

Mac se massa les tempes. Son mal de tête venait de s’intensifier. Elle se leva et se dirigea vers la petite cuisine du JAG à la recherche d’un verre d’eau et d’un cachet pour son mal. Elle ouvrit le frigo et se prit une bouteille d’eau fraîche.

_Bonjour, colonel, la salua l’amiral en pénétrant dans la petite pièce.

_Bonjour, amiral, dit-elle en se redressant rapidement.

_Vous allez bien ? Demanda AJ Chegwidden en voyant la mine défaite de son chef d’état major. Vous semblez épuisée

_Un peu de surmenage mais rien d’alarmant, monsieur, expliqua Mac en ouvrant sa bouteille d’eau. Monsieur, serait-il possible d’avoir mon après-midi ?

_Un quelconque problème ? S’inquiéta l’amiral en fronçant les sourcils

_Non, une affaire personnelle à résoudre, répondit évasivement Mac comme si cela n’avait pas une grande importante

_Bien, les affaires se tassent en ce moment, dit-il pour donner son approbation

_Merci, monsieur

Elle s’avança pour sortir de la cuisine quand l’amiral la retint.

_Si quelque chose n’allait pas, vous me le diriez, n’est ce pas ? Dit AJ sur un ton qui se voulait conciliant.

_Tout va bien aller, monsieur, répondit Mac avant de quitter la pièce.

L’amiral l’observa alors qu’elle se dirigeait vers son bureau pour prendre ses affaires, éteindre son ordinateur et fermer la porte. Il secoua la tête et chercha la boite de beignets qu’il avait aperçu plus tôt dans la matinée.

Mac appuya sur le bouton d’appel de l’ascenseur et attendit en fixant les portes en acier.

_Où allez-vous ? Demanda Harm alors qu’il passait derrière elle

_Une affaire urgente à l’extérieur, répondit-elle par-dessus son épaule avant de pénétrer dans l’ascenseur.

_Mais vous…

Mac n’entendit pas le reste de ces paroles. La porte venait de refermer et l’ascenseur descendait déjà au rez-de-chaussée. Elle aurait aimé en discuter avec lui, une conversation posée entre adulte, mais il l’avait énervé avec ses allusions.

Elle monta dans sa voiture et sortit du parking du JAG. Elle prit la direction de Blacksburg, ville voisine de Lynchburg où se trouvait son père. Elle n’avait même plus besoin du papier griffonné par Julien. Elle avait mémorisé l’adresse dès sa première lecture.

_2815 Hillcrest Avenue, murmura Mac en prenant une bifurcation.

Elle roulait depuis presque deux heures. Elle bénissait son dernier achat qui était le GPS. Harm lui en avait vendu les mérites alors qu’il en avait acheté un quelques mois auparavant. Elle s’était laissée tenter et depuis, il ne quittait plus sa voiture.

Elle stoppa sa voiture devant une maison d’une banlieue résidentielle. Elle était entourée par une barrière blanche et la pelouse venait d’être fraîchement coupée. Mac sortit de sa corvette et s’appuya contre le capot et contempla la maison de celui qui avait été par le passé son père.

Elle n’avait jamais vécu dans une maison comme celle là. Pourtant ils avaient souvent déménagé, ne restant pas plus d’un ou deux ans au même endroit. Les maisons qu’elle avait habité avait toujours été délabré, la pelouse défraîchie, la barrière inexistante.

_Vous cherchez quelque chose, mademoiselle ? Demanda une vieille femme qui venait de l’aborder.

Mac sortit de ses songes et lui sourit.

_Savez-vous qui habite cette maison ? Demanda Mac en désignant la maison couleur saumon.

_Les Mackenzie, répondit la voisine. Vous les connaissez ? Interrogea la vieille femme curieuse

_Par le passé, répondit vaguement Mac en reportant son attention sur la maison. Je vais y aller

La vieille femme acquiesça et repartit faire sa promenade le long de la rue.

Assise au volant de sa corvette, elle jeta un dernier coup d’œil à la maison de son père. Elle n’avait aucune envie d’aller voir de plus près. Elle avait si peur d’y découvrir une famille heureuse et unie. Tout ce dont elle avait toujours été privée depuis sa plus tendre enfance. Elle mit le contact et passa la première avant de disparaître au coin de la rue sans poser un regard au rétroviseur.

« Ne jamais se retourner » pensa Mac en inspirant profondément pour enlever la boule qui venait de se former dans sa gorge.

Mais avant qu’elle n’atteigne l’extérieur de la ville, les premières larmes perlèrent dans le coin de ces yeux. Une fois de plus, malgré les années qui s’étaient écoulées, son combat pour l’oublier, son père avait réussi, une nouvelle fois, à la faire pleurer.

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Jeu 26 Oct - 11:34

Eh ben c'est mal parti en Harm et Mac pour avoir une discution calme sur les nouvelles qu'a appris Mac.

Pourquoi il peut pas mettre sa jalousie de côté quelques minutes. Et Mac au lieu de directement prendre la mouche, pourquoi elle lui explique pas simplement ce qui se passe. Faut toujours qu'ils compliquent tout

Et Mac, j'ai mal pour elle. Voir où sont père vit et ce que son frère a connu comme enfance quand elle, elle n'a jamais connu le luxe d'une famile unie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
gemmabell
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 3116
Age : 28
Localisation : 29
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Jeu 26 Oct - 13:41

WOWWWW !!! Shocked

Je viens de lire ta fic Tomcat et .... wow, captivée dès le début!!!!J'adore.

Harm...puéril jaloux mdr.

Une seule hâte, la suite! Et qu'il arrive rien à Mac aussi Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macharm.skyblog.com/
macnj
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 336
Age : 32
Localisation : France
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Jeu 26 Oct - 13:56

ton histoire est très prenante. J'espère que Mac va essayer d'en savoir plus sur la vie de son père. En attendant, je suis scotchée sur mon écran à attendre la suite!!!!
super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jag.fansforum.info/index.php
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Lun 30 Oct - 23:26

"Ne jamais se retourner!"
Je trouve que cette phrase resume une bonne partie de ce qu'a était la vie et surtout l'enfance périlleuse de Sarah Mackenzie!
Superbe Fic Tomcat!!!
Et puis c'est vrai pourquoi Harm et Mac ne peuvent pas faire dans le simple pour une fois? pourquoi Harm prend la mouche tout de suite des qu'il voit un autre homme que lui avec Mac????

J'attends la suite avec impatience!!!!
Franchement BRAVO Tomcat!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Lun 6 Nov - 12:11

Désolé pour n'avoir pas posté de toute la semaine mais j'ai été appelé par mon régiment vendredi pour partir le samedi matin...
Pour me faire pardonner & si vous etes suffisamment gentils lol je vais poster plusieurs suites...

Bonne lecture

_________

Chapitre 6

Flash back

Maison des Mackenzie
Galion, OH
Avril 1984


La porte de sa chambre claqua une nouvelle fois, laissant une nouvelle marque sur le bois déjà bien abîmé. Mac, tout juste âgée de 16 ans, attrapa sa valise sous son lit et comme à chaque nouvelle dispute, elle entreprit de la faire pour s’enfuir du domicile qu’elle ne supportait plus.

Elle jeta ses dernières fringues dans la valise usée par le temps et la ferma avant de la poser au sol. C’était décidé, cette fois-ci, elle allait vraiment quitter la maison et son père. Elle regarda son reflet dans le miroir de sa coiffeuse et replaça une mèche qui encombrait son visage derrière son oreille.

Elle sursauta quand elle entendit des bruits de débris à l’extérieur de la pièce. Elle cacha rapidement sa valise et ouvrit la porte de sa chambre.

Son père était allongé sur le sol du salon. Terrifiée, elle se précipita près du corps sans vie de son père. Elle prit le pouls comme on le lui avait appris à son stage de secouriste et soupira en sentant qu’il était rapide et régulier. Elle ouvrit les pans de sa chemise et lui donna quelques claques sans que cela n’ait un effet sur Joseph Mackenzie.

Consciente que le temps pressait, elle attrapa le combiné du téléphone et composa le numéro qu’on lui avait appris dès son plus jeune âge.

Une voix féminine répondit immédiatement à l’appel de détresse. Très sereine, malgré la situation alarmante, elle donna tous les renseignements nécessaires. La femme lui assura qu’une ambulance allait arriver dans quelques minutes. Rassurée, elle raccrocha le téléphone et reporta toute son attention sur son père qui respirait toujours.

Les larmes ruisselaient sur son visage alors qu’elle se sentait coupable de la situation. Elle était responsable de l’état de son père. Si elle avait été une meilleure fille, peut-être qu’il aurait arrêté de boire. Si elle avait eu de meilleures notes dans son dernier bulletin, il aurait pu être fier de son unique fille.

Les sirènes de l’ambulance signalaient la présence des secours près de la maison. Quelques secondes plus tard, deux secouristes pénétrèrent dans le salon et s’occupèrent de Joseph.

Mac se recula un peu pour laisser tout l’espace suffisant aux ambulanciers. Elle les regardait ausculter son père avant de les voir appeler un brancard pour l’emmener à l’hôpital.

_Mademoiselle, vous avez eu un très bon réflexe, la complimenta l’un des ambulanciers avant de suivre ses collègues qui emmenaient son père dans l’ambulance.

Paralysée, elle se contenta de regarder le camion s’éloigner de la maison. Quand il fut suffisamment loin pour ne plus entendre le bruit des sirènes, le corps de Mac se mit à trembler de façon incontrôlable. Sans qu’elle ne puisse faire quelque chose contre, ses jambes se dérobèrent sous son poids et elle tomba au sol.

Recroquevillée sur elle-même, elle se mit à pleurer. Les nerfs venaient de lâcher. Sa voisine, madame Clyde l’aida à se relever et la prit par les épaules.

_Tu vas passer la nuit chez nous, Sarah, la rassura madame Clyde.

Elles fermèrent la porte d’entrée et partirent dans la maison en face où son mari et son fils les attendaient.

_Merci, madame Clyde, dit Mac en essuyant ses larmes

Elle s’assit sur les marches du perron et regarda sa maison de chez sa voisine. Ce n’était pas ce soir qu’elle quitterait le domicile familial.


Fin du flash back

Appartement de Sarah Mackenzie
Georgetown, VA


Elle ne pouvait se résoudre à allumer la lumière de son appartement. C’est dans le noir qu’elle arpenta son salon pour retrouver son canapé et se peloter sous le plaid. Elle se coucha et posa son regard sur la lumière du couloir qui filtrait sous la porte d’entrée.

Elle aurait aimé juste s’endormir et avoir un sommeil sans rêve. Elle savait que si elle fermait les yeux, ne serait-ce que quelques secondes, les souvenirs allaient remonter à la surface, mêlant douleur et peine. Elle avait pensé avoir enfui au plus profond d’elle, les sentiments que son père lui avait appris à ressentir, mais ce soir, tout lui revenait. Les larmes, la colère, le mépris, la tristesse l’assaillaient de toute part lui donnant la nausée.

Elle se força à fermer les yeux.

Le noir qui l’entourait n’avait rien en commun avec le noir qui l’habitait. Elle pensait en avoir fini avec son passé, elle avait réussi à avancer durant toutes ses années, mais cela avait été tout simplement une impression. Rien de plus. Elle n’avait pas plus avancé que lorsqu’elle avait 17 ans. Elle était toujours aussi blessée par l’attitude, même involontaire, de son père.

Elle se redressa et alluma la petite lampe à côté du canapé. Elle attrapa le téléphone et composa un numéro qu’elle avait appris à connaître avec le temps. Mais avant que la première tonalité se fasse entendre, elle raccrocha. Elle ne voulait mêler personne à ses états d’âme. Pas même Harm.

Elle éteint la lumière, se recoucha et s’emmitoufla davantage sous la couverture. Ce n’est pas ce soir qu’elle allait dormir d’un sommeil serein et peuplé de rêve.

Ses démons du passé l’avaient à nouveau rattrapé et ils semblaient ne plus vouloir la quitter. Les yeux fermés, elle pouvait sentir que le rythme de son cœur était plus rapide que les autres jours.

La panique la guettait sans pour autant montrer son vrai visage. Mac connaissait parfaitement cette apparence de faux calme, celui juste avant la tempête.

Elle ne voulait pas être submergée par ses émotions. Pas ce soir. Elle se leva et partit dans sa chambre. Elle enfila rapidement un jogging et ses baskets pour courir. Elle attacha ses cheveux en queue de cheval et quitta son appartement.

La seule façon d’apaiser ses maux était de flatter le bitume qui ne portait aucun jugement sur elle, qui ne lui rappelait pas son enfance. C’était juste elle et la route. Plus rien n’avait d’importance.

Pas même ce qu’elle était. Sarah Mackenzie n’était plus qu’une ombre lorsqu’elle sillonnait la route.

L’ombre d’elle-même. Ni plus, ni moins. Juste une âme en perdition, à la recherche d’un point d’ancrage.

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Lun 6 Nov - 14:58

Bravo! C'est une super histoire, j'ai hate de voir la suite!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sedb
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Lun 6 Nov - 20:16

Géniale cette fic, Mais où est la suite, mdr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Lun 6 Nov - 21:44

Chapitre 7

Quartier général du JAG
Falls Church, VA


_Bonjour, colonel

Mac leva à peine les yeux de l’écran de son ordinateur et lui fit un simple bonjour d’un hochement de tête.

_Vous n’aviez aucune affaire à l’extérieur hier, dit Harm en croisant ses bras sur sa poitrine.

Mac concéda finalement à lever sa tête vers son partenaire. Elle avait voulu l’appeler hier soir. Il l’aurait certainement écouter jusqu’au bout de la nuit, mais cela devait rester une histoire entre elle et son passé.

_Vous avez fait des recherches ? Demanda Mac en haussant un sourcil

_Mac, dit Harm sur un ton qui annonçait la morale. Le caporal Robertson a la moitié de votre âge

_Vous ne savez rien, Harm, le coupa Mac en le menaçant du doigt.

Elle ne comprenait pas la jalousie dont faisait part son ami. Il l’avait juste surpris alors qu’elle dînait avec Julien Robertson.

_Il a mis une poupée gonflable dans la voiture de son supérieur, Mac, rajouta Harm pour donner plus de point à son argumentation.

_Arrêtez, Harm, soupira Mac sur un ton las.

Harm fronça les sourcils. Ce n’était pas dans les habitudes de Mac de réagir de la sorte. Dans son meilleur jour, elle aurait répondu par une pique. Dans le pire, par un renvoi express dans son bureau. Mais jamais, elle n’avait utilisé ce ton pour lui demander d’arrêter.

Il l’observa plus attentivement avant de remarquer les traits tirés. Il était certain qu’elle n’avait pas dormi depuis quelques temps. Peut-être que le caporal Robertson n’était pas la raison qui la tenait éveillé une bonne partie de la nuit.

_Mac ?

_Quoi ? S’exclama-t-elle irritée

Elle inclina la tête et se frotta les yeux qui commençaient à lui brûler. Ce n’était ni l’endroit, ni le moment pour craquer. Ses yeux s’humidifiaient au fil du temps qui s’écoulaient. Elle prit plusieurs respirations pour contrôler ses nerfs et releva la tête vers Harm.

Harm comprit d’un simple regard que rien n’allait dans la vie de Sarah Mackenzie. Il prit le soin de fermer la porte derrière lui et s’assit dans l’un des fauteuils prévus pour les visiteurs.

_Qu’est ce qui se passe Mac ? Demanda Harm d’une voix conciliante

Mac haussa simplement les épaules et attrapa son crayon de papier qu’elle se mit à tordre pour évacuer le stress. Le silence se fit dans la pièce.

_Je pensais que nous étions amis, dit Harm en se penchant vers le bureau. Ne m’excluez pas de votre vie, Mac

Elle ouvrit la bouche pour parler mais la referma, incertaine de ce qu’elle pouvait dire. Bien sur, qu’ils étaient amis, mais leur relation avait été toujours tellement ambiguë que parfois elle ne savait plus trop où placer cette relation.

_C’est personnel, Harm, répondit finalement Mac qui avait décidé d’éloigner Harm de cette histoire

Le visage de Harm s’assombrit. Il se leva et rouvrit la porte du bureau. Il savait pertinemment que lorsque Mac était aussi fermée, rien ne pouvait la faire parler. Il s’apprêtait à sortir quand Mac l’interpella.

_On pourrait dîner ensemble ce soir, proposa Mac en souriant bien malgré son air triste

Harm lui renvoya son sourire en acquiesçant d’un hochement de tête et quitta le bureau, heureux de voir que Mac ne l’excluait pas totalement de sa vie.

Mac le regarda s’éloigna vers son bureau et conclut qu’elle prit la bonne décision. Harm était un ami, certainement le plus proche qu’elle ait et elle n’avait pas le droit de le repousser. Elle se concentra à nouveau sur l’écran de son ordinateur et pria silencieusement pour que la journée se finisse sans anicroche.

_Au fait Mac, chez vous ou chez moi ? L’interrompit Harm en pénétrant à nouveau dans le bureau, la faisant sursauter.

_Chez vous, répondit Mac la main sur le cœur. Mais évitez moi ce genre de frayeur à l’avenir, l’avertit gentiment Mac en lui accordant le premier vrai sourire de la journée

_Alors on devra passer par le centre commercial, je n’ai plus rien de convenable dans le frigo, lui dit Harm en haussant les épaules

_Je pourrai contrôler le contenu du panier ? Demanda Mac en plissant les yeux.

Harm rit et referma la porte, laissant Mac de bien meilleur humeur que plus tôt dans la matinée. Harm n’était pas son ami pour rien. Malgré les bas qu’ils connaissaient de temps à autre, l’un ne pouvait pas trouver meilleur réconfort auprès de l’autre. C’est cela qui rendait leur relation si exceptionnelle et exclusive.

_Merci, Harm chuchota Mac consciente qu’elle se sentait plus sereine que ce matin.

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥


Dernière édition par le Jeu 9 Nov - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'Histoire Ancienne [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une histoire compliquée [ Fiction Elsanna ]
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: