CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De quoi tu te mêles! (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
kubik38
Loin de Catherine
Loin de Catherine


Féminin Nombre de messages : 12
Age : 28
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Jeu 16 Nov - 22:38

trop bien harm qui comprend pas que c'est de lui qu'elle parle alors que c'est vraimen évident !lol et j'espere qu'il va s'y mettre et qu'il va gagner la chasse à Mac comme il dit!C'est super j'adore continue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nady
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 328
Age : 29
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Sam 18 Nov - 21:34

mdr tu me fais trop rire!! j'adore ton humour!!!
A quand la prochaine tite suite???

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Dim 19 Nov - 0:50

Merci beaucoup pour les commentaire! Ça me faire super plaisir, voilà une suite!

Chapitre 9

Bureau du Capitaine Rabb, 04:00, vendredi

Harm plongé à moitié dans son dossier et à moitié dans ses pensées, il regarde droit devant lui sans vraiment savoir ce qu'il regarde.

- J'en ai marre de se dossier! Dit-il en le jetant sur son bureau.

On frappe à sa frappe à sa porte.

- Entrez!
- Je ne vous dérange pas Capitaine?
- Oh Bud! J'allais justement venir vous voir! A propos de l'affaire. J'en ai parlé à mon client et malheureusement nous irons en procès.
- Très bien. Mais vous n'allez pas gagner Capitaine.
- Je vous bien sûr de vous, Bud!
- Vous n'avez aucune preuve pour innocenter votre client.
- Je ne causerai pas si vite, Bud. Bon je ne veux pas vous faire faux-bond mais je vais aller prendre l'air. Donc à tout à l'heure.

Le Capitaine sort de son bureau et se dirige vers l'ascenseur où il croise Sturgis.

- Ça va Harm?
- Oui, écoute je sais que tu voulais me parler, j'ai complètement oublié, je suis désolé.
- Ce n’est pas grave. Je te trouve bizarre ces temps Harm!
- Oh et bien, j'ai une affaire assez dur à plaidé.
- C'est à cause du travail, tu es sûr?
- Oui, tu croyais que c'était à cause de quoi?
- Je ne sais pas.
- Bon je vais te laisser, il faut que je prenne l'air.
- Ah bon, bien, bonne air frais, alors.

Harm se dépêche de quitter le bureau du Jag pour ne pas être interpellé par quelqu'un d'autre. Heureusement l'ascenseur est là au bon moment.


[i]Cafétéria du Jag, 04:10 pm, vendredi[i]

Mac et Clay discutent sur la terrasse du Jag, mais ça à pas l'air de bien se passer.

- Quoi? Tu pars avec Harm, pour un week-end?
- Avec mon oncle et Mathilde.
- Et moi, pourquoi tu ne m'as demandé?
- Tu étais en mission, je te signale, en comme d'habitude on arrive pas à te joindre.
- Alors t'as trouvé Harm comme remplaçant?
- Clay, arrête ta crise de jalousie, Harm est mon ami et tu le sais.
- Très bien, moi je prends le week-end et je viens avec toi et tes amis!
- Tu n'as pas de mission?
- Non, je suis libre comme l'air, on pourrait en profiter. Si tu vois de quoi je veux dire. Clay lui fait son plus beau sourire.
- Clay, je ne veux pas t'offenser, mais j'aimerais passer du temps avec mon oncle je l'ai pas revu depuis longtemps, tu comprends?
- Attends Sarah, tu invites Harm et moi tu ne m’invites pas, que dois-je comprendre?
- Mon oncle m'a demandé d'inviter Harm, il l'a quand même défendu, je te signale.
- Et je suppose que ton oncle ne sait même pas que tu sors avec moi?
- Si il le sait!
- Et vu t'a tête, il ne doit pas apprécier?
- Mon oncle a toujours détesté les agents.
- Et toi?
- Je dois avouer que les agents ont la sale manie de disparaître quand ça les arrange, on pour la plupart difficilement une vie amoureuse et stable. Et de plus la plupart sont alcoolique ou droguer.
-Et tu es prête pour cela, Sarah?
- Je ne sais pas Clay, franchement je ne sais pas quoi te dire, en ce moment je suis un peu perdue, c'est de ça que je voulais te parler.
- Qu'est-ce qui se passe? J'ai fait quelque chose que tu n'as pas apprécié?
- Non, Clay, rassure toi c'est pas toi le problème, c'est moi, je me remets en question.
- Et tu remets souvent tes relations en questions?
- Clay, je ne remets pas que notre relations en questions, je remet ma vie en question, je besoin d'une pause, s'il te plaît.
- Très bien, en combien de temps ça va durer?
- Je ne sais pas, Clay.
- Bon alors appelle-moi quand tu auras fini de te remettre en question.
- Clay, attends.

Mais Clayton Webb fâché, part sans se retourner une seule fois en laissant une Mac un peu déboussolée. L'Amiral qui est à la table à côté vient vers le Colonel Mackenzie.

- Ça va s'arranger, Mac. Ne vous inquiété pas!
- Je ne suis pas sûr, Monsieur.
- Ne perdez pas espoir, Colonel.
- Merci de votre soutien, Monsieur.
- Bon week-end, on se revoit lundi en forme.
- Oui, Monsieur, bon week-end à vous aussi.

Et l'Amiral part en direction du parking du Jag.


(C'est n'est juste de lui faire ça! Mac, mais qu'est-ce qui te prends, tu n'as pas le droit. Mon dieu je suis un monstre. Pourquoi je fais ça? Pourquoi il faut toujours que je fasse souffrir les gens que j'aime? Je dois avoir un problème avec les hommes. Déjà rien qu'en voyant mon histoire avant Harm, elle est simple, il y a pas d'histoire du tout.... Rien! Alors que je veux l'avoir près de moi, ben non, à la place de ça j'ai Webb, enfin je l'avais, pff. C'est comme Mic, je l'ai perdu aussi. Est-ce cela ma vie? Perdre les gens que j'aime, les faire souffrir. J'en ai marre donnez-moi un signe bon sang, si le seigneur existe vraiment, qu'il me donne un signe, là maintenant tous de suite).

- Mac, que se passe-t-il? Vous en faite une tête.

A ce moment précis, Mac relève la tête. Elle fixe l'être qui lui parle!

(Mon signe, c'est ça mon signe, vous vous foutez-moi! J'ai besoin d'un signe et vous vous m'envoyez ..... Un signe. Ce signe. Non, ce n'est pas un hasard, ce n’est pas possible!)

Et voilà un petit bout de plus, demain je vais essayer de mettre deux chapitres ou trois si j'arrive, mais en tous cas deux. Bonne nuit!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Dim 19 Nov - 15:36

super cette suite
j ai hate de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nady
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 328
Age : 29
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Dim 19 Nov - 17:02

super suite

Vivement demain!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Dim 19 Nov - 22:20

Merci! Donc voilà déjà deux chapitres.

Chapitre 10

Parking du JAG, 06:00 pm, Vendredi.

L’ex Colonel O’Hara Matthew attend devant sa voiture, il rigole en voyant le couple le Colonel Sarah Mackenzie et le Capitaine Harmon Rabb Jr arriver.

- Ah enfin.
- On attend juste, Mathilde, elle arrive. Dit Harm.
- Très bien, donnez-moi vos affaires.

Mathilde arrive en courant avec son sac.

- Désolé, j’ai oublié l’heure. Dit-elle essoufflée.
- Mathilde Johnson voici Matt O’Hara.
- Appelle moi Matt, demoiselle.
- Moi c’est Matthi.
- Bon on peut y aller.

Tout le monde entre dans la voiture, pour un week-end à Roch Mesa.

Red Rock Mesa, 20:34, vendredi.

- Voilà, nous sommes arrivé. L’hélicoptère nous attend.

Harm descend est se met en face de ce panneau si intriguant. « serpents à sonnettes et des infos sur les Ovnis », Harm se met à sourire. Matthi s’approche de lui.

- Tu croix que Mulder et Scully sont ici?
- Qui ça?
- Les agents du FBI qui s’occupent des affaires paranormales, vous ne connaissez pas X-Files? Dit Mac qui les rejoints.
- C’est une série Harm?
- Dois-je vous rappeler, que je n’ai pas la télévision.

Matthi se dirige vers l’hélicoptère laissant Mac & Harm seuls.

- Ça fait bizarre de revenir ici, vous ne trouvez pas?
- Notre première affaire. Si ça fait bizarre quand je pense à tous ce qu’on a vécu.
- Bon vous venez!
- J’arrive.

Le couple se dirigea vers l’hélicoptère où Matt et Mathilde et un autre homme les attendais.

- Tu as réussi à un réserver un?
- Oui, Sarah de justesse. Grâce à ce monsieur, Je vous présente Jonathan Crews, un ami très cher. Il nous sert de chauffeur et il passera le week-end en notre compagnie. Voici ma nièce, Sarah Mackenzie dont je t‘ai parlé au téléphone.
- Enchanté, votre oncle ma caché que vous étiez jolie.
- Merci, je suis ravi de rencontrer des amis à mon oncle.
- Je suppose que vous êtes son mari, vous en avez de la chance.

Mac rigole à cette phrase quand Harm il est un peu gêné.

- euh! Et bien, Mac n’est pas…
- C’est son collègue, John, voici le Capitaine Harmon Rabb, celui qui m’a défendu. Et voici sa pupille Mathilde.
- Oh! Je suis désolé Capitaine. Mais c’est que vous allez bien ensemble, enfin bref, je suis vraiment enchanter, quoique un peu étonné de voir un officier de l’aéronavals travailler avec un Marines. Vous vous entendez bien?
- Ça dépend des jours. Dit Mac en regardant et souriant à Harm.
- Vous arrivez à la supportez? Je sais que les Marine’s ne sont pas facile à vivre.
- On fait avec. Réponds Harm en fixant Mac et en souriant lui aussi.
- Vous savez Monsieur Crews, c’est surtout moi qui doit le supporter. Il a beau être de l’aéronaval, il est insupportable parfois.
- Et bien merci, vous pouvez parler. C’est vous qui êtes une mauvaise perdante, bornée et sans scrupule
- Et vous, vous avez trop confiance en vous, vous vous croyez plus haut que tout le monde et vous n’arrêtez pas de me rabaisser.
- Hum. C’est tous les jours comme cela? Et bien cela ne doit pas t’être de tout repos de travailler avec vous. Et dire que je vous croyais mariée heureusement que vous ne l’êtes pas, sinon c’est une bombe à retardement qui ne fait tous sautez.

John, Matt et Mathilde rigolent à cette dispute. Harm et Mac se regardent comme si, la foudre vient de tomber.

- Bon on est en week-end, alors laissez vos différents de coté et essayez de vous entendre. En route. Fini par dire Matt.

Tout le monde monte dans l’hélicoptère et sans plus tarder ils se mettent en route et partent vers la colline.

- Tout le monde descend! Dit John
- On va faire un feu et préparer le souper.
- Tu veux que je t’aide Oncle Matt.
- Non, c’est bon va plutôt aider tes amis.
- Très bien.


Chapitre 11

Red Rock Mesa, 11:15 pm, vendredi

Quelques heures plus tard, tout est prêt, ils sont tous assis autour d’un feu, entrain de manger des brochettes et de la salade pour Monsieur le végétarien.

- Alors Monsieur Crews, vous avez connu mon Oncle comment?
- On devrait tous s’appeler par nos prénom, moi s’est John.
- Mac.
- Et bien pour répondre Mac, Je faisais aussi partie du corps des Marine’s, j’étais dans la même compagnie que votre oncle. Voilà comment on s’est connu.
- Mais vous êtes plus à l’armée?
- Non, je me suis fait tirer dessus et j’ai perdu toute mon équipe lors d’une mission en Bosnie. Depuis j’ai démissionné et j’ai des hangars d’hélicoptères. Mais dit-moi Mac et …
- Harm.
- Harm, très bien. Vous travaillez depuis longtemps ensemble non?
- 9 ans, disent-ils en mettent.
- Et bien, vous devez être une sacrée équipe.
- C’est certain. Répond Matt. Le Capitaine Rabb est un ancien pilote.
- Oh! Vous pilotez des avions?
- Oui.
- Et bien, vous êtes plein de ressource, Harm. Si je comprends bien vous faites deux métiers.
- J’ai eu un accident et j’ai été privé de visions nocturnes depuis plusieurs années, donc comme je ne pouvais plus être pilote, je suis devenu avocat et ça me plaît autant, mais maintenant je peux de nouveau voler la nuit.
- Mais vous êtes restez avocat?
- Je vole de tant en tant. Mais oui je suis resté avocat. Et comme ça je n’abandonne pas ma collègue. Dit-il en la regardant.

Mac lui sourit un peu gênée.

- Vous êtes plus que collègues étant donné vos années de service ensemble.
- Nous sommes amis. Dit Mac.
- De très bons amis. Reprends Harm.
- Même plus que des amis. Ajoute Mathilde. Qui se fait fixer par Harm et Mac comme si elle avait dit une bêtise
- Bon ce n’est pas vous déranger, mais il se fait tard et demain il faut être en forme. On va faire de la marche. Donc tout le monde au lit. Bonne nuit à tous. Fini l’oncle de Matt.

Sur ce, ils se lèvent tous et se dirigent dans la grotte.

Red Rock Mesa, 03:00 am, samedi

Harm n’arrive pas à dormir, il bouge dans tous les sens, il s’assit sur son sac de couchage, la tête sur les genoux. Il relève sa tête et regarde Mac dormir.

( Mon dieu comme tu es belle, même si de nuit je te vois pas, je sais que ta façon de dormir me rend encore plus amoureux. Je ne demanderai qu’à être dans tes bras, dans tes rêves et de me réveiller près de toi. Bon Harm tu dois dormir, si tu veux être à la hauteur demain. Mais comment je vais faire mon approche. Je vais quand même pas lui dire. « Hey Mac, je t’aime, tu veux de moi. » Non, cela ne va pas. Oh! Harm, réfléchi! C’est quand même pas compliqué de draguer une femme, où sont passés tes dons de dragues. Bon la nuit porte conseil, comme on dit donc il faut dormir.)

( Tiens il me regarde, je le sens, je le sais. Il est assis et fixé sur moi, encore entrain de m’étudier mais il faut avouer que j’aime ça quand c’est lui. Pourquoi est-il réveillé? A quoi pense-t-il? Et si j’essayais de lui demander? Je pourrai même peut-être lui dire que j’ai froid sans lui. Sans ses bras si fort pour me réchauffer le corps et le coeur. Je vais lui demander, il faut prendre des risques dans la vie).

- Vous ne dormez pas flyboy.
- C’est à moi que vous parlez?
- Non, je parle aux murs derrière vous. Bien sûr que je vous parle.
- Non, je n’arrive pas à dormir.
- On n’aime pas l’air du désert?
- Non, ce n’est pas cela.
- Qu’est-ce qui vous tracasse?
- Ce n’est pas important. Et vous pourquoi vous ne dormez pas?
- Parce que je sentais votre regard sur moi.
- Je vous réveillée en vous regardant. Dit-il en riant.
- Non, je ne dormais pas.
- C’est toujours à cause de la même chose?
- Oui et j’ai un peu froid aussi.
- Vous avez froid, vous voulez que je vous réchauffe? Répond-t-il en souriant.

Mac rigole timidement essayant de comprendre le sens de la phrase d’Harm. Si c’était bien une question ou pas?

- C’est une invitation?
- Je peux venir près de vous? Demande directement Harm et se levant.
- Ai-je le choix?
- Vous l‘avez, mais je vous conseille de prendre le bon. Je suis un bon radiateur, vous savez. Vous vous rappelez de l’Afghanistan?
- Approchez, Matelot!

Harm se met à coté de Mac, Mac assez gênée mais heureuse qu’il vienne prêt d’elle et de la façon dont il a à s‘occuper d‘elle. Harm le sourire aux lèvres, n‘avait pas imaginé que se soit si facile de s‘approcher d‘elle. Les deux sont maintenant couchés l’un contre l’autre. La tête de Mac, sur le torse d’Harm. Harm l’entourant de ses bras.

- Vous êtes bien installée? Demande Harm.
- Oui, très bien merci, je dois avouer que vous êtes très confortable.
- Vous me flattez Mac.
- bonne nuit Flyboy.
- Bonne nuit.

( Flyboy? Pourquoi elle m’appelle comme ça, enfin, cela sonne bien. Oh je t’adore Mac et je suis étonné que tu te laisses aussi facilement approcher. Moi qui rêvais juste à l’instant d’être près de toi, là je suis servi. C’est génial, je m’approche enfin de mon but, mais la route n’est pas finie et ne fait que commencer. Mais c’est un bon début. Bonne nuit ma belle).

( Je suis contre lui, sa respiration est rapide, ça doit être à cause de moi, enfin j’espère. Je sens que je vais faire de beaux rêves, déjà que rien que d’être dans ses bras, c’est un rêve. Sentir la chaleur de son corps contre le mien. Je me sens si bien, si protégée, si heureuse et pourtant il fait que me réchauffer, mais c’est déjà un début. Bonne nuit, mon Harm).

Nos deux tourtereaux s’endormis l’un contre l’autre. Sous le regard joyeux de Mathilde qui les observait depuis un petit moment.

Voilà deux chapitres, j'arriverai pas à mettre un troisième chapitre ce soir , mais je vais essayer dans mettre deux demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Dim 19 Nov - 22:24

toujours aussi bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Lun 20 Nov - 14:21

Voilà un autre chapitre.

Chapitre 12

Red Rock Mesa, 07:55, samedi

(Mmm cette odeur, un parfum que j’aime, celui de Mac! Oui elle est encore là, sur moi, elle respire lentement, elle est calme. Allez j’ouvre les yeux. Tient, nous sommes les deux encore couché. C’est étrange venant de Mac, d’être encore endormie. Oh! Elle est tellement belle, au dirai une déesse, elle dort comme un ange, comme une enfant. Elle a un sourire aux lèvres, elle frisonne. De quoi rêve-t-elle? Suis-je dans tes rêves, Sarah, oh, si seulement! Oh non, ne te réveille pas, je t’en prie).

(Ou lala, c’est dur de se lever ce matin, je ne veux pas ouvrir les yeux. Tient j’entends une respiration calme. Ah mais oui, tu es sûr ton nounours, ma vieille, mon beau nounours à moi. Ce qu’on est confortable sur-lui. Il a de ses abdos, ouah! Je me rappellera toujours quand je l’ai vu torse nu, voua! Cela me donne encore des frissons dans le dos. Et voilà, Harm est encore entrain de m’observer, décidément il passe sa vie à faire ceci ou bien c’est pour me rendre folle. Et non, je dors plus. Mais si seulement je recommençais mes rêves, tu ne peux t’imaginer ce que nous faisions dans ce rêve. Bon arrête, Mac, réveille-toi! Tu ne vas pas te laisser faire observer toute la journée, debout flémarde).

- Bonjour! Dit-il avec son sourire magique.
- Salut! Vous avez bien dormi?
- Oui, très bien et vous?
- Je dois avouer que vous êtes autant confortable que mon lit. J’espère que vous n’aurez pas de courbature.
- Et pourquoi cela, vous êtes légère comme une plume.

Ils se lèvent et sortent de la grotte. Tout le monde les saluent de la main et font comme si ils n’avaient rien vu. Mathilde ne peut s’empêcher de faire un sourire Bea à Harm pour lui montrer qu’elle a bien vu leur manège. Personne n’ose demander comment leur nuit c’est passée au risque de tout gâcher. Tous ceux déjeunent dans un silence total. Après le déjeuner, Matt prend enfin la parole afin de soulager cette tension.

- Mathilde, John et moi, nous allons voir si on peut trouver encore des traces, vous venez avec nous?
- Euh non je vais rester, je me sens un peu fatiguée. Dit Mac.
- Tu es sûr Sarah?
- Vous voulez que je reste avec vous? Propose Harm.
- Et bien, comme vous voulez.
- Alors je reste avec Mac.
- Très bien, on serra rentré dans 2 heures pour dîner.
- Oui, on prépara le repas.
- Fait attention Mathilde!
- T’inquiètes à toute à l’heure, amusez vous bien. Dit-elle en souriant à Harm, essayant de faire comprendre à Harm sa pensée.

Matt, John et Mathilde partent à l’aventure des dinosaures. Tandis Harm est rejoint par Mac qui s’assied à coté de lui. Et le regarde fixement. Harm sentant le regard de son amie, se tourne et la regarde aussi un peu troublé. Ce regard est plus intense que ceux de la dernière fois, Mac cherche à lui faire comprendre qu’elle veut parler de ce qui se passe en se moment. Harm n’attendant que ça se jette à l’eau.

- Que se passe t-il?
- J’aimerais vous parler de quelque chose, si vous êtes d’accord.
- Je vous écoute, de quoi voulez-vous me parler?
- De Clay et moi.
- Allez-y. Répond-t-il un peu déçue de ce commencement de discussion.
- Nous sommes en pause.
- Pourquoi? Demande-t-il plus intéressé qu’avant.
- Parce que j’ai besoin de prendre du recul, je suis entre de me remettre en question, je cherche des réponses, des réponses qui sont importantes pour que j’avance.
- Quel genre de réponses, cherchez-vous?
- Des réponses par rapport à vous.
- A moi? Dit-il très surpris.
- A vraie dire de réponses entre vous et moi, entre nous.

( Ce « nous » qu’elle n’a pas redis, depuis le Paraguay. Elle l’a dit, elle a dis « nous », elle et moi. Me laisserai-t-elle une chance? Une chance de construire quelque chose avec elle. Si, c’est le cas, je ne dois en aucun cas refermer cette porte entrouvert).

- Que voulez-vous savoir?
- Que croyez-vous que je veuille savoir, Harm?
- Vous m’aimer n’est-ce pas?
- Que croyez-vous?
- Je pense que oui.
- Mais la question est? Et vous, m’aimez-vous?
- Que croyez-vous?
- Je ne sais pas, Harm. Mais si c’est le cas, vous devez me le dire. J’ai besoin de savoir.
- Et ça changera quelque chose que je vous le dise.
- Tout dépend de votre réponse.

( Il m’aime je le sais, je le sens, c’est peux pas être possible autrement, allez Harm, dit-le moi, je t’en prie, je veux être prêt de toi, pour toujours, toi et moi pour la vie. Laisse-moi entrer dans ta vie. Laisse-moi être avec toi).

- Et bien, pour vous répondre, je n’ai jamais ressenti pour aucune autre femme ce que je ressens pour vous. Je vous aime Mac, je vous aime tellement et tous ce que je veux c’est être près de vous pour le reste de ma vie. Mais vous que voulez-vous?

( Woaouah! Je rêve! Il l’a dit, il m’aime, je le savais. Allons ressaisi toi! Il t’a posé une question, réponds lui).

- Je veux la même chose que vous, Harm. Mais je ne veux pas que vous fassiez un pas vers moi et que vous reculiez le lendemain.
- Je ne le ferai plus, plus jamais. J’ai failli vous perdre tellement fois, que je ferai tous pour vous garder Sarah.
- Vraiment? Dit-elle en souriant.
- Je vous le promets.
- Je l’espère sincèrement.

Mac se rapproche des lèvres de Harm, pour l’embrasser. Harm fait de même. Mais sont coupés par Matt, Mathilde et John qui arrivent plutôt que prévu. Ils sont surpris.

- Que faites-vous déjà là? Demande Mac.
- Et bien, on n’a pas trouvé grand-chose, mais on ira voir plus en profondeur cet après-midi. Et vous deux ça va?
- Oui, très bien. Dit Mac avec le sourire.
- Oui merci. Dit Harm en fixant Mac.
- Vous n’avez pas préparé le repas?
- Oups, désolé, Oncle Matt, on a oublié. Je vais le préparer.
- Vous voulez que je vous aide Mac?
- Oui, bien sûr Harm.

Je mettrai un autre chapitre tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Lun 20 Nov - 14:41

super
allez maintenant tu gicles webb en rentrant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kubik38
Loin de Catherine
Loin de Catherine


Féminin Nombre de messages : 12
Age : 28
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Lun 20 Nov - 22:47

aaaaaaaaahhhhhhhhh génial!!!!!!!!je veux la suite ssstttttpppppp!!!c'est trop bien j'adore vraiment beaucoup cette fic elle est superbe!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Mar 21 Nov - 4:13

Hihi, merci pour vos commentaires , ça me fait toujours autant plaisir. Je voulais mettre une suite, mais un soupé de famille m'est tombée dessus!

Chapitre 13

Red Rock Mesa, 02:34pm, samedi

Le soleil tape fort dans le ciel, pas de vent, pas de nuage, un grand espace jaune, le désert total. Matthew, Mathilde, Jonathan, Mac et Harm sont sur le chemin pour la découverte de nouvelles traces de dinosaures. Matt et Mathilde sont devant. Jonathan, Mac et Harm les suivent. Discussion de Matthi et Matt.

- Je peux vous poser une question?
- Bien sûr, je t’écoute. Répond Matt.
- Pensez-vous qu’on retrouvera des dinosaures un jour? Si un changement climatique revenait comme à leur époque, vous croyez que les dinosaures reviendront?
- Tu sais, Mathilde. Les dinosaures n'ont pas vraiment disparu, les changements climatiques, les ont fait évolué. Les girafes étaient des diplodocus, les rhinocéros des triceratops et pleins d'autres espèces ont évolué. Donc je pense qu'ils sont toujours là, d'une certaine manière.
- C’est intéressant de connaître leur histoire. Je ne savais pas qu'on pouvait encore trouver des traces et surtout que grâce à ces traces raconter leurs histoires.
- Oui, c'est à cause du vent, il laisse paraître des traces de millions d'années. Et si on a de l'imagination, tout est possible. Maintenant à moi, de poser des questions, je vais voir si tu fais preuve d‘imagination?
- Je vous écoute.
- Que penses-tu voir entre Mac et Harm.
- Mon imagination me dit, qu'ils se sont rapprochés ces derniers temps, ils pourraient vivre quelques choses de merveilleux tous les deux.
- Oui, j'espère que ton imagination se réalisera. Dit-il pas convaincu.
- Et bien, ils ont passé la nuit l’un contre l’autre.
- Elle m’a dit qu’elle avait froid et qu’Harm la réchauffée.
- C'est ce qu'elle a voulu vous faire comprendre, mais peut-être voulait-elle autre chose? Comme être dans ses bras? Et leurs regards quand on est revenu ce matin. Je trouve ça si romantique.
- C’est-à-dire?
- Si on était arrivé 30 secondes après, vous savez ce qui se serait passé?
- Je n'en suis pas certain.
- Ils se seraient embrasser.
- Tu croix?
- Il était sur le point de le faire, mais on les a interrompu. Harm et Mac étaient penchés, leurs lèvres étaient à 10cm.
- Sans doute.
- Vous savez Harm est un homme bien, sincère et juste. Je suis sûr qu’il rendra votre nièce heureuse. Et je pense sincèrement qu’ils vont bien ensembles, je les trouve trop mignons d'ailleurs.
- Tu sais, je ne suis pas contre que ma nièce et ton tuteur se mettent ensemble, au contraire, j’essaye de leur faire ouvrir les yeux depuis hier. Et je suis heureux de voir que ça marche, enfin j'espère que ça va marcher.
- Vraiment, ça me vous dérange pas, qu’une Marine’s fréquente un Marin?
- C'est la seule chose qui me dérange. Dit-il en rigolant. Mais je préfère nettement Harm que l'agent de la CIA. Mais il y a autre chose, quand j'entends Sarah me parler d'Harm, avec de magnifiques étincelles qui s'envolent de ses yeux. Quand je vois son visage s'illuminer à chaque fois qu'ils se regardent droit dans les yeux. Ça me rend heureux car c’est vraiment les seuls moments où je la voix si heureuse. Mais dès qu'il s'agit de parler de sa relation avec lui, elle est triste, terriblement triste et moi ça me rend malheureux de savoir qu'elle gâche sa vie pour des simples questions de travails ou sentiments ou d'autres choses qui la sépare de l'homme qu'elle aime.
- Vous avez raison, c’est pareil avec Harm, je le vois dans ces yeux. Les regrets de ne pas être près d'elle. Losqu'il m'explique que leur relation est compliquée. Je me souviens quand Mac a été voir la juge pour qu’Harm soit mon tuteur. Elle a dit qu'Harm était l’homme avec qui elle voudrait avoir des enfants, elle avait les larmes aux yeux et Harm, il était tellement étonné, flatté et très heureux de ce que Mac avait fait et dit.
- Enfin c'est un sacré couple et j'espère qu'ils vont enfin se rendre compte de ce qu'ils rattent, de tout se gâchis pour rien et qu'ils ouvrirons les yeux. Car ils méritent tous les deux d'être heureux.
- Je suis tout à fait d’accord avec vous. Et je pense qu’ils sont sur la bonne voie, ils ont eux juste besoin d’un coup de pouce. Et on dirait que vous êtes arrivé à tant.
- Je l'espère vraiment.

Derrière eux, une conversation est aussi ouverte par John, Mac et Harm sont côte à côte. John à coté d'Harm.

- Alors ça vous plaît Capitaine, c’est beau n’est-ce pas?
- Oui, magnifique, ça ne change pas beaucoup de la dernière fois, les paysages se ressemblent énormément.
- Oh! Vous êtes déjà venu ici?
- Oui, il venu avec moi, quand mon oncle a volé la Déclaration d'Indépendance. C'était notre première affaire ensemble. Vous vous souvenez Harm?
- Oui! Comment l'oublier. Surtout lorsque vous m’aviez menti sur le fait que Matt O'Hara était votre oncle.
- C’est vrai, mais je pensais que vous le saviez.
- Je me rappelle aussi que vous aviez braqué une arme sur moi. Lui dit-il en souriant.
- Je voulais protéger mon oncle et je regrette beaucoup ce que j’ai fais. Vous m’en voulez toujours, après toutes ses années?
- De ne pas m’avoir fait confiance?
- Je vous connaissais à peine, tous ce que je savais de vous, c’était que vous espériez tout obtenir grâce à votre sourire charmeur.
- Lequel celui-ci! Répond Harm en lui faisait son sourire dont il a le secret.
- Oui, celui-ci. Dit-elle en souriant.
- Je vous rappelle que je vous ai sauvez la vie ce jour-là.
- Moi aussi, je vous ai aidé à monter dans l’hélicoptère.
- Oui c’est vrai. Ce que j’ai adoré dans cette affaire, c’est la tête de Webb quand on est revenu, avec votre oncle.

A ce moment-là, Mac repense à Webb.

(C’est vrai, qu’il y a encore lui! Je l’avais oublié! Je me demande comment j’ai pu oublier mon petit ami? Enfin ça ne l’est pas vraiment puisqu'on est en pause. Il va falloir que je lui parle. Comment lui dire cela que j’ai choisi d’être près d’Harm. Je le vois déjà venir sur ces grands chevaux « Je savais que tu l’aimais, qu’il est mon remplaçant, que j’étais juste un appât pour l’attirer vers toi ». Oh mon dieu, mais il aurait raison, écouter toi, pauvre fille, je me suis servie de lui. Comment j’ai pu faire cela? J’ai honte! Pourtant ce n’est pas la première fois, que je le fais. Mike. Et je l'ai fais pour le même raison que Clay, pour Harm. Enfin c’est fait, je ne peux pas revenir en arrière, mais il ne faut pas que j'empire les choses. Maintenant je vais avoir un avenir avec Harm, donc je vais parler à Clay le plus vite possible. J'espère qu'il comprendra et qu'il ne va pas trop souffir).

Harm continue sa phrase pendant les pensées de Mac.

- Il a retrouvé son beau jouet. La déclaration d'indépendance. Il était heureux de sa mission, il a reçu les honneurs même s'il n’a pas fait grand chose. Comme d’habitude, on a dû faire son travail à sa place.
- Qui est-ce ce Webb?
- Et bien le petit ami de Mac, un agent de la CIA. Pf.
- A vraiment? Je vous vois mal avec ce genre de type, Colonel. Dit-il en regardant Mac qui revient de loin.
- Harm ça suffit, je n’ai pas envie de parler de Clay. Et puis déjà, je ne suis plus avec lui, enfin plus pour longtemps. Enfin on peut parler d’autres choses, Messieurs.
- Mathilde m'a parlé de vos aventures ensembles. La Russie, le Paraguay et j’en passe encore, on doit pas s’ennuyer avec vous.
- Et bien, si vous voulez de l’action, faite appelle à Harm, c’est un spécialiste en la matière.
- Je vais prendre ceci pour un compliment Mac.
- Sans vouloir vous manquez de respect, Colonel. Vous devez aimer ça, l’action, vous êtes une Marine's. Enfin, vous êtes sans doute plus bureaucrate que combattante sur le terrain.
- Vous savez je pensais qu'être avocate, serait sans côtoyer la mort. Et bien avec un équipier comme Harm, c'est raté. Même dans un bureau c'est dangereux. J'ai l'impression d'être sur le terrain tous les jours avec lui.
- Vous avez fini Mac, ce n'est pas toujours à cause de moi! Et puis ne me dîtes pas que vous n'adorer pas la montée d’adrénaline, avoué-le?
- Sur ce point vous vous ressemblez, vous deux! Étant pilote, vous devez aussi aimer la montée d’adrénaline, Capitaine! Exclama-t-il en souriant à Harm qui fait de même.
- Et bien je suis contente, que vous arrivez à nous trouver des points communs, John. Car moi, j'ai de la peine. Dit Mac un peu sur la défensive.
- Je vous connais que depuis un jour, mais je vous ai trouvé plus qu’un point commun, Colonel. Vous êtes tous le deux à vouloir avoir raison, à avoir le dernier mot, à commander, vous êtes des vrais têtes de mule, vous avez les deux un sacré caractère, vous êtes très courageux autant l'un que l'autre, vous êtes des militaires, vous êtes avocats, vous croyez à la justice. Mais ce qui fait sans doute votre force, c’est votre confiance l’un à l’autre, on pourrai croire à de l’amitié, c’est certain. Mais vu votre façon de vous parlez, vous regardez, vous taquinez, je dirai plus précisément que votre grande force est l’AMOUR qui vous unis l’un pour l’autre, les sentiments que vous éprouvez font votre force.

Harm et Mac s’arrêtent tous les deux étonné de l‘affirmation de John, ils se regardent, John continue.

- Ai-je raisons ou ai-je tors? Demande John, il continue ça route. Malgré le silence de Mac et Harm qui sont toujours arrêté en se regardant.

- Donc je prends ça pour un oui! Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi vous n'êtes toujours pas ensemble, car quand je vous vois j'ai l'impression d'avoir affaire à un couple. Crie John, heureux de sa remarque. Ils les laissent derrière et va rejoindre Matt et Mathilde. Harm et Mac se regardent toujours, ne sachant pas quoi se dire. C'est Mac qui brise le silence.

- Qu’est-ce qu’il a dit?
- Qu'on ressemble à un couple. Et il n’a pas tort, lorsqu'il dit qu'on s'aime. Tout le monde le sait. Nous le savions aussi, Mac. Réponds Harm qui regarde toujours sa collègue intriguée.
- Il a parlé avec mon oncle, ça doit être de lui cette remarque.
- Je ne pense pas Mac.
- Harm, il nous connaît depuis un jour. Vous allez quand même pas me dire qu’il a vu ça tous seul.
- Votre oncle ne me connaît pas depuis longtemps non plus.
- Il vous a vu plus longtemps que lui et vous avez parlé avec.
- Mac je ne pense pas que ça change quelque chose que votre Oncle lui ait dit ou pas. C’est simplement évident, seulement on ne voulait pas le voir ou pas y croire, j'en sais rien.
- Harm, si ça change quelque chose, mon oncle n’arrête pas de se mêler de ma vie amoureuse ces temps.
- Cela veut dire que je fais partie de votre vie amoureuse, Mac?

Demain, enfin aujourd'hui il y aura encore un chapitre. Bonne nuit, enfin heureusement que je bosse pas demain après-midi, vu l'heure, mdr .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nady
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 328
Age : 29
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Mar 21 Nov - 21:33


On l'aura pas trop tard quand même...??? moi à 2h je dors...

j'adore!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kubik38
Loin de Catherine
Loin de Catherine


Féminin Nombre de messages : 12
Age : 28
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Mar 21 Nov - 22:22

oui lol stp pas trop tard moi aussi a 2h je dors!lol
c'est super vivement las uite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Mer 22 Nov - 2:17

Merci pour les commentaires! Voilà une suite.

Chapitre 14

Red Rock Mesa, 03:00, samedi

Mac et Harm se fixent toujours.

- Et vous suivez derrière. Hurle Matt.
- Oui on suit. Répond Harm.

Tout le monde continue son chemin, ainsi qu’Harm et Mac. Ils continuent à parler.

- Vous n’avez pas répondu Mac.
- Et bien, dois-je vraiment répondre?
- Ça c’est vous qui savez?
- Écoutez Harm, il faut que je parle à Clayton avant d’envisager quoique que se soit d’autre.
- Très bien, vous me direz quand vous lui aurez parlé.
- Je vous le dirai, ne vous inquiétez pas!

Un instant plus tard, toute la petite équipe est arrivée. Matt regarde par terre et tout le monde se disperse pour faire pareil.

- Je crois que j’ai trouvé quelque chose! Crie Mathilde qui au moment ou elle fini sa phrase est rejointe par tous le monde.
- Tiens c’est intéressant. Observe Mac.
- Oui, on dirait des traces deinonychus, ce sont des petits dinosaures, par plus grand qu’un homme, ils ont une longue queue et un long cours, ce sont des petits tyrannosaures, se sont aussi des bipèdes et ils sont carnivores. Vas-y imagine qu’est-ce qu’il faisait ici il y a des millions d’années?
- Bien vu les traces lointaines de chaque pas, ce dinosaure devait courir après une proie ou bien il cherchait sa maman.
- Pour autant que les dinosaures vivent en famille.
- Harm, les dinosaures se déplacent généralement en troupe, mais vu ces petites traces, je pense que Mathilde a raison, sur un point il courait et très vite. Par contre ce n’est pas un bébé, les traces sont trop grande, tu n‘es pas d‘accord Oncle Matt. Demande Mac.
- Oui, tu as raison. C’est un adulte. Il courait sûrement après une proie.
- Mais il n’y a pas d’autres traces, Matt. Constate John.
- C’est ça qui me dérange.
- Et si c’était après un dinosaure volant, c’est possible. Demande Mathilde
- Oui, un ptérodactyle, pourquoi pas. Ça peut-être plausible. Répond Matt.
- Ils volent haut les ptérodactyles?
- Oui, c’est vrai, il serait plus en danger avec un Tyrannosaure qu’un Deinonychus, à cause de sa petite taille. Enfin le principal c’est de l’avoir trouvé. Bon on reviendra demain, il faut rentrer avant que la nuit ne tombe.
- Très bien.
Mac, Matt et John sont en tête. Harm et Mathilde suivent derrière.

- Alors Matthi, ça t’a plu?
- Oui, c’est vraiment intéressant. Pas plus intéressant que les avions. Dit-elle en rigolant.
- C’est certain. Mais ça fait du bien de changer d’air.
- Oui, c’est magnifique en plus. C’est certainement mieux que de ce pavaner au cinéma. Alors raconte avec Mac?
- Et bien quoi?
- Oh, je t’en prie, Harm, je suis loin d’être aveugle.
- On avance.
- Et c’est tout?
- Pour l’instant oui. Pourquoi tu souris?
- Vu la façon, dont vous vous faîtes des signes, ne me dit pas qu’il n’y a que ça.
- Matthi, il n’y aura rien d’autre tant qu’elle reste avec Webb. Ce n’est pas son genre de tromper quelqu’un.
- Oui, mais elle va faire quoi? Rester avec?
- Elle m’a qu’elle parlerait à Webb.
- Donc vous allez être ensemble.
- Je suppose.
- C’est génial! Wouah!
- Hey, calme ta joie.
- C’est toi qui devrais être heureux.
- Je serai heureux quand elle parlera à Webb et que je pourrai la prendre de mes bras, l’embrasser et tous le reste.
- Coucher avec elle.
- Matthi! Dit-il en rougissant.
- Quoi? C’est vrai et après mariage, bébé, maisons, etc.….
- Une chose à la fois, s’il te plaît.
- Oui, je sais, mais il faut déjà que tu y penses.
- Ne t’en fais, j’y pense depuis des années.

(Et Oui, Mathilde. Ça fait des années que je m’imagine avec elle, avec ma Sarah. J’ai toujours rêvé de lui faire l’amour, la serrer très fort dans mes bras, de l’embrasser, la toucher, la sentir. Faire ma vie à côté d’elle. Mon mariage avec elle, en belle robe blanche, toujours aussi sensuelle. Lui dire oui, devant tous mes amis. L’emmener en voyage de noce. Où elle tomberait enceinte, la voir enceinte, l’écouter se plaindre de sa grossesse comme toutes les femmes le font, ses humeurs insupportables, être présent à l’accouchement. Prendre notre bébé dans mes bras. Un beau bébé, fille ou garçon je m’en fous, qu’il ait sa beauté antérieur ou extérieur, sa force. Je rêve qu’on achète la maison de nos rêves, avec plusieurs chambres, dont une pour Mathilde et les autres pour nos enfants futurs. Je voudrais un chien et chat. Un paysage magique, que chaque fois qu’elle ait sur la terrasse, elle ait l’impression d’être aux paradis. Enfin nous n’en sommes qu’au début et j’espère que rien ne nous séparera jamais, car je ne le supporterai pas).

- Alors Mac, ça avance avec Rabb?
- Tu es bien curieux.
- Non, je veux juste savoir, si tout va comme tu veux?
- Presque, merci.
- Qu’est-ce qui ne va pas?
- Il y a jusque je dois parler à Clay.
- Si vous voulez j’ai un portable satellite, vous pouvez l’appeler avec.
- Je ne pense pas que l’avoir au téléphone va m’aider, il faut que je le voie.
- Pour dire que tu romps avec.
- Oncle Matt! Ça ne te regarde pas! Compris!
- Oh je t’en prie Sarah, c’est quand même grâce à moi, que tu es avec Harm.
- Hum! Tu n’as fait que me mettre des doutes! Et déjà, je ne t’ai pas dis que j’étais avec Harm.
- Et bien, il faut bien que quelqu’un t’ouvre les yeux.
- Et tu croyais que c’était le moment.
- Mac, je ne vais pas me mêler de ce qui me regarde pas, mais imaginons que votre oncle ne se serez pas mêler de votre sentimental.
- Mais malheureusement c’est-ce qu’il a fait.
- Laissez-moi finir, donc dans cas où il aurai rien fait, que pensez-vous qu’il se serait passé au file du temps. Seriez-vous encore avec Webb? Seriez-vous sûr de vos choix et surtout n’auriez-vous pas plus de regret que vous en avez déjà?
- Je ne sais pas.
- N’étiez-vous pas déjà dans le doute?
- Peut-être. Mais ça n’excuse pas sont comportement.
- Qu’a-t-il vraiment fait à part vous ouvrir les yeux, ce qui est son rôle, après tout. Vous devriez plutôt le remercier.
- Non, sur un point, Mac a raison. Je me suis vraiment incrusté dans sa vie amoureuse. J’ai posé des questions et j’ai mis mal à l’aise certaines personnes, que se soit Mac, Harm ou Matthi et pour cela je mérite qu’elle m’en veuille. Mais je suis heureux de voir que ce que j’ai fait t’a quand même aidé, même beaucoup, avoue-le? Ce sont des questions que tu te posais déjà, non?
- Oui, c’est vrai.
- Et maintenant, tu pourras enfin être réellement heureuse et avoir la vie que tu mérites.
- Si ça marche avec Harm.
- Sarah, tu sais très bien, que c’est l’homme de ta vie, alors ne laisse pas partir et fait tous ce que tu peux pour le garder près de toi. Tu n’es plus si jeune, sans vouloir te vexer. Il est temps que tu construises ton château avec ton Prince charmant.
- Très bien. Sourit Mac.

( Mon château, il sera grand, énorme. J’imagine ma vie avec lui depuis temps d’année sans savoir si un jour, mon rêve se réalisera. J’ai tant souffert et tant fait souffrir. Est-ce que je mérite le bonheur? Est-ce que je mérite Harm? C’est un homme si bien. C’est un homme incroyable, avec pleins de défauts mais de si belles qualités. Je ne suis pas sûr de le mériter. Mais je suis sûr d’une chose, lui il veut de moi et moi je le veux, donc on est d’accord sur ce point, ça commence déjà bien. J’ai hâte de savoir, ce que la vie me réserve avec lui. Je sais que je serai heureuse, je le sens. Et ce n’est pas pour rien que je le ressent, j’ai toujours confiance à mon instinct et il ne m’a jamais trompé. Harm est l’homme de ma vie, de mes rêves, de mes pensées. Je veux être avec pour le rendre heureux et être heureuse à la fois. Lui donner de l’amour, du soutien, des enfants, des joies, des rires et pleins d’autres bonnes choses que la vie peut nous donner. Il faut absolument que j’appelle Clay, je suis trop pressée que cette relation commence).

- Dîtes John, vous pouvez me prêter votre téléphone?

Demain j'aurai sans doute pas le temps de mettre une suite, mais tous les chapitres seront mis avant le week end, enfin j'espère. A bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Mer 22 Nov - 2:42

allez expedie ce coup de fil et ensuite avec harm
toujours aussi bien bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sedb
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Mer 22 Nov - 12:36

C'est exactement ça, anne charlote, mdr
Super titi, merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Jeu 23 Nov - 3:54

Je vous signale juste que c'est bientôt la fin!!! Merci pour les commentaires!

Chapitre 15

Red Rock Mesa, 05:31 pm, samedi

- Mac!
- Oui, répond-t-elle en venant vers John.
- Voilà, vous pouvez appelez votre… enfin votre futur ex-petit ami, c’est ça?¨
- Merci.
- Et encore un malheureux de plus sur cette terre. Dit-il en s'éloignant.

Le Colonel Mackenzie prend le téléphone et tape le numéro qu’elle connaît par cœur. Elle attend une réponse.

- Allô
- Clay, c’est moi.
- Salut, tu vas bien?
- Oui, je vais bien et toi?
- Très bien merci. Il fait beau là où tu es?
- Oui, très beau et à Washington?
- Pareil. Je ne pensais pas que tu m’appellerais déjà. Je te manque?
- Il fallait que je te parle.
- Je t’écoute.
- Tu sais il se passe beaucoup de choses ici.
- Ah bon, quelles choses?
- Et bien, on a trouvé des traces de dinosaure.
- Tu n’as rien de plus intéressant à faire, Sarah? Enfin bref et alors avec Harm, ça se passe bien? Il n'y a pas encore de meurtre. Dit-il en rigolant.
- Très drôle. Non on ne s’est pas entretué. Mais on a pas mal discuté et d’ailleurs c’est pour cela que je t’ai appelé.
- Quoi, pour me parler de ta conversation avec Rabb?
- Oui, je dois te dire quelque chose.
- Attends Sarah, si c’est pour me dire que Rabb et toi, vous êtes ensemble, dis-le tout de suite.
- On n’est pas ensemble, pas pour l’instant. Mais j’ai appris qu’il était amoureux de moi.
- Ne me dis pas que tu ne le savais pas! Même moi je le sais, ça se voit.
- Oui, je m’en doutais, mais là il me l’a dit.
- Et alors, qu’est-ce que ça change?
- Ça change beaucoup de chose, Clay. Écoute, je ne veux pas te faire de la peine mais ce que je ressens pour Harm est très fort et je ne peux pas faire comme si je ne ressentais rien, tu comprends?
- Et pour moi alors tu ressens quoi?
- Clay, ne rend pas les choses plus compliquées qu’elles ne le sont.
- Je ne vois rien de compliqué, Sarah. Tu aimes Rabb, il t’aime. Et moi, j’étais juste là en attendant votre union.
- Non, c’est faux, Clay. Tu as été là pour moi plus que tu ne le penses.
- Ah vraiment et bien on dirai pas vu que tu prends Rabb. Mais bon, je savais que tu l’aimais, mais je pensais que tu l’oublierais. Je me suis trompé. Je suppose qu’on a plus rien à se dire.
- Clay, attend. Je ne t’ai pas utilisé, j’ai vraiment aimé les moments que j’ai passé auprès de toi. Tu as été compréhensif, gentil et tu ne méritais pas ce que je te fais. Je m’en veux beaucoup, croix-moi. Mais je ne peux pas te mentir, je ne peux me mentir, faire comme si mes sentiments pour Harm n'existaient pas. Je n’ai jamais aimé comme je l’aime et je ne pense pas aimer quelqu’un d’autre de cette façon. Mais je veux que tu saches que c’est moi la raison de notre rupture et pas toi.
- On peut rester ami, au moins?
- Après ce que je te fais subir tu veux qu’on reste ami?
- J’aimerais beaucoup, Sarah. Je sais, c’est étrange, mais je t’apprécie et j’aimerais qu’on reste en contact. Si tu es d’accord?
- Oui, bien sûr. Ça me ferait plaisir.
- Très bien, j’espère que tu auras ce que tu recherches avec Harm.
- Je l’espère aussi. Merci Clay. Merci d’être aussi compréhensif.
- Je ne dois pas être fait pour les relations sérieuses, je n’aurais pas été sûr de te donner ce que tu veux, Sarah, c’est bien mieux comme ça. Il faut que je te laisse, on se voit bientôt!
- Oui, bientôt bye.

( Parfois, je ne comprends pas les hommes. Je veux dire, c'est comme si il avait été indifférent à ce que je lui ai dit. Pourtant je sais que ça l’a touché, il est amoureux de moi, enfin je suppose qu'il a dû être blesser. Bon sur un point il a raison, je ne suis pas certaine qu'il aurait été fait pour moi, me marier avec lui ou avoir des enfants, ça ne me semble pas plausible avec lui. D’ailleurs je ne l'ai jamais imaginé. Voilà une chose de faite, mon rêve va pouvoir se réaliser, maintenant. Il faut que je trouve Harm et je lui parle).

Mac retourne vers le groupe, enfin juste vers Mathilde et John, car Harm et son oncle ont disparus.

- Vous savez où est Harm?
- Euh, il est parti avec Matt, faire une promenade.
- Vous voulez jouez, Mac? Demande Mathilde en lui adressant un jeu de carte.
- Pourquoi pas. A quoi on joue?
- A la bataille, John vous jouez?
- Non, je vais aller passer un coup de fil.
- Bon je distribue.

Pendant ce temps dans le désert de Red Rock Mesa. Le Capitaine et l’ex Colonel discutent.

- Alors?
- Alors quoi? Pourquoi vous me regardez comme ça?
- C’est quand que vous demandez à ma nièce de l’épouser?
- Pardon. Dit-il un peu surpris.
- Désolé, Harm. C’était pour rire. Mais j’espère que vous le ferez bientôt!

Harm rigole.

- Je sais que ça ne vas pas vous faire une bonne réputation, d’épouser une Marine’s.
- Je suppose que non, mais vous savez, ma réputation n’est pas la première chose qui me fait peur.
- Ah bon et c’est quoi?
- C’est de devoirs supporter une marine’ s jusqu’à la fin de ma vie. Dit-il en riant.
- Oh, c’est vrai que je ne vis pas avec elle. Mais je pense que ce qu’elle a besoin avant tout, c’est de l’amour, que quelqu’un l’aime et qu’elle puisse l’aimer. Elle n’a pas eu beaucoup d’amour dans sa vie, à cause de son enfance, adolescence et même étant adulte, je le regrette beaucoup, Mais inconsciemment elle recherche beaucoup d’amour et elle veut en donner autant.
- Je comprends, c’est normal.
- Vous êtes prêt à lui donner cela?
- Oui, sans aucune doute. Je veux la rendre heureuse avant tous et l’aimer de tout mon être.
- Je pense sincèrement que vous êtes l’homme de sa vie, Capitaine.
- Et qu’elle est la femme de ma vie?
- Vous êtes sûrement le premier homme à qui je vais dire ça. Mais vous méritez ma nièce et ma nièce vous mérite. Vous êtes fait l’un pour l’autre et cela se voit, comme le nez au milieu d’un visage. Si vous voulez que sa marche, mettez votre fierté de coté, ranger votre veste et déshabillez vous devant elle. Enfin façon de parler. Dit-il en voyant la tête étonnée d’Harm.
- Que je détruise cette barrière et que je fonce la tête haute. J’ai déjà fait beaucoup de progrès à ce niveau là.
- J’ai vu, vous êtes entrain de vous laissez aller et c‘est exactement ça qu'elle attend de vous. Un conseil, si je peux me permettre, n’oubliez jamais qu’un Marine’s gagne toujours. Dit-il en se marrant. Mais dans votre cas, vous n’êtes pas un perdant, si vous la laissez gagner. Vous êtes autant gagnant qu'elle.
- Oui, je sais. J’ai beaucoup chance, qu'elle veuille de moi.
- Et elle en a beaucoup de vous avoir, elle le sait.
- Bon on devrait y aller, je pense que c’est terminé avec Webb.
- Vous êtes pressez?

Harm lui fait signe que oui.

( Bien sûr, je n'attends que ça, depuis des heures. J'espère que ça c'est bien passé. Je n'aime pas l'avoir malheureuse, ça me fait du mal. Et j'espère ne jamais la rendre malheureuse, c'est sans doute la pire chose qui puisse arriver. Mais ça n'arrivera pas, il ne le faut pas).

Red Rock Mesa, 05:45 pm, samedi

Mac et Mathilde joue toujours aux cartes.

- Je peux vous poser une question, Mac?
- Je t’écoute.
- Sarah, c’est ton prénom?
- Oui, c’est mon prénom. Tu ne le savais pas?
- Si, mais on a tellement l’habitude de Mac, que j’ai de la peine quand votre oncle vous appelle Sarah.
- Je comprends, il n’y a que les personnes très proches de moi, qui m’appelle Sarah.
- Donc, Harm n’est pas proche de vous?
- Il m’appelle Sarah, parfois.
- Ah oui? Dit-elle d'un ton interrogateur.
- Oui, quand nous sommes en danger, quand nous parlons de notre relation enfin à des moments où il sait qu'il pourrait me prendre.
- Vous saviez que son Stearman s’appelle Sarah.
- Oui, je sais. C’est le nom de sa grand-mère.
- Exacte, vous êtes au courant de beaucoup de chose.
- Beaucoup, c’est un grand mot.
- Bientôt vous serez la seule personne à tous savoir sur lui.
- Je crois que je ne saurais jamais vraiment tous. Dit-elle en souriant.
- Pourquoi?
- Harm est un homme qui surprend toujours tous le monde, malgré qu’on puisse bien le connaître.
- C’est sans doute vrai. Mais d’un autre coté c’est mieux. Comme ça à chaque fois vous découvrez quelque chose de nouveau, ça vous donnera encore plus envie de l’aimer ou de le détester.
- Oui, on dit que je suis comme ça aussi.
- Comme je disais à Harm, vous allez bien ensemble.
- Je commence à le croire. Et j’espère que tu as raison.
- Vous serez heureuse avec Harm, j’en suis certaine et il le sait.
- Il a l'air vraiment d'y croire.
- Accordez-lui le bénéfice du doute.
- Quand il reviendra, il aura plus que ça.
- Ça va être officiel?
- Si il le veut bien, oui, ça le sera.
- C’est génial. Je vais me mettre à hurler de joie.
- Attends juste que je lui en parle.
- D’accord, je vais essayer de retenir ma joie.
- A part cela, j’ai gagné. J’ai toutes cartes.
- Bravo! En regardant Harm arriver. Tiens quand on parle du loup.
- Merci pour cette partie.

Mac et Mathilde se sourient et Mac se dirige vers Harm qui suit derrière son oncle.

- Salut! Dit Mac.
- Hey! Ça va? Répond Harm
- Qu'avez-vous fait? Demande Matt.
- On a joué aux cartes.
- Chouette, qui a gagné?
- Moi. Mais elle s'est bien battue. Et cette promenade?
- Très intéressant. Rigole Harm.
- Pourquoi vous riiez?
- Laisse tombé, Mac, se sont des histoires d'hommes.
- Très bien, je ne veux pas savoir!
- On peut parler Harm? Dit-elle en souriant.
- Je n’attends que cela. Réponds Harm, pressé et fixant Matt, pour qu'il les laisse.
- Bon, bien je vous laisse, j'ai compris.

Le couple s’en va en plus loin de la grotte, sous le regard interrogateur de Matt, qui les regardent s’éloigner.

Voilà. J'essayerai de mettre demain le reste, mais pas sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sedb
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Jeu 23 Nov - 10:53

Super titi, merci.
Mais quand tu dis demain c'est aujourd'hui ou demain, mdr?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Jeu 23 Nov - 14:30

Non! Aujourd'hui! lol

Chapitre 16

Red Rock Mesa, 6:00 pm, samedi

Le soleil commence à se coucher, mais il fait encore jour. Le vent c'est levé. Ici, Maintenant. Harm et Mac s'assit sur le sable fin, qui s'envole et produit de la fumée à cause du souffle du vent. Ils se regardent, se sourient, s'aiment. Mac frisonne, elle commence à avoir froid. Harm se met derrière elle, et lui frotte les épaules pour se réchauffer. Mac est surprise par ce geste.

- Ça va mieux comme cela?
- C'est parfait, merci.

Harm se remet à côté d'elle, de façon à la regarder.

- Alors de quoi vouliez-vous me parlez?
- Vous faites toujours semblant de ne pas savoir.
- J'ai peur de faire une gaffe.
- N'ayez pas peur, c'est comme cela qu'on en fait des gaffes.
- Très bien, comment ça c'est passé avec Webb?
- Mieux que je le pensais. On va restez ami. Ça vous va?
- Mac, pourquoi vous me demandez ça, après tout ce n'est pas moi qui aie rompu avec. C'est à vous de savoir, si ça vous va.
- Bien ça vous regarde aussi, vous n'êtes peut-être pas d'accord que je reste ami avec mon ex.
- Ça ne me dérange pas du tout.
- Très bien. C'est dingue, je pensais que ça serai plus facile de parler avec vous après avoir rompu avec Clay et en faites c'est plus dur que je ne l'imaginais.
- Vous voulez que je parle.
- Et que diriez-vous?
- Une seule chose. êtes-vous prêtes pour moi, maintenant?

Mac sourit à cette phrase.

( Je rêve ou il est entrain de faire des pas vers moi. Il essaye de conduire les rennes, il est vraiment surprenant, c'est dingue et il a toujours cette façon de me regarder, je vais succomber si il continue comme ceci).

- Oui, je suis prête et vous?
- Moi aussi.
- C'est déjà un bien.

Ils se regardent droit dans les yeux, leur regard est très intense et profond. Ils n'arrivent pas à s'en détacher.

- Quel silence! Dit Mac gênée de cette situation.
- Nous ne sommes pas obliger de parler Mac, nos yeux font le travaille.
- Il n'y a sûrement pas que les yeux, qui ont envies de travailler.

Mac se pince les lèvres, elle a envie, envie de quoi? Envie de l'embrasser!
Envie de le prendre dans ses bras, envie de lui prouver qu'elle aime.
Harm quand à lui, ne fait rien à part la regarder, la dévisager complètement, la rendre irrésistible à son charme. Il l'a fait patienter pour la rendre dingue de lui et incontrôlable.

- Ah! Bon et qui d'autre veut travailler?
- Harm! Pourquoi vous faîtes cela?
- Je fais quoi?

Harm se rapproche de plus en plus d'elle, leur tête est à quelque centimètre l'une de l'autre, mais Harm se stoppe, ils se regardent toujours aussi intensément, leur regard devient irrésistible à l'envie que leurs lèvres se touchent.

- Vous m'empêcher de le faire.
- De faire quoi? Dit-il en souriant toujours aussi proche d'elle.
- Qu'on s'embrasse.

Mac regarde les lèvres d'Harm et refixe ses beau yeux. Elle s'approche de plus en plus de lui, mais lui il recule au fur à mesure de se rapprochement.

- Parce qu'on a le temps.
- Laissez-vous aller?
- Doucement, Marine's.
- Je ne suis pas une Marine's, je suis une femme amoureuse de vous.

(Pourquoi il fait ça, je veux qu'il arrête, c'est pas drôle, il joue avec mes envies, il n'a pas droit. Laissez-le moi! Je veux qu'il vienne à moi).

(Patience Sarah! Je peux parler, c’est moi qui vais craquer, si je continue comme ça. Et déjà, pourquoi je m'empêche de l'embrasser, alors que je n'attends que cela).

- Je suis un homme amoureux de vous, Sarah.
- Alors prouvez-le Pilote!

Harm cesse de reculer, il craque dans son impatience, il se laisse aller vers les lèvres de Mac. Il sent son souffle, Mac le sent aussi. Le contact est là. Deux bouches, l'une contre l'autre. Follement désireuses, follement irrésistibles, follement amoureuses. Ils s'embrassent encore et encore, jusqu'à que leur manque de souffle les sépare. Leurs coeurs battent vite, très vite. Mais il n'aurait pas fallu longtemps pour que leurs lèvres se retouchent à nouveau. Comme si ils étaient inséparable, dans une passion inexplicable. Leurs amours autant forts que leurs envies.

(Je ne sais pas au je suis, Harm! C'est ça je vois des milliers d'Harm, ils m'embrassent. Oh! Mon dieu, je me sens bizarre, ce n'est pas un rêve, c'est plus que ça. Je me contrôle plus, je me sens propulsée à des milliers de kilomètres de moi, comme si je vivais dans le coeur d'Harm, c'est dingue ce qu'il peut m'aimer. Je le sens, c'est tellement incomparable à tous ce que j'ai ressenti dans ma vie entière. Je ne veux pas que ça s'arrête, jamais, c'est trop merveilleux, je suis au septième ciel et pourtant nous ne faisons que de s'embrasser).

(Alors là, j'en peux plus, c'est trop pour moi, trop fort, trop de belles choses, il y a trop d'émotions, trop d'amour, trop de folies. Comment peut-on avoir tous cela en embrassant? Ça ne m'est jamais arrivé. Mais c'est tellement étranges et extraordinaires. Je ne peux pas arrêter, je ne veux pas arrêter. J'en veux encore, je ne peux plus m'en passer, je ne peux plus faire semblant, elle découvre mes sentiments je le sais. Elle ait dans mon coeur. Oh! Mon dieu! Elle m'aime tellement, je le ressens de son coeur et je le lis dans ses yeux).

Mac et Harm continuent leurs baisers, tous plus fort les uns que les autres, Mac dans le bras d'Harm. Harm dans les bras de Mac. Après quelqu'un minute qui sont des heures pour eux. Ils se séparent avec regret et difficulté. Mais leur regard est toujours là, ils savent maintenant à quel point ils s'aiment. Ils se sourient. Mac a des larmes de joie qui coule sur ses joues toutes rouges. Harm les essuie.

- Si c'est pour que tu pleures, je ne recommencerai plus.
- Je suis désolé, c'est l'émotion.
- Je sais, t'inquiètes pas.
- Je t'aime Harm. Je t'aime tellement. Dit-elle en le prenant dans ses bras.
- Je sais, Sarah, je t'aime plus fort que tout! Ma belle. Répond-t-il en la serrant fort de ses bras puissant.
- On ne se sépare plus.
- Jamais. Jamais.
- Harm! Marc! Vous venez le souper est prêt!
- On arrive. Crie Harm.

Mac et Harm se lèvent, Mac passe devant lui pour rejoindre la grotte. Quand Harm la bouscule dans ses bras et l'embrasse, sans que Mac ait le temps de réagir.

- J'adore t'embrasser. Dit Harm en lui chuchotent dans l'oreille.
- Et moi j'adore quand tu m'embrasses.
- Tu veux dormir à la belle étoiles cette nuit?
- Pour voir des étoiles filantes?
- On peut aussi voir autres chose. Dit-il en regardant le corps de Mac.
- Toi, tu as quelque chose derrière la tête.
- Oui, j'ai envie de mieux te connaître.
- Tu veux dire intiment?
- Exactement, tu lis dans mes pensées. Je veux te découvrir, Sarah. Chaque partie de ton corps, de la tête aux pieds.
- A vraiment? Et bien, figure-toi que moi aussi, j'ai hâte de te voir nu comme un verre. Répond-t-elle en rigolant.
- Tu es encore plus belle quand tu rougis.
- Je meurs de faim.
- D'accord on va manger.

Mac et Harm se dirigent vers la grotte, main dans la main. Personne ne trouvant cela étonnant, juste Mathilde qui est ravie de voir les yeux d'Harm et Mac briller de joie.

Je vais essayer de mettre un chapitre de plus aujourd'hui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE CHARLOTTE
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1248
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Jeu 23 Nov - 23:49

super ces deux suites
bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Ven 24 Nov - 16:27

Voilà un chapitre, j'aurai mis toutes les suites ce soir! Bonne lecture!

Chapitre 17

Red Rock Mesa, 09.45 pm, samedi

- Le repas était vraiment succulent, Matt. Dit Harm en apportant le reste de nourriture dans le frigo.
- Comme ma nièce l’est. Rigole l’Oncle de Mac.
- Exactement, euh! Et faite nous allons dormir à la belle étoile, ce soir.
- Vous êtes sûr que vous allez dormir? Dit Matt en riant. Très bien, tout ce que je vous demande, c’est de ne pas trop la fatiguer. Sourit-il. Je crois savoir que les pilotes sont des bêtes sauvages au lit.

Harm très gêner par cette conversation et sauvé par Mac qui arrive.

- Alors, de quoi vous parlez?
- Tu ne voudrais pas le savoir, Sarah, mais je suis que ton pilote te le dira.

Matt part avec un léger sourire aux lèvres. Laissant Mac barboter dans l’interrogation et Harm toujours aussi mal à l'aise sur ce sujet.

- De quoi parle-t-il?
- Oh et bien que je devais pas te trop te fatigué cette nuit.
- Non, mais de quoi il se mêle encore. Je fais ce que je veux. Si j'ai envie de me fatigué, je me fatiguerai. Allez vient on va préparer nos affaires pour cette nuit. Allez Harm dépêche-toi.
- D’accord. Je vais chercher une couverture.

Un instant plus tard.

- On a tout?
- Je croix.
- Très bien on peut y aller. Dit Mac impatiente.
- Alors vous allez dormir à la belle étoile? Ce que c’est romantique. Dit Mathilde en souriant.
- Oui, ça l’est. Répond Mac en fixant Harm. D'ailleurs on devrai y aller.
- Bonne nuit, ne faîtes pas trop de bêtise. Et Harm soit gentil avec elle.

Mathilde les laisse en allant se coucher. Harm n’arrive pas à croire ce que ça pupille vient de lui dire. Il regarde Mac et l’embrasse.

- C’est impossible que je sois méchant avec toi. Dit-il.
- Ah vraiment?
- Oui, comment je peux être méchante avec la femme dont je suis complètement dingue.
- Moi aussi je suis dingue de toi! Alors on y va?
- Tu es vraiment pressée, Mac.
- Let’s go, comme on dit.

Il prend Mac par la main pour l’emmener en dehors de cette grotte, loin de tout le monde, là où ils seront tranquilles et seules avec la nature. Où ils pourront s’aimer en toute liberté.

- Ici, c’est parfait.

Harm installe la converture et ils se couchent dessus.

- Regarde Harm, une étoile filante.
- Ah, oui! Tu dois faire un vœu!

Harm se met sur le côté ainsi que Mac, pour se regarder face à face.

- Tu croix quand même pas à ces choses-là?
- Si j’y croix et tu devrais faire pareil.
- Très bien, mais tu fais aussi un vœux alors.
- D’accord.

Ils ferment tous le deux les yeux, chacun pensant à son voeux.

(Qu’est-ce que je pourrais faire comme vœux? Un vœu qui a en rapport avec Harm? Difficile de choisir, je pourrai dire, que je veux rester avec lui toute ma vie? Qu’on ne se chamaille plus ou en tous cas plus comme avant. Qu’il me demande en mariage? Oh, j’imagine déjà la scène, wouahh! Comment s’y prendra-t-il? Enfin bref, un vœux, mais quel vœux? Avoir des enfants avec? Oh, je repense à notre pacte, c’est marrant, ce qu’on peut parfois faire, mais ce jour est bientôt là, d'ailleurs? Dans peu de temps et il a intérêt de le respecter son pacte. Faire un bébé avec Harm, mon dieu, c’est la plus belle chose qui peux arriver! Enfin mon vœu, je sais, je souhaite que nous vivions heureux avec beaucoup d’enfants. C'est un peu dans les romans ce que je viens dire).

( Mon vœu: Que je la rende heureuse comme elle ne l’a jamais été. C’est pas mal comme vœu. Enfin je pense parce que si elle est heureuse, je serai heureux aussi, donc le serions tous le deux et on pourra construire notre vie ensemble. Comme dans mes rêves, maisons, mariage, enfants, chien, chat, tortue. Comme je ne peux pas lui offrir la lune, je lui offrirai tous ce qu’elle peut désirer au plus profond d’elle-même. De l’amour, beaucoup d’amour).

- Alors ce vœu?
- Je l’ai fait. Dis Harm avec un sourire aux lèvres.
- Et, c’est quoi?
- Enfin, Mac si je te le dis, il ne se réalisera pas.
- Tu crois aussi à cela?
- Oui, tu sauras mon vœu dans quelques années.
- Mmm. Tu sais à quoi je pensais? Je pensais à notre pacte, tu te souviens?
- Oui, rigole Harm. Comment l'oublier?
- C'est bientôt là.
- C’est vrai dans quelques mois.
- Oui, tu vas le tenir.
- Bien sûr et toi?
- Oh Oui!!!
- Alors tout va bien.
- Parfaitement bien.
- Si on passait aux choses sérieuses?
- De quelles choses sérieuses parle-tu. Réponds Mac en se pinçant les lèvres.
- Devine?
- Et bien, donne-moi des indices?
- Approche, ma belle.

Mac s’approche d’Harm, Harm l’embrasse de toute la passion, de tout l’amour qu’il a pour elle. Cette nuit ne fait que commencer. Mais au fond d’eux elle ne s’arrêtera jamais. Ici, maintenant, dans le sable de Red Rock Mesa, dans une nuit étoilée, un homme et une femme montrent à tout l’infini du ciel, leurs amours éternelles.

Red Rock Mesa, 02:32 am, dimanche

- Wouahhhhhhhhhhhhhh!
- Comme tu dis.
- Et bien dis donc, tu te crois dans un Tomcat?
- Ah non, c’est encore mieux que cela.
- Vraiment, je suis mieux qu’un Tomcat?
- Tu ne peux pas imaginer à quel point. Tu es déja plus confortable, tu es plus douce, plus belle, tu t'exprimes, et pour finir il y moi de secousse.
- Oh! Serai-je passé en première ligne?
- Mais tu sais mes avions n’ont jamais été en première ligne.
- A qui l’était?
- Toi, Mathilde, mes amis, ma mère. Je voudrais savoir, est-ce que le marin que je suis à été à la hauteur des exigences d’une Marine’s?
- Très bonne question, attends je réfléchis. Répond Mac en regardant le ciel pour réfléchir.
- Réfléchi, pas trop, ça fume. Dit-il en riant
- Et bien, je pense que oui.
- Tu penses, tu te fous de moi? J’aimerais des réponses concrètes et pas des je pense que ou je crois que. Je veux tous savoir, ce que tu as ressentis, ce que tu ressens?
- Tu as été largement à la hauteur Harm, je t’assure. D’ailleurs pour te le prouver, je ne sais plus quelle heure il est.
- Et comment je peux vérifier cette alibi?
- Moi je le sais. Aucun homme avant toi, n’a réussi à dérégler, enfin plutôt à mettre en panne mon horloge interne.
- T’es sérieuse?
- Ce que je ressens est si étrange, mais tellement extraordinaire et… Dingue. Je n'ai jamais ressenti quelque chose comme ça Harm.
- Pour moi c’est pareil, Sarah. Je t’aime tellement ma princesse.
- Moi aussi je t’aime, mon Flyboy.

Ils s'embrasse. Elle, couchée sur lui, touchant son torse nu avec ses doigts. Lui, caressant ses épaules nues. Ils se regardent, se sourient, s’admirent, se déchiffres, se touchent, s’aiment. Dans cette nuit encombrée d’étoiles, un vent très léger, dans les chants de grillions, les deux amoureux s’endorment l’un contre l’autre, plus heureux que jamais.

Donc à se soir!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sedb
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Ven 24 Nov - 21:30

Toujours aussi bien titi, je viens de ratraer le retard que j'avais pris et c'est super, merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Ven 24 Nov - 23:26

Et deux autres chapitres! Bonne lecture!

Chapitre 18

Red Rock Mesa, 10:24 am, dimanche

Harm et Mac toujours l’un sur l’autre. Mac dors à point fermé. Harm lui ai réveillé depuis peu. Il regarde Mac, il sourit, il est heureux.

( Tu es si belle, surtout quand tu dors, mmm ce parfum, je te croquerai. Ce corps nu si chaud contre le mien, je ne pourrais plus te quitter, c’est tellement beau, merveilleux, en faite je ne trouve pas le bon mot, mais je sais que je suis le plus heureux des hommes. Comment être malheureux avec une femme pareil à mes côtés, je suis au paradis, je suis le plus chanceux. Oh, Sarah je t’aime si fort, comme j’aimerais tellement te le dire, te le faire comprendre, mais je n’arrive vraiment pas à trouver un mot qui correspond à cela. Même extraordinaire, n’est pas assez puissant).

Mac commence à se réveiller, les petits baisers que lui donne Harm sur le cou, la rend un encore plus perdue, qu’elle ne l’est et l‘empêche de vouloir vraiment se lever).

( Mmm. Je t’en supplie ne t’arrête pas, c’est tellement bon. Oh quelle nuit de folie. Et maintenant je dois lever. Aïe mes yeux, il fait sacrément jour, non je ne veux pas me lever, je ne veux pas ouvrir mes yeux pas encore, pas toute suite. Mon dieu, mais quelle heure est-il? Alors là, j’espère retrouver mes moyens au plus vite, car la je suis sans défense, libre à toute attaque. Harm que m’as-tu fait? Ou lala ça va plus, je me sens bizarre comme si je rêvais mais je sais que je ne rêve pas. Et puis il va bien falloir que tu te lèves ma vieille, rien déjà que pour voir le beau corps et les beaux yeux de ton…. Petit ami. Ça fait vraiment bizarre).

Mac ouvre les yeux, gentiment et grognant un peu. Le soleil est très haut dans le ciel, il fait chaud, pas de vent. Harm se met à la regarder et à lui sourire, le sourire qu’elle aime tant. Mac rigole, des petites larmes coulent de ses joues, il les essuie et l’embrasse.

- Bonjour toi! Dit-il?
- Bonjour!
- Tu as dormi comme une marmotte, dis-moi.
- Oui, j’ai super bien dormi et toi?
- Comme un bébé.

Mac prend le bras d’Harm pour regarder l’heure, Harm la regarde étonné.

- Tu ne sais vraiment pas quelle heure il est?
- Si, il est 10 heures 55.
- Et les secondes.
- J’n’arrive pas à les voir sur ta montre.
- Donc tu as vraiment perdu ton horloge interne, elle a eu peur de moi.
- Non, elle reviendra, elle a juste été un peu perturbée.
- Perturbée?
- Oui, déboussolée par les émotions.

Harm avec ses doigts glisse le long du corps de mac, ce qui provoque chez elle des petits frissons. Mac le regarde d’un air accusateur.

- Arrête tu vas me faire rougir à me regarder comme ça.
- Bien c’est trop tard, je crois que le rouge est déjà arriver. Dit-il en l’embrassant sur les bras.
- Oh! Non! Tu ne m’auras pas de cette façon, Harmon Rabb Jr.
- Mais je crois que je vous ai déjà Colonel!
- Et bien si tu continues comme ça tu ne m’auras pas longtemps.
- Mais tu ne peux quand même pas m’empêcher de te regarder, un corps aussi sublime c’est fait pour regarder.
- Et bien profite-en parce que d’ici quelques années je ne serai plus aussi belle.
- Pour moi tu seras toujours parfaite. Je t’aime comme tu es, ma belle.

Et une seconde après cette dernière phrase, Harm se penche pour capturer ses lèvres, douce et à la fois fragile. Mac se laisse aller par la danse. Harm maîtrise parfaitement ce qu’il fait à un tel point qui Mac émet de petits grognements de plaisir.
- Harm. J’ai faim On va manger?
- Hou, alors on va aller te nourrir, avant tu me manges, même si je ne suis pas comestible. Et puis avec toute l’énergie qu’on a épuisée cette nuit, il y a de quoi avoir fait?
- Mmm un Harmon Rabb pour le déjeuner, ça doit faire des ravages dans un menu de restaurant.
- Bon avance la carnivore!

Harm et Mac se lèvent, s’habillent et partent en direction de la grotte.

- Bonjour tous le monde. Dit Mac toute souriante.
- Bonjour!
- Salut les tourtereaux. Vous avez bien dormi? Demande Matt très joyeux de voir le nouveau couple.
- Très bien, merci. Disent Mac et Harm ensemble.
- Je suppose que vous avez faim?
- Très faim. Répond Mac qui se plonge tout de suite dans son bacon.
- Bon je vous laisse manger. Cela ne vous dérange pas si on part déjà vers cette trace de dinosaure, Mac tu connais le chemin de toute façon.
- Bien sûr. Dit-elle. On vous rejoindra.
- Très bien, je peux prendre Mathilde ou elle part avec vous?
- Comme elle veut?
- Alors je pars avec vous Matt, je n’ai pas envie de tenir la perche.
- Ok. On y va John?
- Oui.
- A toute à l’heure, les amoureux.
- A toute.

Matt et sa petite compagnie partent pour retrouver la trace du dinosaure qu’ils avaient trouvé le jour avant. Mac et Harm continuent de déjeuner.

Red Rock Mesa, 11:58 am, dimanche.

- C’est bon, tu as assez d’énergie pour toute la journée?
- Oui et en plus j’ai retrouvé mon horloge interne. Dit-elle en souriant.
- Que de bonnes nouvelles alors. Tu veux qu’on y aille?
- Oui, on pourrait y aller.

Mac et Harm s’en vont pour retrouver Matt, Mathilde et John. Pendant ce temps, sur le site archéologique,

- Donc tu le poses gentiment Mathilde, tu verras une fois que ça aura séché, on aura une empreinte de dinosaure.
- C’est fascinant.
- Effectivement, c’est vrai que je trouve cela extraordinaire.
- C’est un week-end que je ne suis pas prête d’oublier.
- Et moi dont, entre ton tuteur, ma nièce et cette découverte, on a de la chance.
- C’est vraiment génial qu’ils soient ensemble, même si ils ne l’ont pas dit officiellement.
- Je suis sûr que ça l’est. Ton tuteur m’a dit que tu avais perdu ta mère? Je suis navré.
- Ça fait longtemps.
- Oui, mais c’est toujours douloureux ce genre de chose.
- Oui, mais je vois l’avenir différemment. Surtout depuis la formation de ce couple.
- Comment cela?
- Et bien, ça me permettra de connaître mieux Mac. Je suis dans une période de ma vie où j’ai besoin d’avoir d’une personnalité féminine pour m’expliquer certaine chose. C’est vrai j’ai Jen, mais dis on que Mac a plus d’expérience de vie. Il y a des sujets que Jen ne peut pas m’aider, des sujets que je n’ose pas parler à Harm.
- C’est normal.
- Vous pensez que Mac sera d’accord, que je fasse aussi partie de sa vie.
- Tu fais déjà partie de sa vie, Mathilde, elle est avec Harm. Et elle t’aime beaucoup et elle aimerait aussi mieux te connaître.
- Je ne demande pas une remplaçante de ma mère, mais juste d’une personne qui puisse me conseiller comme une mère le ferait, je ne sais pas si vous comprenez.
- Oui, je comprends tous à fait. Ta mère restera toujours ta mère est personne ne pourra la remplacer et Mac ne cherchera pas à le faire. Je t’assure, ce n’est pas dans son principe.
- Je sais. Mais je dois aussi arrêter de vivre dans le passé et avancer.
- Mais avancer dans le futur ne veut pas dire que tu dois oublier ta mère.
- Je ne l’oublierai jamais, mais je sais que Mac va jouer un rôle très important dans ma vie. Je le sais.
- Je suis certain que vous allez vous entendre à merveille.
- La chance de reconstruire un nid familial. Je ne pensais pas que ça se reproduirait un jour.
- Et bien, maintenant tu en as bientôt une de famille, si Harm et Mac ne s’entretue pas. Répond-t-il en rigolant
- J’espère qu’ils s’entendront mieux en amour que au travail.

Encore un autre!

Chapitre 19

Red Rock Mesa, 01:02 pm, dimanche

Il fait beau soleil, la chaleur tape sur les visages de Mac et Harm, un peu de vent fait voler les cheveux de Mac. Ils se regardent, ce regard ils le connaissent par cœur. Mais cette fois ils n’ont plus peur de ce qu’il signifie. Main dans la main. Harm et elle sourient à ce moment.

- Ce qu’il fait chaud c’est dingue! Dit Mac.
- Tu as oublié ta casquette Marine’s.
- Oui, désolé mais j’ai un peu la tête ailleurs et je ne dirai pas à cause de qui, je pense que cette personne saura se reconnaître.
- Il faut toujours que se soit ma faute, hein? Je te signale en passant que tu m’as mis dans le même état. Seulement j’évite de le montrer, je sais me montrer discret.
- Et on va devoir se cacher quand on va rentrer à Washington?
- Mac, je n’ai pas envie de cacher mes sentiments pour toi. Je ne veux pas me cacher.
- Alors que va-t-il se passer? Je veux dire, si on ne se cache pas c’est de la fraternisation.
- Je ne sais pas encore. On pourrait déjà, en parler avec l’Amiral, il peut peut-être nous aider. Qu’en pense-tu?
- Mais tu veux en parler à tout le monde?
- Ils le seront plus vite quand si on leur dit de toute façon. Ça va vite les rumeurs au JAG. Tout le monde c’est tous sur tous.
- Et quand ils nous le demanderons que répondra-t-on?
- Et bien qu’on sort ensemble.
- Donc tu es mon petit ami?
- Et bien je suppose que oui, je veux dire oui. Mais pourquoi tu me demandes ça?
- Et bien parce que tu ne me la pas demandé officiellement? Et j’attends toujours que tu le fasses.
- Très bien.
- Et bien je t’écoute.
- Tu veux bien me laisser me préparer..
- Prends ton temps.

Harm se met à genoux, devant Mac qui est très étonnée de ce que son amant mijote.

- Harm tu fais quoi?
- Je fais ma demande.
- Ça ressemble plus à demande de mariage ce que tu fais, tu n’est pas obligé de te mettre à genoux, tu sais.
- Si si. Maintenant laisse-moi parler!

Harm prend sa main, il l’a regarde intensément, il sourit, elle sourit, elle rougit même, elle n’arrive pas à croire qu’il fasse tous ça simplement pour lui demander de sortir avec elle. Elle se sent un peu stupide de l’avoir suggérer, après tous c’est logique qu’il soit son petit ami, mais elle veut qu’il fasse sa demande et il va le faire d’une façon très spéciale.

- Lieutenant Colonel Sarah Mackenzie.

Harm tremble un peu, il n’est pas habitué à faire ce genre de chose, mais il veut le faire pour elle, il a de la peine à déglutir.

- Veux tu m’épouser? Continue-t-il.

( J’ai bien entendu, non, j’ai mal entendu. Il a dis veut-tu être avec moi ou autre chose, j’ai dû inventer la suite).

( Mon vieux je crois que tu t’es planté, tu as dis épousé, hein non, non c’est pas vraie, je n’ai pas pu me planter comme ça. Ce n’est pas vrai. Je dois vraiment vouloir l’épouser, j’ai perdu l’esprit. Enfin on verra ce qu’elle répond après tous, je voudrais beaucoup qu’elle dise oui. Dit-le Mac, dit oui!)

- Harm, Dit Mac en peu perdue. Tu as bien dis ce que j’ai entendu?
- Je crois.
- Tu me demandes en mariage? Sérieusement?
- Je te le demande.

(Je ne m’étais pas trompée, il m’a demandé en mariage, ici. Mais je vais lui dire quoi. C’est trop tôt ou peut être pas. Je ne sais plus, Harm tu me mets dans une mauvaise position. Je ne peux pas lui dire non et je ne veux pas lui dire non. Je veux me marier oui avec lui, après tous pour l’instant je ne sera que fiancée, il va quand même pas m’amener dans la première chapelle qu’il voit, non.)

Mac sourit, elle n’arrive pas à le dire, pourtant elle le pense et le veux.

- La Marine’s que je connais serai-t-elle timide?
- Un peu, surtout quand tu me regarde avec ces yeux là.
- Mes yeux n’ont pas changé depuis 9 ans.
- Quand ils sont posés sur moi, ils sont différents que quand tu les poses sur autre chose.
- C’est parce que tu me fais un sacré effet.

Harm fait son magnifique sourire, Mac toujours aussi rouge qu’avant répond.

- Et moi, regarde l’effet que tu me fais!
- Oh, je vois ça, rassure toi et je suis fière de ce petit effet que j’ai sur toi. Mais tu n’as toujours pas répondu à la question?
- Laquelle?
- Arrête de faire comme si tu ne savais pas, je veux savoir. Si tu veux je te laisse réfléchir.
- J’ai réfléchi. C’est oui.
- Quoi tu as déjà réfléchis? Oui! T’as dit oui?
- Oui, j’ai dit oui. Je veux t’épouser, devenir ta femme. Dit-elle en souriant. Maintenant lève-toi et embrasse moi, mon fiancé.
- Wouah, fiancé ça sonne bien.

Harm tellement content de cette nouvelle, qu’il prend Mac pour l’embrasser sauvagement. Ils continuent leur route tous les deux heureux de cette nouvelle. Quelques minutes plus tard, ils arrivent vers Matt, Mathilde et John,

- Et bien, on croyait que vous vous étiez perdu. Vous en avez mis du temps?
- Désolé, Matt, on a eu un contretemps.
- Un contretemps dans le désert, vous avez croisé un serpent.
- Non, il m’a demandé de l’épouser.

Tout le monde relève la tête, sans rien comprendre, Mathilde lâche même son pinceau.

- Et alors. Demande Mathilde.
- Nous sommes fiancés! Répond Mac en prenant Harm dans ses bras.
- Il faut juste que je lui achète une bague, mais je n’en ai pas trouvé dans le coin. Rigole Harm.
- Félicitation. Dit John. Je vous souhaite pleins de bonheur
- Oui, moi aussi. Continue Matt. Je suis vraiment heureux pour vous deux.
- Merci.
- C’n’est pas tout mais on a du boulot.

Red Rock Mesa, 04:33 pm, dimanche

Ils sont tous en chemin pour retourner à la caverne. Mathilde discute avec Harm. Matt avec Mac. John lui chante une chanson de Marine’s.

- Alors tu vas vraiment l’épouser? Demande joyeusement Mathilde
- Il me semble. Sourit Harm.
- C‘est dingue, c’est à peine croyable. Vendredi, tu te lamentais sur ton sort et il a suffit d‘un week-end et hop tu es fiancé et de plus avec Mac.
- Je suis d’accord, c’est complètement fou.
- Mais c’est-ce que tu es, fou d’elle, non?
- C’est certain. Je vais te dire quelque chose Matthi. Toi, Mac et moi. On sera heureux, comme une famille. Qu’en penses-tu?
- Je suis d’accord, on sera heureux et j’aurai plein de petits frères et sœurs.
- Tu en auras.

Harm et Mathilde se sourient. Pendant ce temps conversation entre Matt et Mac.

- Tu es heureuse Sarah?
- Pourquoi je ne le serai pas?
- Tu réponds toujours par une question. Affirme Matt.
- Excuse-moi. Oui je suis heureuse, une femme comblée.
- Déjà?
- Et bien, je suis avec l’homme que j’aime, je vais me marié avec. Et c’est-ce que je veux.
- Tu en ai certaine?
- Stop, arrête la dernière fois que tu m’a dis ça, j’étais…
- C’était juste pour voir ta réaction.
- Je te remercie.
- Pourquoi?
- C’est encore bizarre que tu me dises. «  Sarah je te l’avais bien dis, Harm est fait pour toi, tu l’aimes etc.… ».
- Je n’ai pas besoin de te le dire, tu le sais très bien que j’ai raison.
- Matt!. Tu t’es quand même mêlée de ma vie personnelle, tu m’as embrouillé, ainsi qu’Harm et tous mes collègues du Jag. Mais tu m’as ouvert les yeux et pour ça je te remercie. Sans toi, je ne serai pas avec Harm à leur qu‘il est.
- Ah ça toujours du bon de ce mêler des affaires des autres, enfin parfois. Je sais que tu seras heureuse et tu as pris la bonne décision. Tu as un avenir très prometteur, Sarah, j’en mettrai ma main au feu.
- Oh! Mais je te crois.

Red Rock Mesa, 05:34 pm, dimanche

- On a tout?
- Oui, on a tout, John.
- Alors en hélicoptère, on rentre dans le monde civilisé.

Et dans un tout petit moment le dernier sera en ligne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Ven 24 Nov - 23:35

Et voici le dernier chapitre!!!

Chapitre 20

Appartement de Mac, 08:46 pm, dimanche

Mac vient de rentrer chez elle. Elle repense à tous ce qui c’est passé ce merveilleux week-end!

(Oh, mon dieu, qu’elle week-end de folie. En un week-end ma vie a été totalement chamboulée. Et qui l’a chamboulée, Harm, non j’y crois pas, quand j’y pense c’est dingue, complètement dingue. Dire que vendredi je ne pensai pas qu’on aura un avenir ensemble et là c’est tout le contraire. Maintenant je n’imagine plus ma vie sans lui. Oh ce qu’il peut me manqué alors que je viens de le quitter. Il faut que je l’appel, mon dieu mais qu’est-ce qui m’arrive? Non, mais regarde toi Sarah, serai-tu devenue accro à lui? Ce n’est pas possible, pas à ce point! , Bon restons calme! Et puis arrête de tourner en rond, je me donne le vertige.)

Mac prend le téléphone, elle hésite. Elle repose le téléphone et s’assied à coté! Puis elle le regarde et le reprend et commence à composer son numéro. Elle raccroche.

( Je l’appelle ou pas? Non c’est un peu tard et je le vois demain de toute façon, dans exactement dans 12 heures, 13 minutes et 53 secondes. Oh! C’est long! Je sens que je ne vais pas dormir cette nuit, je suis trop excitée de le revoir. Et puis peut-être qu’il m’appellera, oui je vais attendre.)

Elle repose encore une fois le téléphone et attends. Son téléphone sonne.

Appartement de Harm, 08:50 pm, dimanche

( Mon vieux Harm, là tu as été parfait pour une fois. Se vouloir me venter, je lui ai fait perdre la tête, il y a pas de doute. La preuve elle voulait plus me laisser partir, d’ailleurs moi non. Je me demande ce qu’elle fait en ce moment, dans son bain, sous la douche, en robe de chambre, à quoi pense-t-elle? A moi? A nous? A notre week-end? Regrette-elle se week-end? Non je ne pense pas, enlève toi ça toute suite de la tête! Quel week-end de folie! Moi qui voulais pas y aller et bien heureusement que j‘y suis allé, la vie est vraiment pleine de surprise! Je m‘attendais à tous sauf à ça, Je pourrais peut-être l‘appeler pour la remercier et pour savoir si elle est bien rentrée? Je risquerai peut-être dans faire trop. Mais après tous c‘est quand même ma fiancée).

Harm assis sur son fauteuil, fixe le téléphone, il hésite.

- Appelle-la.

Mathilde fait apparition devant la porte en sortant Harm de ses pensées. Il sourit et lui réponds.

- Ça fait longtemps que tu m’observes?
- Non, mais assez longtemps pour voir qu’elle te manque, tu sais c’est normal!

Harm toujours étonné chaque fois que Mathilde lui parle de cette façon, il faut dire qu’elle est plus jeune que lui et que pourtant elle en connaît des choses sur la vie pour son âge.

- Pourquoi tu ne l’appelles pas? Continue-t-elle.
- J’ai peur d’en faire trop.
- Tu ne pourras jamais en faire trop pour une femme, car ça ne sera jamais assez pour elle. Lui dit-elle en rigolant. Allez appelle là, je t’assure qu’elle n’attend que ça.
- Et pourquoi elle ne m’appelle pas?
- Elle doit sûrement être comme toi, entrain d’hésiter si elle va t’appeler ou pas?
- Vraiment?
- Et bien appelle là, si elle te répond une seconde après le premier coup, elle voulait aussi t’appeler! Fait moi confiance, je sais ce que dis, car je suis moi-même une femme enfin une fille.
- Et bien, tu es sacrément mature pour être une fille, Mathilde et tu le sais.
- Je pense, mais je ne suis pas plus mature que toi, je n’ai que 15 ans et toi plus que le double de mon âge.
- Je sais que je suis vieux, merci de pas avoir dit l‘âge. Dit-il en rigolant.
- Bon je vais aller me coucher, appelle-là! Bonne nuit Harm. En souriant.
- Hey Mathilde.

Mathilde se retourne pour faire face à Harm.

- Merci pour tes conseils.
- C’est gratuit et prouvé. Tu sais Harm, je suis contente pour Mac et toi. Elle te mérite, c’est une femme géniale, je l’aime beaucoup et je suis certaine que vous êtes fait l’un pour l’autre. Bonne nuit!
- Bonne nuit! Fait de beau rêve!
- Et toi, rêve un peu de moi.

Harm sourit et Mathilde s’en va. Il décide de prendre le téléphone et compose son numéro très vite, avec toutes ses années, il l’a appris par cœur à tel point qu’il ne se rappelle jamais de son propre numéro. Même pas une seconde après les premiers coups qu’une magnifique voix féminine réponds.

- Colonel Mackenzie!

Harm est heureux, elle hésitait aussi à l’appeler. Il se sent rassuré.

- Salut toi! Dit Harm.

Mac était certaine que c’était Harm qui l’appelait. Toute excitée de pouvoir enfin lui parler, comme si ça fait une dizaine d’années qu’ils ne sont pas appelés.

- Bonsoir!
- Tu es bien rentrée?
- Oui et j’entends que toi aussi. Répond-t-elle.
- Oui. Je t’avoue, je n’ai pas arrêté de prendre mon téléphone et composer ton numéro.
- Moi aussi.
- Tu fais quoi?
- Rien d’intéressant, en faite je n’ai pas bougé du salon depuis que je suis rentrée. Et toi?
- Moi non plus. Donc je ne te dérange pas?
- Jamais, tu ne pourrais me déranger.
- Je voulais te remercier du week-end, je les trouvé tellement extraordinaire.

Mac se pince les lèvres à cette phrase, elle est joyeuse de savoir qu’Harm lui parle de ce week-end.

- C’est à moi de te remercier, Harm. Tu as été merveilleux et je suis heureuse d’avoir passé ces moments avec toi et j’espère qu’il en aura d’autre.
- J’espère bien. Je vais te laisser te dormir.
- Je ne suis pas sûr de pouvoir dormir cette nuit sans toi.
- Je peux venir tout de suite, si tu veux?

Harm et Mac rigolent, malgré l’envie d’entre l’un près de l’autre.

- Aller bonne nuit, Princesse!

Ça frissonne Mac, chaque fois qu’Harm utilise ce genre de mot, car elle ne l’imaginait pas aussi romantique et attentionné.

- Bonne nuit! Que tes rêves soient magnifiques tous comme toi.

Harm sourit, il imagine un instant de quoi il va rêver à part d’elle. De ce week-end, de son futur avec elle et Mathilde, de la prochaine nuit avec elle, de demain où il reverra ses beaux yeux bruns et de son regard attendrissant.

- Harm, tu raccroches?
- Euh, pourquoi je dois raccrocher?
- Parce que tu m’as dit bonne nuit.
- Tu ne veux pas raccrocher?
- Non, je ne peux pas et je ne veux pas.
- Alors là on est mal barré. J’ai une idée si on raccrochait les deux même temps à trois.
- Très bien. Tu comptes.
- Bonne nuit ma Sarah.
- Bonne nuit mon pilote.
- Un, deux, trois.

- Harm.
- Oui.
- Tu n’as pas raccrochés?
- Toi non plus!

Ils rigolent tous le deux.

-Mac il faut vraiment raccrocher.
- Parle pour toi
- Allez cette fois à trois, sinon on ne va jamais raccrocher, pense au prix du téléphone.
- Très bien.
- Bonne nuit à demain. Je t’embrasse.
- Moi aussi Harm.
- Un deux trois.

(Elle n’a sans doute pas raccroché, mais il fallait bien que je raccroche, Oh Mac tu me rends dingue et le pire c’est que tu le sais. Maintenant, je suis sûr que ma vie c’est avec Mac que je la ferai. Je l’aime tellement, bon si tu veux être en forme, il va falloir aller dormir, pour pouvoir rêver encore d’elle, mais je suis sûr que maintenant tous mes rêves avec elle se réaliseront).

(Il a raccroché, ouf, je n’aurai pas eu la force de le faire. C’est fou comme lui il peu me rendre folle et me faire perdre tous mes moyens. Mais je l’aime d’une telle passion. Et je suis heureuse que ma vie soit avec lui et je sais que je serai heureuse avec lui. Maintenant je me sens soulagée et prête pour une nouvelle vie. Allez Bonne nuit mon bel homme, je te rencontrerai dans tes rêves).

« Mariage, enfants, maisons, tous leurs rêves se réaliseront au fil des mois et d’années, comme dit chaque fin. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants, un chien, un chat et une tortue »

Et voilà, comme je vous le disai c'est ma première fic, donc dites-moi ce que vous en pensez . A part qu'elle est très longue, lol je le sais, mais j'avais de la peine à la faire plus courte. Merci pour votre lecture et votre opinion!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nady
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 328
Age : 29
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   Sam 25 Nov - 1:35

y'a pas à dire, j'adore les fins qui finissent bien!!!
C'était très bie imaginé!! j'ai adoré te lire!!!

bientôt une prochaine??

en tout cas bravo!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De quoi tu te mêles! (Terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
De quoi tu te mêles! (Terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Mazzer Major
» Se sentir exister par rapport à quoi, à qui ?
» [TV] On peut avoir quoi avec WAPSFR uniquement ?
» L'équipe Support Propreté c'est quoi ?
» Digi TV : c'est quoi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: