CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 One Day, Maybe [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant
AuteurMessage
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 21 Oct - 12:11

Trop super
LA SUITE STP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 21 Oct - 18:31

Toujours aussi bienn!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 21 Oct - 18:38

Merci beaucoup.

*****

« Eh bien on a le fin mot de cette histoire, » dit Kinsley.

« En partie seulement. Nous ne savons toujours pas à quoi allaient servir ces armes, » répondit Mac.

« Maintenant qu’on sait pour qui elles étaient, je pense que c’était pour ses hommes ou pour vendre à d’autres, mais à qui, là est la question, » expliqua l’agent du NCIS. « Mais on peut encore l’avoir. Le meurtre du Major et sa femme ne sont pas encore résolus. »

« Vous y croyez vraiment ? Vous croyez qu’on aura le grand patron ? Je suis certaine que les Esta n’étaient pas les premiers et ils ne seront malheureusement pas les derniers. »

« Mais un jour on l’aura et il sera puni. »

« Je l’espère, » répondit Mac en se dirigeant vers l’agent McArthur afin de récupérer Maellys.

« Cette petite fille est un ange, Colonel, » lui dit celle-ci en lui donnant la petite fille.

« Oui, elle l’est, » répondit Mac en la prenant et en la mettant dans son maxi-cosi. « Eh bien ma puce, j’ai l’impression qu’on va encore passer un petit moment ensemble, » dit Mac en l’attachant. Mais avant de partir, elle retéléphona aux services sociaux pour les prévenir qu’elle changeait d’endroit. Elle devait encore aller voir Fisher chez le shérif.

« Bureau de l’assistance sociale. Que puis-je pour vous ? » Entendit-elle à l’autre bout du fil.

« Bonjour, c’est le Colonel Mackenzie, » dit Mac.

« Oh oui Colonel. Je me suis renseignée pour qu’une assistante sociale vienne chercher la petite fille. Malheureusement je n’ai trouvé personne qui puisse venir aujourd’hui. Est-ce que ça vous ennuie de la garder jusque demain ? » Demanda la jeune femme.

« Euh… non. Bien sûr que non, » répondit Mac.

« Avez-vous ce qu’il vous faut pour la garder ? »

« Je lui ai pris des vêtements, des biberons, des couches ainsi que son lait. Et j’ai une amie à qui je peux demander certaines affaires. Donc je ne pense pas qu’il y ait de problèmes pour que je la garde cette nuit. »

« Merci Colonel. Je sais que ce n’est pas une demande habituelle, mais sinon je ne sais envoyer quelqu’un que tard ce soir. Et je suppose que vous préférez rentrer chez vous plutôt que d’attendre sur la base qu’on vienne. »

« Oui tout à fait. Et ce sera mieux pour Maellys aussi. Je vais vous donner mon adresse pour demain, » dit Mac en lui donnant ses coordonnées.

« Merci encore Colonel. Et bonne fin de journée. »

« Egalement. Au revoir, » dit Mac en raccrochant. « Allez ma puce, on y va. On a encore une personne à voir et ensuite on rentre. » Mac prit le maxi-cosi et l’attacha dans la voiture pour ensuite se diriger vers la prison afin d’interroger Fisher. Elle laissa la petite fille qui s’était rendormie durant le trajet à un adjoint du shérif et on l’emmena auprès de Fisher qui était en rendez-vous avec son avocat.

A suivre… A demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Harm-mac
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 28
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 21 Oct - 18:43

C'est genial !
Vivement demain pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isa69jag
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 103
Age : 47
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 21 Oct - 18:46

Je n'ai pas eu le temps d'être beaucoup sur le net cette semaine mais l'une des choses qui me fait envie d'y revenir, c'est de lire ta fic.
J'adroe trop bien écrit, l'histoire est passionante.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 21 Oct - 19:03

Mac s'y attache beaucoup à cette pitite!!!
La séparation risque d'être difficile!!!
Mais j'adore les moments Mac Maellys!!!

Bravo ma Coco, vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Lun 22 Oct - 10:45

Merci beaucoup.

*****

« Bonjour, Colonel, » dit Philips.

« Maître, » dit Mac en s’asseyant. « Désolée de vous déranger durant votre entretien avec votre client, mais il y a du nouveau dans l’affaire. »

« Qu’y a-t-il ? »

« Les charges contre votre client et le Caporal Berckley ont été changées. De simple vol d’armes, elles sont passées à vol d’armes et complicité de meurtres, » leur dit Mac.

« Pardon ? » Demandèrent les deux hommes en même temps.

« Le seul témoin du vol a été tué cette nuit ainsi que sa femme, » expliqua-t-elle.

« Je n’ai rien à voir là dedans, » dit immédiatement Fisher.

« Je n’en suis pas si sûre, au contraire. On sait que vous avez téléphoné à Benny Foille pour lui parler du Major Esta quand votre avocat vous a dit qu’il y avait un témoin. Il a envoyé un homme pour tuer le Major ainsi que sa femme. Mais vous voyez Fisher, il ne savait rien. Il vous avait simplement vu volé les armes. Il ne savait pas pour qui vous le faisiez. De là où il était il ne pouvait rien entendre de ce que vous disiez si vous avez parlé de votre patron. Vous avez fait tuer des personnes pour rien et à cause de vous une petite fille de deux mois est orpheline maintenant, » dit Mac avec colère. Elle n’avait pas tout à fait dit la vérité puisqu’il les avait entendu parler mais il était vrai qu’il ne savait de qui il parlait.

« Oui j’ai téléphoné à Benny. Mais vous ne pouvez pas prouver de quoi je lui ai parlé, » répondit Fisher.

« Détrompez-vous Fisher, » dit le shérif Cooper qui était venu avec Mac après qu’elle lui ait expliqué la situation. « Toutes les conversations sont enregistrées. On ne les vérifie pas toutes, surtout quand le prisonnier demande à parler à son avocat, comme vous l’avez demandé. Mais vu que ce n’est pas à votre avocat que vous avez parlé durant ce coup de téléphone, nous avons le droit d’écouter la bande et de l’utiliser comme preuve. »

Mac comme Fisher furent abasourdis par cette nouvelle, mais elle en fut heureuse. Ainsi ils allaient pouvoir coincé Benny Foille pour le meurtre des Esta. »

« Les conversations doivent rester confidentielles, » s’énerva Fisher et il se tourna vers son avocat. « Et vous, vous n’avez rien à dire ? » Dit Fisher à son avocat.

« Ils ont le droit d’écouter les conversations autres que celles clients avocats, qui elles doivent rester confidentielles. Si vous n’aviez pas fait cette bêtise, tout ceci ne serait jamais arrivé. Alors maintenant, tout ce que je peux vous conseiller c’est d’accepter toute proposition qu’elle vous fait si vous ne voulez pas avoir une peine trop lourde, » expliqua Philips à son client.

« Et que je me fasse buter par Benny pour l’avoir dénoncé. Non mais ça ne va pas ? »

« Vous ne l’avez pas dénoncé. Vous avez été enregistré en train d’expliquer à votre patron qu’il y avait un témoin, » continua Philips.

« Quel accord proposez-vous ? » Demanda Fisher à Mac.

« Vous nous racontez toute l’histoire et à quoi allaient servir les armes et à la place de demander cinquante ans pour vol d’armes militaires et complicité de meurtres, je ne demanderais que vingt ans de prison. »

Fisher regarda son avocat qui hocha la tête, lui indiquant d’accepter l’offre.

« D’accord. J’accepte ce marché. Mais il faut aussi que vous me mettiez dans une prison loin d’ici pour être sûr qu’il ne m’arrive bien. »

« J’essayerai d’arranger ça, » dit Mac.

« Quand Denis a eu besoin d’argent, je lui ai dit qu’un ami à moi pourrait l’aider et lui prêter de l’argent. Il a accepté mais comme remboursement, Benny exigeait des armes. Il avait appris que Denis travaillait au dépôt d’armes de la base. Denis était contre. Il préférait rembourser avec de l’argent, mais Benny ne voulait rien entendre et il l’a menacé ainsi que sa famille. Il n’avait donc plus d’autre choix. »

« A quoi devaient servir ces armes ? » Demanda le shérif.

« Une partie pour ses hommes et le reste il comptait les vendre au plus offrant. Voilà vous savez tout. »

« Merci Monsieur Fisher pour votre coopération. Malheureusement pour l’avoir il a fallu la mort de personnes innocentes. » Mac se leva et quitta la pièce en suivant le shérif.

« Shérif, pourriez-vous me faire une copie de l’enregistrement pour le tribunal ? » Demanda Mac alors qu’ils se dirigeaient vers les bureaux.

« Sans problème Colonel. Je vous enverrais ça. »

« Merci. »

A suivre… A mercredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Lun 22 Oct - 10:53

Bon, hé bien on sait tout maintenant!
2 morts pour rien et une fille orpheline SadSadSadSad pour un remboursement.

Vivement mercrediiiii parce que j'adore ta fic ma Coco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Mer 24 Oct - 11:43

Mac alla chercher Maellys toujours endormie dans son maxi-cosi et prit toutes ses affaires avant de retourner à Washington. En route elle téléphona à Harriet.

« Maison des Roberts, bonjour, » dit Harriet en décrochant.

« Harriet bonjour, c’est Mac. »

« Oh bonjour Madame, » répondit Harriet.

« Harriet, vous n’êtes plus dans l’armée depuis presque un an, je vous le rappelle, »

« L’habitude, Madame, »

Mac soupira, même en n’étant plus dans la marine, Harriet avait encore du mal à laisser tomber les grades.

« Je vous appelle pour un petit service. »

« Je vous écoute. »

« Eh bien voilà, je dois garder une petite fille de deux mois jusque demain quand l’assistante sociale viendra la prendre. »

« L’assistante sociale ? » Demanda Harriet.

« Oui, son papa était témoin dans une affaire de vol d’armes et il a été tué cette nuit ainsi que sa femme. Et personne des services sociaux ne sait la prendre aujourd’hui, alors ils m’ont demandé de la garder jusque demain. »

« Pauvre enfant. Vous avez besoin de quelques affaires pour elle ? »

« En effet. J’ai seulement su prendre quelques affaires, mais j’aurais besoin d’un lit et peut-être d’un petit bain, si vous avez. »

« Oui on a le lit pliable de voyage qui devrait convenir, le bain aussi et j’ai quelques produits de toilettes de réserves que je peux vous passer. »

« Merci Harriet. Vous me sauvez. Je viens de quitter Quantico. Je fais au plus vite. »

« Pas de problème. On vous attend, » dit Harriet en raccrochant.

Harriet ouvrit à Mac dés qu’elle avait entendu la voiture arriver et elle observa son amie pendant qu’elle sortait Maellys de la voiture. Si elle ne savait pas que Mac n’avait pas d’enfant, en la regardant avec le bébé, on aurait pu croire que c’était une mère et sa fille rendant visite à une amie. Harriet n’avait jamais vue Mac si rayonnante qu’avec cette petite fille dans les bras. Cette femme était faite pour être mère et elle espérait de tout son cœur qu’elle connaîtrait un jour ce bonheur comme elle. Elle fut tirée de ses pensées par Mac qui la saluait.

« Oh excusez-moi. Bonjour Mac. Comment allez-vous ? »

« Eh bien ça va, merci. Et vous Harriet, comment allez-vous ? »

« Fatiguée et énorme, » répondit Harriet en posant sa main sur son gros ventre.

« Il n’y en a plus pour très longtemps maintenant, » dit Mac en souriant à la jeune femme enceinte.

« C’est ce qui me réjouit. J’avance comme un escargot, j’ai mal au dos et avec AJ et Jimmy, mes journées sont bien remplies. »

« Je veux bien vous croire. Et si vous voulez un peu de calme pour vous reposer avant la naissance des jumeaux ou même après, je serais ravie de garder AJ et Jimmy. Et je suis certaine qu’Harm serait enchanté de m’aider. »

« Ce n’est pas de refus, » dit Harriet en emmenant son amie dans le salon.

Mac s’assit dans le canapé et détacha Maellys de son maxi-cosi pour la prendre dans ses bras.

« Vous voulez du café ? » Demanda Harriet.

« Avec plaisir Harriet. Mais vous voulez que je m’en occupe ? »

« Ca ira, mais merci, » répondit Harriet en se dirigeant vers la cuisine pour leur servir deux tasses de café. Quand elle revint, Mac était en train de faire rire la petite fille. Elle la tenait debout devant elle et faisait des prouts sur ses joues et le bébé riait. Oui, elle ferait une merveilleuse maman.

« Elle est adorable, » dit Harriet en déposant les deux tasses de cafés. « Comment s’appelle-t-elle ? »

« Maellys. Et oui elle est adorable. Et elle a déjà vécu tellement pour son si jeune âge. Je l’ai trouvée ce matin hurlant dans son lit. Comme je vous ai expliqué au téléphone, ses parents ont été tués durant la nuit et du coup elle a sauté des repas et était toute mouillée. Elle était affamée et Dieu seul sait depuis combien de temps elle pleurait quand je suis arrivée, » dit Mac en regardant la petite fille maintenant réinstallée dans ses bras. Elle tenait toujours un doigt de Mac dans sa petite main, à croire que ce geste la rassurait même si elle était dans ses bras.

« Elle a surtout eu de la chance que vous soyez passée aujourd’hui. Sinon qui sait combien de temps elle aurait dû encore attendre avant qu’on l’entende, » dit Harriet.

« Je n’ose même pas y penser, » répondit Mac en caressant la petite joue.

« Avez-vous découvert qui a tué ses parents ? »

« Oui, c’est celui pour qui les armes étaient destinées qui les a fait tuer. Un mafieux qui a été prévenu par un des accusés qu’il y avait un témoin du vol d’armes. Mais le plus horrible dans tout ça, c’est qu’ils sont morts pour rien parce que le Major ne savait rien. Il a juste été témoin du Caporal et de son ami volant les armes. »

« Mon dieu que c’est horrible. Et pauvre bébé. Avoir perdu ses parents si jeune et dans ces circonstances, » dit Harriet. « Je suppose qu’elle va aller en famille d’accueil pour être adoptée ? »

« Eh bien j’attends l’assistante sociale. Elle devra vérifier qu’il n’y a personne du côté de sa maman qui puisse la prendre en charge. Et si ce n’est pas le cas, elle ira en famille d’accueil et pourra être adoptée. »

« J’espère qu’elle tombera sur des personnes qui l’aimeront comme si elle était leur propre fille. »

« Moi aussi, Harriet. Moi aussi. »

Elles discutèrent encore un moment avant que Mac la laisse. Elle chargea le lit de voyage et le bain dans son coffre avant de venir rechercher Maellys.

« Merci beaucoup Harriet. Je vous ramène tout ça au plus vite, » dit Mac en serrant son amie dans ses bras.

« Oh ce n’est pas pressé, Mac. Je n’en aurais pas encore besoin avant un petit mois. »

« Mais vous verrez, ça ira vite et bientôt vous tiendrez vos deux bébés dans vos bras. Bonne soirée Harriet et embrassez Bud et les garçons pour moi. »

« Je le ferais. Bonne soirée à vous aussi. »

********

A suivre…A vendredi


Dernière édition par le Mer 24 Oct - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Harm-mac
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 28
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Mer 24 Oct - 12:12

J'adore c'est vraiment super !!
Vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Ven 26 Oct - 13:15

Merci Beaucoup. Voici la suite.

*****

Durant le trajet vers son appartement Mac téléphona au JAG pour prévenir qu’elle ne repasserait pas au bureau. La journée était presque finie et elle demanda à parler au Général afin de le mettre au courant pour Maellys.

« Colonel, je vous écoute, » dit le Général en branchant le haut parleur.

« Monsieur, excusez-moi de vous déranger, je vous appelais pour vous dire qu’on a eu les aveux du Caporal et de Monsieur Fisher sur le vol. Et on sait aussi qui a tué le Major et sa femme. »

« Très bon travail, Colonel. Je dois donc m’attendre à recevoir votre rapport demain matin. »

« En fait Général je vous téléphonais aussi pour voir si je pouvais prendre quelques heures demain matin. »

« Pour quelles raisons ? » Demanda le Général.

« Eh bien Monsieur, personne au bureau des services sociaux n’a su venir prendre la fille du Major et ils m’ont demandé de la garder jusque demain matin quand une assistante sociale viendra la chercher. Mais je ne sais pas à quelle heure cette personne passera. »

« Vous voulez dire que toute la journée vous avez eu cette petite fille avec vous ? »

« Oui Général. Mais elle a seulement deux moi et elle est très calme. Donc ça n’a pas posé de problème. Et quand j’interrogeais les accusées, elle est restée avec un agent et l’adjoint du shérif. »

« D’accord Colonel, je note que vous arriverez plus tard demain. »

« Merci Général, » dit Mac.

« Mais j’attends toujours votre rapport au plus vite. »

« Vous l’aurez demain sans faute, Général. »

« Très bien, Colonel. A demain et bonne soirée. »

« Merci Général, et bonne soirée également, » dit Mac en raccrochant.

Mac arriva devant l’immeuble de son appartement et elle se gara. Elle prit le maxi-cosi et le sac de Maellys, ainsi que le bain et elle monta chez elle. Elle demanderait à Harm s’il voulait bien monter le lit quand il serait là.

Une fois chez elle, elle déposa le tout et sortit Maellys de son siège. Elle avait passé presque toute sa journée dedans la pauvre. Elle emmena la petite fille dans sa chambre et l’installa au milieu de son grand lit, tout en la calant avec des coussins ainsi elle pouvait se changer dans une tenue plus décontractée.

Une fois qu’elle fut changée, elle installa la baignoire dans la salle de bain et prépara le tout pour donner le bain à Maellys. Elle fit couler l’eau en veillant à ce qu’elle ne soit pas trop chaude et y ajouta du produit de bain. Une fois fait, elle alla près de Maellys et prépara une serviette de bain, son pyjama et une nouvelle couche. Elle déshabilla la petite fille et l’enveloppa délicatement dans la serviette de bain afin qu’elle n’ait pas froid durant le trajet vers la salle de bain. Elle l’installa ensuite dans l’eau en tenant bien sa tête et avec l’autre, Mac mouillait la petite fille qui souriait et poussait de petits cris de joie.

« Tu aimes ça on dirait. C’est gai le bain, n’est-ce pas ? » Mac souriait aussi en voyant la petite fille si gaie. Elle saisit une petite éponge toute duce qu’Harriet avait mis avec les produits de bain et elle commença à laver doucement la petite fille. C’est à ce moment-là qu’on frappa à la porte. À l’heure qu’il était, ça ne pouvait être qu’Harm.

« Entre Harm, » cria-t-elle assez fort pour qu’il l’entende depuis la salle de bain. « Je suis ici, » continua-t-elle quand elle entendit la porte s’ouvrir. Elle pouvait l’entendre dans le salon déposer ses affaires et entrer dans la chambre.

« Mac ? » Demanda Harm en ne la voyant pas dans la pièce.

« Dans la salle de bain, » répondit-elle.

A suivre…

J'essayerais de poster la suite durant la nuit avant de partir prendre mon avion. Après ça je ne sais pas quand je pourrais poster la suite. Peut-être pas ce week-end vu que je serais en famille en Italie, mais peut-être que lundi durant la sieste de ma filleule j'aurais le temps. Ca dépendra de ce que ma belle-soeur a prévu durant mon séjour là bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Tophie
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 217
Age : 30
Localisation : En france
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Ven 26 Oct - 14:02

J'aime troOop ta suite ma Coco...

Quelle va être la réaction de Harm en voyant le ti bout d'choux avec Mac ?

J'ai hâte de le savoir en lisant ta suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tophie51.skyblog.com
Harm-mac
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 28
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Ven 26 Oct - 14:22

Vraiment génial !!
J'ai hate de voir la réaction de harm ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Ven 26 Oct - 19:52

Trop super
J'ai trop hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isa69jag
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 103
Age : 47
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Sam 27 Oct - 1:09

J'aime beaucoup la scène du bain. C'est mignon.
Je suis impatiente de voir la réaction de Harm quand il va découvrir que Mac a ramené un bébé à la maison.
J'adore ton histoire Coco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Sam 27 Oct - 4:36

Merci Isa

Comme promis une suite avant d'aller à l'aéroport.

*****

En avançant dans la chambre, il vit plein d’affaires de bébé sur le lit et se demanda à qui elles pouvaient bien être. Mais quand il arriva à l’embrassure de la porte, il en oublia ses pensées parce qu’il venait d’être confronté à la plus belle des visions. Mac donnant le bain à un bébé et elle souriait d’une oreille à l’autre. Il ne l’avait jamais vue si souriante, surtout depuis ces derniers mois. Il l’observa durant un moment appuyé contre le chambranle de la porte.

« Hey, » finit-il par dire tout en restant là à regarder Mac.

« Salut, » répondit-elle en levant les yeux sur lui et en lui souriant. « Comment était ta journée ? »

« La routine. Mais il paraît que la tienne a été intéressante. »

« C’est pas peu de le dire, » répondit Mac en retournant son attention sur Maellys.

« Et qui est cette jeune personne ? » Demanda-t-il en s’approchant et en caressant la petite joue de Maellys avec un doigt.

« Je te présente Maellys Esta. C’est la petite fille de mon témoin dans l’affaire de vol d’armes à Quantico. Il a été tué cette nuit ainsi que sa femme. Et je la garde jusque demain parce que personne aux services sociaux ne savait venir la prendre aujourd’hui. »

« Pauvre petite puce. C’est horrible. »

« Oui. D’ailleurs en parlant de la garder jusque demain, tu pourrais aller chercher le lit de voyage dans la voiture de fonction. Harriet me l’a prêté, mais je n’ai pas su le monter quand je suis rentrée. »

« Pas de problème, » dit Harm en se relevant et avant de partir, il déposa un léger baiser sur le front de Maellys et ensuite sur la tête de Mac. « Je me dépêche. »

Pendant qu’il était parti, Mac sortit le bébé du bain et l’enveloppa dans la serviette de bain qu’elle avait utilisé pour passer de la chambre à la salle de bain. Une fois emmitouflée, elle alla dans sa chambre et installa Maellys sur le lit où elle entreprit de la sécher et de lui mettre son pyjama. Mais une fois la couche mise, Mac ne put s’empêcher de faire quelques prouts sur le ventre du bébé qui riait avant de l’habiller.

Une fois Maellys toute propre et en pyjama, Mac se dirigea vers le salon et c’est à ce moment-là que Harm arriva avec le lit. Il partit l’installer dans la chambre de Mac et revint quand Mac sortait de la cuisine avec le bébé et le biberon.

« Je pourrais te demander de lui donner son biberon pendant que je préparer le repas ? » Demanda Mac quand elle le vit dans le salon.

« Bien sûr, » répondit-il en prenant Maellys et le biberon avant d’aller s’installer dans le canapé.

« Merci, » répondit Mac. Mais avant de repartir vers la cuisine, elle resta là un petit moment à regarder l’homme le plus important dans sa vie donner le biberon à une petite fille. Elle l’avait déjà vu avec AJ avant, mais là elle ne savait pas pourquoi, c’était différent. En fait en repensant à tout ce qui s’était passé depuis qu’il était rentré du travail, on aurait pu croire que c’était une famille. Qu’il était tout à fait naturel de donner le bain à un bébé, que Harm soit là avec elle et embrasse le bébé et elle, et que pendant qu’elle faisait le repas il s’occupait de leur fille. Malheureusement ce n’était pas le cas et demain cette petite fille serait en famille d’accueil ou dans un centre en attendant que quelqu’un l’adopte. Et le cœur de Mac se serra.

Harm était assis sur le canapé, une jambe repliée en dessous de lui et appuyé contre les coussins. Maellys était installée sur son bras gauche et il la regardait en train de boire. La petite main de Maellys tenait la grande main de Harm. Mac sourit en voyant la différence. Il lui parlait doucement mais elle n’entendait pas ce qu’il disait. Elle resta là encore quelques minutes et se força à aller dans la cuisine. Quand elle revint, Harm était toujours dans la même position, mais Maellys était maintenant contre sa poitrine, la tête dans le creux de son cou et il caressait son petit dos tandis qu’elle commençait à s’endormir. Mac contempla la scène un sourire sur le visage en les voyant comme ça. Ils formaient un magnifique tableau tous les deux dans cette position. Elle se décida à aller les rejoindre le temps que la cuisson finisse. Elle s’installa contre Harm, posant la tête contre son épaule et sa main rejoignit celle de Harm pour caresser le dos de Maellys.

« Elle est adorable, » dit Harm en posant un baiser dans les cheveux du bébé.

« Oui, » répondit doucement Mac. « Et j’espère que la famille qui l’accueillera l’aimera de tout son cœur. Elle le mérite. »

Ils restèrent encore là quelques minutes puis le minuteur retentit dans la cuisine, leur disant que leur repas était près. Mac se leva suivie par Harm.

« Je pense que cette petite demoiselle a rejoint le pays des rêves, » dit Harm.

« Allons la coucher. Elle a déjà passé toute la journée dans son maxi-cosi. Elle sera mieux dans le lit. »

Harm suivit Mac dans la chambre et installa le bébé dans le lit après que Mac l’ait embrassée et lui ait souhaité bonne nuit. Ils laissèrent ensuite la petite fille dormir en compagnie de son doudou et ils allèrent manger.

A suivre…

A ce soir si je sais me connecter ou alors à la prochaine. Je verrais bien quand j'aurais quelques minutes pour passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Harm-mac
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 28
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Sam 27 Oct - 12:25

Trop trop mignon !
J'espere bien que harm & mac garderons la petite maellys Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Sam 27 Oct - 13:32

trop trop super.
J'espère aussi qu'ils vont la garder.

Vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Sam 27 Oct - 19:36

C'est trop trop mignon!!!
Le bain et Harm qui lui donne à manger et tout
Mais pourquoi tout doit se briser?!? Veux pas que l'assistante sociale vienne Sad
Vivement la suite!!
Tu écris super bien ma Coco!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 28 Oct - 10:50

Merci.

*****

« Alors il paraît que ton enquête sur le vol d’armes est résolu et pas d’une manière réjouissante, » dit Harm.

« En effet. Il a fallu que deux personnes innocentes meurent et qu’une petite fille devienne orpheline pour que ça arrive, » dit Mac d’une petite voix. « Harm tu aurais dû voir Maellys quand je l’ai trouvée ce matin. Elle hurlait dans son lit. Et Dieu sait depuis combien de temps elle hurlait. Je n’ose même pas imaginer. »

« Elle a eu de la chance que tu viennes aujourd’hui. Mais comment se fait-il qu’ils ont été tués ? » Demanda Harm. « Je pensais que personne n’était au courant de ton témoin. »

« C’était le cas jusqu’à ce que l’agent Kinsley le dise aux avocats des accusés. Et l’avocat de Fisher a prévenu son client qui lui, a prévenu Benny Foille. C’était pour lui que les armes étaient destinées. »

« Quelle boulette il a été faire là. »

« Oui, » répondit Mac.

« Et Maellys, comment se fait-il qu’elle soit avec toi ? »

« Personne des services sociaux ne savait venir la prendre et ils m’ont demandé si ça ne me dérangeait pas de la garder jusque demain quand ils enverront une assistante sociale. Ensuite elle devrait aller dans une famille d’accueil ou dans un centre pour être adoptée. »

« D’une certaine façon, c’est bien qu’elle soit si petite. Elle n’aura aucun souvenir de ce qui est arrivé à ses parents. Et elle semble très attachée à toi. »

« Eh bien il faut dire que je l’ai déjà vue eue plusieurs fois dans les bras avant aujourd’hui. Alors elle me connaît en quelque sorte, » répondit Mac en souriant.

« Elle a bien de la chance de t’avoir. »

Ils se sourient et continuèrent à manger avant de s’installer dans le salon avec une tasse de café et un bon film. Mac était installée à côté de Harm, sa tête contre son épaule et Harm l’entourait de son bras. Elle avait replié ses jambes sur le canapé. Vers la moitié du film, une petite voix se fit entendre et pendant que Mac allait préparer le biberon, Harm alla chercher Maellys. Cette fois c’est Mac qui donna le biberon pendant que Harm caressait la tête de la petite fille. Une fois le biberon fini, Mac releva Maellys et la donna à Harm pour qu’il lui fasse faire son rot pendant qu’elle allait laver le biberon. Quand elle revint, elle se réinstalla près de Harm et ils terminèrent le film tranquillement sachant que la petite fille se rendormirait assez vite maintenant qu’elle avait le ventre plein.

Quand le film fut fini, ils allèrent déposer le bébé dans son lit et Harm attrapa ses affaires.

« Merci pour la soirée, » dit Harm en s’approchant de la porte.

« Pas de quoi. Tu téléphones quand tu arrives et sois prudent. »

« Bien sûr Mac. J’appellerais sur ton portable pour ne pas réveiller Maellys. Bonne nuit. » Et avant de partir il embrassa la joue de Mac.

« Bonne nuit. » Harm partit et Mac ferma la porte derrière lui. Elle se dirigea vers sa chambre, vérifia que Maellys dormait bien et elle alla prendre une rapide douche sachant qu’elle aurait le temps avant que Harm ne téléphone. Et elle avait eu raison parce que son portable sonna juste au moment où elle entrait dans son lit. Elle sourit et décrocha, vérifiant au passage que Maellys dormait toujours, ce qui était le cas.

« Bonsoir Flyboy, » dit-elle en décrochant.

« Comme tu peux le voir je suis rentré sans souci. »

« Je suis rassurée, »

« Je n’ai pas réveillé Maellys au moins ? » Demanda-t-il.

« Non, elle dort. Mais sa maman m’a dit une fois qu’elle avait le sommeil lourd. »

« Tant mieux alors. Je vais te laisser dormir. A demain et bonne nuit, » dit Harm.

« A demain et bonne nuit à toi aussi, » répondit Mac avant de raccrocher. Elle déposa son portable sur la table de nuit et éteignit la lampe.

A suivre…

A demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Harm-mac
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 28
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 28 Oct - 15:52

trop trop mignon !
Vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Dim 28 Oct - 16:31

trop trop super
vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isa69jag
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 103
Age : 47
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Lun 29 Oct - 2:48

J'aime beaucoup la scène sur le canapé. Ils sont trop mignons.
Mac risque d'avoir le coeur brisé quand elle va rendre le bébé à l'assistante sociale....
Toujours aussi bien Coco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Lun 29 Oct - 9:19

Merci.

*****

Mac entendit Maellys gémir dans son lit et se tourna vers le réveil. Il était 5h45, l’heure du biberon. Elle alluma la lampe et sortit du lit pour prendre le bébé. Elle alla dans la cuisine avec la petite fille dans les bras et prépara le biberon. Une fois prêt, elle retourna dans sa chambre et s’installa dans son lit afin de nourrir le bébé. Elle était adossée contre le dossier du lit, son coussin dans le dos et la petite fille la regardait de ses grands yeux bruns tout en buvant son biberon. Et comme à chaque fois que Mac la nourrissait, Maellys lui tenait le doigt. Quand le biberon fut fini, Mac lui fit faire son rot et la réinstalla dans le lit avec sa tétine et son doudou. Vu l’heure qu’il était et que son réveil allait sonner dans quarante-cinq minutes, Mac décida de se lever. Elle ne savait pas à quelle heure l’assistante sociale viendrait et elle avait plusieurs choses à faire, dont son rapport pour Cresswell.

Elle alla donc prendre sa douche et s’habilla de manière décontractée. Elle mettrait son uniforme après le départ de Maellys. Rien que d’y penser son cœur se serra. Elle n’avait passé qu’une journée avec elle, mais elle s’était habituée à sa présence auprès d’elle. S’occuper d’elle avait été un réel bonheur. Elle sortit de ses pensées en entendant le bébé gémir dans son sommeil et elle alla voir, juste pour s’apercevoir qu’elle avait perdu sa tétine. Mac lui remit et l’observa quelques instant tout en caressant ses cheveux soyeux. Ensuite elle se décida à aller préparer du café pendant que son ordinateur s’allumait.

Elle tapa son rapport pour le Général et prépara le procès du Caporal Berckley et de Monsieur Fisher. Elle appela aussi Kershaw pour avoir les détails au sujet du Caporal. Dés que le procès serait fini, le Caporal serait emmené avec sa fiancée et sa filleule dans le Wyoming avec leur nouvelle identité. Il ne resterait plus à Mac qu’à aller voir le Juge afin que l’adoption d’Elia soit officielle.

C’est quand elle eut fini tout ça qu’elle entendit que Maellys était réveillée. Elle prépara le biberon et alla dans la chambre et comme durant la nuit, elle lui donna le biberon dans le lit. Quand elle eut fini et que Maellys eut fait son rot, Mac l’installa contre ses jambes qui étaient repliées. Elle lui parla, lui expliquant ce qui allait se passer dorénavant pour elle. Maellys la regardait comme si elle comprenait tout ce qui allait arriver. Après être restée comme ça un moment, Mac décida qu’il était temps de la changer et de l’habiller. Elle installa la petite fille entre ses coussins et prépara ses affaires. Elle changea sa couche et lui mit une nouvelle robe ainsi qu’une paire de collant. Elle rangea ensuite le tout dans le sac et emmena le bébé dans le salon, prenant avec elle sa tétine et son doudou. Tout était prêt pour l’arrivée de l’assistante sociale. Et durant ce temps, Mac garda Maellys dans ses bras pendant qu’elle attendait dans le canapé. Maellys se rendormant peu de temps après et elle dormait toujours quand on sonna à la porte. Mac se leva pour aller ouvrir, tenant le bébé endormit dans ses bras.

« Mademoiselle Mackenzie, je suis Ella Hartman. Je suis là pour la petite Maellys Esta, » dit la vieille femme de l’autre côté de la porte et qui montrait son badge.

« Bonjour Madame Hartman. Je vous en prie entrer, » lui dit Mac en reculant de la porte pour laisser passer la vieille dame.

Mac la dirigea vers le salon, tenant toujours Maellys contre elle.

« Je suis désolée de ne pas avoir su venir avant. Mais on est un peu débordé en ce moment, » dit Madame Hartman.

« Ce n’est pas un problème. Maellys est un bébé facile et ça été un réel bonheur de la garder. »

« Elle a l’air bien près de vous en tout cas, » dit la vieille femme avec un sourire.

« Oui, » sourit Mac en regardant le bébé endormit et en caressant sa petite tête. « Mais elle me connaît aussi. Durant mon enquête je suis allée plusieurs fois chez les Esta et je l’ai eue quelques fois dans les bras. » Mac s’arrêta un peu avant de reprendre. « Que va-t-il lui arriver maintenant ? Va-t-elle aller dans une famille d’accueil ? »

« Eh bien malheureusement toutes nos familles d’accueils sont complètes. Elles ne peuvent pas avoir plus de 3 enfants en plus des leurs. Et comme en plus elle est toute petite, nous préférons la mettre dans une pouponnière au centre hospitalier Elisabeth. On ne lui a trouvé aucune famille qui pourrait la prendre. Ses parents étaient tous les deux enfants uniques et elle n’a plus aucun grands-parents pour s’occuper d’elle. Elle sera donc mise sur liste pour l’adoption, » expliqua-t-elle ?

« Et combien de temps cela peut-il prendre ? »

« Cela dépend. Mais il est vrai que les nouveaux nés et les enfants en bas âges sont les plus demandés. »

Mac ne dit plus rien et regarda Maellys.

« Pourrais-je venir la voir pendant qu’elle sera à la pouponnière ? »

« Eh bien c’est une demanda assez inhabituelle, Mademoiselle Mackenzie. Mais pourquoi pas. La mettre en pouponnière va encore être un changement pour elle alors avoir une présence familière pourrait être bien. »

« Merci beaucoup, » dit Mac avant de se retourner encore une fois sur Maellys. « Il y a quelques vêtements de rechange et des couches ainsi que son lait dans le sac. Elle boit toutes les deux heures à peu près. Et je passerais sur la base pour prendre des vêtements supplémentaires ainsi je vous les apporterais ce soir. »

« Merci beaucoup Mademoiselle Mackenzie. Je pense que je vais vous laisser. Je vous téléphonerais dés qu’on est arrivée. Voici l’adresse de la pouponnière ainsi vous pouvez passer quand vous le désirez. Je les préviendrais que vous passerez. »

« Merci. Je vais mettre Maellys dans son maxi-cosi. Je reviens. » Mac se leva et alla dans la chambre pour mettre Maellys dans son siège. « Je passerais te voir ce soir après le travail et tous les autres soirs. Et si je ne peux pas venir, je téléphonerais. » Mac déposa un dernier baiser sur la tête de Maellys qui s’était réveillée quand elle l’avait déposée. Elle retourna ensuite dans le salon et donna Maellys à Madame Hartman ainsi que ses affaires et les raccompagna jusqu’à la porte.

Une fois qu’elles furent parties, Mac s’assit dans son canapé, ressentant tout à coup un grand vide. Jamais elle n’aurait pensé qu’une si petite fille, qu’elle ne connaissait que depuis peu, prendrait autant de place dans sa vie et si vite surtout. Mais elle comptait bien la garder dans sa vie le temps que quelqu’un veuille bien d’elle. C’est sur cette dernière pensée qu’elle décida d’aller se changer et de mettre son uniforme avant de partir travailler. Elle n’aurait finalement pas tant de retard que ça.

A suivre…

A demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   Lun 29 Oct - 12:10

trop bien
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: One Day, Maybe [terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
One Day, Maybe [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: ARCHIVAGE :: Fanfictions :: Fanfictions terminées-
Sauter vers: