CATHERINE BELL ONLINE - CBO

Forum francophone sur Catherine Bell
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mer 5 Avr - 14:07

j'adore ta fic Finou ! du ship encore du ship et... je m'en lasse pas moi !que du bonheur ! mais la questionque je me pose c'est que cache Mac ? arf suis sûre qu'on le saura très vite lol ! en tout cas je suis plus que fan et j'attends la suite avec impatience !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
AnneSoMac
Connaissance de Catherine
Connaissance de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 996
Age : 30
Localisation : Avec Catherine Bell!! Merci ma Gazelle!
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mer 5 Avr - 15:28

De rien ma Choutte!

Merci à toi d'écrire cette sublime fic qui nous donne le sourire à chaque fois!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Jeu 6 Avr - 21:54

Merci les filles vous adore. Gros Mouahou ! LOL

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~


Après serment

Le temps s’est littéralement refroidis instantanément. Sarah est devant moi, et j’en profite qu’elle discute avec Harriet, pour prendre en tête à tête l’Amiral.

- Monsieur, je pourrais vous parler un instant ?

Il acquiesce de la tête sous un ton d’écoute, et nous nous dégageons du petit groupe formé devant les marches des escaliers.

- Je voulais vous dire que j’ai pris une décision.
- Pourquoi j’ai une mauvaise sensation !

Je ne m’arrête pas de cogiter pour trouver une bonne ligne de défense et ne me formalise pas sur son intervention.

- Lundi, je vous remettrais ma lettre de démission.
- En avez-vous parlé avec Sarah ?
- Sarah… heu non… je compte lui annoncer après.
- Vous pensez sincèrement qu’elle vous laissera faire ?!
- Je sais que je vais devoir m’armer de courage, mais je ne compte pas céder facilement. Je trouve que c’est la meilleure solution pour nous deux, et pour vous.
- Ne pensez pas à moi, vous savez que je peux toujours me débrouiller. Pourquoi ne pas en parler tranquillement tous les trois lundi, et on avisera si rien ne vous convient à se que j’ai à vous proposer.
- C’est gentil de votre part Amiral, mais je suis obligé de décliner l’offre.
- Vous l’avez dans la peau hein ! Sourit-il.
- Et bien plus que ça Monsieur.
- Bien, je sais que je ne pourrais vous faire changer d’avis, alors j’attends votre lettre dans mon bureau.
- Merci Amiral… pour tout.

J’avance ma main qu’il se saisit pour une poignée chaleureuse et amicale.

- Passez une bonne soirée.

J’effectue un demi tour, et libéré me dirige vers l’USV où Sarah se trouve à m’attendre.

- Merci, vous aussi Harm. Me répond-il.

Je jette un regard par dessus mon épaule dans sa direction, et lui fait mon Flyboy grin. Il rit et sourit de même, avant de décroiser ses bras de son torse comme habituellement quand les conversations se trouvent être sérieuse.

- Où étais-tu ?! Me demande ma future femme.
- Je parlais avec l’Amiral.

Elle tremblote légèrement mais ne me le reproche pas.

- Je te ramène à la maison, où tu m’accompagnes ? Dis-je faisant le tour du véhicule.

Elle s’engouffre à l’abri, et paraît surprise de ma proposition.

- Je ne sais pas, c’est comme tu veux…
- C’est comme tu veux toi Sarah, je ne veux rien t’imposer.
- Et moi, je ne veux pas m’imposer. Sourit-elle timidement.
- Tu ne me dérangeras pas, bien au contraire, j’aimerais que tu viennes.
- C’est d’accord alors.

Je pose ma main sur sa cuisse, et penche mon visage vers elle afin de l’embrasser. Je démarre, et nous conduit vers mon père.



Mur des Vétérans du Vietnam

Main dans la main, nous approchons du nom gravé en fine lettre d’or. Sarah se trouve en retrait, et je le comprends tout à fait.

Je me stoppe devant le nom de mon père, et prend ma douce serré contre moi. Comme par symbolisme je passe le bout de mes doigts sur « Harmon Rabb Sr »

- Je ne suis pas venu seul cette année Papa.

Je pose juste mes lèvres sur les cheveux de Mac, et respire profondément.

- Ce jour compte beaucoup pour moi, car je compte faire quelque chose d’important…

Sarah se raidit un peu, ne comprenant pas et ne sachant pas mes intentions.

- J’ai deux choses à t’offrir ce soir, et une décision importante que j’ai prise, et dont je dois te faire part.

Quand elle réalise que je m’adresse à elle, elle s’écarte de moi afin de pouvoir me regarde. Sa bouche est entrouverte, et sa main posée comme précédemment chez les Roberts, sur mon ventre. Cela a le don de m’apaiser et de me rassurer dans mes retranchements.

Je plonge ma main dans la poche de ma veste et en sort un écrin cette fois plus petit.

- Je ne comptais pas te l’offrir maintenant, mais je trouve qu’à cet instant, devant mon père comme témoin ne peut être que le meilleur moment.

Cette fois-ci, c’est moi qui ouvre la boite devant Sarah, qui passe par différentes expressions.

- C’est la bague de ma grand-mère. Ma mère l’a retrouvée il y a quelques semaines de cela et me l’a envoyé… tout en ne sachant pas pour nous deux. Souris-je de l’initiative incalculée de ma mère.

Une larme naît au coin de son œil. Les minutes s’écoulent dans un silence léger.

- Je veux que tu la portes Sarah. Repris-je sérieux.
- Je ne sais pas… elle est magnifique Harm, mais c’est…
- Elle est faite pour toi mon cœur. Tu ne devrais pas être embarrassée de porter ce bijou qui te revient de droit, car tu la mérites amplement à mes yeux.

Je sais que d’elle-même, elle n’osera plus bouger maintenant. Alors je sors la bague de l’écrin, me saisis de sa main, et enfile l’anneau doré serti d’un unique diamant, pour une femme unique.

- Merci… Fit-elle des sanglots dans la voix.
- Ne me remercie pas. Merci à toi d’être qui tu es, et de faire de moi le plus heureux des hommes.

Elle glisse entre mes bras, et me serre fort contre elle.

- Je n’ai pas fini…
- Qui a t-il d’autre ?!

Je replonge ma main dans ma veste, et cette fois, garde au creux de celle-ci l’objet qui me paraissait le plus important jusqu’à maintenant.

Je m’abaisse, et au pied du mur, je dépose mes ailes.

- Qu’est c’que tu fais ?! Me demande Sarah une pique d’inquiétude dans la voix.

Je me redresse et prend une grande inspiration.

- Je démissionne Sarah. Répondis-je seulement.
- Tu quoi ?! non, tu ne peux pas démissionner, et pourquoi le ferais-tu ?! Si tu as peur de quoi que ce soit, tu sais que l’Amiral peut s’arranger pour nous mettre dans le même service, rien ne changera, on travaillera ensemble. Il m’a avoué avoir fait les démarches nécessaires et que quelque chose pourrait m’intéresser.

Je souris à la détermination que j’attendais de sa part, et des paroles qu’elle débite à la seconde.

- Je n’ai plus peur de rien maintenant. j’ai réalisé mon rêve, celui de devenir pilote. J’ai fait ma carrière, rendu mon nom célèbre en sortant de l’ombre de mon père, maintenant, j’ai envie de penser à ma vie d’homme, et cesser de devoir prouver mes capacités.
- Mais pourquoi quitter le JAG, tu es un excellent avocat, et le meilleur d’entre nous, pourquoi vouloir abandonner tout cela !
- Parce que je le veux Sarah, il n’y a pas de raison en particulier.
- Mais que vas-tu faire à présent ?!
- Je ne sais pas, je trouverais bien quelque chose à faire en attendant de pouvoir être…
- De pouvoir être quoi ? Fit-elle de plus en plus insistante.

J’affiche mon Flyboy grin, non pas pour la faire céder à quoi que ce soit, mais pour montrer ma détermination.

- Homme au foyer. Soumettais-je comme idée.
- Tu veux que… nous ayons des enfants ?!
- Oui, je le veux plus que tout, il sera le fruit de notre amour. Souris-je amoureusement.

Elle baisse le visage et pousse un soupir qui en dit long sur ce qu’elle pense de tout ça.

- Sarah, je voudrais que tu me soutiennes dans ce choix, s’il te plait, et que tu comprennes que je fais cela pour nous deux.
- Tu te rends compte de la situation dans laquelle tu me mets. Et qui te dis que dans quelques mois, tu vas être las de ce que tu vas trouver comme emplois, et que tu ne te plaises plus dans la vie que tu auras. Tu penses sincèrement que l’Amiral va te reprendre comme ça.
- C’est un risque à prendre.
- Que t’arrives t-il de t’être réfugié dans de tels retranchements ?!
- Je ne me réfugie pas Sarah. Je me libère d’une contrainte, et que tu puisses continuer ta carrière sans rien craindre.
- Donc tu sacrifies la tienne pour la mienne. Mais je ne t’ai rien demandé Harm ! Fit-elle se dégageant totalement de moi.

Elle fait quelques pas en rond, tentant de mettre de l’ordre dans tout cela.

- Je ne peux pas te laisser faire cela. Je me sentirais trop coupable.
- Donc tu ne l’accepteras pas parce que cela te mets mal à l’aise, mais tu ne penses pas que c’est ce que je souhaite réellement !

Malgré moi, j’ai haussé le ton, et je le regrette déjà.

- Sarah, s’il te plait… Dis-je un pas vers elle.

J’ouvre mes bras, et elle s’approche de moi, pour pouvoir s’y réfugier.

- J’ai eu la vie dont je voulais pour ma carrière dans la Navy, négligeant ma vie d’homme. J’ai sacrifié toutes ses années où nous aurions pu être réunis plutôt, mais j’ai pris un chemin différent que mon cœur voulait, et je n’en ressors pas totalement guéri… Je veux en quelque sorte me racheter, je veux pouvoir me consacrer pleinement à ton bonheur, à ton confort… à ta vie Sarah. Alors s’il te plait, je te le demande non pas comme une faveur, mais je voudrais que tu me soutiennes car il est vrai, j’aurais besoin de toi mon cœur... Je dis pas que tous les jours seront pur bonheur, mais je veux m’investir pour qu’ils le soient malgré tout. Et si je n’ai pas ton consentement, je sais que nous partirons sur un échec, et de cela c’est ce que je souhaite le moins au monde.

J’entends ses pleurs et cela me fend le cœur. Je le voulais pour notre bonheur futur, et maintenant tout est remis en cause.

- Sarah, parle-moi…
- Je ne sais quoi penser… mais je voudrais te proposer quelque chose…
- Quoi ?!

Elle s’éloigne de moi et récupère posées à terre mes ailes.

- Voyons avec l’Amiral lundi un moyen d’arranger ça.
- Il n’y a rien à arranger mon cœur. Ris-je faiblement.
- Demande tes jours de permissions, pour te montrer à quel point tu risques d’être déçu de ce qu’il t’attend en démissionnant.
- J’ai peur de ne pas comprendre…
- Garde les pour l’instant.

Elle prend ma main dans la sienne, et dépose au creux de celle-ci l’insigne en doré.

- Je te promets qu’ensuite, j’accepterais ton choix et t’encouragerais dans ce sens. Mais, j’aimerais que nous étudions cette option.
- Bien, si cela peut te soulager un moment. Fis-je tout de même irrité que ma décision soit remise en question. Mais sache que si la proposition est alléchante, c’est à moi de m’y engager. Ok ?
- Pourquoi veux-tu absolument te sacrifier pour moi… ?!
- Parce que tu le mérites Sarah. Tu étais prête à prendre des risques dans le passé pour nous deux, et je n’ai jamais su te remercier de ton pardon envers moi… et puis, tu as une grande carrière qui t’attend, et ta détermination a devenir le premier JAG femme et marines de surcroît. Cela est aussi bien ton rêve que le mien de te voir à ce poste. J’en retirerais encore plus de fierté.
- Penses-tu que si tu restes, mes chances sont réduites ?!
- Non, tu le mérites autant que moi ce poste. Enfin, pour l’instant il y a l’Amiral, et il n’est pas prêt à le céder aussi facilement.
- Ouais, le commando en lui fait parfois surface. Rit-elle de bon cœur.

Je la suis dans son apaisement, et la reprend tout contre moi.

- Je préfère te voir comme ça… Dis-je en posant mon menton sur le haut de sa tête.
- J’ai tout gâché n’est-ce pas ? Demande t-elle dans une voix sourde ayant enfoui le visage dans ma veste pour se protéger.
- Gâché quoi ?!
- Le moment avec ton père…
- Non amour, fis-je resserrant mes bras autour d’elle, c’est un merveilleux Noël que tu m’as offert…

Elle commence de plus en plus à trembloter du à la soirée écoulée, et tous ces sentiments qui s’entremêlent n’ont pas fait de nous reposer.

- Rentrons…

Enlacé l’un contre l’autre, nous rejoignons la voiture, en direction de mon appartement, pour finir la nuit calmement.


A suivre

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Jeu 6 Avr - 22:32

OH MY GOD




c tt loooll

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitchounette
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Blois ou bien dans les bras de DJE... eh oui moi aussi!!
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Jeu 6 Avr - 22:44

<--- voilà ce que je pense de ta fic finou ! j'adore te je m'en lasse pas alors vivement la suite ! ça devient de plus en plus difficile d'attendre la suite lol! mici Finou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippers-forum.bbactif.com
AnneSoMac
Connaissance de Catherine
Connaissance de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 996
Age : 30
Localisation : Avec Catherine Bell!! Merci ma Gazelle!
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Ven 7 Avr - 2:15

Poutin les mots sont difficiles a trouver alors pour être originale je dis J'ADORE lol!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tophie
Pince à cheveux de Catherine
Pince à cheveux de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 217
Age : 30
Localisation : En france
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Ven 7 Avr - 2:24

Je suis de lavis de Pitchounette moi aussi!!!! JADORE alors viiiiiiiiiiiiite la suiiiiiiiiiiite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tophie51.skyblog.com
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Ven 7 Avr - 21:31

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Alors tite suite quelque peu NC17... Bonne Lecture Very Happy Wink

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~


Appartement de Harmon Rabb Jr
Nord de Washington, DC
Dans la nuit


J’ouvre la porte, et Sarah s’engouffre dans l’appartement traînant les pieds jusqu’au sofa. Nous n’avons pas eu besoin d’allumer les lampes, car nous avions laissé les lumières du sapin allumées.

Je la retrouve blottie contre l’accoudoir, et à ma présence, elle se relève pour me permettre de m’asseoir et pose sa tête sur ma cuisse.

Ma main caresse avec légèreté ses cheveux, et nous regardons dans la même direction, vers les ampoules colorées qui s’allument pour s’éteindre, laissant libre cour à une autre de briller.

Je sens soudainement une pression sur ma jambe et penche la tête pour savoir de quoi il s’agit.

- Tiens, te voilà toi !

J’envoie ma main doucement vers la tête de Kenzie afin de la câliner. Sarah monte un peu la tête pour apercevoir sa boule de poil.

- Elle a fait des bêtises ?!
- Je ne pense pas, mais je vais aller la sortir un peu.
- Ok.

Elle me libère, et je me saisis de Kenzie pour lui attacher la laisse autour du cou.

- Je n’en ai pas pour longtemps.
- Je t’attends là. Me sourit-elle. Fais attention.

Je m’abaisse par dessus le dossier du canapé pour déposer un baiser sur le front de Sarah qui, réceptive, ramène ses genoux vers elle en soupirant.

Aucune odeur ne présage que Kenzie est fait ses besoins dans l’appartement. D’un petit pas rapide, nous nous retrouvons dehors, dans ce froid glacial. Je patiente quelques minutes, et pendant ce temps, j’observe ma propre fenêtre, sachant que Sarah s’y trouve. Elle est épuisée, et je suis désolée de l’avoir mis dans un tel état émotionnel.

Je me remémore la soirée, et un trouble réapparaît en moi, quand la question du bébé a été abordée par l’Amiral. L’expression de Sarah ne m’a pas échappé, et le pire est que je ne pourrais le décrire, l’identifier.

La sacrée discussion s’impose, mais à savoir si le moment est approprié pour maintenant. Soit attendre qu’une plus grande soit réglée, ma démission par exemple, ou tout simplement attendre après le mariage…

Juste prendre notre temps comme je lui avais suggéré, je crois que c’est la meilleure chose à faire, pour l’instant !

Je baisse le visage pour me résigner, et me convaincre, quand je vois que Kenzie me fixe.

- Tu as finis tes affaires la miss ?!

Elle ne cesse de me regarder, que s’en devient presque gênant.

- Bien, je vais prendre ça pour un oui !

J’entre dans l’immeuble pour retourner dans mes appartements. Je libère la chienne de mon emprise, et en accoure devant la porte.

J’ouvre, et referme derrière moi. Je soupire en m’approchant de Sarah, et un sourire touchant apparaît à sa vue endormie.

Je m’assoies devant elle, sur la table basse et l’observe. Sa respiration est calme et douce. Elle est apaisée et semble avoir l’esprit tranquille. Je passe mon index sur sa joue et ses paupières s’ouvrent lentement.

- Tu es revenu… Dit-elle l’esprit un peu dans le vague.
- Ouais…

Elle se redresse et en se grattant un œil, tend l’autre bras pour un câlin. Je m’approche au plus près et la prend tout contre moi. Elle repose sa tête sur mon épaule, et expire en gémissant. J’approfondis l’étreinte quand une de mes mains se pose sur son cou. J’en fouillis mon visage dans ses cheveux pour en inspirer la fragrance.

Je m’appuie par un genou à terre, et place mes mains sur les cuisses à Sarah afin de pouvoir la prendre en poids. Elle se laisse totalement faire et enroule ses jambes autour de moi, quand je m’élève, gardant le haut de son corps dans la même position.

Je monte doucement les marches séparant de la chambre, et la dépose sur sa partie gauche du lit.

Elle s’est apparemment rendormie, c’est alors que je la déchausse, et lui ôte ses vêtements. Elle m’aide un peu tout de même, mais les traits de son visage sont très marqués. Je rabats les couvertures sur elle, et un second soupir de bien être s’extirpe d’elle.

Je contourne le lit et me déshabille à mon tour. Je la rejoins entre les draps, et aussitôt elle se love contre moi, ce qui me fait rire. Je suis torse nu, et sens de fine lèvres m’embrasser la poitrine. Je frisonne à ce contact, et une chaleur plus humide remplace la douceur qui se déposait sur ma peau.

Le bout de la langue de Sarah s’amuse à me titiller, me mordiller, et me suçoter….

Je peux ressentir un sourire sur ses lèvres, tel un de ses sourires coquins.

Mon corps ne reste pas impassible à ce genre de tendresse, et une tiédeur envahit mon corps. Elle relève la tête, et le bout de ses cheveux me chatouille. Elle a effectivement ce sourire qui me charme, et j’en réponds par le mien irrésistible.

Dans un mouvement de la tête, elle replace ses cheveux, et remet sa tête comme précédemment. Le bout de ses doigts viennent faire des cercles sur mon abdomen d’une légèreté qui me fait défaillir.

- J’ai envie de toi. Fit-elle d’une manière encore inconnue se rapprochant d’une simple constatation.

Je ne peux inévitablement la laisser comme tel, et d’un geste rapide, je l’allonge sur le dos, et me cale entre ses jambes. Mon torse repose sur son bas ventre, et un air surpris passa sur son visage remplacé par un plus intéressé.

Je lui souris et lui fait un clin d’œil, tandis que mes mains se placent sur ses hanches, et que mes doigts viennent caresser sa peau recherchée. Mes pouces, en symétrie, balaye ce corps parfait jusqu’à frôler l’armature de son sous-vêtement qui reste la seule chose l’habillant avec sa culotte échancrée.

Mes lèvres viennent s’échouer avec fermeté et délicatesse sur ses abdos faisant de petits baisers.

Je me glisse vers le bas et pose mon menton sur le tissu recouvrant sa féminité. Mes bras longent les côtés de son buste, mes pouces caressent son soutien gorge, passant quelque fois furtivement en dessous, la fixant amoureusement, d’un regard désireux, dulcifié, détendu…

Je ne cesse de la regarder, tout en ayant une envie incommensurable d’elle, point qui n’est même plus à préciser.

Elle aussi me regarde. Ses yeux traduisent le même état d’âme que le mien. J’ai tellement envie de la posséder de différentes manières que pour l’instant elles ne font que se bousculer dans ma tête…

Nous restons figés comme cela, sans que nous n’en soyons déçu, ou autre, car j’adore l’admirer, simplement l’aimer avec mes yeux n’appartenant qu’à elle.

J’ose réagir, une façon de la taquiner, et de la faire agir à sa manière.

Je pose un baiser à l’endroit même où mon menton était posé. Son ventre se creuse, elle est réceptive…

Je continue donc de l’embrasser, jetant par moment des regards vers elle. Elle s’humecte la lèvre inférieure, avant de la pincer. Par moment, à certain endroit plus sensible qu’un autre, elle entrouvre la bouche et halète attisant mon désir.

Ses mains se posent de part et d’autre de mon visage, et m’attire à elle, afin que mes lèvres s’occupent des siennes.

Nos langues se cherchent en un rien de temps. Je repose entièrement sur le corps de Sarah, se délectant sous mon poids, en frictionnant nos deux sexes.

Mon érection ne tarde d’augmenter encore, frôlant la cuisse de ma douce, tout de même protégé par mon caleçon. Ce dernier fut aussitôt enlevé par la détermination de Sarah, qui s’employa à tous les moyens. Je l’aidais un peu, puis revient me remettre sur elle, maintenant entièrement nu.

Je trouve cela injuste, et j’opère à lui retirer son soutien gorge. Quand ce fut fait, je m’affaire à goûter sa tendre peau parsemant sa poitrine de baiser.

Elle se cambre aux décharges électriques qui s’intensifient dans son bas ventre.

Il me reste qu’une chose à faire pour que nous soyons à égalité des changes.

Je me mords la lèvre pressant mon poids sur mon bras appuyé sur le lit. Une de mes mains s’évade vers l’intérieure des cuisses de Sarah, pour y trouver refuge. Un instant, je ne fais que couvrir sa fleur, avant de damer mes phalanges contre celle-ci.

Sarah déglutit, et des gémissements prirent leurs envols…

Je n’en reste pas là dans son supplice, et mes doigts viennent se frayer une ouverture sous le tissu, étant maintenant en contact direct avec son essence même. Elle resserre les jambes et garde ma main prisonnière de cette emprise. Mais cela ne m’arrête pas pour autant, qu’en furtivement, j’explore son antre…

Je ne fais que la pénétrer secrètement, et la caresser entièrement.

Elle ne reste pas inactif, et me renvois sa quittance en se saisissant de mon membre durcis. Je ralentis malgré moi mes gestes quand le mouvement de va et vient s’opère sur moi, regrettant l’espace d’un court instant de l’avoir en quelque sorte cherché, mais remplacé par un rictus, et des gémissements sans fin de notre part.

Sarah s’écarte, prenant une meilleure position et prise sur moi. Ma main quitte sa culotte et je ne peux m’empêcher de défaillir sous cette câlinerie.

Je suis à présent allongé comme ma douce précédemment et elle, prenant mon inclinaison.

Sa main ne cesse d’exercé sur moi plusieurs pressions plus appuyées les unes que les autres, dans une impulsion lente ou rapide.

Elle est sur le point que ses lèvres rejoignent sa main, quand je l’en empêche sans être blessant. Elle ne le prend pas comme tel !

Son regard passe de l’envie à la détermination. Sa main se resserre sur mon acolyte feintant une situation similaire, allonge son mouvement ou le restreint, et elle ralentis ou accélère me faisant quitter la terre ferme…

Je réalise que j’ai joué au plus con, et me retrouve victime de mes gestes n’étant fait que pour la faire se délecter, sans que je ne me retrouve prisonnier, bien que l’envie de me perdre en elle m’enrage !

Je suis sur le point de perdre pied et je tente de la faire s’arrêter, pour ne pas me retrouver dans une délicate situation. Je bégaye son prénom, mais elle ne démord pas à me faire évacuer toute frustration…

Elle me fixe, et je ne peux tenir plus longtemps le regard, étant pris d’autres spasmes autant douloureux que bienfaiteurs.

Je me rends en quelque sorte, et ne tente plus d’aller contre ma nature. Je pose ma main sur celle de Sarah tenant les choses en mains, et je suis en quelque sorte son mouvement puis par moment sentant comment me faire jouir, j’impose le rythme. Elle n’est pas contre, au contraire, elle ne fait cela que pour moi, alors que je voulais l’inverse par ses paroles explicitent plutôt.

Je n’arrive plus à me contrôler, et laisse libre cours à mon corps de s’exprimer. Je me contracte par réflexe comprenant que j’allais priser. Par mes convulsions, je me plie et gémis sans fin en gravant les échelons des cris rauques…

La première vague s’envole, suivit des revers suivant…

Je suis bien sur recouvert par ma propre semence, et soupire de désolément. Et par dessus tout, je me sens extrêmement gêné de cette situation face à Sarah !

- Je me sens… idiot ! Souffle-je dans un rire qui voulait détendre ma propre confusion.
- Je me sens… comblée. Sourit-elle en embrassant mon cou.

Je n’ose bouger et réalise qu’il faut que je… m’essuie. En opérant cette pensée, j’affiche un air malicieux cachant son désarroi.

Je constate les déflagrations et peste contre moi-même.

- Je vais chercher une serviette.

Par contre Sarah réagis à l’inverse de moi. Comme si cela ne la choquer du tout ! En faite, nous venons de faire l’amour d’une des différentes manières qu’ils puissent exister. Mais à la base, c’était à moi de l’emplir de ses sensations, et je me retrouve proie à mon ascension.

J’aurais pu m’introduire en elle, et lui faire l’amour de la plus simple et belle des façons, mais j’avais bêtement pensé que ce dérivé pouvait la faire apprécier son assouvissement…

Elle revient en main des kleenex, et une serviette. Je me saisis d’un mouchoir, plus fin et doux, et commence à m’essuyer ne pensant plus à l’opinion que je pense qu’on peut avoir de moi.

- Je suis désolé… Dis-je en étant profondément navré.
- Pourquoi ?! Me demande t-elle en fronçant le regard.
- Bah… je voulais te donner du plaisir, et puis voilà ce qui est… arrivé !
- J’ai eu du plaisir Harm, et j’ai aussi pris plaisir à t’en donner.

Elle s’est remise à mes côtés, et s’est penchée sur moi pour m’embrasser à la commissure des lèvres. J’ai juste le temps d’y répondre qu’elle s’en est déjà séparée.

- Ce n’est que partie remise pour toi. Fis-je déterminé.
- Oh, je ne m’inquiète pas pour ça. Rit-elle.

Elle s’engouffre sous les draps, et se porte contre moi. Je comprends qu’elle repart au chemin emprunté tout à l’heure, tout en fermant ses yeux.

- Bonne nuit… Murmure t-elle en expirant agrément.
- Bonne nuit mon cœur… Répondis-je reposé.


A suivre Surprised

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnneSoMac
Connaissance de Catherine
Connaissance de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 996
Age : 30
Localisation : Avec Catherine Bell!! Merci ma Gazelle!
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Sam 8 Avr - 1:06

Chaleur chaleur chaleur!!!!
I love love love love love lol voilà à peu près mdr!!!

Ma choutte c'est génial!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Sam 8 Avr - 11:47

J'ai plein de suites en retard moi. C'est ça que de partir quelques jours en vacances.

Super suites. J'ai beaucoup aimé la partie avec petit AJ quand il parle du pendentif avec Mac. Il est vraiment trop mignon et si innocent. Trop mignon.

Vivement la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
gemmabell
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
Meilleur(e) Ami(e) de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 3116
Age : 28
Localisation : 29
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Dim 9 Avr - 4:12

Ouai j'ai tout luuuuuuuuuuu !!!!!!!!!


Harminou pauvre chou je dirai qu'il est soumis moi !!!!!

C'est trop trop génial JADOREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! SHIPPER FOREVER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macharm.skyblog.com/
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mar 11 Avr - 3:14

Rohh ma choup!

Qu'est ce que je vais bien pouvoir mettre de nouveau,, qui ne soit pas que répétition de mes anciens messages! C'est très difficile parce que j'adore vraiment cette fic et que je suis mdr pour certains passages. J'ai l'impression de retrouver quelques bribes de pensées que nous avons partagés ensemble sur internet et surtout quelques private jokes!
En tout cas, il est vrai que Sarah sait y faire et que Harm est tout mal à l'aise! Moi je trouve que c'est plutôt tout mignon comme scène! et puis comme c'est dit ce n'est que partie remise! donc on attend avec impatience la suite de cette merveilleuse histoire, avec encore pas mal de petit NC17 j'espère!

Merci mille fois

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mar 11 Avr - 21:40

Meuuuuuuuuuuuuuuuuurciii les filles, chu trop contente que ca vous plaise

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~


QG du JAG
Falls Church – Virgine
Lundi suivant


Nous sommes dans le bureau de l’Amiral qui paraît prêt à entamer l’importante discussion qui est sur le point de se dérouler.

Je ressens une légère douleur au niveau de mes muscles. Sarah et moi avons passé notre journée de Noël à flâner au lit. Petit déjeuné, déjeuné et dîner en alternant avec nos ébats. je me suis racheté en l’emmenant par plusieurs fois au septième ciel, et l’agréable sensation de pouvoir infliger du plaisir à l’être que l’on aime est tout aussi savoureuse que d’en recevoir soit même !

- Asseyez-vous.

Nous obtempérons à l’ordre de notre commandant.

- Alors ? fit l’Amiral en portant son regard à chacun de nous.

Je me dévoue à prendre la parole, épiant sa réaction.

- Vous aviez raison Monsieur. Admis-je en lui faisant un rictus.

Il ferme les yeux et rit légèrement.

- J’avoue que je me sens un peu plus soulagé. Lâche t-il.
- Monsieur, reprit Sarah, Harm souhaiterez prendre le maximum de jour de permissions qu’il puisse avoir.
- Je ne comprends pas…
- C’est son idée. Soufflais-je en faisant signe de la tête vers Mac.
- Il ne sait pas ce qu’il attend quand il quittera le JAG, alors cela lui ferait un petit aperçu !

L’Amiral, bras croisés sur le bureau, baisse son regard comme quand il est en train de réfléchir à un problème.

- Tu me remercieras plus tard. Me lance Sarah en me regardant.
- Je sais que cela ne changera rien ! Répliquais-je aussitôt.
- Elle n’a pas tord Harm. Souligna notre commandant.
- Monsieur, ne me dites pas que vous êtes d’accord avec son raisonnement ?!
- Oh, mais ne me prenez pas à partie s’il vous plait ! Cela était dur quand vous n’étiez que simple collègue, alors maintenant je crains le pire !!
- Veuillez m’excuser Amiral, je ne voulais pas vous mettre dans une position délicate. Répondis-je réalisant la situation exceptionnel pour nous tous.

Il acquiesce en fermant les yeux qu’il ne tenait pas rigueur à cet écart de ma part.

- Cela ne posera aucun problème ? Demande Mac revenant au principal sujet de l’entretient.
- Je vais voir combien vous pouvez prendre. Mais pendant ce temps, évitez de trop vous montrer en public, vous faites toujours partie de mon commandement.
- Nous devrons encore nous cacher ?! Fis-je irrité.
- Le temps que nous voyons ce que nous pouvons faire. Avoue t-il.
- Ça ne fait que retarder l’inévitable.

Malgré moi, j’ai fais monter la pression à tout le monde. Après quelques minutes de silence, Sarah reprit la parole.

- Bien. Dit-elle les mains liées sur ses jambes croisées en les regardant. Quelle était la proposition que vous vouliez me faire ?
- Sarah… Fis-je aussitôt sous un ton de reproche.
- Ecoutes les possibilités au moins, au lieu de rester dans tes retranchements !

L’Amiral n’osait plus intervenir quand Mac et moi étions en plein désaccord. Quand, plus aucun de nous deux tentaient de donner les raisons de son agissement, celui-ci put reprendre sans être pris sous notre feu.

- Comme je vous l’ai dit, un poste au Département de la Justice est vacant.
- Que sera t-elle censée faire ?! Demandais-je en voulant tous les moindres détails sur cet emploi.
- Permettre une meilleure communication entre nos deux services.
- Va t-elle pouvoir plaider ?
- Cela peut dépendre. Elle est avocate, donc elle peut être appelée à défendre quelqu’un.
- Où se posera t-elle ?
- Je peux essayer de m’arranger à ce qu’un bureau lui soit réservé quand… vous devrez, s’adresse t-il maintenant à elle, faire votre bilan.
- Son bureau sera pris par qui ?!
- Nous allons perdre un avocat, et je ne peux me permettre de laisser une place vide avec les temps qui courent. Quelqu’un viendra la remplacer.
- Je ne suis pas d’accord. Dis-je froidement en m’appuyant le dos au fauteuil.

Sarah me lance un regard noir, se pinçant les lèvres pour se retenir de m’achever sur place.

- Je suis concernée je te ferais remarquer, la décision me revient !
- Ouais, comme pour moi avec ma démission.
- Ce n’est pas pareil.
- Au fond, on en revient au même. Je dois accepter à ce que tu fasses ton choix, mais je n’ai pas mon mot à dire, et ne peux faire ce que je pense le plus honorable pour toi !
- Je serais toujours dans l’armée à l’inverse de toi !!
- Mais à quelle condition ! tu sais pertinemment que tu ne te plairas pas à devoir être une journée entière derrière un bureau à rédiger des rapports.
- Peut-être que cela me plaira, et que je prendrais un autre plaisir à faire mon devoir différemment.
- Sarah franchement, tu peux nous mentir à nous, mais ne te mens pas à toi même. Fis-je d’un air moqueur.

Notre commandant n’ose vraiment intervenir. Puis d’abord, qu’est c’qu’il pourrait dire, sans donner raison à l’un ou l’autre, et par conséquent en froisser un. Au final cela se joue encore entre nous, et imposer son jugement.

Puis, le ton redescend, prenant chacun sur nous même, pour ne pas exploser.

J’essaye de réfléchir à une alternative. Quand, un point me surprend…

- Pourquoi devrait-elle prendre ce poste, il n’est pas exigé à ce qu’il soit occupé par une femme ?!
- Non… Répond l’Amiral comprenant sûrement là où je veux en venir.
- Bien, alors l’affaire est réglée. Dis-je en dressant mon buste, fier d’avoir trouvé une solution qui peut ravir tout le monde.
- Tu comptes prendre ce poste ? Me demande Sarah en relevant un sourcil.
- Yep. Fis-je décidé.
- Mais tu viens de me faire un topo négatif sur ses caractéristiques et là, tu veux le prendre !
- Au moins je serais quoi faire, ce que tu me reproches le contraire, si je démissionne !!

Elle allait être sur le point de me contrer, quand elle se suspend, sûrement ne trouvant rien à me redire de vraiment valable. Je prends cela content, et le sujet de discorde a été résolu !

- Je crois que nous sommes tous d’accord sur ce point.

J’entends l’Amiral inspirer profondément, traduisant que je n’avais pas tord.

- Je pourrais toujours vous faire demander pour que vous puissiez être en tant qu’enquêteur sur certain dossier.
- Merci Monsieur.

Sarah nous regarde à tour de rôle, la bouche entrouverte par sa stupeur à ce que les choses ne se passent pas comme elle l’entendait.

- Quelque chose ne va pas Sarah ?! Demandais-je un sourcil levé comme pour la provoquer sachant très bien qu’il n’y avait plus rien à redire.

Quand, je m’aperçois qu’elle se résigne à intervenir, je m’adresse à l’Amiral, lui sollicitant des précisions.

- Quand dois-je prendre mes fonctions ?
- D’ici quelques semaines, la question va être évoquée durant une réunion. Juste par précaution, mais normalement la semaine suivant le vote, le poste sera créé. Voulez-vous tout de même prendre vos jours de permission ?
- Oui, s’il vous plait Monsieur.
- Bien.

Ma future femme reste dans son mutisme, ne regardant plus l’échange qui se fait entre moi et l’Amiral.

- Mac, vous…
- Non, Monsieur. Répond-elle connaissant la question.
- Bien, alors vous pouvez disposer.
- A vos ordres Monsieur. Faisons-nous synchro.

Tandis que nous nous dirigeons hors de son bureau, l’Amiral s’adresse de nouveau à moi. Sarah ouvre la porte, et s’en va sans écouter ce qu’il avait à me dire.

- Je vous ferais appeler dans la journée pour vous donner vos jours de permission.
- Bien Monsieur, merci.

Il me sourit, acceptant ma gratitude.

- Bon courage. Lance t-il avant que je ne m’en aille.

J’ouvre de grands yeux pour qu’il comprenne mon état d’anxiété auquel je fais appel en réalisant ce qui m’attendait.

Je sors de son bureau, et rejoins Sarah dans le sien, quand Harriet me salue et m’annonce une visite. Je regarde ma douce déjà en plein travail, ou du moins fait semblant de l’être. J’opine de la tête au Lieutenant, et me contraint à la laisser.

Je ne sais pas ce que la journée va donner, et j’attends avec empressement ce que l’Amiral me rappelle dans son bureau afin de m’indiquer les congés que je peux prendre.

Et toujours cette discorde avec Sarah…

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mar 11 Avr - 21:41

Appartement de Harmon Rabb Jr
Washington, DC
Le soir


Je suis rentré chez moi, pensant vainement que Sarah s’y trouverait… Mais, elle n’est pas là, sûrement chez elle. J’avoue que l’idée d’aller faire un saut m’a effleuré l’esprit, mais je ne l’ai pas fait, pensant lui laisser l’opportunité de venir par elle-même. Je sais que je suis en maître sur les décisions qui ont été prises, et bien sûr, elle sait aussi bien que moi, que ce sont les meilleurs moyens.

Enfin, ce n’est pas la première fois que nous ne passons pas la nuit ensemble, donc cela ne devrait en rien nous déranger. Mais il est vrai aussi que nous sommes en désaccord et cela peut se prendre que chacun préfère rester sur ses positions. Nos réactions sont aussi bornées à l’un qu’à l’autre, mais je suis optimiste, et je ne m’inquiète pas de l’avenir. Une éventuelle rupture…

Tout de même, je ne peux m’empêcher de penser à ce qu’elle pourrait faire à ce moment même, et par ailleurs, si elle est bien rentrée.

Malgré moi, je me saisis du téléphone et compose le numéro de son appartement, juste pour pouvoir dormir sur mes deux oreilles.

La tonalité sonne occupée, ce qui me contrarie quand même, vu l’heure un peu tardive, je ne comprends pas qui serait en train de l’appeler, ou simplement qui elle appelle.

J’admets que ma jalousie pointe le bout de son nez. Je pensais, au plus profond de moi-même, la trouver avec une mine défaite, et une voix tristounette, et que j’aurais été là pour la rassurer, et lui rappeler combien je peux l’aimer…

Inconsciemment, c’est ce que l’on peut ressentir, quand notre moitié est loin de nous, qu’elle se morfond dans sa peine et sa solitude, mais apparemment là, non !

Je raccroche et souffle d’impatience en m’appuyant contre le plan cuisine.

J’avais trouvé une occupation mais voici que celle-ci tombe à l’eau. Et on sait à cause de qui… !!

Pfff, je décide de tuer le temps en allant prendre une douche, afin d’évacuer toute cette tension que la journée a généré.

Je traîne les pieds et enlève mon uniforme. J’allume l’eau et me positionne au dessous, en baissant la tête. Une main est posée à l’avant contre le mur, et ma respiration est douloureuse à la température de l’eau, presque bouillante. La vapeur s’évacue rendant difficile la visibilité dans le reste de la salle de bain.

Ma Sarah… une pointe dans le cœur m’affaiblit en ne l’ayant pas sous la douche, tout contre moi.

Pourtant la nuit dernière avait fini sur une note de bien être, et maintenant la solitude m’envahit alors que seul, je l’ai été beaucoup de fois dans ma vie, sans que cela ne me dérange.

Mais à présent, je connais le bonheur grâce à Sarah, et ne peut me défaire d’elle. Je ressens un manque, un vide, une défaillance…

C’est irréel ce sentiment…

Je respire plus facilement à l’évacuation de tous ces maux qui me tiraillaient. Le téléphone sonne à ce moment là, mais faignant, je continue à me délecter sous le jet de l’eau. J’attends que le répondeur se déclenche, puis je réalise qu’il pouvait s’agir de Sarah. Je me mords la langue en y ayant pas fait rapprochement plus tôt, et aucun message n’est laissé sur le répondeur…

Je souriais à l’éventualité que ce soit elle, mais non, ou du moins, elle ne m’a pas laissé le plaisir à ce que je puisse entendre sa voix, et exposer la raison de cet appel.

Bien, alors, je profite de cette coupure pour tourner le robinet, et couper l’eau. Je me saisis d’une serviette que j’enroule autour de ma taille, et m’allonge directement sur le lit, habillé du tissu en coton seulement.

Mon bras se cale dans mon cou, et ma main se pose sur mon torse. Une légère odeur vient me caresser le nez et je tourne la tête afin d’en déterminer la provenance. Je me rends tout de suite compte qu’il s’agit de celle de Sarah, et la mélancolie apparaît. Je me mets sur le côté, posant une main sur l’oreiller responsable de ce fait, et m’emplie les poumons de cette essence divine. Mon regard se perd droit devant, mon esprit s’évade au loin…

Je resserre mon emprise sur le coussin quand le téléphone sonne à nouveau. Cette fois, je réagis vite, et décroche.

- Allo. Fis-je hésitant en retenant ma respiration.

Je n’entends rien, aucun bruit, seulement les grésillements de l’appareil. Puis, une fine voix s’exprime.

- Hey…
- Sarah ?!

Je contracte mon buste, et soulève la tête, espérant grandement que ce soit elle.

- Oui…

Je ferme les yeux remerciant n’importe qui que ce soit qu’il s’agisse effectivement d’elle. Je m’assoie sur le lit, et tente de déterminer sa position. Enfin position, plutôt son état d’âme ! …

- C’est toi qui viens de m’appeler ?
- Oui. Tout à l’heure ça sonnait occupé… Fit-elle à peine audible.
- Oh, cela doit être au moment où je tentais de t’appeler. Dis-je enjoué.

Je souris aux tracas que j’ai pu me faire, et suis profondément heureux que nous ayons eu la même idée, au même moment, en parfait synchronisme, comme relié, comme ayant ressentis la détresse de l’autre, ainsi une connexion qu’il est rare de voir entre deux personnes…

J’entends son fin rire, rassurée que nous venons en un rien de temps à nous pardonner nos agissements passés.

L’atmosphère paraît agréable, et rien ne présage que celle-ci va s’assombrir.

- Bien, je voulais m’assurer que tu étais bien rentré. Reprit-elle plus saine d’esprit.
- Je voulais m’assurer de la même chose. Rigolais-je.
- Bah écoute, je suis bien rentrée. Rit-elle.

J’imagine son air sur son visage, et cela me « wouah » et un sourire nié s’affiche sur mes lèvres.

- Je vais te laisser dormir.
- Tu ne me déranges pas.

Elle soupire légèrement en retenant un bâillement sûrement.

- Tu es fatiguée ? Demandais-je une pointe de peine.
- Un peu…
- Alors je vais te laisser dormir. Souris-je.
- Merci. Fait-elle de même.
- Bonne nuit.
- Toi aussi.
- Oh, maintenant elle le sera…
- La mienne aussi.
- Je t’embrasse, et Kenzie aussi.
- Ce sera fait. Rit-elle.

Je la suis, pour me calmer peu à peu, repensant à notre séparation téléphonique.

- Je t’aime. Soufflais-je.
- Je t’aime. Murmure t-elle.

Je raccroche l’esprit léger, et apaisé, ressentant tout de même une absence à mes côtés.

Enfin, maintenant je n’ai plus aucun souci à me faire. Bon, nous n’avons pas réglé nos différents, mais tout a un moment qui lui est réservé, et c’était certainement pas celui là !

Je me rallonge, la tête pleine de magnifiques pensées qui s’envolent en la personne de Sarah Mackenzie. Je l’ai dans ma chair, mon sang, mon cœur… tout mon être est empli d’elle, que cela peut en devenir effrayant. Mais pour la première fois de ma vie, je n’ai pas peur, et même si ma dépendance d’elle est importante, je vis pleinement notre histoire, ne sachant ce que demain peut nous réserver…

Je frisonne, et réalise que je suis toujours vêtu de ma serviette. Je me l’ôte et attrape mon caleçon que j’enfile, puis me glisse sous les draps que je remonte jusqu’au nez pour être imprégné de l’odeur de ma belle.

Il ne me fallut guère de temps à m’endormir comparé à ce que je pensais précédemment. Mon rêve n’est peuplé que de la personne la plus importante à mes yeux. Ma Sarah.



Appartement de Harmon Rabb Jr
Washington, DC
Dans la nuit


Je suis toujours profondément endormi quand des coups à la porte me sortent de mon sommeil.

Tout d’abord, j’ouvre un œil, n’étant pas sûr de ne pas avoir rêvé les bruits plutôt, et quand en fin de compte, j’en entends des nouveaux, je me redresse fronçant les sourcils à ce que cela puisse être.

Je regarde le réveil qui indique qu’il n’est pas loin de minuit. J’essaye durant une minute de faire le point, puis me décide à aller ouvrir pour avoir le cœur net sur ce qu’il se passe et arrêter de me poser des questions dont il est apparent que je n’ai pas les réponses.

Je ne pense même pas à me couvrir et me dirige vers l’entrée seulement habillé de mon sous-vêtement.

J’ouvre la porte, et aperçois Sarah derrière.

- Sarah ?! Qu’est-c’que tu fais là ?! Demandais-je en ouvrant grand les yeux que quelque chose de grave puisse se passer.
- Je suis désolée, j’ai du te réveiller…
- Non, ce n’est pas grave, repris-je aussitôt. Mais il est tard, tu m’inquiètes !
- Je n’arrive pas à dormir… Avoue t-elle fautive.
- Et tu as pris la voiture de nuit pour venir ici ! Fis-je d’un air affairé.
- Je suis désolée…

Le voile sur son visage m’indique qu’elle paraît désorientée.

- Tu n’étais pas avec moi… Admit-elle timidement. Mais, je sais que ce n’est pas la première fois, quand tu te trouvais en mer, j’étais seule, mais je venais dormir ici… je me sentais proche de toi comme ça…

Son regard est orienté vers le bas, et par moment, elle le pose sur moi maladroitement. Elle me touche en plein cœur, par une petite détresse qu’elle renvois.

- Sarah… allée viens là.

Je tends ma main, où elle y glisse la sienne, et la rapproche de moi. Elle m’entoure de ses bras, et pose immédiatement sa tête contre mon torse.

Une agréable sensation m’envahit mon corps à moitié nu, au contact du sien.

Nous rentrons dans l’appartement après cette étreinte, et je l’aide à lui enlever son grand manteau. Et puis, je vois qu’elle ne porte que son pyjama en dessous, et ses baskets au pied.

- Hum sexy !

J’affiche mon Flyboy grin, en levant un sourcil dans un premier temps, surpris qu’elle n’est pas pris le temps de se changer, puis la rassure dans un clin d’œil.

- Je crois que je n’ai pas trop réfléchis à ce que je faisais. Sourit-elle coupable.

Je ris en lui déposant un baiser sur le front, et vois les cernes sous ses yeux. Je réalise alors, qu’elle a peut-être été plus atteinte que ce qu’elle ne veut bien faire voir. Comme à son habitude…

- Tu veux que nous parlions ?! soumis-je.
- Non… on parlera quand j’aurais l’esprit reposé.
- Ok.

J’éteins la lumière du salon que j’avais laissé allumée en m’endormant aussi vite tout à l’heure, et nous nous approchons du lit.

Nous nous installons à l’intérieure, et je prends Sarah dans mes bras tandis qu’elle se mets dos à moi, lové contre mon torse, et ensuite je passe ma jambe par dessus sa hanche, la tenir sous mon emprise afin de la rassurer. Les doigts de nos mains liés s’entrecroisent, et se posent sur son ventre.

Je dépose un baiser sur sa pommette, et me rendors le visage accolé du sien, par dessus son épaule.


A suivre

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnneSoMac
Connaissance de Catherine
Connaissance de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 996
Age : 30
Localisation : Avec Catherine Bell!! Merci ma Gazelle!
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Jeu 13 Avr - 16:04

Outin chu mdr et en même temps toute rien qu'en imaginant Mac avec son pyjama et ses baskets mdrrrrr!!

Oh my god même s'ils se disputent un peu ils ne peuvent pas vivre loin l'un de l'autre oh c'estttttttttt tout shippy mimi mdr tellement que je n'en peux plus mdr!!

Merki ma choutte ta fic est superbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Ven 14 Avr - 3:04

Merciii ma crevette

Appartement de Harmon Rabb Jr
Washington, DC
Le Lendemain


- Mon chéri… il faut se lever…

La voix de Sarah susurrée à mon oreille est si douce, que cela procure l’effet contraire sur moi : au lieu de me faire lever, elle m’engage encore plus dans mon sommeil.

- Non. Fis-je la bouche tordu du à mon visage enfoncé dans le cousin.
- Ca fait cinq fois que le réveil sonne, sourit-elle dans sa voix, cela ne fait que retarder l’inévitable ! Finit-elle comme une évidence.
- Non… je suis malade ! Dis-je encore endormi.

Elle rit doucement, et l’envie de rester au lit avec elle toute la journée se fait de plus en plus ressentir.

- Tu devrais montrer à ton Amiral préféré que tu as l’étoffe d’un bon officier. Tu ne voudrais pas le décevoir.

J’ouvre un œil pour voir l’expression de son visage, si elle semble sérieuse.

- Tu rigoles ?!

Elle ferme les yeux sur ses actions vaines de me faire lever. J’en conclu que j’ai, en quelque sorte, gagné les minutes de plus que je m’octrois.

Soudainement, Sarah, par le côté du lit, passe sa main sous le drap et me caresse le creux du dos. L’effet est garantie, je pousse un soupire de profond bien être à cette agréable sensation qui me réchauffe la peau. Je continue de me délecter avec encore plus de détermination sur mon oreiller.

Ses lèvres m’embrassent la base de la nuque, ce qui me fait frissonner.

Puis, sans que je ne mis attende, sa main s’aventure sur mes fesses.

- Allé Mat’lot ! Au boulot !! Fit-elle en me donnant une tape sur mes six heures.

Je gémis de mécontentement, et surtout de cette petite torture qu’elle vient de m’infliger.

Résigné, j’ouvre les yeux d’un regard très contrarié, quand devant moi Sarah accroupie me regarde avec les yeux plissés et brillants accompagné d’un très charmant sourire.

Je grimace, et elle m’embrasse sur les lèvres.

- Le café va être froid. Dit-elle en se relevant en partance vers la cuisine.

J’ai juste le temps de lui attraper le bras, de me mettre sur le dos, et de la faire s’allonger sur le lit. Je me mets sur mes genoux, et m’étends de tout mon corps sur elle afin de la bloquer.

- Colonel, l’autorité publique vous déclare coupable de torture envers un officier de la Marine. Dis-je du plus sérieux que je le pouvais.
- Vraiment ?! Fit-elle dans un rictus.
- La cours vous condamne a…

Je cherche la bonne sentence qui pourrait du mieux me satisfaire. Je réduis l’écart entre nos deux visages, et frôlant les siennes je reprends.

- … a me faire l’amour et a m’embrasser jusqu’à la fin des temps…
- Hum, une peine plutôt alléchante, fit-elle mine de constater en regardant en coin d’œil. Mais, nous n’avons pas le temps. Nous allons arriver en retard.

Son regard traduit tout de même sa déception. J’enchéris par mes talents d’avocat.

- Comment ça, tu ne connais pas la légende ?!
- Quelle légende ?! Demande t-elle rentrant dans mon jeu.
- Le grand Harmon Rabb Jr, qui dégaine plus vite que son ombre. Finis-je avec mon Flyboy grin et un clin d’œil.
- Oh, je connais celle de tes mains...
- Aussi !
- Bien alors, la cours demande une démonstration.
- Est-ce un ordre ?!
- Vous serez puni d’abstinence pour une durée indéterminée, si celui-ci n’est pas exécuté dans la seconde !
- A vos ordre mon…

Je n’ai pas le temps de finir ma phrase que Sarah s’est saisi à deux mains de mon visage pour m’embrasser avec fougue. La seconde de surprise passée, je lui réponds en mêlant nos langues entre elle, pour que je puisse sortir en entier des draps et me mettre entre les cuisses de Sarah.

Je suis tout excité, et mon membre s’est élevé déjà depuis longtemps, un des nombreux problèmes auxquels, nous, hommes, devons faire face chaque matin que Dieu fait…

Sarah est en uniforme et je réalise que je ne lui ai jamais fait l’amour habillé ainsi. Sa jupe m’offre le plaisir de réduire les désagréments à mettre en œuvre pour me trouver en contact même avec sa féminité. Ainsi sa culotte glisse sur ses jambes pour finir chemin un peu plus loin, et mon caleçon suit le même trajet.

Je suis entièrement nu contrairement à Sarah, et les médailles accrochées sur son uniforme me font frémir.

Ma légende se révèle être exacte, et il ne me fallut guère de temps à trouver plaisir suprême à lui en procurer. Ses gémissements m'animent dans mon apogée. Nous frôlons du bout des doigts pour une courte durée, le ciel qui maintenant nous connaît, peut nous compter parmi ses meilleurs âmes performantes à trouver allégresse et jouissance parfaite.

Je m’étale sur le lit, reprenant un souffle convenable.

- Les conclusions de la cours ? Demandais-je en tournant la tête pour la regarder récupérer.
- Satisfait à l’unanimité. S’étonne t-elle.

Je ris et roule sur le côté pour passer mon bras sur son buste, et l’embrasser dans le cou.

- Tu ne sembles plus malade à présent ?! Constate t-elle amusée.
- J’ai eu droit à de très bon soin. Souris-je.
- Allé, nous allons arriver en retard tous les deux, et je ne veux pas que l’on attire sur nous les regards.
- Ok, compatis-je, pars, je te rejoins au bureau après ma douche.
- Mince, je n’ai pas le temps d’en reprendre une ! Peste t-elle contre le temps.
- Ce n’est pas grave, tu la prendras au JAG.
- Ouais… je vais faire ça.

Une seconde de silence passe, avant qu’elle ne reparle.

- Bon, j’y vais, mais ne tarde pas trop !
- Promis.

Elle se penche vers moi pour m’embrasser, et se redresse du lit. Elle descend des escaliers et rassemble ses affaires.

- Sarah attends !
- Quoi ?! Fit-elle en se mettant dans mon champ de vision.
- Tu as oublié quelque chose.

Son regard cherche ce qu’elle aurait bien pu omettre de prendre. Je penche ma tête sur le côté, la regardant faire, quand je lève la main, et retrouve au bout des doigts son sous-vêtement.

Je ne peux m’empêcher de rire silencieusement, mais mon grand sourire me trahis.

- Ah très drôle !

Elle s’approche de moi, et me retire d’un coup sec le tissu. Elle repart dans le salon, et est sur le point de partir.

- Tu ne la mets pas ?! Demandais-je comme dépassé par les évènements.
- Dans la voiture. Fit-elle à présent de son plus beau et grand sourire. A tout à l’heure mon chéri. Finit-elle en me narguant.

Je suis estomaqué sur ce qu’elle va être sur le point de faire, et que je ne sois pas là pour le voir. Une mine dépitée voile mon visage, disparaissant à la sonnerie du téléphone.

- Allo. Dis-je hésitant voyant toujours devant mes yeux la vision de Sarah dans sa voiture.
- Bouge-toi d’aller sous la douche !

Je ris avec éclat, quand elle raccroche. Je décide qu’il est quand même temps d’aller me préparer quand une idée fleurit dans mon esprit et que je tente d’élaborer durant le trajet vers le JAG.



QG du JAG
Falls Church – Virginie
8h39 G.M.T.


Je sors de l’ascenseur, et jette comme à mon habitude, un regard tout autour de moi, tout en pénétrant sur le plateau. Je suis aussitôt stoppé dans ma surprise par l’Amiral qui me regarde de haut, le regard interrogateur.

- Vous venez d’arriver ? Demande t-il calmement.
- Oui… avouais-je, apeuré de sa réaction.
- Vous êtes en retard ?

Je perçois dans son intonation, une question qui m’étonne et de par sa conduite.

- Oui, je suis désolé Monsieur… Tentais-je de me justifier précipitamment.
- Mac aussi ?!
- Non, Monsieur, repris-je encore plus qu’ébahis qu’il ne m’en tienne pas rigueur. Elle a du arriver à l’heure. Pourquoi ?!
- Vous la voyez ?

Son comportement est très étrange, lui connaissant des mauvaises humeurs sur ce genre de situation, quand il ne peut rien contrôler. Et, à la lumière des évènements récents, s’inquiète de notre sort s’il était connu de tous s’avèrerait très compromettant pour la carrière de Mac et moi.

- Je ne suis pas encore allé dans mon bureau.
- Elle n’est pas dans le sien. Tout ne se passe pas comme vous le voulez entre vous ? s’intéresse t-il.
- Oui, tout va bien Monsieur, merci. Mais, elle doit être dans le coin. Dis-je en balayant le plateau du regard.
- Très bien, reprit-il en inspirant et effaçant son regard sombre, si vous la trouvez, dites lui qu’elle vienne dans mon bureau, il y a un problème avec son affaire en cours.
- Quel genre de problème Monsieur ?
- Dites lui simplement que je veux la voir Capitaine.
- A vos ordre Monsieur. Me raidis-je aussitôt.

Il effectue un demi-tour et se dirige vers son bureau à grand pas. Je l’observe relevant mes sourcils, plus qu’étonné de cet échange, puis j’en profite pour rejoindre le mien afin d’y poser mes affaires, avant de partir à la rencontre de Sarah, sachant peut-être où elle se trouve…



Douche du JAG
Niveau Inférieur


Avant de venir, je me suis assuré que personne ne me regardait. Quand j’ai masqué les pistes, j’ouvre la porte non sans un dernier regard inquisiteur vers ma droite et ma gauche, et m’engouffre vers les vestiaires, avant de rejoindre le coin des douches.

J’entends que quelqu’un y est par le bruit de la pression de l’eau. Je ne me pose même pas la question s’il s’agit de Sarah où d’une autre personne, et retire ma veste d’uniforme, en la déposant sur un banc en bois, jusqu’à ce que j’aperçoive une veste des Marines, et par sa taille, en déduis qu’il se trouve être celle d’une Marines Lieutenant Colonel de surcroît. Ce n’est pas une majorité les temps qui court au JAG, donc cela ne peut être qu’elle.

Alors, je fais traîner sur le banc ma veste, pour la poser à côté des affaires de Sarah, retirant en même temps ma cravate et défaisant le col de ma chemise. Puis, tout s’enchaîne très vite, et je me retrouve en tenue d’Adam.

Mener principalement par une levée d’excitation que quelqu’un puisse rentrer et nous surprendre, ou dans l’immédiat me surprendre en tenue légère, il n’empêche que je suis peu rassuré.

Je me dirige à pas feutré à l’origine même du bruit du flot, et la vapeur d’eau devient de plus en plus importante. Malgré tout, entre les séparations entre les douches, j’aperçois des mèches de cheveux dépasser.

Je commence à sourire à la future réaction de Sarah, et cela me mets hors de moi, tout en essayant de me contrôler.

Et puis, j’arrive à sa douche. Elle est de dos et l’eau déferle sur son corps en toute beauté. Ses fesses sont fermes et magnifiques, la chute de ses reins à me faire défaillir sur place et l’élégance naturelle qu’elle dégage m’attire tout contre elle.

Elle ne ressent pas ma présence, alors je m’avance, et frôle puis épouse son corps avec le mien.

Elle réagit instantanément en se contractant et se retournant illico les mains en position de combat.

- Haaaarm !!! Ca va pas non !! Tu m’as fait peur…

Elle reprend peu à peu ses esprits et je ne peux m’empêcher de rire par le faciès qu’elle a pu avoir.

- C’est pas drôle !! Fit-elle en me tapant sur l’omoplate.

Je calme mon hilarité et la prends dans mes bras en la charmant. Je frisonne au contact de l’eau plus présente sur moi. Elle se décontracte doucement, et mes mains s’emploient à re-re…redécouvrir son corps, commençant par… sa poitrine.

Elle profère des doléances à mon égard tout en haletant à mes bons œuvres. Sa langue vient capturer quelques gouttes qui volent autour de nous.

- L’Amiral te cherche… Dis-je en embrassant son cou avec ferveur.
- Ah, gémit-elle dans un premier temps. Il… il t’a dit pour quelle raison… ?! Arrive t-elle à dire victime de mes baisers.
- Un problème avec ton affaire en cours… mais il ne m’a pas dit pourquoi…

J’augmente l’intensité de mon embrassade, en déviant sur un de ses seins. Elle refoule les cris qui la tenaillent, et nous ne faisons que nous caresser et nous frotter. Une des mains de Sarah se pose sur ma fesse en la malaxant de ses ardeurs.

- Harm… Soupire t-elle.

Quand elle se délecte comme cela, elle ne fait qu’accroître mon besoin d’elle, qui en devient presque incontrôlable et paradoxal.

J’ai tellement envie d’elle qu’il faut que je prenne un maximum sur moi même pour ne pas lui faire l’amour ici. Elle n’arrive bientôt plus à rester maître d’elle, et si l’un de nous ne trouve pas la force de cesser tout ceci, il arrivera ce qui devra arriver…

Elle passe les bras autour de mon cou afin de se tenir tandis que sa jambe se lève et m’entoure la hanche. De ce fait, elle se retrouve plus accolée à moi, et mon regard passe de désireux à enivré par sa beauté.

Plus nous restons sous cette douche, plus le risque s’agrandit à nous faire découvrir.

- Sarah… Fis-je dépité.

Elle entend l’intonation de ma voix, et comprend aussitôt.

- Je sais… Dit-elle lâchant prise.

Je baisse la tête, et nos fronts se maintiennent accablés par l’eau qui coule sur nous. La même moue s’affiche sur nos visages, et nos regards se croisent pour constater la même désillusion, suivit par conséquence de nos sourires nous redonnant du baume au cœur.

Elle se détache de moi, et pivote sur elle même pour tourner le robinet.

- Je n’ai rien pour m’essuyer. Fis-je me rendant soudain compte.
- J’ai ce qu’il faut, t’inquiètes. Sourit-elle.

Posée sur le coin du mur, deux serviettes trônent. Elle m’en tend une, et s’enroule dans la seconde qu’elle tient fixée roulant les bords.

Je me sèche, et observe qu’elle ne fait rien.

- Qu’est c’qu’il y a ?
- Rien, j’attends que tu ais fini… pour mes cheveux. Justifie t-elle.
- Oh…

Je continue à me tarir pour ne pas faire s’impatienter Sarah qui de plus est, est attendue dans le bureau de notre commandant.

- Tu peux y aller. Me dit-elle en prenant la serviette que je lui tends.
- Non, je ne te laisse pas seule, surtout te sachant comme ceci !
- Harm, c’est bon, je suis une grande fille. Plaisante t-elle.
- Bon, je t’attends devant la porte alors. Et pas de négociation ! Fis-je catégorique.
- Ok, si tu veux.
- Bien, fais vite.

Je dépose un baiser furtif sur ses lèvres avant de reprendre ma hauteur.

- C’est toi qui me dit ça ! Rit-elle.
- Femme, on obéit !! Fis-je sévère avant d’éclaté de rire à son étonnement.
- Goujat !

Elle me lance en pleine figure sa serviette sans que je ne m’y attende. Elle tombe dans mes mains et je lui redonne, en lui souriant dans une moue, et un clignement d’œil.


Elle me lance en pleine figure sa serviette sans que je ne m’y attende. Elle me tombe dans les mains et je lui redonne, tout sourire dans une moue, et un clignement d’œil.

- Allé, file !

Elle accompagne ses paroles d’un geste, celui de me fouetter les fesses maintenant, avec cette même serviette.

Je fais un bon essayant d’y échapper mais non, un « clac » retentit, et Sarah est littéralement morte de rire à la marque rouge qui apparaît. Je me frotte le côté de ma fesse la plus atteinte en grimaçant.

Je porte mon regard sur elle, la défiant.

- Tu ne perds rien pour attendre. Fis-je aussitôt sur elle, en y posant mes mains.

Son rire empli de plus en plus les locaux tandis que je la chatouille, et lui pince ses six heures.

- Je suis… désolée de ce que j’ai… fait… Finit-elle ne pouvant plus s’arrêter de rigoler pour que je cesse de la taquiner.
- Ouai… ouai… Dis-je en continuant un petit peu encore.

Puis, quand je la vois se protéger et qu’elle tente de me repousser, j’en conclu qu’elle en a eu assez.

- Et ne t’avises pas à recommencer. Terminais-je en la pointant du doigt.

Elle rechigne en tirant la langue et je lui lance un regard faussement indigné. Un sourire emplie nos visages, et je sors de cet endroit clos. Je reviens sur mes pas, et me penche en me retenant au mur pour l’embrasser. Elle fait de même avec la paroi et nous faisons un bisou tout mouillé.


A suivre

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnneSoMac
Connaissance de Catherine
Connaissance de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 996
Age : 30
Localisation : Avec Catherine Bell!! Merci ma Gazelle!
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Sam 15 Avr - 6:15

Outin également plein di OMG pr cette fic mdr!!

Outin déjà chu mdr qd Mac tape sur le c.. oops pardon les six heures de Harm pr le réveiller!!

Pis après chu encore plus ptdr qd harm dit : "Tu ne connais pas la légende???

- Le grand HRJ qui dégaine plus vite que son ombre!" outin chu xpdrrrrrrr même si j'ai déjà lu je ne m'en remets pas mdr!!!

Pis après le fantasme de l'uniforme qui fonctionne aussi bien sur harm!!!

Et puis la tite douche au JAG outin trop l'interdit j'adore ça! mdr

Crevetta dit à gazella continue comme ça, parce qu'elle adore ça!!!

PTDRRRRRRRRR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Sam 15 Avr - 11:12

Oyéééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé

Et un tite chap au reveil, ça fait que j'en peux plus!!!!! Et aussi ma choup, avant que je me lance dans mon post entièrement lol merci de pas avoir fait trop de description sur les cheveux mouillés

Bon alors, la chu XPDR de comment ils se comportent! Des vrais gamins à se chercher ! Mais je trouve que ça leur correspond que c'est ce qui leur va. C'est comme ça que j'aime mes les imaginer, un peu foufous, mais qui savent de temps à autre être sérieux!

Concernant l'Amiral j'adore trop comment , par tite feinte du privilège deux étoiles, hop je te prends des renseignements sur la vie de mes hommes !! Outin j'ai trop ptdr

Mais aussi, ça me fait peur parce que je sais pas c e qu'il va lui demander à moins que....

_ Colonel, quand est ce que vous ns faites un Marines Junior? Et qu'il n'ait pas le caractère de son père!!!!


Naaaaaaa ayé je délire!!


En tout cas mille merciiiiiiiiiiii ma choup tu m'as mis la patate pr la journée!! j'attends la suite avec impatience!!!!!!

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macab
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1626
Age : 32
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Ven 28 Avr - 17:50

Bon, je n'ai pas pour habitude de demander la suite des fics, puisque je déteste moi-même qu'on me harcèle LOL

Mais aujourd'hui je fais une petite parenthèse et je te demande solennelement (voui tu me vois pas hein ma chouk, mais chu à genou devant toi lol profites-en !) de mettre la suite de cette petite perle qu'est ta fic!
J'en peux plus de ne pas savoir !!!! J e te savais sadique, mais là....

Alors s'il te plait, lâche ta petite fleur et mon coincoin ma chouk et mets nous la suite....




Merci d'avance !!

_________________

You smile and you make my life complete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomcat2510
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1394
Age : 30
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Ven 28 Avr - 18:28

Bon bah, je te suis Macab !!!

Une suite, une suite, une suite, une suite, une suite LOOOL

Na sérieusement, c'est une petite perle cette fanfic & j'adhère & adore complètement

J'adore la mac taquine que tu ns fais voir... elle me fait rire & ca me rend encore plus fan d'elle...

C'est notre louloute chérie comme dirait Macab

& bien évidemment, elle est fantastique...

Donc viv'ment la suite, qu'il me tarde de lire...

_________________


♥ "Mac and I have an announcement to make... We're getting married" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
finou
Professeur de boxe de Catherine
Professeur de boxe de Catherine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1859
Age : 31
Localisation : Au paradis de CB & des Macmaniaques
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Sam 13 Mai - 2:55

Heu je suis désolée pour la suite, mais j'garde de l'avance pour la continuer, si certaine chose écrite dans de mauvaise circonstance peuvent être reprise mdr
Avec les révisions, que je révisionne pas bcp déjà, alors si je commence à me remettre dans cette fic, peux oublier les annales & les livres Confused
Alors chu dsl pour l'attente, les idées sont bien présente & la fic loin d'être finie LOL mais juste le tps d'écrire, juste qd tout sera fini Wink
En tout cas mici mes choups

_________________
I love you Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Co-Admin
Co-Admin


Féminin Nombre de messages : 4493
Age : 38
Localisation : Spy (Belgique)
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mer 20 Déc - 17:21

Dis Finou, ou quelle est la suite? J'ai trop hâte de savoir moi.

Je viens de me relire le tout il y a quelques jours et j'ai trop envie de savoir se qui va se passer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jagarmy.forumdefan.com/portal.htm
Harm-mac
Mouchoir usagé de Catherine
Mouchoir usagé de Catherine
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 28
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   Mar 6 Nov - 2:18

Cette fic est tout simplement superbe
'espere que nous aurons le droit a une suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
~*~ Forever Love ~*~ [En Cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» (One Direction) Strange Love (en cours)
» [Terminé] La Niak VS Monstre Orange [en cours]
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.
» Premier love....
» Cours sur l'imparfait de l'indicatif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CATHERINE BELL ONLINE - CBO :: FANART :: Les fanfictions :: En cours-
Sauter vers: