CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bang you're dead [Terminée-PG-13]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
morguy
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 209
Age : 29
Localisation : au baptême d'un tit Calamar-marin's
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Bang you're dead [Terminée-PG-13]   Mar 12 Déc - 19:31

Voilà une suite merci pour tous vos commentaires c'est bientôt la fin Embarassed Wink
La douceur est partie et le monde brute reprend ses droits
Désolée pour le langage...

Mais quand il faut...
Arrow Bonne lecture


Hier…Aujourd’hui…Demain…
Ici ou Ailleurs…


Comment comprendre, comment accepter ce fait, cette situation… comment se dire que c’était dans l’ordre des choses…le destin…
Comment le laisser partir ce petit être…petit ange qui n’avait pas fini de croire au père Noël…
Comment le retenir alors qu’il sait qu’il part, qu’il demande à partir sous cette douleur trop forte, trop aigüe dans sa poitrine, dans son cœur…
J’en ai vu des morts, j’en ai senti des vies quitté mes bras, mais toutes s’étaient battues, toutes savaient à quoi s’attendre, là- bas dans les jungles vietnamiennes…
J’en ai vu des hommes aux visages d’enfants tombés sous ses balles qui donnaient la mort aussi bien qu’elles assuraient la vie…
J’en ai vu…et pourtant aujourd’hui une colère gagne mon cœur…Peut-être est-ce cela la haine…
Peut-être est-ce cela…


Dieu… Je crois que j’ai toujours cru en Lui, c’était normal pour moi, fils de Révérend…
J’aimais ça, croire en Lui, me dire qu’il me surveillait, qu’il m’approuvait et que peut-être qu’un jour il me récompenserait…
J’aimais ça…mais aujourd’hui en qui croire…depuis que j’ai atteint cet âge… AdulteDepuis que je suis rentrée dans ce monde de violence, d’attentats, de meurtres et de victimes innocentes…
Depuis que chaque seconde un homme, une femme, un enfant meurt…
Depuis que les bombes A et H se sont déversées et menacent toujours…
Depuis que ces tours se sont écroulées…
Depuis que l’Irak est en feu…
Depuis que cet enfant est tombé, mort à un mètre de moi, tombé sous une unique balle, tombé dans un pays en paix, tombé par une journée ensoleillée…
Depuis qu’il est tombé…



Neuvième balle.

Les portes s’ouvrirent de nouveau, laissant apparaître une famille Roberts au complet… ensemble encore… et un Capitaine Turner fatigué. Le SecNav et l’Amiral déboulèrent aussi, troublant quelques secondes seulement le silence asphyxiant qui planait dans la salle. Les pleurs des enfants commencèrent à se faire entendre alors que les mains des trois hommes prenaient une couleur blanche tellement ils serraient leurs armes.
_Lâchez votre fille Collins. Lâcha finalement Harm sa voix luttant pour rester le plus calme possible.
_Non…je veux qu’elle voit mourir l’homme qui a détruit sa famille, l’homme qui a tué son frère et qui est responsable de l’agonie de sa mère…Je veux qu’elle voit…Hurla Christopher Collins, faisant augmenter les pleurs de sa petite fille et des enfants Roberts.
_Je ne suis pas cet homme…répondit Harm toujours calmement. Je ne suis pas cet homme, parce que cet homme n’existe pas…C’était un accident Christopher, un horrible accident…mais personne n’a tiré sur votre petit garçon et personne n’a donné cette corde à votre femme…
_Vous mentez…Cria l’homme en s’approchant du Capitaine de frégate. Il y a un coupable et je le veux…je le veux maintenant…
_Vous l’avez…hurla à son tour la voix brouillée de Webb. Vous l’avez…L’arme qui a tué votre fils, c’était mon arme…J’ai tué votre fils…

Le silence se fit de nouveau, Collins rassemblant les informations que l’agent venait de lui cracher à la figure, les autres, spectateurs impuissants se demandaient ce qu’il fallait faire, pouvait-il seulement faire quelque chose ?... Où était-ce trop tard ?... Pétrifié ils ne dirent rien, ils ne firent rien…attendant…
Bud et Harriet serraient leurs enfants contre leurs poitrines, cachant leurs visages dans leur cou …Priant… Sturgis s’était rapproché de Mac et avait saisit l’une de ses mains, essayant vainement de la réconforter dans un sourire qui sonnait faux. L’amiral et le SecNav regardaient la scène le premier cherchant une solution qui n’existait pas le second se demandant quel rapport il allait fournir à la Maison Blanche…

Et alors l’arme changea de cible se bloquant sur l’agent, celui-ci gardait la sienne pointé sur le pilote, ce dernier mettant en joue le père désespéré…et le triangle prit vie
_Lâchez vôtre arme, Collins…Hurla cette fois Harm. Lâchez-là Nom de Dieu, ne faites pas ça…
_La ferme Rabb, Hurla Webb. Ce n’est pas ce que vous voulez, que je me prenne une balle dans la tête vous avez pourtant failli me la mettre vous-même… De nouveau l’arme changea sa direction se tournant vers l’agent.
_Ne me tentez pas Clay, ne me tentez surtout pas…Rétorqua Harm la voix glaciale.
_Mais allez-y Capitaine, tirez…Comme ça vous aurez gagné, vous l’aurez gagné…Vous n’aurez plus à vous demander ce que je lui fais alors que vous vous endormez tout seul dans votre lit vide et froid…a moins qu’il y ait Catherine…Non elle m’a dit qu’il n’y avait rien eu…Tirez Rabb…tirez où vous ne l’aurez jamais….Vociféra l’agent de la CIA.
_ Fermez là…fermez là tous les deux…hurla Collins. June ma chérie, va voir la dame là bas… expliqua doucement l’homme à sa fille la libérant et lui indiquant la direction de Mac. Maintenant sortez tous…Dégagez maintenant…Hurla t-il en tirant un balle dans le plafond mais personne ne bougea…Ils étaient nombreux, ils pouvaient faire quelque chose, il suffisait d’attendre la faille…Attendre la faille… La faille…

Mais la faille ne vint pas et le triangle reprit ses droits comme le silence…Ce silence perturbait pas quelque reniflement, quelques petits cris étouffés par la chaleur des étreintes…

Et puis une gâchette qu’on enclenche se fit entendre, suivie par deux autres. La faille trouver la faille…vite…
_Vous direz à mon fils que je l’aime…Que j’ai fais ça pour Lui…Fit Collins alors que son doigt appuyait un peu plus sur la détente…Vous lui direz Monsieur Webb…Vous lui direz…
_Non Christopher ne faîtes ça. Supplia Harm, tournant de nouveau son arme vers le mari du lieutenant.
_Il faut que je le fasse, il ne faut pas qu’il vive, il faut protéger les enfants qui sont ici…vous avez des enfants Capitaine ?...
_Je suis le tuteur d’une jeune fille de 15 ans et le parrain du petit garçon qui est là-bas. Expliqua le pilote voyant que la main de l’homme avait stoppé son geste. La faille…
_Alors vous comprenez, vous comprenez pourquoi il faut que je le fasse…
_Non je ne comprend pas, Christopher vous avez cette sublime petite fille, qui ne comprend sûrement rien à ce qui se passe…Cette petite fille qui n’a plus que vous…Baissez vôtre arme S’il vous plait, il y a déjà eu assez de sang et de larmes…supplia Le Capitaine de Frégate.
Dans un dernier sanglot Collins regarda sa petite fille blottit dans les bras de la marine’s, il la regarda et son arme s’abaissa emportant avec elle les deux autres meurtrières…
On entendit un soupir de soulageant alors que tout le monde recommençait à respirer…Un soupir et puis…

_Prenez soin d’elle s’il vous plaît…
Murmure d’un père et la balle qui part, la balle qui visait cet homme, celui qui avait laissé son holster, qui l’avait oublié sur un meuble près de cette porte…Cet homme qui avait feint la mort pour amuser un enfant et qui allait mourir sous la vengeance d’un père.
Des cris résonnèrent, multitude de cri qui n’en forme plus qu’un, unique cri qui déchire les cœurs, les âmes…Le silence… des cris qui couvrent ce coup de feu, ultime coup de feu, le dernier de sa vie lui qui en a tant tiré...Espions…Taupes…Terroristes…et voilà qu’il meurt à son tour, touché par la lame bouillante de cette mort qui déchire sa peau…Il appuie sur la détente et le touche…son meurtrier…Il le touche mais ne le tue pas…
Lui s’écroule…N’entendant plus rien, fermant les yeux et comprenant ce que voulait dire le Capitaine de frégate… « Pourquoi, Webb ? Pourquoi un gamin ?... »
Pourquoi…
Et le noir…

A suivre…

Pitit H.S:Désolée pour tous les fans de Clayton Webb Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nady
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 328
Age : 29
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Bang you're dead [Terminée-PG-13]   Mer 13 Déc - 1:26

Magnifique!!!!!!! Tu écris trop bien j'adore toujours autant!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: Bang you're dead [Terminée-PG-13]   Mer 13 Déc - 1:29

Toujours aussi super!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morguy
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 209
Age : 29
Localisation : au baptême d'un tit Calamar-marin's
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Bang you're dead [Terminée-PG-13]   Jeu 14 Déc - 2:40

voilà le dernier chapitre de cette fic, la prochaine suite sera l'épilogue... Laughing Rolling Eyes
Arrow Merci de m'avoir suivi, merci pour tous vos commentaires, merci et bonne lecture Wink


Dixième balle.


_Webb est mort…

Alors voilà ils l’avaient dit ces deux médecins aux teintes verdâtre, un masque autour du cou, leurs mains fraîchement séchées, toutes propres, toutes blanches, alors que les miennes sont encore pleine du sang de cet homme, cet homme que j’ai haïs, cet homme…mon ami…
Je fais ça de plus en plus souvent, tenter vainement d’arrêter cette marée rouge qui s’échappe des corps meurtris…Je fais ça de plus en plus souvent, laisser mourir les gens…les laisser mourir dans mes bras.

« Webb est mort »…Et tout le monde pleur… enfin tout le monde…Tout ceux qui sont là, tout ceux qui finalement ont connu Clayton Webb…Ceux qui ont pu découvrir Clayton caché derrière l’agent spécial WebbCeux qui l’on connu…
Je l’ai connu…Clayton…Je l’ai connu alors que l’homme que je cherchais était mort depuis longtemps, mort dans une forêt de Sibérie… je l’ai connu alors que je poursuivais un homme qui n’aspirait qu’à une chose…me détruire…je l’ai connu caché derrière cette agence bravant les règles pour permettre à des familles de connaître une vérité…connaître la vérité…Angel Shark… Je l’ai connu alors que chaque matin mes yeux se posaient sur la femme qu’il avait appris à aimer, cette femme qui souriait…Sarah Mackenzie… Je l’ai connu…

« Webb est mort »… Et personne ne part de cet hôpital, nous sommes tous là, certains faisant les cent pas, d’autres debout le regard vide, le regard triste…et nous, nous assis là sur ces banquettes inconfortables au plastique malléable…Nous
« Prenez soin d’elle s’il vous plaît… » Prenez soin d’elle… Etait-ce seulement à moi qu’il le disait…Comment puis- je prendre soin d’elle, petite perle qui a tout perdu…Oui je vais prendre soin d’elle…Elle…June Collins deux ans…
Personne ne part, personne n’en a la force…Parce que dès qu’on sortira de ce bâtiment, le monde va nous tomber dessus, sans ménagement, sans compromis, il va nous mettre à terre et pour le moment aucun de nous n’est prêt à se relever…aucun de nous…

Mon regard se pose sur le couple Roberts, ils sont assis en face de nous leurs enfants toujours serrés contre leurs poitrines et aucun des deux anges ne cherche à se dégager, se laissant bercer par le bruit de leurs cœurs, oubliant les sanglots, les cris, le sang…le sang…
Le petit AJ me fait un timide sourire auquel je réponds à travers les marques salées de larmes qui m’ont brûlé les yeux. Et mes yeux brûlés se posent de nouveau sur la petite fille qui soupir doucement en prenant son pouce dans la bouche, elle s’endort contre mon cœur… Oubliant… Ma main encore pleine de sang fait des allers-retours le long de son petit dos tout chaud, je sens sa douce odeur de bébé envahir mon esprit, sa douce odeur qui se mêle à la sienne…la sienne… Elle a hurlé son nom…elle m’a supplié, supplié de ne pas le laisser partir, supplié de le sauver… Sarah Mackenzie…

« Webb est mort »… Et ma meilleure amie se trouve dans mes bras, passant une main fébrile et tremblante dans les cheveux blonds de la petite fille qui dort contre moi, elle est épuisée, épuisée par les larmes, par la peur et par la douleur, elle est épuisée et s’enfonce un peu plus contre mon épaule…Elle m’a supplié de le sauver…Là dans mes bras je lui ai demandé de me sauver, elle m’a dit ensemble

« Webb est mort »…Pourtant…



« Webb est mort »…Sept mois…Nous avons eu sept mois…Sept mois en théorie, sept mois dont deux et demi en mission pour lui, ?... Je ne sais pas, je ne serais jamais…Jamais
Sept mois d’illusion, sept mois à croire que peut-être cette fois…Croire…Drôle de mot…mot éphémère quand vous entamez une relation avec un agent secret…
En fait n’entamez jamais une relation avec un agent secret…
J’y ai cru…Je suis tombée amoureuse, puis je suis tombée tout court… et maintenant je pleurs, je pleurs dans ses bras, ses bras qui m’accueillent…encore… Je fais ça de plus en plus souvent me perdre dans ses étreintes rassurantes, me perdre dans son parfum qui hante mes nuits depuis huit ans… « Je croyais que ça faisait plus longtemps »…Huit ans et j’ai cru à sept misérables mois, j’ai cru que ma vie allait devenir belle à cause de sept mois alors que l’homme qui la rend belle est à mes côtés depuis huit ans…Harmon Rabb Jr…

« Webb est mort »…Et les larmes ne s’arrêtent pas, ma gorge est sèche, elle me brûle d’avoir trop crié son prénom, de l’avoir supplié de ne pas m’abandonner…m’abandonnerencore une fois…les gens ne font que ça… m’abandonner et si ce n’est pas eux alors c’est moi… c’est comme ça c’est ma vie…Lieutenant Colonel des marine’s et femme abandonnée… Femme qui abandonneSauf Lui…Lui qui laisse son souffle chaud frotter mes joues, lui qui laisse voguer sa main dans mes cheveux, qui me rassure, qui me dit de les laisser aller ses douces larmes au goût d’océan…

« Webb est mort »…Et mes yeux se posent sur cette petite fille qui partage mon ange gardien, si petite contre sa poitrine, sa grande et douce main faisant presque la même taille de son petit dos d’enfant, son dos de bébé…Clay est mort mais elle…Que va t’elle devenir ?...
Personne n’est parti, ça fait plus d’une heure maintenant qu’on nous a dit que la balle avait été fatale, qu’il était mort avant d’être arrivé dans la salle d’opération…plus d’une heure mais on reste ici… ici, ensemble….encore un peu et puis on voudrait savoir…savoir ce qui va arriver à cet homme, il l’on amené après le coup de feu, dans un autre ambulance, la balle de Clay était rentrée dans son bras mais lui n’en avait rien à faire il crié qu’il fallait qu’on prenne soin d’elle, soin de June, deux ans, seulePrendre soin d’elle…
On le fera, tous autant que nous sommes, on prendra soin de cette perle qui en moins d’une semaine a vécu plus de drames que la majeur partie des personnes présentes…on prendra soin d’elle mais lui a déjà décidé que ce serait lui qui allait prendre soin de cette petite fille, je l’ai vu dans son regard, ce même regard qu’il avait à Noël, ce même regard que pour Mattie…Harmon Rabb Jr…

« Webb est mort » mais on attend, on attend de savoir durant combien de temps Christopher Collins ne verra pas sa petite fille…Et puis soudain ça tombe…Perpétuité…Avec possibilité de remise de peine…S’il a un bon avocat…Avocat nous le sommes tous…Meurtre avec préméditation… Et pourtant… Son fils est mort, accident prématuré…son fils est mort, sa fille s’endort, sa femme s’en va dans un monde brouillé perdue au milieu des souvenirs heureux oubliant qu’une petite fille a encore besoin de sa maman, l’oubliant s’accrochant au visage de son fils…Oubliant…

« Webb est mort »…et sa mère arrive s’autorisant seulement deux larmes aux coins de ses yeux…Seulement deux larmes…Elle passe devant nous, elle me regarde quelques instants je relève la tête du cocon de chaleur que m’offrait mon partenaire, je relève la tête et rencontre son regard dur…son regard dur de femme qui est habituée à perdre les gens qu’elle aime…Il n’y a aucune compassion, aucune excuse, aucun conseil…Il n’y a rien, rien à part cette culpabilité, culpabilité qu’elle me transmet, dans un frisson je lâche son regard et enfouie ma tête dans cet endroit où je me sens intouchable, cet endroit qui sent si bon…Son cou…Sa main effectue une douce pression à l’arrière de ma tête et mes larmes coulent sur sa chemise d’uniforme tâchée de sang…De sang et de sel… De sang et de sel et pourtant…





Des grilles d’ascenseur s’ouvrent sur un trio, drôle de trio…un homme, juste un peu trop ensanglanté, une jeune femme juste un peu trop triste, une fillette juste un peu trop seule…
Des grilles d’ascenseur s’ouvrent sur des mains liées, sur un corps serré contre un cœur ouvert, petit corps qui ne sait pas de quoi demain sera fait…Qui ne sait pas si demain sera…
Petit corps endormi qui ne veut plus savoir, petit corps endormi qui ignore encore que ces mains entrelacées sont la plus belle des promesses…
Petit corps endormi…plein d’espoir…
Petit corps endormi, cœurs déchirés que des mains entremêlées promettent de réparer…
Petit corps endormi…


Epilogue… Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nady
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 328
Age : 29
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Bang you're dead [Terminée-PG-13]   Lun 18 Déc - 0:19

Que c'est bien écrit!!

J'adore toutes les émotions que tu fais passer dnas cette fic!!

Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: Bang you're dead [Terminée-PG-13]   Lun 18 Déc - 1:17

Woawww c'est toujours aussi bien!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titi1018
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Lausanne Suisse
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Bang you're dead [Terminée-PG-13]   Lun 18 Déc - 23:17

Et ben wouah!!!!!!!!!!!!!!!!! Désolé j'ai pas eu le temps de lire ces temps, mais la j'ai eu pleins de surprise, je l'aime toujours autant ta fic............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morguy
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 209
Age : 29
Localisation : au baptême d'un tit Calamar-marin's
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Bang you're dead [Terminée-PG-13]   Mar 19 Déc - 1:08

Voilà la fin de cette histoire, j'espère qu'elle vous a plu Embarassed Rolling Eyes Wink
Merci pour tous vos commentaires tout au long...
Arrow Bonne lecture...



Aujourd’hui…
Ici…



Je suis devant cette porte, j’ai toujours aimé cette couleur jaune dans laquelle elle est peinte, Papa a peint notre salle de jeux de cette couleur, j’aime cette lumière…C’est la première fois que je viens ici toute seule et ma main n’ose pas aller jusqu'à la poignée. Dernière respiration. Je l’ouvre. Aucun grincement ne vient troubler le silence de la pièce, elle est là comme toujours dans cette chaise à bascule, je me suis toujours demandée comment une chaise à bascule pouvait atterrir ici…Maman aussi…
J’avance par petits pas, d’habitude Papa me devance tandis que Maman me tient la main, mais aujourd’hui je suis grande et j’ai des choses à lui dire, des choses qui me concernent, des choses que Papa et Maman connaissent déjà et que elle aussi doit connaître, parce qu’elle fait aussi parti de ma vie…De ma vie…
Je prends cette chaise de plastique où reposent mollement deux coussins aux motifs fleuris, je m’assoie et la regarde. Mes yeux se posent sur son visage ridé mais encore plein de charme, ses yeux rieurs qui ont trop pleuré, pleuré d’une peine qui a pétrifié son cœur, ses yeux rieurs qui reflètent un unique et invariable regard vide…vide…Sa bouche aux lèvres bien dessinées, ses lèvres qui ont oublié comment parler, comment sourire…comment sourire…

Je suis son regard et tombe sur ce parc verdoyant où visiteurs, malades et soignants déambulent au gré des rayons estivaux. Je ne sais pas par quoi commencer, les autres fois Papa lui parlait, lui expliquait, moi je restais sur cette chaise ou sur ses genoux et je la regardais la détaillant minutieusement, tentant vainement de trouver un signe qui me dirait qu’elle comprenait, qu’elle entendait, mais rien … jamais
Je regarde mes mains serrées devant moi, c’est un tic que j’ai pris de Maman, je les regarde une dernière fois puis commence mon récit, ce récit qui a commencé huit ans auparavant…Je lui raconte tout, tout depuis le début...
_Bonjour…Je tente, mais un doute s’insinue comment dois-je l’appeler ?... Maman ?... Jordan ?... Madame Collins ?... Je ne sais pas, je continue…
_Bonjour Maman…Je suis venue toute seule aujourd’hui tu as vu…Oui je suis venue toute seule parce qu’hier j’ai eu dix ans…et je trouve que dix ans c’est grand et que tu dois savoir ce qui s’est passée durant ces années… Je prends une respiration, regarde mes mains et poursuit.
_ Je ne me souviens pas de toi, enfin de toi avant ici, quand on était une famille toi, Chris, Jullian et moi… Chris c’est Papa…ton mari, je le vois quelques fois, Papa m’amène, enfin mon autre Papa, Harm, il m’amène le voir à la prison et on peut se parler, même parfois il n’y a pas de vitre entre nous…
Je n’arrive pas à l’appeler Papa…Il le sait et il ne m’en veut pas…Il m’explique pourquoi il fait ça au monsieur qui était un ami de Harm et Mac, le monsieur qui a tué Jullian…c’est pour ça…parce qu’il a tué Jullian… Papa et Maman disent que c’était un accident, je l’ai dit à Chris et il m’a répondu qu’ils avaient sûrement raison…il m’a dit que c’était une question de point de vue…
Je ne me souviens pas de Jullian…Parfois je suis triste de ne pas m’en rappeler alors je demande à Papa de me montrer des photos de ce grand frère que je n’ai pas eu, il me prend sur ses genoux, je me serre dans ses bras et on les regarde ensemble… J’aime ça…

Il ne faut pas que tu es peur ou que tu sois triste, parce que moi je suis heureuse, je l’ai dit à Chris et il a souri à Papa, à Harm…il lui a dit merci et Papa à dit « Merci à vous »…Je n’ai pas compris, Maman m’a expliqué, elle m’a dit que ça voulait dire que j’étais un trésor…leur trésor…
Maman c’est Sarah, mais tout le monde l’appelle Mac, c’est la meilleure des Mamans…en fait j’ai le meilleur des Papas et la meilleure des Mamans…Oncle Strug dis que je suis chanceuse…je crois que c’est vrai…
Maman est une marine’s et Papa un marin, ils se chamaillent tout le temps à propos de ça et Mattie leur dit que ça sert à rien puisqu’ils sont tous les deux dans le camp du Jag…ça les fait rire et ils s’embrassent…puis ils recommencent…j’aime bien, ça me fait rire, ça fait rire tout le monde…
Mattie c’est ma grande sœur…Papa et Maman l’ont adopté aussi mais elle voit encore Tom, son Papa…Elle est géniale, elle m’apprend plein de trucs géniaux, des trucs pour que les garçons me laissent tranquille, pour que Papa ne crie pas trop fort, pour qua Maman enlève plus vite la punition…
Je l’aime fort, aujourd’hui elle a eu son bébé, Papa et Maman sont avec elle, il y aussi toutes les autres personnes que j’aime, oncle Strug, oncle Bud et Tatie Harriet, Gram Trish et Grand Pa Frank, Grand Pa AJ et Jen…tout le monde…Papa n’arrête pas de répéter que ça lui fait bizarre d’être grand-père, alors que les jumeaux approchent tout juste des trois ans, Mattie lui a dit qu’il était toujours aussi sexy, Maman a approuvé…moi aussi.
Au début Papa n’était très content, il trouvé qua Mattie était trop jeune pour avoir un bébé, en plus elle n’a pas totalement terminé l’université, mais Maman a réussi à le convaincre que tout irait bien, et puis ils ont rencontré Nathan, c’est son petit-ami, enfin son fiancé, il est pilote…un bon point pour lui…
Maman a dit qu’elle aiderait Mattie pour le bébé, le temps qu’elle finisse ses études et Papa a assuré qu’il garderait un œil sur Nathan aussi bien sur Terre que dans les airs…
Mattie veut faire avocat, Grand Pa AJ dit que c’est déjà gagné quand on connait le tandem qui lui sert de parents.
Andrew Harmon Parker, c’est le nom de son fils, Tom va venir plus tard dans l’après-midi, il est retenu par son travail, mais il veut absolument voir son petit- fils. J’étais avec eux avant de venir ici, c’est bizarre comme ça peut être bruyant dans les autres étages alors qu’ici on entend à peine les infirmières se déplacer…

Jullian et les jumeaux voulaient me suivre mais Papa les a retenu, je suis contente qu’il l’ait fait, c’est mieux qu’on soit seulement toutes les deux…

Jullian c’est mon petit frère, Maman et Papa l’ont appelé comme ça en souvenir de notre Jullian, il va avoir six ans et parfois je me surprends à avoir peur qu’il lui arrive quelque chose, la même chose qu’il y a huit ans…Maman me dit que ça n’arrivera jamais mais j’ai quand même un peu peurJullian ressemble beaucoup à Papa, vraiment beaucoup, il a les mêmes yeux, le même sourire et les mêmes mimiques que lui, Maman espère qu’il n’aura pas le même ego, mais à chaque fois que Papa l’emmène voler, il descend de « Sarah » en criant qu’il sera le plus grand pilote de l’univers juste derrière Papa…maman rigole… Je l’aime lui aussi, je me souviens quand il est né, j’avais peur, peur que Papa et Maman ne m’aiment plus, peur d’être obligée d’aller vivre à la prison avec Chris ou peut-être même ici…Mais quand on est allé le voir à l’hôpital, il était dans les bras de Maman, tout petit…Maman m’a fait de la place dans le lit et Papa m’y a glissé, et j’ai su qu’ils m’aimaient toujours…pour toujours…

Et puis il y a eu les jumeaux, encore des garçons, Maman dit souvent qu’elle est contente de nous avoir Mattie et moi pour parler de trucs de filles…
Elias et Ethan ressemblent tous les deux à Papa, mais moins que Jullian. Elias a des reflets légèrement roux dans ses cheveux bruns et Ethan, lui a les yeux de cette couleur marron ornée d’un peu de vert. Pour ce qui est de leur caractère ça dépend de leur humeur, du jour et de l’heure…Mais une chose est sure on aime tous voler…Maman dit que c’est dans les gènes, elle n’a rien pu faire, mais j’ai vu l’étincelle dans ses yeux quand après un tour d’avion on se précipite vers elle en hurlant de rire, j’ai vu son sourire quand parfois elle se perd avec lui au milieu des nuages… Elle l’aime, lui aussi il l’aime…

N’aie pas peur Maman, ne sois pas triste, moi je suis heureuse…

Je finie mon monologue, mes yeux n’ont pas quitté son visage pendant que je lui racontais ce qu’est ma vie, enfin un extrait seulement…un simple extrait et voilà que le soleil est presque couché.
Je suis légèrement endolorie et commence à me lever pour que mes muscles se dégourdissent.
Je vois la porte s’entrebâiller légèrement et Papa m’offre un doux sourire avec en bruit de fond les babillements de mes frères. Je lui souris doucement et il referme la porte, je m’avance vers elle, cette femme qui est ma Maman, ou plutôt celle qui devrait porter ce nom. Elle l’a porté à une époque, cette époque dont je ne me souviens plus, cette époque où Jullian vivait encore…Cette époque
Je m’approche et me penche vers sa joue j’y dépose un baiser, tout doux, tout léger de ceux que Maman nous distribue le soir où quand l’un de nous est malade, le premier baiser depuis huit ans. Je me relève doucement et mon sourire s’agrandit alors que je vois qu’il y en a un qui vogue légèrement sur les siennes. Je retourne vers la porte l’esprit léger et le cœur émerveillé, je pense à demain, le début des vacances d’été, Chloé vient nous voir, elle vient voir son nouveau filleul Andrew, on va sûrement aller jouer chez Oncle Bud, manger les cookies de Tatie, s’amuser avec AJ, Jimmy, Nikky et Scott…Demain sera sûrement aussi bien qu’aujourd’hui…

Ma main attrape cette poignée qui m’effrayait tant et qui en quelques heures est devenue l’un des nombreux chemins de mon avenir…
Ma main attrape cette poignée et je rejoins mon monde d’amour et de bonheur, Papa m’ébouriffe les cheveux et je saisi sa main forte, Maman vient vers nous Elias dans les bras, Jullian saisi ma main, je lui sourie doucement, Evan prend l’autre main de Papa en me racontant ce que j’ai manqué durant mon expédition solitaire.
Et nous nous dirigeons vers demain…
Vers demain…


THE END …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: Bang you're dead [Terminée-PG-13]   Mar 19 Déc - 1:51

Woaw j'ai adoré cette fic du début a la fin!!!

Bravo Morguy!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Bang you're dead [Terminée-PG-13]   Mer 20 Déc - 16:26

Magnifique ta fic. J'ai adore la lire.

Vivement la prochaine en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
morguy
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 209
Age : 29
Localisation : au baptême d'un tit Calamar-marin's
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Bang you're dead [Terminée-PG-13]   Sam 23 Déc - 17:25

Merci a toutes pour vos maginfiques commentaires et vos encouragements c'est ce qui me fait continuer...

Mille et mille mercis

et Noyeux Joël
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bang you're dead [Terminée-PG-13]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bang you're dead [Terminée-PG-13]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» walking dead (graphite) [Terminé]
» High School Of The Dead
» [WIP] Dead Irish Man
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Red Dead Redemption

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: