CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chassés (en cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
didine
Crayon machouillé de Catherine
Crayon machouillé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 191
Age : 38
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Chassés (en cours)   Mer 31 Jan - 22:56

Voilà ma nouvelle fic.

Merci à Pitchounette pour la relecture en remplacement de Mac79.

Chapitre 1 : Survivants

Elle sentit quelque chose de doux se poser sur ses joues, reconnaissant le contact d’une main et son surnom murmuré.

- Allez trésor.

Elle râla doucement.

N’arrivant pas à ouvrir les yeux.

Elle sentait qu’elle avait la tête posée sur quelque chose de doux et de ferme en même temps, recouvert d’un jean.

- Garde à vous.

Elle ouvrit les yeux, surprise par l’ordre.

- Enfin.

Harm était penché au-dessus d’elle.

- Bienvenue dans le monde des vivants, Mac.

Elle regarda son co-équiper. Son arcade sourcilière avait éclaté. Il tenait son bras étrangement, sans doute que son épaule était démise.

Elle tenta de se lever, mais une douleur vive à la côte la remis à sa position initiale.

- Mademoiselle Mackenzie vous souffrez d’une côte fêlée vu votre réaction. Continuons le bilan médical.

Elle sentit que Harm relevait doucement le t-shirt qu’elle portait et défaisait le bouton de son pantalon. Et posait une main sur son ventre, afin de sentir une raideur, ou une fermeté anormale.

Par le contact, Mac ne put s’empêcher de réagir. Et de gémir.

- Mal ?
- Non.

Dans un soupir qui n’échappa pas à Harm.

- C’est déjà ça, pas de hémorragie interne apparemment.

Il continuait à passer ses mains, à effleurer ses organes vitaux.

- Vous êtes apte au service.

Tout en souriant.

Il se pencha doucement sur elle, glissant sa main derrière son genou, exerçant une pression suffisante pour qu’elle plie ses jambes, puis sur l’autre. Se sentant rassuré que ses jambes pouvaient bouger

- Je vous aide à vous relever et vous m’aiderez à me remettre d’attaque.

Pour le moment, elle ne se voyait pas pouvoir bouger. Sa tête tournait, elle avait dû heurter quelque chose. Et elle avait surtout besoin de se reposer avant de pouvoir faire un mouvement.

- Je suis bien là.
- D’accord restons un peu comme ça.

Il se mit dans une position plus agréable, s’appuyant contre les roches où il l’avait emmené, inanimée. Grimaçant en bougeant. En plus d’une épaule démise, il sentait son genou droit déjà fragile, manifester une douleur plus que tenace.

Il passa doucement une main dans les cheveux de Mac qui avait déjà fermé les yeux. Des griffures se trouvaient sur son visage.

Ils sommeillèrent ainsi quelques heures. Ils devraient bouger, chercher un abri pour la nuit. Mais elle avait besoin de récupérer. Et lui aussi.

Il avait pris un grand risque de la transporter, inanimée sans s’assurer qu’elle n’était pas handicapée. Mais la carcasse, le kérosène éparpillé ne leur procuraient pas un endroit très sûr.

Au moins, elle allait bien.

Ce fut une marine’s plus consciente qui le réveilla. Tentant de se relever, qui s’appuya par inadvertance sur sa jambe droite douloureuse. Ne pouvant s’empêcher de hurler par la douleur.

Ils avaient l’air fin, deux éclopés. Le soir commençait à tomber.

Il l’aida à se relever avant qu’elle lui fasse plus mal et qu’elle s’écroule à bout de forces avec sa côte.

Une fois tous les deux assis, ils reprirent leur souffle.

- C’est de votre faute, vous pourriez apprendre à voler, cela nous éviterait de nous crasher.
- On s’est pas crashés, on a été abattus.
- Ah oui, quelle différence. Après le coup de la panne, le Mig abattu, un avion d’un agriculteur, là un petit bimoteur. Une fois sortie de là, faudra m’assommer pour que je monte avec vous en avion !
- Ne me tentez pas ! Avant cela ne m’arrivait jamais, vous me portez la poisse. Et en plus, j’ai deux bonnes et une mauvaise nouvelle.

Elle le regarda.

- Bonnes nouvelles ! Désolée, je ne vois pas.

Elle était agacée, mais soulagée car il allait bien.

- Il nous croit morts pour le moment.
- Pour le moment ! C’est la mauvaise nouvelle ?

Tout en s’appuyant sur le rocher.

Harm acquiesça.

- Demain, il y a tout à parier que Palmer, ira sur le lieu du crash et ratissera tout le terrain. Et vu le terrain accidenté, il ne sera pas plus aidé que nous.

Il la regarda.

- J’espère que vous êtes prête pour une chasse à l’homme dans les Rocheuses avec nous comme proies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://djeaddict.bb-fr.com
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Chassés (en cours)   Sam 3 Fév - 12:30

Mais que leur est-il arrivé? Qu'est-ce que Palmer a bien encore pu leur faire.

Super début et j'attends la suite avec impatience pour en savoir un peu plus.

Merci Didine de nous régaler avec tes fics.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
nady
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 328
Age : 29
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Chassés (en cours)   Sam 3 Fév - 13:39

Palmer... encore et toujours lui!!! Ils ne les laissera jamais en paix... En mm temps si c'est pour que tu écrives une fic avec lui, j'espère qu'il ne les lachera jamais...

très bon début!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didine
Crayon machouillé de Catherine
Crayon machouillé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 191
Age : 38
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: Chassés (en cours)   Sam 17 Mar - 20:02

Voilà la suite. Je remercie Ali pour le soutien (m'avoir poussée) et la relecture.

Chapitre 2 : l'affaire (1)

Flash-back.

J.A.G
Cinq jours plus tôt.

Il ouvrit son téléphone à clapet pendant qu'il mettait le badge "Visiteur" sur sa veste.

- Rabb.
- C'est pour savoir où je mets la clé quand j'ai fini de reprendre mes affaires.
- Ah, bonjour Mil. Tu mets la clé sur le comptoir de la cuisine et il te suffit de claquer la porte, cela sera bon.
- D'accord. A bientôt Harm.
- A bientôt Emily.

Il évita la phrase habituelle où il lui disait qu'il l'embrassait.

Encore une relation qui capotait à cause de Mac, encore et toujours Mac. Juste au moment où il passait à côté de sa corvette rouge.

Cette nouvelle relation avait bien commencé. Il l'avait rencontré dans une mission de la CIA, un agent tout comme lui. Ils étaient assez méfiants vis à vis de l'autre. Mais une confiance s'était installée au cours de cette mission et dès la fin de celle-ci, ils étaient amants. L'ambiance de cette île paradisiaque les avait poussés dans les bras l'un de l'autre. Cela faisait deux mois qu'ils étaient ensemble, les affaires laissées chez lui, laissaient présager qu'ils vivaient ensemble officieusement, allant doucement.

Tout avait dérapé deux jours plus tôt. Harm avait appris qu'il était renvoyé de la CIA, il avait aperçu Webb sortir du bureau d'Allan Blaisdell, peu de temps avant son rendez-vous, un sourire aux lèvres. Il avait encore gagné.

Le soir même, Emily l'avait rejoint à l'appartement, il avait déjà commencé à boire, il avait perdu le contrôle, avait perdu pied, et au moment où ils faisaient l'amour, il avait murmuré un je t'aime suivi du prénom de Mac.

Il se retrouvait là au JAG, la veille l'amiral lui avait téléphoné, lui demandant de venir, il aurait voulu lui dire non, qu'il ne voulait plus jamais entendre parler du JAG, ni de lui, ni de personne. L'officier en lui était revenu et à la place d'envoyer sur les roses son ancien commandant en chef avait dit un "Bien monsieur, je serais là à 10 heures."

Il avait hésité quelques instants à la tentation d'arriver en jean, sweat et chevauchant sa Harley. L'envie était grande, mais finalement il avait opté pour un costume trois pièces. Il n'espérait plus rien du JAG, n'attendait plus rien, espérait que tout cela soit vite derrière lui, qu'il puisse aller de l'avant. Et il avait un rendez-vous, en début d'après midi, avec un cabinet d'avocats qui cherchait un très bon avocat, et s'il correspondait, il avait une chance de devenir associé à part entière.

C'est dans cet état d'esprit qu'il arriva aux portes de l'ascenseur sans prêter attention au personnel du J.A.G qui le connaissait et le regardait avec insistance, espérant un bonjour ou un sourire. Il manquait au staff. Son intégrité, son sourire amical aux personnes qui l'entouraient, sa droiture manquaient.

Ils s'étaient habitués à sa présence, et son absence avait laissé un grand vide, il était de ces personnes qui étaient essentielles à un lieu. Sans lui, ce n'était plus la même chose. Il avait déjà la carrure du J.A.G et il ne pouvait fonctionner sans lui. L'ombre du grand Harmon Rabb manquait au J.A.G, certains en avaient acquis un ressentiment contre Mac, même involontaire.

Harm manquait au J.A.G et s'ils pouvaient faire le nécessaire, ils aimeraient le voir revenir, et voir Mac partir à sa place.

Ils se rendaient compte que Harm manquait à Mac, rien qu'à son regard où ils distinguaient de la tristesse et de la culpabilité. Mais à l'instant où elle redevenait un Lt colonel, ils lui en voulaient. C'était de sa faute si Harm n'était plus au J.A.G. Elle était plus dure depuis qu'il n'était plus là, comme si son cœur était devenu plus dur, elle devenait inaccessible.

Mac était dans la kitchenette, en train de remuer son café, il avait été remué suffisamment, mais elle était perdue dans ses pensées. Ses pensées allaient encore et toujours à Harmon Rabb, il ne lui donnait aucune nouvelle, et avec ce qui s'était passé, cela ne l'étonnait même pas. Tout cela était de sa faute, après tout. C'était elle qui avait dit un jamais alors que son cœur lui criait de lui dire un "oui".

Les seuls coups de fil qu'elle recevait venaient de Webb, il la harcelait pour dîner avec elle. Elle s'était laissée tenter un soir, et ce repas l'avait ennuyée. Elle s'était échappée au bout de la salle en apercevant du coin de l'œil une silhouette familière, mais ce n'était pas Harm.

Webb avait tenté de l'embrasser, mais elle s'était écartée, se demandant comment elle avait pu lui donner l'impression de ressentir quelque chose. Alors que la seule chose qu'elle ressentait c'était un malaise, une haine farouche, un sentiment d'insécurité en sa présence.

Ce fut le brouhaha qui la fit sortir de la cuisine. Restant au pas de la porte, pour voir l'objet de ses pensées au milieu du plateau en plein milieu d'une conversation avec Bud. Son cœur s'accélérant dans sa poitrine.

C'était inhumain ce qu'il lui faisait ressentir. Mais elle appréciait ce sentiment jusqu'au plus profond de son âme. Se mordant la lèvre, pour réaliser qu'elle ne rêvait pas, se disant qu'elle ne devait pas aller le voir, voir s'il était réel, s'il n'était pas une vision sortie de son imaginaire très riche en fantasmes quand il s'agissait de Harmon Rabb.

Elle vit passer Harm devant elle, il eut un regard pour elle.

Il l'avait aperçu sur le pas de la porte, son cœur battait la chamade. Mais il lui en voulait, d'une colère sourde. Comment pouvait-il ressentir encore ça ? Il passa devant elle, avec le regard le plus dur qu'il pouvait lui donner.

L'amiral était au pas de la porte de son bureau, l'invita à rentrer à sa suite. Des groupes se formant, essayant de glaner des informations, cherchant à savoir pourquoi il était là. Etait t'il là pour de bon, resterait-il ?

Elle sentait les regards vers elle. Ils lui en voulaient et elle le savait, elle se détestait elle-même déjà de toute manière.

Peu à peu les groupes se dispersèrent, retournant à leur activité normale, elle vit la porte du bureau du J.A.G se rouvrir, et l'amiral lui ordonnant de venir dans son bureau. Cela avait à peine duré une minute, voir deux.

Elle fit son salut le plus parfait qu'elle pouvait, son cœur allant vite, ayant l'impression que tous ses membres tremblaient. Harm la regardait pendant le salut. La regardant de haut en bas. Son regard la mettait mal à l'aise.

- Asseyez-vous colonel. J'ai demandé à Harm de venir. Et je pensais que vous devez être présente aussi.
- J'aimerais surtout savoir pourquoi je suis là. Après tout, je n'ai plus rien à voir avec le J.A.G.
- J'ai une proposition à vous faire, en fait. Vous réintégrez le J.AG, votre absence, vous permettez que je dise absence, sera considérée comme un prêt au gouvernement. Vous réintégrez le J.A.G avec votre grade avant votre départ.
- Excusez-moi amiral, mais pourquoi suis-je là ?
- Je me le demande aussi, je ne vois pas pourquoi vous avez convié le colonel à cette réunion.

L'appellation par son grade lui glaça le sang.

- Si j'accepte de revenir, je demanderais trois choses.
- Soumettez.
- Des excuses ici dans ce bureau, que le colonel me remercie pour ce que j'ai fait c'est à dire lui sauver la vie, en privé. Et comme preuve de bonne volonté, réintégrer mon bureau et quitter mon placard à balai qui me servait de bureau.
- Pour le bureau, je demanderais à Bud, je ne pense pas que cela pose problème.
- Pourquoi le capitaine Roberts ? Le colonel pourrait accepter de faire un petit échange ?

La dévisageant.

Elle ne l'avait jamais vu si direct, si agressif, et même ce changement de comportement la rendait encore plus dingue de lui.

Elle fondait directement sur cette chaise, même si le regard était glacial, il lui était adressé. Elle n'avait jamais ressenti ça, comme si son retour avait ravivé plus d'émotions, elle était foutue.

- Je suis d'accord, je mettrais mes affaires, monsieur.
- Je crois que c'est à mon tour de m'excuser. Je suis navré, Harm.

Elle regarda vers les deux hommes, passant de l'un à l'autre.

Un échange silencieux se fit entre eux deux, à travers le regard. Elle s'était rendue compte que AJ s'en voulait de ne pas l'avoir repris.

- Excuses acceptées.
- Bien.
- Voilà, j'ai demandé au colonel de se joindre à nous, pour une affaire des plus confidentielles. Vous partez dans les Rocheuses, votre vol est à 9h. Vous partez tous les deux à Denver, une personne vous attendra à l'aéroport chargée de vous emmener à proximité du Pikes Peak. Il s'y passe des choses des plus étranges, et cela serait lié à une branche plus que douteuse de l'armée.
- Mercenaires ?
- C'est ce qu'on suppose, capitaine. Et, il faut que je vous dise quelque chose qui va vous déplaire. Palmer y a été vu.
- Palmer ?
- Oui. Il a demandé un nouvel examen et il y a eu des lacunes et il a été relâché pour vice de procédure.
- Pardon ?
- Colonel, expliquez-lui.
- Il y a eu un procès, il avait fait appel. Et vous deviez être entendu comme témoin, et on a pas réussi à vous faire venir. Vous étiez à la CIA, injoignable, et l'avocat de l'accusation a décidé de faire sans. Il a fait du zèle. Et tout cela a échoué. Les preuves ont disparu, les témoignages aussi. Le juge a déclaré qu'il n'y avait aucune preuve tangible et qu'il ne pouvait le laisser en prison par des rumeurs, il lui faut des faits. En plus, il a considéré qu'il n'était plus un danger.
- Lâcher un psychopathe, c'est vrai que ce n'est pas un danger.

L'amiral reprit la parole

- Palmer a été vu là-bas par un informateur. Il est parti de ce camp de formation pour la Colombie avant-hier.
- Et l'informateur ?
- Pas de nouvelles depuis hier, c'est pour cela que je vous y envoie. Pas en tant qu'officier du J.A.G. Vous êtes un officier reconnu, vous avez été renvoyé de la C.I.A, donc vous êtes un candidat admirable pour eux. Vous avez du ressentiment contre l'armée. Et vous n'êtes plus lié, mais vous êtes pour eux, une formidable source d'informations. Le colonel vous accompagne. Vous aurez réussi à la corrompre, selon eux, c'est tangible. Le colonel a un passé douloureux, son oncle est en prison. Vous êtes des officiers parfaits pour eux. De parfaites nouvelles recrues.

Harm et Mac se regardèrent.

- Je crois que je dois vous remettre cela.

AJ leur remis un dossier.

- Mac, je vous annonce que vous êtes officiellement rayée de l'armée américaine pour insubordination, refus d'obéir à un officier supérieur et votre passé ne correspond pas à un état de service digne d'un officier. Harm, cette discussion et ce retour ne fut que temporaire, vous êtes des civils maintenant. Jusqu'à nouvel ordre. Et la prochaine fois que je vous vois, pour le rapport de cette affaire que vous mènerez à bien, j'en suis sûr, ne venez pas en civil mais en uniforme. Repos. Et bonne chance.

Harm et Mac quittèrent le bureau sous les yeux des gens présents et rejoignirent le bureau de Mac.

- Rendez-vous dans mon appartement pour lire ce dossier, cela vous va. Tandis que Harm ferma la porte derrière eux.
- On lira ça dans l'avion. J'ai autre chose de prévu, vous me préparerez un petit résumé. Je vous fait confiance.
- Bien. Je dois vous remercier, c'est ça.

Harm restait sur le pas de la porte.

Elle s'approcha de lui.

- J'aurais du vous remercier, Harm. Pour tout ce que vous avez fait, vous m'avez sauvé la vie, sacrifié votre carrière pour moi. Je ne pourrais jamais assez vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour moi.

Elle posa un baiser sur la joue.

- Merci Harm, je suis heureuse de votre retour. Excuses acceptées ?

Tendant la main, en signe de paix.

- Oui.

Tout en serrant la sienne.

- Je pensais à un autre remerciement, mais apparemment vous ne les donnez qu'à des trouble-fêtes.

Il l'attira à lui, concluant ses derniers mots par un baiser, étant trop perdue pour savoir quoi faire. Et n'eut pas le temps de répondre à son baiser avant qu'il ne se sépare d'elle.

- Demain 9h aéroport, en quittant le bureau.

Elle resta hébétée avec le baiser qu'il lui avait donné. Passant ses doigts sur les lèvres.

- Harm, bon retour parmi nous.

Avec un petit sourire, tout en regroupant ses affaires, son dossier, avant de quitter à son tour le bureau du JAG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://djeaddict.bb-fr.com
nady
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 328
Age : 29
Localisation : belgique
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Chassés (en cours)   Dim 18 Mar - 15:32

J'adore le fin de cette suite!!

Et puis Harm qui demande que ce soit Mac qui change de bureau!! bien fait!! Enfin elle se rend compte qu'elle a fait une connerie!!!

Bientôt une suite??

bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Chassés (en cours)   Lun 16 Avr - 14:52

J'adore. A quand la suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didine
Crayon machouillé de Catherine
Crayon machouillé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 191
Age : 38
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: Chassés (en cours)   Mar 19 Juin - 19:59

Désolée pour le retard, et je promets d'être plus régulière maintenant.


Chapitre 3

Aéroport de Washington

Harm avait menti la veille à Mac, il n'avait rien à faire de sa soirée, il avait voulu reprendre de la contenance, car tout ce qui était arrivé avec Emily, au JAG, tout cela était venu trop rapidement.

Il allait devoir faire comme avant, refaire équipe, la revoir. Le baiser l'avait déconcerté, et il avait eu besoin de reprendre ses distances vis à vis d'elle.

Il ne se voyait pas dîner avec elle, parler de leur dossier avec la menace d'une visite surprise ou d'un appel de son ancien ami qui était devenu un traître.

Il s'était rendu au mur, pour parler à son père. Enfin parler, il n'aurait jamais de réponse, mais d'exposer tout haut ses doutes, ses inquiétudes lui avait fait du bien.

Il faisait les cent pas devant la porte d'embarquement ne l'entendit pas arriver, c'est quand il sentit une main se poser sur son épaule qu'il comprit que c'était elle.

Il eut du mal à se retenir que son corps réagisse par un frisson. Ses muscles se crispèrent, et Mac put le ressentir.

Elle s'écarta de lui le temps qu'il se tourne vers elle, elle l'avait observé quelques instants avant de venir vers lui. Il ne tenait pas en place, portant son sac en bandoulière, et semblait perdu dans ses pensées.

- Bonjour
- Bonjour

Un silence s'installa pendant quelques instants, tandis qu'ils se faisaient face. Harm en profita pour l'observer, elle était vêtue d'un sweat, un jean, des tennis aux pieds. Elle venait de poser son sac au sol.

Ce fut l'appel pour l'embarquement qui les fit bouger, il l'invita à passer devant lui, attrapant le sac de Mac au passage.

Ils suivirent le flux des voyageurs pour prendre place dans l'avion. Mac se mit près du hublot sachant pertinemment que Harm lui laisserait cette place, par habitude et par praticabilité, afin d'étendre ses longues jambes.

- Bonne soirée hier ? J'ai épluché le dossier, vous voulez qu'on en parle ?
- C'est bon j'ai quelques renseignements. Il paraîtrait que ce camp appartient à l'héritier Sherman, qui se trouve dans le Colorado depuis très longtemps, ayant fait fortune dans l'or. Républicain pur souche, il s’est démarqué du parti car selon lui, il n’agissait pas assez en faveur du pays. Selon lui toujours les Etats-Unis se doivent d’intervenir à condition que tout cela reste dans leurs intérêts. Il s’est décidé de créé son camp après les attentats du 11 septembre dans lequel il a perdu son fils aîné. Il a commencé par des camp de « redressement » dans lesquels étaient envoyés de jeunes délinquants pour les rééduquer avec l’aide d’officiers en retraite ou démissionnaires. C’est du moins la partie émergée. Pour la partie immergée selon les rumeurs, et c’est là qu’arrive notre mission, il se serait décidé à faire une armée dans l’armée. Il veut faire le ménage sans les règles de l’armée, qui selon lui empêcheraient que le " ménage " soit fait.
- Il a l’air très dangereux.
- Il l’est. Il est décidé à envoyer ses nouvelles recrues plus les jeunes rééduqués faire le ménage. Ils investissent des missions comme gardes du corps pour des riches industriels dans différents pays. Le danger c’est que ces mêmes industriels fassent des coups d’état. Les entreprises dites privées, comme celles qu’on a déjà côtoyées dans le cadre d’enquêtes suivent trop les consignes selon lui et sont trop à la botte du gouvernement et de l’armée.
- Et le vol du matériel dans tout cela ?
- Justement rien n’est prouvé. Il va falloir si on peut, se procurer tout ce qui s’affaire à leur inventaire d’armements. Ce qu’ils veulent en faire. Où l’ont t-ils trouvé ? En fait-il passer à des pays ? Est-ce qu’il négocie avec des pays étrangers qui veulent le soutien des Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme. Est-ce que ce sont des pays qui cherchent à faire des soulèvements, vu qu’il est hors de question que l’armée les aide, ou que l’ONU intervienne?
- Grossièrement, en voulant prémunir et lutter contre le terrorisme de manière indépendante, il risque de se faire lui-même embarquer dans le terrorisme.
- Vous avez tout compris.
- Quelle est notre ligne de manoeuvre et comment savez-vous tout cela ?
- J’avais été approché en quittant le JAG. Ils avaient appris ce que j’avais fait au Paraguay et trouvaient que j’étais un candidat intéressant. J’avais décliné leur offre.

Elle regarda dans sa direction surprise, elle n’avait pas été rassurée en sachant qu’il avait intégré la CIA, ayant peur pour lui, s’inquiétant mais là cela l’aurait étouffée de savoir qu'il avait intégré cet ensemble.

- Encore heureux.
- Je n’aime pas leurs manières. Ni qui ils prennent. Et de savoir que Palmer a été intégré, cela me fait encore plus peur.
- Et comment allez vous faire pour dire que maintenant cela vous intéresse ?
- Je vais me servir de mon éviction de la CIA. Et du JAG. Que je suis devenu un paria pour eux. Leur dire que j’ai changé d’avis. Que l’armée m’a tout pris. Que même si je suis fidèle à mon pays, je n’apprécie plus les règles, que je n’ai plus rien à perdre. Que j’ai des choses à faire pour mon pays, mais qu’apparemment certaines personnes pensent le contraire.
- C’est ce que vous pensez ?
- Evidemment que non. Même si j’ai perdu beaucoup d’êtres que j’aimais à cause de l’armée. Je ne pense pas que d’agir en solo fera que les choses iront mieux. Bien au contraire. Il est en train de perdre le contrôle et des gens comme Palmer font partie de ce danger. Cet homme par son héritage familial a l’impression qu’on est encore au Far-West. Et les temps changent. Il y a des règles.
- Et mon intégration ?
- Comme l'a dit l'Amiral votre dossier pourrait sembler étrange pour un officier du corps des Marine's.
- Nos erreurs du passé pèsent toujours sur nous. Vous avez l’air de savoir beaucoup de choses, mon oncle Matt a t-il été mêlé à tout cela ?
- Il est rentré dans le rang, finit bientôt sa peine, il ne les suivra pas.
- Ils ont bien rameuté Palmer. Et qui d’autres encore. Combien de condamnés ?
- Mac, ne craignez rien, ils ne le rallieront pas à leur cause, il a fait une erreur et l'a payé, et ne tombera pas dans leur piège.
Sans s'en rendre compte, il approcha la main de la sienne.
- Vous avez tout simplement envie de le protéger.
- Je ne pourrais jamais dormir tranquille s'ils enrôlaient mon oncle ou même vous. Je sursauterais à chaque coup de fil.
- C'est votre quotidien maintenant, avec votre petit ami.
- Ce n'est pas mon quotidien. Et je suis rassurée maintenant, l'homme que j'aime, je sais où il se trouve, il est…

Elle fut interrompue dans la déclaration d'amour qu'elle voulait faire à Harm quand ils furent dérangés par une hôtesse qui posa la main sur le bras de Harm.

- Excusez moi monsieur. Veuillez attacher votre ceinture.

Mac trouvait qu'elle était un peu trop penchée à son goût sur Harm, presque volontaire pour lui attacher la ceinture.

Elle avait envie de lui décrocher ses épingles à cheveux pour lui crever les yeux, ça l'empêcherait de lorgner comme elle faisait en ce moment même.

Harm était en train d'encaisser ce qu'elle venait de dire. Webb avait t-il décidé de lever le pied sur les missions dangereuses, pour elle ? C'est vrai qu'elle voulait qu'on lui prouve qu'elle comptait plus que tout. Il l'avait tenté en démissionnant, mais c'était un coup pour rien. Pour tout cela, il avait eu un jamais.

Il préféra adresser un grand sourire à l'hôtesse. Appréciant cette promiscuité. Il n'avait pas la femme qu'il aimait. Venait de retrouver sa vie, se préparaient à avoir une mission assez dangereuse. Ils repartaient du début.

D'un sourire enjôleur que Mac aurait préféré voir adressé à elle, il boucla sa ceinture.

- Merci monsieur, je vous souhaite un très bon vol.

Harm la regarda s'éloigner, Mac vexée, se mit au fond de son fauteuil pour se plonger de nouveau dans le dossier qu'elle connaissait déjà par cœur.
Quelques heures plus tard, ils débarquaient à Denver, rencontrant la personne relais qui leur donna armes et différents noms pour se rapprocher de leur mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://djeaddict.bb-fr.com
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Chassés (en cours)   Mar 19 Juin - 22:44

trop bien
j'attend la suite avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Chassés (en cours)   Mer 20 Juin - 14:27

Super suite mais cette hôtesse de l'air est vraiment arrivée au mauvais moment

Vivement la suite en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
didine
Crayon machouillé de Catherine
Crayon machouillé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 191
Age : 38
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: Chassés (en cours)   Sam 22 Déc - 14:40

Voici le début du chapitre 4, avec une petite différence de temps par rapport au moment où je l'ai posté sur mon forum.

Bonne lecture, et merci pour vos comms.

La suite certainement pendant la semaine qui suivra Noël.

Chapitre 4

Denver
Bar
21 h

Harm mit la main dans le dos de Mac l'encourageant à rentrer dans le bar qui était l'un des lieux de rencontre. Ils devaient chercher un certain J.Smith.

Il ne put s'empêcher de regarder autour de lui, le bar avait l'air convenable, représentant un peu tous les genres de clients, lui faisant un peu penser au McMurphy.

Harm vit quelques hommes regardant Mac et la reluquant, un regard noir leur fut lancé en réponse.

Ils s'assirent à une table d'où ils pouvaient voir tout ce qui se passait autour d'eux et qui rentrait…


Ils n'avaient aucune idée de comment serait leur informateur.

La serveuse s'approcha d'eux pour leur demander ce qu'ils voulaient boire.

- Un jus de fruit pour moi.
- Un whisky pour moi. Merci Lauren.

Avisant son prénom qu'elle portait épinglé sur son haut et lui adressant un sourire.

- Je vous emmène votre boisson, monsieur.

Dans un grand sourire, avant de partir pour rejoindre le bar, mais à mi-chemin fit mine de regarder vers les autres clients, s'ils souhaitaient autre chose, mais en fait pour regarder vers Harm.

- Et la mienne aussi. Ne pût s'empêcher de dire Mac. Une de plus !

Harm se tourna vers elle.

- Pardon ?
- L'hôtesse de l'air et là, la serveuse !
- Et ? Je leur ai souri c'est tout. A moins que vous ne me fassiez une crise de jalousie.
- Pas du tout. Cela m'énerve c'est tout.
- Je leur ai souri, comme je vous ai déjà souri. Je ne les ai pas emmené dans mon lit. Et de toute manière, je ne vois pas en quoi cela vous regarde. Vous fliquez aussi votre petit ami, ou ce n'est que moi qui y ait droit ?
- Vous pouvez emmener dans votre lit qui vous voulez. Et quand vous voulez ! Répondit Mac.

Mais pendant qu'elle disait ces derniers mots, son cœur se serra. Elle devait s'éloigner de lui.

Sur ces mots, elle se leva et se dirigea vers les toilettes.

Harm vit arriver la serveuse, posant les deux consommations sur leur table.

- Merci. Répondit Harm. Sans faire attention, son ton était froid.

Tandis qu'elle s'éloignait, il était perdu dans ses pensées. Et ses pensées étaient et encore et toujours tournées vers Mac.

Cela l'agaçait quand elle se mêlait de sa vie sentimentale, elle en avait perdu le droit après tout. Il avait bien l'intention de sortir de sa vie, et il pensait y être parvenu ces quelques mois. Même si ces derniers jours, cette résolution qui lui avait semblé bonne s'était évanouie.

En attendant, elle était redevenue sa coéquipière et il devait l'accepter en tant que telle. Leur mission pouvait s'avérer dangereuse et ils devaient pouvoir compter l'un sur l'autre comme ils l'avaient toujours fait.

Mac avait claquée la porte des toilettes. Avait rejoint le lavabo, pour tremper ses mains sous l'eau et en asperger son visage.

- Ne te laisses pas submerger par tes émotions envers lui.

Elle leva les yeux vers le miroir.

- Si seulement, je ne lui avait pas dit ça.

Elle tentait plus que tout de faire que les pleurs ne commencent pas à venir. Pas là, pas ici. Elle devait se battre et ne pourrait se laisser aller à pleurer que le soir venu. L'avantage c'est qu'elle pleurerait ce soir, en sachant que Harm serait là, peut-être pas avec elle mais elle saurait où il serait ce soir. Elle savait qu'il était en vie.

- Et si vous vous arrêtiez de vous faire du mal.

C'est sur cette parole positive qu'elle quitta les toilettes du bar pour aller le rejoindre.

Mac vit Harm qui la regardait tandis qu'elle allait vers lui. Elle s'assit où elle était assise peu de temps avant.

- Excusez-moi
- Je m'excuse.

Ils se regardèrent et sourirent d'avoir eu la même phrase en même temps.

- C'est vrai que je n'ai pas à me mêler de votre vie.
- Je crois que si justement. On est coéquipiers. On doit veiller l'un sur l'autre. Et plus que coéquipiers, amis ?
- C'est une requête ?
- Oui. Vous en pensez quoi ?
- J'avoue que j'aimerais que cela revienne comme avant entre nous.
- Moi aussi. Vous m'avez manqué, Mac.
- Vous aussi, Harm.
- Alors.

Il prit son verre dans la main, et l'approcha du sien, pour qu'ils trinquent tous les deux.

- A nos retrouvailles.

Mac, pour toute réponse, sourit et fit tinter son verre avec celui de Harm. Avant d'approcher son verre de ses lèvres, tandis que Harm faisait de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://djeaddict.bb-fr.com
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Chassés (en cours)   Sam 22 Déc - 16:21

Trop bien
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didine
Crayon machouillé de Catherine
Crayon machouillé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 191
Age : 38
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: Chassés (en cours)   Ven 28 Déc - 22:19

Merci.

Voici la suite, écrite il y a environ une semaine.

Je remercie Corinne pour la correction

***

Un instant, elle crut apercevoir "le" regard et un sourire de la part de Harm.

Elle préférait se dire qu'elle avait rêvé. Elle préférait ne pas se faire d'idées, son cœur n'y résisterait pas sinon.

Ils reposèrent leurs verres. Harm regarda la clientèle du bar.

Elle savait ce que voulait dire ce regard, il tentait de transpercer les gens autour. Elle avait déjà vu Harm le faire.

Il avait réussi à maintes reprises à distinguer son mal-être par ce regard et elle espérait de tout cœur, qu’il ne l’utiliserait pas face à elle, d’ici peu. Ou sinon. Sinon, elle devrait tout lui dire. Quoi que, finalement ce n’était peut-être pas une mauvaise idée.

Harm regardait les clients du bar, essayant de voir, qui les regardait plus qu'ils ne devraient.

Sa tête se tourna vers deux nouvelles personnes qui entrèrent, il n'avait aucun doute sur leur identité, l'une d'elles était J.Smith.

- La voilà.
- Comment vous le savez ?

Harm la regarda droit dans les yeux.

- Dans peu de temps, vous le saurez. Et je ne suis pas sûr que cela va beaucoup vous plaire. Par avance, désolé.

Elle le regarda surprise, tandis que Harm se levait déjà pour rejoindre les deux personnes.

Il s'approcha de la femme. Posant la main sur son épaule pour qu'elle se retourne.

Ses yeux étincelèrent malgré le sentiment de cœur brisé qu'elle ressentait envers lui. Elle murmura son prénom. Harm lui donna son assentiment pour qu'elle le dise tout haut.

Il s'approcha de son oreille.

- Fais moi un signe, Emily.

Mac surprise, se redressa sur le siège en cuir du bar. Essayant de comprendre ce qui se passait devant elle.

La jeune femme auprès de Harm se mit sur la pointe des pieds pour doucement frôler la commissure de ses lèvres d'un baiser rapide.

- Oui, Emily ! Une explication s'impose. Murmura t'elle d'une façon très sensuelle.

La surprise pour Mac devint une stupeur. Son cœur se serra.

- John, je vous présente un très bon ami à moi, Harmon Rabb.

Tout en se séparant de Harm, mais en restant juste à ses côtés.

La proximité ne plaisait pas du tout à Mac.

- Harmon Rabb, j'ai déjà entendu parler de vous. Si vous êtes bien un ancien avocat de la Marine.
- Je suis bien celui-là. Je tiens aussi à vous présenter quelqu'un.

Il les encouragea à le suivre.

- Emily, John, je vous présente ma meilleure amie, et elle aussi ancienne avocate du JAG, Sarah Mackenzie.

Mac se releva pour serrer la main de ses interlocuteurs, ne pouvant s'empêcher de regarder celle qu'elle voyait dorénavant comme une rivale. Elle avait, assurément à un moment ou à un autre, eu une aventure avec lui. Ou ne rêvait que de ça.

Elle sentait le regard de cette Emily qui tentait de la transpercer. Elle cherchait à savoir, où elle trouvait son intérêt, à la regarder ainsi. En retour, elle fit de même. Emily était brune, les cheveux tirés en arrière. Son visage laissait penser qu'elle était au tout début de la trentaine, elle avait des yeux verts. Elle devait frôler les un mètre soixante-dix, pas plus. Sa silhouette élancée sans être ni trop fine, ni trop forte.

Harm ne pouvait s'empêcher de passer de l'une à l'autre, pensant qu'elles étaient en train de se juger, l'une l'autre.

Ce fut Emily qui rompit en premier le silence.

- Mackenzie ? On utiliserait pas l'abréviation de Mac, de temps en temps. Vos amis par exemple. Regardant vers Harm.
- Exactement. Brillante déduction.

Les yeux d'Emily s'étaient braqués dans ceux de Harm. La connaissant, il pouvait lire de la douleur, sans toutefois être au bord des larmes. Comme si elle se refusait. Il avait vu ce même regard tout de suite après avoir dit "je t'aime, Mac" en faisant l'amour. Une douleur dans ses yeux, de la surprise, très désagréable. Un visage se fermant. Digne agent de la CIA qui ne laissait rien passer.

- Harm, m'avait juste parlé de vous en disant juste Mac.
- Ah, il vous a parlé de moi ?

Mac ne put s'empêcher de le dire avec un élan d'espoir. Même s'il n'avait pas donné de nouvelles, même s'ils avaient coupé les ponts, il avait quand même parlé d'elle.

Le téléphone de John se mit à sonner, il s'éloigna d'eux. Harm regarda qu'il était assez loin pour ne pas être entendu.

- Que fais-tu ici, Emily ?
- Je pourrais te poser la même question ? Rétorqua t'elle.
- Honneur aux dames. Alors ?
- Certainement la même chose que toi, sauf que pour toi ce n'est pas la CIA qui t'envoies, vu ce qu'il s'est passé. Le JAG ? Questionna Emily

Tandis que Mac regardait leur échange, cherchant d'où ils pouvaient se connaître, et leur tutoiement laissait entendre qu'ils se connaissaient très bien, ou étaient de "vieilles" connaissances.

- Que vient faire la CIA, là-dedans ? Tenta Harm, en ignorant la question.
- J'attends ma réponse, Harm.
- Qu'est ce qui s'est passé avec la CIA ? Tenta Mac.
- Votre cher et tendre a estimé que je n'étais plus le bienvenu.
- Quel cher et tendre ? se hasarda Emily.
- Webb !
- Il doit y avoir erreur, il a l'air de ramer pour avoir la femme qu'il veut. Il s'en plaint déjà assez comme ca, ironisa Emily.

Harm regarda dans la direction de Mac, surpris.

- Ce n'est pas le lieu, ni l'endroit. Et d'ailleurs, peut-on lui faire confiance ? En désignant Emily.
- J'ai confiance en elle, comme j'ai confiance en vous. C'était ma collègue.
- Et même un peu plus.
- Catherine, et maintenant Emily, vous faites le tour des services ? Après avoir fait le tour du JAG.
- Sauf vous, apparemment. Répondit Emily, ouvertement jalouse.
- Qu'est-ce que vous en savez d'ailleurs ?
- Mais ce que m'en a dit, Harm. Et d'ailleurs, je pense que vous seriez nettement moins aigrie si vous aviez eu Harm.

Mac eut déjà le geste, pour prendre le verre de jus de fruit dans sa main pour l'envoyer au visage d'Emily. Harm l'ayant vu, posa sa main sur celle de Mac.

- Calmez-vous. Ce n'est pas le moment, ni l'endroit.
- Ben voyons, je parie que votre ego en est flatté.
- Pas du tout !

Il regarda encore une fois vers John, toujours occupé au téléphone. Et assez loin d'eux.

- On a nos vies en jeu. Là. Alors faites vous confiance réciproquement, comme moi je vous fais confiance. Je ne vous demande pas d'être amies, juste de vous respecter et de penser à compter l'une sur l'autre, comme vous me faites confiance. D'accord ?

Il regarda d'une à l'autre, qui pour le moment se taisaient.

- D'accord ?
- Pourquoi cette question.

Aucun d'entre eux n'avait vu revenir John vers eux.

- Et que puis-je pour vous, Harm ?
- En fait, Mac et moi nous cherchons à nous sentir utile. J'avais fait connaissance d'une personne. Et elle pouvait être d'une bonne aide. Je crois d'ailleurs que vous la connaissez ?
- Qui vous a parlé de moi ?
- Vous savez, le monde est petit. L'ami d'un ami. Apparemment, cela pourrait être lui qui m'avait parlé de vous ?
- Qui sait.

Harm se mit doucement à jouer avec le verre.

Emily se décida à faire avancer peu à peu les choses. Son intégration remontait à plusieurs mois. Elle recueillait des informations dans le camp Sherman qu'elle donnait à la CIA. Et pour accréditer sa bonne foi, au camp Sherman, elle leur donnait des informations données par ses supérieurs à la CIA Elle avait appris avant de commencer à être la co-équipière de Harm qu'il avait été approché par Sherman.

Maintenant, elle était sur place, pour apporter la touche finale. De savoir qu'il y aurait Harm, la rassurait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://djeaddict.bb-fr.com
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Chassés (en cours)   Sam 29 Déc - 13:12

trop super

j'ai hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chassés (en cours)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chassés (en cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.
» Cours sur l'imparfait de l'indicatif
» Le grain de la bruyère; petit cours en accéléré
» cours technique femme et milonga art plus tango
» Cours de Broderie d'Art à Marly le Roi (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: FANART :: Les fanfictions :: En cours-
Sauter vers: