CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De l'Histoire Ancienne [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mar 7 Nov - 0:03

Ouf!!!!
Elle décide enfin de ne plus faire la tête a Harm c'est un bon point!!!
Super fic Tomcat!!!
A quand la suite???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Jeu 9 Nov - 10:45

Chapitre 8

Flash back

Maison des Mackenzie
Galion, OH
Novembre 1985


Le regard perdu sur la rue, Mac attendait le retour de son père. Il lui avait promis le jour avant de rentrer tôt. « I cry at night » d’Elton John passait à la radio, amenant une nouvelle fois les larmes dans les yeux de la jeune adolescente.

Elle ramena ses genoux contre sa poitrine et détourna les yeux de l’entrée de garage. Il n’allait une fois de plus pas tenir ses promesses. Ses pensées s’échappèrent et elle se remit à penser à sa mère qui l’avait quitté deux ans plus tôt. Jour pour jour.

Son regard se posa sur le calendrier, accroché sur l’un des murs du salon et repéra immédiatement la date qu’elle haïssait plus qu’elle n’aimait.

Le 26 novembre était un jour a marqué d’une pierre noire. Sa mère l’avait abandonné, laissant comme seule trace, une lettre imprégnée de regrets. Unique cadeau pour ses 15 ans. Deux ans plus tard, seule une maison vide et des parents absents l’accompagnait dans sa dix-septième année.

Elle essuya rageusement la larme qui coulait sur sa joue et se leva pour ouvrir le mini bar que son père pensait toujours à remplir. Son regard scruta chacune des bouteilles, hésitant sur son futur choix. Sa main en attrapa une au liquide brunâtre tandis que l’autre refermait déjà le placard à alcool.

_Whisky, lut-elle sur l’étiquette tout en retirant le bouchon

Elle huma l’odeur enivrante de l’alcool et leva les yeux au ciel. La dignité qui lui restait l’empêchait de boire directement à la bouteille. Elle se servit un premier verre et l’observa pendant un long moment. Prise d’une pulsion, elle quitta le fauteuil abîmé du salon, attrapa le verre et se précipita vers la cuisine où le whisky atterrit dans le fond de l’évier.

_Je ne peux pas, murmura-t-elle en s’appuyant contre le plan de travail, la tête dans les épaules.

Un bruit la ramena à la réalité, elle releva la tête pour se rendre compte que ce n’était que le chat du voisin qui venait de sauter contre la fenêtre.

Dépitée, triste, esseulée, elle se rendit à nouveau dans la salle de séjour. Elle attrapa la bouteille d’un geste violent et rageur. Au diable la dignité, au diable ses parents.

Les yeux emplis de larmes et sans plus aucune lueur, elle dirigea la bouteille de whisky vers le ciel comme si elle allait porter un toast.

Le visage de sa mère s’interposa sur le sien alors qu’elle rencontrait son visage dans le miroir qui lui faisait face.

_A la tienne, maman, dit-elle d’un ton plat et sans émotion.

Elle porta le goulot a sa bouche puis but une première gorgée qui lui lança un goût amer en bouche. Sa gorge lui brûlait et la sensation de chaleur la rendait nauséeuse. Elle grimaça quelques secondes avant de reprendre une gorgée plus importante.

La chanson d’Elton John avait laissé place à la voix d’un animateur qui louait la beauté du temps de ce 26 novembre 1985. Mais ce jour ne parut jamais aussi noir dans la vie de Sarah Mackenzie alors que sa descente dans les abîmes venait de prendre forme dans ce salon.

L’unique cadeau familial qu’elle venait de recevoir était l’alcoolisme de son père. Rien de plus. Juste un héritage qui avait un goût misérablement amer.

Fin du flash back

Centre commercial
Washington, DC


_Mac ? L’appela Harm inquiet

La chanson d’Elton John passait toujours sur les ondes du centre commercial. Elle se reprit en balançant légèrement la tête de gauche à droite et sourit à Harm pour lui montrer que tout allait bien.

_Vous voulez du vin ? Demanda-t-elle comme si de rien était.

_Non, j’ai ce qu’il faut, répondit-il en montrant le panier rempli d’ingrédient pour le dîner du soir. Vous sembliez ailleurs, tenta Harm en espérant la pousser à la confidence.

Elle ignora le commentaire de Harm et fouilla dans le panier.

_Il manque la viande, remarqua Mac en posant son regard sur son partenaire

_Poisson, répondit Harm en désignant les lamelles de saumons au fond

_Ok, concéda-t-elle en partant vers la caisse.

Harm la regarda s’éloigner. Il était certain qu’elle lui cachait quelque chose. Il fallait absolument qu’il trouve la raison de son mutisme. Il la rattrapa rapidement et passèrent à la caisse.

_J’ai remarqué que mon GPS avait une panne en venant au centre commercial, dit Mac tout en se dirigeant vers les voitures garés dans le fond du parking.

_Vous voulez que je jette un coup d’œil ? Proposa Harm en posant le sachet de course sur le capot de la corvette de Mac.

_Merci

Elle ouvrit sa portière et tendit le boîtier noir à Harm.

_Qu’a-t-il ? Demanda Harm en appuyant sur quelques commandes

_Il n’y a plus le son, expliqua Mac en s’asseyant dans le siège de sa voiture.

Harm appuyait sur toute sorte de boutons, espérant trouver la panne sous l’œil méfiant de Mac qui ne savait plus trop si elle avait eu une bonne idée en demandant l’aide de Harm.

_Attention, ce bijou m’a coûté une petite fortune, râla Mac en tentant de reprendre son GPS

Harm évita la manœuvre de sa partenaire et continua son petit manège. Il accéda au menu principal et consulta rapidement les paramètres afin de résoudre le problème. Maladroit, en quittant le menu, il sélectionna le dernier chemin demandé et le nom de la ville de Lynchburg apparut sur l’écran, laissant Harm perplexe. La ville se trouvait à plus de deux heures et demie de Washington et il n’y avait aucune affaire à traiter dans cette région.

_Harm, on pourrait reporter le dîner à un autre jour ? Demanda Mac qui avait réfléchie à une façon de reporter le dîner.

_Pourquoi ? Lui demanda Harm en lui rendant son GPS à nouveau sonore.

_Je ne me sens pas très bien, avoua Mac en récupérant l’objet. Ce n’est que partie remise, rajouta-t-elle en lui souriant, espérant l’amadouer.

_Comme vous voulez, dit Harm en haussant les épaules, une légère once de regret dans la voix.

Il récupéra le sachet de courses pendant que Mac mettait sa ceinture de sécurité. Au moment de fermer sa portière, Harm se mit devant et posa une main sur le toit de la voiture et se pencha vers Mac.

_Pourquoi Lynchburg ? Demanda Harm qui espérait susciter une quelconque réaction de la part de son amie

Mac ne répondit pas et l’invita à s’enlever. A contre cœur, Harm se recula et suivit la voiture de Mac alors qu’elle quittait le parking.

_Qui y a-t-il là-bas ? Se demanda Harm en rejoignant sa voiture. Que me cachez-vous ?

Harm était bien décidé à découvrir la vérité. Même s’il devait se mettre à dos sa meilleure amie. Quelque chose lui avait enlevé le sourire dans ses yeux et il était prêt à tout pour rendre cette lueur dans le regard de sa partenaire.

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sedb
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Jeu 9 Nov - 16:30

Elle est géniale cette fic, mets vite la suite, SVP...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Ven 10 Nov - 9:16

Mirci
Pour info, on arrive dans les derniers chapitres...
Si je peux, je publierai encore une suite ce soir & les autres durant le WE

Bonne lecture

______________

Chapitre 9

Benjamin Banneker Park
Falls Church, VA


La pause déjeunée venait tout juste d’être entamée par la plupart du personnel du JAG.

Mac avait été une des premières à quitter l’enceinte et partir du parking au bord de sa voiture.
Elle ne supportait plus l’atmosphère irrespirable du quartier général. Elle pouvait sentir le regard de Harm l’observer avec insistance alors qu’il pensait qu’elle ne l’avait pas remarqué.

Une semaine de silence n’avait pas arrangé ses états d’âme. Son esprit revenait toujours vers cette maison de Lynchburg, celle où son père avait décidé de recommencer une nouvelle vie. Sans elle.

Elle s’assit sur l’un des bancs du parc et enleva son calot. Des promeneurs sillonnaient les petits chemins de terre, lançant un furtif regard sur elle. Il n’était pas rare de voir un militaire dans les rues de Falls Church, pas plus que s’ils avaient été dans la capitale mais il était d’autant plus rare de voir un officier, assis sur un banc seul alors que le soleil indiquait que midi n’était pas loin.

Mac posa son regard sur les quelques maisons qui abordaient le parc, observant les familles rentrées chez eux pour manger et se retrouver en famille.

_Vous êtes dure à cerner, Mackenzie, dit une voix sur sa droite

Elle ne tourna pas la tête alors qu’elle le sentait prendre place à ses côtés.

_Vous m’avez suivi ? Demanda-t-elle en remettant une mèche derrière son oreille

_Nous prenions la même direction

_Depuis quand ?

_Depuis que vous avez cessé de me parler, Mac, répondit Harm en posant une main sur celle de son amie.

_Harm, le supplia-t-elle d’une voix lasse.

_Je sais pour votre père, avoua-t-il

Mac releva la tête vers son partenaire et fronça les sourcils.

_Ne m’en voulez pas, continua-t-il avant qu’elle ne puisse dire quelque chose. Où est passé le temps où vous m’informiez même d’un simple rendez-vous chez le dentiste ? Demanda-t-il l’air implorant

Elle soupira et reporta son regard sur l’air de jeux vide à cette heure de la journée.

_Il s’est remarié, dit Mac en se frottant l’arête de son nez.

_Votre père ?

Mac acquiesça simplement de la tête. Elle sentait les larmes lui brûler les yeux. Elle s’était jurée deux jours avant de ne plus verser une seule larme pour cet homme. Mais il suffisait simplement qu’on lui rappelle qu’elle n’était même plus une quelconque équation dans la vie de Joseph Mackenzie pour que celles-ci reviennent sans crier gare.

_Il s’est rangé pour sa femme et son fils, dit-elle en fermant les yeux quelques secondes. Pourquoi ne l’a-t-il pas fait pour moi ? S’exclama Mac en quittant d’un bond sa place

Elle arpenta le petit sentier avant de revenir vers le banc où Harm était toujours assis. Plusieurs questions traversèrent l’esprit du capitaine.

Elle avait donc un frère.

Mais ses interrogations restèrent en suspens, alors que Mac perdait peu à peu pied.

_Pourquoi n’ai-je pas mérité l’amour de cet homme ? Je n’ai jamais rien demandé qui sortait de l’impossible. Je rêvais seulement d’avoir un peu d’amour de la part de mon père et je n’ai eu comme seule réponse de l’indifférence, avoua-t-elle la voix tremblante. Il n’a même pas cherché à me retrouver quand je suis partie

Ses pas se stoppèrent devant un arbre à proximité du banc. Elle appuya la paume de sa main contre le chêne et inclina sa tête en avant, ses cheveux tombant devant les yeux. Ses épaules s’affaissèrent et se mirent à trembler.

Sans perdre une minute, Harm se redressa et la prit dans ses bras. Il les referma sur la taille de Mac qui se mit à pleurer dans le creux de l’épaule de son meilleur ami. Il pouvait entendre le moindre des sanglots qui lui brisaient le cœur.

Elle ne méritait pas cette torture.

Il l’appuya davantage contre son torse comme pour la protéger et attendit que la peine de Mac se tarisse.

_Shh, murmura-t-il en ignorant les regards que les passants posaient sur eux.

_Merci, dit-elle dix minutes plus tard.

Pour seule réponse, Harm essuya les sillons de larmes sur les joues de Mac et lui sourit pour lui montrer qu’il était présent pour elle. Elle s’éloigna de lui quelque peu gênée par la proximité de leurs deux corps. Elle n’avait pas l’habitude de faire étalage de ses sentiments, pas même devant lui.

Elle essuya les traces noires sous ses yeux et renvoya un timide sourire à son partenaire.

_Merci pour tout

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sedb
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Ven 10 Nov - 9:39

c'est super, j'aime beaucoup voir Harm comme ça avec Mac, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
macnj
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 336
Age : 32
Localisation : France
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Ven 10 Nov - 16:15

c'est très attendrissant de voir Harm comme ça. J'aime beaucoup la tournure de cette fic, merci à toi de nous la faire découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jag.fansforum.info/index.php
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Sam 11 Nov - 3:02

Super Fanfic!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Sam 11 Nov - 14:26

Elle est gémiale et extraordinaire cette fic!!!!!
Merci Tomcat!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mar 14 Nov - 1:33

Pour me faire pardonner de ne pas avoir posté tt le we...
Voila le chapitre 10 & 11
On arrive doucement de la fin..

______________

Chapitre 10

Appartement de Mac
Georgetown, VA


Assise confortablement dans son canapé, recouverte par son plaid, Mac tenait un morceau de papier où était griffonné un numéro de téléphone qu’elle avait noté plus tôt dans la journée. Il n’avait pas été difficile de trouver le numéro de son demi frère. Mais il était moins évident dès lors de le contacter.

Depuis près d’une heure, elle jouait avec le combiné posé sur l’accoudoir du canapé. Elle l’avait attrapé et reposé une bonne dizaine de fois sans oser composer, ne serait-ce, que le premier chiffre de ce numéro.

Elle attrapa le combiné, plus déterminée que jamais et composa le numéro avant de raccrocher une nouvelle fois encore. Prise d’un soudain doute quant à sa démarche, elle reposa le combiné sur son socle, trouvant qu’elle avait suffisamment joué avec ses nerfs pour ce soir.

Elle attrapa la télécommande et voulut mettre la chaîne des informations quand le téléphone se mit à sonner. Elle le regarda d’une façon étrange avant de décrocher avec une certaine appréhension.

_Allo ?

[_Hum…C’est le caporal Robertson, se présenta le marine d’une voix hésitante]

Mac ferma les yeux et porta son regard sur le numéro qu’elle n’avait pas réussi à composer après plus de deux heures de lutte avec elle-même.

_Je voulais justement vous appeler, avoua Mac en pensant qu’il était inutile de cacher ce genre de chose.

[_Oh…hum, je ne vous dérange pas ?]

_Pourquoi m’appelez-vous ?

[_Est ce qu’on pourrait juste aller boire un verre quelque part ?]

Mac fronça les sourcils, incertaine que cela soit une bonne idée. Elle pesa rapidement le pour et le contre et soupira. Elle avait eu la même idée, en rentrant du JAG, se disant qu’ils pouvaient parler plus longuement sur ce père qu’ils avaient en commun. Le problème était qu’elle n’était pas certaine d’être prête à entendre la moindre histoire qui concernait Joseph Mackenzie et sa nouvelle famille.

_Vous connaissez le Mc Murphy’s ? Demanda-t-elle en ignorant la petite voix qui lui disait que ce n’était pas une bonne idée

Il répondit par l’affirmative et avant qu’elle ne s’en rende compte, ils avaient rendez-vous dans l’heure qui suivait. L’appel terminé, elle posa le combiné et se prépara à sortir, passant un jean et un pull noir.

Elle attrapa ses clés et sortit de son appartement, sans même jeter un quelconque coup d’œil au reflet du miroir. Elle n’avait absolument aucune envie de voir la panique dans ses yeux et encore moins la tristesse. Elle connaissait suffisamment ses états d’âme actuels et elle n’avait pas besoin qu’une image de sa propre personne le lui rappelle.


Mc Murphy’s
Washington, DC


Quand elle pénétra dans le bar déjà bien rempli, elle reconnut son demi-frère assis dans un coin isolé du pub. Elle se glissa à la place en face de lui et fit signe au barman de venir.

_Une eau plate et… Dit-elle en tournant le regard vers Julien

_Une bière, compléta-t-il en reportant son attention sur le barman

Quand il repartit vers le bar, Mac observa le jeune homme en face d’elle qui semblait tout aussi nerveux qu’elle d’être ici. Elle se mit à jouer avec les clés de sa voiture, espérant que ce malaise allait rapidement passer.

Le serveur brisa le silence entre eux en leur apportant les boissons. Ils burent une gorgée et Mac décida de rompre cette gêne qu’elle ne supportait plus.

_Julien, je ne pense pas que vous vouliez qu’on se voit pour que chacun apprécie sa boisson, dit Mac en reposant son verre.

_Ce que j’ai à vous dire ne peut pas être dit au téléphone, avoua-t-il sans lever le regard vers Mac

Le cœur de Mac se mit à battre plus rapidement, consciente que ce n’était pas le genre de phrase qu’on aimait entendre dans ce genre de circonstance.
_C’est à propos de mon…notre père ? Demanda Mac sentant une nouvelle boule se former dans le creux de son estomac.

Le caporal acquiesça simplement avant de reboire une gorgée de sa bière. Il n’avait pas envie de la blesser davantage qu’il ne l’avait déjà fait. Il croisa une nouvelle fois son regard et vit que la partie n’allait pas être facile.

_Il est malade depuis quelques années, dit-il d’une traite

_Quel genre de maladie ?

_Un cancer du pancréas, répondit Julien dans un murmure

_Il… Il va mourir ? Demanda Mac en sentant les larmes lui monter aux yeux

_Les médecins lui laissent un mois, peut-être deux

Mac hocha simplement la tête avant de fermer ses yeux pour empêcher les larmes de couler. Julien posa sa main sur celle de Mac espérant être d’un réconfort pour elle.

_Sans vous blesser, reprit Mac en retirant sa main de l’emprise de celle du jeune homme, je ne vois pas en quoi cela devrait être mon problème

Elle ouvrit son sac et posa quelques dollars sur la table. Elle n’avait aucune envie d’entendre le jeune homme pleurnicher sur l’état de santé de l’homme qui l’avait lâchement abandonné. Il ne s’était montré qu’indifférent quand elle avait la fuite, par désespoir. Elle allait en faire de même.

_Je pensais que vous deviez le savoir, répondit Julien surpris par la réaction de la marine

_C’est gentil, dit-elle en quittant sa chaise, mais il m’a rayé de sa vie et si j’ai bien appris une chose de lui, c’est l’indifférence.

Robertson se leva à son tour et lui attrapa le bras alors qu’elle se retournait pour quitter le pub.

_Alors pourquoi vos yeux disent le contraire ? Demanda-t-il en la fixant espérant la faire réagir.

_Ne faîtes jamais confiance au regard d’un Mackenzie, déclara Mac avant de sortir de l’emprise de son demi frère et de quitter le Mc Murphy’s sans jeter un regard derrière elle.

Julien Robertson secoua la tête, dépité par la réaction de la jeune femme. Il joignit quelques billets à ceux de Mac et quitta le bar à son tour.

_Ce que vous oubliez, colonel, c’est que je suis également un Mackenzie, répondit-il pour lui-même avant de monter dans sa voiture.

Chapitre 11

Hôpital Civil
Blacksburg, VA


_Bonjour, vous pourriez m’indiquer la chambre de monsieur Mackenzie, demanda Mac accoudée contre l’accueil du hall d’entrée.

L’infirmière lui jeta un furtif regard avant d’ouvrir son registre.

_Chambre 245, c’est au deuxième étage sur votre gauche

_Merci.

Mais au lieu de prendre la direction des ascenseurs, elle ressortit et s’assit sur l’un des bancs qui longeait le bâtiment. Il avait besoin de remettre ses idées en place et surtout se calmer. Elle ne se sentait pas prête d’affronter l’homme malade.

_Mac, l’interpella une voix qui venait de sa droite.

Elle se leva en reconnaissant la voix de Julien Robertson. Elle ferma sa veste et lui sourit timidement tout en pensant que rien de pire ne pouvait arriver.

_Que faîtes-vous là ?

_Je…

Elle ne finit finalement pas sa phrase, se rendant compte qu’elle ne savait pas elle-même ce le but de sa présence. Elle avait demandé sa journée pour se rendre à l’hôpital mais finalement, une fois arrivée, elle n’avait plus trouvé cette idée aussi bonne qu’au départ.

Elle ne savait même pas quoi lui dire, une fois qu’elle serait en face de lui. Et si sa femme était présente dans la pièce ? Elle n’était même pas certaine que la nouvelle madame Mackenzie connaisse son existence. Julien l’avait découvert par hasard, qu’en était-il de la femme de son père ?

_Votre mère est au courant ? Demanda-t-elle sans même répondre à la question du caporal

_Oui, il n’est pas aussi mauvais que vous pouvez le croire, dit Julien en s’adossant contre le banc

_Vous ne savez rien de ma vie, rétorqua Mac cinglante.

_Non, mais n’oubliez pas que j’ai également vécu avec lui et il a changé

_Il reste pour moi un homme alcoolique et violent, cracha Mac en jetant un regard noir à son demi frère.

Elle ne supportait pas le fait que quelqu’un puisse prendre sa défense. Personne ne savait ce qu’elle avait vécu comme enfer, alors qu’elle n’était qu’une ado.

_Il doit quand même compter pour vous

Robertson marqua une pause.

_Sinon vous ne seriez pas ici, termina-t-il en la fixant de ces yeux verts, comme ceux de son père

Il se leva, conscient qu’il devait la laisser seule pour qu’elle puisse méditer sur ces dernières paroles. Il savait que ce n’était pas facile pour elle, mais quand il l’avait vu assise sur ce banc, il en déduit qu’elle n’était pas aussi indifférente que cela.

Il pénétra dans le hall de l’hôpital en espérant être rapidement rejoint par Mac.

Il appuya sur le bouton d’appel de l’ascenseur et sourit quand il sentit la présence d’une personne à côté de lui.

_Vous vous sentez prête ? Demanda-t-il en se tournant vers une Mac déterminée

_On n’est jamais prêt pour ce genre de chose, répondit-elle en passant une main sur sa nuque crispée.

_Vous ne serez pas seule, la réconforta Julien en pénétrant dans le petit espace clos

_Espérons que je sache me contrôler, dit-elle sans vraiment plaisanter.

Ce dont elle était le plus effrayée n’était pas la rencontre elle-même, mais sa réaction quand elle le verrait. Elle n’avait pas envie de s’énerver, ni même de pleurer. Mais elle n’était pas dupe, elle allait réagir à sa vue et violemment, elle en était certaine.

_Promettez-moi juste de ne pas intervenir ? Demanda Mac en croisant le regard du jeune homme

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sedb
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mar 14 Nov - 9:54

Toujours aussi géniale, mets vite la suite, SVP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mer 15 Nov - 18:47

toujours pareil!!
J'aime vraiment cette fic!!!
La réaction de Mac risque d'etre assez ... j'vois pas comment l'expliquer elle deteste son pere pour ce qu'il a fait mais en meme temp ca reste son pere et il va mourir...

Vivement la suite!!!
Belle Fic Tomcat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mer 22 Nov - 1:54

Voila les deux derniers chapitres de cette fanfiction qui me tenait tout particulièrement à coeur, en espérant avoir été le plus fidèle possible aux personnages & stt à celui de Mac...

Bonne lecture


______________________


Chapitre 12

Flash back

Dayten, OH
Mai 1986


Depuis plus de cinq mois, Mac errait dans l’Ohio, accompagné par Chris vivant du peu d’argent qu’elle avait trouvé avant de quitter le domicile familial ou qu’ils volaient dans les épiceries des petites villes.

La nuit était tombée depuis plusieurs heures déjà et elle était assise sur les marches d’une école de la ville. Les coudes posés sur ses genoux, ses mains maintenaient sa tête alors qu’elle regardait les voitures passées.

Une fois de plus, elle se sentait triste et seule. Son regard repéra une cabine téléphonique. Elle fouilla dans ses poches à la recherche d’une pièce de monnaie. Une fine pluie commençait à tomber depuis quelques minutes, mouillant ses cheveux qui ondulaient par temps humide.

Elle chercha Chris mais ne le vit toujours pas. Il avait pourtant promis que ça n’allait pas être long. Fatiguée d’attendre, elle se leva et descendit les quelques marches pour se diriger vers la cabine téléphonique.

Elle pénétra à l’intérieur et joua quelques secondes avec la pièce avant de la faire glisser dans la fente de l’appareil. Elle composa un numéro qu’elle connaissait par cœur et sentit les larmes lui monter aux yeux.

Elle ne l’avait jamais composé depuis sa fugue mais elle sentait le besoin d’entendre la voix de son père ce soir.

Après plusieurs tonalités, elle raccrocha. Elle récupéra la pièce qui venait de tomber et la remit à nouveau dans la fente pour une seconde tentative. Les larmes avaient gagné ses joues. Elle voulait simplement entendre sa voix, juste quelques minutes et s’il lui le demandait, elle rentrerait dans l’heure.

_Réponds, papa, supplia-t-elle le combiné collé à l’oreille.

Les tonalités bien qu’insistantes ne donnèrent rien. Elle reposa pour la seconde fois le combiné et récupéra sa pièce.

Elle appuya son front contre la vitre froide de la cabine et ferma les yeux emplis de larmes. Ses épaules se mirent à trembler et elle pleura comme elle ne l’avait jamais fait depuis son départ au mois de décembre.

Elle n’avait qu’une envie. Que son père vienne la chercher dans cette ville qui lui était inconnue. Qu’il l’arrache de cette vie qui lui faisait peur chaque jour, créant une boule dans le creux de son estomac à chaque fois qu’elle se réveillait. Qu’il la réconforte alors qu’elle pleurait.

La pluie qui s’abattait contre les vitres lui fit rouvrir les yeux. Elle remarqua une forme flouée à travers le verre embué et reconnut le pull rouge de son petit ami. Elle sécha rapidement ses larmes et effaça les traces noires sous ses yeux avant de ressortir du petit espace.

_Je te cherchais, dit Chris en venant à sa rencontre. Ca ne va pas ma princesse ? Demanda-t-il en remarquant les traces de larmes sur les joues de la jeune femme.

_C’est rien, répondit-elle en lui souriant pour cacher son malaise.

Elle prit la bouteille de Scotch qu’il tenait et y but une gorgée. Elle s’était habituée avec le temps à ce liquide brunâtre et nauséabond qui lui donnait toujours un arrière goût dans la gorge.

_Allons nous marier, miss Mackenzie, rit Chris en lui tendant une main.

_Juste une gorgée, répondit-elle en vidant la bouteille.

Elle la jeta sur le trottoir et attrapa la main de son petit ami, en riant.

_Allons-y, dit-elle en ignorant la petite voix à l’intérieur qui lui disait que ce n’était pas une bonne idée.

Ils pénétrèrent dans le petit bâtiment. Le regard de Mac se posa sur la cabine téléphonique alors qu’elle refermait la porte sur la plus grosse bêtise de sa vie.

Fin du flash back

Cimetière
Lynchburg, VA


Toutes les personnes présentes regardaient avec tristesse, le cercueil être mis en terre. L’aumônier venait de finir l’éloge funèbre de Joseph Mackenzie, décédé quelques jours auparavant dans sa chambre d’hôpital à Blacksburg.

En retrait, Mac vêtue tout de noir, essuyait une larme solitaire. Son partenaire lui tendit un mouchoir qu’elle accepta en le gratifiant d’un sourire. Elle n’avait jamais cru des semaines auparavant, se trouver à cette place aujourd’hui.

Les gens partaient laissant seule la famille proche du défunt. Mac s’avança vers Julien et posa une main sur son épaule.

_Il ne souffre plus, dit-elle en posant son regard sur le cercueil noir.

_Je sais, mais ça n’en reste pas moins douloureux pour nous, répondit le jeune homme en posant son regard sur sa demie sœur. Et toi, comment vas-tu ? Demanda-t-il en sachant que ce n’était pas facile pour elle non plus.

Elle l’invita à faire quelques pas vers la sortie du cimetière. Elle se retourna qui acquiesça simplement en comprenant ses intentions. Il lui sourit et partit vers la voiture garée dans le parking.

_Tu n’as pas de regrets ?

Elle passa son bras autour du sien et ils marchèrent en direction du parc qui se situait en face du cimetière. Elle referma les boutons de sa veste et inspira profondément.

_Non

_Il n’aurait pas du tomber dans le coma juste avant ton arrivé, déclara Julien en se remémorant la scène de l’hôpital.

_On a toujours eu un mauvais timing, répondit-elle simplement en haussant les épaules.

Elle était arrivée trop tard dans la chambre d’hôpital. Joseph Mackenzie avait sombré dans le coma le matin même avant sa venue. En apprenant la nouvelle, elle n’avait rien fait de plus que d’accepter la nouvelle, se disant que c’était un triste signe du destin.

_Je suis désolé, s’excusa Julien qui ne savait pas quoi dire d’autre

_Tu n’y es pour rien

Elle se remémora le moment où Kathryn et son fils avaient laissé Mac seule avec son père. Elle s’était tout simplement assise dans l’une des chaises de la chambre et avait observé les traits fatigués de l’homme allongé dans le lit. Elle ne l’avait d’abord pas reconnu pour finalement apercevoir plusieurs traits familiers.

_Tu y crois toi ? Demanda Mac en sortant de ses pensées

_A quoi ? Demanda Julien ne voyant pas où Mac voulait en venir

_Que les personnes dans le coma nous entendent, dit-elle en repensant à sa verve le jour où elle était à l’hôpital

_J’y crois et toi ?

Mac réfléchit une demie seconde, repensant au moment où la main de son père s’était refermé sur la sienne. Elle venait juste de lui pardonner son silence, son indifférence. Elle avait alors levé rapidement la tête dans l’espoir de revoir les yeux verts de son père, mais elle n’avait eu droit qu’à un soupir.

_J’aimerai, répondit-elle avec ambiguïté

_Pourquoi cette question ?

Mac secoua simplement la tête. Elle n’avait pas l’intention de partager ce qu’elle avait vécu dans cette chambre avec lui. La seule personne a qui elle en avait parlé, c’était à Harm, le soir même où elle était rentrée de l’hôpital. Il l’avait écouté durant une bonne partie de la nuit et l’avait réconforté au creux de son épaule alors qu’elle n’arrivait pas à croire que son père venait de la quitter aussi brutalement.

Julien et Mac s’arrêtèrent sur le bord de la route. Ils se firent face et se sourirent tristement.

_Ma mère m’attend, dit-il en désignant une femme d’âge mure de la tête

_Vas-y, j’ai des adieux à faire, dit-elle en regardant par-dessus l’épaule de son frère la sépulture de leur père.

Il l’embrassa sur la joue et partit vers la voiture où sa mère l’attendait. Elle fit un signe à Mac qui lui répondit poliment avant de rejoindre la tombe de Joseph Mackenzie.

_A nous deux, papa, murmura-t-elle alors qu’elle s’arrêtait devant la place réservée à son père.

Chapitre 13

Cimetière
Lynchburg, VA


Debout près de la tombe depuis une dizaine de minutes, Mac n’avait fait qu’apprécier le silence de l’endroit. Le regard posé sur un arbre défraîchi, elle remit un ordre dans ses pensées. Bien que le soleil brillait en ce jour de deuil, elle appréciait chaque rayon sur son visage comme si cela symbolisait un renouveau dans sa vie.

_J’aurai aimé te dire tant de choses, commença Mac en s’agenouillant devant la tombe fraîchement fermée de son père, mais le temps nous a manqué

Doucement, elle fit glisser ses phalanges sur le nom de son père gravé dans le marbre.

_Quand je pense que nous avions 36 ans pour discuter et que nous avons passés plus de la moitié de ces années à nous ignorer tout simplement. Pourquoi n’avoir pas cherché à me retrouver quand j’ai fugué ? Demanda Mac sachant pertinemment qu’elle n’aurait jamais de réponse. Où l’as-tu fait ?
J’ai essayé de t’appeler une fois mais tu n’étais pas à la maison. Si tu avais répondu ce soir là, je t’aurai implorer de venir me chercher, avoua-t-elle un trémolo dans la voix. J’avais tant besoin de mon père ce jour là.

Elle secoua la tête impuissante.

_Tu sais ce que j’ai dit à l’hôpital, je le pense toujours, dit-elle après quelques minutes de silence. Ce n’était pas simplement parce que tu étais sur ton lit de mort.

Elle essuya les larmes sur ses joues à l’aide du mouchoir que Harm lui avait donné plus tôt.

_Si tu savais comme je t’ai hais toutes ces années. J’aurai tellement eu envie d’avoir une autre vie, des autres parents. Etre simplement quelqu’un d’autre. Mais aujourd’hui, je me sens sereine avec mon passé et c’est grâce en partie à ma famille, celle que j’ai rencontrée quand je suis arrivée à Washington.
Il y a d’abord eu l’amiral qui a eu le rôle de mentor pour nous tous, un peu comme un père. Puis est arrivée Harm secondée par Bud, le petit frère un peu gaffeur. Il a épousé Harriet, une amie dont j’apprécie la présence chaque jour que Dieu fait.

Elle marqua une pause et se tourna pour rencontrer le regard de Harm qui l’observait depuis la voiture. Il lui sourit simplement lui faisant comprendre qu’elle pouvait prendre son temps. Il savait combien il était important de dire adieu à ses proches.

_Harriet et Bud m’ont pris comme marraine pour leur premier fils, AJ junior. C’est un enfant adorable que j’adore plus que tout au monde, dit-elle en souriant au souvenir de sa naissance mouvementée. Je sais que tu as suivi ma carrière à travers des coupures de presse mais ce qu’elles ne disent pas c’est que j’ai su me trouver une place au sein d’une famille. Il y a aussi Chloé qui est la petite sœur que je n’ai jamais eu. C’est une enfant remarquable et quelqu’un de bien. Je n’arrête pas de me dire qu’elle irait de paire avec Julien. Ils ont un peu le même tempérament.

Elle se mit à rire nerveusement. Elle replaça une mèche de cheveux qui lui barrait le visage et reprit son sérieux.

_Me voilà qui joue les entremetteuses, dit-elle pour expliquer son hilarité. C’est quelqu’un de bien ton fils, reprit-elle sérieusement. Je vais prendre le temps de mieux le connaître, je suis certaine qu’il en vaut la peine et puis c’est mon frère, dit-elle comme si cela sonnait comme une évidence.
Jamais je n’oublierai cette partie de toi qui a fait de moi celle que je suis aujourd’hui. Si on oublie l’alcoolisme et la fierté, je me rends compte que nous avions la même persévérance. Que malgré les apparences, le passé, on a réussi à tout effacer et tout recommencer.
Mais j’aurai tant aimé qu’on vive cette nouvelle vie ensemble et non séparément. On avait des choses à s’apprendre.

Elle sentit une nouvelle vague d’émotion. Elle inspira profondément, espérant faire disparaître la boule au fond de sa gorge qui la tenaillait depuis le début de son monologue.

_N’oublie pas ce que je t’ai dit dans la chambre d’hôpital. Je n’ai jamais cessé de t’aimer, il a juste fallu qu’on me le rappelle, avoua-t-elle les yeux brillants.

Cet aveu se fit tout naturellement. Ces derniers jours lui avaient ouverts les yeux sur plusieurs choses comme la rancœur qu’elle ressentait pour son père.

_Je me suis rendue compte que malgré tes maladresses, tu as su être un père à tes heures perdues, je suis juste désolée de n’avoir pas pris la peine d’y faire attention.

Mac se releva, laissant la gerbe de fleurs sur le marbre de la tombe.

_Je n’ai fait que mentionner le nom de Harm mais sache que c’est l’une des personnes les plus importantes de ma vie. Si tu dois remercier quelqu’un sur le fait que je sois un peu plus sereine avec mon passé, remercie le lui, dit-elle pleine de fierté pour son partenaire et ami.

Elle remonta le col de sa veste et s'éloigna vers la voiture où Harm l'attendait patiemment.

Elle jeta un dernier regard vers l'endroit, où l'homme qui avait été son père, logerait pour toujours.

Aucun regret de ce qui s'était passé ces dernières semaines venait obscurcir ses pensées maintenant claires.

"Tant de choses m'attendent maintenant" pensa-t-elle avant de se tourner vers son partenaire et de lui lancer un sourire d'une nouvelle tendresse.

Tout ceci était de l'histoire ancienne.

FIN

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mer 22 Nov - 2:34

Vraiment super ta fic!!!!!! J'aime beaucoup!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
macnj
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 336
Age : 32
Localisation : France
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Mer 22 Nov - 11:34

superbe fic, pleine d'émotion. merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jag.fansforum.info/index.php
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Ven 24 Nov - 0:53

Woaw j'en ai des frissons!!!
elle est super cette fic!! Pleines de sentiments... Merci
tomcat!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nady
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 328
Age : 28
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Sam 25 Nov - 1:38

J'adore vraiment tes fics!!! Pleines d'émotions, d'imagination, si vraies!!Tu écris très bien!

N'hésite pas à en réécrire d'autres...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Sam 25 Nov - 12:16

Punaise je viens de m'apercevoir que j'avais plein de chapitre en retard.

Je vais me lire tout ça à mon aise avant de mettre mon avis, mais si le reste est aussi bon que le début je vais adorer je le sens bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Dim 3 Déc - 15:49

Hey,

Je vous remercie tous pour votre soutien...
J'ai vraiment adoré écrire cette fanfiction où j'ai voulu mettre en avant la relation de Mac & son père...
J'ai tenté au mieux de rester fidèle à la psychologie du personnage & je suis arrivée à cela...
Heureusement, il y avait aussi Finou avec qui on en parlait des heures pour savoir quelle aurait été la meilleure réaction de Mac...

Donc voilà
Je vous remercie vraiment

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   Dim 3 Déc - 16:20

Honte à moi, j'ai lu et j'ai oublié de poster mon com.

Que dire sinon que j'ai adoré du début à la fin. Ta fic est super bien écrite et tout simplement super belle.

Les sentiments de Mac sont tellement bien décrit et Harm qui s'inquiète pour elle au point de la suivre.

Vraiment bravo pour ta fic et vivement la prochaine ou vivement la prochaine suite que tu posteras pour tes fics.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'Histoire Ancienne [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'Histoire Ancienne [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une histoire compliquée [ Fiction Elsanna ]
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: