CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What becomes of the brokenhearted? [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mac79
Loin de Catherine
Loin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 38
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Lun 19 Nov - 16:43

Salut tout le monde!

Mac79 pour vous servir.
Je suis toute nouvelle sur ce forum même si certaines me connaissent déjà.
Je suis très fière de poster ma dernière fic en date sur ce forum et j'espère que le plaisir sera partagé....



Nom de l'auteur : Mac79 Classification: Harm et Mac/ Romance

Disclaimer : JAG et ses personnages sont la propriété de Bellisario Productions, CBS, et Paramount.


Résumé : Parfois la vie et ses souffrances nous poussent à faire des choix qu'on aimerait ne jamais avoir à faire.....


Note de l’auteur : Cela fait plusieurs semaines que j'ai commencé cette fic. Elle fait partie de celles qui vous tombent dessus un beau matin et qui ne vous laissent pas tranquilles tant qu'elles n'ont pas été retranscrites par des mots....

J'espère que vous l'apprécierez même si c'est pas toujours la joie....


Merci à Sarah0076 pour la relecture, à Kim pour avoir tenté à une époque de trouver un titre avec moi pendant des heures même si on n'avait pas trouvé, à Finou pour ma belle bannière toute belle et à vous tous qui êtes en train de me lire....










CHAPITRE 1

Quand le soleil avait-il cessé de briller?

Elle l'ignorait.

Un jour elle avait tout simplement cessé de s'intéresser à lui, à la lune et aux étoiles qui scintillaient sûrement encore dans le ciel.

Il lui arrivait encore de marcher dans les rues, de respirer les effluves de certains magasins devant lesquelles elle traversait telle une ombre. Mais plus rien n'avait d'odeurs ni de parfums. Les rires des enfants, les voix des passants, elle qui autrefois y avait été si sensible, ne les entendait plus. Elle marchait le long des trottoirs, les yeux fixés devant elle, le regard vide et sans expression.

D'ailleurs, elle ne se souvenait plus avoir réellement planté ses yeux noisette dans le regard de quiconque depuis des mois. Ses collègues, ses amis, tous ceux qui lui étaient proches, avaient droit au même regard d'indifférence. Elle avait l'impression de ne plus rien pouvoir ressentir, d'être vide et de ne plus avoir envie de rien. Si ce n'est peut-être de disparaître en se recroquevillant sur elle même jusqu'à être engloutie par le néant.

Quels avaient été les premiers signes de son état lamentable?

Elle ne s'en souvenait plus.
D'ailleurs, le temps était également une notion qui n'avait plus réellement d'intérêt à ses yeux. Ce qui était un comble pour une femme dont l'horloge interne égrenait chaque heure, chaque minute, chaque seconde avec une précision surprenante auparavant. Pour elle, l'année qui venait de s'écouler n'avait présenté aucun fait intéressant. Chaque jour était le parfait jumeau du précédent, fade et sans le moindre intérêt.


Pour ce qu'elle en savait, après avoir régner un temps, l'été avait comme à son habitude fait place à l'automne, cruel maître du dénuement, la plongeant dans la plus grande des mélancolies, puis était venu l'hiver son impitoyable cousin, parant de son immense manteau blanc et glacé, tout ce qu'il croisait sur son passage. Tout cela n'avait bien évidemment rien arrangé à son humeur massacrante.

Pour achever la boucle, le printemps avait fini par reprendre ses droits et pointer le bout de son nez mais ses petits oiseaux qui chantent et ses fleurs multicolores et épanouies n'avaient rien pu changer à l'affaire.

Elle continuait irrémédiablement et cela nuit après une nuit, à rester éveillée, assise prostrée, dans le noir le plus complet, condamnée à ne pas trouver le sommeil.

Pourtant, la thérapie qu'elle avait suivie avec le Dr MacCool lui avait rendu service quelques temps mais elle avait sous-estimé le mal-être qu'elle ressentait et qui l'avait conduite sans qu'elle puisse s'en empêcher à sombrer de nouveau dans un état dépressif, au point qu'à quelques jours de son anniversaire, elle se sentait à présent dans l'état le plus pitoyable qu'elle n'est jamais connue.

Évidemment, certaines personnes s'étaient rendues compte de son changement d'attitude. Harriet et Harm notamment, lui avaient proposé leur oreille attentive lorsque son sourire avait disparu petit à petit et qu'elles se renfermaient de plus en plus sur elle-même.

Pourtant, comme la majorité des personnes souffrant de dépression, elle avait réussi à faire bonne figure et à les rassurer quant à la gravité de son état. Prétextant qu'il s'agissait d'une mauvaise passe passagère rien de plus.Et si Harm était resté sceptique, il n'avait pas voulu la brusquer pour la pousser dans ses retranchements et comme d'habitude avait respecté son désir de faire face seule.



A SUIVRE.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Lun 19 Nov - 18:11

Ralala quel plaisir de rouver ta fic ici ^^
J'aime vraiment même si c'est très triste!!!
Mac qui déprime, personne capable de vraiment l'aider ...
Hâte de lire la suite Wink

Bravo la miss, tu écris vraiment bien ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harm-mac
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 28
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Lun 19 Nov - 19:21

C'est vraiment genial !
tres bien ecrit Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Lun 19 Nov - 20:27

Super
Vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mac79
Loin de Catherine
Loin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 38
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Mar 20 Nov - 19:25

Merci pour les com
Voici le 2nd chapitre:




Bonne lecture.... Laughing





CHAPITRE 2


Appartement de Mac
Georgetown
3h00 GMT

Que devait-elle faire à présent? Retourner voir le Dr MacCool ? Se forcer à sortir voir du monde alors qu'elle n'en avait pas la moindre envie? Prendre des médicaments pour oublier?
Son esprit était tellement confus.
La souffrance qu'elle ressentait était de plus en plus insoutenable.

Cela faisait plus de deux heures qu'elle était là, assise au pied de son lit. Elle pleurait doucement, sans le moindre sanglot et ses larmes, ruisselaient le long de ses joues, certaines venaient s'échouer au coin de ses lèvres, lui laissant un goût salé, quasiment amer.

Plus aucune pensée cohérente, n'avait cheminé dans son esprit depuis des heures. La seule chose sur laquelle elle pouvait se concentrer c'était le noir absolu qui l'entourait et qui lui faisait peur autant qu'il la rassurait.

C'est pourquoi elle sursauta légèrement lorsqu' un halo de lumière vint irradier le cadre posé sur sa commode. Il s'agissait probablement d'une voiture qui passait par là à cette heure tardive. Durant quelques secondes elle resta sans ciller, captivée par la photo qui était mise en lumière. Finalement, après quelques instants, le rayon de lumière disparut aussi soudainement qu'il était arrivé.
Elle se leva alors, afin d'allumer la lampe et prit le cadre pour l'observer plus minutieusement.

Alors ce fut une évidence.

Son coeur se gonfla d'une confiance retrouvée. Et alors que durant des semaines, elle ne savait plus du tout quoi faire, sa décision venait d'être prise.
Il fallait qu'elle parte, oui qu'elle s'en aille au plus vite mais pas seulement pour sortir de cet appartement, ni de cette ville. Elle devait complètement tirer un trait sur sa vie passée, s'en aller pour ne plus jamais revenir, quoi qu'il lui en coûte. Il n'y avait pas d'autre solution.
Mais si elle voulait partir une bonne fois pour toutes, la seule façon pour elle d'y parvenir sans être tentée de faire demi-tour, était d'accomplir tout ce qu'elle avait à accomplir. Elle devait délier un à un tous les noeuds qu'elle avait accumulé durant toutes ces années pour pouvoir partir le coeur le plus léger possible. Ni remords ni regrets.

Et elle était déterminée à réussir. “Non” était une réponse qu'elle n'était pas prête à accepter. Elle n'avait plus peur de l'échec. De toute façon elle n'avait plus rien à perdre. Facile pour une personne qui ne possédait de toute façon pas grand-chose. Bien sûr, elle avait l'essentiel,car elle était entourée de personnes de valeur et au caractère marqué.
Des personnes comme l'Amiral Chegwidden, Harriet et Bud était non seulement des collègues de confiance mais également des amis sur qui elle pouvait compter, comme ils l'avaient prouvé à maintes reprises au fil des années. Il y avait également AJ junior et Chloé, envers qui elle se sentait investie d'une grande responsabilité, en tant que marraine et grande soeur.
Elle remerciait d'ailleurs le ciel, d'avoir mis toutes ces personnes sur sa route. Pourtant, elle devait se rendre à l'évidence, tout cela n'était finalement pas suffisant pour faire son bonheur. L'Amiral, Harriet et Bud avaient beau être ses amis, chacun menait sa petite vie de son côté.
AJ junior était suffisamment entouré de ses parents et de ses frères. Quant à Chloé, elle n'avait plus réellement besoin d'elle non plus depuis qu'elle avait retrouvé son père et sa grand-mère.

De toute façon, il fallait bien avouer que sa souffrance avait une autre origine, bien plus profonde, bien plus insidieuse.
Son oncle Matt en prison, elle n'avait plus réellement de famille proche à ses côtés.
Ses 35 ans étaient passés et elle était toujours désespérément seule, sans mari... Sans enfants.
Sa carrière était à son apogée et avait toujours été la plus grande de ses fiertés, et elle avait de quoi en être fière. Elle avait réussi à se sortir d'un environnement familial empreint de violence et elle avait vaincu l'alcoolisme de son père aussi bien que le sien. Quant à sa mère le fait de vivre sans elle, l'avait rendu plus forte et indépendante que jamais.

En effet, elle était aujourd'hui l'une des plus brillantes avocates que le Jag ait connu, un remarquable Colonel des Marines et par conséquent l'une des personnes les plus respectées du Corps des militaires. Mais ça non plus ça n'était pas suffisant.

Quel était l'intérêt d'avoir tout ça, si elle n'avait pas ce qu'elle avait toujours désiré ?

Avoir une famille.

Un homme qui aurait fait le choix d'être avec elle, qui ne l'aimerait pas pour ce qu'elle serait susceptible de lui donner mais simplement pour ce qu'elle est. Un homme qui respecterait la femme, chérirai l'épouse, étreindrai l'amante et protégerait la mère.

Et des enfants bien sûr....

Elle avait si souvent rêvé de petits êtres faits de sa chaire et de son sang, dans les yeux desquels elle espérait voir refléter le même amour qu'elle ressentait pour eux.
Mais cela faisait trop longtemps qu'elle attendait. Elle n'avait plus aucune chance de tomber enceinte. Cette famille dont elle avait tant rêvé était une chose qu'elle ne souhaitait voir concrétiser qu'auprès de l'homme qu'elle aimait.

Chose impossible, elle le savait désormais.

Quand on n'a pas ce qu'on veut, il faut savoir se contenter de ce que l'on a” lui répétait sans cesse sa mère lorsqu'elle était petite et qu'elle lui demandait quelque chose que celle-ci ne pouvait pas lui offrir.
Pourtant, aujourd'hui elle décidait qu'il en serait autrement.
Demain serait un autre jour et demain elle serait loin, elle serait une autre.

A SUIVRE......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harm-mac
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 28
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Mar 20 Nov - 20:54

Hum vivement la suite!
En esperant que çe ne soit pas trop triste
Car j'ai le sentiment qu elle va envoyer Harm balader :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jen72
Loin de Catherine
Loin de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 29
Localisation : Lausannoise exilee en Alabama
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Mer 21 Nov - 11:45

Non!!! Mac ne peut pas partir! Pas sans Harm du moins!!

Sinon, j'adore ta fic, et ton style d'écriture. J'espère juste que tu ne feras pas trop souffrir mon petit coeur de shipper...

Vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Mer 21 Nov - 23:26

TROP SUPER
Vivement la suite!!!

p.s Magnifique la bannière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Jeu 22 Nov - 13:34

Pour moi si elle ressent le besoin de s'éloigner pour redevenir elle, se soigner ... autant qu'elle le fasse même si c'est sans Harm!

J'adore ta fic
Vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mac79
Loin de Catherine
Loin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 38
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Jeu 22 Nov - 17:13

Hello!



Puisque vous avez été sages voici le chapitre 3...merci pour vos com


Bonne lecture





CHAPITRE 3


Bien sûr il l'avait déjà repoussée une fois, ce fameux soir sous ce fameux pont, à Sydney. Mais à l'époque elle était trop anéantie par ce refus pour essayer de le convaincre davantage.
Mais si Harm était un gentleman, il n'en restait pas moins un homme avec ses désirs et ses pulsions.
D'ailleurs, quelque part au fond d'elle, elle était persuadée qu'il avait envie d'elle.
Le regard qu'il avait posé sur elle à plusieurs reprises, l'ardeur qu'il avait mis dans les rares baisers qu'ils avaient échangé, étaient autant de petits espoirs qu'elle espérait ne pas voir s'écrouler autour d'elle, comme le château de cartes qui était sa vie.

Mais comment parvenir à ses fins, elle ne pouvait pas arriver à son appartement et lui annoncer de but en blanc qu'elle voulait coucher avec lui.
Elle le connaissait bien et c'était la meilleure façon de faire en sorte qu'il la repousse. Elle se rendait bien compte que ce comportement n'allait contribuer en rien à lui donner une meilleure image d'elle-même.
Si son propre père était encore en vie, il lui dirait certainement qu'il avait raison lorsqu'il lui disait qu' un jour, son seul avenir se résumerait à être une traînée.
Car comment pouvait-on qualifier une femme qui allait s'offrir à un homme qu'elle savait ne pas être amoureux d'elle?
Elle secoua la tête pour essayer de chasser cette image de son esprit et apaiser le pincement qu'elle ressentait au coeur.
Elle n'était certainement pas une traînée car elle aimait cet homme, depuis toujours et sans doute pour toujours.
Et si lui ne l'aimait pas comme elle l'aimait, elle savait qu'elle comptait pour lui et qu'il la respectait comme jamais personne ne l'avait fait auparavant.


Appartement de Harm
Union Station
0500 GMT


Les lourdes portes de fer de l'ascenseur grincèrent dans un bruit assourdissant lorsqu'elles se refermèrent dans son dos, comme s'ils la poussaient vers la porte qui lui faisait face.
Une demie heure qu'elle attendait d'avoir suffisamment de forces pour faire ce qu'elle voulait faire.

Tout à coup, elle réalisa qu'elle n'avait pas appelé et que l'heure était tardive mais il est vrai qu'elle s'annonçait rarement avant de venir chez lui et ils étaient amis.
D'ailleurs ça n'était pas la première fois qu'elle débarquait chez lui sans crier gare au beau milieu de la nuit.
Elle était persuadée qu'il allait l'accueillir avec joie.
Sauf si...
Une angoisse supplémentaire lui serra la gorge. Rien ne prouvait qu'il était seul après tout. Harm avait peut-être dégusté un bon petit plat au cours d'un agréable dîner, qu'il aurait prit en charmante compagnie avant de terminer la soirée de façon plus intime sous les draps.
Et ça ne serait que justice.
Comment un homme comme lui pouvait-il être aussi solitaire? A l'heure actuelle il aurait du être marié, heureux en ménage, avec une ribambelle de petits pilotes et avocats en puissance, accrochés à ses pantalons.
Oui, elle souhaitait le meilleur pour lui car il n'était pas seulement celui dont elle était amoureuse, il était son meilleur ami et la personne la plus formidable qu'elle ait rencontré...
Par ailleurs sur de nombreux points, bien que pour des raisons différentes, ses relations tout comme les siennes avaient elles aussi été une succession d'échecs.
Et c'était l'autre raison qui faisait qu'elle était là ce soir. Elle était déterminée à lui rendre sa liberté, le défaire de toute obligation mentale à laquelle il s'était engagé la concernant.
Leur conversation lors de la soirée d'adieu de l'Amiral lui avait permis de comprendre que son collègue et ami se sentait comme éternellement redevable à son égard.
Il avait de nouveau parler de leur deal d'avoir un enfant ensemble et son air sérieux, ses paroles apaisantes et ses gestes sûrs laissaient nul doute sur le fait qu'il souhaitait l'honorer coûte que coûte.
Mais elle n'allait pas le laisser faire ça.
Elle l'aimait trop pour le laisser se sacrifier pour elle.

Alors elle frappa à la porte. Trois fois. Elle attendit quelques secondes. Rien. Pas un seul bruit ne filtrait de l'appartement. Déterminée elle ne se découragea pas et frappa trois nouveaux coups rapides. Toujours rien. Elle leva le poing pour frapper une nouvelle fois, lorsque la porte s'ouvrit brusquement. Là devant elle se tenait Harmon Rabb Jr, il était torse nu et ne portait que le bas à de son pyjama.Ses yeux étaient entrouverts comme s'il était à moitié endormi et reflétaient la surprise de voir son amie chez lui au beau milieu de la nuit. Chose qui ne s'était pas produite depuis de nombreux mois.

- Mac ?

Celle-ci ne répondit pas et profita du fait qu'Harm s'était effacé du passage pour pénétrer dans l'appartement. Au passage ce dernier récupéra le t-shirt qu'il avait laissé sur un des hauts tabourets et l'enfila rapidement.
Afin de ne pas être perturbée par la vue que ce spectacle offrait, Mac inspecta rapidement autour d'elle. Aucune femme à l'horizon, c'était déjà ça.

- Il y a un problème?

Toujours pas de réponse. Alors il répéta son prénom. Elle sautillait nerveusement d'un pied à l'autre, sur place, telle une enfant n'osant pas demander un bonbon.

- Mac ?

- Harm il faut qu'on parle. Commença-t-elle timidement. Enfin du moins il faut que je vous parle.

Harm ne savait pas très bien ce qu'il aurait pu dire devant son comportement pour le moins inhabituel alors il se contenta d'acquiescer.
Tous deux vinrent s'asseoir sur le canapé, chacun à l'une de ses extrémités. Mac était très nerveuse, elle se mit à jouer avec ses mains. Pour le moment elle était incapable de lever les yeux vers lui, surtout qu'elle pouvait voir et ressentir qu'Harm était crispé. Mais il était également curieux et impatient de savoir ce qu'elle avait à lui dire alors il l'encouragea :

- Je vous écoute Mac, ça a l'air important.

Rassérénée par ses propos et de plus en plus décidée à aller jusqu'au bout de sa décision Mac se décida enfin à parler.

- Harm vous vous souvenez de la soirée d'adieu de l'amiral Chegwidden ?

- Bien évidemment.Ce fut une soirée éprouvante surtout pour vous. Vous pensiez que votre petit ami était décédé et c'est également là que vous avez appris pour votre endométriose.

Il avait dit “petit ami” en esquissant malgré lui une légère grimace.

- Vous ne viviez pas exactement une période de rêve non plus Harm, si je me souviens bien. Parvint-elle à dire malgré son sourire pincé.

- C'est vrai oui...répondit-il avec le même sourire.

- Pourtant cela ne vous a pas empêché d'être là pour moi.... comme toujours. Et comme toujours, je n'ai pas su vous montrer à quel point cela pouvait me toucher....mais on ne peut pas continuer indéfiniment comme ça....

- Où voulez-vous en venir Mac ? La coupa-t-il.
Sans autre forme de procès elle lui lâcha la bombe.

- Harm je vais partir.

Son visage se durcit, il y eut un silence avant qu'il ne lui demande sur un ton plus dur:

- Où et pour combien de temps ?
Mac se leva et commença à se promener dans l'appartement, en tournant le dos à Harm.

- Où je préfère que vous l'ignoriez, quant à savoir pour combien de temps...

Elle se retourna pour le regarder, les yeux remplis de larmes qui menaçaient de tomber.

- Je ne pense pas que nous nous reverrons un jour Harm.
Celui-ci fronça les sourcils, de plus en plus énervé et retint sa respiration pendant deux secondes, la gorge sèche.

- Comment ça... Je ne comprends pas...

- C'est simple, voilà, si je suis venue vous voir ce soir c'est pour vous libérer de quelque chose qui me tient à coeur depuis longtemps déjà.

- Mac je ne voudrais pas être désagréable mais je comprends de moins en moins où vous voulez en venir. Vous dites que vous voulez partir ?

Il réfléchit pendant quelques instants et crut comprendre.

- Attendez j'espère qu'il ne s'agit pas d'une nouvelle mission “à la Webb”, rassurez-moi il ne fait définitivement plus partie de votre vie Mac n'est ce pas ? Demanda-t-il le sourcil relevé.

Il s'était rapproché d'elle et il lui aurait probablement touché le bras, si elle n'avait pas fait un mouvement de recul.

- Non s'il vous plaît ne me touchez pas car il faut que j'en finisse avec cette histoire. Non il ne s'agit pas d'une nouvelle mission et oui bien sûr que Webb ne fait définitivement plus partie de ma vie ! Ça n'a rien à voir avec lui. Ça ne concerne que vous et moi.

- Alors je vous écoute.... parlez !

- Revenons-en à la soirée de l'Amiral, lorsque nous étions tous les deux sous le porche et que je vous ai parlé de ma maladie. Vous avez fait alors la plus belle chose qu'on puisse faire à une femme. Vous avez renouvelé votre promesse.....Ce bébé que j'ai toujours désiré...

Les larmes coulaient à présent librement le long de ses joues.

- Oh Harm même si j'ai pu vous sembler froide ce soir là face à votre proposition, je n'en revenais pas et je n'en reviens toujours pas d'ailleurs. J'ignore ce que j'ai pu faire pour mériter tout l'égard que vous entretenez pour moi....

- Il n'y a rien à comprendre. Je suis présent pour vous comme vous l'avez toujours été pour moi Mac.

- Je sais. Mais il va falloir que ça s'arrête Harm. Il faut y mettre fin même si c'est l'une des choses les plus difficiles que j'ai eu à faire jusqu'à présent.

Mac se retourna à nouveau pour ne pas croiser son regard.

- Cette promesse que vous m'avez faite le jour de la naissance de A.J, celle qui disait que nous aurions un enfant ensemble. Vous me l'avez renouvelé à maintes reprises et je sais que vous comptiez l'honorer coûte que coûte. Je vous connais mieux que quiconque Harm.
Pourtant, aujourd'hui je souhaite que pour la première fois de votre vie vous rompiez l'une de vos promesses. Si vous tenez un peu à moi faites le pour moi je vous en prie.

Le Capitaine écarquilla les yeux de stupeur.

- Qu'est ce que c'est que ces conneries Mac?

- Ces conneries comme vous dites sont ce qu'il y a de mieux pour vous comme pour moi, Harm il faut se rendre à l'évidence, nous devons aller de l'avant et pour cela la solution est de tirer un trait sur notre projet de faire un enfant ensemble.

Harm était visiblement de plus en plus énervé. Ses poings étaient serrés contre ses hanches et ses lèvres ne formaient plus qu'un mince trait nerveux.

- Attendez une minute, soyons clairs. Vous ne voulez plus être la mère de mes enfants, c'est ce que vous êtes en train de me dire? Finalement vous trouvez que je ne serais pas un père satisfaisant pour eux?

- Ça n'est pas ce que j'ai dit...Bien au contraire...Je trouve que vous seriez le père idéal...

- Alors quoi ? Qu'êtes vous en train de me dire?

Il criait franchement à présent et commençait à faire les cent pas dans la pièce lui aussi. Mac était épuisée mais elle devait terminer ce qu'elle était venue faire.

- Les choses sont simples, je pars. Ce soir je serai loin d'ici et par conséquent vous n'avez plus aucune obligation à mon égard de quel ordre que ce soit. Vous êtes libre.

Elle avait dit cette dernière phrase dans une sorte de sanglot retenu.

- Et vous avez pris cette décision toute seule sans en discuter au préalable avec moi? Ce que j'en pense ne compte pas ?

- Non.



A SUIVRE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Jeu 22 Nov - 18:55

J'adore
Vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1103
Age : 27
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Jeu 22 Nov - 19:31

Outinnnn! Elle va le dire à Harm et essaies de tirer un trait sur leur "histoire"...
Même si je pense que c'est pour elle une solution de s'éloigner sans avoir trop de remords ...
La réaction de Harm est compréhensible quand même, elle lui balance tout comme ca et lui demande d'oublier leurs années d'amitié ou plus ....
J'adore ta fic Mac79!!!

Bravoooo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
niout
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1122
Age : 30
Localisation : Ile de la Réunion... Merci Mackenzie pour ce sublime avatar et Marie pr la bannière.
Date d'inscription : 26/05/2005

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Sam 24 Nov - 8:53

My bichique is back !!!!

Et avec une fic qui donne autant envie qu'un bon soléro glacé par une journée à 35° ! ... c'est dire si j'en bave !!!

Une Mac toute triste, une histoire qui est plutôt mal partie pour notre petit couple ... tout ce que j'aime ! Tu l'as fait exprès hein ?! Dis-moi qu'elle part, qu'elle rencontre un autre homme et qu'elle refait sa vie et je signe tout de suite !

Encore une superbe histoire que tu nous promets là !

Je suis plus qu'impatiente de découvrir la suite ...

ps : Finou, ta bannière est vraiment très belle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mac79
Loin de Catherine
Loin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 38
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Sam 24 Nov - 17:33

Ah ben heureusement que tu as posté un com ti piment tu te rappelles de notre contrat???


Bon trêve de bavardage....Merci pour les com et Voilà la suite...

Bonne lecture





CHAPITRE 4


Il écarquillat les yeux et n'en revenait pas.
Son monde s'écroulait, ses projets d'avenir venaient d'être saccagés.

- Ca a au moins le mérite d'être clair. J'ai eu la bêtise de croire qu'avoir un enfant tous les deux avait autant d'importance pour vous que pour moi mais apparemment je me trompais, tant pis pour moi!!!

- Ne rendez pas les choses plus difficiles qu'elles ne le sont déjà s'il vous plaît !

- Plus difficile! Mais où est la difficulté pour vous ? Vous m'avez demandé du temps et je vous l'ai accordé sans broncher, je vous ai laissé tout l'espace que vous souhaitiez et maintenant voilà que vous venez me balancer ça en pleine figure sans le moindre état d'âme.

Pour la première fois depuis leur entretien elle se rapprocha de lui, le visage toujours couvert de larmes, les paupières légèrement gonflées d'avoir pleuré, les traits détruits par la souffrance. Harm, encore plus perplexe, pu alors se rendre compte par lui-même qu'elle était réellement anéantie.

- Vous trouvez réellement que j'ai l'air sereine par rapport à tout ça? Est-ce que vous savez ce que ça me coûte et combien ça peut me faire mal? J'ai retourné la situation dans tous les sens jusqu'à m'en rendre malade!

La colère montait en elle et le désespoir menaçait de la briser en mille morceaux.

- Si je fais ça c'est pour vous Harm. Pour que vous puissiez continuer votre vie sans être handicapé par une espèce de code de l'honneur grotesque qui vous enchaîne à moi.

- C'est comme ça que vous voyez les choses? Vous pensez que je vous ai proposé de vous faire un enfant par esprit chevaleresque?

- Peu importe quelles étaient vos raisons, ma décision est prise et je ne compte pas revenir dessus.

Elle avait prononcé cette phrase rapidement pour ne pas écouter ses arguments, elle ne voulait pas qu'il ébranle sa théorie, elle ne voulait pas qu'il la fasse changer d'avis.

- Très bien si c'est ce que vous voulez, c'est parfait pour moi! Mais où avais-je donc la tête? Dit-il en levant les bras au ciel, visiblement exaspéré. J'allais vous demander si vous partiez seule, mais je suppose là encore que je n'ai rien le droit de savoir, ni où, ni comment ni avec qui.
Et dire qu'on aurait pu penser qu'après tout ce que nous avons vécu ensemble, cela pouvait me donner le droit de savoir tout ça. Après tout j'ai toujours eu un ego surdimensionné n'est ce pas? Et c'est une faveur que la grande Marines que vous êtes ne souhaite pas partager avec moi. Mais ne vous en faites pas, je ne voudrais pas insister plus longtemps et vous imposer d'être en ma présence quelques minutes de plus. Il n'a pas été dit qu'Harmon Rabb Junior doive s'agenouiller afin d'implorer une femme de rester.....même si cette femme c'est Sarah Mackenzie.
Après tout, si vous vous sentez capable de franchir cette porte et de ne plus jamais vous retourner sur ce que vous avez vécu ici, au Jag, avec vos collègues, vos amis et tout ce qui vous a apporté un peu de bonheur ces dernières années, faites donc. La porte est grande ouverte.

Il joignit le geste à la parole et ouvrit la porte avec rage. Il en avait assez entendu. Qu'elle parte si c'était son souhait mais surtout qu'elle ne compte pas sur lui pour lui courir après et qu'elle parte vite, très vite.
Mac s'essuya le visage et respira à plein poumons pour reprendre son courage et avança.

- Harm....

- Sortez.... Il fixa un point imaginaire sur le meuble qui lui faisait face, il ne pouvait pas la regarder.

- Je suis désolée, je ne voulais pas en arriver là et je ne voulais certainement pas vous faire de la peine. Je comprends que vous puissiez m'en vouloir, d'ailleurs une partie de moi en veut terriblement à l'autre de prendre cette décision mais à l'heure actuelle il n'y en a pas d'autres je peux l'affirmer pour avoir retourner le problème cent fois dans tous les sens....Oui je comprends que vous puissez être en colère Harm mais je vous en prie ne me détestez pas.

- Je vous ai demandé de sortir répéta-t-il comme s'il n'avait rien écouté de ce qu'elle venait de dire. Il se tenait aussi droit que s'il était au garde à vous.

Lentement, elle posa sa main sur la sienne qui était serrée sur la poignée jusqu'à lui faire mal aux paumes.

- NON. Dit elle simplement mais avec fermeté. Elle posa son autre main sur sa joue, ce qui le surpris et le força à la regarder enfin. Son visage était à quelques centimètres du sien. Cela faisait des mois qu'elle ne s'était pas sentie aussi sereine.

- Je vais partir et vous n'entendrez jamais plus parler de moi ne vous inquiétez pas mais...il y a autre chose que je dois faire si je veux partir sans regrets...

Harm n'eut pas le temps de réfléchir que les yeux noisettes du Colonel des Marines lui coupaient totalement le souffle. Ce regard là ne laissait place à aucun doute, ce regard là parlait d'urgence et de besoin, ce regard disait de façon indiscutable qu'il allait devoir s'y soumettre. Mac se rapprocha encore, lentement mais sans la moindre hésitation comme pour lui démontrer à quel point il était hors de question qu'il ne s'échappe. Elle était plus déterminée que jamais. Leurs souffles étaient chauds et haletants et se mêlaient. Au fil de leur rapprochement leur coeur s'était mis à battre à tout rompre, cognant furieusement dans leur poitrine et leurs mains devenaient de plus en plus moites.
Le temps semblait suspendu et un seul problème entravait encore la route de Mac. Harm la dépassait toujours d'une bonne tête malgré ses légers talons alors elle glissa sa main derrière sa nuque.
Harm eut juste le temps de ressentir qu'un frisson incontrôlable s'emparait de lui. Celui de Mac commença son parcours à la pointe de son gros orteil et prit fin au bout de son plus long cheveu.

Et elle fit ce qu'il craignait qu'elle fasse, ce qu'il mourrait d'envie qu'elle fasse.

- Plus de regrets Harm....

Enfin leurs lèvres se rencontrèrent en un soupir proche du gémissement. Mac privilégiée par sa position, s'accrocha littéralement à Harm. Celui ci n'était plus qu'un pantin désarticulé. Il était tellement en colère et à la fois tellement perdu qu'il la serrait au niveau de sa taille tout en essayant de se dérober des assauts répétés et délicieux de ses lèvres. Leur étreinte ressemblait autant à une danse qu'à une bagarre.


- Attendez....Mac...Non...Je....Vous ne pouvez pas faire ça... Mac, pourquoi vous faites ça? Je....

Sa voix n'était qu'une succession de sons rauques et les idées qui s'entrechoquaient dans sa tête l'empêchaient de s'exprimer de façon cohérente. D'ailleurs pour courronner le tout, son désir, férocement guidé par ses hormones menaçait de remporter la partie.

- Je...Non......mais je...on arrête....Mac...je.... Parvint-il à balbutier entre deux nouveaux assauts des lèvres de Mac.
Il la repoussa avec force, en la retenant par les mains. Cela lui permit de se rendre compte qu'elle tremblait et lui également. Il porta son attention sur sa bouche qui était à présent rosée et prête à recevoir de nouvelles carresses de la sienne.
Ils étaient tous les deux haletants et leurs yeux aux pupilles sombres et dilatées parlaient encore mieux que des mots auraient pu le faire de leur désir l'un pour l'autre. Impérieux, salvateur et impossible à rassasier.

S'il arrivait à la repousser maintenant, il pouvait sans conteste être considéré comme un surhomme.

Mais il n'en était pas un.



A SUIVRE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
niout
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1122
Age : 30
Localisation : Ile de la Réunion... Merci Mackenzie pour ce sublime avatar et Marie pr la bannière.
Date d'inscription : 26/05/2005

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Sam 24 Nov - 19:05

oooooooooooh ! Est-ce qu'on va avoir droit à une nuit torride ? mdrrrr ... s'il te plaîîîît ! lol

Juste une et après elle s'en va pour toujours !

Comme si Harm pouvait résister ... personne résiste à Mac ! C'est impossible !

Vite la suiiiiiiiiiiiiiiiite !!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Dim 25 Nov - 12:44

Trop super
Vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tophie
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 217
Age : 30
Localisation : En france
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Dim 25 Nov - 12:51

Bien sur que Harm n'est pas un surhomme encore moins devant la femme qu'il aime depuis plusieurs année...

Est ce que Mac aura le courage de partir si elle passe la plus belle nuit de sa vie avec Harm, l'homme de sa vie Question

J'ai hâte de lire la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tophie51.skyblog.com
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Lun 26 Nov - 4:02

Aaaaaah trop bien que tu es postée ta fic ici !! Je suis contente comme ca je pourrais la suivre au fil des postes, parce qu'avoir eu la chance d'avoir lu exactement jusqu'à là, bah je ne peux que céder à la tentation & faire souffrir mon chtit coeur par l'attente encouru LOL

Enfin tu sais de quoi je pense de ce début, je love super méga trop lol mais pour faire un peu plus structuré je suis réellement fan de cette fanfiction même si elle n'annonce pas de beau jours Confused
Et en faite le plus dure, c'est que tu m'as fait douloureusement réaliser que Mac était en dépression dans la saison 10... bien que je le savais mais de le voir écrire ca donne une toute autre dimension que j'en ai le coeur brisé pour notr' Mac di Namour Sad

Mac79 a écrit:
S'il arrivait à la repousser maintenant, il pouvait sans conteste être considéré comme un surhomme.
Mais il n'en était pas un
Cmt je peux être raide dingue de cette phrase, c'est vraiment magnifique parce que ca veut tout dire I love you lol


Enfin, tu écris merveilleusement bien & c'est bien ça l'essentiel! C'est un vrai régale de pouvoir te lire, alors plus qu'une chose à rajouter... Viv'ment la chuite Mr.Red


PS : c'était un vrai plaisir de te faire cette bann' et merci Niout & Cam pour les comms à ce sujet LOL

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mac79
Loin de Catherine
Loin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 38
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Ven 30 Nov - 19:01




Désolée pour l'attente....

J'espère que vous aimerez ce chapitre....

Merci pour les jolis com



CHAPITRE 5





Un peu plus tard

Appartement de Harm

Mac se leva brusquement, emportant avec elle une partie des draps du lit. Elle prit alors conscience de sa nudité alors que Harm n'en était plus à un instant de pudeur. Elle enroula le drap entier autour de sa taille et se leva plus perdue que jamais. Elle se mit alors à ramasser de façon frénétique tous les vêtements éparpillés un peu partout. De la chambre en passant par la salle de bains et la cuisine, jusqu'à la porte où leur étreinte passionnée avaient commencé.

Chaque caresse, chaque baiser, chaque parfum était fermement ancré dans sa mémoire et toutes ces images liées à leur nuit d'amour défilaient à présent devant elle. Sa gorge était nouée, ses yeux remplis de larmes et elle avait l'impression qu'elle allait sufforquer.

Complètement déboussolée, elle se prenait les pieds dans le drap et manquait à plusieurs reprises de tomber mais elle continuait irrémédiablement à tout ramasser, tout ranger.

Harm avait de plus en plus de mal à la regarder s'agiter de cette façon, alors il s'enroula dans une couverture à son tour et se leva pour la rejoindre.

- Mac qu'est-ce que vous faites ?

- Je crois que ça se voit non. Dit-elle agacée.

Il se pencha pour ramasser son soutien gorge et le lui tendit. Elle l'arracha de sa main et resserra son drap autour d'elle. S'en était trop pour lui. Une foule de questions allait fuser.

- Alors voilà fin de l'histoire? Vous avez pris votre pied et maintenant vous partez? Vous pouvez passer à autre chose aussi facilement que ça? Ce que nous avons vécu tout à l'heure, est-ce que c'était juste une histoire de sexe pour vous? Nous avons passé toutes ces années-là l'un avec l'autre pour finir notre histoire sur une partie de jambes en l'air. Si c'est le cas j'espère pour vous que j'ai été à la hauteur de vos attentes.

Tout ce qu'il voulait, c'était être le plus blessant possible, qu'elle voit sa souffrance et qu'elle ait autant mal que lui à cet instant. Pourtant tout en lui n'était que fragilité.

Mac lui répondit en ne le regardant pas dans les yeux, non seulement parce qu'elle ne voulait pas affronter son regard mais également parce qu'elle était au bord des larmes une fois de plus.

- Oui rassurez-vous, vous m'avez parfaitement comblée et je ne suis pas prête d'oublier cette nuit.

Que pouvait-elle dire de plus? Elle n'avait jamais été aussi mal de toute sa vie car elle s'apprêtait à se séparer de l'être le plus cher de son existence. C'était d'autant plus déprimant que si elle n'était pas sur le point de partir, elle serait une femme totalement comblée.

Pourquoi ne l'avait-on par entraîner à faire face à ce genre de dilemme?

Sarah Mackenzie était armée contre beaucoup de choses: chagrin, déception, adversité, violence, agressivité. Elle avait traversé tellement d'épreuves dans sa vie privée comme professionnelle qu'elle se sentait toujours prête à tout affronter.

Mais il y avait une chose pour laquelle Sarah Mackenzie ne s'était pas préparée :

Le bonheur.

Ce but que nous espérons tous ardemment atteindre, pourtant si difficile d'accès.

Le bonheur était quelque chose qui lui faisait si peur. Il signifiait ne plus avoir à se battre, ne plus avoir peur du lendemain. C'était parvenir à se réjouir de tout sans se morfondre sur ce que l'on n'a pas ou sur ce qu'on pense ne plus jamais avoir, c'était abattre toutes ses cartes.

Et par-dessus tout, le bonheur c'était accepter l'idée que l'on ne peut rien contrôler.

Mais personne ne lui avait jamais apprit à faire ça. Et comme tout ce qui est inconnu nous fait peur, elle était terrifiée.

On lui avait appris à combattre, à se défendre, à se méfier, à anticiper, à se relever lorsqu'on tombe... Mais pas de bonheur au programme de sa vie.

Et si ça n'était pas la quête du bonheur, qu'attendait-elle de cet ultime entrevue avec Harm?

Ce qu'elle avait prévu de faire en se rendant à cet appartement ce soir, c'était de prendre. Prendre le maximum possible, prendre toute son attention, sa tendresse, ses caresses, emporter le maximum de lui qu'il était possible d'emporter. Elle était venue chercher le fruit de tout ce qu'elle avait vécu avec lui durant ces dernières années. Elle espérait créer de tendres souvenirs pour ses vieux jours.

Ces doux rêves éveillés qui suffisent à vous tenir au chaud pour toute votre vie. Elle voulait être, même pour une soirée seulement, sa femme et sa maîtresse, l'objet de la moindre de ses attentions. Aussi égoïste que cela pouvait paraître elle était prête à l'assumer.

Mais c'était sans compter sur l'ironie de la Vie, cette capricieuse, cette effrontée.

Elle qui n'en a que faire de nos projets, de nos rêves, puisqu'à la fin elle finit toujours par avoir le dernier mot.

Rien ne s'était dérouler comme Mac l'avait prévu.

Elle avait voulu prendre et elle avait donné. Sans s'en rendre compte et le plus naturellement du monde.

Coeur, corps, âme, esprit...tout.

Pour la première fois de sa vie elle venait de comprendre ce que signifiait le terme faire l'amour, qu'elle avait toujours trouvé galvaudé. Ainsi donc il ne suffisait pas d'éprouver du désir et il ne s'agissait pas de satisfaire un besoin aussi primaire qu'éphémère.

Le premier baiser qu'elle lui avait donné ce soir, était une invitation à danser. Cette danse avec lui, elle en avait rêvé depuis le premier jour de leur rencontre. Cependant elle n'avait pas donné la cadence comme elle aurait voulu le faire.

Rien d'étonnant puisqu'elle n'avait pas l'habitude de ces pas ni de ce tempo. De ce corps à corps si parfaitement rythmé, ni de ce doux vertige qu'il avait fait naître chez elle. Elle avait dansé avec lui toute la nuit, au point de lui donner le tournis. Sans dire un mot.

Harm, pour sa part avait accepté cette danse et y avait mis tout son coeur mais il était loin de s'imaginer ce que cela allait impliquer. Pour la première fois de sa vie il n'y avait pas réfléchit. Son cerveau avait été mis en mode pause, à la seconde ou Mac avait posé ses lèvres sur les siennes.

Et à présent il se trouvait là, accoudé au bar, la tête penchée entre ses mains et les coudes plantés sur la surface froide.

Harmon Rabb était un bon danseur, toutes les femmes qu'il avait connu s'étaient accordées à le dire. Cette réputation tenait pour une partie à une règle qu'il s'était imposé. Pour lui, tout était mathématique. Un pas à gauche de sa cavalière et il la suivait, un pas à droite et il la rejoignait là. Il suivait son rythme et était toujours à l'écoute de ses attentes. Mais ce soir était exception à la règle. Ce soir, il avait fait l'amour avec Mac et il n'y avait plus de calcul. Plus de contrôle.

Le but n'était pas de donner ou d'éprouver du plaisir, le but était de montrer son besoin et son désir, son amour et son respect par tous les moyens. Et le résultat avait été magistral.

Leurs corps étaient apaisés, leur âme était rassérénée, leur coeur était comblé. Mais aucun n'était rassasié. Leur soif de l'autre avait été apaisée mais pas étanchée, elle menaçait de les tarauder à tout moment, d'ailleurs elle les taraudait déjà.

Elle ne pouvait pas partir, pas maintenant, pas après cette nuit.

Il voulait lui demander si leur nuit de partage, lui laissait toujours l'impression qu'il ne pourrait jamais y avoir de "nous". Il voulait lui faire part du fait que lorsqu'il s'agissait d'être avec elle peu lui importait de savoir qui était au dessus.

Mais elle était déjà prête, juste devant la porte, à un pas de quitter définitivement son existence.

Plus tôt dans la soirée il s'était promis de ne pas le faire mais il le fit quand même.

- Mac, non ne partez pas... Je vous en prie.

Elle voulait passer cette nuit avec lui pour enfin être libérée. Elle en sortait marquée à vie.


C'était probablement l'une des nuits les plus importantes de sa vie. Tant de vies allaient changer après cette nuit. Malgré son désarroi Mac s'était préparée et elle était prête.


D'ailleurs elle lui avait menti lorsqu'elle avait répondu que Webb n'était pas impliqué.

Juste avant de venir chez Harm, Mac l'avait appelé. Le jour où elle l'avait giflé il avait tenu à lui affirmer que si un jour elle avait besoin de lui pour quoi que ce soit, il serait là et qu'il l'aiderait sans poser de questions.

Alors a contre coeur elle l'avait appelé et en quelques minutes l'affaire avait été conclue.

Pour une fois, c'était la CIA qui allait l'aider, après les missions foireuses qu'elle avait du accepter pour eux, le temps était venu de l'aider en retour.

Le plan était simple:

Dès 6 heures, le vol AA847 au départ de l'aéroport Washington Dulles allait l'amener à destination de New York. Là bas, un des hommes de Webb l'attendrait pour l'amener à un appartement sécurisé. Celui qu'elle allait occuper durant les trois prochains mois.

Webb s'arrangerait alors pour que Mac puisse avoir sa part de gloire dans la gazette de la ville. Quelques jours plus tard elle devait périr glorieusement dans un incendie. Il valait mieux disparaitre en sauvant une vie plutôt qu'en se suicidant du haut d'un pont. Ainsi sa disparition serait moins pénible à supporter pour tout le monde. Si tant est qu'on pouvait apaiser la perte d'un être cher....

Ainsi sa vie s'arrêterait là pour Harm et pour tous ceux qui l'avaient connue à Washington, pour son oncle Matt, pour Chloé...

Elle prendrait alors l'avion direction la destination de son choix. Une nouvelle identité, une nouvelle vie, un nouveau pays. Spontanément, elle avait penser à la Russie. C'était un pays qu'elle aimait, elle parlait le russe courramment et surtout elle voulait rejoindre le fantôme du père de Harm. Sans doute parce qu'elle souhaitait rester dans son esprit comme son père l'était. Dans la catégorie des gens qu'il avait aimé mais de qui il devait apprendre à se détacher pour pouvoir continuer à vivre....

Là-bas elle allait commencer une autre vie. Elle aurait un nouveau job mais surtout dans ce nouveau pays, ils étaient bien moins frileux sur les termes d'adoption qu'aux Etats-Unis.



Elle allait pouvoir devenir mère.



A SUIVRE......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Ven 30 Nov - 21:06

Trop super
Vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Lun 3 Déc - 2:49

Alors j'ai pas pu m'empêcher de re-re-re-re...lire ce chapitre parce que je l'adore de trop !

Avant tout, un grand MERCI ! Merci de faire cette Mac que j'adore & surtout Merci de faire une Mac angoissée ! Parce que plein de fois je me suis imaginée les différentes façon dont H&M s'accoupleraient pour leur premiere fois lol & à chaque scénarii il devrait y avoir une réaction différente (enfin ceci est mon avis bien évidemment lol) & donc dans ce cas là voir Mac paniquer comme ça bah j'adore de trop, vraiment de vraiment LoL

Je serais pas cmt expliquer plus en détail le pourquoi du comment lol mais Mac ramasée ses vêtements ca donne un renouveau qui me plait bcp ! Bon peut-être que j'ai une vision très faussée, mais j'ai l'impression que la réaction de Mac & Harm, enfin surtout Mac parce que c'est celle qui m'interesse le plus lol, bah est celle d'une femme qui s'assume, d'une femme moderne & libre, d'une certaine manière... enfin ce n'est que ma vision encore & tjs !!

Ah rho & pi la description de leur nuit est magnifique, tu écris vraiment très très bien & je l'écrirais à chaque comm' qd tu posteras parce que je pourrais pas m'en empêcher, alors vaux mieux prévenir LoL

Enfin, je vais passé à la fin... (en essayant de faire rapide lol)

Alors ! Bon, au fil de la lecture, j'ai trouvé que Mac était un peu trop ancrée sur ses décisions, ce qui peut être un atout comme le contraire. Mais il est vrai que si elle avait passé une telle nuit & puis tout oublié du pourquoi de sa venue, cela n'aurait pas été très jolie de faire ça, genre la nana trop névrosé qui sait pas où elle a mal. Alors c'était tout à son honneur de poursuivre le pourquoi de son départ très catégorique mais tu as sortis une magnifique carte qui donne bcp d'importance & surtout qui fait qu'on puisse parfaitement comprendre mtn son état d'esprit.

Cette carte c'est de devenir mère & puis la raison de son départ en Russie, autre que cela fairait une connexion avec Harm par rapport à son père est très bien trouvé, que les procédures d'adoptions sont moins longues !

Enfin tout ça pour dire qu'il y a pleins de rebomdissement dans cette fic, sans que ce ne soit avec des raisons qui viennent comme un cheveux sur la soupe. Tout s'accorde & s'emboîte parce que tu l'as très bien structuré aussi & ce n'est pas une chose qui est facile à faire !

Donc, continue comme ça, je peux facilement croire que ce n'est pas facile d'écrire une fic au fil des postes sans être trop influencé & j'espère que tu ne le seras pas & que je serais encore fortement surprise

Alors viv'ment la suite !! (dsl pour long post mais qd j'aime je peux pas m'en empêcher de commenter alors que le pire je te l'ai dja presque tout dit LoL)

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Lun 3 Déc - 3:41

Heu... j'avoue que la de suite, suis un peu naze mais Finou a dit tout ce que je pensais pendant que je lisais cette merveilleuse fic...

Certaines phrases m'ont littéralement envouté... C'est du pur talent !

Merci

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mac79
Loin de Catherine
Loin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 38
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Jeu 13 Déc - 19:43

Salut tout le monde!

Merci pour m''avoir fait part de vos réactions à la fic, ça me fait très plaisir et surtout Finou il n'y a aucun problème si tu veux t'étaler sur des dizaines de pages, j'aime bien les com construits et inspirés!

Bien évidemment merci à ma relectrice chérie et ma Kim.


Voilà la suite...hem hem

Bonne lecture





CHAPITRE 6


  
Hormis l'épais brouillard qui couvrait chaque jour la cime des arbres et la température qui flirtait souvent avec le zéro, Svischevo était l'endroit idéal pour quiconque souhaitait commencer une nouvelle vie. Son principal atout était son isolement géographique dans un environnement loin de toute civilisation, à l'opposé de toute l'agitation qui régnait tout au long de l'année à Washington.

Par ailleurs, le naturel chaleureux des habitants était également un des arguments positifs de cette région. En effet, sa seule voisine était une vieille dame adorable avec qui elle avait tout de suite sympathisé. Au point de voir en elle une grand mère de substitution aussi bien qu'une amie.
Il y avait à présent cinq mois dix-huit jours treize heures et vingt-quatre minutes qu'elle avait quitté l'appartement d'Harm.

Mac était allongée sur le canapé de son salon, regardant les bûches de sa cheminée se consumer, pendant que les brindilles crépitaient joyeusement.
Elle était là depuis des heures, immobile, le regard vide. Elle attendait patiemment le sommeil mais celui-ci semblait la fuir. L'état de nervosité dans lequel elle se trouvait rendait tout repos impossible.
 
La douleur ne parvenait tout simplement pas à la laisser tranquille. D'ailleurs, elle s'était même aggravée depuis la veille. Webb avait appelé pour la première fois depuis trois mois. Il avait été bref, courtois et professionnel, comme elle l'attendait de lui. Et il lui avait annoncé la suite des événements. C'était décidé, l'article de sa disparition devait paraître aujourd'hui.

A l'heure qu'il était, tous ceux qui l'avaient connue et qui avait été surpris par son départ étaient à présent accablés par l'annonce de son décès. En cet instant, elle n'était qu'un moment de souffrance pour eux, bientôt elle espérait être un heureux souvenir.

Juste après avoir raccroché le téléphone, elle s'était emparée des comprimés prescrits par son nouveau thérapeute. Un homme assez froid et surtout... beaucoup moins frileux à prescrire des somnifères que le Docteur MacCool.

Depuis, si elle n'avait pas trouvé le sommeil, elle se sentait comme engourdie. C'était déjà ça.
Pourtant un mot ne cessait de résonner dans son esprit: NON.
Peu importe à quel point elle essayait de faire taire cette petite voix dans sa tête, elle revenait toujours.

Elle se leva alors brusquement, se prenant la tête entre les mains.

- Non non non non non non non non.....Je ne peux pas faire ça....Non...non...

Elle s'était mise à fouiller autour d'elle à la recherche de quelque chose. Elle ne savait pas très bien quoi jusqu'à ce qu'elle le voit posé sur la table basse. Elle se jeta alors sur le téléphone et composa le numéro donné par Webb. Elle laissa sonner durant une minute avant de raccrocher . Elle rappellerait plus tard.

- Bon sang, mais qu'est ce qui m'a pris? Pourquoi?

Elle entendait la voix du docteur MacCool:

“ Pourquoi est-ce que vous décidez toujours d'être seule?”

- Je ne peux pas faire ça! Pas à mes amis, pas à Chloé, ni à oncle Matt...ni à Harm!

Elle avait tellement détesté Clay lorsqu'il lui avait fait croire à sa mort et voilà qu'elle allait faire subir la même chose à tous ceux qu'elle aimait...

Mais que lui était-il arrivé? Pourquoi se comportait-elle de cette façon? Sa souffrance était-elle une excuse suffisante à son comportement étrange?

Elle courut dans la salle de bains, ouvrit le robinet avant de plonger la tête dans le lavabo, laissant l'eau froide lui remettre les idées en place. Lorsqu'elle referma l'eau et releva la tête, elle regarda la femme qui se trouvait face à elle. Elle reconnaissait ces traits, mais qui cette femme au teint livide pouvait-elle bien être? A qui appartenaient ces yeux vides et ces paupières cernées? Une chose était sûre: elle ne voulait plus la voir, plus lui ressembler....

Pourquoi son état ne s'améliorait-il toujours pas? Sa fuite était sensée lui être salutaire. A quoi cela servait-il qu'elle ait mit ces milliers de kilomètres entre eux si c'était pour en souffrir encore plus? Pour penser à lui à chaque seconde, pour le désirer encore plus que lorsqu'elle n'avait aucune idée du goût de sa peau?

Pour couronner le tout, cette journée coïncidait également avec le dernier rendez-vous avant l'arrivée de son futur enfant. Webb avait tenu sa promesse même si cela avait pris plus de temps que prévu.

La petite fille qu'elle avait tant espérée allait faire son apparition dans son existence. Mais quelle image horrible allait-elle donner à cette enfant vu l'état dans lequel elle se trouvait? Peut-être avait-elle tort de vouloir endosser une telle responsabilité...Et si cette enfant ne parvenait jamais à la considérer comme une mère? Et si elle la faisait souffrir, elle aussi? Et si elle n'était pas capable d'être une bonne mère? Et si.....

Le flot de ses pensées torturées fut interrompu par la sonnette de la porte d'entrée qui retentit dans la maison.
L'assistante sociale, déjà...elle était pile à l'heure.

Elle s'épongea le visage dans une tentative de reprendre un visage présentable et se coiffa rapidement. Après une brève touche de maquillage pour camoufler ses traits fatigués, elle se dirigea vers la porte, qu'elle ouvrit.

Et là ce fut stupeur, tremblements, aphonie...une foule de symptômes incontrôlables et paralysants qui accueillirent le nouvel arrivant en lieu et place des habituelles politesses de bienvenue.
 
 
Ce dernier était le reflet des nuits d'insomnie qu'il avait passé ses derniers mois. Durant les jours qui avaient suivi son départ, il s'était agité dans tous les sens, à l'affût du moindre indice qu'elle aurait laissé pour qu'il la retrouve. Puis était venue l'angoisse du temps qui passe et du vide qu'elle avait laissé après elle. La prochaine étape aurait dû être la résignation mais il en était incapable et ne pouvait s'y résoudre alors il passait ses nuits les yeux ouverts, sans jamais éteindre la lumière. Le manque de sommeil lui conférait un teint proche du gris, tandis que ses yeux étaient cernés et injectés de sang. Ses cheveux étaient légèrement ébouriffés et pour la première fois de sa vie on pouvait voir sur ses joues une barbe naissante.
Mais la femme qu'il avait en face de lui ne réagissait toujours pas. Le regardant bouche bée, elle cligna des yeux pour la première fois.
 
Puis vint la fuite...Pendant quelques secondes elle avait voulu refermer la porte sur lui, sur son passé, sur leur histoire mais elle en était incapable alors Mac recula...Elle ne put rien dire lorsqu'il entra dans la pièce. Mais elle continua à reculer jusqu'au salon.

Dans une tentative pathétique de se protéger, elle s'empara d'un oreiller et le colla à elle tout en faisant signe à Harm de reculer de son autre main.

- N'approchez pas....Non pas ça, Harm pourquoi? Vous n'étiez pas sensé me retrouver...je suis morte pour vous..Je vous ai libéré de moi.....
Mac reculait irrémédiablement comme si en faisant cela elle pouvait lui échapper.

- Ah oui .... l'incendie...En effet, Webb m'a raconté mais il n'a rien fait de ce qui était prévu. Je dois d'ailleurs retirer ce que j'ai dis, je lui en suis reconnaissant de ne pas s'être rendu complice de cette supercherie, c'est le comportement d'un véritable ami. Il faut reconnaître une chose, c'était bien essayé Mac, le coup de prendre la fuite, de monter toute cette petite histoire pour vous débarrasser de moi...mais vous m'avez sous-estimé.... 
Non, en fait c'est bien plus que ça, vous avez sous-estimé ce qu'il y a entre nous. Désolé Mac mais si vous voulez vous débarrasser de moi, si vous voulez que je sorte de votre vie une bonne fois pour toutes, il va falloir employer les grands moyens.

Pendant plusieurs secondes elle se mit à penser à la situation dans laquelle elle se trouvait. Considérant que des milliers de kilomètres entre eux n'avaient pas suffi. Tout était à refaire. Ces mois d'efforts n'avaient servi à rien.

Elle songea aux différentes possibilités qui s'offraient à elle, le choix était restreint:
Signer pour la prochaine mission sur la Lune ou Mars?
Rejoindre une congrégation de soeurs cloîtrées?
Peut-être se porter volontaire pour une expérience scientifique sur la cryogénisation? Pas bête si on y réfléchissait bien.... À son réveil dans cent cinquante ans, peut-être qu'elle ne serait plus du tout amoureuse de Harm...

« Peut-être »...........C' était un mot bien dangereux dans certaines situations et dans la sienne ce mot était désormais banni...

Rien ne lui semblait tenir la route devant l'ampleur de ses sentiments et émotions.

Harm quant à lui avait profité du moment d'absence de Mac pour s'approcher d'elle. Il était à présent à moins d'un mètre et venait de sortir un objet de la manche de son blouson.

Une arme. La sienne. Il prit soin de la glisser dans la main de Mac qui était toujours interdite et pointa le canon sur son abdomen.

- Voilà Mac, débarrassez-vous de moi.

Elle était tétanisée par cette scène surréaliste. Pour être un moyen radical c'en était un mais le dernier qu'elle pouvait considérer employer.

- Vous avez perdu la tête Harm? Rangez ça...

- Ah parce que vous me trouvez fou? Et ce que vous avez fait, c'était moins fou? Vous êtes vous seulement demandée dans quel état j'aurai pu être lorsqu'on m'aurait appris la nouvelle? Vous morte? Après la façon dont on s'était quittés? Peut-on imaginer quelque chose de plus atroce?
 
- Je suis désolée.

Les larmes étaient arrivées toutes seules, sans qu'elle s'en rende compte.

- Vous n'imaginez même pas à quel point je peux être désolée. Je me sentais si mal Harm. Je voulais juste....Je voulais juste....

- Et moi j'avais mal à en crever à l'idée de ne plus jamais vous voir Mac!!! À en crever! Alors allons au bout de votre idée de mourir...Allez-y appuyez sur cette fichue gâchette. Ca ne prendra qu'une seconde... Tiens, vous pouvez même retourner l'arme contre votre tempe après si c'est trop dur à supporter pour vous.... Faites-le maintenant si vous voulez que tout ça s'arrête parce qu'il faut qu'on arrête de tourner en rond et il n'y a aucun autre moyen d'en finir...
 

A SUIVRE....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Jeu 13 Déc - 23:17

Toujours aussi super
vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
niout
Baby-Sitter de Gemma
Baby-Sitter de Gemma
avatar

Féminin Nombre de messages : 1122
Age : 30
Localisation : Ile de la Réunion... Merci Mackenzie pour ce sublime avatar et Marie pr la bannière.
Date d'inscription : 26/05/2005

MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   Jeu 20 Déc - 19:56

Bon alors j'avoue que ça part dans une direction qui me plaît assez ... (surprenant ? lol)

Comme Finou, une Mac complètement perdue, désemparée et surtout plus seule que jamais : J'ADORE !

Le fait qu'elle parte après leur première nuit je trouve ça parfait ... j'ai hâte de voir les surprises que ça nous réserve.

Et comme je te l'ai dit, j'ai beaucoup aimé la réaction de Harm quand il se retrouve derrière sa porte, à lui cracher toute sa colère et son désespoir (en quelque sorte), à essayer de la faire réagir de quelque manière que ce soit ... Génial !

Je comprends que Mac aie voulu fuir sa vie mais de façon si brutale c'est dur quand même ... j'espère juste qu'elle atteindra son but : devenir mère...
Mais bon visiblement ça ne lui réussi pas de s'être éloignée de tous... à suivre !

Je trépigne ! Je trépigne ! lol ! Dépêche-toi de l'écrire ce chapitre ...

Je l'attends ce soir ... allez un pti geste pour la Fèt Caf ! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What becomes of the brokenhearted? [En cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
What becomes of the brokenhearted? [En cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.
» Cours sur l'imparfait de l'indicatif
» Le grain de la bruyère; petit cours en accéléré
» cours technique femme et milonga art plus tango
» Cours de Broderie d'Art à Marly le Roi (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: FANART :: Les fanfictions :: En cours-
Sauter vers: