CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 One Day, Maybe [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
AuteurMessage
isa69jag
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 103
Age : 47
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Lun 8 Oct - 14:23

Le mystère s'épaissit. Comment va - t - elle réussir à leur faire avouer la vérité ?
Toujours aussi bien Coco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Lun 8 Oct - 20:45

trop bien
La suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Mer 10 Oct - 12:37

Merci. Bonne lecture.

****

Mac alla déjeuner au mess avant de se diriger chez le Major Esta. Il était en congé donc elle devait aller jusque chez lui pour l’interroger. Quand elle frappa à la porte, elle fut accueillie par la femme du Major, Mary Esta.

« Bonjour, je suis le Lieutenant Colonel Sarah Mackenzie. Je suis venue parler à votre mari au sujet du vol dont il a été témoin. »

« Bonjour Colonel. Entrez je vous en prie, » dit la jeune femme en s’écartant pour laisser passer Mac. « Daniel est parti faire une course, mais il ne devrait plus traîner. »

Mac suivit la jeune femme au salon et s’assit dans le canapé.

« Aimeriez-vous un café ou autre chose à boire ? » Demanda la jeune femme.

« Un café s’il vous plaît, » répondit Mac.

La jeune femme laissa Mac le temps de servir un café à son invitée. C’est alors que Mac entendit de petits gazouillements pas très loin d’elle. Elle savait, d’après son dossier, que le Major avait eu une fille il n’y avait pas si longtemps. Elle se leva et se dirigea vers le parc près de la fenêtre. Là se tenait, tout sourire, la petite fille.

« Bonjour, toi, » dit Mac en souriant à la petite fille, qui manifestement venait de se réveiller. « Tu as l’air bien contente là dans ton parc. » Mac caressa les petites joues rondes et le bébé sourit encore plus, faisant en plus gigoter ses bras et ses jambes pour montrer qu’elle était contente d’avoir l’attention de quelqu’un. C’est à ce moment là que Mary Esta arriva avec le café.

« J’en connais une qui s’est réveillée et a fait savoir sa présence, » sourit la jeune maman en voyant où Mac se tenait.

« En effet, » répondit Mac. « J’espère que je ne l’ai pas réveillée en sonnant à la porte. »

« Non, ne vous inquiétez pas. Elle a le sommeil assez lourd. C’est simplement l’heure de son biberon. Si vous voulez, vous pouvez la prendre pendant que je le prépare. »

Mac souleva doucement la petite fille et l’installa dans ses bras. Elle avait des yeux d’un bleu éblouissant. Encore plus bleu que ceux de Harm. Elle était vraiment captivée par cette petite fille. En se dirigeant vers le canapé, Mac ne put s’empêcher de penser à son désir d’avoir un bébé. Malheureusement elle n’avait que 4% de chance d’y arriver, mais bon ce n’était pas comme s’il n’y avait plus d’espoir. Mais ce n’était pas que ça, elle voulait un bébé oui, mais elle voulait surtout SON bébé. Et le fait qu’ils soient si proches lui donnait malgré tout de l’espoir. Ils ne s’étaient pas encore avoués leurs sentiments parce qu’ils voulaient avancer doucement, mais les gestes et les regards étaient là. Encore plus qu’avant parce que maintenant plus rien ne se mettait entre eux. Ils voulaient être totalement sincères l’un envers l’autre. Elle fut tirée de ses pensées par Mary qui revenait et elle rendit le bébé à sa maman.

« Elle est adorable. Quel âge a-t-elle ? » Demanda Mac.

« C’est un bébé assez calme en effet. Elle ne pleure que rarement. Et elle vient d’avoir deux mois. »

« Ca change une vie, c’est petite chose, » sourit Mac en voyant la petite fille engloutir son biberon.

« Oui. Avez-vous des enfants ? » Demanda Mary.

« Non pas encore, » dit Mac en ne se s’étendant pas sur le sujet, et elle fut aussi reconnaissante que le Major arrive à ce moment là. Elle ne devrait ainsi pas continuer cette discussion.

« Chéri, tu as de la visite. Le Lieutenant Colonel Mackenzie, » cria Mary depuis le salon.

« Je dépose les paquets dans la cuisine et j’arrive, » lui répondit le Major.

A suivre…

A vendredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
isa69jag
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 103
Age : 47
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Mer 10 Oct - 14:11

Trop bien. Vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Ven 12 Oct - 13:10

Deux minutes plus tard, il entrait dans la pièce, voyant Mac dans le canapé devant lui.

« Colonel, Bonjour. Je suppose que vous êtes ici pour l’histoire du vol d’armes ? »

« Tout à fait, Major, » répondit Mac.

« Je vais vous laisser et aller changer cette petite demoiselle et ensuite ranger les courses. Ce fut un plaisir de vous rencontrer Colonel. »

« Moi de même, » répondit Mac.

Le Major prit place dans le canapé en face de Mac.

« Que puis-je pour vous, Madame ? » Demanda le Major.

« C’est moi qui poursuivrez dans cette affaire de vol, et j’aimerais entendre votre témoignage. J’ai lu le dossier, mais je préfère me faire une opinion en l’entendant de votre part. »

« Eh bien Madame, ce soir là j’étais revenu à la base parce que j’avais oublié le cadeau pour l’anniversaire de ma femme. Il était à peu près de 22h30. On revenait du restaurant avec ma femme. Elle attendait à l’extérieur dans la voiture. Et en arrivant devant la porte de mon bureau, j’ai remarqué des vas et viens étranges près du dépôt d’armes. Il se trouve à quelques mètres de mon bureau. Je me suis approché et j’ai vu deux hommes mettre des caisses dans une camionnette militaire. C’est là que j’ai appelé les MP’s et le Colonel Ballys. Je travaille au dépôt, Madame et aucun chargement n’était prévu avant au moins deux semaines. Et encore moins de nuit. Ca arrive parfois, mais c’est très rare. Les deux hommes ont été arrêtés et j’ai attendu le Colonel Ballys et les agents du NCIS afin de leur dire ce que j’avais vu. »

« Les avez-vous entendu parler de quelque chose ? » Demanda Mac.

« Ils parlaient, mais je ne les entendais pas distinctement, je me tenais éloigné pour qu’ils ne me voient pas afin de ne pas les faire fuir. »

« Pouvez-vous vous rappelez ce qu’ils disaient ? »

« Eh bien l’un des deux encourageait l’autre à prendre encore plus de caisses comme ça sa dette serait bien plus que remboursée dans ce cas. Il ne devrait plus s’inquièter à ce que le patron lui réclame encore des choses après ça. »

« C’est à ce moment là que j’ai appelé les MP’s. Comprenant que ce n’était vraiment pas un chargement de prévu. »

« Vous ont-il vu à un moment où un autre ? »

« Je ne pense pas. J’ai attendu l’arrivée du Colonel et des agents du NCIS dans mon bureau. Je devais prévenir ma femme de rentrer à la maison parce qu’il y avait un problème. »

« C’est bien ce que je pensais Major. Ils ne savent pas qu’il y a un témoin. Ca fera un effet de surprise lors du procès. »

« Quand aura-t-il lieu, Madame ? »

« Dans deux semaines normalement. On doit encore essayer de découvrir à qui était destiné ces armes et malheureusement aucun des deux accusés ne parlent. »

« Désolé de ne pas pouvoir faire plus Madame. »

« Votre témoignage aide déjà beaucoup Major. Grâce à vous on sait que le Caporal n’a pas volé les armes de son plein gré et on sait que c’est pour quelqu’un. Reste plus qu’à trouver qui. »

« Oui Madame. »

« Merci de bien avoir voulu me recevoir chez vous alors que vous étiez en congé Major. Je vous rappellerais pour que l’on prépare votre témoignage pour le procès. »

« Bien Madame, » dit le Major en se levant.

« Bonne journée Major, » dit Mac en se dirigeant vers la porte suivie du Major.

« Pareillement Madame. »

Mac repartit voir l’agent du NCIS afin de lui raconter ce qu’elle avait découvert.

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Ven 12 Oct - 16:17

Supers ces suites SmileSmileSmile
J'adoreeeee!
Et Mac et la pitite c'est trop chou!
Bravo ma Coco
I love you
Vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OnlyMac
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 74
Age : 27
Localisation : La plus jolie ville du monde.
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Ven 12 Oct - 23:35

J'adore aussi, et j'attends la suite avec impatience -comme tout le monde je crois !
Et puis j'aime bien que les fics s'attardent sur le côté "enquêtes", et tu le fais plus que très bien =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Sam 13 Oct - 10:22

Merci beaucoup. J'espère que la suite vous plaira aussi.

******

Mac arriva au bureau du NCIS pour trouver l’agent Kinsley dans la même position que ce matin. Elle frappa à la porte.

« Entrez Colonel, » lui dit Kinsley. « Avez-vous appris certaines choses avec vos interrogatoires ? »

« Eh bien comme vous l’avez dit aucun des deux accusés n’a dit un mot. Donc on ne sait toujours pas à qui ces armes étaient destinées. Par contre en discutant avec Monsieur Fisher, je me suis rendue compte qu’ils ne savent pas qu’il y a un témoin. Ils pensent simplement avoir été surpris par des Mp’s en patrouille. »

« Il est vrai que durant les interrogatoires nous n’avons pas parlé de témoins non plus. »

« Et une chose qui n’est pas dans le rapport, c’est que le Major Esta les a entendu parler. Fisher disait à Berckley qu’ils devraient prendre plus de caisses ainsi le patron serait content et la dette de Berckley serait plus que remboursée. »

« Il ne l’a pas mentionné ce soir là, qu’il les avait entendu. Il faut dire que son briefing a été court. On voulait rapidement interroger les accusés, » répondit Kinsley.

« Eh bien au moins on sait que Berckley avait une dette envers quelqu’un, » dit Mac. « Il faut maintenant découvrir à qui il devait rembourser cette dette. »

« Ca pourrait toujours être un des trois suspects. »

« Oui et j’espère qu’on découvrira lequel avant le procès. Il commence dans deux semaines. »

« Croisons les doigts. Qui sait un des deux, Fisher plus probablement, essayera de contacter son patron. »

« Il faut espérer, » soupira Mac et avec ça elle se leva. « Si vous en savez plus prévenez moi. Je ferais pareil si j’ai d’autres informations, » dit Mac avant de quitter la pièce avec un dernier au revoir.

Elle rentra directement chez elle, repensant à tout ce qu’elle avait appris. Maintenant il n’y avait plus aucun doute, Berckley n’avait pas commis ce vol de son plein gré. Quel pouvait bien donc être cette raison qui l’avait poussé à cela. Elle demanderait à Bud de faire des recherches sur le Caporal dès le lendemain.

En arrivant à son appartement, Mac n’aspirait qu’à une chose après toute cette journée et toute cette route. Un bon bain avec une musique calme et deux ou trois bougies autour de la baignoire. Elle aimait encore bien se détendre de cette façon après une dure journée. Elle resta une bonne heure dans son bain, ne s’inquiétant pas de l’eau qui refroidissait.

Une fois habillée, elle alla dans la cuisine et de se réchauffa les restes de la veille. Ce fut à ce moment-là que le téléphona sonna. Et comme chaque jour il était ponctuel.

A suivre…

A ce soir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Sam 13 Oct - 11:17

trop bien
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Sam 13 Oct - 16:37

Trop trop bien
Hâte d'être ce soir!!!
I love you

Piti EDIT : Coco à un problème de routeur, donc pas de net, elle a du le ramener et donc pas de suite avant jeudi ou vendredi voilou Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 14 Oct - 10:42

Bon après des explications de mon fournisseur internet j'ai réussi à me connecter directement depuis mon modem. Je croise les doigts que ça dure, mais elle peut s'arrêter à tout moment.

Merci pour vos coms et voici là suite. Encore désolée de ne pas avoir su poster hier.

******

« Bonsoir Matelot, » dit Mac en décrochant.

« Bonsoir Marine. Comment savais-tu que c’était moi ? » Demanda Harm.

« C’est très simple. Depuis que tu es en mer, tu m’appelles tous les soirs à la même heure, » sourit Mac.

« C’est vrai. C’est d’ailleurs le seul moment où je suis tranquille dans la journée. »

« Alors ton enquête avance ? » Demanda Harm.

« J’ai finalement réussi à faire parler deux membres de l’équipe, mais ça a été assez dur. Ils sont très solidaires et ils voient leur chef comme un héro. »

« C’est déjà ça. Petit à petit tu y arriveras. »

« Il faut espérer. Et toi ta journée à Quantico ? »

« Eh bien aucun des deux accusés ne dit un mot. Le Caporal prend la pleine responsabilité de son acte et accepte, quoi qu’il arrive, le verdict du jury. J’ai un atout supplémentaire malgré tout pour le procès, c’est qu’aucun des deux ne sait qu’il y a un témoin. Et le NCIS a trois suspects pour ce qui concerne la personne à qui pouvait être destiné ses armes. Ah oui, d’après le témoin, le Caporal n’a pas volé ces armes de son plein gré. Il a été poussé à le faire mais je ne sais toujours pas pour quelle raison. »

« Tu penses que ça pourrait être pour rembourser une dette ? » Demanda Harm.

« Oui, je pense. Mais pour qu’il accepte le verdict comme ça sans se battre alors qu’il a une carrière très prometteuse, il devait avoir une sacrée raison. Je vais demander à Bud de faire sa petite enquête sur le Caporal dés demain. Il y a vraiment un truc qui me chiffonne dans cette affaire. »

« Tout ce que je veux c’est que tu sois prudente sur cette affaire. Je n’aime pas ça du tout. »

« C’est parce que tu n’es pas là pour me surveiller, » sourit Mac. « Mais je te rappelle que je suis un Marine et que je peux m’occuper de moi. »

« Je sais que tu en es capable. Mais n’empêche, sois prudente. »

« Je te l’ai déjà promis il me semble. »

« Mac, je vais malheureusement devoir te laisser. Je dois aller chez la Capitaine pour faire mon rapport sur l’avancement de l’enquête. »

« D’accord. A demain. »

« A demain et bonne soirée. »

« Bonne soirée à toi aussi Matelot, » dit Mac avant de raccrocher.

Elle aurait voulu lui dire qu’il lui manquait, mais elle n’avait pas osé. D’accord ils faisaient avancer les choses, mais elle ne voulait pas les précipiter parce qu’elle ne voulait pas gâcher ce nouveau lien entre eux. Où que ça les mène et elle en avait une petite idée. Et pour ça elle voulait faire les choses bien.

A suivre…

A ce soir si je sais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 14 Oct - 14:53

Ah ma Coco t'as retrouvée ta connexion SmileSmileSmile
J'adore ta suite et je comprends Mac et j'espère que leur relation va avancer comme elle veut SmileWink
Vivement ce soir s'tu peux I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 14 Oct - 16:29

super
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 14 Oct - 21:07

Je profite que ma connexion soit revenue (pour je ne sais combien de temps) pour poster la suite.

******

Comme prévu, Mac demanda à Bud de faire des recherches un peu plus poussées que ce qu’ils avaient dans le dossier de service. Et lui disant que ce qui était important, c’était de trouver la raison pour laquelle il aurait pu demander de l’argent à un homme important. Il lui promit de trouver au plus vite, sachant que le procès serait pour bientôt.

En attendant d’avoir ce dont elle avait besoin, elle avait d’autres dossiers qui demandaient son attention. De toute façon, quelque que soit la raison pour laquelle il avait commis un crime, il serait déclaré coupable vu qu’il avait été prit en flagrant délit. Maintenant, elle espérait pouvoir trouver malgré le fait qu’elle soit le procureur sur cette affaire, quelque chose pour atténuer la sentence.

Le temps passait et Bud n’avait rien trouvé de spécial, dans la vie du Caporal, qui aurait pu le pousser à demander de l’argent à quelqu’un.

Fin de la semaine, Mac retourna à Quantico, espérant faire changer d’avis aux accusés. Mais elle n’obtint rien de plus que la première fois. Comme elle était là-bas, elle en profita pour aller voir le Major Esta afin de voir quand ils pourraient travailler sur son témoignage. Quand elle arriva, elle trouva la femme du Major dans le jardin en train de jardiner avec sa fille pas loin d’elle dans son couffin.

« Bonjour Colonel, » dit Mary en voyant Mac s’avancer vers elle.

« Bonjour Lieutenant, » répondit Mac.

« Je suppose que vous êtes venue voir Daniel. »

« Oui. J’étais sur la base alors je me suis dit que je pouvais toujours passer le voir afin de commencer à préparer le procès. »

« Daniel n’est pas à la maison malheureusement. Il est parti en manœuvre jusqu’à dimanche. »

« Eh bien ce n’est pas grave. Je repasserais dans le courant de la semaine, comme le procès commence seulement dans une semaine. Ça nous laissera encore un peu de temps pour revoir son témoignage. »

« Vous voulez boire quelque chose avant de repartir ? Il y a quand même une longue route jusque Washington. »

« Ce serait avec plaisir, » dit Mac en suivant la jeune femme.

« Est-ce que vous pouvez prendre Maellys s’il vous plaît. Avec mes mains pleines de terre ça ne sera pas pratique. »

« Bien sûr, » dit Mac en se dirigeant vers le couffin.

« Vous pouvez laisser le couffin là. Je reprendrais le jardinage après. »

Mac prit donc la petite fille endormie dans ses bras, faisant attention à ne pas la réveiller. Et elle suivit Mary dans la cuisine. Quand Mary eut fini de se laver les mains et de servir les cafés, Mac voulut rendre le bébé à sa mère, mais celle-ci lui fit signe de la garder.

« Vous pouvez la tenir. Elle semble bien là dans vos bras. Surtout qu’elle ne s’est même pas réveillée quand vous l’avez prise. »

« Vous avez une adorable petite fille. Vous êtes chanceuse, » dit Mac en regardant le bébé avec envie.

« Oui c’est vrai. Surtout avec tout ce qu’on a dû traverser pour l’avoir, » dit Mary.

« Vous avez des difficultés à avoir un enfant ? » Demanda Mac en ajoutant rapidement. « Désolée, je ne voulais pas être indiscrète. »

« Oh il n’y a pas de problème, » répondit Mary. « En fait nous avons dû avoir recours à la fécondation in vitro. Les petits nageurs de mon mari sont un peu lents. Alors on a dû leur donner un petit coup de pousse. C’était une intervention un peu pénible, mais ça valait le coup, » dit Mary en regardant avec admiration sa fille endormie dans les bras de Mac.

« Je ne peux qu’imaginer, » répondit Mac.

C’est alors que le téléphone de Mac sonna. Elle décrocha aussi vite qu’elle pouvait afin de ne pas réveiller Maellys, mais celle-ci dormait à poing fermé. Après quelques minutes au téléphone, elle raccrocha et s’excusa auprès de Mary.

« Je suis désolée, c’était mon CO. Je dois y aller, » dit Mac en se levant et en rendant le bébé à sa mère.

« Je dirais à Daniel que vous êtes passée, » dit Mary.

« Je téléphonerais dans la semaine pour voir quand il pourrait être libre. Et merci pour le café, » dit Mac avant de partir.

« Pas de quoi, » répondit Mary.

Mac retourna donc au JAG pour régler un problème qui n’en était pas vraiment un en fin de compte. Elle décida donc que sa journée était finie.

Quand elle rentra chez elle, elle avait un message de Harm sur son répondeur expliquant qu’il ne pouvait pas rentrer comme il l’avait dit. Qu’au pire il serait là dimanche soir si tout allait bien.

Elle était déçue qu’il ne rentre pas, mais elle savait qu’il devait l’être encore plus. Il allait rater Mattie ce week-end, mais elle espérait du coup qu’elle reviendrait le week-end suivant.

A suivre…

A demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
isa69jag
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 103
Age : 47
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 14 Oct - 23:44

Moi aussi je suis déçue que Harm ne rentre pas...
J'aime beaucoup ta fic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Lun 15 Oct - 13:09

Merci beaucoup.

Après avoir galéré pendant 4h pour avoir une connexion, je poste vite la suite avant qu'elle ne saute.

*****

Le week-end elle alla voir Mattie. Harm lui avait téléphoné pour lui expliquer son absence et pour qu’elle ne soit pas trop déçue, elles avaient passé une après-midi entre filles avec Jen faisant du shopping. Mattie avec compris l’absence de Harm et avait promis de revenir le week-end suivant afin de passer du temps avec Harm.

Mac avait raconté son après-midi avec Mattie à Harm quand il avait téléphoné le samedi soir et lui avait annoncé la nouvelle. Il avait été ravi de savoir qu’il allait finalement la voir.
Comme prévu Harm était rentré dimanche soir. Mac était allé le chercher à l’aéroport et ils avaient passé la soirée chez Harm. Parlant de l’affaire de Harm, celle de Mac, et elle lui raconta ce qui s’était passé au JAG durant son séjour en mer. Ils parlèrent aussi de Mattie et de ce qu’il pensait faire pendant qu’elle serait là. Mac rentra chez elle peu après minuit et comme elle l’avait promis avant son départ, elle téléphona à Harm pour lui dire qu’elle était bien rentrée. C’était une chose qu’ils faisaient automatiquement depuis l’accident de Mac. Soit c’était Harm qui téléphonait quand il revenait de chez Mac, soit c’était Mac qui téléphonait quand elle rentrait.

Jeudi Mac repartit à Quantico pour voir le Major Esta. Elle lui avait téléphoné pour lui demander s’il était libre, et elle eut de la chance parce qu’il était en congé. Il était presque 10:00 quand elle arriva chez les Esta. Comme à son habitude, elle frappa à la porte pour ne pas réveiller le bébé au cas où elle dormait. Mais elle avait beau frappé, personne ne venait ouvrir. Le Major lui avait pourtant confirmé qu’il serait là. Elle fit le tour de la maison et c’est alors qu’elle entendit les pleurs du bébé. Ils étaient donc à la maison. Mac frappa alors à la porte de la cuisine pensant qu’avec les pleurs ils ne l’avaient pas entendue. Mais de nouveau personne ne vint ouvrir. Mac commença à s’inquiéter, surtout que les pleurs n’étaient pas des pleurs habituels. Le bébé semblait pleurer d’énervement ou quelque chose comme ça, elle n’aurait pas su le dire.

Elle décida de tenter sa chance et d’entrer. La porte de la cuisine était effectivement ouverte. Mac entra dans la maison et doucement appela le Major et sa femme mais il n’y eut aucune réponse non plus. Elle avança prudemment dans la maison et prit son téléphone. Quelque chose n’allait définitivement pas. Elle composa le numéro de l’agent Fisher qui répondit au bout de trois sonneries.

« Agent Fisher, » dit-il en décrochant.

« Bonjour, c’est le Colonel Mackenzie. Il faudrait que vous veniez immédiatement chez le Major Esta, » lui dit Mac.

« Que se passe-t-il ? » Demanda Fisher.

« Je ne sais pas encore mais quelque chose ne va pas. Je suis venue préparer le Major pour le procès et personne ne répond. Pourtant le bébé est là et la porte de la cuisine… Oh mon dieu, » dit tout à coup Mac qui était arrivée à la chambre des Esta.

« Colonel, qu’y a-t-il ? »

« Ils… Ils sont morts. Tous les deux, » dit Mac avant de ressortir de la chambre.

« J’arrive immédiatement, » dit Fisher avant de raccrocher.

A suivre…

Mercredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Lun 15 Oct - 20:01

toujours aussi bien
vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Mer 17 Oct - 14:18

Alors cette dois je ne devrais plus avoir de prob avec internet. Le technicien a carrément dû venir pour réparer ma connexion.

Donc voici la suite. Et merci pour vos coms.

******

Mac s’appuya contre le mur du couloir le temps de se remettre de cette vision. Et ensuite elle se rappela : le bébé. Elle se dirigea immédiatement vers la chambre de la petite fille. Elle comprenait pourquoi maintenant elle pleurait de cette façon. Elle devait sûrement être affamée et mouillée. Mac la prit de suite dans ses bras et Maellys se calma un peu. Elle redescendit à la cuisine et trouva quelques biberons de prêt dans le frigo. Apparemment la petite avait sauté au moins deux repas. Elle réchauffa le biberon et le lui donna. Tant pis pour ses empreintes, mais elle ne pouvait pas laisser ce bébé rester comme ça sans manger un instant de plus. Elle préviendrait le NCIS de ce qu’elle avait touché.

Pendant qu’elle donnait le biberon à Maellys, Mac regardait cette pauvre petite fille qui se retrouvait, à deux mois, seule au monde. Hier encore ils formaient une belle petite famille, et maintenant il ne lui restait plus rien. Comment cela était-il arrivé ? Pourquoi était-ce arrivé ? Et qui avait pu commettre ce crime affreux ?

Mac se doutait que l’affaire de vol avait un rapport là dedans. Sinon pourquoi aurait-on tué deux personnes sans histoire. Y avait-il plus que le Major avait entendu, savait-il quelque chose qu’il ne lui avait pas dit ? Et comment avait-il été découvert ? Elle n’avait pas dit aux accusés qu’il y avait un témoin. Est-ce que Fisher aurait comprit après ce qu’elle avait dit la première fois qu’elle l’avait interrogée ? Mais si ça avait été le cas, le Major aurait été tué depuis longtemps. Non, il avait dû se passer quelque chose, mais quoi ! Et pour quelle raison l’aurait-on tué ? Il était un simple témoin. Il ne savait même pas de qui parlait le Caporal Berckley et Fisher quand il les avait entendus.

Mac regardait de nouveau le bébé qui avait presque fini de boire. Celle-ci avait attrapé l’index de Mac dans sa petite main potelée et la regardait sans la quitter des yeux. Comme pour la remercier de s’être occupée d’elle alors que personne ne l’avait fait depuis des heures et la jeune femme caressait la petite main avec son pouce afin de rassurer le bébé. Qu’elle était là pour elle en ce moment. Et c’est alors qu’elle commença à se poser des questions sur son avenir.

Qu’allait-elle devenir ? Elle se souvenait avoir lu dans le dossier de son père qu’il n’avait plus de famille. Ses parents étaient morts et il était enfant unique. Peut-être que du côté de sa mère il y avait quelqu’un qui pourrait s’en occuper. Elle l’espérait de tout son cœur en tout cas sinon elle devrait aller en famille d’accueil en attendant d’être adoptée. Elle espérait aussi que si c’était le cas, elle tomberait sur un gentil couple qui l’a considérerait comme leur propre fille. Elle méritait le bonheur. Elle avait quand même de la chance dans son malheur, c’était qu’elle n’aurait aucun souvenir de ce cauchemar et de la perte de ses parents.

Mac fut sortie de ses pensées quand on sonna à la porte. C’était le NCIS avec deux ambulances. Elle leur dit de faire le tour par la cuisine car la porte d’entrée était fermée et la clé n’était pas dessus.

A suivre… Vendredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Mer 17 Oct - 20:43

Trop bien.
Vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Ven 19 Oct - 12:33

Merci beaucoup.

*****

« Colonel, que s’est-il passé ? » Demanda l’agent Kinsley en entrant dans la cuisine.

« Je n’en sais rien, » dit Mac en posant le biberon sur la table et en redressant et en tapotant le dos Maellys afin qu’elle fasse son rot« J’avais rendez-vous avec le Major pour préparer son témoignage mais quand j’ai sonné personne n’est venu ouvrir. Et comme j’entendais Maellys pleurer, je suis entrée. La porte de la cuisine était ouverte. J’ai trouvé les corps du Major et de sa femme dans leur chambre. Ils ont été tués par balles il me semble. Je n’ai pas bien vu parce qu’il fallait que j’aille m’occuper du bébé. Mais apparemment ils auraient été tués dans leur sommeil. Il y avait deux biberons dans le frigo, donc elle a dû au moins sauter un repas. »

« Je vais aller voir ça. Avez-vous touché à quelque chose ? » Demanda Kinsley.

« La poignée de la porte de la cuisine quand je suis entrée. Et il doit y avoir mes empreintes dans la chambre du bébé. J’ai aussi touché le frigo et le micro-onde pour pouvoir donner à boire au bébé. Et là je vais aller la changer dans sa chambre. De toute façon je ne pense pas que le meurtrier ait été dans sa chambre. La seule chose qui l’intéressait, était ses parents apparemment. »

« Merci Colonel, » dit Kinsley avant de se diriger à l’étage.

Mac le suivit à l’étage, mais se dirigea dans la chambre de Maellys afin de la changer et de l’habiller. La petite ne pouvait pas rester comme ça. Elle aurait tout le temps de rejoindre l’agent du NCIS une fois que ce serait fait.

Mac alla donc dans la chambre de Maellys pendant que l’agent prenait une autre direction. Elle installa la petite fille sur la table à langer et regarda après des couches, et des vêtements. Mais apparemment Mary Esta était très organisée, parce qu’il y avait déjà des vêtements de préparés pour sa fille. Elle commença à la déshabiller tout en lui parlant.

« Voilà ma puce, tu vas te sentir toute propre d’ici quelques minutes, » dit Mac en lui enlevant sa couche et en lui nettoyant ses petites fesses potelées. « Tu vas être toute jolie dans cette petite robe. Oh oui, tu es un adorable petit bout, » continua Mac tout en habillant la petite fille. Une fois fini, elle leva la petite fille sur ses pieds pour voir le résultat. « Voilà ma puce, tu est toute propre et toute jolie. C’est mieux, comme ça, n’est-ce pas ? » Pour toute réponse elle eut un bâillement de la part de la petite fille et Mac la prit dans ses bras. Maellys nicha immédiatement sa petite tête dans le cou de Mac et elle ne tarda pas à s’endormir. La tenant bien contre elle, Mac se dirigea vers la chambre des Esta. Elle ne voulait pas remettre le bébé dans son lit, pensant qu’avec tout ce qu’elle avait vécu ce matin c’était mieux qu’elle sente une présence près d’elle et plus ce sentiment d’abandon qu’elle avait dû ressentir tout le temps où elle pleurait. Dieu seul savait à quelle heure elle s’était réveillée et depuis combien de temps elle pleurait quand Mac était arrivée.

« Qu’avons-nous ? » Demanda Mac en entrant dans la chambre au moment où on emmenait les deux corps.

« Vous avez raison, ils ont été tué par balles. 3 balles chacun. Apparemment ils sont morts entre 3 et 4 heures du matin d’après les estimations du médecin légiste. On en saura plus après l’autopsie. »

« Vous pensez que ça pourrait avoir un lien avec le vol ? » Demanda Mac tout en caressant le dos de Maellys qui dormait à poing fermé.

« Probablement. C’était un témoin, » répondit Kinsley.

« Mais comment auraient-ils appris son existence ? Je n’en ai jamais parlé à personne sauf à vous, justement pour avoir l’effet de surprise durant le procès. »

« Je ne…. » L’agent s’arrêta tout à coup.

« Quoi ? » Demanda Mac.

« J’en ai parlé aux avocats de Berckley et de Fisher, » dit doucement Kinsley.

« Comment ? Mais pourquoi ? »

« On discutait et sans faire exprès j’ai mentionné le Major Esta. Je suis désolé. Si j’avais su… »

« Vous pouvez l’être. Non seulement notre témoin principal est mort, mais sa femme aussi. Et maintenant cette petite fille est orpheline, » dit Mac avec dureté. « Maintenant il faut savoir qui a prévenu qui. Savoir qui a commandité ces meurtres, » continua Mac.

« Je vais demander une copie des appels téléphonique qu’ont passé le Caporal et Fisher. On le découvrira peut-être, » dit Kinsley.

« J’espère. Parce que je veux que la pourriture qui a fait ça, paie pour son crime, » dit Mac. « En attendant il faut que j’aille appeler l’assistance sociale pour qu’ils prennent en charge Maellys, le temps de trouver si quelqu’un de la famille peut s’occuper d’elle ? » Avec ça elle sortit de la chambre et se dirigea au rez-de-chaussée, laissant seul l’agent du NCIS.

Elle composa le numéro que lui avaient donné les ambulanciers et ce fut à la cinquième sonnerie qu’on décrocha.

A suivre… Demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Sam 20 Oct - 10:33

« Bureau de l’assistance sociale, j’écoute, » dit la voix à l’autre bout du fil.

« Bonjour je suis le Lieutenant Colonel Sarah Mackenzie. Je vous appelle parce que j’ai ici un bébé de deux mois dont les parents se sont fait tuer cette nuit. J’aurais besoin que quelqu’un vienne chercher le bébé le temps qu’on trouve un membre de sa famille pour s’occuper d’elle, » expliqua Mac.

« Malheureusement Colonel pour le moment ce n’est pas possible. Toutes les assistantes sociales sont parties sur le terrain, » répondit la jeune femme.

« Et que dois-je faire alors ? » Demanda Mac.

« Je sais que ce n’est pas une requête habituelle, mais pouvez-vous garder le bébé avec vous le temps que je trouve quelqu’un pour la prendre ? »

« Euh oui bien sûr. Je vais la garder avec moi. Pouvez-vous me téléphoner quand vous aurez trouvé quelqu’un ? Je ne peux pas rester sur les lieux du crime avec elle et je dois aller interroger deux personnes. Comme elle est endormie, je ne pense pas que ce sera un problème si je la prends avec moi. »

« Merci Colonel. Et je suis désolée de vous la faire prendre avec vous, mais c’est la folie en ce moment au bureau. »

« Ce n’est pas un problème pour moi. À tout à l’heure alors, » répondit Mac en raccrochant.

« Eh bien ma petite demoiselle, on est encore ensemble pour un petit moment il me semble, » dit Mac en embrassant la petite tête du bébé. « Allons te prendre quelques affaires avant de partir. »

Elle alla prévenir l’agent Kinsley qu’elle prenait plusieurs affaires pour Maellys, mais l’agent lui répondit qu’il n’y avait pas de problème. Ils avaient vérifié la chambre du bébé, et rien n’indiquait que le meurtrier était allé dans sa chambre.

Mac retourna donc dans la chambre et la déposa dans son maxi-cosi qui se trouvait dans un coin de la pièce. Elle prépara un sac avec des couches, des vêtements de rechanges et retourna dans la cuisine pour prendre le lait en poudre et quelques biberons. C’est à ce moment-là que Kinsley revint près d’elle.

« C’est Fisher qui a sûrement passé le coup de fil, il y a deux jours. Mais on ne sait pas encore à qui. Mes officiers sont sur le coup. »

« Comment savez-vous que ce n’est pas le Caporal ? » Demanda Mac.

« Berckley n’a passé qu’un coup de fil et c’était à sa petite amie le jour de son arrestation. »

« Je vais interroger Berckley tout de suite. Il doit savoir ce qui s’est passé ici. Et qui sait, peut-être que ça le fera réfléchir et qu’il se décidera à parler, » dit Mac en rangeant les biberons et le lait dans le sac.

« J’espère aussi parce que là, cette histoire sent de plus en plus mauvais. Pourquoi aurait-on tué un simple témoin dans une affaire de vol d’armes ? » Répondit Kinsley.

Mac prit le sac et saisit le maxi-cosi sous son bras. « Si vous avez des nouvelles appelez-moi, s’il vous plaît, » demanda Mac.

« Je le ferais. Juste une question. Vous prenez le bébé avec vous ? »

« Oui. Personne n’est disponible en ce moment pour venir la chercher alors ils m’ont demandé de la garder le temps qu’ils trouvent quelqu’un. »

« Pendant que vous interrogez Berckley vous pouvez la laisser à l’agent McArthur si vous voulez. Elle sera ravie de s’en occuper, » lui dit Kinsley.

« C’est gentil, » dit Mac avant de quitter la maison.

A suivre… Ce soir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Sam 20 Oct - 12:39

trop bien
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Sam 20 Oct - 19:36

Merci.

****

Elle attacha le maxi-cosi sur le siège à côté d’elle, désactivant l’airbag et se dirigea vers le bâtiment du NCIS. Arrivée là-bas, elle demanda à voir Berckley, et au lieu de laisser Maellys à l’agent McArthur comme l’avait suggéré Kinsley, elle la prit avec elle. La petite dormait toujours et elle en avait pour encore une bonne heure avant de réclamer le prochain biberon. Mac l’installa dans un coin de la pièce et s’assit à la table en attendant qu’on amène Berckley. Ce qui ne prit pas longtemps. Il se mit au garde-à-vous et Mac lui fit signe de s’asseoir.

« Bonjour Caporal, » dit Mac alors que le jeune homme s’asseyait en face d’elle. « Je suis venue pour voir si vous avez changé d’avis, » expliqua-t-elle.

« Non Colonel. Je reste sur mes positions. Rien n’a changé, » répondit le Caporal. « J’assume toujours ce que j’ai fait. »

« Alors vous assumé le meurtre du Major Esta, » dit Mac.

« De quoi parlez-vous Colonel ? » Demanda Berckley.

« Je parle du témoin dans votre affaire, Caporal, »

« Un témoin ? Je pensais que c’était les MP’s qui nous avaient pris sur le fait. Je ne savais pas qu’il y avait un témoin. Et c’est quoi cette histoire de meurtre ? Je n’ai tué personne, » se défendit-il.

« Le jour du vol, c’est un témoin, le Major Esta, qui vous a surpris et qui a appelé les MP’s. Votre avocat ne vous a rien dit ? »

« Non, je ne l’ai plus vu depuis deux jours. Il devait aller à San Diego pour une affaire mais il sera là cette après-midi. »

« Caporal, ce n’est plus une simple histoire de vol, maintenant. Un meurtre a été commis afin qu’on ne sache pas pour qui vous voliez ces armes. Pourtant le Major ne savait rien. Il vous a simplement vu, vous et Fisher, charger les armes et il a prévenu les MP’s, c’est tout. Et à cause de ça, lui et sa femme ont été tué cette nuit. Laissant cette pauvre fille seule au monde, » dit Mac en montrant Maellys. « Si ces hommes sont capables de tuer deux personnes innocentes, ils peuvent être encore capable de pire. Il faut que vous m’aidiez, » expliqua Mac.

« Vous ne comprenez pas Colonel, je ne peux rien vous dire, » dit le Colonel. « Je suis vraiment désolé pour ces gens et pour cette petite fille, mais je ne peux vraiment rien vous dire. C’est trop dangereux. Pour moi et pour… » Il s’arrêta parce qu’il en avait déjà trop dit. « Vous ne savez pas de quoi ils sont capables. »

« J’en ai une petite idée et vous seul pouvez nous aider. Pour qui d’autres est-ce dangereux si vous parlé ? Qui est en danger ? Si vous aimez cette personne, il faut que vous nous disiez tout. On peut vous aider. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour vous aider. Je vous le promets, » dit Mac.

« Et comment pouvez-vous nous aider ? Si je parle ils le sauront et je suis un homme mort ainsi que ma fiancée et ma filleule. Je ne peux pas faire ça. »

« D’accord, écoutez. J’ai peut-être une solution mais avant ça, je dois parler à l’Agent Kinsley, votre avocat et mon officier supérieur. Réfléchissez à ce que je vous ai raconté pendant ce temps et j’espère que vous changerez d’avis quand je reviendrais, » dit Mac en se levant et en prenant le maxi-cosi de Maellys.

A suivre…

A demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
OnlyMac
Dans la même ville que Catherine
Dans la même ville que Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 74
Age : 27
Localisation : La plus jolie ville du monde.
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Sam 20 Oct - 21:46

Qu'est ce que j'aime rentrer le week-end, avoir accès à Internet et pouvoir lire ta fiction !!
J'aime beaucoup le fait que tu développes toute une intrigue crédible, complexe et passionnante autour de Mac, comme le faisait la série...

J"attends la suite avec impatience =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 21 Oct - 10:24

Merci beaucoup Only Mac. Je suis contente que ma fic te plaise.

*****

Quand elle sortit, elle se dirigea vers le bureau de Kinsley espérant qu’il soit revenu. Elle appellerait aussi le Général de là-bas. Kinsley était effectivement à son bureau avec un autre agent. Quand il la vit, il lui fit signe d’entrer.

« Alors Colonel qu’avez-vous appris ? » Demanda l’agent.

« Qu’il a peur de parler parce que s’il le fait, sa vie ainsi que celle de sa fiancée et de sa filleule sont menacées. Et qu’il n’était pas au courant qu’il y avait un témoin. Son avocat ne l’avait pas encore prévenu à ce sujet. »

« Nous, nous savons qui Fisher a appelé. Il s’agit de Benny Foille, le Mafioso. Celui-ci a dû envoyer un de ses tueurs chez le Major. »

« Bien maintenant on sait pour qui était les armes. C’est une chose de plus. Mais il manque toujours le motif. Et pour que le Caporal parle, j’ai peut-être une solution mais je dois d’abord en parler avec le Général Cresswell. »

Avec ça Mac prit son téléphone et composa le numéro de son supérieur. Elle lui expliqua la situation et la solution qu’elle avait trouvée. Il pensa que c’était une bonne idée et lui promis de la rappeler aussitôt que les autorités concernées étaient d’accord. Elle n’eut pas à attendre longtemps pour avoir la réponse et elle l’expliqua à Kinsley une fois qu’elle eut raccroché avec le Général. Celui-ci prévint alors le Capitaine Anderson afin qu’il vienne plus tôt voir son client. En l’attendant, Mac s’occupa de Maellys qui s’était réveillée. Par moment, la petite fille s’accrochait à Mac comme si c’était la dernière chose qui lui restait. Elle attrapait un doigt et le tenait aussi fort que sa petite main lui permettait ou alors elle regardait Mac sans jamais la quitter des yeux. Et tout ceux qui les voyaient ensemble, pouvaient dire que quelque chose se passait entre la Marine et cette petite fille.

Finalement le Capitaine Anderson arriva, s’excusant d’avoir mit autant de temps. Mac laissa cette fois Maellys à l’agent McArthur. Et après un dernier baiser sur sa petite joue, elle alla retrouver les trois hommes en salle d’interrogatoire.

« Voilà Caporal, j’ai parlé à mon supérieur de l’idée que j’ai eue pour vous aider et il est d’accord. L’agent Kinsley et votre avocat pensent aussi que c’est une bonne solution, » expliqua Mac.

« Quelle est-elle, Madame ? » Demanda le Caporal.

« Voilà, si vous nous racontez tout, vous serez mis dans le programme de la protections des témoins. Vous, votre fiancée et votre filleule. »

« Vous ne le connaissez pas, il me retrouvera quoi que je fasse. »

« Je ne pense pas Caporal. Pour tout le monde vous serez condamné pour le vol et serez emprisonné à Leavenworth. Mais en réalité vous serez emmené dans un autre Etat, bien loin de Washington avec une nouvelle identité pour tous les trois. »

« Est-ce possible ? » Demanda Berckley.

« Tout à fait. Et tant que votre avocat je vous conseil vivement d’accepter. C’est une excellente solution. Et personne ne saura que c’est vous qui avez parlé. On a un appel téléphonique que Fisher a passé à Benny Foille pour le prévenir qu’il y avait un témoin. C’est suffisant pour remonter jusqu’à lui. Mais on aimerait savoir pourquoi vous avez commis ce vol et à quoi aurait servi les armes si Foille les avait eue, » expliqua Anderson.

Après avoir réfléchit quelques minutes, Berckley se décida à répondre. « Très bien, je vais tout vous dire. Ma filleule à trois ans et elle a une malformation au cœur. Si elle ne se fait pas opérer, elle va mourir. Malheureusement, l’opération coûte cher et je n’avais pas les moyens. Elia est comme ma propre fille. Sa mère est morte en la mettant au monde, et son père a été déchu de ses droits parentaux parce qu’il ne s’occupait pas d’elle. Elle n’a que moi et Lisa, ma fiancée. Nous avons d’ailleurs entamé une procédure d’adoption, mais cela aussi coûte cher. » Berckley s’arrêta quelques secondes avant de reprendre son récit.

« Le jour où l’on a appris pour Elia, je suis allé au bar le « Paradise ». Je voulais prendre du temps pour penser à tout ce qui arrivait à mon petit ange. Je n’ai même pas bu, je voulais juste me retrouver seul pour gérer cette histoire. Billy est arrivé et il est venu près de moi. Je connais Billy depuis que je suis môme. Je savais qu’il trempait dans des choses pas toujours nettes, mais ça restait mon ami. Je lui ai parlé de ce qui arrivait à Elia et il m’a dit qu’il pouvait m’aider pour avoir l’argent. Qu’il connaissait quelqu’un qui me prêterait de quoi payer l’opération. Je dois dire que je n’ai pas trop réfléchi à ce moment-là. Je suis rentré et j’en ai parlé à Lisa. Ensuite j’ai dit à Billy qu’il me mette en contact avec son ami. À ce moment-là je ne savais qui il était. Je ne l’ai appris que bien trop tard quand il nous a menacé, Lisa, Elia et moi. Je n’avais donc pas le choix. Je devais voler les armes en guise de remboursement sinon ils nous tuaient tous les trois. Si j’avais su à qui j’aurais eu à faire, jamais je n’aurais accepté la proposition de Billy. Je me serais débrouillé autrement, mais j’aurais refusé. Maintenant il est trop tard et les deux personnes les plus importantes dans ma vie sont en dangers, » finit le Caporal.

« Ne vous inquiétez pas Caporal, on va tout faire pour vous aider, » promis Mac. « Déjà pour l’adoption de votre filleule, je pense que je peux vous aider à l’obtenir plus rapidement surtout que ce serait mieux pour votre nouvelle identité. »

« Merci Colonel. Vous ne savez pas ce que ça représente pour moi. »

« Je sais ce qu’on peut faire par amour, Caporal. Même si ce n’est pas toujours la meilleure chose à faire, » dit Mac en se souvenant de la démission de Harm pour venir la secourir au Paraguay et la perte de son métier dans la marine. Parce que même si elle avait été surprise par son action, au fond d’elle, elle avait toujours su qu’il l’avait fait par amour et pas pour sauver sa partenaire d’une mission suicide. Mais à ce moment-là elle avait été tellement ébranlée par tout ce qu’elle avait vécu et elle n’avait pas su le voir. Elle n’était pas en état d’y faire face. « Oh juste une dernière chose, » dit Mac. « Savez-vous à quoi auraient servi les armes ? »

« Non, Colonel. Et je n’ai pas demandé non plus. »

« Merci Caporal. Je vous tiendrais au courant de la suite des évènements, » dit Mac en se levant et en quittant la pièce avec l’agent Kinsley en remorque.

A suivre… Ce soir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
One Day, Maybe [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: