CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SOS Ange en détresse... [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: SOS Ange en détresse... [en cours]   Lun 19 Nov - 22:55




Titre : SOS Ange en détresse
Auteur : Sarah0076
Mail : Sarah0076@hotmail.com
Avertissement : Aucun en particulier, mais bon je vais prévenir quand même certains risquent d’avoir besoin de quelques mouchoirs… Je préfère prévenir que pour Comment lui dire je me suis faite grondée de ne pas avoir prévenu… lol
Catégorie : Drame, Romance
Personnages : Harm, Mac, Emily
Résumé : Quand l’amour nous détruit et que notre seul lien ne tient qu’à un fil…
Disclaimer : La série et les personnages de JAG ne m’appartiennent pas, mais sont la propriété de CBS, Paramount Studio et ils appartiennent à Donald P Bellisario.
A/N : Cette fic est dédiée à Cat76 à qui j’ai promis cette fic il y a déjà bien longtemps. Pour la merveilleuse maman que tu es la miss…
Je voudrais adresser un immense, voire même gigantesque merci à Coco et Elo mes deux petits anges pour avoir su être patiente et présente pour toute cette fic, pour les conseils les relectures et surtout les encouragements… Merci infiniment de répondre toujours présentes…
Un grand merci également à Finou pour la superbe banière.

Petite remarque avant de commencer, je sais que certains vont s’arracher les cheveux des mots et paroles qui vont être échangés durant la fic. Je sais par avance aussi que certains vont vouloir tuer certaines personnes pour leur propos ou leur geste dans la fic, aussi je vous demanderais de rester calme et respectueux envers les personnages, que la fic ne vire pas à un règlement de compte entre les lecteurs… lol…

Sur ce, je pense que j’ai tout dis… Bonne lecture à tous en espérant que la fic vous plaise.

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandraelo
Voisin de Catherine
Voisin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 28
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Lun 19 Nov - 23:39

A enfin tu l'as poste. elle est splendide.

Elle est magique. Prenez des mouchoirs parce qu'elle est triste mais si belle et si magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlycatherinebell.com
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mar 20 Nov - 14:34

super une nouvelle fic
J'ai hâte de la lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harm-mac
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 28
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mar 20 Nov - 20:53

J'ai hate de la lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jen72
Loin de Catherine
Loin de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 29
Localisation : Lausannoise exilee en Alabama
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mer 21 Nov - 11:38

Je me réjouis de te lire. Quand commences-tu à poster?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mer 21 Nov - 17:16

Ben comme vous avez été gentil je commence maintenant Jen72... hihi
J'essayerai de mettre un post le plus souvent possible. Mais déjà en milieu de semaines prochaine je dois m'absenter pour 1 semaine et je ne sais pas encore si j'aurai le net... Mille excuse à l'avance...

Bonne lecture à tous, en espérant que cette fic vous plaira...

*******************************************************

Des mois qu’ils enchaînaient disputes sur disputes. Tout était prétexte à une nouvelle chamaillerie qui finissait en éclat de voix atroce. Ils n’arrivaient plus à communiquer, à se comprendre, à vivre tout simplement ensemble comme tout couple marié depuis plusieurs années… Comment en étaient-ils arrivés là ? Leur couple était pourtant idyllique. Ils s’aimaient depuis des années et ils formaient avec Emy une petite famille adorable, pleine de joie de vivre, d’amour et de tendresse. Mais aujourd’hui, tout ceci semblait avoir disparu. Comme si tous ces instants de purs bonheurs n’avaient été qu’un rêve…

C’est la voix de sa fille qui sortit Mac de ses pensées lugubres.

- Maman, tu veux bien venir jouer avec moi pendant que je suis dans mon bain, dis ?

Mac sourit devant la moue enfantine de sa fille. Elle n’avait jamais pu résister aux yeux boudeurs et suppliants de son petit ange. Des yeux d’un marron profond qui lui en rappelaient d’autres.

- Commence à te mettre dans la baignoire et la remplir, j’arrive… J’en profiterai pour te laver les cheveux, ma puce !

La petite fille mima une grimace significative. Elle n’avait jamais aimé depuis toute petite qu’on lui lave les cheveux, elle remuait toujours quand on lui passait le jet d’eau sur la tête et le savon finissait sa course dans ses yeux. Avec l’âge, elle avait appris à se tenir plus tranquille pendant le rinçage des cheveux, faisant totale confiance à la délicatesse de sa mère. La petite fille partit en sautillant en direction de la salle de bain, ce qui fit grandement rire Mac. Sa fille était la seule chose aujourd’hui qui lui permettait de tenir encore le coup, l’échec cuisant des derniers mois dans son couple rendait Mac de plus en plus irritable et dépressive. Jamais elle ne s’était imaginée que la vie avec l’homme de sa vie pouvait virer ainsi au cauchemar. Pourquoi s’étaient ils perdus ? Les disputes étaient de jour en jour plus violentes, les mots de plus ne plus durs et surtout de plus en plus difficiles à oublier. Chacun essayait de blesser l’autre le plus possible dans les moments de conflits. Ils en étaient arrivés à ne même plus pouvoir faire chambre commune. Son mari après la dispute quotidienne finissait par se rendre dans le bureau pour travailler et ensuite il s’allongeait sur le canapé se trouvant dans la pièce. Mac ne supportant pas la solitude dans le lit conjugal elle finissait par se glisser dans la chambre de leur fille et elle trouvait auprès de celle-ci l’amour qu’elle n’avait plus de son époux.

Une fois de plus les appels de sa fille la ramenèrent à la réalité.

- Maman, tu viens ?

Mac rit une nouvelle fois, elle enfila vite son bas de survêtement et partit rejoindre sa fille dans la salle de bain.

- Je suis là ma puce… Alors tu t’amuses bien ?

- Oui, j’ai pris ma poupée et comme ça je lui donne son bain à elle aussi.

Du haut de ses 7 ans, Emily était une enfant des plus adorables. Elle n’avait jamais été une enfant difficile, bébé elle ne manifestait sa présence que lorsqu’elle avait faim où qu’elle avait les fesses sales. En grandissant elle était devenue une petite fille timide mais pleine de vie, curieuse de tout connaître et surtout très attachante. Sa maîtresse à l’école était contente d’avoir une élève aussi attentive, elle avait dit un jour à Mac, lors d’une réunion de parents qu’elle serait aux anges si elle avait une classe entière d’enfants aussi sage, attentifs et volontaires dans la classe. Mac avait pu empêcher la fierté de la submerger. Evidemment sa fille était la plus merveilleuse des enfants à ses yeux, comme chaque enfant est le plus beau aux yeux de ses parents, mais recevoir un compliment de la part d’une personne extérieure était toujours une fierté profonde.

- Dit Maman, Papa il rentre bientôt ? Il avait promis que ce soir il me ferait à manger… Des pâtes à la bolognaise…

La petite fille se lécha les babines à l’énonciation du repas du soir. Mac aurait presque sourit à cette remarque si, en ce moment même, elle ne pensait pas au père de sa fille et la dispute quotidienne qui allait sûrement avoir lieu dès son arrivée au domicile conjugal. Mac essaya tout de même d’effacer son air triste pour que sa fille s’en rende compte le moins possible.

- Je ne sais pas, mon cœur. Papa doit être retenu au travail.

La petite fille afficha un air boudeur.

- Papa il est toujours au travail, en ce moment…

Emy prit un air désolé, elle hésita quelques secondes puis finit par poser sa question.

- Maman, tu crois que papa il préfère son travail à nous ?

Le cœur de Mac rata un battement. Elle aurait tout sacrifié pour le bonheur de sa fille et visiblement les absences répétées de son père faisaient se poser des questions à la jeune enfant. Même s’ils avaient des problèmes dans leur couple, leur fille était la chose la plus précieuse à leurs yeux pour tous les deux. Mac posa sa main affectueusement dans les cheveux de sa fille caressant doucement les boucles brunes de l’enfant.

- Papa et moi t’aimons plus que tout au monde, Emy. Jamais rien ne passera avant toi. Papa a juste beaucoup de travail en ce moment et il est obligé de le faire. Mais jamais il ne préfèrera son travail à toi mon trésor. Tu es notre petit rayon de soleil. Et dès que papa aura bouclé tout le travail qu’il a à faire il sera tout à toi, chérie.

Emily regarda sa maman avec ses grands yeux brillants. Puis retrouvant le sourire elle fit un rapide bisou à sa maman avant de reporter son attention sur sa poupée et de finir de la laver.

- Alors tu as bientôt fini de laver les cheveux de Kate ?

Emily tendit la poupée en direction de Mac pour que celle-ci la prenne dans ses mains.

- Ben je ne lui ai pas lavé les cheveux car à chaque fois je lui mets du savon dans les yeux. Peut être que tu pourrais lui faire toi ?

Mac fit comme lui demandait sa fille et commença à laver les cheveux de la poupée et à jouer avec les différents objets qui se trouvaient dans le bain. Mac était assise au bord de la baignoire et avec tous les remous qu’elles faisaient dans l’eau elle était aussi trempée que si elle avait plongée habillée dans le bain, mais à cet instant peu lui importait, elle était heureuse. Les rires de sa fille avaient toujours le même effet salvateur sur elle. C’est le claquement de la porte qui leur fit cesser la bataille d’eau qui avait commencée quelques minutes plus tôt. Mac reconnu immédiatement les pas de son mari se diriger immédiatement dans la chambre conjugale sans même faire part de son retour à la maison. Elle se redressa vivement et embrassa sa fille.

- Finis de prendre ton bain, mon cœur… Je dois parler avec papa…

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mer 21 Nov - 23:19

Super début
J'ai trop hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Jeu 22 Nov - 16:23

Merci à tout le monde pour vos commentaires... Je vais abréger vos interrogations, masi je suis pas certaines que cela va pour autant arranger votre humeur cette suite... Je n'en dirais pas plus je vous laise découvrir ça par vous même...

*********************************

La petite fille ne répondit rien et regarda sa mère sortir de la salle de bain. Mac une fois dans le couloir menant à sa chambre arrangea ses vêtements et se rendit d’un pas rapide dans la pièce au fond du couloir. Elle entra dans la chambre et claqua la porte derrière elle.

- Je peux savoir où tu étais ?

Elle avait employé un ton assez dur, montrant déjà les prémices de la future dispute. L’homme qui était en train de se changer se retourna brusquement pour lui faire face et répondit tout aussi froidement que sa femme.

- J’étais au travail…

Mac s’avança dangereusement vers lui.

- Jusqu’à 19h… Ne te fous pas de moi Harm… Je te rappelle que je travaille toujours au JAG même si je ne suis plus avocate. C’est le calme plat en ce moment. Alors je répète ma question : Où étais-tu ?

Harm continua à se déshabiller tournant le dos à sa femme. Le ton commençait à monter signe d’une nouvelle crise dans leur couple. Il savait que pour éviter une nouvelle dispute avec elle ce soir il aurait dû renter de suite après le travail. Mais cela aurait-il vraiment changé quelque chose à la tranquillité de leur couple, n’y aurait-il pas eu un autre sujet de discorde entre eux ? Tout était motif à l’affrontement ces derniers temps, quand ce n’était pas elle qui lançait les hostilités, il s’y mettait lui. Alors pourquoi rentrer tôt à la maison ? Cet endroit qui aurait dû être un havre de paix, de réconfort, de bien être le plus total était devenu le centre d’un champ de bataille digne des plus grandes guerres. Et autant dire qu’ils étaient très forts vu leur statut de militaire pour rendre la guerre la plus meurtrière possible. Leurs disputes étaient tellement violentes que les mots dépassaient bien souvent leurs pensées. Leur seul objectif dans les moments d’affrontement était de blesser l’autre et cela quel qu’en soit le prix et les moyens utilisés. Ne dit-on pas qu’en amour comme à la guerre tous les coups sont permis ? Et à cet instant, l’arme la plus efficace de Harm était le silence et l’indifférence. Il savait que rien n’exaspérait plus sa femme que lorsqu’il l’ignorait et ne répondait pas à ses questions. Et la réaction de Mac ne tarda pas. Elle s’approcha encore plus de lui et le tournant voilement vers elle en le tirant par le bras.

- Je t’ai posé une question, il me semble !

Si précédemment sa demande avait été plutôt calme, l’intonation actuelle de sa voix et les éclairs qui vrillaient ses yeux étaient signe de la foudre qui allait s’abattre sur lui, mais il en avait cure, il était près a jouer si c’était ce qu’elle voulait.

- Visiblement je n’étais pas à la maison, sinon la dispute aurait débutée depuis un moment !

Il voulait éviter ce soir de s’emporter lui aussi et garder son calme pour l’énerver elle encore plus. Et à ce jeu il était très doué, il connaissait chaque point sensible, tous les petits détails qui la ferait craquer.

- Je vois tu ne veux pas répondre… Tu étais donc dehors, à faire je ne sais quoi et surtout avec je ne sais qui… Ta famille est-elle devenue un tel fardeau que tu préfères traîner avec des inconnus ?

Son ton était amer, elle avait essayé de garder une voix dure mais au fond d’elle elle aurait aimé pouvoir s’effondrer et pleurer toutes les larmes de son corps, toutes ses larmes qu’elle retenait désormais quand elle était avec lui. Chaque retard était une nouvelle souffrance, chaque abandon un nouveau désespoir et ce qui lui déchirait par-dessus tout le cœur, était l’indifférence dont il faisait preuve à son égard maintenant. Elle aurait eu besoin des bras forts et réconfortants de son mari, mais cela faisait des mois qu’elle n’y avait plus eus droit… Devant son silence, elle décida d’attaquer la où sa faisait mal.

- Je veux bien comprendre que ta femme ait perdu tout intérêt à tes yeux, mais tu pourrais au moins songer à ta fille !

La réaction qu’elle avait recherchée arriva aussitôt. Le Harm indifférent et calme qui se tenait devant elle quelques secondes auparavant venait en un instant de disparaître pour laisser place à un Harm aussi en colère et fou de rage qu’elle.

- Je t’interdis de dire que ma fille n’a pas d’intérêt à mes yeux, ou qu’elle passe après quoi que ce soit. Rien au monde ne passera avant elle... ni voler, ni l’armée et encore moins des inconnus.

Le son avait encore monté d’un cran. Les voisins devaient sûrement partager la dispute qui faisait rage dans le couple. Mais à cet instant tout ceci avait peu d’importance. Les bombes étaient lancées et ils ne comptaient pas s’arrêter là.

- Tu m’interdis ? Tu m’interdis quoi, de dire la vérité ? Ce n’est pas à toi que ta fille a demandé si son papa l’aimait encore ! Alors avant de faire des promesses et lancer des belles paroles à tout va, tu ferais mieux d’être tout simplement présent auprès d’Emy…

Elle ne songeait pas une seconde qu’il était un mauvais père. Mais la question que lui avait posée sa fille un peu plus tôt, lui avait déchiré le cœur. Bien sûr que son père l’aimait, s’il l’avait pu il lui aurait décroché la lune. Mais voila, l’entente entre le couple avait des répercutions sur leur vie de famille, et Mac savait qu’elle était tout aussi fautive que Harm de la situation présente. Bien qu’il luttait pour le cacher, Mac put voir immédiatement le regard de Harm se voiler de tristesse. Elle regretta aussitôt de l’avoir accusé d’être un mauvais père, mais il l’avait mérité après tout.

- Laisse Emy en dehors de tout ça, veux-tu ! Je suis allé faire un tour au Mc Murphy’s avec Bud et Sturgis, alors ne viens pas m’accuser de quoi que ce soit !

Il avait retrouvé son ton dur et fort. Il ne parlait plus, ils criaient. Leur voix emplissait toute la maison. Il était étrange que les voisins n’aient jamais appelés la police.

- Ou tu étais tout simplement avec une autre femme !

Elle n’avait pu s’empêcher cette accusation. Sa voix se voulait accusatrice et amère, mais rien ne lui faisait plus mal que de l’imaginer dans les bras d’une autre. Et comme à chaque fois que le sujet de l’adultère revenait sur le tapis, Harm préféra abandonner la bataille.

- Je préfère aller passer du temps avec ma fille que d’écouter tes élucubrations !

Il enfila rapidement son tee-shirt et contourna Mac pour sortir de cet endroit. Mac le voyant fuir décida d’intervenir pour le stopper.

- Nous n’avons pas fini notre conversation !

Elle avait crié sa dernière phrase car déjà son mari se dirigeait dans le couloir.

- Je n’ai plus rien à te dire moi…

Il ne s’arrêta pas et continua sa route vers la salle de bain, où il savait trouver sa fille. Mac voyant qu’il ne ferait pas demi tour le suivit dans sa fuite et prit elle aussi la direction de la salle de bain. Elle ne dirait rien devant leur fille, ils s’étaient faits une promesse silencieuse que devant Emy ils feraient en sorte de ne pas montrer leur désaccord, pour éviter de perturber la jeune enfant.
Quand Mac vit Harm passer la porte de la salle de bain, elle discerna de suite un cri étouffé et des remous brusques ressemblant à des clapotis. La peur la prit au ventre alors qu’elle songeait au plus tragique de cette subite agitation de son mari.

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Jeu 22 Nov - 19:05

Sadique cette coupure

J'adore
Vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harm-mac
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 28
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Jeu 22 Nov - 21:11

Arggh! trop trsite!
mais tres bien ecrit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isa69jag
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 103
Age : 47
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Ven 23 Nov - 0:57

Je sens qu'un drame s'est produit dans la salle de bain......
Très, très bien écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Ven 23 Nov - 11:44

Voici la suite... Ne me tuez pas tout de suite par pitié... Ben vi si vous me tuez maintenant vous aurez jamais le reste...lol...

*******************************

Elle accéléra le pas et se figea au pas de la porte… Sa fille, son bébé était allongée sur le sol, inanimée… Harm était penché au dessus d’elle et commençait déjà à vérifier sa respiration et n’obtenant, apparemment, pas de réaction de la fillette, débuta un massage cardiaque. Mac était pétrifiée, incapable de faire le moindre mouvement. Les pires scénarios embuaient ses pensées… L’un de ses pires cauchemars venait de prendre vie. Sa petite fille, son seul soutient et son seul bonheur depuis ces derniers mois, était allongée sur le carrelage de la salle de bain sans vie…
Harm de son côté faisait un massage cardiaque à Emy. Alors qu’il était rentré dans la salle de bain, il avait de suite vu le corps de sa fille flottant au travers de la baignoire. Il avait agi instinctivement, incapable de raisonner clairement sur ce qu’il fallait faire. Il avait attrapé le petit corps tout frêle et l’avait déposé par terre pour vérifier si l’enfant respirait toujours. Il remerciait intérieurement son entraînement de militaire car le père qu’il était aurait perdu tout contrôle et tout bon raisonnement quand il s’était rendu compte que son petit ange ne respirait plus. Aussi depuis quelques secondes, peut être même des minutes, il n’aurait su le dire, il s’acharnait sur le petit corps sans vie. Ecoutant toujours son instinct de militaire, il se tourna vers sa femme qui se tenait toujours dans l’embrasure de la porte, complètement immobile et visiblement anéantie par le choc.

- Préviens les secours, Mac…

Son intervention semblait veine, Mac restait là sans bouger, incapable de dire ou faire quoi que ce soit. Qu’était-il en train de se passer à l’instant. Sa vie de couple était tombée en miette et on était en train de lui enlever la seule chose sur terre qui la rattachait encore à la vie. Non, tout ceci ne pouvait pas se produire, pas à nouveau.
Devant le manque évident de réaction de sa femme, Harm répéta sa requête, mais cette fois-ci en élevant la voix pour essayer de la faire réagir. Il n’avait pas pour autant cessé le massage cardiaque et le bouche à bouche. Ne voyant toujours pas Mac se diriger vers le téléphone pour prévenir les secours il décida d’utiliser les grands moyens. Tout comme lui, son côté militaire et Marine devait avoir encore un petit contrôle sur elle. Il prit sa voix la plus autoritaire et lança ses ordres.

- Colonel Mackenzie, allez prendre le téléphone et appelez le 911, c’est un ordre…

Le Marine reprit le dessus sur la femme et la mère qu’elle était. Tel un automate elle se dirigea dans le salon pour prendre le téléphone et composa le numéro tout en retournant dans la salle de bain. Et l’image atroce, infligée quelques secondes plutôt, réapparu à ses yeux, comme pour lui infliger une souffrance encore plus cinglante. C’est une voix à l’autre bout du téléphone qui al sortie de sa léthargie.

- Poste de secours du district de Fall Church, que puis-je pour vous ?…

- C’est ma fille… Elle…

Les mots sortaient avec aucune bonne cohérence. C’est un toussotement qui lui redonna l’assurance que l’avocate qu’elle était avait toujours au fond d’elle.

- C’est ma fille, on l’a retrouvée dans la baignoire sans connaissance… Mon mari lui a administré les premiers gestes de secours…

- Très bien madame, on vous envoie une équipe immédiatement, l’enfant a-t-elle repris connaissance ?

Mac poussa un léger soupir de soulagement.

- Elle vient de reprendre connaissance à l’instant… Elle a recraché l’eau qu’elle avait avalée.

Les gestes de Harm avaient fini par porter leurs fruits, Emy respirait à nouveau. Harm l’avait tournée en position latérale de sécurité pour l’aider à évacuer toute l’eau avalée. La petite avait un visage aussi pale que la mort. Le froid du carrelage et le fond de l’air de la salle de bain qui s’était refroidi lui infligèrent la chair de poule et un horrible claquement de dent. Elle regarda les yeux de son père le suppliant de sa petite moue, semi consciente, de lui venir en aide.

- … Froid… Pap…

Le reste de sa phrase se perdit dans l’air, l’épuisement et le claquement de dent prenant le dessus. Harm se saisit du peignoir de bain de sa fille, qui pendait juste sur le porte-serviette à ses côtés et il l’enroula dedans, frottant vigoureusement le petit corps frêle.
Mac s’était accroupie aux côtés de son mari et caressait tendrement les cheveux mouillés de la petite fille, pour lui signifier de sa présence auprès d’elle.

- Madame, vous allez mettre votre fille bien au chaud en attendant que les secours arrivent… Laissez-la allongée, elle doit être dans un état d’épuisement et de choc total, aussi risque-t-elle de sombrer dans l’inconscience…

- D’accord…

Ce furent les seuls mots que Mac put prononcer quand son interlocuteur avait parlé de ce qu’il pourrait arriver. Et les dires de la personne à l’autre bout du fil ne tardèrent pas à se révéler vrai. Emy venait de sombrer dans les bras de son père.

- Elle vient de perdre connaissance… que doit-on faire ?

La panique avait repris le dessus, suite au léger soulagement quand elle avait vu Emy respirer…

- Restez calme, madame… Mettez votre fille au chaud et attendez que les secours arrivent. Vérifiez régulièrement que l’enfant respire toujours, jusqu’à l’arrivée de notre équipe…

- Ok…

Comment tout ceci avait-il bien pu arriver, pourquoi eux ? Pourquoi Emy ? Mac laissa retomber le téléphone le long de son corps lorsqu’elle entendu le bip significatif lui indiquant que son interlocuteur avait raccroché. Elle restait là, accroupie sur le carrelage froid de la salle de bain, incapable de faire un seul mouvement. Son esprit était martel’ par une seule voix qui lui répétée sans cesse pourquoi ?... La peur la tétanisait de part en part, elle était incapable de faire quoi que ce soit. Elle remercia intérieurement le ciel que Harm fut là quand tout ceci était arrivé, car prise panique comme elle l’était, elle aurait été incapable de faire quoi que ce soit. Sa petite fille, son ange, le bonheur de sa vie était entre la vie et la mort. De part sa formation de marines, elle connaissait les risques liés à une noyade. Emy avait reprit connaissance et avait recaché l’eau avalée, mais Mac savait qu’il y avait encore des risques, elle pouvait avoir des problèmes pulmonaires et faire un autre arrêt respiratoire. Pour le moment tout ce qu’elle était capable de faire c’était de caresser ses cheveux et de lui tenir la main. Par ce simple geste elle avait comme le sentiment de lui procurer de sa propre énergie. Elle se retrouva brusquement tirée vers le haut. Harm venait de se redresser et la main que Mac tenait toujours serrée au creux de la sienne la fit suivre le mouvement. Sans un mot elle se redressa et suivit son mari qui se dirigeait déjà vers le salon ou il s’assit sur le sofa, tenant fermement serrée contre son cœur le corps tout frêle. Mac prit place à ses côtés, ne se souciant plus ni l’un ni l’autre de la dispute qui avait précédée. Seule leur petit ange était présente dans leurs pensées.

- Tu dois être forte mon cœur… Pour papa et maman…

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Ven 23 Nov - 20:19

Pauvre Emy

Toujours aussi super
La suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Sam 24 Nov - 19:52

Merci
Voici la suite....

**********************************
La voix de Mac était faible et enrayée par la peur. Mais elle avait ressenti le besoin de lui parler, comme si elle pouvait entendre à ce moment même ses implorations.
Harm, quant à lui, ne put prononcer aucune parole. Il aurait tant aimé lui dire à quel point il l’aimait et trouver des mots pour soutenir sa fille dans cette épreuve. Mais sa voix avait désertée, seul le silence profond sortait par vague de gémissements de sa bouche entrouverte. Sa petite fille était en danger et il n’avait pas su la protéger comme tout père se doit de le faire. Des interminables blâmes martelaient son esprit, comme pour l’accabler encore plus dans cette douleur. Il avait toujours souhaité représenter la carrure forte et sécurisante d’un héro auprès de sa fille, la même image que son propre père lui avait toujours imposée, malgré les années d’absence. Et il venait lamentablement d’échouer…
Le carillon de la porte d’entrée fit sursauter les deux parents en état de choc. Mac se leva promptement, négligeant sur le coup le léger vertige qui la submergea et se dirigea d’une démarche rapide mais incertaine vers la porte d’entrée. Elle ne prit pas même la peine de vérifier l’identité de la personne qui sonnait à une heure pareille à sa porte, se doutant qu’il s’agissait des secours.

- Bonsoir, Madame…

- Bon…soir…

La voix de Mac était discontinue, trahissant son angoisse et la fatigue flagrante due à son état d’émotion actuel. Devant elle se dressait la haute stature d’un pompier et juste derrière elle pouvait distinguer un autre homme ainsi qu’une femme. Elle se décala doucement sur le côté pour leur laisse libre accès.

- Madame, où se trouve la victime ?

La victime… Le mot résonnait à l’oreille de Mac, la victime… Les larmes recommençaient à couler doucement sur ses joues…

- Madame, s’il vous plait… Il faut réagir vite…

Ne pouvant plus parler, elle leur indiqua d’un geste de la main la direction du salon, où Harm se tenait toujours assis sur le sofa avec sa fille. Les minutes qui suivirent passèrent dans un chaos le plus total pour les deux parents. Les pompiers s’afféraient autour du petit corps, lui posant divers appareils de contrôle. Ils se sentaient soudainement totalement impuissants. Ils ne pouvaient plus la toucher ou lui tenir la main pour lui signifier qu’ils étaient toujours là, qu’ils ne la laissaient pas. Mais ils savaient qu’ils devaient laisser les pompiers faire leur travail, et que s’ils restaient en plein milieu ils les dérangeraient. L’un des pompiers commença à poser des questions au couple.

- Que s’est-il passé au juste ?

Voyant que Harm n’arrivait pas à raconter les évènements de la soirée, Mac inspira profondément pour donner le plus de détails possibles aux secouristes.

- Emy était dans son bain, elle avait l’habitude de le prendre toute seule. Mon mari et moi-même étions dans la chambre à coucher…

Elle occulta certains évènements qui n’auraient en aucun cas pu donner plus de renseignement sur l’état d’Emy.

- Mon mari s’est rendu dans la salle de bain en premier et je le suivais de près et là…

L’émotion était trop forte, les sanglots enraillaient à nouveau sa voix. Mais il fallait qu’elle poursuivre. Cela pourrait aider sa fille…

- J’ai vu mon mari qui sortait le corps de notre fille de l’eau… Il la déposée sur le sol et après avoir vérifié si elle respirait, il a commencé un massage cardiaque…

- Votre fille est-elle restée longtemps en arrêt cardiaque ?

Le pompier savait comme tout ceci était éprouvant pour des parents, mais il devait savoir ce qu’il s’était passé, il pouvait en dépendre de la vie de la petite fille allongée juste devant lui.
Mac avait de plus en plus de mal à garder le contrôle, mais elle puisa au plus profond d’elle même pour ne pas s’effondrer en larmes.

- Je dirais quelques minutes… environs 2 à 3 minutes… Je ne sais pas vraiment… Tout s’est passé si vite mais tellement lentement d’un autre côté…

Voyant que la jeune femme était à bout, le pompier tenta de la réconforter.

- Je comprends Madame, ne vous inquiétez pas, nous allons la soigner du mieux qu’on pourra.

Il sourit légèrement au couple, pour leur prouver sa bonne fois.

- Quel âge à l’enfant ?

Une fois de plus seule Mac put répondre.

- Emy a tout juste 7 ans…

Les pompiers continuèrent toute sortent de gestes et à prendre différentes données, comme la température. Il ne fallait surtout pas qu’Emy fasse de l’hypothermie maintenant. Quand ils eurent fini, Harm et Mac les virent ensuite soulever le corps inerte de la petite et le poser sur une civière. Ils la couvrirent d’une couverture de survie et l’un d’eux commença à donner ses ordres.

- Très bien, on l’emmène… Anna tu descends prévenir l’hôpital Saint Jones qu’on arrive…

Au mot hôpital, Harm réagit de suite…

- Nous sommes militaires, Bethesda est plus proche…

Le pompier examina quelques secondes seulement, l’homme qui se tenait à sa gauche et qui s’adressait à lui pour la première fois depuis son arrivée… Il acquiesça toutefois doucement de la tête, conscient lui aussi que Bethesda était bien plus proche.

- Très bien, Anna tu contactes donc Bethesda et tu leur expliques la situation.

Anna partit aussitôt en direction de la porte d’entrée pou rejoindre le camion laissé dehors.

- Tony, avec moi…

Il lui indiqua la civière et d’un même mouvement ils la soulevèrent. Harm se rapprocha d’eux, les interpellant avant qu’ils ne fassent un pas.

- Je viens avec vous.

Le secouriste se retourna vers lui, puis regarda Mac avant d’à nouveau reposer son regard sur Harm.

- Je pense que vous feriez mieux de nous suivre en voiture. Je ne crois pas que votre femme soit en état de conduire.

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Dim 25 Nov - 12:35


Toujours aussi bien
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Lun 26 Nov - 0:33

Bon déso de poster tard, mais j'avais oublié que j'avais pas encore mis la suite...lol...

Bonne lecture et merci pour les coms...

*******************************************

Et comme les paroles de l’homme pénétraient son esprit, Harm se retourna juste à temps pour voir Mac s’accrocher au guéridon qui supportait une lampe juste à côté du canapé. Elle était prête à s’effondrer d’une seconde à l’autre. A contrecœur, il se retourna à nouveau vers l’homme.

- Très bien, on vous suit…

- Ne vous inquiétez pas, on va tout faire pour aider votre fille…

Le pompier, après une légère tape d’encouragement sur l’épaule de Harm, se dirigea vers la porte d’entrée pour rejoindre ses coéquipiers qui avaient déjà installé Emy à l’arrière du camion et déjà près pour le départ vers Bethesda.
C’est le claquement de la porte qui sortit Harm de son mutisme. Encore sous le choc des derniers évènements, il se dirigea vers sa femme pour s’assurer que tout allait bien et lui indiquer qu’ils devaient partir de suite, en direction de l’hôpital. Elle semblait tellement perdue en ce moment, son univers était en train de s’effriter de tous les côtés. Plus rien ne tenait debout. Comment avait-elle put croire que la vie allait enfin changer pour elle. Tous ceux qu’elle aimait finissaient soit par mourir, soit souhaitaient l’être. Pourquoi le bonheur ne pouvait-il pas rester intact ? Elle savait que tout ne serait pas toujours rose. Mais elle avait cru que la vie lui souriait enfin le jour où Harm et elle avaient réussi à trouver un chemin commun. Et puis la naissance de leur petite fille était venue confirmer ses souhaits. Le bonheur avait toutefois fini par se détériorer, et aujourd’hui tout s’écroulait. Son destin était en train de la rattraper à toute allure. Mais elle n’était pas prête pour cela. Elle n’était déjà pas prête à affronter la violence de ses disputes avec Harm, mais sa petite fille… Son petit ange… Ce petit être qu’elle avait chéri avant même de connaître son existence… Sa chair, son sang… Sa vie… Comment pourrait-elle survivre si on lui enlevait la seule chose qui tenait encore debout dans sa vie, son unique réussite personnelle. Pendant longtemps, elle avait tout misé sur sa carrière face au néant qu’était sa vie sentimentale. Et puis, un beau pilote de l’aéronavale était venu, pour son plus grand bonheur, chambouler toutes ses priorités… Mais que lui resterait-il s’il devait arriver malheur à sa fille ? Rien… Son mariage était visiblement un échec, ils ne savaient plus parler, seul les cris animaient leurs paroles, ils n’avaient plus les attentions qu’ils avaient avant à l’égard l’un de l’autre, la haine s’insinuait petit à petit face à l’être qui la détruisait petit à petit, jour après jour, même leur amitié n’était désormais plus…
Elle sentit soudainement une main qui se posait sur son avant bras. Elle n’eut pas besoin de relever le regard pour savoir qui c’était. Malgré l’éloignement certain entre eux deux ces derniers temps, elle ne pourrait jamais oublier tout ce qui le caractérisait, de son odeur à cette indéfinissable sensation qu’elle ressentait quand il était proche d’elle. Et cette voix, sa voix…

- Ca va aller ?...

Il savait que sa question était ridicule, comment aurait-elle pu aller bien dans de telles circonstances. Lui non plus ne savait plus où il en était. Tout comme Mac, sa petite fille était le dernier lien au bonheur. Que se passerait-il s’il devait la perdre ? Les abîmes, voila tout ce qui lui resterait pour se réfugier…
Mac ferma les yeux à la question, ne faisant toujours pas face à son époux, comment affronter son regard. Elle avait pourtant tant besoin de son regard, cette force mystique, cette fragrance de sécurité qui émanait de cette homme. Mac, elle, était incapable de le regarder, de le confronter. Elle avait peur de ce qu’elle pourrait découvrir dans son regard. Une nouvelle larme coula sur sa joue, elle inspira doucement.

- Juste deux secondes, et ça va aller…

Elle garda ses yeux fermés, se concentrant sur la main chaude toujours posée sur son avant bras, puisant la force dans cette douce caresse pour reprendre le dessus sur elle-même. Elle devait se ressaisir, reprendre le dessus. Sa fille avait besoin d’elle, d’une maman forte et maintenant. Elle inspira profondément avant de redresser la tête. Toutes traces de surplus d’émotion ayant disparu de son visage. Elle dégagea son emprise du guéridon sur lequel elle avait trouvé appui pour éviter de tomber au milieu du salon, et releva les épaules, signe qu’elle était prête à affronter tout ce qui allait se passer maintenant… Enfin, tout du moins, elle était prête pour aider au mieux sa fille.

- On peut y aller…

Sa phrase n’était qu’un murmure. Elle n’avait toujours pas fixé son regard dans le sien. Elle était prête pour se ressaisir, mais toujours pas pour affronter ses yeux océans, elle ne supporterait pas de voir la tempête s’y déferler dedans.

- Il faut qu’on y aille, Mac… Je ne veux pas qu’Emy reste seule.

Comme si le nom de sa fille avait eu une quelconque réaction sur elle, Mac se dirigea prestement vers la chambre de la jeune enfant. Harm, étonné de sa réaction l’interpella.

- Tu fais quoi ?

Mais elle ne put lui répondre, elle était déjà dans la chambre de l’enfant en train de cherche ce qu’elle voulait. Harm la suivit et se positionna juste contre le chambranle de la porte.

- Mac ?...

Celle-ci avait déjà dans sa main un petit sac et dans l’autre une petite peluche, un petit lapin avec de grandes oreilles et une tenue toute rose.

- Emy ne dort jamais sans son lapin…

Elle ne savait pourquoi mais il fallait qu’elle emporte avec elle le doudou de sa fille. Si la petite fille se réveillait elle aurait au moins à ses côtés le doudou qui la suivait depuis sa naissance et dont elle ne savait se séparer. Elle attrapa ensuite rapidement quelques affaires dans l’armoire, et quelques livres sur l’étagère prévue à cet effet. Elle rangea tout dans le sac avant de rejoindre Harm, qui était resté silencieux sur le pas de la porte à la regarder faire. Elle allait passer devant lui, mais il lui attrapa le bras et se saisit doucement du sac, il la regarda ensuite droit dans les yeux et lui sourit timidement. Elle le regarda enfin, pour la première fois depuis de longues minutes et bien que son visage se voulait rassurant, ses yeux, eux, ne trahissait pas de la peur et l’angoisse qui l’habitaient

- Donnes, je vais le prendre…

Mac lui rendit ce timide sourire qu’il lui avait accordé et sans plus de cérémonie, sortit de la maison pour regagner le VSU familial qui était garé dans l’allée. Elle prit place dans le siège passager alors que Harm se mettait au volant après avoir fermé la maison.
Le trajet jusqu’à l’hôpital se fit dans un silence total. Quelque part, ce silence était pesant pour eux, ils auraient eu besoin de mots de réconfort, d’aide, ou tout simplement sentir les peurs et les doutes de l’autre. Mais d’un autre côté ils auraient parlé pour quoi dire ? Il y avait tellement de distance désormais entre eux, même si cette épreuves ils devaient la traverser ensemble, y avait-il encore vraiment un eux ? Mac avait souvent pensé, ces derniers mois, que seule leur fille était encore un lien entre eux, et que sans elle, leur mariage n’aurait pas continuée. Ainsi, chacun préféra rester murer dans son silence, affrontant les démons et les pires idées noires qui pouvaient traverser leurs esprits à cet instant.
Ils arrivèrent à l’hôpital en un temps record, l’ambulance bien que partie avant eux, était juste positionnée devant les porte d’accès au service d’urgence. Harm avait conduit à vive allure, ne s’était pas soucié des limitations ou autres, la seule idée qui avait traversé son esprit était d’arriver au plus vite auprès de sa fille. Ils garèrent le VSU et tout deux ce dirigèrent en courant vers l’ambulance d’où l’on sortait la petite fille et où les médecins de l’hôpital étaient déjà en train de la prendre en charge, écoutant les instructions sur l’état de l’enfant depuis qu’elle avait été prise en charge par les secouristes.
Harm et Mac qui se trouvaient maintenant tout proches, mais tout de même incapable d’atteindre leur fille du fait de la présence des médecins autour d’elle, entendirent quelques bribes de la conversation.

- L’enfant est âgée de 7 ans, elle s’est noyée dans son bain, visiblement les parents l’ont retrouvé assez rapidement et le père a fait un massage cardiaque. La petite a repris connaissance avant de sombrer dans l’inconscience…

Le récit était toujours aussi douloureux pour les deux parents, à chaque mot, ils revivaient la scène telle qu’elle s’était déroulée peu de temps avant.

- Quand nous sommes arrivés, nous avons contrôlé ses constantes. Le pouls était un peu faible mais relativement stable. Sa température était de 36,5°. Ses pupilles répondaient normalement…

Ces quelques détails sur l’état de leur fille rassurèrent un peu les parents, tout semblait aller à peu près vu la situation.

- On l’a donc emmenée de suite ici… Elle a fait un arrêt respiratoire durant le trajet…

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isa69jag
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 103
Age : 47
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Lun 26 Nov - 2:53

C'est si bien écrit.
D'abord la scène ou Mac fait le bilan de sa vie.
Puis, c'est la maman qui se ressaisit face à l'épreuve de sa fille. Scène très touchante avec Harm, leurs regards, cette phrase : " Donnes, je vais le prendre... "
Et enfin, le mutisme de tous les 2 dans la voiture, ce malaise.
Je le redis encore, c'est si bien écrit. Un vrai talent d'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Lun 26 Nov - 12:32

Merci infiniment isa69jag pour ce commentaire, ça me touche beaucoup. Et me motive pour la suite...

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Lun 26 Nov - 21:18

J'adore
Trop hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mar 27 Nov - 1:26

Merci pour vos commentaires...

Leurs périples est loin d'être fini... Alors accrochez vous encore un peu...

*****************************************

Le cœur de Mac et Harm ne fit qu’un tour… Un arrêt respiratoire ? Ils n’eurent pas le temps de poser une seule question que l’ambulancier continuait déjà son check-up.

- On a réussi à la réanimer et on l’a stabilisée pour le reste du trajet…

Les seuls mots que Mac peut entendre étaient on l’a stabilisée… Elle prenait pleinement conscience de l’état dramatique de la situation. Comment en étaient-ils arrivés là. Il y a quelques heures encore, elle se revoyait jouant comme une enfant avec sa fille à cache-cache dans le jardin de la maison, les rires d’Emy qui emplissaient le silence qui régnait dans le quartier résidentiel.
Et maintenant seuls des bips réguliers émanaient de ce petit corps. Pourquoi tout avait dérapé ? Sa vie devait-elle toujours être rythmée par les cris et les larmes… Elle n’avait donc pas droit à une part de bonheur ?

- Ok, on prend le relais.

Le médecin ne prit pas le temps de dire autre chose, se canalisant déjà sur le cas de la petite patiente qu’on venait de lui confier. Il savait que dans bon nombre de cas, chaque seconde pouvait compter. Il savait que dans les cas où les enfants étaient touchés, les parents avaient besoin d’être réconfortés, mais tant qu’il n’aurait pas les résultats des différentes analyses, il ne pourrait pas leur faire un compte rendu de la situation.

- On la conduit en salle d’examen numéro 3…

Déjà le brancard filait à toute allure dans les dédalles de l’hôpital. Harm et Mac restaient là, immobiles dans le hall de l’hôpital.

- Vous pouvez attendre dans la salle d’attente, le docteur MacNell viendra vous voir dès qu’il aura fini…

La voix de l’infirmière se voulait douce et grave pour respecter la douleur qui devait habiter les deux parents encore en état de choc.
Mac semblait enfermée dans un mutisme profond, fixant toujours l’endroit où on avait emmené le brancard où se trouvait sa fille, aussi Harm répondit à la jeune infirmière qui leur souriait tristement.

- Je vous remercie, nous allons faire cela.

Ne pouvant rien faire de plus, l’infirmière reprit sa place derrière le comptoir et laissa le jeune couple seul.
Harm posa délicatement sa main sur l’épaule de sa femme et dit d’une voix calme et posée.

- Viens, Mac… On ne peut rien faire, allons nous asseoir.

La requête de son mari n’eut aucun succès, la jeune femme se dégagea de l’emprise de la main de son époux et se dirigea d’un pas lent dans le couloir où on avait emmené sa fille. Harm bien que surprit par son mutisme prit la même direction, suivant les pas de son épouse, mais n’oubliant pas le geste de refus qu’elle avait eu à son égard en se dégageant de sa main. Mille et une questions traversaient désormais son esprit : Leur mariage était-il à ce point sur le déclin ? N’avaient-ils donc plus aucun amour l’un pour l’autre ? Ne restait-il plus que le méprit et l’ignorance entre eux ? Harm se força à stopper ici ses interrogations, il ne devait songer qu’une seule chose pour le moment, Emy.
Mac semblait guidée dans les couloirs de cet hôpital par une force surnaturelle. Harm avait toujours pu noter un lien très spécial entre la mère et la fille, sûrement une cause des dons sensoriel de Mac, les mêmes qui avaient sauvé Chloé alors qu’elle était perdue dans les bois après une terrible chute de cheval, ou encore ceux qui l’avaient sauvé lui-même lors de cette terrible nuit où il avait plongé avec son Tomcat dans l’océan.
Après avoir tourné deux fois à droite puis une fois sur la gauche, il retrouva Mac appuyée contre la vitre d’une salle d’examen. Elle avait posée la main sur la vitre et son doigt caressait le verre froid, sans doute pour mimer la caresse qu’elle aurait voulu infliger à sa fille. Il s’installa à ses côtés, laissant une distance perceptible entre eux deux. Et une longue attente commença, rythmée, par les visions que délivrait la pièce où leur fille était couchée. Les médecins s’acharnèrent autour du petit corps, lui posant différentes sondes, capteur d’électrocardiogramme, masque à oxygène… Et lui prélevant plusieurs échantillons de sang, faisant des radios, l’emmenant en salle de scan…
Chaque seconde était une heure de souffrance en plus pour les deux parents, attendant désespérément le moment où ils pourraient voir le docteur MacNeel et où ils pourraient retourner auprès de leur petit ange.
A plusieurs reprises, la porte de la salle d’examen s’était ouverte pour mieux se refermer ensuite, Harm avait essayé d’interpeller les infirmières quand elles sortaient ou avant qu’elles ne rentrent à nouveau dans la pièce mais leur réponse avait toujours était la même, accentuée par un sourire désolé.

- Je suis désolé monsieur, nous ne pouvons rien dire pour le moment. Le Docteur viendra vous voir quand il aura fini tous les examens.

Et après chaque nouveau refus des infirmières pour lui parler de l’état de santé de sa petite fille, Harm se renfermait de plus en plus dans un gouffre sans fond, s’imaginant les pires scénarios. Et le silence dont faisait preuve sa femme depuis tout ce temps ne l’aidait pas à sentir mieux. Mais pouvait-il vraiment se sentir mieux alors que la prunelle de ses yeux était inanimée dans un lit d’hôpital.
L’interminable attente repris, avec son lot de doute, d’interrogation, d’angoisse et de désespoir, mais aussi remise en question des deux parents qui au fond d’eux se sentait fautif de l’état e santé actuel de leur fille. Des parents ne sont-ils pas censés prendre soin de leur enfant ? Les cajoler, les surprotéger pour leur épargner les blessures de la vie ? Et voilà qu’après l’échec de leur couple, leur échec en tant que parent leur sautait aux yeux, comme une claque en pleine figure.

- Monsieur et Madame Rabb ?

Le médecin qui avait pris en charge leur fille venait juste de sortir de la salle d’examen. Il leur faisait maintenant face le regard fuyant et cette mine de désolation. Harm se dit de suite que tout ceci ne présageait rien de bon. Et comme pour confirmer ses craintes les nouvelles paroles du médecin percutèrent son esprit.

- Emy se trouve dans le coma…

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isa69jag
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 103
Age : 47
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mar 27 Nov - 3:51

C'est pas bon cette nouvelle.
Le petite risque d'avoir des séquelles.
Je sens que les parents vont se faire des reproches.
A qui la faute ? ça va pas être beau tout ça.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mac79
Loin de Catherine
Loin de Catherine
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 37
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mar 27 Nov - 17:59

Ma relectrice chérie!!!!!

Quel plaisir de te lire!!!


Dois je préciser que j'ai déjà versé des larmes depuis le début de cette fic???

J'ai un petit coeur tout fragile moi alors va falloir me ménager, hein????

En tout cas c'est une très belle fic et je te remercie de la partager avec nous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mar 27 Nov - 19:03

Voici une petite suite, je profite d'y penser poru la mettre avant que j'oublie... lol

Bonne lecture et mille merci pour vos coms...

******************************************

Il stoppa ses paroles comme pour laisser le temps aux parents d’assimiler ce qu’il était en train de dire.

- Quoi ?...

Ce furent les seuls mots que Mac put prononcer, anéantie par ce que le médecin venait de leur dire. Son sang se glaça rien qu’à l’énonciation de ces paroles ‘Coma’…

- Je sais que cela doit être difficile pour vous, et que vous souhaiteriez que je vous en dise plus sur l’état de votre fille. Mais on ne pourra se prononcer réellement qu’à son réveil.

Harm lui lança un sourire narquois, bien sûr qu’ils voulaient savoir comment allait leur petite fille…

- Toutefois, Emy est dans un coma léger. Donc nous avons espoir qu’elle se réveille dans les prochaines heures, voire les prochains jours.

Mac avait mille et une questions à poser, mais elle ne savait pas par où commencer. Elle inspira doucement pour essayer de se calmer et ainsi pouvoir poser les questions qui lui permettraient de répondre à toutes les interrogations qu’elle avait.

- Emy va-t-elle aller bien ?

Devant le regard suppliant et plein de désespoir de la jeune femme il se résolu à lui apporter plus d’informations. Il ne se le permettait pas en général, car il savait qu’il pouvait y avoir des imprévus et que l’état d’un patient pouvait se dégrader rapidement. Mais il était père lui aussi et il ne pouvait qu’imaginer l’enfer que ces deux parents pouvaient ressentir.

- Comme je vous l’ai dit on ne pourra se prononcer réellement qu’une fois que votre fille sera réveillée. Mais d’après les premières analyses, nous sommes assez optimistes. Toutefois, même si les stimulations pratiquées jusqu’à maintenant ont été concluantes, on ne pourra juger des possible séquelles qu’une fois qu’on aura fait des examens plus approfondis après son réveil.
Harm avait conscience de l’effort que faisait le médecin pour essayer de les rassurer, mais rien de ce qu’il avait dit ne le rassurer, bien au contraire. Il aurait préféré endurer mille morts, plutôt que de voir sa fille sur ce lit blanc.

- Je sais que vous souhaiteriez de meilleures nouvelles, mais je ne puis vous dire plus que cela. Si vous avez d’autres questions à me poser, maintenant ou plus tard, voici mon numéro de biper. Où sinon demandez au bureau des infirmières de me faire appeler.

Avant qu’il ne parte pour aller s’occuper d’autres patients, Mac l’interpella.

- Peut-on aller voir Emy ?

Le docteur qui donna un sourire le plus réconfortant possible avant de répondre avec douceur.

- Je pense que votre petite fille attend la présence de sa maman depuis un petit moment.

Alors que le médecin partait cette fois-ci pour de bon, Mac tourna son attention sur la porte close devant elle. L’angoisse la tenaillant subitement. Mais comme l’avait dit le médecin, Emy devait l’attendre depuis un bon moment. Aussi elle chassa au loin ses peurs et posa sa main sur la poignée de la porte avant de l’ouvrir lentement.

- Je vais aller appeler l’Amiral…

Elle se retourna vers son mari et acquiesça de la tête pour signifier qu’elle avait attendu. Et alors que ses pas à lui le menaient vers le téléphone le plus près, Mac reprit sa progression dans la chambre d’hôpital de sa fille. Alors qu’elle ouvrait cette fois la porte en grand, elle aperçu une infirmière qui s’occupait du confort d’Emy. Mac se glissa dans la chambre, elle avança sans faire de bruit et se stoppa quand elle entendit la jeune infirmière chuchoter à l’oreille de a fille.

- Tu dois être forte petit ange. Il y a tes parents qui t’attendent au dehors… Il faut être forte pour eux. Et quand tu te réveilleras, tu verras, tu pourras leur demander tout ce que tu veux, même un petit chien… Alors il faut se réveiller et au plus vite. Pour tes parents et pour cet adorable petit chien que tu pourras négocier avec eux.

Mac eut un léger sourire aux paroles de la jeune infirmière. Elle voyait déjà la petite moue boudeuse de sa fille la suppliant elle et son père pour avoir un petit chien. Combien de fois l’avait-elle déjà fait, mais elle n’avait jamais réussi à convaincre ses parents jusqu’à présent. Mac se surprit à se promettre que dès qu’Emy sortirait de l’hôpital, elle irait acheter un petit chien comme sa fille l’avait toujours souhaité : un superbe golden retriever.
L’infirmière sembla prendre soudain conscience de la présence de quelqu’un dans la chambre, elle se retourna brusquement pour se retrouver face au regard brillant de larmes de la jeune femme qu’elle avait supposé être la mère de la jeune Emy.

- Je m’appelle Cathy, je suis l’infirmière de votre fille.

Mac après avoir posé son regard sur l’infirmière l’avait reporté sur sa petite fille. Elle n’avait alors pu empêcher les larmes de couler. Cathy, toujours aussi sensible à la douleur des proches des patients, posa une main réconfortante sur l’épaule de la jeune maman.

- Elle est forte, elle va se battre… Mais elle a besoin que ses parents soient forts pour elle…

Mac sourit tristement à Cathy. Et alla s’asseoir aux côtés d’Emy.

- Je vais vous laissez. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, appuyez sur le bouton d’appel.

Mac hocha la tête et reporta aussitôt son attention sur le petit être endormi. Elle passa doucement sa main dans les cheveux d’Emy, comme elle le faisait si souvent pour apaiser sa fille ou quand elle la regardait tout simplement dormir.

- Tu dois te battre pour maman, mon cœur…

Les larmes coulaient le long de ses joues, traçant des sillons sur la peau blanche de la jeune femme meurtrie.

- Tu ne peux pas m’abandonner, pas toi… Mon seul rayon de soleil… Maman ne pourra pas continuer sans toi, ma puce…

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Invité(e) chez Catherine
Invité(e) chez Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mer 28 Nov - 0:22

Pauvre Emy

J'adore toujours autant
Vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mer 28 Nov - 11:57

Voici une petite suite, je la mets ce matin avant que j'oublie et puis je suis pas sure de pouvoir le faire ce soir.
Je pars pour une semaine je devrais normalement avoir le net à disposition donc vous devriez avoir votre suite quotidienne, si je ne sais pas mettre un post tous les jours ne m'en veuillez pas je rattraperai le retard après en mettant plusieurs posts dans la journée.

bonne lecture à tous et merci pour les coms.

*****************************************************

Mac s’effondra cette fois-ci en larmes, enfouissant son visage sur le petit torse de sa fille. Toutes les images des heures précédentes défilant devant ses yeux : sa petite fille riant dans le jardin alors qu’elle la poursuivait, et puis le petit moment privilégié où elle avait fait faire ses devoirs à sa fille et puis le bain… Mac releva doucement la tête pour regarder le visage et les yeux désespérément fermés de sa fille.

- Je te demande pardon, mon cœur… Pardon de t’avoir laissé toute seule dans la salle de bain…

Et Mac fondit une fois de plus en larme dans les bras inertes de son trésor. Les pleurs emplirent la pièce, brisant les bips réguliers du moniteur cardiaque, martelé par les incessants ‘pardon’ émis par Mac.

Pendant ce temps, Harm avait trouvé un téléphone auprès du bureau des infirmières, il avait aussitôt composé le seul numéro qui lui était venu à l’esprit.

- AJ Chegwidden.

- Monsieur, c’est Harm…

Les mots étaient sortis avec la plus grande difficulté. Entendre la voix de l’homme qu’il considérait comme un père fit céder toute once de retenue en lui. Les larmes se mirent alors à couler par flots, se frayant un chemin sur les joues de cet homme qui semblait pourtant invincible. Mais à cet instant précis il ressemblait plus à un petit garçon à qui on a enlevé tous ses rêves et toute son innocence.

- Harm, tout va bien ?...

Au simple son de la voix de son subordonné, AJ avait compris que quelque chose de grave avait dû se produire. Mais quoi ?
Seuls les reniflements répondirent à la question pleine d’angoisse. Soudain prit lui aussi de panique il essaya de faire parler son interlocuteur coûte que coûte.

- Harm, que se passe-t-il ? C’est Mac, quelque chose lui est arrivée ?

Les mots percutèrent l’esprit de Harm, se surprenant pendant quelques secondes à souhaiter que ce soit sa femme dans ce lit d’hôpital plutôt que leur petite fille. Il repoussa très vite cette idée, conscient du mal fondé de son souhait. Sa femme ne méritait pas d’être non plus dans ce lit. Mais Emy, sa petite fille. Elle avait encore tellement à découvrir. Du haut de ses 7 ans, Emy était une fillette pleine de vie, une enfant adorable qui ne demandait qu’à découvrir se qu’on avait à lui apprendre. Harm aimait plus que tous les moments où il racontait à sa petite princesse tout ce qu’il avait appris sur l’aviation, lui transmettant sa passion de voler. Il avait encore tellement de chose à partager avec elle…
Il prit sur lui pour retrouver ses esprits et pouvoir répondre à son interlocuteur.

- C’est Emy…

Ce furent les seuls mots qui sortirent de sa bouche. Le prénom de la petite fille résonnant à ses oreilles, comme pour lui rappeler le drame qui venait d’arriver.
L’homme à l’autre bout du fil crut mal comprendre. Comment imaginer qu’il puisse arriver quoi que ce soit à un petit être aussi innocent, et dont la vie s’ouvre tout juste à lui.

- Où êtes-vous, Harm ?

- Bethesda, monsieur…

- J’arrive immédiatement, Harm…

Avant même qu’il n’ait pu répondre quoi que ce soit, il entendit la tonalité caractéristique, signifiant que la communication était coupée.
Harm garda le combiné du téléphone en suspend dans sa main pendant encore quelques minutes. Il se dit qu’il devrait appeler sa mère pour la prévenir. Mais soudainement il sembla pendre conscience de l’heure tardive qu’il était. En effet, il avait perdu toute notion de temps depuis qu’il avait mis les pieds dans cet hôpital. Il était maintenant 2h30 du matin. Il réalisa alors qu’il avait réveillé son supérieur en plein milieu de la nuit. Mais sur le coup il n’avait pas songé à l’heure qu’il était. Il avait juste écouté son instinct qui lui disait qu’il avait besoin de ce père à ses côtés. Il reposa finalement le combiné sur son socle et se tourna vers l’infirmière qui l’avait autorisé à passer un coup de fil.

- Merci beaucoup…

L’infirmière de garde lui sourit faiblement, peinée par la tristesse et le désespoir qu’elle lisait dans les yeux océan de l’homme en face d’elle.

- De rien, monsieur… Vous désirez autre chose ? Un café ?...

- Non, je vous remercie, je vais aller retrouver ma fille.

Harm lui adressa un dernier sourire, et reprit la direction de la chambre de sa petite princesse. Plus il approchait de la porte, plus son cœur se serrait. Comment surmonter de voir son enfant dans un lit d’hôpital et ne rien pouvoir faire pour l’aider. Il avait toujours eu une sainte horreur de ne pouvoir rien faire et de se sentir impuissant. C’était plus fort que lui, il avait toujours ressentit le besoin d’aider les autres, c’était pourquoi il était rentré dans l’armée, bien sûr, cela n’était pas la seule raison, il avait voulu suivre les traces de son père, mais son besoin de sauver les autres et protéger son pays en était aussi la raison. Et aujourd’hui il ne pouvait rien faire pour aider la chose la plus précieuse qu’il avait en ce monde. A quoi cela lui servait-il d’avoir suivi tous ces entraînements, ces cours de survie s’ils lui étaient inutiles pour aider Emy…
Il se trouvait maintenant face à la vitre de la chambre de sa fille, comme quelques minutes auparavant. Il pouvait voir sa femme qui avait posé sa tête sur le petit corps frêle. Il aurait aimé à cet instant la prendre dans ses bras et la réconforté, comme il l’avait fait si souvent auparavant. Mais maintenant, il semblait qu’il y avait un gouffre entre eux. Ils n’avaient plus le moindre geste de tendresse entre eux, seulement les cris et les larmes.

- Oh, Mac… Comment en est-on arrivé là ?...

Sa voix n’était qu’un murmure, mais les mots pourtant si réels. Il prit une profonde inspiration et se décida à ouvrir la porte de la chambre. Il avança doucement auprès du lit et quand il arriva à quelque centimètre de celui-ci il posa délicatement sa main sur les cheveux de sa fille. Sa gorge se noua devant le spectacle qui s’offrait à lui. Le teint pale de la petite contrastait avec son habituel teint halé qu’elle avait héritait de sa mère. Et ses yeux désespérément fermés, ses yeux qui étaient d’habitude si rieurs…
Il s’arracha finalement à la contemplation de sa fille pour poser ses yeux sur le visage de sa femme. Elle semblait assoupie. Les larmes qui avaient creusée leurs passages sur ses joues avaient sûrement eu raison d’elle. Il ne put s’empêcher de dégager une mèche qui était tombé de son visage. Il caressa au passage tendrement sa joue. Il la retira aussitôt, comme s’il s’était brûlé. Il n’avait plus eu ce genre de geste pour elle depuis bien longtemps. Il prit place sur la chaise qui se trouvait ses côtés, juste en face de celui de sa femme et il prit délicatement la main de sa fille dans la sienne, la caressant du pouce pour lui transmettre sa force. Il se replongea alors dans ses souvenirs, tous ces instants de délice qu’il avait passé avec sa petite princesse, de l’annonce de sa paternité un soir de Noël sous le sapin, à la naissance de sa petite princesse au printemps, de ses premiers pas dans le salon de Grams à Belleville à ses premiers papa en plein milieu du JAG sous l’œil attendrit de tout le staff. Il sourit à ce magnifique souvenir, la petite qui était sur le plateau avec sa maman s’était dirigeait vers lui d’un pas oscillant et une fois que Harm avait soulevé la petite princesse dans ses bras, elle avait délicatement posé sa tête sur l’épaule rassurante de son père et avait émis un léger P’pa… Malgré la présence de tous ses collègues, il n’avait pu retenir la larme de joie qui avait alors coulé sur son visage. Et puis il y avait aussi ce jour merveilleux, où il avait emmené Emy voler pour la première fois, elle avait tout juste 3 ans. Mac, bien que réticente au début, n’avait pas up résister à la petite moue boudeuse de sa fille. Aussi elle avait décidée de les accompagner pour partager ce moment avec. Mac s’était installée à l’avant de Sarah, alors que Harm avait pris place à l’arrière avec Emy bien installée sur ses genoux. La petite n’avait pas cessé de taper des mains de joie.

- Je te promets, Emy, que nous irons encore souvent voler ensemble. Et puis je dois finir ton apprentissage de pilote…

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOS Ange en détresse... [en cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Coiffures originales pour les cours de classique
» Premier cours de magie noire (Libre)
» Ange - En cours. [T]
» Gâteau d'ange
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: FANART :: Les fanfictions :: En cours-
Sauter vers: