CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Sam 4 Fév - 21:59

Après mainte hésitation, je poste là LOL & donc me revoici pour une longueeeuh fic Embarassed

Les classifications : Un peu de tout mais si vous pensez que la fic est remplie d'NC17 arf désolée, celà n'arrive qu'à la 70ème page MDR

De quoi qu'elle parle ? Heu juste de Harm & Mac LOL & que du shipp, rien de triste, bouleversant, tragique...RIEN ! Juste de l'amour I love you entre un homme & une femme & les choses de la vie Mr.Red

Tite precision : C'est Harm qui parle !

Remerciement : Gros merci à mes choup's (Angel, Anne-Soso & Macab) pour m'avoir motivé & lu même si Choup Macab a préféré le suspence batman LOL
& à ma Charah pour la relecture & le titre

Mouah à vous toutes


Me semble que c'est tout Rolling Eyes Alors Let's Go Wink

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Sam 4 Fév - 22:10

–Tu te rends compte, fit-elle ballayant son torse de sa main, qu'il y a 100 ans ou même des siècles, des personnes se sont unis où nous sommes allongés. Ils ont fait l'amour comme si demain n'exitait plus, comme si leur vie en dépendait. Qu'au même moment dans le monde, d'autres personnes ont fait la même chose que nous venons de faire...
–Oui, mais nous, on est les meilleurs !
–Oh tiens donc, ton égo qui se manifeste, ça faisait longtemps ! Mais pour une fois, je suis d'accord avec lui.
–Oh en retour, Miss Mackenzie, votre égo n'en dément pas ! Une première !
–Non juste seulement qu'il sait quand les choses sont vrai et le fait savoir. C'est tout Wink


~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~


Je suis au milieu du plateau et bien qu'il soit midi passé, les personnes s'affairent à leurs tâches, ne voyant le temps passer. Je me retourne vers le bureau de Mac afin de voir si elle est aussi occupée que les autres.
J'effectue un pas sur le côté pour me retrouver dans l'axe de sa porte et je la vois qui regarde son écran d'ordinateur, très concentrée.

Je vais pour me diriger vers celle-ci quand je m'aperçois qu'elle mange, en travaillant. Je me stoppe et l'observe.

Elle ne regarde même pas ce qu'elle est en train de piquer avec sa fourchette, et la porte directement à sa bouche.

Elle a une manière bien à elle de manger. Je l'ai remarqué depuis longtemps. La façon dont elle amène le couvert à sa bouche, la façon dont elle ouvre ses lèvres. Quand elle les referme sur le métal froid et qu'elle le retire doucement, ne perdant rien, me fascine.

Et elle fait la même chose maintenant. Elle a pris une salade et l'assaisonnement brille sur ses lèvres, les rendant pulpeuses.

Je ne sais pas ce qu'elle lit, mais ça à l'air très intéressant. Elle reste la bouche ouverte quelques secondes, captivée sur ce que son écran lui renvoie. Puis, elle cligne des paupières délicatement, ce qui dégage un charme incomparable, et puis elle mâche, étant sûrement passée à autre chose.

Je tousse afin de m'éclaircir la voix et d'un pas nonchalant, je me pousse pour aller la déranger, surtout durant son repas. Pauvre de moi !

_Hey Mac ! Fis-je le pas sur la porte.

Elle ne répond pas. Je retente ma chance.

_Mac ?!

Rien.

_Mackenzie ?!?

Elle fixe toujours son écran, comme si personne n'existait autour.

_Colonel ? Fis-je prenant le genre de ton que prendrait l'Amiral.

Parlant de lui, il partait vers son bureau d'un pas agacé, sûrement son rendez-vous avec le Secrétaire à la Marine, qui l'a rendu comme ça. Et il a ralentit le pas, me regardant bizarrement. Je me redresse un peu et lui lance un « Monsieur », suivi d'un signe de tête. Il continue de me fixer, si bien que je sens un léger malaise.

Heureusement que Tiner l'appelle et qu'il détourne son attention de moi, pour continuer son chemin. Je pousse un soupire de soulagement et remercie Tiner intérieurement.

_Il y a erreur sur la personne.

Je me retourne vers Mac et je la vois à présent griffonner quelque chose sur un papier.

_C'est Mademoiselle. Enchaîne t-elle, toujours tête baisée.

Je la scrute du regard de son intervention.

_Oh donc, il n'y pas de Monsieur. Fis-je d'un ton enjoué
_Et bien non.

Elle me regarde enfin, juste une fraction de seconde avant de reporter son attention sur son stylo qu'elle bouchonne.

_Et je cite « s'ils ne sont pas mort, ils souhaiteraient l'être ». Il faut dire franchement que même les plus courageux ont fuit.
_Courageux ?! Vous êtes vivable, se sont juste des crétins, Mac.
_Ah !! C'est bien que vous le dites, vous le reconnaissez !
_Hein ?!
_Je vous ferais dire que vous en faites parti. Vous avez fuit Harmon !

Le regard qu'elle me lance n'a rien d'un reproche, en faite, elle me regarde normalement, sans aucun sous entendu. Ou peut-être bien juste l'épisode de notre vie où elle fait référence à ma fuite...

_Hey, si nous faisions table rase du passé et que vous veniez dîner à la maison ce soir !

Je suis perplexe à sa façon de ne pas réagir. Elle reprend ses couverts en main, poignets appuyés sur le bureau et les pointes en ma direction.

_Est-ce une demande Capitaine ?! Reprend-elle en piquant dans son tupperware.
_Je vous la fais.

Un silence fait rage dans le bureau. Je ne me suis même pas aperçu que j'avais pénétré dans son bureau et fermé la porte par automatisme. Notre discussion prend un ton un peu trop sérieux. Et par mon légendaire « détour de discussion », j'enchaîne.

_Non pas celle d'un mariage, vous ne voudriez jamais vous mariez avec un idiot comme moi ! Fis-je dans un éclat de rire afin de faire redescendre l'atmosphère assez particulière.
_Vous savez, Mic m'a dit la même chose à Sydney, et voyez où cela nous en emmené, j'ai failli me marier. Maintenant, plus rien ne m'étonne quant au candidat.
_Vu dans ce sens...

Elle me rend dingue ! Et ce Brumby qu'elle n'a toujours pas digéré. Il est vrai que c'est normal, c'est un peu de ma faute aussi...Il faut que je soumette autre chose sinon c'est ma fin !

_Ouai, bon, alors, vous acceptez de venir dîner ? Demandais-je d’une voix timide, pas que je veuille me faire pardonner quelque chose, ni l'attendrir par mon ton mélancolique.
_C'est ok pour moi. Répond-elle avant d'avaler.
_Ok...cool...Dis-je en opinant, sortant de mes rêveries à la voir manger ainsi. Je...je vais vous laissez travailler.
_Ok. Me dit-elle simplement, la salade craquant sous ses dents. Si vous voulez que je sois entièrement pour vous ce soir, je dois me débarrasser de ces dossiers. Fis-elle toujours se nourrissant ce qui rend ses répliques très neutre.

J'effectue un début de demi tour sur moi même quand je me stoppe net à ses dires. Elle passe sa langue sur ses lèvres afin de s'enlever la sauce, et ce geste m'excite. Je sens une chaleur me parcourir le corps, que je n'arrive pas à contrôler. J'entrouvre la bouche et je suis comme hypnotisé par la sienne si fine et goûteuse, dont j'ai pu embrasser de rare fois, mais moment toujours mémorable et aussi bien revue dans les moindres détails.

Elle lève les yeux de son repas n'entendant plus signe de vie de ma part, en mangeant sans que mon comportement ne la fasse s'interroger. Elle a un air ni surpris, ni troublé, elle est juste elle-même, attendant tout de même une réaction de ma part.

_Heu, si vous avez...
_Je m'en sortirais. Dit-elle dans un sourire amical. Merci.
_Okkk, je...je...A ce soir Mac !

Je balançais mes mains vers l'arrière espérant me donner l'élan pour enfin me faire bouger ne serait-ce que la jambe et le reste s'en suivrait.

Une seconde à ne rien faire et une force sortie de je ne sais où, j'arrive à lui faire dos. Au moment où ma main se pose sur la poigné de la porte, je l'attend m'appeler. J'hésite à me retourner, trop déstabilisé par sa personne.

_Oui ? Dis-je en la regardant du coin de l'oeil.
_A quelle heure ?

Hein ? De quoi ?

_Pour ce soir. A quelle heure je viens ?

Ah ! Ok ! Ouf ! Enfin, je vais quand même me retourner sinon je vais me trahir tout seul par mon comportement.

_Oh et bien disons que 20h sera parfait.
_Ok je note.

Je la regarde surpris de noter un de nos dîner comme si elle pouvait l'oublier. Mais en faite, elle se joue de moi et m'envoie un sourire, identique à mon Flyboy grin au féminin. Elle est magnifique !

Je lui redonne son sourire, ne faisant paraître mon stress du moment.

En un coup de vent, je me retrouve de l'autre côté de sa porte, relâchent un souffle et sens mon coeur qui repart normalement dans ses battements.

Je jette un rapide coup d'oeil à l'intérieur du bureau de Mac, et je sais Ôh Combien je ne devrais pas. Et je la vois qui m'observe avec un regard plissé soucieux et soupçonneux surtout, et ses petites lèvres qui se crispent...

Détourner le regard et vite !!! La même chaleur m'envahit et un problème technique en répond ! Je lance ma main pour la saluer une dernière fois et m'engouffre dans mon bureau dont je claque presque la porte.

Je me précipite derrière mon siège et m'allonge presque dessus en basculant le dossier en arrière. Je ferme très fortement les paupières et passe mes pouces dessus afin que mes pensées vagues autre part que vers le bureau voisin au mien.

Quand la pression redescendant, un soupire venant du fond de mon coeur en ressort et je commence à me sentir apaisé. Je relâche les muscles et grâce à l'isolement des locaux, le vacarme se propageant du plateau n'atteint pas mes oreilles. Mais je me sens un peu à l'étroit dans mon pantalon. De ce fait, j'en détache ma ceinture et me déboutonne un peu. Et là, je me sens à l'aise.

_Harm ?!

Je suis tellement surpris de cette intrusion que je tombe à la renverse de mon fauteuil et me cogne à terre !

Je n'essaye même pas de bouger, et je ne sais même plus où je me trouve. Je vois seulement Mac un air effrayé sur le visage, accroupie à mes côtés.

Ma tête divague dans tous les sens et je cligne fortement des yeux. Mon regard, dans mon flou le plus total, se pose sur les cuisses de Mac et dans l'entrebâillement de sa jupe. Et je ne bouge plus de cette position. Je ne tente même pas de voir le regard qu'elle me jette.

_Harm, ça va ?!

Je gémis un « C'est ok », et tente malgré moi, de me relever. Elle m'aide à me redresser, posant sa main sur ma nuque, ce qui me provoque un frisson.

J'arrive à me hisser sur mes jambes et réajuste mon uniforme. Mac me remonte le fauteuil que je maudis au plus profond, de m'être donné au ridicule, justement devant elle ! Ah Bravo !

_Vous avez vu Mac, vous êtes témoin ! Il s'est effondré sous moi !!!
_Comme avec celui de l'Amiral. Dites-moi, vous et les fauteuils ne faites pas bon ménage.
_Ils font une rébellion contre moi !
_Et bien, pas seulement les vivants vous en veulent, les objets s'y mettent. Vous vous mettez tout le monde à dos à ce que je vois !
_C'est une conspiration !!! Dis-je dans une incohérence la plus totale.
_Mais oui, vous avez tout à fait raison, tout le monde se ligue contre vous.
_Ce que je disais !
_Enfin vous allez bien, le cerveau fonctionne toujours ?

Je tente de reprendre mes esprits.

_Et pas que le cerveau à ce que je vois !

Je ne comprends pas de quelle chose elle veut parler et je suis son regard des yeux qui tombe sur mon entre jambe. Sur mon quoi ?!?!

_Non non non Mac, ce n'est pas ce que vous croyez.
_Je ne crois rien du tout Harm.
_Bah c'est mieux comme ça !
_Pourquoi dois-je croire quelque chose ? Me taquine t-elle.
_Nooooon absolument pas. Je ne...me sentais...pas à mon aise...alors...
_Alors vous vous y êtes mis.
_Voilà. C'est exactement ça !
_Aucun mal.
_Aucun !
_Alors tout va bien.
_Dans le meilleur des mondes !
_Vous voulez annuler notre dîner et vous reposer peut-être ? Dit-elle d'un ton protecteur
_Non non, ça ira Mac, ne vous en faites pas.
_Vous êtes sûr ? Vous savez que ce n'est pas trop tard, on peut juste le reporter !

Je la scrute du regard et je me demande pourquoi elle insiste tant à vouloir me forcer à ce que j'annule notre dîner. Je dois me faire des idées, elle veut juste prendre soin de moi. Et en faite, après réflexion, et événement ressent...

_Vous avez sûrement raison Mac, je...je vais...reprogrammons notre soirée, le temps que le mal de tête disparaisse.
_Ah vous voyez bien que vous souffriez ! Il n'y a aucun mal à le reconnaître, vous ne passerez pas pour plus faible.

Et quel mal encore plus douloureux s'opère en moi !

_Mac ! Je sais, c'est que je ne voulais pas...je voulais passer une soirée entre amis. Dis-je dans un sourire déçu.
_Oh, je vois, commence t-elle, et bien, que diriez vous de demain soir. Et c'est moi qui invite pour me faire pardonner.
_Pardonner de quoi ? Fis-je surpris.
_D'être à l'origine du report de notre soirée. Si je ne vous avais pas surpris, vous ne seriez pas tombé du fauteuil.
_Ah, mais ce n'est pas de votre faute Mac.

Elle me remercie d'un sourire.

_Mais j'accepte quand même l'invitation. Finis-je en affichant mon Flyboy grin.
_Très bien alors à demain soir à la même heure ?
_C'est parfait Mac.

Elle pivote sur elle même et ressort de mon bureau, quand je réalise que je ne sais même pas pourquoi elle est venue me voir.

_Mac !
_Oui ?! Répond-elle en se retournant surprise.
_Vous êtes venue me voir pour quelque chose à l'origine.
_Heu Ôh oui, non mais, ce n'est pas grave, laissez tomber.

Et elle referme la porte me laissant seul comme un idiot avec mon fauteuil bancal, et mon entre jambe douloureuse !

A suivre...

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: AH   Sam 4 Fév - 22:15

Ahh ma choukine! Bon alors faut quand même que je dise la fic jusqu'à un certain point - que je ne dirai pas où je me suis arrêtée loooll -
Alors j'adore vraiment cette fic! Je trouve ma Finouche que c'est tout à fait une splendide Fanfiction! Déjà j'adore trop comment y'a de la tension sexuelle trop palpable entre harm et mac!!! Tu mets de l'humour, des tites pikes, des tites vannounettes bref tout ce qu'il faut
et puis c'est vraiment trop bien écrit aussi.
Alors moi je dis vivement la suite ma choup

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 327
Age : 40
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Lun 6 Fév - 21:16

C'est super jetait pliée en deux
vivement la suite
que nous reserves tu pour ce repas ??? après la maladresse de Harm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mar 7 Fév - 22:24

Comme il est troublé le Harminou !!! Et il a pas de chance quand même, on peut pas être tranquille dans son bureau !
Je suis curieuse de savoir pourquoi Mac est venu le voir ? Elle a senti qu'il avait besoin d'aide pour quelque chose pitétre ???
vivement la suite de cette formidable fic !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mar 7 Fév - 23:56

Merciii pour vos comm's chui contente qu'elle vous plaise LOL & pi voici la suite !
Bonne lecture Wink


~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~


Appartement de Harm
Washington
Le soir même


Je suis dans mon salon et je ne cesse de tourner en rond. J'essaye de me concentrer sur quelque chose pour m'empêcher de penser à Mac.
Les cents pas s'enchaînent et mes pensées s'envolent vers elle, sans que je ne puisse rien y faire !

J'en suis venu à retirer mon pantalon et resté à moitié nu chez moi pour pouvoir me sentir moins à l'étroit. Je ne sais pas ce qui se passe. De, pourquoi si soudainement mon corps réagit comme ça, aussi violement.

L'excitation me démange. Une seule vision d'elle et tout se redresse. J'en deviens fou, à me gratter la tête et passer la main dans mes cheveux avec rage, comme si ce simple geste arrivait à tout effacer. Mais non, j'en reviens toujours au même point, avoir envie de ma partenaire.

Mes yeux se ferment et je l'imagine dans des tenues Ôh Combien sexy. Si elle arrivait à lire dans mes pensées, elle en viendrai à me fouetter d'avoir ce genre de visions, et m'en souvenir, je ressentirai encore la brûle du fouet sur ma peau. Et le pire c'est que ça ne fait qu'augmenter ma libido.

Ca ne m'était jamais arrivé. Enfin pas depuis que les boutons ont disparu de mon visage, c'est à dire...il y a une éternité. J'ai toujours su contrôlé mes pulsions et en être totalement maître, mais là elles me possèdent et ne cessent d'accroître en tension.

Cela en devient de plus en plus douloureux. Je dois prendre une douche froide, c'est la meilleure chose à faire !

Mais dans chaque pièce de l'appartement, je nous imagine en train de nous embrasser et les caresses en accompagnant de nouvelles plus intimes me font devenir fou à m'arracher les cheveux.

En fin de compte, je m'allonge dans le lit, et j'essaye de trouver une respiration normale, faisant descendre la pression sanguine. J'y arrive, doucement mais sûrement. Je commence à relâcher le drap pris en chiffon dans mes mains par réflexe à une autre montée d'excitation.

Il faut que je pense à quelqu'un qui me refroidirait d'un seul coup !

Sturgis paraît être le bon candidat, mais je trouve ça trop malsain à penser à lui alors que je suis dans une situation délicate !!!

Alors je revois Renée, et là ça va mieux. Je me demande encore ce que j'ai pu lui trouver. Enfin, elle était pas mauvaise dans ce qu'elle entreprenait, mais ce n'est pas celle que je voulais, celle à qui j'offrais mes lèvres en réalité, celle que le prénom crié dans mon for intérieure, mais au moins je n'étais plus seul, et elle pouvait me correspondre dans un moyen court terme.

Et voilà, j'ai repensé à Mac et la bosse sur mon caleçon ne fait que s'élever.

Le meilleur moyen que j'ai trouvé serait de tout extérioriser. Il est vrai, certes, que la douche froide me rendrait à mon compte mais l'envie sera toujours au même point, mais moins forte que maintenant.

J'hésite quand même. Ce n'est plus de mon âge de pratiquer ce genre de chose. Mais après tout, nous restons jeune dans nos têtes, non ?!

Je me rassure comme je peux mais je veux tenter le coup.

Un de mes pouce passe sous l'élastique de mon boxer et continuant son chemin, entraîne avec lui le tissu. En jailli mon pénis droit, mais un peu moins que tout à l'heure dont la droiture atteignait son paroxysme.

De mon autre main, j'écarte les doigts, faisant craquer les articulations et je prends une forte respiration. Je jette un dernier coup d'oeil à mon membre et fait avancer cette dernière vers lui.

Je le saisi dans la paume de ma main, et délicatement, je referme les doigts dessus, en le capturant. Un frisson me parcourt le corps et je ne suis plus sûr de vouloir continuer.

Ma tête s'enfonce dans le cousin et mes yeux vaquent vers le plafond, essayant de me concentrer sur une fissure ou quoi que ce soit, pour ressentir le moins de plaisir possible. Juste faire la vidange et c'est tout !

J'entame le rituel mouvement sur celui-ci tout doucement pour commencer. Au fur et à mesure, l'excitation s'évacue paisiblement.

Et le visage de Mac se dessine devant mes yeux. Ma bouche s'entrouvre avec lenteur et mes yeux commencent à s'humidifier seulement de désir. Le rythme s'accélère comme si de cette façon son image allait s'estomper. Mais son sourire rayonnant me réchauffe de toute part et je ressens un plaisir certains m'envahir.

Des scénarios se déroulent dans ma tête et Mac est incroyablement belle et douée de ses mains. Je gémis son prénom et quand je réalise cela, mon esprit se confond étonnement.

Mes pieds froissent le drap, et j'essaye d'être le moins bruyant possible, seulement ma montre claquée sur mon poigné, et le couinement des allées venues de ma main sur mon membre qui s'humidifie.

Je passe la vitesse supérieure et rien ne pourrait me stopper dans mon ascension. A part le téléphone qui sonne.

Je maudis déjà la personne qui ose m'interrompre dans mon activité et je réalise soudain mon « activité », me sentant un peu honteux.

Mais je suis arrivé à un point que je ne peux plus faire machine arrière alors je vais vite dire que je suis occupé et je pourrai continuer.

Ma main qui retenait mon caleçon s'élance afin de décrocher.

_Allo ! Fis-je d'un ton que je ne voulais pas aussi dur.
_Harm, c'est moi.

Mes yeux s'écarquillent, mes joues se gonflent d'air que je viens d'aspirer et par contre ma respiration s'est arrêtée. Je regrette déjà la voix que j'ai prise avec Mac, ne sachant pas que c'était elle tout de même.

_Ma...Mac, co...com...comment ça va ?! Arrive-je enfin à sortir.
_Pas trop mal, mais vous, ça va ?

Inconsciemment, mon mouvement se ralenti et mes paupières se ferment alors que je suis au téléphone avec Mac et que je l'imagine encore plus. De plus, j’entends sa respiration et son souffle comme si elle se trouvait à mes côtés et qu'elle m'embrassait dans le cou en même temps que sa main remplacerait la mienne. La cata ! Mais c'est plus fort que moi...

_Heu...oh oui...on fait aller ! Mais pour...pourquoi...ce...cela ? Demande-je alors que je commence à faire des gémissements retenus au téléphone.
_Je voulais m'assurer que tout aller bien pour vous, avec votre chute.
_Ah merci Maaaac...de...de...de vous inquiééé...té. Finis-je dans un souffle de passion me mordant le lèvre inférieure.
_Harm, vous êtes sûr que tout va bien, vous avez une voix bizarre. Fit-elle soucieuse de quelques choses.

Je comprends mon erreur mais je sens la jouissance arrive d'ici peu, et Mac en est la principale cause. Mon Dieu, si elle savait...

_Je suis désolé Mac, c'est qu'en faite, j'étais un peu...occupé.
_Oh excusez moi Harm je ne voulais pas vous déranger. Vous...vous avez de la com...compagnie.

Je ressens dans sa voix une légère tristesse et de la rancœur.

_Non, non, vous vous méprenez. Je travaillais sur...quelques dossiers.
_Oh vous voulez un coup de main ?!
_Hof...heu...

Quand je réalise la situation très ambiguë dans laquelle je me trouve, je m'étouffe presque, mon coeur ayant par la même occasion raté un battement !

Je n'ai pas le temps de répondre qu'elle reprend.

_Vous avez de la chance, je suis là. Finit-elle par dire avant de raccrocher.
_Mac ?! Mac ?!?!?

Je n’entends plus rien seulement la tonalité du téléphone qui sonne occupé. Tout d'un coup un stress me compresse l'estomac. Un genre de traque m'envahis. La peur passe sur mon visage.

Je ne sais pas ce qu'elle a voulu dire par « Je suis là ».

Puis, j’entends sa voix qui m'appelle. Je regarde le téléphone que j'ai dans ma main libre, l'autre toujours sur mon pénis.

J'approche l'écouteur près de mon oreille pour voir si c'est de là que la voix de Mac arrive. Puis, non, toujours la même tonalité.

Alors quand l'appel se réitère, je me relève de mon lit. La sueur perle sur mon front en un rien. Je scrute chaque recoin de mon appartement, mais je me retrouve dans le flou total. J'essaye de voir si je l'aperçois, et mon cerveau me joue des tours, à l'imaginer dans chaque pièce que je vois.

Et puis des coups à la porte se font.

_Harm vous allez bien ? C'est moi...Mac !


A suivre... Mr.Red

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mer 8 Fév - 0:00

Poutain comme j'ai trop rigolé encore!! Je le voyais le Harminou, le coquin qui fait l'amour à sa main!!!! Arfff ma choup c'est vraiment trop trop bien écrit! j'adoreeeeuhhhhh vivement la suite

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mer 8 Fév - 1:30

outin mdr j'adore c'est trop trop trop bien! continue Finou! j'adhère et j'adore!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mer 8 Fév - 2:05

Outain comment que j'adore de trop cette ff

Que du ship... Des scènes trop trop mignonnes

Na ms mirciiiii Finou pr ns faire partager cette histoire

Plus ship que ship -> MOI



Génial

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 327
Age : 40
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mer 8 Fév - 2:24

ta fic est fantastique mort de rire j'adore
le petit harminou il faut qu'il passe à l'acte
sinon il va devenir fou
vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mer 8 Fév - 13:02


absolument génial !
Harm prend les choses en main
mais non pas comme ça !
heureusement que Mac arrive pour l'aider, j'ai hâte de voir comment il va se débrouiller! EXPLDR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mer 8 Fév - 13:28

Je viens de découvrir ta nouvelle Finou,

Trop fort

Pauvre Harm il est bien embêté là et la présence de Mac c'est pas fait pour arranger les choses

Vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
sarah0076
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1029
Age : 34
Localisation : En cherchant bien vous devriez me trouver... A vous de jouer
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mer 8 Fév - 16:05

CEtte fic est magnifique...

Tu as intéret après ton bac blanc de te remettre à l'écriture Finou sinon gare à tes 6h...lol

Vivement la suite

_________________
PROCHAINEMENT... Quand elle sera écrite... lol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Jeu 9 Fév - 22:45

Mdr ! Vi vi tkt ma Charah je m'y remet bientôt loool En tout cas, grand merci pour vos comm's, ça fait tjs plaisir
Allez voici la chuite Wink

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~


L'angoisse me paralyse sur mon lit. Je suis incapable de sortir un son de ma bouche ou de bouger rien qu'un poil. Je suis immobile comme une statue de glace, dans une situation extrêmement bizarre, et je dois le dire, dans une position peu catholique.

Je me persuade de ne faire aucun bruit pour qu'avec un peu de chance elle pense que je ne suis pas là.

_Harm je sais que vous êtes là, je viens de vous avoir au téléphone.

Merde ! Le con !

Je suis trop stupide d'avoir fait ce genre de feinte. Elle n’est pas idiote et c'est tout à son honneur. Maintenant faut se bouger !

_Je...j'a...j'arrive Mac. Deux tites secondes !!! Crie-je de ma chambre.

D'un seul coup, je saute sur mes deux pieds, rangeant mon matériel à sa place. Je prends mon jean et l'enfile à la vitesse de la lumière.

Je me regarde dans le miroir afin de voir l'état de mon visage après ces quelques instants d'émotions offerts personnellement.

Je passe ma main dans les cheveux pour les remettre en ordre. Je fonce dans la salle de bain afin de me laver les mains, vérifier mon haleine et autre partie de mon corps.

Quand le contrôle technique est effectué, la tension baisse d'un ton. Je pousse un éclat de rire dans l'état dans lequel je me suis mis !

Je sors d'où j'étais, sans pression, et dans une démarche légère. J'arrive près de la porte et regarde tout de même dans le judas. Et mon Dieu qu'elle est magnifique !

Je vais pour ouvrir la porte quand mon regard se pose sur mon entre jambe, et heureusement. Une bosse trône à travers mon jean bien que la matière soit peu confortable pour un étirement quel qu'il soit.

Catastrophe ! Comment vais-je arriver à cacher ça à Mac ? Et si je n'ouvre pas dans les secondes, elle soupçonnera quelque chose et elle m'inspectera encore plus du regard, afin d'y trouver l'anomalie qu'elle cherchait !!!

Chaque chose en son temps. D'abord ouvrir ! Ma main se pose sur la poignée. Mon autre main passe sur mon visage, qui, par le fait de ce simple geste, me convainc que toute tension sur mon visage va disparaître.

Allez Courage. J'ouvre et cache la moitié de mon corps derrière la porte.

_Hey Mac !

Elle ne me répond pas tout de suite. Son regard est pointilleux. Elle me scanne de cette façon se qui me fait déglutir de travers.

_Quelque chose ne vas pas ?

Ses yeux sont allés de mes pieds à ma tête. Quand elle a entendu ma voix, son attention s'est aussitôt portée à mon visage.

_Non ! Tout va bien. Et...vous ?!
_Oh on fait aller. Dis-je dans un sourire. Vous...Continuais-je en l'invitant à rentrer d'un mouvement de bras.

Elle hésite quelques instants et fait le premier pas à l'intérieur de mon appartement. Ce cap passé, les autres s'en suivent jusqu'à ce qu'elle se retrouve en plein milieu de mon salon.

Je saute sur l'occasion qu'elle est le dos tourné à moi pour fermer la porte d'un bon et d'un deuxième me retrouver derrière le comptoir de la cuisine.

_Vous... ?!

Elle ne finit pas sa question quand elle se retourne et qu'elle ne me voit plus. Timidement, je lui signale où je suis et enchaîne aussitôt.

_Thé ou café ?
_Heu un café fera l'affaire s'il vous plait.

Je me tâche à le lui préparer et j'opte moi pour un thé, afin de me calmer. La caféine ayant des effets négatifs sur moi quand je suis comme ça !

_Alors heu Mac, que...qu’est ce qui vous amène ici ?
_Et bien je m'inquiétai pour vous, et...avant de frapper j'ai préféré vous appeler.
_Oh...Dis-je. Ohhh !!!

En faite, elle était là tout au long de notre conversation, pendant que je...et quand je...Oh My God !

_Ah...ah bon...Mais...il ne fallait pas vous...vous déranger Mac. Voyons...pfff...une petite chute ne m'a jamais tué. Lançais-je dans un éclat de rire, empêchant de faire voir mon malaise.
_Vous n'êtes pas content de me voir ? Demande t-elle une pointe de tristesse dans la voix.
_Siii, bien sur que si, Mac.

Elle opine et je ne sais pas ce à quoi elle pense au moment même. J’essaie de ne pas m'imaginer les pires scénarios qui se passent dans sa tête.

La bouilloire siffle, et je la retire du feu. Le café a bientôt fini se qui veut dire que j'aurai un parcours du combattant à surmonter pour ne pas faire voir dans quel état physique je me trouve.

Mac a laissé son regard frôler les différentes photos se trouvant sur les étagères, et au sifflement, elle s'est approchée du comptoir. Merci mon Dieu !

Elle s'assoit sur un tabouret et me regarde faire. Le regard qu'elle pose sur moi a le don de me déstabiliser. De plus, elle retire sa veste que je prenais comme une chemise.

Un décolleté se dévoile et j'avale difficilement ma salive. J'essaye du mieux que je peux de ne pas laisser traîner mes yeux trop longtemps sur cette partie de son anatomie, sinon...

Elle pose les coudes sur le plan de travail et ses bras resserre sa poitrine forte, imposante et tellement « wouah » que j'en ai des chaleurs !

Je me retourne aussitôt, attendant calmement que le café se fasse.

J'arrive à respirer doucement, quand, sans que je ne l'ai entendue, elle me signale sa présence en pressant sa main dans le creux de mon dos, la remontant le long de ma colonne.

Un frisson me parcours le corps, et un gémissement que j'ai à peine réussi à étouffer, sorte.

_Je peux vous aider ? Demande t-elle d'une voix à peine audible et sensuelle que mon coeur en est attendri et qu'une boule dans mon ventre se forme agréablement tout de même.
_Non, ce ne sera pas la peine. Répondis-je de la même façon, dans une voix rauque.

Je tourne la tête et aperçois son regard poser sur moi. Un fin sourire apparaît auquel je réponds. Je ne peux en tout cas, défaire la connexion qui s'est opérée. Une lueur dans ses yeux m'hypnotise de même par sa beauté qui me scotche sur place.

Je pivote sur moi-même, étant guidé par une sensation de bien être quand je me trouve plongé dans la profondeur obscure de ses iris.

Une main se porte sur sa joue, la couvrant entièrement, tellement que celle-ci est grande. Ce qui vient à me faire sentir imposant à ses yeux, et d'une immense force par rapport à la différence de taille et de corpulence. Que son corps me paraît si fragile que j'en viendrais à caresser d'une plume sur sa peau douce.

Elle passe la sienne sur la mienne et ses lèvres s'entrouvrent à l'aspect romantique dont la cuisine s'est transformée.

Ma deuxième main va pour capturer son visage, pareillement qu'avec ma première. Quand celle-ci emporte avec elle, la queue de la casserole où se trouve le café que je suis en train de réchauffer, et dont avec les minutes de cette intimité trouvée, est devenue bouillante.

Elle sursaute au bruit et recule d'un pas pour ne pas se faire éclabousser et non pour s'éloigner de moi.

Malheureusement, je n'ai pas été aussi rapide, et pour la deuxième fois de ma vie, je me retrouve ébouillanté par du café.

J'étouffe un cri de douleur insupportable, gardant tout de même un peu de fierté face à Mac. Celle-ci, dû à son apprentissage dans les marines à contrôler les situations, prend un torchon non loin de là et m'essuie là où le café s'est déversé.

Elle tamponne ma jambe et remonte en suivant les traces. Elle ne ralentit pas le mouvement et son geste l'emmène à m'essuyer entre les jambes.

Dans un premier temps je n'ai pas fait attention. Mais quand mon corps, lui, ne perd pas le nord, et qu'il réagit suivant ce qu'on lui fait subir, ne reste pas insensible à cette forme de caresse.

Avec une force puisée je ne sais où, j'arrive à arrêter son geste en posant ma main sur la sienne. Mais celui-ci se stoppe juste là où il ne faut pas.

Je vois son regard accrocher cette partie de mon corps qui tout à l'heure me posait problème.

Ses joues deviennent de plus en plus rougeâtre. Elle relève la tête afin d'analyser ma réaction. Mon visage ne reflète plus la douleur que je ressens toujours en faite. Il traduit mon sérieux et le désir de l'avoir tout contre moi, dans mes bras et de l'embrasser comme je l'aurai fait si seulement cette satanée casserole ne s'était pas trouvée sur mon chemin !

Ma main est toujours sur la sienne. Je lis dans ses yeux son trouble et son manque de réaction face à la situation cette fois-ci.

Elle tente de parler mais les mots daignent sortir correctement. Je relâche la pression que j'exerçais sur sa main, et aussitôt elle la retire. Alors j'en viens à regretter mon initiative.

Elle murmure qu'il faut qu'elle y aille. Je ne tente pas dans un premier temps de la retenir. Nous restons encore quelques secondes à nous fixer, quand elle recule encore de plusieurs pas et qu'elle jette à la volée le tissu sur un tabouret.

Elle prend sa veste au vol et se dirige vers la porte. Je réalise que tout peu être fini à cet instant. Bien que je me demande ce qui avait commencé ! Mais j'en ai eu peur pour notre relation amicale future qu'elle ne soit basée que sur des ambiguïtés.

_Mac ?! Dis-je précipitamment.

Elle continue son avancée dans mon appartement.

_Ne partez pas !
_On se voit demain Harm.

Du à ma grande taille, en un rien je me retrouve derrière elle. Elle est sur le point d'ouvrir la porte quand je pose ma main sur la sienne se trouvant déjà sur la poignée.

Mon torse frôle son dos, et mon souffle court, dû aux quelques pas rapide que j'ai eu à effectuer, caresse la base de sa nuque.

_Restez encore un peu...ne partez pas comme ça. Dis-je en posant mes mains sur ses épaules.
_Il serait plus raisonnable que je m'en aille. Fit-elle dans un souffle.

J’émets une pression sur mon emprise et de ce fait, je la fais se retourner. Ma tête est dirigée vers le bas et mes paupières sont à moitié closes.

_Vous êtes sûre de ne pas vouloir rester ?
_Il...il se fait tard.

Elle me lance un sourire timide et je ne peux rien lui refuser.

_On se voit demain de toute façon. Me dit-elle.
_C'est vrai ? Répondis-je avec une lueur d'espoir dans les yeux croisant son regard.
_Oui, je vous dois un dîner, ne l'oubliez pas. Fit-elle avec un ton de mise en garde !
_Jamais je n'oublierai l'opportunité de passer un instant avec vous.

Elle est intimidée par ma réponse et j'en profite pour lui déposer un baiser sur les lèvres. Elle n'a pas le temps d'y répondre que je me sépare d'elle, sans la mettre mal à l'aise.

_A demain. Dis-je en ouvrant la porte derrière son dos.

Elle me répond la même chose et en se retournant, elle sursaute en voyant le couloir. Elle sort de mon appartement, et se dirige vers l'ascenseur. Je referme la porte et regarde sa progression à travers le judas. Elle se tourne une dernière fois et s'engouffre dans celui-ci.

Je m'accole à la porte et relâche la pression que j'avais mise sur le dos. Je pousse un soupir de soulagement aux événements qui se sont déroulés rien qu'en une seule soirée.

Je m'éloigne d'elle et approche des vitres où je la vois montrer dans sa voiture. Je souris en pensant à demain, et le fait que j'ai hâte d'y être.

Puis elle démarre et disparaît dans la pénombre de la ruelle. Mon regard tombe sur un point assez flagrant de mon envie. Je souris seulement en haussant les épaules. Je passe la main dans mes cheveux et retourne me coucher sur de jolies pensées.


A suivre Wink

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Ven 10 Fév - 12:17

Harm a toujours l'art de se mettre dans des situations pas possible

Trop marrant et vivement la suite qu'on sche ce que tu vas nous réserver pour ce petit dîner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Ven 10 Fév - 13:02

excellent ! pauvre Harm! et fichue casserole! nan mais c'est pas possible ! c'était bien parti pourtant vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 327
Age : 40
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Ven 10 Fév - 17:11

vilaine la casserole dans un premier temps.
super la casserole trop marrant l'arrêt de la main.
vivement le diner

hs: finou et macab j'adore tout ce que vous écrivez. franchement que cela soit dramatique ou drôle même très drôle comme c'est le cas ici, votre facon d'écrire nous fait vivre à fond toutes ses émotions.
un gros merci à toutes les deux pour nous faire partager tout ca.
désolée pour le Hs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnneSoMac
Connaissance de Catherine
Connaissance de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 996
Age : 30
Localisation : Avec Catherine Bell!! Merci ma Gazelle!
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Ven 10 Fév - 22:52

AHHHHHHHHHHHHH ma choutte enfin je post!!!

Alors que dire à part que J'ADORE DORE DORE mdr!!!!!!

Tin franchement trop bien cette fic je te l'ai dit moi ta fan tin je l'aime!!!

Trop bien trop drôle trop EXCELLENTE!!!

Mais que veux tu ma Choutte t'es douée pis c'est tout!!!

Merci à toi de nous écrire de si belles fic !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stitch
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma


Nombre de messages : 151
Localisation : éxilée dans le 05
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Sam 11 Fév - 13:29

quand Harm ne contrôle plus rien... MDR
merci de nous faire partager ton fabuleux talent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Dim 12 Fév - 0:27

Merci Infiniment pour vos comm's, ça me touche énormément !!! Embarassed Rolling Eyes Sad Smile
Alors vous mets le chapitre en entier car le couper serait arf Confused MDR En espérent que cela vous plaise toujours, Bonne Lecture Wink
& Merci à ma Charah pour la relecture...tu pourras remarquer, si tu passes par là mdr, que Harm porte ta chemise blanche Mr.Red Mouah !


~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~



Sur la route
Vers l'appartement de Sarah Mackenzie
19h40 G.M.T.


Je suis nerveux depuis que j'ai commencé à me préparer. J'ai opté pour le classique, étant élégant quand même ! Chemise blanche, jean noir, veste noire...

Mes doigts serrent de plus en plus le volant et deviennent blancs. Je jette des coups d'oeil dans le rétroviseur afin de voir si mon apparence est acceptable. Je ne veux pas tout gâcher par le moindre détail quel qu'il soit.

J'arrive dans sa ruelle et aperçois les lumières allumées. Une ombre passe devant la fenêtre et mon souffle est coupé. D'un seul coup une distension me compresse le coeur, me rendant étonnamment stressant.

Qui a-t-il pour que je me mette dans un état pareil ? Enfin c'est Mac, ma meilleure amie...et aussi celle qui hante mes nuits.

Une pensées vers les rêves aussi fous et érotiques les uns que les autres, fait s'éveiller une partie de mon anatomie.

_Arf na pas encore ! Fis-je à haute voix encore dans mon véhicule.

Je me gare et respire profondément, pour évacuer toutes tensions. J'ouvre la portière et sort de la voiture quand je suis retenu par la ceinture de sécurité !

_Merde !

Décidément, je ne semble pas être dans mon état normal. Je retire celle-ci et remet ma veste en place. Je verrouille tout et regarde encore en direction de l'appartement de Mac. J'inspire un grand coup, prenant de l'air frais, et entame les premiers pas m'emmenant à mon dîner en tête à tête avec une merveilleuse femme.

Surpris de mettre totalement laisser submergé par mes pensées, je me retrouve devant sa porte. Je lance la main afin d'annoncer ma présence et je stoppe mon élan. Un tic se forme sur ma joue qui tremblote. Je me la tapote et secoue la tête et cette fois, pour de bon je tape !

_Hey ! Me dit-elle.

Je lève la tête et je la vois. Magnifique, sublime... Ses cheveux sont coiffés comme à sa soirée de fiançailles et je la trouve divine !

_Hey. Répondis-je en pénétrant dans l'appartement.

Elle referme la porte. Je me trouve au milieu du salon, pas à mon aise, et je ne comprends pas pourquoi.

Je ne la sens pas arriver derrière moi, et quand elle pose ses mains sur mes épaules, je sursaute un peu. J'espère qu'elle n'y a pas fait attention, car je ne voudrais pas la blesser par ce mouvement que je n'ai pas pu contrôler.

_Je vous débarrasse.

Je me redresse un peu et enlève ma veste des épaules, qu'elle continue de m’ôter d'elle même. Elle la pose sur le porte manteau et se dirige vers la cuisine.

Je reste planté où je suis et place mes mains sur mes hanches en bombant le torse.

_Asseyez-vous, vous êtes ici chez vous. Me lance t-elle des fourneaux.

Je déambule vers le canapé et m'y enfonce. Je la regarde par dessus mon épaule et je la vois goûter la sauce qu'elle prépare.

Elle amène la cuillère à ses lèvres et souffle pour ne pas se brûler. Elle fait déverser le liquide dans sa bouche et ferme les yeux pour être plus réceptive aux sensations. Avec son doigt, elle passe sur la louche et comme précédemment, elle goûte. Elle suce son doigt et un sourire malicieux et satisfait s'affiche sur son visage.

Je trouve que d'un seul coup, la chaleur est montée d'un ton, et plus depuis qu'elle a relevé les yeux vers moi, ne changeant pas son comportement. Elle retire son doigt et continue ses tâches, ne se souciant pas de moi.

_Vous voulez boire quelque chose Harm ? Fit-elle en découpant des légumes sûrement.
_Heu, dis-je en ouvrant grand les yeux pour retrouver le monde réel, un verre d'eau...s'il vous plait.
_Ok, je vous prépare ça.

Quelques secondes plus tard, elle s'approche avec un plateau, nos verres et une carafe.

Je me relève vite pour pouvoir l'aider mais ma maladresse fait que je donne un coup sur le plateau et que le tout se déverse sur Mac, qui se retrouve avec son t-shirt trempé !

Elle a la bouche ouverte, n'ayant pas anticipé ma catastrophe.

J'ouvre de grands yeux et je comprends que j'ai tout gâché en quelques secondes...

_Ex...excusez-moi Mac...je n'ai pas fait exprès.

Je ramasse se qui se trouve par terre et d'un geste désespéré, je ramène à l'aide de ma main l'eau s'étalant au sol. Elle ne bouge pas et me laisse faire.

_Ce n'est pas grave.
_Si si, je...

Je me relève doucement et je vois pour la première fois du début de cette courte soirée que Mac porte une jupe. Ses jambes sont brillantes et le teint magnifique. Je me redresse au fur et à mesure et mon regard suit le trajet parcouru par mon corps.

J'arrive au niveau de sa poitrine dont j'identifie son sous-vêtement à travers le tissu mouillé, et une bouffée de chaleur m'envahit !

Je reste bloqué sur cette partie de son corps jusqu'à me sortir de moi-même de cette vision, en déglutissant difficilement et arrive au regard de Mac, aucune émotion apparente.

Je viens de la reluquer mais elle ne m'envoie pas son regard tueur de Devil Dog !

_Je vais me changer.

Je la regarde se diriger vers la chambre et je relâche ma respiration que j'avais retenue sans que je ne m'en rende compte.

Elle passe le pas de la porte et la referme. Mais elle reste à peine entrouverte. Je reprends mes esprits et vais dans la cuisine afin de poser les récipients, qui, avec chance, ne se sont pas cassés.

Puis, d'un seul coup, je ne contrôle plus mes pas, et je comprends qu'ils m'emmènent à sa chambre. Je ne sais pas ce qu'il m'arrive mais je ne tente pas de toutes mes forces d'arrêter ce combat !

Dans l'entrebâillement, je la vois de dos. Délicatement, je pousse la porte et m'appuie sur le montant de celle-ci.

Elle se retourne, sûrement sentant un regard posé sur elle. Elle a sorti un vêtement de rechange mais ne l'a toujours pas passé.

Je la regarde avec tout le sérieux du monde, et mes pas m'acheminent vers elle. Je me stoppe à quelques centimètres de son être et baisse la tête afin de la regarder dans les yeux.

Son regard est brillant et le mien, tout ce qu'il y a de plus authentique. Je penche ma tête sur le côté et cela donne une image de séducteur de ma part.

Par contre, ce que je ne m'attendais pas, c'est qu'elle réagisse. Elle lève les bras au ciel ne cessant de me regarder.

Je ne pense plus par moi même, seulement par automatisme. Mes mains se posent avec symétrie sur le rebord de son haut, et avec tendresse, je remonte le tissu collé sur sa peau par l'eau, laissant vaguer le bout de mes doigts sur sa peau exquise qui apparaît à chaque centimètre.

Je force à peine pour que le vêtement passe sa tête, et elle se retrouve avec les cheveux ébouriffés. Elle secoue la tête afin de remettre les mèches rebelle en place, mais certaines humides, sont collés sur son front, et je trouve son attitude sexy.

Toujours dans la même atmosphère, elle se tâche à me ôter ma chemise. Elle fait sauter les boutons, un à un avec le même espace temps, doucement. Ses doigts font de même que les miens et traînent un peu sur mon torse.

Elle effectue le même geste que tout à l'heure en m'enlevant ma veste mais cette fois-ci, elle se trouve devant moi. La paume de ses mains se pose sur ma poitrine, et du plat de celle-ci, elle fait glisser ma chemise, ne manquant aucune parcelle de ma peau.

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Dim 12 Fév - 0:28

Son aventure se termine sur mes mains. Quand le tissu finit à terre, ses mains se cachent dans les miennes, et nos doigts s'entrecroisent.

Nos regards se pénètrent toujours et les émotions nous trahissent.

Elle détache nos mains liées et les remontent sur mes bras, faisant chemin inverse. De plus, elle fait échouer ses lèvres sur mon torse avec légèreté, que j'en viens à ressentir des frissons me parcourir des pieds à la tête.

Ses baisers sont doux et déposés avec lenteur. Quelques épis de ses cheveux me chatouillent et j'adore ça !

Mes bras sont à même le corps, et mes muscles se contractent aux tendresses de Mac. J'essaye de me maintenir le plus possible la tête froide mais c'est extrêmement dur.

Je l'enlace et mes doigts parcourent le tracé de sa colonne. J'en arrive à la fermeture de son soutien-gorge que je décroche petit à petit. L'élastique se relâche, et ses bretelles aussi. Mes mains caressent cette peau étonnement douce, et dont je n'épargne aucune partie. Je ramène mes mains vers moi, en emportant le tissu. Je frôle le côté de sa poitrine et la chaire de poule se forme, ce qui m'excite, car elle ne reste pas insensible à ce que je lui fais.

Elle m'embrasse toujours et ses phalanges sont arrivées à effleurer mon abdomen. Elle retombe les bras afin que son soutien-gorge finisse à nos pieds.

Elle relève la tête et je vois le haut de sa poitrine. Sa lèvre est devenue pulpeuse et je meurs d'envie de l'embrasser. Je mordille la mienne et pendant un instant, nous restons à nous fixer, comme si cela nous suffisait amplement.

Enfin, elle passe les bras sous le mien, et les amènent à mon dos. Sa poitrine se serre contre la mienne et je sens la chaleur de son corps, ce qui me fait avancer d'un ciel.

L'envie de la posséder, de la caresser, de l'embrasser me saisit de tout mon être. Je ne sais pas quoi faire...enfin si je sais mais j'ai peur qu'elle pense que je vais trop vite, ou que je fais mal les choses.

Il n'est sans doute pas essentiel de dire que mon pantalon s'est rétréci ou plutôt un autre phénomène fait que je me trouve à l'étroit.

Elle ramène ses mains vers elle et passe sur mes poignets d'amour. Elles savent ce qu’elles doivent faire et de ce fait, elles commencent à me défaire la ceinture.

Quand elle y arrive, elle s'attaque au seul bouton restant de mon jean. Elle se mordille la lèvre comme moi tout à l'heure, et le bruit de la fermeture éclair remplace celui du métal de la boucle de ma ceinture raisonnant dans la chambre.

Une naissance se produit dans mon bas ventre. Celle de mon désir pour cette femme qui de ses doigts de fée me fait quitter la terre ferme.

Elle entame sa descente en m'embrassant le bout du menton, et suit les contours de mon visage. Elle niche son nez dans le creux, derrière mon oreille et son souffle s'évade sur mon omoplate. Un frisson me parcourt alors qu'elle continue son chemin.

Cette fois-ci, la base de mon cou en fait les frais, ainsi que ma carotide. Ses mains suivent le mouvement de son corps qui ne cesse de s'abaisser. Sa bouche humide recouvre à présent un de mes tétons qu'elle chatouille du bout de sa langue.

Elle se resitue sur l'axe de symétrie de mon corps et arrive vers mon nombril. Elle se trouve maintenant à genoux, et me dépose des baisers léger mais tellement significatif pour moi, que je me sens comme planer au dessus d'elle. Ses mains sont sur mes hanches, à moitié sur ma peau et mon jean. Ses doigts passent derrière le tissu et viennent sur les pans de celui-ci.

Je sais ce qu'elle compte faire, et je le souhaite tellement. Mais j'ai peur qu'elle s'y sente contrainte, alors pour une première union, je ne veux pas la précipiter.

Je capture délicatement ses coudes, et la soulève.

Quand son regard se porte vers le mien, je vois à travers ses yeux qu'elle se sent fautive.

Je lui caresse le contour de son visage d'ange, et dépose un tendre baiser sur ses lèvres. Elle ne réagit pas au premier abord, puis se laisse à goûter ma langue se glisser entre ses dents pour fusionner avec la sienne.

Nos deux corps enlacés, je lui prends la main, et je nous mène vers sa salle de bain. J'ouvre la porte, et n'allume pas la plus grande lumière, juste celle à sa pharmacie, et une ambiance tamisée apparaît.

Je nous dirige vers la baignoire, et ouvre les robinets. Je passe la main en dessous de l'eau, pour trouver la bonne température, et quand ceci est fait, je me retourne vers Sarah, et de mes doigts mouillés, je les fais vagabonder sur son buste, laissant trace de mon passage.

Aux gouttes d'eaux laissées, mes lèvres les recouvrent afin de les capturer. Cela m'amène à lui embrasser un sein, dont je cache la pointe durcie, par les sensations qui l'enveloppent, dans ma bouche. Mes dents se resserrent et de ce fait, ma langue frôle sa poitrine, prisonnière de mes lèvres. Elle ne bouge pas mais je sais par des réactions incontrôlables qu'elle n'est pas indifférente à mes baisers.

Son abdomen se contracte, et en ressort ses formes magnifiques, munie d'une silhouette des plus agréable à toucher et regarder.

Je me redresse et son regard est embué de désir, que ses yeux en ressortent d'une brillance, dans laquelle je me perdrais s'il ne fallait pas que je m'occupe du bain.

J'effectue un demi tour en direction de la baignoire, et avant de couper l'eau, je déverse quelques produits de bain. Avec la chaleur, de la vapeur envahie la salle de bain, et une odeur que je reconnaîtrais entre mille me chatouille le nez. Je comprends à présent où Mac prend cette odeur fruitée dont ses cheveux et sa peau sont imprégnés.

Je ferme les yeux, et ma tête vague en arrière, tandis que je respire à plein poumon de cette émanation qui a le don de m'apaiser à chaque bouffé.

Je me remets droit et ses pupilles tremblotent. Je lui souris, ce qu'elle me fait en retour. J'opère les mouvements qu'elle faisait plutôt.

Tout d'abord, je la fais s'asseoir sur la cuvette des toilettes, et m'accroupis devant elle. Je me saisis de sa jambe, dont mes mains caressent jusqu'à atteindrent ses chevilles. Je lui défais les sangles de sa chaussure enroulées à la base du mollet, et lui libére le pied. Je fais de même avec son autre jambe. Je reste quelque instant à la masser, et en vient un sourire rieur quand elle rescent des chatouillis. Je cesse le supplice en prennant ses mains et l'aidant à se relever.

Alors je fais descendre la fermeture éclair de sa jupe, se trouvant sur le côté, et la fait glisser sur ses jambes parfaites. Elle en relève une, pour ce libérer le pied qu'elle pose au sol, et fait de même avec la seconde

Je me soulève, et elle fait de même avec mon jean. Nous nous trouvons habillés seulement de nos sous-vêtements.

Je passe les bras autour d'elle, et la rapproche de moi. J'ai une tête de plus qu'elle, et ses lèvres m'embrasse inlassablement. Pendant que je me délecte sous ses baisers, j'arrive à lui retirer sa culotte, par l'élastique qui s'est bloqué entre mes doigts écartés sur ses fesses. Je m'abaisse jusqu'au niveau de sa fleur, et j’émets un sourire. Par réflexe, elle referme les cuisses, et déplace ses pieds afin de se séparer du morceau de tissu.

Je me mets à sa hauteur, et ensemble, nous enlevons mon caleçon. Elle a pu voir en totalité mon état d'excitation, et elle me fait un clin d'oeil dans un sourire sublime !

Je me recule, l'entraînant avec moi, et je mets un pied quelque peu hésitant dans l'eau. Quand je vois que je ne me brûle pas, le reste de mon corps suit et je m'allonge de tout mon être dans la baignoire. Je pose mes coudes sur le rebord de celle-ci et m'installe confortablement, en faite, le mieux que je peux pour recevoir Sarah sur moi.

Elle effectue les mêmes gestes que moi, et elle disparaît au fur et à mesure sous le filet de mousse. J'ai écarté les jambes, et elle s'y installe entre, callant son dos contre mon torse, et ses bras sur mes genoux.

Et pour les moments à venir, je passe mes bras au creux de ses épaules et laisse mes mains pendre sur sa poitrine.

Nous fermons les yeux et nous nous laissons bercer par les vagues que nous avons fait et par les arômes exotiques qui nous procurent un profond bien être.


...à chuuuuivre...

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cat76
Cravate d'Adam
Cravate d'Adam
avatar

Féminin Nombre de messages : 327
Age : 40
Localisation : quebec
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Dim 12 Fév - 2:08

finou ta pas honte d'avoir couper là
vite vite la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnneSoMac
Connaissance de Catherine
Connaissance de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 996
Age : 30
Localisation : Avec Catherine Bell!! Merci ma Gazelle!
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Dim 12 Fév - 6:25

Outin j'en bave!!!!!!!!!!! mdr



j'en puis plus mdr!!!

C'est excellent ma choutte j'adore!!! (enfin je crois ke tu le sais mdr)!!

Tin le à chuivre mat plus qu'en haleine !!

Mdr merki ma choutte pr ce bonheur!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 39
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Dim 12 Fév - 10:25

Superbe Finou.

Vivement la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
lilyrose
Chaussette de Gemma
Chaussette de Gemma
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : dans les bras de mon chevalier servant...
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Dim 12 Fév - 12:06

Superbe fic Finou

Tu nous tiens en haleine jusqu'au bout

Vivement la suite et merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» (One Direction) Strange Love (en cours)
» [Terminé] La Niak VS Monstre Orange [en cours]
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.
» Premier love....
» Cours sur l'imparfait de l'indicatif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: FANART :: Les fanfictions :: En cours-
Sauter vers: